Afrique du Sud

Toutes discussions pour les habitants francophones d'Afrique.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54522
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Afrique du Sud

Message par energy_isere » 05 août 2018, 12:24

ENEL à 700 MW de projets en éolien en Afrique du Sud et sécurise 700 millions € de financement pour cela.
Enel Green Power Signs Project Financing for 700 MW of New Wind Power Projects in South Africa

02 August 2018 EVWIND

Enel Green Power RSA (“EGP RSA”), the Enel Group’s South African renewables company, signed with senior lenders Nedbank Limited and Absa[1] all project financing agreements for up to 950 million euros, namely up to 80% of the overall investment of around 1.2 billion euros on a portfolio of five new wind projects, totalling roughly 700 MW of capacity. The five facilities, namely Nxuba, Oyster Bay, Garob, Karusa and Soetwater, have a capacity of around 140 MW each. The Enel Group is contributing around 230 million euros in equity in the construction of the five wind farms. Following the signing of the agreements, also known as “financial close”, construction of the first project, Nxuba, is expected to start by the end of 2018.

...........

The Garob, Karusa and Soetwater projects will be constructed in the Northern Cape province, while the Oyster Bay and the Nxuba wind farms will be built in the Eastern Cape province. The five wind farms were all awarded in round 4 of the South African government’s Renewable Energy Independent Power Producer Procurement Programme (REIPPPP). Each project is minority-owned by a local partner.
.........
https://www.evwind.es/2018/08/02/enel-g ... rica/64104

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54522
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Afrique du Sud

Message par energy_isere » 20 août 2018, 18:56

Afrique du Sud : Jiangsu Seraphim a inauguré une usine de fabrication de module photovoltaïque de 300 MW


Agence Ecofin 15 Aout 2018

La compagnie chinoise Jiangsu Seraphim Solar System a annoncé avoir inauguré une usine d’assemblage de modules solaires en Afrique du Sud. D’une capacité de production de 300 MW, l’infrastructure est implantée dans la province de l’Eastern Cape.

Sa mise en place a coûté 14 millions $ et a été faite en partenariat avec la compagnie espagnole, ILB Helios Southern Africa et l’Industrial Development Corporation of South Africa. L’usine est actuellement en période de test, mais ses promoteurs affirment qu’elle tournera à plein régime d’ici la fin de ce mois. Elle a été équipée d’une technologie de production entièrement automatisée.

Jiangsu Seraphim Solar System ambitionne de produire au cours des trois prochaines années, des modules photovoltaïques d’une capacité totale de 1,5 GW. Elle prévoit également de doubler sa capacité de production à cet horizon.
https://www.agenceecofin.com/solaire/15 ... -de-300-mw

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54522
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Afrique du Sud

Message par energy_isere » 31 août 2018, 20:24

Les cœlacanthes sud-africains menacés par les projets pétroliers d’Eni

Publié le 31/08/2018

La dernière colonie connue de cœlacanthes vivant en Afrique du Sud, au large de la côte de Sodwana, serait menacée par des projets pétroliers d’Eni, s’inquiète le Guardian, dans un article publié en août.

Image

Découvert en 2000, le groupe, d’une trentaine d'individus, se situe à proximité du block ER236, où Eni a des ambitions pétrolières. Un rapport du groupe italien confirme qu’il « envisage de forer jusqu’à six puits en eau profonde dans le bloc ER236. Quatre dans une zone d’intérêt nord de 1 840 km2, à des profondeurs comprises entre 1 500 et 2 100 mètres. Et deux dans une zone sud de 2 905 km2, à des profondeurs de 2 600 à 3 000 mètres ».

Problème, la zone nord, au large de la réserve humide d’iSimangaliso, flirte avec l’aire de répartition de cette colonie de fossiles vivants, mise en lumière par le naturaliste Laurent Ballesta à l’occasion d’une expédition scientifique, suivie d’un reportage en 2013.


Application des normes

« Le risque doit être soigneusement évalué avant que cette entreprise commerciale ait progressé trop loin et qu'il soit trop tard, prévient Mike Bruton, biologiste marin spécialiste de ce poisson. Les marées noires ne respectent pas les limites des aires marines protégées. »

Et Andrew Venter, directeur du Wildlands conservation trust, un groupe de défense de l’environnement en Afrique du Sud, de rappeler : « Le déversement d’hydrocarbures de Deepwater horizon dans le golfe du Mexique en 2010 a décimé les populations de poissons, donc si un déversement de pétrole se produit au large d’iSimangaliso, il pourrait très bien éliminer ces cœlacanthes. »

Dans son étude d’impact environnemental, le pétrolier italien reste évasif. « Eni applique toujours les normes opérationnelles les plus strictes, qui dépassent souvent les réglementations locales », se défend-il, ajoutant qu’une étude indépendante sur la modélisation des déversements accidentels était en cours.

« En danger critique d’extinction »

Le cœlacanthe date de 400 millions d’années. Ce poisson préhistorique se caractérise par ses nageoires rattachées aux corps par des appendices carnées et osseux. Il possède également une poche d’air qui pourrait être le vestige d’un poumon, faisant de l’animal un hypothétique chaînon manquant dans l’évolution.

Le poisson a été identifié au 19e siècle, fossilisé sur des schistes ardoisiers. En 1938, le premier spécimen vivant a été découvert au large des Comores. Deux espèces de cœlacanthe ont été identifiées, l’une en Afrique de l’est, l’autre en Indonésie.

Selon l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), le cœlacanthe africain est en « en danger critique d’extinction », tandis que celui évoluant au large de l’île indonésienne de Sulawesi est « vulnérable ».
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... es-projets

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54522
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Afrique du Sud

Message par energy_isere » 01 sept. 2018, 14:27

Afrique du Sud : le gouvernement passe à la trappe l’ajout de nouvelles capacités de nucléaire

Agence Ecofin 27 aout 2018

Le gouvernement sud-africain a renoncé à l’ajout de nouvelles capacités de centrales nucléaires. Il s’agit là de l’une des principales révélations du Plan de ressources intégré (IRP) du secteur de l’électricité, dévoilé aujourd’hui par les autorités pour amendements.

Porté par l’exécutif sous la direction de l’ex-président Jacob Zuma, le plan d’extension nucléaire visait la mise en place de 9 600 MW de nouvelles capacités d’ici 2030. Si dans sa dernière version, l’IRP s’était montré plus modéré en revoyant à 1 359 MW la puissance des centrales à mettre en place, la nouvelle version du rapport ne fait pas mention de nouvelles capacités nucléaires. En effet, selon les auteurs, le principal argument qui militait en faveur d’une telle décision n’est plus valable puisque la demande interne en énergie connait une baisse.

« Nous n’envisageons pas de construire de nouvelles centrales nucléaires avant 2030.», a donc annoncé le ministre de l’Energie Jeff Radebe (photo), comme pour mettre fin au débat. En lieu et place, le document prévoit au même horizon, la mise en place de 8 100 MW d’éolien, 8 100 MW de centrales à gaz, 5 670 MW de photovoltaïques, 2 500 MW d’hydroélectricité et 1 000 MW de centrales à charbon.
https://www.agenceecofin.com/nucleaire/ ... -nucleaire

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54522
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Afrique du Sud

Message par energy_isere » 17 nov. 2018, 12:22

Afrique du Sud : en décembre, Total va démarrer un forage en mer

Agence Ecofin 14 nov 2018

Mardi, la société française Total a annoncé qu’elle commencera, à la mi-décembre, un programme de forage dans l’offshore sud-africain qui devrait durer entre trois et quatre mois, selon les conditions météorologiques.

Les activités seront centrées sur son bloc 11B/12B, situé à 180 km au sud de Mossel Bay, dans le bassin en eau profonde de l'Outeniqua, notamment sur le puits Brullpada-1AX qui avait été suspendu en 2014, en raison de problèmes mécaniques liés à l'équipement marin de la plateforme de forage. Les partenaires engagés sur le projet avaient expliqué à l’époque que la profondeur totale n’avait pas été atteinte, mais qu'ils étaient convaincus du potentiel en hydrocarbures du site.

Une plateforme de forage, la Deepsea Stavanger, appartenant à Odfjell est actuellement en transit de Norvège et devrait arriver sur place dans quelques jours. Si les résultats s’avèrent concluants, plusieurs autres cibles devraient être explorées sur le périmètre.

Le bloc 11B/12B couvre une superficie d’environ 19 000 km2 dans des profondeurs d'eau allant de 200 à 1 800 mètres. Total opère le bloc avec 45%. Il est suivi de Qatar Petroleum (QP), 25 %, Canadian Natural Resources (CNR), 20 % et Main Street, 10 %.
https://www.agenceecofin.com/exploratio ... age-en-mer

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54522
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Afrique du Sud

Message par energy_isere » 24 nov. 2018, 18:48

Afrique du Sud : Eskom est loin d’être sortie d’affaires, sa dette pourrait bientôt atteindre 40 milliards $

Agence Ecofin 22 nov 2018

La situation financière d’Eskom, la compagnie électrique sud-africaine, demeure inquiétante pour plusieurs années avec le risque que la charge des dettes passe de 400 milliards de rands (29,1 milliards $) à 550 milliards de rands (40 milliards $) dans un futur proche. Cette affirmation a été faite par Phakamani Hadebe (photo), le directeur exécutif de la compagnie.

« La compagnie est réellement sous une tension financière sévère », a confié le responsable au comité parlementaire en charge des entreprises publiques.

Calib Cassim, le directeur financier d’Eskom, a expliqué que ces problèmes sont en partie dus au fait que la compagnie ne peut pas apurer le service de sa dette avec ses revenus. Une situation qui l’oblige à contracter des dettes pour en régler d’autres et qui, au final, empire sa situation.

La société espère que son niveau de dépenses se stabilisera au cours des trois prochaines années, une fois que les centrales actuellement en construction seront achevées. Cependant, cet effet sera mitigé par le coût de maintenance des infrastructures.

En outre, les pénuries de charbon conduiront à une baisse de la disponibilité de l’énergie qui passera à 73, voire 72% de la demande. Ce qui obligera la compagnie à avoir recours à ses groupes électrogènes fonctionnant au diesel. Une situation qui devrait perdurer jusqu’en mars 2019.
https://www.agenceecofin.com/investisse ... -milliards

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54522
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Afrique du Sud

Message par energy_isere » 02 déc. 2018, 17:11

Connection au réseau de la centrale solaire à concentration et stockage de sels de Kathu, Afrique du Sud. 100 MW.
The 100 MW Kathu concentrated solar power plant with molten salt storage system accomplished first synchronization

November 26, 2018 evwind

SENER and ACCIONA Industrial have reached a critical milestone in the construction project of Kathu Solar Park. Namely, the successful synchronization was achieved on 18 November, electric power was generated and transferred on the National grid complying with all expected parameters to ensure the supply of power starts and end users can consume reliable energy once the plant is operation.
.......

Image

https://www.evwind.es/2018/11/26/the-10 ... tion/65305

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54522
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Afrique du Sud

Message par energy_isere » 08 déc. 2018, 22:02

Afrique du Sud : Seraphim implantera une usine de fabrication de cellules solaires de 500 MW, à Coega


Agence Ecofin 6 déc 2018

Le fabricant mondial de composants solaires Seraphim ambitionne de construire une usine de fabrication de cellules solaires d’une capacité de 500 MW, dans la Zone industrielle de Coega, près de Port Elisabeth, en Afrique du Sud.

L’usine sera mise en place en collaboration avec l’Association de développement industriel d’Afrique du Sud (IDC). Elle est prévue pour entrer en service, d’ici le troisième trimestre de 2019.

L’ouverture de cette nouvelle usine survient suite à l’implantation d’une usine de fabrication de modules solaires, d’une capacité de 300 MW, dans la région de l’Eastern Cape, en août dernier. Il est d’ailleurs prévu que la capacité de cette usine soit augmentée de 200 MW.

« Nous recevons continuellement des commandes pour notre usine de fabrication de modules de 300 MW, depuis son entrée en service en septembre dernier. L’implantation de notre propre usine de fabrication de cellules solaires est le moyen idéal de consolider notre base clientèle en optimisant le processus de fabrication et en réduisant les délais de livraison », a affirmé Polaris Li, le président de Seraphim.
https://www.agenceecofin.com/solaire/06 ... mw-a-coega

Répondre