nucleaire japonais

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52857
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: nucleaire japonais

Message par energy_isere » 30 mai 2017, 13:53

Le Japon redémarre le réacteur de Takahama 4 .
Japan is restarting unit 4 of its Takahama nuclear power plant in Fukui prefecture.
The reactor – which together with unit 3 has been offline since March 2016 – is expected to re-enter commercial operation next month.

The company said the 830 MWe (net) pressurised water reactor (PWR) was restarted at 3.00pm today and is expected to achieve criticality tomorrow. Kansai plans to resume electricity generation at Takahama 4 and reconnect it to the grid on 22 May “as the final stage of the periodic outage inspection following various types of tests”. It added that “full-scale operation” of the unit will resume in mid-June after the completion of the comprehensive inspection performed by the Nuclear Regulation Authority (NRA).

Image

Three other Japanese reactors are currently in operation: Kyushu Electric’s Sendai units 1 and 2 and Shikoku Electric’s Ikata unit 3. Another 19 have applied to restart.
http://www.nextbigfuture.com/2017/05/ja ... start.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52857
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: nucleaire japonais

Message par energy_isere » 18 juin 2017, 14:20

Ça fait le 5iéme réacteur Japonais à redémarer :
Japan restarts Takahama 3 and 4 reactors to reach 5 operational nuclear reactors

brian wang | June 7, 2017

Unit 3 of the Takahama nuclear power plant in Japan’s Fukui prefecture was restarted on June 6, 2017, plant owner Kansai Electric Power Company has announced. Takahama 4 – which had also been kept offline since March 2016 by a court injunction – was restarted last month, joining three other reactors in operation.

Kansai said the 830 MWe (net) pressurised water reactor (PWR) was restarted at 2.00pm today and is expected to achieve criticality tomorrow. The company plans to resume electricity generation at Takahama 3 and reconnect it to the grid on 9 June “as the final stage of the periodic outage inspection following various types of tests”. It added that “full-scale operation” of the unit will resume in early July after completion of the comprehensive inspection performed by the Nuclear Regulation Authority (NRA).

Image


Three other Japanese reactors are currently in operation: Kyushu Electric’s Sendai units 1 and 2 and Shikoku Electric’s Ikata unit 3. Another 19 have applied to restart.
https://www.nextbigfuture.com/2017/06/j ... ctors.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52857
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: nucleaire japonais

Message par energy_isere » 08 juil. 2017, 13:53

Puisque le nucléaire Japonais redémarre, un peu d' exportation de MOX de Areva :

Image
Le Mox, ce combustible mélange de plutonium et d'uranium, est fabriqué par Areva.
Huit tonnes sont expédiées vers le Japon par la mer ce mercredi. | Stéphane Geufroi


Convoi nucléaire. Le Mox d’Areva a pris la mer, direction le Japon

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52857
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: nucleaire japonais

Message par energy_isere » 07 sept. 2017, 22:01

Redémarrage de centrale nucléaire évoqué pour Tepco au Japon

Publié le 07/09/2017 Infos Reuters TOKYO

Tokyo Electric Power (Tepco), l'opérateur de la centrale nucléaire endommagée de Fukushima, pourrait remporter le feu vert des autorités pour le redémarrage d'une autre de ses centrales nucléaires, une annonce qui a fait grimper son titre.

La centrale de Kashiwazaki-Kariwa, la plus grande du monde, pourrait obtenir l'autorisation du régulateur japonais dès la semaine prochaine pour démarrer deux réacteurs, ont rapporté jeudi le quotidien Yomiuri et d'autres organes de presse.

L'action Tepco a pris 2,76% à 447 yens jeudi, après avoir atteint un pic de 450 yens en cours de séance, alors que l'indice Nikkei a terminé en progression de 0,2%.

Ce feu vert permettrait au groupe - qui a été très critiqué pour son laxiste en matière de sécurité et sa faible réactivité lors de la fusion du coeur des réacteurs de sa centrale de Fukushima Daiichi en mars 2011 à la suite d'un tremblement de terre et d'un tsunami - d'exploiter une centrale nucléaire, alors que les autorités ont mis en doute sa capacité à le faire.

Il s'agirait en outre du premier réacteur du même modèle que ceux qui sont entrés en fusion à Fukushima en 2011 à redémarrer.

Un porte-parole de Tepco a refusé de commenter ces informations.

Mais le redémarrage de la centrale doit franchir plusieurs obstacles et notamment obtenir également le feu vert du gouverneur de la préfecture de Niigata au Japon, Ryuichi Yoneyama, qui a fait savoir en juin qu'il n'envisagerait pas une reprise d'activité avant que Niigata ait bouclé son propre examen de sécurité qui pourrait se terminer en 2020 au plus tôt.

De nombreuses centrales nucléaires japonaises restent engagées dans le processus de demande de licence d'exploitation après la catastrophe de Fukushima.

Cinq des 42 réacteurs sont actuellement en exploitation après examen, le nombre le plus élevé depuis que la catastrophe a débouché sur l'arrêt de toutes les centrales nucléaires.

Toutes les centrales ayant redémarré fonctionnent avec des réacteurs d'un autre modèle qu'à Fukushima, avec une technologie qui, selon les experts, réduit les risques d'accident.
http://www.usinenouvelle.com/article/re ... on.N584053

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52857
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: nucleaire japonais

Message par energy_isere » 23 déc. 2017, 13:46

Deux nouvelles fermetures de réacteurs nucléaires au Japon

Par Sciences et Avenir avec AFP le 22.12.2017

La compagnie japonaise d'électricité Kansai Electric Power a officialisé vendredi 22 décembre 2017 la fermeture en 2019 de deux de ses réacteurs nucléaires vieillissants, en raison d'un coût jugé trop élevé de leur mise en conformité avec les nouvelles normes de sécurité post-Fukushima.

Dotées d'une capacité de 1.175 mégawatts chacune, les tranches 1 et 2 de la centrale nucléaire de Oi, dans la région de Fukui (ouest), portent ainsi à 14 le nombre de réacteurs au Japon voués à fermer définitivement après la catastrophe nucléaire de Fukushima en mars 2011, causée par un très violent séisme suivi d'un énorme tsunami. Depuis ce désastre, la pire catastrophe nucléaire mondiale depuis Tchernobyl en 1986, le Japon a considérablement rehaussé le niveau de ses exigences de sécurité nucléaire.

Cinq réacteurs en activité

Kansai Electric Power avait un temps envisagé de solliciter une prolongation de 20 ans de la durée d'exploitation des unités 1 et 2 d'Oi, mises en service en 1979. Mais la compagnie a estimé que les coûts seraient trop importants, alors qu'elle prévoit déjà d'investir quelque 830 milliards de yens (plus de 6 milliards d'euros) pour remettre aux normes les sept autres réacteurs qu'elle opère dans la région de Fukui, dont deux autres à Oi, de construction plus récente. Actuellement, seulement 5 réacteurs sont en service au Japon, tous de type à eau pressurisée (PWR ou REP), sur un parc de 54 unités avant la catastrophe de Fukushima.

Le Premier ministre Shinzo Abe est toutefois favorable à une relance de l'énergie nucléaire au Japon, au nom de la réduction de sa forte dépendance énergétique, de son développement économique et du respect de ses engagements contre le réchauffement climatique. Son gouvernement ambitionne une production d'électricité provenant à 20-22% du nucléaire à horizon 2030, contre 30% avant Fukushima. Toutefois, selon des experts, cet objectif nécessitera non seulement le redémarrage de réacteurs, mais aussi la construction de nouveaux. Début octobre, Tokyo Electric Power (Tepco) a obtenu un feu vert technique de l'autorité japonaise de régulation nucléaire pour relancer deux de ses réacteurs au Japon, une première pour cet opérateur considéré comme responsable de l'accident de Fukushima.
https://www.sciencesetavenir.fr/nature- ... pon_119420

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52857
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: nucleaire japonais

Message par energy_isere » 01 janv. 2018, 13:23

Japon : premier feu vert depuis 2011 pour le redémarrage de réacteurs nucléaires Tepco
Aucun réacteur de la société n’avait été autorisé à rouvrir depuis la catastrophe de Fukushima, dont l’opérateur est considéré comme responsable.


Le Monde.fr avec AFP | 27.12.2017

L’autorité japonaise de régulation nucléaire a annoncé, mercredi 27 décembre, avoir donné son feu vert définitif à Tepco pour redémarrer deux de ses réacteurs au Japon. C’est une première pour l’opérateur énergétique depuis la catastrophe de Fukushima, en 2011, dont il est considéré comme responsable.

Cette approbation, après plusieurs semaines d’audiences publiques, vient confirmer un aval préliminaire de la même autorité début octobre. Elle revient à décréter que les deux réacteurs en question remplissent les nouvelles normes nationales de sûreté nucléaire, renforcées depuis le désastre de la centrale atomique de Fukushima Daiichi, opérée par Tepco, le plus grave accident nucléaire au monde depuis Tchernobyl en 1986.

Ces deux réacteurs à eau bouillante (REB ou BWR en anglais) sont du même type que ceux de Fukushima. C’est aussi la première fois que des réacteurs de cette catégorie sont autorisés à redémarrer dans le pays depuis 2011. Dotées d’une forte capacité, de 1 356 mégawatts chacune, les deux tranches concernées par ce feu vert sont situées dans une autre centrale nucléaire de Tepco, à Kachiwazaki-Kariwa, dans la préfecture de Niigata, au nord-ouest du Japon.

Image
Les deux tranches qui vont être remises en service appartiennent à la centrale de Kachiwazaki-Kariwa (ici en décembre 2013), la plus puissante du pays avec 7 réacteurs. Elle avait été totalement arrêtée après avoir été endommagée par un séisme dans la région de Niigata en 2007. RECOQUILLE-BRESSION / AFP

Cette centrale, la plus puissante du pays avec 7 réacteurs, avait été totalement arrêtée après avoir été endommagée par un séisme dans la région de Niigata en 2007. Son redémarrage a ensuite été reporté en raison de son besoin de mise en conformité avec les nouvelles exigences de sûreté nucléaire après 2011.

14 réacteurs destinés à la fermeture

Cependant, le redémarrage des tranches 6 et 7 de Kachiwazaki-Kariwa devrait prendre des années, car Tepco doit encore obtenir le consentement des autorités locales. Or le gouverneur de la préfecture de Niigata, élu en 2016 pour un mandat de quatre ans, est connu pour avoir des réserves quant au redémarrage de cette centrale nucléaire.

Tepco va poursuivre ses actions d’information auprès des riverains de la centrale pour répondre à leurs inquiétudes, a déclaré mardi un porte-parole du groupe à l’Agence France-Presse.

Actuellement, seulement 5 réacteurs sont en service au Japon, tous de types à eau pressurisée (REP ou PWR), sur un parc de 54 unités avant la catastrophe de Fukushima.

Du fait des nouvelles normes de sécurité gonflant considérablement les coûts pour les relancer, 14 réacteurs nucléaires japonais sont désormais voués à être définitivement mis hors service, après la décision la semaine dernière de l’opérateur Kansai Electric Power de ne pas solliciter la prolongation en 2019 de deux réacteurs vieillissants de sa centrale de Oi, dans la région de Fukui, à l’ouest.
http://www.lemonde.fr/planete/article/2 ... _3244.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52857
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: nucleaire japonais

Message par energy_isere » 24 mars 2018, 13:26

Redémarrage du réacteur n°3 de la centrale de Genkai .
C 'est maintenant le 7 iéme réacteur à avoir redémaré au Japon aprés Fukushima

Southwestern Japan nuclear reactor back online after 7-yr hiatus

March 23, 2018 (Mainichi Japan)

A nuclear reactor at the Genkai power plant in southwestern Japan resumed operation Friday for the first time in over seven years, amid lingering concerns among residents about evacuating from islets near the plant in the event of a serious accident.

Kyushu Electric Power Co.'s No. 3 unit at the plant in Saga Prefecture was halted for a regular inspection in December 2010, three months before a massive earthquake and tsunami triggered a crisis at the Fukushima Daiichi nuclear plant.

The reactor cleared safety screening by the Nuclear Regulation Authority in January 2017 under stricter, post-Fukushima crisis regulations and was later approved for reactivation by the Genkai municipal government and Saga prefectural government. It became the seventh reactor in Japan to restart under the stricter regulations.

The government of Prime Minister Shinzo Abe, which views nuclear power as an "important base-load power source," is promoting the restart of nuclear reactors considered safe by the regulator.

Local residents, particularly those living on 17 islands within 30 kilometers of the Genkai plant, are concerned about how to evacuate in the event of an accident as there are no bridges connecting the islets with the main island of Kyushu.

Trade and Industry Minister Hiroshige Seko welcomed the resumption saying, "(The restart) holds significance from the point of promoting so-called pluthermal power generation and recycling nuclear fuel."

The Genkai plant's No. 3 reactor generates power using mixed oxide, or MOX fuel, which is created from plutonium and uranium extracted from spent fuel.


Early Friday, a group of about 100 citizens gathered in front of the Genkai plant, protesting against the resumption and calling for the shutdowns of all nuclear plants in Japan.

Chuji Nakayama, a 70-year-old man who lives on Iki Island in Nagasaki Prefecture within about a 30-kilometer radius of the plant, expressed anger, saying, "How can islanders escape if an accident occurs?"

Kenichi Arakawa, the deputy chief of an anti-nuclear group who lives in Munakata, Fukuoka Prefecture, said, "An accident could deprive nearby residents of everything in their lives. We should not operate a nuclear plant that threatens our lives."

Meanwhile, a 70-year-old man from the town of Genkai said, "The town will finally become vibrant again because the nuclear plant helped set up roads and create jobs while bringing in more people."

Kyushu Electric plans to start commercial operation of the No. 3 Genkai unit in late April. It is the third reactor reactivated by the utility, following the Nos. 1 and 2 units at the Sendai complex in Kagoshima Prefecture, which came back online in 2015.

The operator also plans to restart the No. 4 unit at the Genkai plant in May, after that unit passed an NRA safety assessment in January 2017.
https://mainichi.jp/english/articles/20 ... dm/052000c

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52857
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: nucleaire japonais

Message par energy_isere » 03 juin 2018, 20:29

Le Japon a redémarré on huitième réacteur nucléaire après Fukushima.
Japan restarts eighth nuclear reactor

brian wang | May 15, 2018

The Eighth Japanese nuclear reactor is resuming power generation.

Image

Unit 4 of the Ohi nuclear power plant in Japan’s Fukui Prefecture began supplying electricity to the grid again on 11 May, Kansai Electric Power Company has announced. The reactor is expected to re-enter commercial operation early next month.

Ohi 4 is the eighth of Japan’s 39 operable reactors which have so far cleared inspections confirming they meet the new regulatory safety standards and have resumed operation. The others are: Kyushu’s Sendai units 1 and 2 and Genkai unit 3; Shikoku’s Ikata unit 3; and Kansai’s Takahama units 3 and 4. Another 17 reactors have applied to restart.
https://www.nextbigfuture.com/2018/05/j ... actor.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52857
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: nucleaire japonais

Message par energy_isere » 14 juin 2018, 20:09

Japon: Tepco envisage de démanteler aussi la 2e centrale nucléaire de Fukushima

14 juin 2018

La compagnie japonaise d'électricité Tokyo Electric Power (Tepco) étudie "concrètement" le démantèlement de la deuxième centrale atomique de la préfecture de Fukushima, moins connue que la première mais elle aussi touchée par le tsunami de mars 2011.

Tepco n'avait jusqu'à présent rien décidé pour Fukushima Daini (numéro 2), site qui compte 4 réacteurs, même si, pour la plupart des experts, il n'est pas envisageable de relancer ces installations pour des raisons psychologiques et techniques.


La possibilité du démantèlement "a été évoquée ce matin par le PDG de notre entreprise lors d'une rencontre avec le gouverneur de Fukushima", a expliqué à l'AFP un porte-parole de Tepco.

"Nous allons étudier concrètement le démantèlement de tous les réacteurs", a déclaré le président Tomoaki Kobayakawa, selon le service de presse de Tepco.

Si était décidé le démantèlement de Fukushima Daini, la totalité des dix réacteurs de la préfecture disparaîtrait, Fukushima Daiichi en comptant six.

Après le violent séisme du 11 mars 2011, au large de la côte nord-est du Japon, un gigantesque raz-de-marée a détruit le rivage et ravagé la centrale Fukushima Daiichi, provoquant l'accident atomique le plus grave depuis celui de Tchernbobyl en URSS en 1986.

L'eau a aussi envahi la deuxième centrale, Fukushima Daini, mais, contrairement à ceux de Fukushima Daiichi, les systèmes de refroidissement de Daini n'ont pas été saccagés et le drame y a été évité.

Dans les deux cas, le démantèlement des installations est un travail de titan qui prendra des décennies et engloutira des sommes considérables, la plus dure tâche étant l'extraction du combustible fondu de trois des six réacteurs de Fukushima Daiichi.
https://www.romandie.com/news/Japon-Tep ... 927393.rom

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52857
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: nucleaire japonais

Message par energy_isere » 03 juil. 2018, 14:02

Japon: objectif 20-22% d'énergie nucléaire à horizon 2030, Tepco veut construire un nouveau réacteur

Tokyo 03 juillet 2018

Le gouvernement japonais a confirmé mardi l'objectif d'une proportion de 20% à 22% d'électricité d'origine nucléaire à horizon 2030, tandis que la compagnie japonaise Tepco a annoncé vouloir relancer la construction d'un réacteur atomique dans l'archipel.

Réunis mardi matin, les ministres ont approuvé le "plan énergétique" qui court jusqu'à 2050.

La proportion visée d'énergie nucléaire à horizon 2030 est maintenue à 20-22% --contre 25-30% avant la catastrophe de Fukushima--, celle de l'énergie renouvelable est fixée à 22-24%, et les énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz naturel) resteront majoritaires (56%).

Le Japon s'est engagé à réduire de 80% ses émissions de gaz à effet de serre entre 2013 et 2050, ce qui nécessite des efforts massifs.

En ce sens, de même que pour des questions d'indépendance énergétique, le gouvernement considère qu'un cinquième de son électricité doit être produite dans les centrales nucléaires, "une ressource indispensable", tout en voulant réduire cette part tant que faire se peut.

Or, pour que cette proportion soit atteinte en 2030, selon les experts du secteur, il faut non seulement relancer plus de réacteurs qu'actuellement (seuls 6 sont en fonctionnement) mais aussi en construire de nouveaux, car plusieurs, parmi le parc restant de 39 unités (54 avant l'accident de Fukushima) atteindront la limite d'âge avant cette échéance.

"Nous allons concrètement lancer l'étude géologique pour la construction d'une nouvelle unité à Higashidori (nord), mais pas seulement, nous allons étudier de nouvelles mesures pour la sûreté", a déclaré vendredi le patron de Tokyo Electric Power (Tepco), Tomoaki Kobayakawa, lors d'une conférence de presse.

"Tout en ayant des obligations fortes découlant de l'accident de Fukushima, nous pensons qu'il est de notre devoir de garantir un approvisionnement suffisant en électricité afin d'éviter les coupures", a-t-il justifié.

Ce projet de réacteur à Higashidori avait été stoppé après la catastrophe de Fukushima en mars 2011.

L'intention de Tepco de construire un nouveau réacteur irrite au plus haut point les antinucléaires, qui jugent insupportable une telle initiative alors que l'accident de Fukushima n'est pas encore résolu.

Il faudra des décennies pour venir à bout de cette catastrophe qui a forcé des dizaines de milliers de personnes à quitter leur domicile et rendu inhabitable une partie de la région.

Par ailleurs, dans le plan adopté mardi, le gouvernement a indiqué pour la première fois envisager des dispositions pour "réduire le stock de plutonium", afin de répondre aux inquiétudes émises par l'allié américain.

Le Japon dispose de 47 tonnes de plutonium, dont 36 conservés en France et Grande-Bretagne où a été retraité le combustible usé japonais.
https://www.romandie.com/news/Japon-obj ... 932958.rom

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52857
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: nucleaire japonais

Message par energy_isere » 20 juil. 2018, 09:29


Les stocks de plutonium du Japon, un problème international


AFP le 17 juill. 2018

Le Japon et les États-Unis ont étendu mardi un accord nucléaire bilatéral mais l'Archipel est désormais sommé de réduire les stocks de plutonium accumulés au fil des ans dans le cadre d'une politique qui trouve désormais ses limites, selon des experts.
.......
https://www.connaissancedesenergies.org ... nal-180717

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités