[Acteurs] OPEP : actualités de l'OPEP, quotas...

Toute l'acualité, discutée à la lumière de la déplétion des réserves d'hydrocarbures.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60883
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] OPEP : actualités de l'OPEP, quotas...

Message par energy_isere » 29 juin 2019, 11:55

Nouvelles prévisions de croissance de l’OPEP pour la demande pétrolière

Agence Ecofin 27 juin 2019

Dans un nouveau rapport sur les prévisions de croissance pétrolière, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) prévoit que la demande s’améliorera par rapport à la léthargie observée au premier semestre où la croissance n’était que de 1,2 million de barils par jour en glissement annuel.

Pour l’OPEP, la demande des pays de l’OCDE devrait grimper de 200 000 barils supplémentaires par jour, notamment du côté des pays nord-américains de l’organisation. Cette hausse de la demande se traduira à travers les distillats légers solides.

En revanche, les pays européens de l'OCDE devraient assister à une légère contraction de la demande à cause du ralentissement de la dynamique économique.

Cette prévision sera renforcée par une probable hausse de la croissance de l’offre en dehors des pays de l’OPEP, avec une production plus élevée prévue aux Etats-Unis, ainsi que des montées en puissance au Brésil. Cela devrait entraîner une croissance moyenne de 2,14 millions de barils par jour pour 2019.
https://www.agenceecofin.com/trade/2706 ... petroliere

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60883
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] OPEP : actualités de l'OPEP, quotas...

Message par energy_isere » 29 juin 2019, 17:08

Pétrole: Russes et Saoudiens vont prolonger l'accord sur une baisse de production selon Poutine

AFP•29/06/2019

Le président russe Vladimir Poutine a annoncé vendredi s'être entendu avec l'Arabie saoudite pour prolonger leur accord sur une baisse de production pétrolière afin de soutenir les cours.

"Nous nous sommes mis d'accord. Nous allons prolonger cet accord, la Russie comme l'Arabie saoudite. Pendant quelle période? On va y réfléchir. Pour six ou neuf mois. Il est possible que ça soit jusqu'à neuf mois", a-t-il déclaré aux journalistes, en marge du sommet du G20 à Osaka.

Cela devrait être officialisé mardi à Vienne, à l'occasion d'une réunion entre les ministres des 14 membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), dont l'Arabie saoudite, et leurs dix partenaires, menés par la Russie.

L'Opep et ses alliés, qui pompent la moitié du pétrole du globe, avaient décidé en décembre d'abaisser leur offre cumulée de 1,2 million de baril par jour (mbj): stratégie gagnante, puisque le prix du baril s'est envolé d'environ 30% au premier trimestre, avant de se modérer.

"Nous croyons que nos accords de stabilisation de l'offre (...) ont eu un effet positif", avait affirmé M. Poutine dans un entretien au Financial Times publié cette semaine, assurant que les pays producteurs chercheraient à Vienne à maintenir la "stabilité" du marché, confronté à une offre abondante et à une demande en berne.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 20040f587a

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60883
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] OPEP : actualités de l'OPEP, quotas...

Message par energy_isere » 02 juil. 2019, 19:27

Pétrole: l’Opep prolonge de neuf mois les limitations de production

Par RFI Publié le 02-07-2019

Les pays membres de l’Opep et les pays partenaires sont réunis pour deux jours à Vienne, la capitale autrichienne qui abrite le siège de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole. Ce lundi, les 14 pays membres de l’Opep sont parvenus à un accord sur la prolongation pour 9 mois des limitations de production de pétrole actuellement en vigueur, afin de soutenir le cours du brut. L’accord devrait être officiellement entériné ce mardi. Une prolongation plébiscitée par l’Arabie saoudite et la Russie, qui s’étaient mises d’accord avant même les réunions de Vienne, ce qui irrite l’Iran.

Avec notre correspondante à Vienne, Isaure Hiace

En décembre dernier, les pays membres de l’Opep, emmenés de fait par l’Arabie saoudite et les pays partenaires, menés par la Russie, s’étaient entendus pour abaisser leur offre cumulée de 1,2 million de barils par jour pour enrayer la chute des cours du pétrole.

Sans surprise, l’Opep a annoncé ce lundi un accord pour prolonger de 9 mois les réductions de production. Cela semblait en effet faire consensus, compte tenu de la nécessité de stabiliser les cours dans un contexte international tendu.

Mais l’Iran a semblé passablement irrité de l’entente entre l’Arabie saoudite et la Russie, annoncée avant même les réunions de Vienne. Le président russe Vladimir Poutine avait en effet révélé, le week-end dernier, un accord russo-saoudien pour prolonger les limitations de production.

Le ministre iranien du Pétrole a ainsi expliqué, à son arrivée dans la capitale autrichienne ce lundi, que « le principal danger auquel est confrontée l’Opep maintenant est l'unilatéralisation », ajoutant : « l’Opep va mourir avec un tel processus ». Le tandem Moscou-Riyad semble en effet désormais incontournable, au grand dam de l’Iran.

Les membres de l’Opep se sont également mis d’accord lundi soir sur « une charte de coopération permanente » avec les pays partenaires, dont la Russie, qui devraient entériner ce document ce mardi.
http://www.rfi.fr/economie/20190702-pet ... production

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60883
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] OPEP : actualités de l'OPEP, quotas...

Message par energy_isere » 16 août 2019, 15:39

L'Opep pessimiste pour le restant de l'année

REUTERS•16/08/2019
par Alex Lawler

L'Opep n'est pas très optimiste pour le marché pétrolier pour ce qui reste de l'année à courir, en raison d'un ralentissement de la croissance mondiale, et met en avant, dans son rapport mensuel publié vendredi, les défis qui l'attendent en 2020, semblant ainsi plaider pour le maintien de l'accord d'encadrement de la production.

Ce dernier a été reconduit en juillet jusqu'en mars 2020 pour éviter une accumulation des stocks préjudiciable aux prix.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) réduit en outre sa prévision de croissance de la demande pétrolière de 40.000 barils par jour (bpj) pour cette année et laisse entendre que le marché pourrait être légèrement excédentaire en 2020.

"Tandis que les perspectives des fondamentaux du marché semblent quelque peu baissières pour le restant de l'année, compte tenu d'une croissance économique qui fléchit, des problèmes commerciaux du moment et du ralentissement de la croissance de la demande pétrolière, il demeure primordial de surveiller de près l'équilibre de l'offre et de la demande et d'assurer la stabilité du marché dans les mois qui viennent", écrit l'Opep.

La politique de l'Opep qui consiste à soutenir les cours en réduisant la production stimule par contrecoup la production de schistes par les Etats-Unis et la production de pays concurrents et son rapport laisse penser que le monde aura moins besoin des bruts de l'organisation l'an prochain.

La demande de ses bruts sera de 29,41 millions de bpj en moyenne en 2020, soit 1,3 million de bpj de moins qu'en 2019, note l'Opep. Cela étant, la prévision de 2020 a été relevée de 140.000 bpj par rapport à celle donnée le mois dernier.

L'Opep ajoute que sa production a diminué de 246.000 bpj en juillet, à 29,61 millions de bpj, l'Arabie saoudite ayant réduit ses propres extractions au-delà de son quota.

L'année 2020 dégagerait un excédent de l'offre de 200.000 bpj si l'Opep continuait de produire au rythme de juillet, toutes choses égales par ailleurs.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 5272a73a41

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60883
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] OPEP : actualités de l'OPEP, quotas...

Message par energy_isere » 30 août 2019, 20:59

Pétrole: Première hausse de l'année pour la production de l'Opep

Le 30/08/2019 LONDRES (Reuters)

La production pétrolière de l'Opep a augmenté en août pour la première fois de l'année, la croissance des pompages de l'Irak et du Nigeria compensant la diminution de ceux de l'Arabie saoudite et les pertes liées aux sanctions américaines visant l'Iran, montre vendredi une enquête de Reuters.

Les 14 membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole ont extrait 29,61 millions de barils par jour (bpj) ce mois-ci, soit 80.000 bpj de plus qu'en juillet, mois durant lequel la production était tombée à son plus bas niveau depuis 2014.

Les 11 pays engagés par l'accord dit "Opep+" de réduction de la production visant à soutenir les cours ont atteint 136% des diminutions de production prévues par cet accord, contre 150% en juillet, selon l'enquête. Deux des trois autres pays ont réduit leur production.

Le Nigeria a produit 80.000 bpj de plus qu'en juillet et l'Irak 60.000.

L'Arabie saoudite, qui avait réduit sa production en juillet pour réduire ses stocks, a maintenu sa production à un niveau similaire en août, soit 9,63 millions de bpj, alors que son quota officiel fixé par l'Opep est de 10,311 millions de bpj.

L'accord Opep+, qui lie les pays du cartel à plusieurs autres grands producteurs dont la Russie, a été reconduit en juillet jusqu'en mars 2020 avec pour objectif de favoriser la remontée des cours.

Le prix du baril de Brent, qui dépassait 75 dollars en avril, est tombé autour de 60 dollars en raison du ralentissement de la demande.

L'Iran, qui n'est pas lié par l'accord Opep+ mais souffre des sanctions américaines, a réduit sa production de 50.000 bpj en août.

L'enquête de Reuters s'appuie sur les données fournies par des sources extérieures, les données de Refinitiv Eikon et des informations fournies par des sources au sein de compagnies pétrolières, de l'Opep et des sociétés de conseil.
https://www.usinenouvelle.com/article/p ... ep.N879200

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60883
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] OPEP : actualités de l'OPEP, quotas...

Message par energy_isere » 11 sept. 2019, 23:23

PÉTROLE BRENT : L'OPEP RÉDUIT SES PROJECTIONS QUANT À LA DEMANDE DE BRUT, LES COURS DU PÉTROLE REFLUENT

11 sept 2019
.
Dans son rapport mensuel publié mercredi, l'Opep a ainsi abaissé à 1,02 million de barils par jours (mbj) sa prévision de croissance de la demande de pétrole cette année (80.000 barils de moins par rapport à la précédente estimation) et à 1,08 mbj pour l'an prochain (-60.000). "Compte tenu des prévisions pour la croissance économique mondiale, la croissance de la demande de pétrole est attendue à environ 1 mbj en 2019 et 2020. Elle devrait toutefois être dépassée par la forte croissance de l'offre non-Opep", souligne l'Organisation, qui met ainsi la pression à ses pays membres pour qu'ils poursuivent leurs efforts de réduction de leurs extractions.
https://www.tradingsat.com/petrole-bren ... 79123.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60883
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] OPEP : actualités de l'OPEP, quotas...

Message par energy_isere » 01 oct. 2019, 21:39

Pétrole : La production de l'Opep au plus bas depuis 2011 après les attaques en Arabie

REUTERS | LE 30/09 2019 LONDRES

La production de pétrole de l'Opep est tombée en septembre à un plus bas de huit ans en raison des attaques contre des sites pétroliers en Arabie saoudite, qui ont accentué le double impact de l'accord sur une réduction coordonnée de l'offre mondiale et des sanctions américaines contre l'Iran et le Venezuela, montre une étude de Reuters.



Les 14 membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) ont produit au total 28,9 millions de barils par jour (bpj) ce mois-ci, soit 750.000 de moins qu'en août. En excluant les changements dans la composition du cartel depuis cette date, il s'agit du plus faible total mensuel depuis 2011, quand la guerre civil en Libye avait entraîné une chute de la production de ce pays, selon l'étude Reuters.

Le bombardement de deux grandes installations pétrolières saoudiennes le samedi 14 septembre a provisoirement réduit la production du royaume de 5,7 millions de bpj et provoqué une flambée des cours du pétrole de 20% le lundi suivant.

Les cours sont depuis retombés quasiment à leurs niveaux antérieurs à ces attaques avec le redémarrage rapide de la production saoudienne et les inquiétudes liées au ralentissement de la demande.

"A l'évidence, les négociants ne sont pas particulièrement préoccupés par les primes de risque sur le pétrole", dit Craig Erlam, analyste chez les courtier en ligne OANDA. "L'attention semble à nouveau revenir vers la dynamique de la demande et le risque d'abaissements supplémentaires (des prévisions de demande)."

Sur les 14 membres de l'Opep, 11 sont liés par l'accord conclu avec d'autres producteurs, dont la Russie, sur une baisse coordonnée de l'offre mondiale de pétrole. Globalement, ces 11 membres ont respecté leurs obligations à 218% en septembre, contre 131% en août, montre l'étude de Reuters.

La chute de production la plus importante est à mettre au compte de l'Arabie saoudite, qui a fourni 9,05 millions de bpj, soit 700.000 de moins qu'en août.

Le recul aurait été plus fort encore si la compagnie publique Aramco n'avait pas puisé dans ses réserves pour alimenter le marché. Selon des sources utilisées dans cette étude, la production saoudienne s'est établie ce mois-ci entre 8,5 et 8,6 millions de bpj.
https://m.investir.lesechos.fr/actualit ... 74592.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60883
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] OPEP : actualités de l'OPEP, quotas...

Message par energy_isere » 05 nov. 2019, 21:50

Pétrole: L'Opep abaisse ses prévisions de demande

PUBLIÉ LE 05/11/2019 VIENNE (Reuters)

L'Opep s'attend à voir diminuer son poids sur le marché mondial du pétrole au cours des cinq prochaines années en raison de l'augmentation de la production de pétrole de schiste aux Etats-Unis et de la croissance d'autres sources concurrentes, montrent ses nouvelles perspectives à moyen et long termes mardi.

La production de pétrole brut et d'autres hydrocarbures liquides des pays membres de l'organisation devrait ainsi reculer à 32,8 millions de barils par jour (bpj) d'ici 2024, contre 35 millions de bpj prévus pour cette année.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole a en outre revu à la baisse ses prévisions de demande à moyen et long termes pour prendre en compte la montée des préoccupations liées au dérèglement climatique et l'essor de carburants alternatifs.

"Les perspectives de l'offre hors-Opep ont été révisées en forte hausse car le pétrole en formations étanches américain, en particulier, a de nouveau dépassé les attentes", écrit le secrétaire général du cartel, Mohammed Barkindo, dans l'introduction du rapport, en référence au pétrole de schiste.

L'Opep prévoit que l'offre de pétrole américain atteindra 16,9 millions de bpj en 2024 contre 12,0 millions en 2019, pour culminer ensuite à 17,4 millions de bpj en 2029.

Elle table sur une consommation mondiale de pétrole de 103,9 millions de bpj en 2023, donc inférieure à celle de 104,5 millions prévue l'an dernier pour la même année.

A plus long terme, la demande mondiale devrait atteindre 110,6 millions de bpj d'ici 2040, une estimation réduite elle aussi depuis l'an dernier.

L'Opep explique la révision à la baisse de ses prévisions par la dégradation des perspectives de croissance mondiale, les gains en efficacité et le développement de nouvelles sources d'énergie concurrente des hydrocarbures. Elle estime ainsi que la consommation de pétrole dans les pays industrialisés de l'OCDE devrait diminuer après 2020.

L'Opep a cependant toujours pour ambition d'accroître sa production dans les décennies à venir: "sur le long terme, écrit Mohammed Barkindo, c'est l'Opep qui devrait répondre à la majorité de la demande pétrolière".

Pour 2020, le marché pétrolier dispose d'un potentiel de hausse, a-t-il précisé lors d'une présentation.
https://www.usinenouvelle.com/article/p ... de.N900869

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60883
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] OPEP : actualités de l'OPEP, quotas...

Message par energy_isere » 05 déc. 2019, 11:11

L'Opep+ va discuter d'une baisse de production de plus de 400.000 bpj

REUTERS•05/12/2019

L'Opep et ses alliés, Russie en tête, vont discuter d'une baisse de plus de 400.000 barils par jour de la production mondiale de pétrole afin d'éviter une nouvelle surabondance et l'effondrement des cours du brut, a-t-on appris auprès de deux sources au sein du cartel.

Les pays de l'Opep se réunissent ce jeudi à Vienne, avant une réunion de l'alliance dite Opep+ le lendemain dans la capitale autrichienne.

Le ministre russe de l'Energie, Alexandre Novak, a rencontré au préalable son homologue saoudien, Abdoulaziz ben Salman, à qui il a redit sa volonté de poursuivre la coopération russo-saoudienne, a indiqué son ministère sur Twitter.

Depuis 2017, l'Opep+ limite sa production de pétrole afin de lutter contre une offre excédentaire provoquée par l'essor de la production aux Etats-Unis, premier producteur mondial qui ne participe pas aux mesures d'encadrement.

L'accord d'encadrement actuel prévoit une réduction globale de la production de 1,2 million de barils par jour (bpj), soit environ 1,2% de la demande mondiale.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 452ce6c28c

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10844
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: [Acteurs] OPEP : actualités de l'OPEP, quotas...

Message par mobar » 05 déc. 2019, 17:06

Les analystes de la pétrochimie prévoient une augmentation de la demande
https://www.allize-plasturgie.org/fr/ec ... es-taux-de
Si dans le même temps la production se contracte comme l'a planifié l'OPEP+, on devrait rapidement voir une augmentation des prix du brut et à terme un ralentissement de la croissance

Tout bon pour se préparer à l'après effondrement! :wtf: =D>

Faut quand même pas trop espérer le collapsus hein =; , les banquiers centraux vont généreusement arroser les banques privées pour leur permettre de financer tout cela :-"
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60883
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] OPEP : actualités de l'OPEP, quotas...

Message par energy_isere » 05 déc. 2019, 19:57

Plusieurs membres de l'Opep+ pour une baisse de production de 500.000 bpj

Usine Nouvelle 05/12/2019 VIENNE (Reuters)

L'Opep et ses alliés, Russie en tête, ont recommandé jeudi une baisse de 500.000 barils par jour (bjp) de la production mondiale de pétrole afin d'éviter une nouvelle surabondance et l'effondrement des cours.

Les pays de l'Opep étaient réunis à Vienne, à la veille d'une conférence de l'alliance dite Opep+. Le ministre russe de l'Energie, Alexandre Novak, a déclaré que lui-même et plusieurs de ses homologues dont celui d'Arabie saoudite, avaient recommandé une nouvelle baisse de la production d'un demi million de bjp, ce qui porterait la réduction entamée en 2017 à 1,7 million de bjp, soit 1,7% de l'offre mondiale.

"Nous avons conclu que pour faire face à la période de demande saisonnière en toute sécurité au premier trimestre de 2020, il pourrait être recommandé que les pays suppriment encore jusqu'à 500.000 barils par jour", a-t-il déclaré.

Ces réductions devraient selon lui rester en vigueur jusqu'au premier trimestre 2020. D'autres ministres de l'Opep souhaitent les prolonger jusqu'en juin ou décembre 2020.

Sur les marchés financiers, le Brent de mer du Nord gagnait 0,64% à 63,64 dollars et le brut léger américain (WTI) prenait 0,75% à 58,87 peu avant 17h00 GMT.

Depuis 2017, l'Opep+ limite sa production pour réduire les excédents dus à l'essor de la production aux Etats-Unis, premier producteur mondial, qui ne participent pas aux mesures d'encadrement.
https://www.usinenouvelle.com/article/p ... pj.N910584

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60883
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] OPEP : actualités de l'OPEP, quotas...

Message par energy_isere » 06 déc. 2019, 21:09

L'Opep et ses alliés restreignent encore leur production, le pétrole monte

AFP•06/12/2019

Les grands pays exportateurs de pétrole et la Russie ont trouvé un accord vendredi pour réduire encore leur production d'au moins 500.000 barils par jour afin de soutenir les cours du brut, qui ont aussitôt réagi à la hausse.
Cette réduction va porter l'effort total de limitation de la production à 1,7 million de barils par jour (mbj) pour l'ensemble du groupe de 24 pays, ont indiqué à Vienne les ministres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs partenaires.

Cette alliance de producteurs pompe environ la moitié du brut mondial. Leurs représentants ont passé deux jours dans des réunions marathon au siège de l'Opep afin de s'entendre sur les modalités d'une baisse de production fébrilement attendue par les marchés.

Les deux premiers contributeurs à ces quotas renforcés, l'Arabie saoudite et la Russie, vont supporter près de la moitié de l'effort supplémentaire, avec des coupes respectives de 167.000 et 70.000 barils par jour.

- "Réduction volontaire" -

A ce nouvel objectif s'ajouteront des baisses "volontaires et supplémentaires" de plusieurs producteurs, le Royaume saoudien en tête.

"Nous allons poursuivre notre réduction volontaire de 400.000 barils par jour", a affirmé le nouveau ministre saoudien de l'Energie, Abdel Aziz ben Salmane, demi-frère du puissant prince héritier Mohammed ben Salmane.

Par rapport aux niveaux de production d'octobre 2018, le total des baisses devrait atteindre 2,1 mbj, selon les participants à la réunion.

Ces mesures, plus ambitieuses qu'anticipé par les analystes, ont entraîné un bond immédiat des prix du pétrole de près de de 2% à Londres et New York, atteignant respectivement 64,61 dollars et 59,51 dollars.

Ce coup de fouet est bienvenu pour Ryad qui s'apprête à ouvrir le capital de sa compagnie nationale Aramco et réaliser la plus grosse introduction en Bourse de l'histoire.

Les fonds levés valorisent pour l'instant l'entreprise saoudienne à 1.700 milliards de dollars mais Abdel Aziz ben Salmane a "parié" devant la presse que celle-ci serait "supérieure à 2.000 milliards de dollars".

- Evaluation en mars -

L'objectif que se sont fixé les producteurs fera l'objet d'un examen d'étape lors d'une "réunion extraordinaire" début mars 2020 à Vienne.

"Nous déciderons si nous continuons (à réduire la production) jusqu'à la fin de l'année", a déclaré le ministre irakien du Pétrole Thamer al-Ghadbane lors d'une conférence de presse à l'issue de la réunion.

Evoquant "quelques difficultés" lors des discussions de la veille, il a rappelé la "volonté de chacun" de respecter "l'engagement collectif". Les négociations avaient joué jeudi les prolongations, laissant deviner des tiraillements sur la répartition de l'effort à accomplir.

"Les luttes intestines habituelles continuent au sein de l'Opep, les Saoudiens appelant à un respect plus strict de la cible", a commenté David Madden, analyste de Markets.com.

"L'incertitude porte désormais sur le niveau de l'offre de l'Opep+ à partir du mois d'avril," a observé Caroline Bain, analyste de Capital Economics, estimant que les coupes "devraient être prolongées jusqu'à la fin de l'année".

Avec dix autres pays pétroliers, dont le géant russe, les 14 membres de l'Opep ont formé une alliance il y a trois ans afin de peser face au boom du gaz de schiste américain, baptisée Opep+.

L'Arabie saoudite, premier exportateur mondial, porte à elle seule l'essentiel de l'effort et produit déjà en dessous de son quota. Ryad s'agace du non-respect des objectifs de production par plusieurs pays, comme l'Irak, le Nigeria ou la Russie.

Le contexte économique mondial laisse peu de marge au cartel: la guerre commerciale avec les Etats-Unis affecte la croissance chinoise, très gourmande en pétrole, tandis que celle de l'Europe, autre zone de forte demande, reste faible.

Parallèlement, les niveaux de production des pays non membres de l'Opep battent des records, ajoutant à une offre pléthorique: les États-Unis, premier producteur mondial depuis 2018, extraient de grandes quantités de pétrole de schiste, le Brésil et le Canada ont également augmenté leur production et d'autres, comme la Norvège, projettent de le faire.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 0ea051fbae

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60883
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] OPEP : actualités de l'OPEP, quotas...

Message par energy_isere » 16 janv. 2020, 01:42

L'OPEP revoit à la hausse sa prévision de la consommation mondiale de pétrole brut en 2020

AFP parue le 15 janv. 2020

L'OPEP a revu en hausse mercredi sa prévision de la demande mondiale de pétrole brut cette année, grâce à des perspectives de croissance économique plus optimistes, tout en estimant que les pays en dehors du cartel allaient aussi plus produire.

L'organisation des pays exportateurs de pétrole pense désormais que la croissance de la demande atteindra 1,22 million de barils par jour (Mb/j) cette année par rapport à 2019, soit une révision en hausse de 0,14 Mb/j. La demande mondiale de brut devrait ainsi passer de 99,77 Mb/j en 2019 à 100,98 Mb/j en 2020, selon le rapport mensuel de l'organisation basée à Vienne.

Ce changement "reflète essentiellement une perspective économique améliorée pour 2020", explique-t-elle. La croissance économique mondiale devrait ainsi accélérer à 3,1% cette année (+0,1 point par rapport à la prévision précédente), après 3,0% l'an dernier.

"L'environnement de taux d'intérêt bas devrait soutenir la croissance économique", explique l'OPEP. "Des soutiens additionnels pourraient peut-être provenir de certains pays disposant de larges marges de manoeuvre budgétaires, qui peuvent emprunter à taux bas - et parfois à des taux négatifs - pour financer des projets d'infrastructure, ce qui devrait soutenir la demande pour le pétrole".

Du côté de l'offre, l'OPEP a aussi revu en hausse de 0,18 Mb/j son estimation de la croissance de la production non-OPEP cette année pour tenir compte d'une activité plus importante que prévu dans certains pays (Norvège, Mexique, Guyana). La croissance devrait ainsi atteindre 2,35 Mb/j, pour une production de 66,68 Mb/j.

Les pays de l'OPEP et leurs alliés, dont la Russie, se sont engagés à réduire leur production afin de soutenir les cours. Les partenaires se sont engagés le 6 décembre à Vienne à limiter encore plus leurs extractions.

Cette collaboration "demeure essentielle pour maintenir la stabilité du marché pétrolier", souligne l'OPEP mercredi.

Au mois de décembre 2019, la production totale de brut de l'OPEP a chuté de 161 000 barils par jour par rapport à novembre, pour atteindre 29,444 Mb/j, selon des sources secondaires (indirectes) citées dans le rapport. Le principal contributeur à cette baisse a été l'Arabie saoudite, plus gros producteur et chef de file de fait du cartel, dont la production a décliné de 111 000 barils par jour en décembre.
https://www.connaissancedesenergies.org ... sse-200115

Répondre