[Pollution] Pesticides

Discussions concernant les conséquences sur l'environnement de la course aux ressources.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6358
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Re: [Pollution] Pesticides

Message par rico » 19 mars 2016, 20:59

pourquoi attendre 2018
Pour continuer à faire du fric pendant encore 2 ans.

Avatar de l’utilisateur
matthieu25
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 3358
Inscription : 21 juil. 2005, 00:17
Localisation : passenans

Re: [Pollution] Pesticides

Message par matthieu25 » 19 mars 2016, 21:52

rico a écrit :
pourquoi attendre 2018
Pour continuer à faire du fric pendant encore 2 ans.
S'il n'y a pas un big krach d'ici là...
La religion est la maladie honteuse de l' humanité.la politique en est le cancer(Millon de Montherlant)

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 5192
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: [Pollution] Pesticides

Message par Raminagrobis » 20 mars 2016, 10:01

Wait and see... On a déjà il y a des années interdit trois insecticides, le "gaucho", le "regent" et le "cruiser", à chaque fois avec la même argument : "cette interdiction va sauver les abeilles!" :-k
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6358
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Re: [Pollution] Pesticides

Message par rico » 20 mars 2016, 10:34

Il sera interdit puis remplacé par un autre tout aussi nocif. Même composition ou approximative; seul le nom aura changé. Pas vu pas pris, ni vu ni connu....

Avatar de l’utilisateur
matthieu25
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 3358
Inscription : 21 juil. 2005, 00:17
Localisation : passenans

Re: [Pollution] Pesticides

Message par matthieu25 » 20 mars 2016, 15:15

Je croyais qu'il n'y avait plus d'argent pour investir dans de nouveaux projets... :-k
La religion est la maladie honteuse de l' humanité.la politique en est le cancer(Millon de Montherlant)

Avatar de l’utilisateur
williams
Condensat
Condensat
Messages : 638
Inscription : 03 janv. 2010, 15:45
Contact :

Re: [Pollution] Pesticides

Message par williams » 20 mars 2016, 22:11

matthieu25 a écrit :
rico a écrit :
pourquoi attendre 2018
Pour continuer à faire du fric pendant encore 2 ans.
S'il n'y a pas un big krach d'ici là...
L'argent, l'argent.... c'est cela le problème car ça passe toujours en priorité même devant l'écologie comme ici, ou devant la santé (comme on l'a vu avec des médicaments ou... qui avaient des conséquences secondaires négatives pour la santé très importantes) et certainement devant d'autres domaines importants.

Williams

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59095
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Pollution] Pesticides

Message par energy_isere » 07 avr. 2016, 18:58

Monsanto sommé de dévoiler ses études toxicologiques sur le Roundup

Par Astrid Gouzik Usine Nouvelle le 07 avril 2016,

Le commissaire européen à la santé et la sécurité alimentaire a envoyé une lettre au géant américain Monsanto pour lui demander de rendre publique ses études sur le glyphosate, le principe actif de son best-seller le Roundup.

A la fin du mois de juin, en Europe, l'autorisation du glyphosate, ce puissant herbicide à l'origine du Roundup, expirera. D'ici là Bruxelles doit décider si son autorisation sera renouvelée. Une belle épine dans le pied de la Commission européenne.


Deux études cristallisent les désaccords concernant cette molécule. Une première produite par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), une agence de l'Organisation mondiale de la santé, en mars 2015. Dix-sept scientifiques issus de onze pays différents décidaient alors de classer le glyphosate dans la catégorie "cancérogène probable pour l'Homme", au même titre que le nitrate ou les dérivés inorganiques du plomb.

La seconde est réalisée par l'Autorité européenne de sécurité alimentaire (Efsa), une agence de la Commission européenne, fin 2015. Les experts de l'agence rendent alors un avis diamétralement opposé à celui du CIRC : le potentiel cancérogène du glyphosate est jugé "improbable".

Deux avis tellement discordants que la Commission européenne et les Etats membre ne savent plus à quel saint se vouer. C'est ce qui a poussé Vytenis Andriukaitis, le commissaire européen à la santé et la sécurité alimentaire, à réclamer à Monsanto la publication de ces études, révèle Le Monde.

Des études commanditées par "un consortium de sociétés" pour le renouvellement du glyphosate

Vytenis Andriukaitis a fait parvenir une lettre au géant américain, le 4 avril. "Une part significative de la société civile est préoccupée par les conclusions différentes de l’Efsa et du CIRC sur la cancérogénicité du glyphosate", aurait-il écrit à Richard Garnett, patron des affaires réglementaires liées à la protection des plantes de Monsanto Europe et président du conseil d’administration du Glyphosate Task Force (GTF). Ce groupe de travail européen sur le glyphosate est "un consortium de sociétés ayant conjugué leurs ressources et leurs efforts afin de renouveler l’enregistrement européen du glyphosate par une soumission conjointe", indique-t-il sur son site internet. C'est bien le GTF qui a commandité ces 14 études sur la cancérogénicité du glyphosate. Etudes sur lesquelles s'est basée l'EFSA pour rendre son avis.

Le GTF publie sur son site une lettre qu'il a fait parvenir au commissaire européen Vytenis Andriukaitis le même jour. Dans celle-ci, il proposait de rendre ces études consultables dans des "salles de lecture" sécurisées. Bruxelles jugera-t-elle cette offre suffisante pour calmer "l'inquiétude extraordinaire, en particulier au Parlement européen, sur la transparence de l’évaluation" ?
http://www.usinenouvelle.com/article/mo ... up.N386321

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 5192
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: [Pollution] Pesticides

Message par Raminagrobis » 09 avr. 2016, 15:27

lien On risque de ne pas avoir de cerises cette année, ni les suivantes... Le Diméthoate a été interdit à cause des risque qu'il présente, mais il n'y a pas vraiment d'alternative pour lutter contre le drosophile suzukii qui bouffe les cerises... De dépit, certains producteurs abattent leurs arbres.
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
Glycogène
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2361
Inscription : 05 oct. 2005, 00:06
Localisation : Grenoble

Re: [Pollution] Pesticides

Message par Glycogène » 09 avr. 2016, 18:31

Les joies de la monoculture...
On se demande comment on faisait il y a 50 ans pour manger des cerises...
Et comment font les particuliers !

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 5192
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: [Pollution] Pesticides

Message par Raminagrobis » 09 avr. 2016, 19:07

Glycogène a écrit :Les joies de la monoculture...
On se demande comment on faisait il y a 50 ans pour manger des cerises...
Et comment font les particuliers !
La mouche en question n'existait pas en France il y a 50 ans... Elle a débarqué d'asie en 2009.
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8477
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: [Pollution] Pesticides

Message par kercoz » 09 avr. 2016, 20:02

Raminagrobis a écrit :
La mouche en question n'existait pas en France il y a 50 ans... Elle a débarqué d'asie en 2009.
Comme les portables .....elle est venue en volant ?
Le problème de la mondialisation c'est le cul de la crémière.....toujours des promesses !

Pour faire de la complexité et esbroufer le bas peuple, il faut 3 variables d'entrée dans un système ...ce qui le rend inaccessible à la "raison" ( dont le niveau, comme son éthymo l' indique , ne dépasse guère la règle de trois). U=RI , le père le fils et le saint d'esprit, le beurre - l'argent du beurre et le cul de la crémière ....
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59095
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Pollution] Pesticides

Message par energy_isere » 15 avr. 2016, 20:01

Cerises : la France, l’Espagne et l’Italie interdisent l’insecticide dédiél

15 avril 2016

Le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll prendra un arrêté la semaine prochaine interdisant l’importation en provenance des pays qui traitent les cerises au diméthoate.

La France, l’Espagne et l’Italie ont toutes trois décidé vendredi d’interdire de traiter les cerises au diméthoate pour les débarrasser des drosophiles, plus connues comme les mouches à vinaigre. Au grand dam de certaines organisations agricoles, telles que la Coordination rurale qui fait valoir « l’absence de traitement alternatif contre ce ravageur extrêmement dangereux » et demande « de qui on se moque, sachant que 90% de la récolte peut être infestée ? ». Plus mesuré, le président de la FNSEA, Xavier Beulin s’est dit « mal à l’aise sur le sujet, en raison des doutes pour la santé des consommateurs ».
..........................
http://www.lesechos.fr/industrie-servic ... 214342.php

Avatar de l’utilisateur
mahiahi
Modérateur
Modérateur
Messages : 5641
Inscription : 14 sept. 2004, 14:01
Localisation : Yvelines

Re: [Pollution] Pesticides

Message par mahiahi » 15 avr. 2016, 21:46

Pendant ce temps, le parlement européen a reconduit l'autorisation du glyphosate
Ne sois pas charlot!

Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes (Bossuet)

Ce que nous n'avions pas anticipé, c'est que cette crise allait durer plus longtemps que prévu (François Hollande)

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59095
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Pollution] Pesticides

Message par energy_isere » 07 juil. 2016, 17:41

Le lien entre la maladie de Parkinson et les pesticides officiellement reconnu

Le Monde.fr 09.05.2012 Par Angela Bolis

C'est un pas de plus vers la reconnaissance des maladies professionnelles des agriculteurs. Lundi 7 mai, est entré en vigueur un décret qui reconnaît la maladie de Parkinson comme maladie professionnelle et établit explicitement un lien de causalité entre cette pathologie – seconde maladie neurodégénérative en France après Alzheimer – et l'usage des pesticides.

Un pas de plus car, dans ce domaine où règnait jusqu'ici la loi du silence, la prise de conscience des effets des produits phytosanitaires sur la santé des agriculteurs commence seulement à émerger. Et à porter ses fruits. En février, la victoire d'un céréaliculteur charentais, Paul François, qui avait intenté un procès contre le géant américain Monsanto, a constitué une première en France. La firme a été jugée responsable de l'intoxication de l'agriculteur par les vapeurs d'un de ses herbicides, le Lasso – retiré du marché en 2007 en France, alors que sa dangerosité était connue depuis plus de vingt ans.

Quelques jours plus tard, ils étaient plusieurs dizaines d'exploitants à manifester au Salon de l'agriculture, devant le stand de l'Union des industriels de la protection des plantes. Leurs revendications : le classement des affections liées à l'usage des pesticides en maladies professionnelles et le retrait des produits dangereux.

Le 30 avril, c'est une autre décision, celle de la Commission d'indemnisation des victimes d'infraction (Civi) d'Epinal, qui est venu apporter de l'eau au moulin : ce jour-là, l'Etat a été condamné à indemniser un agriculteur céréalier de Meurthe-et-Moselle souffrant d'un syndrome myéloprolifératif. D'abord reconnue comme maladie professionnelle, la pathologie est alors associée par la Civi à l'usage de produits contenant notamment du benzène.


UN DÉCRET "TRÈS ATTENDU"

Dans ce paysage qui commence doucement à évoluer, le décret concernant la reconnaissance de la maladie de Parkinson était donc "très attendu", note Guillaume Petit. L'agriculteur appartient à l'association Phyto-victimes, créée en mars 2011, et avec laquelle Paul François a, l'un des premiers, brisé le silence en attaquant Monsanto. Lui a attendu quatre ans avant de voir sa pathologie reconnue comme maladie professionnelle. "Combien voient leur demande refusée ? Combien aussi y renoncent, devant la difficulté ?", interrogeait-il lors de la création de cette association.

L'entrée de la maladie de Parkinson dans les tableaux des maladies professionnelles du régime agricole facilitera donc les démarches pour les agriculteurs chez qui cette pathologie aura été diagnostiquée moins d'un an après l'usage de pesticides – le texte ne précise pas lesquels. "C'est une reconnaissance officielle qui est, déjà, importante sur un plan symbolique, note Guillaume Petit. Mais c'est aussi le moyen, pour l'agriculteur, d'être pris en charge financièrement, en fonction de son taux d'incapacité à poursuivre son travail."

...........................
http://www.lemonde.fr/planete/article/2 ... _3244.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59095
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Pollution] Pesticides

Message par energy_isere » 18 août 2016, 11:19

Pesticides : le déclin des abeilles sauvages multiplié par trois

LES ECHOS Le 17/08/2016

Une étude menée sur plusieurs années en Angleterre montre que les pesticides néonicotinoïdes provoquent le déclin à grande échelle des colonies de pollinisateurs sauvages.

Les colonies d'abeilles s'effondrent un peu partout dans le monde, et la principale raison à cela est l'utilisation des pesticides néonicotinoïdes, confirment sept chercheurs du Centre for ecology and hydrology, dont les travaux ont été publiés ce mardi dans Nature Communications .

Les apiculteurs alertent depuis des années sur les effets nocifs de ces pesticides sur leurs colonies, et plusieurs études en laboratoire avaient déjà évalué les effets sublétaux de ces produits sur les abeilles et les bourdons : défaillance du système nerveux central, perte du sens de l'orientation... Mais il n'existait pas encore de « preuves solides liant ces insecticides à la disparition d'espèces sauvages », expliquent les chercheurs britanniques.

En s'appuyant sur « 18 ans de données collectées au Royaume-Uni sur 62 espèces d'abeilles sauvages » se nourrissant dans les cultures de colza, cette nouvelle étude montre finalement que « l'utilisation des néonicotinoïdes est liée au déclin à grande échelle et sur le long terme des populations des pollinisateurs sauvages ». En clair, le déclin des abeilles est en moyenne trois fois plus marqué lorsqu'elles se nourrissent régulièrement de plantes traitées aux pesticides.

L'auteur principal de l'étude, Ben Woodcock, insiste toutefois sur l'aspect multi-factoriel du déclin des pollinisateurs : si l'utilisation des néonicotinoides est « un facteur majeur » de ce déclin, le scientifique rappelle qu'il est aussi dû à la perte d'habitat, à des agents pathogènes, au changement climatique et à d'autres insecticides.

Un moratoire partiel contre ces pesticides depuis 2013

Les insectes comme les abeilles pollinisent environ un tiers des cultures destinées à notre alimentation . Le déclin de leur population est une menace pour la production agricole. Selon le premier rapport mondial sur les pollinisateurs, publié en 2016 par la Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques, 5 à 8% de la production agricole mondiale, soit entre 235 et 577 milliards de dollars, sont directement dépendants de l'action des pollinisateurs.

En Europe, un moratoire partiel est appliqué depuis 2013 sur les néonicotinoïdes : trois substances actives (la clothianidine, l'imidaclopride et le thiaméthoxame) sont interdites sur la plupart des cultures. En France, dans le cadre du projet de loi Biodiversité , les députés ont interdit totalement ces insecticides à partir de septembre 2018, mais avec des dérogations possibles jusqu'en 2020.

Ces nouveaux travaux britanniques seront intégrés dans le corpus scientifique devant servir de base à un nouvel avis de l'Agence de sécurité sanitaire européenne (Efsa) attendu pour début 2017.
http://www.lesechos.fr/industrie-servic ... 021219.php

Répondre