Gaz et pétrole en Iran

Impact de la déplétion sur la géopolitique présente, passée et à venir.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59183
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Gaz et pétrole en Iran

Message par energy_isere » 23 mars 2019, 10:42

Iran-Baisse des exportations de brut avant même de nouvelles sanctions US

REUTERS | LE 21/03/2019

Les exportations pétrolières de l'Iran sont tombées en mars à leur niveau quotidien le plus bas de l'année, selon des sources du secteur, avant même que les Etats-Unis n'exigent des pays importateurs qu'ils réduisent leurs achats afin de ne pas enfreindre leurs sanctions imposées à Téhéran.

Les expéditions sont en moyenne de 1,0 à 1,1 million de barils par jour (bpj) depuis le début du mois, selon des données de Refinitiv Eikon et de trois sociétés qui suivent les exportations iraniennes. En février, elles étaient au moins de 1,3 million de bpj.

Ces expéditions représentaient au moins 2,5 millions de bpj en avril 2018, un mois avant la dénonciation par les Etats-Unis de l'accord international de 2015 sur le programme nucléaire iranien et le retour à des sanctions américaines visant l'Iran.

La baisse des expéditions iraniennes contribue certes à la mise en oeuvre de l'accord de réduction de la production conclu par l'"Opep+" (l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés, dont la Russie) mais elle se produit alors même que Washington doit imposer en mai de nouvelles sanctions aux exportations pétrolières iraniennes, mettant un terme aux exemptions actuellement en vigueur.
.......
https://m.investir.lesechos.fr/actualit ... 35846.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59183
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Gaz et pétrole en Iran

Message par energy_isere » 04 mai 2019, 11:13

Malgré les sanctions américaines, une société pétrolière sud-africaine va collaborer avec des compagnies iraniennes

Agence Ecofin 3 mai 2019

A Téhéran où se tient actuellement le 24e Salon international du pétrole, du gaz et de la pétrochimie, la société pétrolière sud-africaine JDA a annoncé avoir conclu des accords avec des sociétés iraniennes pour développer ses activités dans le pays.

Une opération dont s’est félicité Jason De Araujo, directeur commercial de JDA sans évoquer les sanctions américaines. Si la société a refusé de communiquer sur les spécificités de chaque contrat, elle a indiqué qu’elle compte parmi ses clients, la société publique iranienne du pétrole (NIOC). Elle a ajouté que certains des accords couvrent une période de deux ans et demi.

JDA qui est spécialisée dans la fabrication et l’équipement de forage pour l'industrie, espère ainsi tirer profit des opportunités qu’offre le secteur iranien du pétrole, vu le vide laissé par les autres acteurs soucieux de ne pas faire l’objet de sanctions américaines en collaborant avec l’Iran.

Le Salon international du pétrole, du gaz, du raffinage et de la pétrochimie se tient du 1er au 3 mai avec des représentants de 21 pays.
https://www.agenceecofin.com/compagnies ... iraniennes

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59183
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Gaz et pétrole en Iran

Message par energy_isere » 16 mai 2019, 13:53

Sanctions américaines : les mois d’errance d’un tanker transportant du pétrole iranien

J.Cl. 16 mai 2019

Le tanker aurait trouvé un acheteur et déchargé sa cargaison en Chine, en violation des sanctions américaines.

Un tanker transportant un dérivé de pétrole iranien a déchargé, en violation des sanctions américaines, sa cargaison en Chine, selon Reuters. Des sources anonymes au sein du terminal de stockage Jinrun, sur l’île de Liuheng, proche de Shanghai, ont confirmé à l’agence de presse les informations divulguées par les données satellitaires de suivi des navires Refinitiv Eikon, dont Reuters est actionnaire. Officiellement, Herun, la firme qui exploite le terminal de Jinrun, a démenti, affirmant n’avoir pas reçu de pétrole iranien depuis au moins quatre ans.

Le Marshal-Z errait depuis plus de trois mois, sa coque remplie de 130 000 tonnes de mazout, un dérivé du pétrole utilisé pour alimenter les moteurs des cargos et porte-conteneurs et brûlé pour fabriquer de la chaleur.
.......
......
http://m.leparisien.fr/economie/sanctio ... D-32280599

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59183
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Gaz et pétrole en Iran

Message par energy_isere » 23 mai 2019, 22:26

Sanctions américaines: l'Inde affirme avoir cessé d'importer du pétrole iranien

AFP parue le 23 mai 2019

L'Inde a cessé d'importer du pétrole iranien pour se conformer aux sanctions américaines, a annoncé jeudi son ambassadeur aux Etats-Unis Harsh Vardhan Shringla.

New Delhi avait déjà nettement réduit ses achats et a importé un million de tonnes de brut depuis l'Iran en avril, avant la fin des exemptions américaines l'autorisant à contourner les sanctions, a expliqué le diplomate à des journalistes à Washington.

"C'est fini. Après cela nous n'en avons plus importé", a-t-il ajouté.

Il a précisé que le géant asiatique avait également arrêté d'acheter du pétrole au Venezuela en raison de l'embargo imposé par les Etats-Unis sur le brut vénézuélien pour pousser vers la sortie le président Nicolas Maduro.

L'administration de Donald Trump a rétabli les sanctions américaines contre l'Iran après avoir quitté, il y a un an, l'accord international sur le nucléaire iranien. Ces sanctions, qui visent à mettre une "pression maximale" sur Téhéran, interdisent notamment les exportations de pétrole iranien, et concernent aussi tout pays qui continuerait d'en acheter.

Huit pays, dont l'Inde mais aussi la Chine, la Turquie ou le Japon, avaient initialement bénéficié d'une dérogation pour continuer à importer du brut iranien, mais celle-ci a pris fin le 2 mai et n'a pas été renouvelée.

La Turquie, qui avait vivement critiqué la fin des exemptions et avait semblé ne pas vouloir obtempérer, a finalement également cessé d'acheter du pétrole iranien depuis le 2 mai, a dit mercredi un responsable turc.
https://www.connaissancedesenergies.org ... ien-190523

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59183
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Gaz et pétrole en Iran

Message par energy_isere » 30 mai 2019, 00:43

Iran’s Oil Exports Plunge To 400,000 Bpd In May

By Tsvetana Paraskova - May 29, 2019,

After the U.S. ended all sanction waivers for Iranian oil customers on May 2, Iran’s crude oil exports have been significantly down this month compared to April and more than 2 million bpd off their 2.5-million-bpd peak in April 2018, just before the U.S. withdrew from the Iran nuclear deal and moved to re-impose sanctions on Iran’s oil industry.

According to industry sources and tanker-tracking data cited by Reuters on Wednesday, Iran’s oil exports this month have plummeted to 400,000 bpd, which is less than half of Iranian oil exports last month.

The United States had given eight countries six-month waivers to continue buying oil from Iran after the U.S. re-imposed sanctions on the Iranian oil industry in November. The United States, however, pursued a maximum pressure campaign against Iran last month and put an end to all sanction waivers for all Iranian oil buyers, beginning in May.

Most of the Iranian oil shipments are going this month to Asia, according to tanker tracking data from Refinitiv Eikon and to two industry sources.

One of the sources told Reuters they expected Iran’s average oil shipments this month to be around 400,000 bpd, but the other source noted that exports could hit 500,000 bpd.

Some of Iran’s oil exports are believed to have been already under the radar as Iran is said to have increased the use of the ‘switch-off-the-transponder’ tactic, which makes tracking its exports via the AIS systems increasingly difficult and opaque.

Earlier this month, Iran was spotted resuming illicit shipping of oil to Syria, with a million barrels of oil arriving in early May, for a first such delivery since the start of this year. Experts believe that Iran will be re-opening and using more of its illicit oil channels to keep oil trade and continue getting some revenues from its most precious export commodity.

The inability to fully track Iran’s oil supply is making OPEC and allies’ task to asses global supply to the market increasingly difficult, as opaque data about Iran adds to mounting uncertainty over oil supply disruptions elsewhere, clouding OPEC’s outlook on global supply for the rest of this year.

By Tsvetana Paraskova for Oilprice.com
https://oilprice.com/Latest-Energy-News ... n-May.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59183
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Gaz et pétrole en Iran

Message par energy_isere » 26 juin 2019, 22:55

La Chine réceptionne un tanker Iranien chargé de 1 million de barils.
China Imports First Iranian Oil Since U.S. Ended Sanction Waivers

By Tsvetana Paraskova - Jun 26, 2019

Iran has delivered the first crude oil to a Chinese refinery complex since the United States removed as of May all sanction waivers for Iranian oil customers, including its biggest buyer China, Bourse & Bazaar reports, citing an analysis from TankerTrackers.com.

According to TankerTrackers, a medium-sized Suezmax vessel, named SALINA and owned by the National Iranian Tanker Company (NITC), loaded around 1 million barrels of crude oil from Iran and departed on May 28. The tanker arrived on June 20 at Jinxi Refining and Chemical Complex in China in a first independent tanker-tracking confirmation that China is defying the U.S. sanctions on Iran’s oil exports.

The arrival of an Iranian crude cargo at the Jinxi complex, which is ultimately owned and operated by state giant China National Petroleum Corporation (CNPC), suggests that China is resuming Iranian crude oil imports as part of a government policy, according to Bourse & Bazaar.
.......
https://oilprice.com/Latest-Energy-News ... ivers.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59183
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Gaz et pétrole en Iran

Message par energy_isere » 29 juin 2019, 09:34

Nucléaire: la Chine va continuer à importer du pétrole iranien, annonce un un haut responsable chinois

AFP parue le 28 juin 2019

La Chine va continuer à importer du pétrole iranien malgré les sanctions imposées par les Etats-Unis après leur retrait de l'accord nucléaire de 2015, a annoncé vendredi un haut responsable chinois lors d'une réunion de suivi à Vienne.

"Nous ne suivons pas la politique dite +zéro+ (importation de pétrole iranien, ndlr) des Etats-Unis", a indiqué à la presse Fu Cong, directeur général du contrôle des armes au ministère chinois des Affaires étrangères. "Nous rejetons l'imposition unilatérale de sanctions", a-t-il ajouté.

Téhéran exige de pouvoir continuer à exporter son pétrole pour rester lié à l'accord nucléaire, fragilisé par le retrait unilatéral américain en mai 2018.

Ce texte avait permis à Téhéran de tenter de relancer son économie en augmentant ses exportations de pétrole. Mais le rétablissement des sanctions américaines, assorti de menaces de représailles envers les pays qui les enfreindraient, a à nouveau fait plonger les exportations iraniennes de brut, la Chine restant un de ses derniers clients.

Les grandes puissances encore parties à l'accord (Allemagne, Chine, France, Royaume-Uni, Russie) se sont réunies vendredi dans la capitale autrichienne pour tenter de sauver ce texte, destiné à garantir le caractère strictement pacifique du programme nucléaire iranien.

Téhéran a prévenu que faute d'allègement réel des sanctions étouffant son économie, l'Iran s'affranchirait de certaines dispositions de l'accord, concernant notamment le volume de ses stocks d'uranium enrichi et le degré d'enrichissement.
https://www.connaissancedesenergies.org ... ois-190628

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59183
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Gaz et pétrole en Iran

Message par energy_isere » 04 juil. 2019, 17:50

Un pétrolier iranien arraisonné à Gibraltar, Téhéran proteste

AFP parue le 04 juill. 2019

Un navire iranien soupçonné de livrer du pétrole à la Syrie, en violation des sanctions contre Damas, a été arraisonné jeudi au large du territoire britannique de Gibraltar, entraînant la convocation de l'ambassadeur britannique à Téhéran.

Selon le ministre espagnol des Affaires étrangères Josep Borrell, l'opération aurait eu lieu suite à une "demande adressée par les Etats-Unis au Royaume-Uni".

Elle intervient quelques jours après l'annonce du dépassement par Téhéran de la limite imposée à ses réserves d'uranium faiblement enrichi, sur fond de tensions exacerbées avec Washington qui font craindre un embrasement dans la région du Golfe.

En réaction à l'interception de ce navire baptisé Grace 1 et battant pavillon panaméen, Téhéran a convoqué l'ambassadeur du Royaume-Uni en Iran pour dénoncer "l'interception illégale d'un pétrolier iranien", selon un porte-parole des Affaires étrangères iraniennes.

Gibraltar n'a pas précisé l'origine du pétrole mais selon la publication spécialisée dans le transport maritime Lloyd's List, ce pétrolier aurait chargé en Iran en avril avant de faire le tour de l'Afrique et de rentrer en Méditerranée où il a été intercepté jeudi alors qu'il faisait route vers la Syrie, selon Gibraltar.

- "Violation des sanctions" -

"Nous avons des raisons de croire que le Grace 1 amenait sa cargaison de pétrole brut à la raffinerie de Banias en Syrie (...) propriété d'une entité sujette aux sanctions de l'Union européenne contre la Syrie" et agissait "en violation" de ces sanctions, a indiqué le chef du gouvernement de Gibraltar, Fabian Picardo, dans un communiqué.

Damas est la cible depuis le début du conflit en 2011 de sanctions internationales, qui touchent notamment son secteur pétrolier.

En novembre, le Trésor américain a menacé de sanctions les personnes ou sociétés livrant des produits pétroliers au gouvernement syrien. Le Premier ministre syrien Emad Khamis a indiqué que les livraisons de pétroliers iraniens s'était arrêtées depuis.
...............
https://www.connaissancedesenergies.org ... ste-190704

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59183
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Gaz et pétrole en Iran

Message par energy_isere » 05 juil. 2019, 20:38

Tensions internationales après l’arraisonnement d’un VLCC iranien à Gibraltar

Publié le 05/07/2019

Aidée de la Royal Navy britannique, Gibraltar a arraisonné jeudi 4 juillet le VLCC iranien Grace 1, soupçonné d’aller livrer du pétrole iranien à la raffinerie étatique syrienne de Banias après avoir contourné l’Afrique.

Image

Cette raffinerie appartient à une entité faisant l’objet de sanctions européennes contre la Syrie.

Vendredi 5 juillet, dans un communiqué, l’Iran a exigé de Londres la « libération immédiate » du navire et affirmé que le Grace 1 avait été arraisonné « dans les eaux internationales ». Téhéran a jugé l’opération « tout à fait conforme à la politique brutale des États-Unis ».

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, Josep Borrell, avait affirmé la veille que l’opération avait eu lieu dans des eaux que Madrid considère comme siennes et suite à « une demande adressée par les États-Unis au Royaume-Uni ». Ce à quoi Gibraltar a réagi en affirmant avoir agi de son propre chef.

Le dirigeant iranien ultra-conservateur Mohsen Rezaï a déclaré sur Twitter que, si le Grace 1 n’était pas libéré, il était « du devoir des autorités (NDRL : iraniennes) d’intercepter et de saisir un navire britannique ».

Le Grace 1 serait géré par le singapourien IShips Management. Le Panama a fait savoir qu’il n’était plus inscrit à son registre international depuis le 29 mai.

L’Iran fournit régulièrement du pétrole à la Syrie malgré les sanctions. Il fait lui-même l’objet de sanctions américaines concernant ses exportations pétrolières.
https://lemarin.ouest-france.fr/secteur ... cc-iranien

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59183
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Gaz et pétrole en Iran

Message par energy_isere » 07 juil. 2019, 10:18

Les gardiens de la Révolution menacent de répondre a UK de stopper les tanker UK dans le Golfe persique.
To be expected, Iran's elite Islamic Revolutionary Guard Corps (IRGC) has threatened to seize a British oil tanker in a tit-for-tat move, and even went so far as to issue a statement saying it was Tehran's "duty" to respond in kind. According to Middle East war correspondent Elijah Magnier, IRGC sources said they could:

"Potentially stop any tanker headed towards the UK and sailing in the Gulf."

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59183
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Gaz et pétrole en Iran

Message par energy_isere » 11 juil. 2019, 20:17

Le capitaine et le second du pétrolier iranien arrêtés à Gibraltar

Par Le Figaro avec AFP Publié le 11/07/2019

Le capitaine et le second du pétrolier iranien Grace 1, arraisonné il y a une semaine par Gibraltar, ont été arrêtés ce jeudi par la police du territoire britannique qui les soupçonne d'avoir violé les sanctions contre la Syrie, a indiqué la police.
Ces arrestations interviennent dans un contexte de tensions grandissantes avec Téhéran, Londres accusant des navires iraniens d'avoir tenté, ce mercredi soir, de bloquer un pétrolier britannique dans le détroit d'Ormuz.

Les deux hommes, de nationalité indienne, sont actuellement entendus au quartier général de la police du petit territoire britannique situé à l'extrême sud de l'Espagne, a expliqué la police dans un communiqué. Selon un porte-parole, ils n'ont pas été inculpés jusqu'ici. L'arrestation a eu lieu jeudi après une «perquisition prolongée du navire dans le cadre de laquelle des documents et des appareils électroniques ont été saisis et examinés», a poursuivi la police dans son communiqué.

Bâtiment de 330 mètres d'une capacité de deux millions de barils, le Grace 1 a été arraisonné le 4 juillet par la police et les douanes de Gibraltar, assistées d'un détachement de Royal Marines britanniques. Les autorités de Gibraltar le soupçonnent d'avoir voulu livrer du pétrole à la Syrie, en violation des sanctions européennes contre le régime de Bachar al-Assad. Elles ont obtenu de la justice l'autorisation d'immobiliser le navire durant 14 jours, soit jusqu'au 19 juillet. Cette autorisation peut être prolongée jusqu'à 90 jours.

L'Iran, qui a dénoncé un acte de «piraterie» en haute mer, a affirmé que la destination de ce pétrolier n'était pas la Syrie. Le président iranien Hassan Rohani a mis en garde mercredi le Royaume-Uni, en évoquant des «conséquences» après l'arraisonnement du Grace 1. Un haut responsable des Gardiens de la révolution a lui assuré que Washington et Londres «regretteront amèrement» la saisie de ce pétrolier.

Dans ce contexte, le gouvernement britannique a affirmé ce jeudi que des bateaux iraniens avaient tenté mercredi soir «d'empêcher le passage» d'un pétrolier britannique dans le détroit d'Ormuz avant d'être repoussés par une frégate britannique. L'Iran a immédiatement nié toute confrontation avec un quelconque navire dans les dernières 24 heures.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/le-ca ... r-20190711

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59183
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Gaz et pétrole en Iran

Message par energy_isere » 12 juil. 2019, 20:39

Londres envoie un deuxième navire de guerre dans le Golfe

AFP•12/07/2019

Le destroyer HMS Duncan se rend dans le Golfe pour relayer la frégate HMS Montrose, déjà sur place, afin de continuer à garantir la "liberté de navigation" pour "les navires transitant par cette voie de navigation cruciale", a indiqué un porte-parole de l'exécutif britannique.

Cette rotation, qui était programmée, a été avancée, a ajouté une source de défense, soulignant que les deux navires resteraient temporairement ensemble dans la région, mais sans préciser combien de temps.

Selon une source gouvernementale, l'exécutif a également relevé en début de semaine à son échelon maximal le niveau d'alerte dans les eaux territoriales iraniennes pour les navires britanniques, et adressé des recommandations de sécurité aux compagnies opérant dans la région.
..........
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... bbc787cd40

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59183
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Gaz et pétrole en Iran

Message par energy_isere » 13 juil. 2019, 09:44

Gibraltar: les quatre officiers du pétrolier iranien libérés

AFP parue le 13 juill. 2019

Le capitaine et les trois officiers du pétrolier iranien arraisonné la semaine dernière au large de Gibraltar et soupçonné de faire route vers la Syrie, en violation des sanctions, ont été libérés vendredi, a annoncé la police du territoire britannique.

"Les quatre membres de l'équipage du Grace 1 arrêtés par la Police royale de Gibraltar ont été libérés sous caution sans charges" retenues contre eux, indique son communiqué.

"L'enquête est toujours en cours et le Grace 1 reste immobilisé", précise la police.
.......
https://www.connaissancedesenergies.org ... res-190713

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59183
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Gaz et pétrole en Iran

Message par energy_isere » 13 juil. 2019, 22:24

Le pétrolier iranien sera rendu si l'Iran apporte des garanties sur sa destination (Londres)

AFP parue le 13 juill. 2019

Le pétrolier iranien arraisonné la semaine dernière au large de Gibraltar et soupçonné de faire route vers la Syrie, en violation des sanctions, sera rendu si l'Iran apporte des "garanties sur sa destination", a déclaré samedi le ministre britannique des Affaires étrangères Jeremy Hunt.

M. Hunt a expliqué s'être entretenu samedi avec son homologue iranien, Mohammad Javad Zarif, à propos de ce pétrolier, le Grace 1, ce qu'a confirmé le ministère des Affaires étrangères iranien dans un communiqué.

"Je l'ai rassuré sur le fait que notre préoccupation était la destination et non l'origine du pétrole sur le Grace One et que le Royaume-Uni faciliterait sa libération si nous avions des garanties qu'il ne serait pas envoyé en Syrie, à l'issue d'une procédure régulière devant la justice de Gibraltar", a tweeté M. Hunt.

Selon le communiqué iranien, M. Hunt a souligné "le droit de l'Iran d'exporter du pétrole" et a dit "espérer que les résultats de l'enquête judiciaire menée à Gibraltar conduiraient à la libération du pétrolier iranien dans les meilleurs délais".
https://www.connaissancedesenergies.org ... s-190713-1

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59183
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Gaz et pétrole en Iran

Message par energy_isere » 14 juil. 2019, 13:30

Les exportations de pétrole Iranien reculent encore. Ils en seraient plus qu' à 300 000 b/j
Iran's Oil Output Dropped By 142 Thousand Barrels Per Day in June 2019

July 13, 2019 Radio Farda

The latest monthly report by OPEC says Iran's oil output in June has dropped by 142,000 barrels per day compared to previous month and reached 2,225,000 barrels.

Iran's output was 3.8 million barrels per day before the returning of U.S. sanctions.

Meanwhile estimates show that Iran's oil export has dropped below 300,000 barrels per day. The figure was 2.5 million barrels per day before the sanctions.

The United States withdrew from the nuclear deal with Iran and ended sanction waivers for Iran's customers in May as part of the economic pressures on Iran to agree to a new deal with the West.
.......
https://en.radiofarda.com/a/iran-s-oil- ... 53699.html

Répondre