Centrale houlomotrice

Barrages, marées, etc.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13844
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Message par GillesH38 » 25 mai 2007, 13:35

encore des chateaux de sable quoi.... :-(
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Lansing
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1796
Inscription : 18 sept. 2005, 10:58
Localisation : Finis Terae

Message par Lansing » 25 mai 2007, 15:01

Oui un peu, malheureusement. Je suis un scientifique de formation et je suis toujours enchanté de voir les chercheurs continuer à explorer toutes les solutions, à une condition, qu'elles soient réalistes.
Ces derniers temps j'ai été favorablement impressionné par la préparation d'une grosse hydrolienne par les anglais. On a vu cela la semaine dernière sur Arte et on en a parlé ici.

Patrick

peaknik
Charbon
Charbon
Messages : 223
Inscription : 11 mai 2007, 20:54

Message par peaknik » 26 mai 2007, 12:18

Je l'ai déjà dit à plusieurs reprises ici, aucun ne survivra, il faut avoir passé une partie de sa vie en mer pour comprendre ça.
On peut avancer n'importe quoi sur le papier et balancer n'importe quels chiffres, tout ça n'a aucun intérêt. Il reste une donnée simple à comprendre, la mer vient à bout de tout, rien ne peut lui résister.

Serait il possible d'équiper des systeme type searev de ballast qui leur permetraient de s'enfoncer temporairement à dix quinze metre sous l'eau en cas de tempete ou les forces de la houles sont moins chaotiques et moins violente?

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13844
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Message par GillesH38 » 26 mai 2007, 12:33

Je sens que Patrick va rigoler.... ;)
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

peaknik
Charbon
Charbon
Messages : 223
Inscription : 11 mai 2007, 20:54

Message par peaknik » 26 mai 2007, 12:48

pourquoi c'est si absurde??

bedwir
Kérogène
Kérogène
Messages : 5
Inscription : 24 mai 2007, 22:46
Localisation : Morbihan
Contact :

la houle toujours

Message par bedwir » 26 mai 2007, 19:50

si on fait coulisser un aimant autour d'un conducteur, ça ne produit pas de l'électricité ?
TOTAL prépare l'avenir... devons-nous lui faire confiance ?

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7720
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Message par phyvette » 26 mai 2007, 22:02

peaknik a écrit :pourquoi c'est si absurde??
Il me semble bien que l'onde de la la houle par - 15 m , soit identique a celle de la surface , sinon il n'y aurais pas a craindre les tsunamis qui ce produisent justement quand l'onde de fond rencontre le plateau continental.

Me trompe je ? aller Gilles dit que j'ai bon , ou je m'immole . Image

Phyvette
Gilles a raison
Gilles a tjs raison
Si un membre a raison les 1 et 2 s'appliquent
Gilles ne contredit pas il éduque
Les idées de Gilles sont tjs bonnes
Gilles est obligé de penser pour tout le monde
Seul Gilles a une vision globale de la société

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13844
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Message par GillesH38 » 26 mai 2007, 22:35

NOoooooooon fait pas ça Phyvette, sinon Oleocene est f.. !

serieux, t'as raison, la houle est un mouvement de surface mais qui correspond à un mouvement a peu pres circulaire en profondeur : les courants sous l'eau sont necessaires pour transferer les masses liquides des creux vers les bosses. C'est donc aussi agité jusqu'a une profondeur de l'ordre de la distance entre les vagues, et apres l'amplitude des mouvements decroit lentement. Il faut aller tres profond avant de ne plus rien sentir....et ca coute de l'énergie de monter et de descendre !
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7720
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Message par phyvette » 26 mai 2007, 22:42

Ouf !! Image
En pleine mer au passage des vagues, les particules liquides décrivent sur place un mouvement orbital, plus ou moins circulaire. Le diamètre de cet orbite est égale à la hauteur de l'onde (même si le mouvement se fait sentir jusqu'à une profondeur égale à une demi- longueur d'onde).
Image

http://tpehoule.free.fr/page.php?page=def

Phyvette
Gilles a raison
Gilles a tjs raison
Si un membre a raison les 1 et 2 s'appliquent
Gilles ne contredit pas il éduque
Les idées de Gilles sont tjs bonnes
Gilles est obligé de penser pour tout le monde
Seul Gilles a une vision globale de la société

Lansing
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1796
Inscription : 18 sept. 2005, 10:58
Localisation : Finis Terae

Message par Lansing » 26 mai 2007, 23:35

Bon, j'arrive après l'explication, je vais me contenter de compléter ce qui a déjà été dit.
Il faut faire la différence entre la houle qui est une onde et les vagues qui sont levées par le vent direct. Dans le premier cas les molécules d'eau ne bougent pas, hormis une pseudo ellipsoïde locale, dans le second cas les molécules de surface sont mises en mouvement et peuvent générer un courant de un ou deux noeuds maxi.
Lorsque le vent cesse le courant stoppe mais l'onde générée reste et se propage.
On utilise des abaques simples pour calculer rapidement les hauteurs de houle en fonction de la force du vent, le temps qu'il a soufflé et la distance à laquelle on se trouve de la dépression. Vous avez compris que c'est le pif du marin plutôt qu'Excel qui va l'emporter.
Si on veut élucubrer un peu et envisager un système pour protéger l'attelage de cette centrale, je pense que le meilleur moyen serait un désamarrage des éléments flottants.
On peut imaginer un système de câble qui s'allongerait après le larguage automatique des accouplements. La longueur du câble devra correspondre à au moins une longueur d'onde.
Les deux flotteurs montent et descendent la houle en synchro, c'est exactement le principe du remorquage.
Comme je suis sûr qu'un esprit chagrin va me demander comment on accouple de nouveau les flotteurs, je répond comme les wagon d'un train. N'oublions pas que ce bazar créé de l'énergie.
J'arrête mes délires, je vous souhaite un bon week-end. ;)

Patrick

peaknik
Charbon
Charbon
Messages : 223
Inscription : 11 mai 2007, 20:54

Message par peaknik » 28 mai 2007, 14:33

merci pour l'explication.

Je pensais que c'etait plus le coté chaotique vent+houle+vague qui userait les mecanisme que la puissance elle meme.
En claire qu'il vaut mieux une force importante et regulière qu'une force equivalente mais chaotique.

Attention merci d'eviter un humiliant fou rire:

peut on faire des piston courbe pour recuperer l'energie d'un pendule?
( Les deux pistons suivraient la trajectoire du pendule)
Ca limiterait le travail sur les piece et l'usure non?

Lansing
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1796
Inscription : 18 sept. 2005, 10:58
Localisation : Finis Terae

Message par Lansing » 29 mai 2007, 12:09

peaknik a écrit : ...
peut on faire des piston courbe pour recuperer l'energie d'un pendule?
( Les deux pistons suivraient la trajectoire du pendule)
Ca limiterait le travail sur les piece et l'usure non?
Ca existe mais je ne me souviens plus dans quel domaine.

Patrick

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59593
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 29 mai 2007, 15:14

peaknik a écrit :Attention merci d'eviter un humiliant fou rire:

peut on faire des piston courbe pour recuperer l'energie d'un pendule?
( Les deux pistons suivraient la trajectoire du pendule)
Ca limiterait le travail sur les piece et l'usure non?
bonjour l' unsinage et le prix d' un tel piston !

peaknik
Charbon
Charbon
Messages : 223
Inscription : 11 mai 2007, 20:54

Message par peaknik » 29 mai 2007, 15:41

usiner un piston courbe doit pas etre la chose la plus complexe de l'univers.
Non?? On a pas fait quelques progrès en mecanique de précision?

Lansing
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1796
Inscription : 18 sept. 2005, 10:58
Localisation : Finis Terae

Message par Lansing » 29 mai 2007, 17:12

Si mais pas au point de régler les problèmes d'arc de frottement, ne pas oublier qu'il ne peut plus tourner sur son maneton, ça change tout.
Non, j'ai déjà vu ce principe mais pas avec un piston mais un clapet je crois.

Patrick

Répondre