Mouvement des gilets jaunes.

Envie de bavarder ? C'est ici.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Répondre
Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8487
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Mouvement des gilets jaunes.

Message par mobar » 14 janv. 2019, 16:29

La violence en France aujourd'hui, elle est plutôt due à des causes structurelles voire naturelles : santé et accidents divers
- cancer : 150 000 morts par an
- AVC : 30 000 morts par an
- accidents domestiques : 20 000 morts par an
- suicides : 8 000 morts par an
- route : 3 500 morts par an
- crises cardiaques : 2 400 morts par an
- morts par armes à feu (hors suicides): 500 morts par an
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8159
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Mouvement des gilets jaunes.

Message par Remundo » 14 janv. 2019, 16:32

ne pas confondre violence et causes de mortalité.

mais les chiffres mettent les choses en perspective.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8487
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Mouvement des gilets jaunes.

Message par mobar » 14 janv. 2019, 16:42

Remundo a écrit :
14 janv. 2019, 16:32
ne pas confondre violence et causes de mortalité.

mais les chiffres mettent les choses en perspective.
Certains considèrent la mort comme une violence ultime, d'autres comme l'issue naturelle de la parenthèse
ça fait toute la différence!
Pour un total de 606 000 décès par an!
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
LeLama
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 815
Inscription : 08 août 2006, 23:12
Localisation : Angers, France
Contact :

Re: Mouvement des gilets jaunes.

Message par LeLama » 14 janv. 2019, 17:43

parisse a écrit :
14 janv. 2019, 13:23
Il faut passer par l'institution. Il s'agit de harcelement (verbal mais ce n'est pas si different du harcelement physique), si la chose est connue, l'institution doit faire quelque chose. Sinon ca veut dire que tu acceptes que chacun puisse se faire justice soi-meme.
Qand je dis que la violence n'est pas toujours illegitime, ca ne veut pas dire que je soutiens qu'elle est legitime tout le temps et qu'on puisse faire justice soi meme. Je cherche a comprendre quel est le bon dosage, tu me renvoies dans les extremes.

Quand a passer par l'institution, ce n'est pas realiste. J'ai dans ma famille une personne tres proche qui a subi des violences sans commune mesure avec ce que tu as subi parce que cette personne est fragile psychologiquement (ca a été du genre bite au cirage, dans les cas les pires). Cela a abouti une ou deux fois a des signalemeents de harcelement, mais ca prend des mois voire des annees pour que les choses bougent.. Quelquefois il faut changer de service la personne qui subit au travail, mais dans le nouveau service, ce ne sont pas forcément des enfants de coeur. Et donc tu dois te débrouiller, parce que tu ne peux pas poser une plainte pour harcèlement toutes les semaines. A la fin la personne fragile doit se trouver une stratégie pour le quotidien face aux petites humiliations quotidiennes qui sont psychologiques et pas physique .

La personne dont je parle hurle sur les autres (au sens propre) en cas de probleme. C'est tres violent, c'est eprouvant pour les proches aussi. Il faut juste l'admettre et faire au mieux. Sa violence est légitime. C'est le fruit de son histoire, Son moyen de défense. On peut aligner des yaka faukon sur les instiutions, la réalité de la vie, c'est différent, et chacun trouve sa place comme il peut.


C'est quand meme un peu leger de dire que la publicite est une "violence", qui legitimerait ensuite la violence physique.
Si c'est ce que tu as compris, je me suis mal exprimé J'ai dit que les classes popu subissent une quantité de violence, parmi lesquelles la violence publicitaire.

Que la pubilicté soit violente peut sembler bizzarre a certains, peut etre a toi. Pourtant, personne ne raconte son bonheur amoureux a un ami qui vient d'etre plaqué. ou la joie d'avoir accumulé des reussites récentes a un ami déprimé. C'est un fonctionnement humain naturel et universel de faire preuve de pudeur et d'humilité quand on a de la chance face a ceux qui en ont moins. Quand tu as du mal pour les fins de mois et que tu es confronté tous les jours a la norme consumériste, c'est assez éprouvant psychologiquement. Ressort humain indepassable me semble-t-il.

Je n'aime pas forcément dire volence légitme, parce que ca sous-entendrait que je la soutiens, alors que j'ai dit que j'étais contre. Mais je dirais plutot inevitable. D'un point de vue démocratique, les classes populaires ont largement exprimé leur mécontenttement. D'abord en s'abstenant massivement aux elections, puis en votant FN,Trump,5etoiles... Et en france en votant massivement non a Maastricht. Non seulmennt rien n'a évolué malgré toutes cees manifestations democratiques. Mais pour maastricht, c'est encore pire, puisqu'on s'est assis sur le vote des classes populaiires et qu'une version plus ou moins équivalente du texte a été ratifiée par le parlement.

Dans ce contexte, comment peut on éviter que la violence s'invite a table ?

Joffrin a fait un editorial disant que la methode des GJ n'est pas la bonne. Mais c'est quoi la bonne methode puisque les signaux democratiques n'ont pas été écoutés ? Paradoxalement, c'est la premiere fois depuis tres longtemps que les besoins des francais modestes sont au centre du débat à ce point, alors que toutes les expressions democratiques ne debouchaient sur rien.

Je conteste le terme de violence dans les cas que tu presentes. Si quelqu'un se fait agresser physiquement ou n'ose plus passer a un endroit donne par peur d'une agression, ca n'est pas du tout comparable a la frustration de ne pas pouvoir acheter des vetements de marque.
C'est une deformation de mon propos puisque j'ai dit explicitement le contraire. J'ai dit que présenté comme cela, sous l'angle des vetements de marque, la violence n'est pas légitime.

Si une personne se presente pour etre depute et n'est pas elu, ce n'est pas une violence non plus.
Ce qui est violent, c'est de nier globalement le probleme de representativité et de feindre de croire que tout le monde a sa chance, ce qui n'est pas le cas en pratique. C'est comme si je te disais, pour decider les salaires, un groupe de boxeurs decide que la décision se fait par la force physique en disant c'est équitable puisque les regles sont les memes pour tous. Dans notre cas, les classes dominantes choisissent des regles qui les favorise, et on ne peut pas en conclure que c'est équitable parce que uniforme.

J'ai dit que 200kE par an ne me parait pas injustifie pour un chef d'orchestre de stature internationale, en faisant une comparaison avec un salaire de fonctionnaire hors echelle.
Donc tu confrimes que tu justifies. C'est la rhétorique des journaux tres a droite et de la upper-upper class, justifier des salaires indecents par d'autres salaires indecents. Puisqu'on est sur Oleocene et qu'on sait qu'il y a des limites globales ,que l'argient donné aux uns est pris dans la poche des autres, je me permets un calcul de coin de table. On commence avec un salaire moyen de 1700 euros equirepartis dans la population. Si les 20% les mieux payés doublent leur salaire en prenant aux 50% d'en bas, ce qui semble une inegalité tres modeste, il reste environ 1000 euros aux 50% d'en bas.

Autre calcule avec le meme depart uniforme, si les 10% les mieux payés multiplient leur salaire par cinq toujours en prenant dans la moitie inferieure, il reste 340 euros par mois a la moitie inferieure.

Ce calcul permet de comprendre que les salaires predateurs commencent tres bas, ce dont peu ont conscience.

Si tu penses vraiment que demander l'arret de la violence physique ou des injures raciste ou sexiste en prealable a une discussion est "une attitude de blocage qui renvoie la responsabilite uniquement sur les autres", alors il est inutile de discuter plus.
Ce qui est un blocage, c'est de demander l'arret de la violence de l'autre groupe sans arreter la sienne. J'espere que tu seras d'accord avec ce point de vue.

Ensuite, je constate que tu penses que le groupe auquel tu appartiens n'exerce pas de violence sur l'autre groupe. Donc tu trouves légitime de demander l'arret de la violence chez les autres sans que ton groupe ait quelque chose a donner en échantge.

Je ne conteste pas la logique de ton raisonnement. J'ai juste une sensibilité differente et je pense que le groupe des diplomés exerce beaucoup de violence. Principalement en termes de représentativité. Beaucoup découle de ce point. Et notamment une repartition des salaires basée sur les dipliomes et l'utilité pour les classes dominantes bien plus que sur l'interet général.

parisse
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1021
Inscription : 30 mai 2005, 08:42
Contact :

Re: Mouvement des gilets jaunes.

Message par parisse » 14 janv. 2019, 18:31

Comme tu continues a essayer de justifier que l'arret de la violence n'est pas un prealable a la discussion, je reponds une derniere fois uniquement pour apporter deux precisions:
1/ Sur le harcelement et l'institution scolaire, mon experience personnelle est qu'elle peut reagir efficacement.
2/ Sur un salaire annuel a 200kE pour un chef d'orchestre de stature internationale (un peu plus de 10 smic) pour une personne qui a un talent et fait un boulot vraiment exceptionnel, ca ne me semble pas choquant, on est loin du niveau du salaire de certains sportifs. Ni un salaire annuel de 75kE pour certains hauts fonctionnaires (ou de 60kE pour un prof d'universite en fin de carriere). Je suis favorable a un ecart maximum entre le plus bas et le plus haut salaire (il me semble qu'a une epoque c'etait de l'ordre de 20) mais je ne suis pas pour la quasi-egalite de revenu pour tous que tu sembles proner et je ne pense pas que c'est une position "tres a droite" comme tu le pretends, ce n'est d'ailleurs pas la premiere fois que tu essaies de discrediter mon discours avec ce genre de qualificatif. Tu continues egalement a parler en termes de groupes, ce qui ne signifie pas grand chose pour moi.
Bye!

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12765
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: Mouvement des gilets jaunes.

Message par GillesH38 » 14 janv. 2019, 18:43

Remundo a écrit :
14 janv. 2019, 14:10
GillesH38 a écrit :
14 janv. 2019, 11:39
Remundo a écrit :
14 janv. 2019, 10:35
et le seul qui soit feutré et sectaire, c'est qui ? :-o
merci pour cette confirmation immédiate de mes dires :)
tes dires sont biaisés et dialectiques. tout le monde s'en est aperçu. ta dernière réponse le confirme une fois de plus.
écoute je ne vais pas faire un florilège de la bordée d'insultes et de jugements agressifs que vous déversez chaque jour sur le forum, soit contre Macron, soit contre le gouvernement, soit contre ceux qui ne vous plaisent pas sur le forum (dont moi), tu peux le faire toi même. C'est d'ailleurs assez dans le ton de ce qu'on entend dans les reportages sur les gilets jaunes, c'est normal que vous vous y sentiez bien.

Sinon, moi je retiens de ce que dit Kercoz (qui n'est pas tout à fait ce que dit Le Lama, mais dans le cas du Lama, je n'ai pas vu quel était le critère de légitimité) que :

a) la violence institutionnelle est légitime quand elle est causé par une rupture implicite du contrat
b) le contrat est considéré comme rompu quand il provoque de la violence.

J'en conclus donc que toute violence institutionnelle est légitime. Bon comme il n'y a pas mention du type de violence légitime ou pas, ou s'arrête-t-on? défoncer une porte de ministère? mettre le feu à un péage? une préfecture? un ministère ? l'Elysée ? boxer un policier? le balancer à l'eau avec son équipement? tirer dessus à balles réelles ? menacer de viol une journaliste ? la violer vraiment ? tout cela doit-il etre considéré comme légitime, sous la seule condition que ça se produit ?
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12765
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: Mouvement des gilets jaunes.

Message par GillesH38 » 14 janv. 2019, 18:46

LeLama a écrit :
14 janv. 2019, 17:43
La personne dont je parle hurle sur les autres (au sens propre) en cas de probleme. C'est tres violent, c'est eprouvant pour les proches aussi. Il faut juste l'admettre et faire au mieux. Sa violence est légitime. C'est le fruit de son histoire,
là je pense qu'on ne donne pas le même sens aux mots. Sa violence est explicable, elle est compréhensible, mais c'est probablement le cas de toute violence. Même les violeurs d'enfants ont souvent une histoire qui peut expliquer leurs actes. Ca ne les rend pas légitimes pour autant. La légitimité est codifiée (les cas de légitime défense par exemple), mais cela suppose que tout n'est pas légitime, même si tout est peut etre explicable.
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
LeLama
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 815
Inscription : 08 août 2006, 23:12
Localisation : Angers, France
Contact :

Re: Mouvement des gilets jaunes.

Message par LeLama » 14 janv. 2019, 19:10

GillesH38 a écrit :
14 janv. 2019, 18:46
La légitimité est codifiée (les cas de légitime défense par exemple), mais cela suppose que tout n'est pas légitime, même si tout est peut etre explicable.
Oui, c'est exactement ca. Dans le cas que je cite, il s'agit de legitime defense, au moins dans l'idee. C'est le seule moyen de defense qu'a trouvée la personne pour repondre aux violences qu'elle recoit.

Plus ou moins, c'est le point que je defends dans mon argumentaire. Qu'il y a differentes formes de violence et que la violence est legitime/inevitable si elle repond a une autre violence.

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12765
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: Mouvement des gilets jaunes.

Message par GillesH38 » 14 janv. 2019, 19:14

donc pour toi, c'est aussi légitime de tirer sur un policier qui vient t'arrêter que tirer sur un truand qui veut te kidnapper ?

ça revient à dire que la violence institutionnelle est aussi illégitime que la violence non institutionnelle, donc qu 'il n'y a pas d'institutions. Donc qu' il n'y a pas de société, juste la loi du plus fort (ce qui existe plus ou moins dans certains pays).
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8159
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Mouvement des gilets jaunes.

Message par Remundo » 14 janv. 2019, 19:27

GillesH38 a écrit :
14 janv. 2019, 18:43
écoute je ne vais pas faire un florilège de la bordée d'insultes et de jugements agressifs que vous déversez chaque jour sur le forum, soit contre Macron, soit contre le gouvernement, soit contre ceux qui ne vous plaisent pas sur le forum (dont moi),
des "bordées", ah oui ?
j'ai rarement utilisé des mots vulgaires, tu devrais la faire, cette liste "d'insultes" que j'ai personnellement lâchées

on regardera si elles décrivent bien la réalité, hein ?

en attendant, si moi j'expulse des mots qui te déplaisent, ton gouverne-ment éjecte des flashballs dans les yeux et des GLI-F4 par-dessus la foule ; 2 choses rigoureusement interdites par la loi, même en cas d'émeute.

Avatar de l’utilisateur
LeLama
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 815
Inscription : 08 août 2006, 23:12
Localisation : Angers, France
Contact :

Re: Mouvement des gilets jaunes.

Message par LeLama » 14 janv. 2019, 19:52

parisse a écrit :
14 janv. 2019, 18:31
l, ca ne me semble pas choquant, on est loin du niveau du salaire de certains sportifs. Ni un salaire annuel de 75kE pour certains hauts fonctionnaires (ou de 60kE pour un prof d'universite en fin de carriere).
Dans l'univers du classique, les salaires sont proportionnellement plus elevés que dans le sport. Voici quelques ordres de grandeur.

D'abord une remarque methodologique. Il faut homogeneiser les donnees pour comparer car si tu compares les dix premieres graduations d'un metre gradué en centimetre au dix premieres graduations d'un metre gradué en millimetre, tu vas trouver que les graduations en millimetres sont plus elevees que les graduations en centimetre. Donc il faut faire regle de trois pour ajuster les deux jeux de donnees a la meme granularité.

Il y a au moins un facteur 10 entre le foot et la musique classique ( on peut compter les inscrits au conservatoire vs les licenciés au foot, ou le nombre de spectateurs, on arrive a des facteurs superieurs a 10). Et il y a un facteur 100 entre le nombre de chefs d'orchestre et le nombre de musiciens classiques. On a arrive donc a un facteur 1000 entre chef d'orchestre et foot. S'il y a 4 ou 5 chefs a plusieurs centaines de milliers d'euros en France, ca donnerait environ plusieurs miliers de footeux dans ces salaires. Mais le milieme footeux est semi-pro, il a via ses primes de match juste quelques centaines d'euros par mois. La difference en plus, c'est que c'est sur argent public (alors que le foot est financé par les droits télés) pour des spectacles dans des lieux de prestige fréquentés presque uniquement par des csp++.

Regardons aussi les salaires superieures a un million d'euros, cette fois sur argent public ou privé dans le classique. Lang Lang etait donné a 20 millions d'euros par an, ce qu le classe numero 20 dans les footeux dans le monde. Restons en france. Helene grimaux etait donné a un million d'euros par an. Et Jarousski, Capucon... doivent etre au meme niveau plus ou moins. Sans doute quelques autres que je ne connais pas. Si on compte le facteur d'echelle, ca fait plus d'argent que dans le foot puisque le 30eme footeux francais est a 260 mille euros par an.

C'est d'ailleurs tres interessant de constater que pour des salaires plus élevés comparativement dans la musique classique, les gens que j'ai rencontrés considerent que c'est justifié. En revanche, pour le foot ils jugent ca trop élevé. Pourtant le foot est essentiellement sur fonds privés, est le fruit d'une selection intense (c'est sans doute l'activité la plus sélective au monde) avec des jeunes pris de tous les pays du monde pour venir des leur jeune age dans les meilleurs clubs et qui s'entrainent des annees dans des centres de formations pour atteindre ce niveau. Par comparaison, les musiciens classiques travaillent tout aussi dur, mais la selection en classique se fait uniquement dans les classes eduquees des pays riches, le filtre est bien moins selectif.

Comment expliquer cette difference de regard, si ce n'est que le foot est joué par des personnes des milieux populaires ?

Avatar de l’utilisateur
LeLama
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 815
Inscription : 08 août 2006, 23:12
Localisation : Angers, France
Contact :

Re: Mouvement des gilets jaunes.

Message par LeLama » 14 janv. 2019, 20:05

GillesH38 a écrit :
14 janv. 2019, 19:14
donc pour toi, c'est aussi légitime de tirer sur un policier qui vient t'arrêter que tirer sur un truand qui veut te kidnapper ?
Je ne comprends pas. Si le poliicier vient t'arreter, normalement c'est que c'est toi qui a fait la premiere violence, donc il ne s'agit pas de legitime defense. Ensuite, il y a une notion de proportionnalité de la reponse pour la legitime defense, et tes exemples ne sont pas homogenes de ce point de vue.
ça revient à dire que la violence institutionnelle est aussi illégitime que la violence non institutionnelle, donc qu 'il n'y a pas d'institutions. Donc qu' il n'y a pas de société, juste la loi du plus fort (ce qui existe plus ou moins dans certains pays).
C'est une question trop generale comme ca. Je ne sais discuter que sur des exemples, sinon ca tourne a vide. Parce qu'il y a toujours une question de dosage dans la reponse, c'est vraiment le noeud du probleme, d'ailleurs impossible a determiner objectivement, c'est pour ca que les discussions sont difficiles.

Je repete mon point de vue sur le sujet des institutions que j'ai deja exprimé. La violence d'une institution est legitime si elle apaise davantage de violence qu'elle en produit. Ca reste tres theorique bien sur. Mais ca donne un point de depart pour ne pas etre de facon absurde dans le tout ou rien.

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8120
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Mouvement des gilets jaunes.

Message par kercoz » 14 janv. 2019, 20:50

GillesH38 a écrit :
14 janv. 2019, 18:43

Sinon, moi je retiens de ce que dit Kercoz (qui n'est pas tout à fait ce que dit Le Lama, mais dans le cas du Lama, je n'ai pas vu quel était le critère de légitimité) que :

a) la violence institutionnelle est légitime quand elle est causé par une rupture implicite du contrat
b) le contrat est considéré comme rompu quand il provoque de la violence.

J'en conclus donc que toute violence institutionnelle est légitime. Bon comme il n'y a pas mention du type de violence légitime ou pas, ou s'arrête-t-on? défoncer une porte de ministère?
Je ne comprends pas tes propos. Tu sembles penser que "violence institutionnelle" signifie violence contre les institution... alors qu' il me semble que ce terme concerne la violence de l' institution contre l' individu ( violence physique ou coercitive /impots, dépenses contraintes, népotisme etc ..)

Pour éclaircir mon point de vue, je précise que la rupture du contrat social, à mon sens, par le groupe ( en l' occurrence l' état), autorise l' individu à utiliser l' agressivité, puis la violence.
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
LeLama
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 815
Inscription : 08 août 2006, 23:12
Localisation : Angers, France
Contact :

Re: Mouvement des gilets jaunes.

Message par LeLama » 14 janv. 2019, 21:08

GillesH38 a écrit :
14 janv. 2019, 19:14
Gilles, est ce que tu pourrais presenter de facon positive ce que tu trouves qu'il faudrait faire ? Parce que je retrouve dans tes propos ce que je lis dans les medias, ce que les GJ ne doivent pas faire, mais je n'ai pas compris ce qu'ils doivent faire.

Est-ce que tu demandes comme Parisse l'arret prealable de toute violence physique avant de discuter (et donc implicitement laisser continuer la violence en pratique puisque les GJ ne vont pas s'arreter spontanement ) ?

Quelles solutions proposes tu pour qu'ils se sentent écoutés ? Quelle action démocratique proposes tu ? J'ai rappelé qu'ils se sont d'abord abstenus, puis ont voté FN, puis non a Maastricht, mais que visiblement les actions politiques engagées n'ont pas amélioré leur ressenti. Ils peuvent faire autre chose de democratique qui va changer la donne ? Ou alors tant pis pour eux, c'est pas grave ? Ou alors ils sont betes et n'ont pas compris comme ils ont de la chance par rapport a la Syrie et il faut juste leur expliquer ça ?

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8487
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Mouvement des gilets jaunes.

Message par mobar » 14 janv. 2019, 21:15

kercoz a écrit :
14 janv. 2019, 20:50
Pour éclaircir mon point de vue, je précise que la rupture du contrat social, à mon sens, par le groupe ( en l' occurrence l' état), autorise l' individu à utiliser l' agressivité, puis la violence.
C'est d'ailleurs un peu ce que disait explicitement l'article 35 de la constitution du 6 messidor An 1 constitution de 1793
« Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs. »
Constitution du 24 juin 1793, article 35
Certains l'ont oublié, ne l'ont jamais su ou font semblant de ne pas le savoir :-P
La Constitution votée le 24 juin 1793 rétablit le principe de la suprématie du législatif sur l’exécutif avec une assemblée législative unique, élue au suffrage universel direct, et une administration décentralisée et élue par les citoyens, du département à la commune.
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Répondre