[Acteurs] Le secteur parapétrolier

Toute l'acualité, discutée à la lumière de la déplétion des réserves d'hydrocarbures.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57394
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Le secteur parapétrolier

Message par energy_isere » 11 juil. 2018, 22:15

Bourbon : accord sur la dette avec les créanciers

11/07/2018

Bourbon a annoncé mardi soir avoir signé un waiver général avec ses crédit-bailleurs et créanciers représentant l'essentiel de sa dette, l'autorisant ainsi à différer le remboursement de ses loyers et le service de sa dette.

'Ayant vocation à protéger le groupe, ce waiver lui permet de rester focalisé sur ses priorités opérationnelles et sur la mise en oeuvre de son plan stratégique #Bourboninmotion', affirme le fournisseur de services maritimes à l'offshore pétrolier et gazier.

Il se dit 'confiant dans sa capacité à parvenir avant la fin de l'année à une solution équilibrée avec l'ensemble de ses créanciers qui convienne à l'ensemble des parties tout en permettant d'adapter le financement de l'entreprise à son développement'.
https://www.zonebourse.com/BOURBON-4759 ... -26908053/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57394
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Le secteur parapétrolier

Message par energy_isere » 20 juil. 2018, 20:22

Schlumberger : Schlumberger voit une reprise des marchés pétroliers internationaux

REUTERS | LE 20/07 2018
par John Benny et Liz Hampton
Schlumberger a dit prévoir une croissance à deux chiffres des revenus générés par ses activités à l'étranger en 2019, estimant qu'une reprise des marchés pétroliers internationaux était en cours.

Le numéro un mondial des services pétroliers a bénéficié de la hausse des extractions de pétrole de schiste en Amérique du Nord mais a été confronté à des difficultés sur ses marchés internationaux depuis l'effondrement des cours du brut mi-2014.
....
https://m.investir.lesechos.fr/actualit ... 80896.html

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8286
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: [Acteurs] Le secteur parapétrolier

Message par kercoz » 25 juil. 2018, 22:52

Gros problème : Plus de bitume pour les routes! nids de poule en vue ... Le périph ne peut etre refait qu' en été ....
https://www.google.com/search?q=penurie ... refox-b-ab

En plus c'est la faute aux grévistes, pas au PO.
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9062
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: [Acteurs] Le secteur parapétrolier

Message par mobar » 26 juil. 2018, 15:12

Plus de pétrole ==> plus de bitume ==> plus de bagnoles ==> Tout roule :-"
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57394
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Le secteur parapétrolier

Message par energy_isere » 27 juil. 2018, 07:39

Vallourec table sur la reprise du secteur pétrolier, après une perte creusée au 2e trimestre

AFP le 25 juill. 2018

Le groupe Vallourec, fabricant de tubes sans soudure, continue à miser sur la reprise du marché pétrolier et gazier aux États-Unis et sur des hausses de prix, après une perte nette creusée au deuxième trimestre en raison de charges de restructuration.

Selon un communiqué publié mercredi, la perte nette du trimestre s'établit à 137 millions d'euros contre 128 millions un an plus tôt, pour des ventes en progression de 5,3% à 982 millions d'euros. Le chiffre d'affaires est supérieur au consensus établi par Bloomberg, mais la perte nette est plus élevée qu'attendu.

Vallourec, qui a notamment prévu de fermer d'ici la fin de l'année une ligne de finition de son site de Saint-Saulve (Nord), a parallèlement confirmé ses objectifs d'un excédent brut d'exploitation en hausse en 2018 avec une "forte progression" au deuxième semestre 2018 par rapport au premier.

L'activité des derniers mois a été portée par le dynamisme du marché pétrolier et gazier aux États-Unis, concrétisée par une nette augmentation des appareils de forage en activité. Vallourec a aussi bénéficié des hausses de prix de 2017 aux États-Unis sur les tubes "premium" pour l'industrie pétrolière et a décidé des augmentations qui prendront effet au deuxième semestre.

Les marchés internationaux du pétrole et du gaz "montrent également les signes d'une activité en amélioration", a observé le président du directoire Philippe Crouzet, cité dans le communiqué. Celui-ci s'attend à ce que les augmentations de commandes enregistrées dans les zones Europe-Afrique et Moyen-Orient aient "un impact positif sur les livraisons (...) à partir du second semestre". M. Crouzet ajoute que Vallourec a aussi commencé à exécuter des nouveaux contrats long terme avec le groupe pétrolier brésilien Petrobras.

Amélioration du marché américain

L'ensemble du pôle Pétrole et gaz et Pétrochimie, qui pèse 70% du total du chiffre d'affaires, a progressé de 9,1% sur le semestre écoulé (+21,1% à changes constants). Vallourec indique avoir souffert d'un impact négatif des changes (dollar et réal brésilien), estimé à 10,1% sur le semestre.

Le pôle Énergie électrique a continué à souffrir (-4,8% sur le semestre), essentiellement en raison de la baisse des ventes pour le secteur nucléaire. En revanche, les ventes du secteur Industrie ont progressé (+8,6% sur le semestre) en raison de hausses de prix en Europe et d'un rebond de l'économie au Brésil.

Le groupe indique d'autre part avoir poursuivi ses efforts de compétitivité, avec un effet visible notamment dans l'amélioration de l'excédent brut d'exploitation, qui atteint 23 millions d'euros au deuxième trimestre, contre 3 millions un an auparavant.

Mais il a aussi passé des charges dans ses comptes, notamment 24 millions pour des restructurations liées aux activités européennes et à la vente de deux sites de produits de forage en France.

Vallourec a confirmé mercredi ses "perspectives positives" pour 2018, en s'appuyant sur des éléments "tangibles", a assuré le directeur financier, Olivier Mallet, lors d'une conférence téléphonique: il a notamment cité "la hausse des prix aux Etats-Unis négociée avec (les) clients" et des "nouvelles livraisons dans la zone Europe, Afrique, Moyen-Orient, Asie".

Interrogé sur l'effet des taxes douanières américaines sur l'acier importé, M. Mallet a souligné que ce que Vallourec vend aux Etats-Unis est "très largement produit localement". Le groupe va y renforcer ses lignes de finition pour bénéficier pleinement de ses capacités de laminage locales et va "adapter" ses importations aux Etats-Unis depuis le Brésil.

Si Vallourec entend profiter à plein de la reprise du secteur pétrolier, dans le sillage de la hausse du prix du brut, dans la zone de 70-80 dollars le baril, il "reste concentré sur son objectif de retour à une génération de trésorerie positive dès que possible", a aussi affirmé Phlippe Crouzet.

Au premier semestre, le flux de trésorerie disponible était négatif de 418 millions, davantage que l'année précédente, et l'endettement du groupe s'est creusé à 1,9 milliard d'euros à la fin juin contre 1,5 milliard à la fin décembre 2017.
https://www.connaissancedesenergies.org ... -2t-180725

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57394
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Le secteur parapétrolier

Message par energy_isere » 06 août 2018, 10:08

Technip France sur la sellette pour le mal-être des employés

Par RFI Publié le 05-08-2018

Technip France, l'entreprise de services pétroliers, a 6 mois pour améliorer la situation de ses salariés. L'entreprise, où les signes de mal-être des employés s'aggravent, est dans le collimateur de l'inspection du travail et sous le coup d'un procès intenté par les représentants du personnel.


Depuis 2015, Technip France a connu des réorganisations successives qui ont dégradé les conditions de travail des salariés. La fusion avec l'américain FMC technologies en 2017 a encore aggravé les choses.

Les syndicats dénoncent les crises de larmes, les arrêts maladie et les démissions accrues dans cette entreprise de 3 000 salariés composée à 80% de cadres. La raison invoquée est une charge de travail excessive, des heures supplémentaires non déclarées et une ambiance anxiogène autour des rumeurs de réduction de l'activité.

Alertée, l'inspection du travail donne 6 mois à Technip France pour prendre toutes les dispositions nécessaires à la maîtrise des risques psychosociaux constatés. Dans le même temps, les représentants du personnel ont assigné en justice la direction pour aveuglement devant la gravité de la situation.

Ainsi prise en tenaille, la direction de Technip affirme s'être déjà mise à l'évaluation des risques professionnels et à un plan d'action. Et pour éviter un procès nuisible à son image, la direction propose une médiation judiciaire.
http://www.rfi.fr/economie/20180805-tec ... e-employes

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57394
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Le secteur parapétrolier

Message par energy_isere » 22 août 2018, 21:40

Oil & gas : un nouveau concept d’unité de production offshore à l’étude

Publié le 22/08/2018 lemarin.fr

Plusieurs spécialistes de l’offshore, dont Total, se sont associés pour étudier la manière dont un nouveau concept d’unité, conçu par Crondall Energy, pourrait aider à exploiter de petits réservoirs en mer du Nord.

Image
Une étude de huit mois va évaluer la faisabilité technique et commerciale du concept de bouée de production réutilisable développé par Crondall Energy. (Photo : Crondall Energy)
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... ore-letude

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57394
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Le secteur parapétrolier

Message par energy_isere » 22 août 2018, 21:41

Schlumberger cède ses activités d'acquisition sismique marine

Publié le 22/08/2018 lemarin.fr

Le franco-américain Schlumberger a conclu un accord avec le norvégien Shearwater GeoServices en vue de lui vendre les opérations et actifs d’acquisition sismique marine de sa filiale WesternGeco.

La transaction, qui reste sujette à l’obtention des autorisations requises, devrait être finalisée au 4e trimestre, ont précisé les deux compagnies mercredi 22 août. Elle s’élève à 600 millions de dollars, ainsi qu’à un intérêt de 15 % dans Shearwater GeoServices Holding.

À la suite de l’opération, Shearwater intégrera les dix navires d’acquisition sismique de WesternGeco, portant sa flotte à 14 bateaux. Ces dix nouveaux bâtiments comprennent sept navires d’études 3D et trois bateaux polyvalents configurés pour le marché « en croissance » de l’acquisition sismique sur les fonds marins ou OBS (Ocean bottom seismic).

Shearwater acquerra aussi deux navires sources : ces navires, qui envoient uniquement des ondes sismiques, interviennent en complément des bateaux équipés des streamers, les câbles qui enregistrent la réflexion des ondes. L’opération conférera en outre à Shearwater 12 ensembles complets de streamers, la technologie sismique marine de WesternGeco et des installations de production en Norvège et en Malaisie. À l’issue de la transaction, Shearwater comptera de l’ordre de 600 employés.

Schlumberger avait annoncé en janvier que WesternGeco allait céder son acquisition sismique pour se recentrer sur les services clients ainsi que le traitement et l’interprétation des données.

Image
En reprenant les activités d'acquisition sismique marine de WesternGeco, Shearwater GeoServices va étoffer sa flotte, qui compte actuellement quatre navires, parmi lesquels le « Polar Marquis ». (Photo : Rieber Shipping)
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... shearwater

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57394
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Le secteur parapétrolier

Message par energy_isere » 04 sept. 2018, 22:09

Forage : Transocean s’offre Ocean rig pour 2,7 milliards de dollars

Publié le 04/09/2018 lemarin.fr

Transocean a conclu un accord définitif en vue d’acquérir son concurrent Ocean rig. La transaction, qui se fera en cash et en actions, est évaluée à 2,7 milliards de dollars (en incluant la dette d’Ocean rig).

Image
En rachetant Ocean rig, Transocean va bénéficier de 13 nouvelles unités flottantes de forage, dont deux sont encore en construction. (Photo : Ocean rig)
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... de-dollars

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57394
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Le secteur parapétrolier

Message par energy_isere » 01 oct. 2018, 20:35

Ca se complexifie de plus en plus au fond de l'eau :
Subsea : Equinor renforce sa collaboration avec TechnipFMC et Aker

Publié le 01/10/2018 lemarin.fr

L’énergéticien norvégien Equinor a signé des accords de collaboration stratégique avec TechnipFMC et Aker solutions concernant les équipements et services subsea

Image

Equinor renforce sa collaboration dans le subsea avec TechnipFMC et Aker en vue d’améliorations en termes de coûts, de sécurité, de technologies et de qualité. (Illustration : Equinor)
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... mc-et-aker

Qu'est ce qu' on fera pas au fond de l' eau avec un retour du pétrole à 100 $ le baril ......

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57394
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Le secteur parapétrolier

Message par energy_isere » 22 oct. 2018, 20:42

Halliburton prévoit un recul des profits au 4e trimestre, le titre baisse


Publié le 22/10/2018

Halliburton - qui a battu le consensus au troisième trimestre grâce à ses activités à l'international, soutenues par la hausse des cours du brut - a évoqué une baisse des budgets de ses clients nord-américains et une baisse des capacités de transport dans le Bassin permien (ouest du Texas et Nouveau-Mexique), plus grand bassin de pétrole de schiste des Etats-Unis.

Il a cependant estimé que le quatrième trimestre devrait représenter un point bas pour le marché onshore américain et que la situation s'améliorerait l'an prochain.

Le groupe, premier fournisseur de services pour la fracturation hydraulique, table sur un bénéfice par action (BPA) entre 37 et 40 cents au quatrième trimestre, alors que les analystes avaient tablé sur 49 cents, selon Refinitiv.

Le BPA est ressorti à 50 cents pour les trois mois à fin septembre, contre 42 cents un an plus tôt.

La semaine dernière, Schlumberger, concurrent d'Halliburton, a aussi battu le consensus au troisième trimestre et prévenu que la décélération de la croissance de l'activité en Amérique du Nord aurait un impact sur ses prochains résultats trimestriels.
https://www.usinenouvelle.com/article/h ... se.N758924

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57394
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Le secteur parapétrolier

Message par energy_isere » 08 nov. 2018, 00:02

Le parapétrolier CGG envisage près de 500 suppressions d'emplois

AFP le 07 nov. 2018

Le groupe parapétrolier CGG a annoncé mercredi un plan stratégique à l'horizon 2021 qui pourrait se traduire par près de 500 suppressions de postes avec l'abandon de l'une de ses activités.

L'activité acquisition de données sismiques va cesser progressivement avec la recherche d'un "partenaire" pour la partie marine et l'arrêt pur et simple pour la partie terrestre, a indiqué CGG lors d'une présentation aux investisseurs à Londres. Les effectifs de CGG, qui ont déjà fondu de 11 000 à environ 5 000 salariés (44% basés en Europe) avec la crise du secteur il y a quelques années, devraient ainsi encore reculer.

"L'arrêt des activités d'acquisition pourrait avoir un impact de l'ordre de 10% des effectifs du groupe a l'horizon 2021", a dit un porte-parole à l'AFP. CGG va aussi chercher à sortir de coentreprises.

Le coût de cette restructuration devrait s'élever à 200 à 250 millions de dollars, selon CGG.

Le groupe entend se concentrer sur les activités où il est en position de force: géoscience, études multi-clients et équipements.

Le plan prévoit "un chiffre d'affaires des activités à 1,7 milliard de dollars" grâce à de nouveaux produits. Il prévoit aussi une "réduction de la base de coûts administratifs et supports" d'environ 40 millions de dollars d'ici 2021.

"Notre plan de marche vise à assurer une rentabilité pérenne de CGG à travers les cycles", a expliqué sa directrice générale Sophie Zurquiyah. Elle souhaite une entreprise "faiblement capitalistique, qui s'appuie sur ses collaborateurs, ses données et ses technologies" et renforcer ses positions de leaders "dans nos trois activités principales et différenciantes".

Le titre plonge

Ces perspectives étaient mal accueillies à la Bourse de Paris, où l'action CGG chutait de près de 12% mercredi vers 15h20 (heure de Paris), dans un marché en hausse de 1,16%.

Le groupe a aussi présenté ses résultats mercredi matin, en amélioration avec la remontée des cours du pétrole. Sa perte nette a atteint 1,5 million de dollars contre 124,4 millions un an plus tôt.

Pour l'ensemble de l'année 2018, le groupe table sur un chiffre d'affaires des activités (excluant notamment des charges non récurrentes) en hausse à environ 1,5 milliard de dollars.

Le chiffre d'affaires de l'ancienne Compagnie générale de géophysique a fait un bond de 37% au troisième trimestre à 439,1 millions de dollars, porté par la croissance de ses activités de géoscience et une forte demande en équipements terrestres au Moyen-orient et en Asie.

Citée dans un communiqué, la directrice générale du groupe souligne que ces résultats "confirment un marché en amélioration progressive". Comme le reste du secteur parapétrolier, CGG avait été mis en difficulté par la chute des cours du brut à partir de 2014. Les cours se sont progressivement repris depuis la fin 2016, sans pour autant retrouver leurs sommets.

L'entreprise de géosciences, spécialisée dans l'évaluation des ressources en hydrocarbures du sous-sol pour le compte des compagnies pétrolières, avait achevé en février son plan de restructuration financière. Il lui a permis de ramener sa dette à des niveaux plus soutenables et de poursuivre son activité malgré la grave crise traversée.

La dette atteignait ainsi 768,9 millions de dollars au troisième trimestre, contre 2,57 milliards de dollars l'année précédente.

Le groupe a dégagé un bénéfice opérationnel de 45,1 millions de dollars contre une perte de 60,4 millions un an plus tôt. "Dans ce contexte, nous restons en [conformité avec] nos objectifs pour l'exercice 2018 sur la base d'opportunités importantes en multi-clients et de livraisons d'équipements soutenues en fin d'année", a précisé Sophie Zurquiyah.
https://www.connaissancedesenergies.org ... ois-181107

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57394
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Le secteur parapétrolier

Message par energy_isere » 22 nov. 2018, 20:26

Forage : Pacific drilling sort de la procédure de faillite

Publié le 22/11/2018 lemarin.fr

Pacific drilling est sorti de la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites suite à la mise en œuvre avec succès de son plan de réorganisation.

Image
Construit en 2014, le « Pacific Meltem » fait partie des navires de Pacific drilling actuellement à l’arrêt à Las Palmas, dans les îles Canaries. (Photo : Pacific drilling)
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... e-faillite

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57394
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Le secteur parapétrolier

Message par energy_isere » 03 janv. 2019, 21:27

Bourbon obtient une bouffée d’oxygène de ses créanciers

Publié le 03/01/2019 lemarin.fr

Bourbon a annoncé, ce jeudi 3 janvier avant l’ouverture de la bourse, qu'en attendant un règlement sur le fond, il avait trouvé un accord avec les banques et les organismes de crédit-bail permettant de renouveler le gel de ses échéances.
https://www.lemarin.fr/secteurs-activit ... creanciers

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57394
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Le secteur parapétrolier

Message par energy_isere » 05 janv. 2019, 02:09

Le groupe Bourbon renouvelle sa dispense de remboursement de dette

AFP le 03 janv. 2019

Le groupe Bourbon, spécialiste des services maritimes à l'industrie pétrolière, a annoncé jeudi avoir renouvelé la dispense lui permettant de différer le remboursement de ses loyers et de sa dette, dans le cadre des négociations avec ses créanciers.

Bourbon a "renouvelé le waiver général (la dispense, ndlr) avec ses crédit-bailleurs et créanciers représentant l'essentiel de la dette du groupe", a-t-il indiqué dans un communiqué. Cette dispense autorise le groupe à "suspendre l'exigibilité de ses loyers et de sa dette", qui a atteint en 2017 plus de 1,3 milliard d'euros.

Elle lui permet notamment "de rester focalisé sur ses priorités opérationnelles" et de poursuivre "dans un cadre sécurisé la recherche de toute solution de nature à mettre sa dette en adéquation avec ses performances".

Bourbon, qui n'avait pas pu respecter certaines clauses de contrats de prêts bancaires, avait annoncé début novembre avoir obtenu du tribunal de commerce de Marseille l'ouverture de procédures de conciliation au profit de ses 22 filiales, en l'absence de confirmation du renouvellement de la dispense. Le groupe avait initialement obtenu en juillet cette dispense lui permettant de différer le remboursement de ses loyers et le service de sa dette.

Bourbon a notamment souffert de l'effondrement des cours du brut il y a quatre ans, qui a forcé les compagnies pétrolières à tailler dans leurs dépenses.
https://www.connaissancedesenergies.org ... tte-190103

Répondre