Du pétrole en Ouganda

Toutes discussions pour les habitants francophones d'Afrique.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62142
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Du pétrole en Ouganda

Message par energy_isere » 30 nov. 2019, 01:02

Suite de ce post du 28 août 2019 viewtopic.php?f=20&t=2931&start=75#p2286915
L'Ouganda envisage à nouveau un projet hydroélectrique controversé près des chutes Murchison

AFP parue le 29 nov. 2019

L'Ouganda a ordonné vendredi une enquête de faisabilité sur la construction d'un barrage hydroélectrique à proximité des chutes Murchison, a indiqué vendredi le ministre du Tourisme, trois mois après l'annonce de l'abandon de ce projet controversé.

Ce volte-face a provoqué l'ire des défenseurs de l'environnement et de nombreux acteurs du secteur du tourisme opposés à ce projet hydroélectrique d'une capacité de 360 mégawatts sur le Nil Victoria. "Le cabinet a décidé qu'il doit y avoir une étude de faisabilité et que la décision sur le projet hydroélectrique dans le parc national Murchison Falls sera basée sur la science", a déclaré à l'AFP Godfrey Kiwanda, le ministre ougandais du Tourisme.

L'étude devra déterminer si "le tourisme ou la génération d'électricité bénéficie le plus au pays", a-t-il ajouté. Plus de 100 000 touristes visitent chaque année le parc national Murchison Falls afin de contempler les impressionnantes chutes Murchison, selon des chiffres du gouvernement. Plus tôt cette année, les autorités ougandaises avaient indiqué qu'une société sud-africaine, Bonang Power and Energy, avait demandé un permis pour construire le barrage sur les chutes Uhuru, légèrement en amont des chutes Murchison.

Le projet de barrage s'était immédiatement attiré les foudres du secteur du tourisme, des défenseurs de l'environnement et des scientifiques, rassemblés dans le mouvement "Save Murchison Falls", et fin août, les autorités avaient annoncé que le barrage ne serait pas construit dans le parc national.

Vendredi, Amos Wekesa, un entrepreneur actif dans le secteur du tourisme a qualifié de "développement très préoccupant" la décision du gouvernement d'ordonner une étude de faisabilité. "Avec la destruction planifiée des chutes Murchison, moins de touristes viendront en Ouganda".

L'économie ougandaise connaît une croissance de plus de 6% par an, selon la Banque mondiale. Plus des trois-quarts de la production énergétique de ce pays de 42 millions d'habitants proviennent de l'hydroélectrique, mais moins de 15% de la population a accès à l'électricité, selon l'Association internationale de l'énergie hydraulique.

Les chutes Uhuru ("liberté" en swahili), ont été créées en 1962 quand des crues puissantes ont percé un nouveau chemin pour le Nil Victoria quelque 200 mètres en amont des chutes Murchison. Aux chutes Murchison, le Nil Victoria passe dans un goulot de 7 mètres de large entre des rochers puis effectue un plongeon de 43 mètres avant de poursuivre sa route vers le lac Albert. Ces chutes ont notamment servi de décor au film hollywoodien "The African Queen" ("La Reine africaine"), sorti en 1951, dans lequel ont joué Humphrey Bogart et Katharine Hepburn.
https://www.connaissancedesenergies.org ... age-191129

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62142
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Du pétrole en Ouganda

Message par energy_isere » 16 janv. 2020, 01:54

Retards dans le développement pétrolier en Ouganda.

Uganda Sees $5 Billion Costs For Two Oilfield Developments

By Tsvetana Paraskova - Jan 15, 2020

As Uganda’s government is looking to resolve a tax dispute with oil majors over oilfields, it sees the development costs for the two fields to reach at least US$5 billion, Uganda’s Energy Ministry Permanent Secretary Robert Kasande told Bloomberg in an interview.

Until recently considered one of the hot spots for new oil developments in Africa, Uganda has pushed first oil to no sooner than 2022, later than a previous target for 2021, because of lack of infrastructure and disagreements over taxes and plans with operators.

Uganda’s government is still negotiating with Tullow Oil, Total and China’s CNOOC—shareholders in the Kingfisher and Tilega oilfields in the Lake Albert region—over Tullow’s intention to cut its stake in the project.

There is no breakthrough in talks yet, the energy ministry secretary Kasande told Bloomberg.

Uganda estimates that the fields would need US$5 billion for the drilling of “over 500 wells” and the construction of two central processing facilities and a water plant, he said.

“In Uganda, Joint Venture conversations with the Government are ongoing. Tullow remains committed to reducing its equity stake in the project ahead of FID,” the company said in its trading update on Wednesday.

In September 2019, reports had it that all activities on the oil pipeline planned to export crude from Uganda had been suspended, following the collapse of a stake acquisition deal in the key Ugandan oil project.

The East-African Crude Oil Pipeline (EACOP) is planned to be a 1,443-kilometer-long (897 miles) pipeline worth US$3.5 billion and expected to transport oil from Uganda to the Tanga port in Tanzania.

But Tullow Oil said at the end of August that its agreement to sell part of its stake in the Lake Albert project to Total and CNOOC had been terminated because “the Ugandan Revenue Authority and the Joint Venture Partners could not agree on the availability of tax relief for the consideration to be paid by Total and CNOOC as buyers.”

Tullow warned then that this setback would likely delay the final investment decision on the Uganda pipeline project, initially expected for 2019.
https://oilprice.com/Latest-Energy-News ... ments.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62142
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Du pétrole en Ouganda

Message par energy_isere » 25 janv. 2020, 14:47

Ouganda : une nouvelle politique énergétique centrée sur le solaire et la géothermie en cours d’adoption

Agence Ecofin 20 janvier 2020

L’Ouganda vient d’adopter une nouvelle politique énergétique nationale ayant pour priorité un recours plus accru aux sources d’énergie renouvelable que sont le solaire et la géothermie.

Actuellement, 88 % de l’énergie produite dans le pays provient de la source d’énergie primaire qu’est la biomasse à travers des combustibles que sont le charbon, le bois de chauffage ou encore les résidus de récolte. Il s’agit en effet de la principale source d’énergie utilisée par les populations rurales qui constituent la majorité des communautés du pays. L’électricité ne représente que 2 % de la fourniture d’énergie et est fournie à près de 90 % par l’hydroélectricité.

« Il y a une utilisation limitée de l’électricité, spécialement dans les zones rurales, ce qui affecte la demande, la croissance, le coût de la vie et le pouvoir d’achat des populations. Il y a également une faible demande par rapport à la quantité d’électricité disponible, ce qui exerce une pression sur le tarif », peut-on lire dans le document stratégique.

Le pays ambitionne entre autres de progressivement s’acheminer vers un développement public-privé de son secteur énergétique. Il envisage également la mise en place de mécanismes innovants de financement pour le développement par des entités privées de centrales géothermiques.
https://www.agenceecofin.com/electricit ... d-adoption

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62142
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Du pétrole en Ouganda

Message par energy_isere » 15 févr. 2020, 12:05

L’Ouganda va emprunter $118 millions à la Chine pour construire trois routes vitales à la production pétrolière

Agence Ecofin 12 fev 2020

L’Ouganda a annoncé mardi qu'il emprunterait jusqu'à 118,5 millions de dollars à la Chine pour financer la construction de trois routes essentielles aux plans de démarrage de la production de pétrole.

Les fonds, qui seront sollicités auprès de la Banque industrielle et commerciale de Chine, vont financer le projet de construction et de rénovation des routes Masindi – Biiso, Kabale – Kaziranfumbi, et Hohwa – Nyairongo – Kyarusesa – Butoole.

Selon le porte-parole du gouvernement, Dennis Katungi (photo), la modernisation de ses axes va « faciliter le développement et la production efficaces des ressources pétrolières nationales stratégiques ».

Cette décision, a-t-il déclaré, devrait également améliorer le tourisme dans le parc national de Murchison Falls et dans les environs, en fournissant des routes plus accessibles.

Les champs pétrolifères de l'Ouganda se trouvent dans le bassin du rift Albertin, près de la frontière avec la République démocratique du Congo. Les réserves sont estimées à 6 milliards de barils. La production de pétrole brut dans ce pays d’Afrique de l’Est n'a véritablement pas décollé 14 ans après la découverte de réserves dans l'ouest du pays. La lourdeur des taxes et le manque d'infrastructures justifient en partie cette situation.
https://www.agenceecofin.com/hydrocarbu ... petroliere

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62142
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Du pétrole en Ouganda

Message par energy_isere » 22 févr. 2020, 11:55

Ouganda : la PowerChina propose la construction d’un barrage de 1,4 milliard $ sur le Nil

Agence Ecofin 17 fev 2020

En Ouganda, une compagnie chinoise a introduit une requête auprès du gouvernement pour construire un barrage électrique valant 1,4 milliard $ sur le Nil. La PowerChina International ambitionne en effet de construire la centrale hydroélectrique d’Ayago sur la portion du Nil s’étendant entre les lacs Kyoga et Albert.

Le projet, s’il se concrétise, augmenterait la puissance électrique nationale de 40 %. Il aura une capacité de 840 MW et deviendra ainsi la plus grande centrale d’Ouganda. « Nous avons lancé un appel à commentaires publics sur leur proposition de projet. D’ici avril, nous devrions être en mesure de communiquer notre avis final sur cette offre », a affirmé Julius Wandera, le porte-parole de l’Autorité Ougandaise de régulation du secteur électrique. La compagnie envisage de financer le projet à raison de 25 % de capitaux propres et de 75 % de dette.

Rappelons que l’Ouganda a actuellement un surplus de production d’environ 400 MW, qui augmentera de 600 MW avec l’entrée en service imminente de la centrale de Karuma. Le pays a un taux d’électrification de 26 % environ qui peine à augmenter en raison du tarif électrique élevé et de la faible couverture du réseau électrique national.
https://www.agenceecofin.com/hydroelect ... sur-le-nil

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62142
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Du pétrole en Ouganda

Message par energy_isere » 22 févr. 2020, 12:03

Ouganda : China Energy construira une centrale solaire photovoltaïque de 500 MW

Agence Ecofin 20 fev 2020

La China Energy Engineering Corporation ambitionne de construire un complexe solaire photovoltaïque d’une capacité de 500 MW en Ouganda. Le groupe public chinois a annoncé avoir signé un accord de financement de 500 millions $ pour la conception et la construction de l’infrastructure. Cet accord a été finalisé par le truchement de sa filiale, la China Gezhouba Group.

Le constructeur a également affirmé que la mise en place de l’infrastructure se fera en deux phases, sans donner plus de détail sur le projet. Les travaux de conception et de construction de l’infrastructure seront effectués par la China Gezhouba qui a déjà entamé des travaux préliminaires.

L’Ouganda qui a un surplus de capacité de 400 MW et un barrage de 600 MW en instance de livraison envisage d’étendre son réseau électrique pour faciliter la distribution de sa production. Il estime à 3,5 milliards $, les besoins de financement privés pour réaliser ces travaux sur son réseau.
https://www.agenceecofin.com/solaire/20 ... -de-500-mw

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62142
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Du pétrole en Ouganda

Message par energy_isere » 21 mars 2020, 09:10

Ouganda : les recettes d’exportation d’électricité ont augmenté de 13 % en 2019

Agence Ecofin 17 mars 2020

Les recettes d’exportation d’électricité par l’Ouganda ont connu une hausse de 13 % au cours de l’année écoulée. Entre janvier 2019 et janvier 2020, le pays a exporté 320,3 MW d’énergie en direction de ses voisins, ce qui lui a rapporté 46 millions $. Sur la même période, un an plus tôt, il a exporté 228,8 MW d’électricité pour une recette de 40 millions $.

Les pays vers lesquels l’Ouganda exporte son électricité sont le Kenya, la Tanzanie et la République démocratique du Congo. Selon Pamela Nalwanga Byoruganda, la chargée des relations publiques de l’Uganda Electricity Transmission Company Limited, cette croissance a été portée par celle de la quantité d’énergie disponible.

Le pays dispose actuellement d’une capacité de 1 252,4 MW pour un pic de demande de 650 MW, soit environ la moitié de sa production. D’ici la fin de l’année en cours, cette capacité de production passera à 1 681 MW avec l’entrée en service de nouvelles centrales.
https://www.agenceecofin.com/distributi ... 13-en-2019

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62142
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Du pétrole en Ouganda

Message par energy_isere » 27 mars 2020, 23:27

Les infortunes de l'exploitation pétrolière en Ouganda : retards, impacts humains et environnementaux

AFP parue le 27 mars 2020

Quand des gisements de brut exploitables furent découverts en 2006 dans la région du lac Albert, l'Ouganda se mit à s'imaginer en nouvel eldorado pétrolier. Mais 14 ans plus tard, le mirage s'est estompé, et il attend toujours d'extraire ses premières gouttes d'or noir.
.........
lire : https://www.connaissancedesenergies.org ... nda-200327

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62142
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Du pétrole en Ouganda

Message par energy_isere » 28 mars 2020, 10:13

Ouganda : l’Émirati Amea Power construira 4 centrales solaires et éoliennes de 220 MW de capacité combinée

Agence Ecofin 27 mars 2020

Le gouvernement ougandais vient de signer un accord avec le producteur indépendant d’énergie Amea Power pour la construction de quatre centrales solaires et éoliennes dans le pays. Les centrales auront une capacité combinée de 220 MW.

L’énergéticien émirati implantera ces infrastructures dans deux régions du pays à savoir le Nil occidental et Karamoja. La région du Nil occidental située dans le nord-ouest accueillera une centrale solaire photovoltaïque de 10 MW et une centrale éolienne de 10 MW également. À Karamoja dans la région du nord-est, la compagnie ambitionne de construire une centrale éolienne de 120 MW et une centrale solaire de 80 MW. Les travaux dans le Nil occidental sont prévus pour démarrer avant janvier 2021.

Au cours de ces derniers mois, la compagnie émiratie a obtenu de nombreux contrats sur le continent. Au Togo, elle construira la centrale solaire de Blitta (50 MW) et a obtenu en Égypte la mise en place d’une centrale éolienne de 500 MW à Jabal Al-Zayt et d’une centrale solaire de 200 MW à Kom Ombo.
https://www.agenceecofin.com/energies-r ... e-combinee

Répondre