Soudan (Nord et Sud)

Impact de la déplétion sur la géopolitique présente, passée et à venir.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62142
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Soudan (Nord et Sud)

Message par energy_isere » 12 févr. 2019, 00:52

South Sudan Aims To Boost Oil Production To 350,000 Bpd By Mid-202

By Tsvetana Paraskova - Feb 11, 2019,

South Sudan is looking to pump more than 350,000 bpd of oil by the middle of next year, compared to current production of 140,000 bpd, South Sudan’s Oil Minister Ezekiel Lul Gatkuoth told Reuters on the sidelines of a conference in India.

South Sudan broke from Sudan in 2011 and took with it around 350,000 bpd in oil production. After South Sudan’s secession from Sudan, the two countries have been mutually dependent on oil revenues, because the south has 75 percent of the oil reserves, while the north has the only current transport route for the oil to international markets.

But then civil war in South Sudan broke out in 2013 that further complicated oil production. The oil price crash the following year additionally affected oil income and oil production in South Sudan.

South Sudan’s government and rebels signed a power-sharing agreement in August 2018, hoping to put an end to the civil war. Oil production at some oil fields that were shut in at the start of the conflict has resumed. At the end of August 2018, South Sudan resumed production from the Toma South oilfield at a rate of 20,000 bpd, adding to South Sudan’s total daily average of 130,000 bpd.

By the end of this year, South Sudan expects its oil production to nearly double from the current 140,000 bpd to 270,000 bpd, minister Ezekiel Lul Gatkuoth told Reuters. By the middle of 2020, the country aims to restore production to the pre-civil war levels, he noted.

“We used to produce 350,000 to 400,000 bpd. We expect to go back to those levels by the middle of next year,” Gatkuoth told Reuters.

South Sudan has signed a preliminary agreement with Russian oil firm Zarubezhneft to explore some blocks, while South Africa has committed to invest US$1 billion and to collaborate with South Sudan on pipeline construction and a refinery to be built next to the border with Ethiopia, the minister said.

South Sudan hopes to significantly boost its production in the near term, but according to energy consultancy Wood Mackenzie, the extent of damage to infrastructure is unknown, as is the performance of wells that have been shut-in since 2013. The biggest challenge to South Sudan’s rising oil production, however, would be whether the peace deal would hold long enough to allow for a sustained increase in oil production, WoodMac said in September 2018.

By Tsvetana Paraskova for Oilprice.com
https://oilprice.com/Latest-Energy-News ... -2020.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62142
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Soudan (Nord et Sud)

Message par energy_isere » 23 mars 2019, 11:20

Le Soudan considère que certains blocs pétroliers mis en vente par l’Egypte en mer Rouge sont sur son territoire.


Agence Ecofin 21 mars 2019

Un nouveau différend pétrolier entre Etats africains s’annonce. Mercredi, Saad al-Deen Hussein al-Bishri, ministre soudanais du Pétrole, a déclaré à la presse que les blocs pétroliers en mer Rouge, nouvellement mis sur le marché par l’Egypte se trouvent en réalité sur son territoire. Une situation que Khartoum qualifie d’intrusion dans ses eaux.

Lesdits blocs sont logés dans la région maritime de Halayeb. Une zone contrôlée par l'Egypte, mais revendiquée par le Soudan depuis les années 1950. Le Caire a toujours défendu que ce territoire est le sien.

Image

« Cette mise aux enchères de blocs est considérée comme une opération illégale qui entraînera des conséquences juridiques qui seront supportées par les entités indexées », a affirmé le responsable.

Le Soudan n’a pas encore officiellement décidé de porter le dossier devant un tribunal compétent.

Pour rappel, le 10 mars dernier, l’une des compagnies publiques égyptiennes du pétrole, la South Valley Egyptian Petroleum Holding a mis aux enchères 10 blocs d'exploration pétrolière et gazière en mer Rouge. Les soumissions devant être clôturées le 1er août. Pour Khartoum, au moins quatre de ces blocs sont situés sur son territoire.

Ce genre de différend survient souvent en Afrique. Récemment, le Kenya a accusé la Somalie d’avoir cédé un bloc situé sur son territoire maritime. Nairobi a même rappelé son ambassadeur.
https://www.agenceecofin.com/gestion-pu ... territoire

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62142
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Soudan (Nord et Sud)

Message par energy_isere » 11 avr. 2019, 23:53

Soudan: comment un engrenage économique a provoqué la chute d'Omar el-Béchir


Par Olivier Rogez RFI le 11-04-2019

À l'origine des manifestations qui ont débuté le 19 décembre dernier, il y a la hausse du prix du pain, multiplié par trois. Ce sont donc les questions économiques, la hausse des prix, qui ont soulevé les Soudanais et amené à la destitution d'Omar el-Béchir. Et ce n'est pas nouveau, cela fait des années que les conditions de vie des Soudanais se dégradent.

Les autorités n'ont pas dû être surprises fin décembre quand les manifestants ont commencé à descendre dans la rue pour protester contre l'augmentation du prix du pain, puisque le même scénario s'était déjà produit fin 2017 avec plus d'un mois de protestations.

L'État soudanais n'a plus les moyens de subventionner la farine et quelques autres produits de base, parce qu'il n'a plus de budget pour le faire. Le pays est en crise économique de façon structurelle depuis des années. La livre soudanaise a dû être dévaluée et les prix ne cessent de grimper : 40% d'inflation en 2017, 70% cette année. Même les provinces relativement épargnées par la crise sont aujourd'hui touchées et ce n'est d'ailleurs pas un hasard si les mouvements de protestation ont débuté dans les régions agricoles avant de gagner la capitale.

Un pays privé des trois quarts de sa production de pétrole

L'origine de cette crise économique remonte à l'indépendance du Soudan du Sud en 2011. Le départ de la moitié sud du pays a privé Khartoum des trois quarts de sa production de pétrole et donc des recettes qui permettaient au gouvernement de boucler son budget et de financer certains services sociaux ainsi que les produits de base.

Depuis l'indépendance du Soudan du Sud en 2011, le gouvernement affronte une pénurie de devises. Le Soudan exporte deux fois moins de produits et de marchandises qu'il n'en importe. Ce n'est pas tenable économiquement et cela a entraîné une chute de la monnaie et donc une hausse de l'inflation. Les gens s'appauvrissent et ne le supportent plus.

Des mesures qui ont attisé les tensions

Pour diversifier son économie, le gouvernement a pris des mesures qui ont attisé les tensions et les colères. Elles n'ont rien réglé pour le quotidien des Soudanais. Par exemple, le gouvernement a voulu stimuler les recettes agricoles et a ouvert la porte aux investisseurs du Golfe. Ceux-ci ont investi dans les terres irriguées par le Nil pour exporter les récoltes chez eux, dans le Golfe. Le Soudan exporte aujourd'hui des produits agricoles vers le Golfe, mais doit importer de la farine.

Par ailleurs, beaucoup de communautés ont été expropriées de leurs terres au profit de ces investisseurs, ce qui provoque des conflits. Le même phénomène s'est produit dans le secteur minier. Le Soudan est le troisième producteur d'or en Afrique, mais en mettant la main sur la filière, le gouvernement a mécontenté les petits orpailleurs, obligés de passer par la centrale d'Etat pour commercialiser l'or, à un prix jugé souvent peu intéressant. Ce qui a favorisé la contrebande, la corruption et le mécontentement.

En fait, le gouvernement n'a pas réussi à mener une politique d'adaptation à la fin de la rente pétrolière. Et si l'on ajoute à cet échec le clientélisme et la corruption, qui sont la marque de fabrique du régime d'Omar el-Béchir, on comprend mieux la colère de la population.
http://www.rfi.fr/afrique/20190411-soud ... -el-bechir

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62142
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Soudan (Nord et Sud)

Message par energy_isere » 20 avr. 2019, 11:10

Soudan du Sud : 3 milliards $ d'investissements nécessaires pour développer le secteur énergétique

Agence Ecofin. 10 avril 2019

Dans une interview accordée au quotidien dubaïote National, Awow Daniel Chuang, directeur général de l'Autorité de régulation du secteur pétrolier au Soudan du Sud, a fait savoir que le pays cherche à attirer 3 milliards $, d’ici les cinq prochaines années, pour développer ses ressources énergétiques.

« Dans cinq ans, nous devrions être en mesure d'extraire du pétrole supplémentaire. Grâce à la récupération assistée du pétrole, nous serons à près de 300 000 barils par jour », a-t-il déclaré.

A en croire le régulateur, la moitié de cette enveloppe sera consacrée à l’activité en amont. La production actuelle y est de 190 000 barils par jour et le gouvernement a identifié le manque d’investissements étrangers comme l’obstacle principal à l’augmentation de la production.

Si Juba n’a de cesse de tendre la main aux acteurs de l’industrie, c’est plutôt la situation sécuritaire préoccupante qui ralentit l’engouement de ceux-ci pour le secteur.

Avec 7 milliards de barils, le pays possède les troisièmes plus vastes réserves prouvées d’huile du continent africain. Un potentiel certes intéressant, mais qui ne séduit guère malgré les différents accords de paix conclus entre le président Salva Kiir et son rival Rieck Machar.

En outre, Chuang a annoncé que le pays s’apprête à lancer des études géologiques, les premières commandées par le plus jeune Etat du monde. L’objectif est de préparer un appel d’offres pour un maximum de huit blocs d’exploration de pétrole et de gaz.

Selon les plans de Juba, il existe un besoin de capacité de raffinage d'au moins 80 000 b/j.
https://www.agenceecofin.com/investisse ... nergetique

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62142
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Soudan (Nord et Sud)

Message par energy_isere » 07 mai 2019, 08:36

Soudan du Sud: l'Afrique du Sud signe un accord d'exploration pétrolière

AFP parue le 06 mai 2019

L'Afrique du Sud a signé lundi un contrat portant sur l'exploration et la production de pétrole au Soudan du Sud, dans le cadre d'un accord datant de novembre 2018 qui prévoit qu'elle investisse 1 milliard de dollars dans l'industrie pétrolière de ce pays ravagé par la guerre civile.

Ce contrat verra la compagnie nationale sud-africaine Strategic Fuel Fund (SFF) explorer de concert avec son homologue sud-soudanaise Nile Petroleum Corporation (Nilepet) une zone de 31.000 km³ appelée "bloc B2".

Le ministre sud-africain de l'Énergie, Jeffrey Radebe, s'est félicité d'un "très bon accord" pour les deux pays, lors de la cérémonie à Juba accompagnant la signature.

La phase d'exploration doit commencer immédiatement et durer six ans.

Le Soudan du Sud a des réserves estimées à 3,5 milliards de barils, dont 30% seulement se trouvent dans des zones déjà explorées, a indiqué le ministre sud-soudanais du Pétrole, Ezekiel Lol Gatkuoth.

Il s'agit des troisièmes plus larges réserves en Afrique sub-saharienne, selon son ministère.

A son plus haut, la production de pétrole au Soudan du Sud s'élevait à 350.000 barils par jour. Mais elle a chuté de près des deux-tiers avec le début de la guerre civile en décembre 2013, au cours de laquelle les champs de pétrole ont été sévèrement endommagés.

Un accord de paix conclu en septembre 2018, qui a entraîné une forte décrue des combats, même s'ils n'ont pas complètement cessé, a permis à la production de repartir à la hausse.

De 155.000 barils par jour à la fin de l'année 2018, elle est passée à 175.000 à l'heure actuelle, a expliqué M. Gatkuoth, précisant que le gouvernement visait les 200.000 barils par jour à la fin 2019.

Le secteur pétrolier était l'un des points importants de l'accord de paix, conclu grâce à la médiation du Soudan, dont l'économie a aussi souffert de la baisse de la production pétrolière au Soudan du Sud.

Le Soudan du Sud est devenu indépendant en 2011, mais reste entièrement dépendant des infrastructures - raffineries et oléoducs - de son voisin du Nord pour l'exportation.

Le secteur pétrolier sud-soudanais est dominé par les sociétés chinoises et malaisiennes. La Russie et le Nigeria ont également signé des accords d'exploration.

Le contrat signé lundi fait partie d'un accord conclu en novembre 2018 qui prévoit que l'Afrique du Sud investisse 1 milliard de dollars (880 millions d'euros) dans l'industrie pétrolière sud-soudanaise.

Cet investissement doit aider à la construction d'une raffinerie et d'oléoducs, et être utilisé pour l'exploration pétrolière, la formation d'ouvriers et d'ingénieurs.
https://www.connaissancedesenergies.org ... ere-190506

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62142
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Soudan (Nord et Sud)

Message par energy_isere » 18 mai 2019, 14:10

D’ici à fin juin, la production pétrolière du Soudan du Sud devrait augmenter de 30 000 barils par jour

Agence Ecofin 16 mai 2019

Mercredi, le ministre sud-soudanais de l’Information, Michael Makuei Lueth (photo), a déclaré à la presse que le gouvernement prévoit d'augmenter la production de 30 000 barils par jour, avant la fin du mois prochain.

Selon des chiffres publiés récemment par le ministère du Pétrole, la production actuelle est de 175 000 b/j.

Il a indiqué que les bénéfices tirés de la commercialisation de ce volume supplémentaire seront utilisés pour financer la construction et de routes et d’autres infrastructures publiques. Il a, par ailleurs, précisé que ces fonds permettront de payer une partie des arriérés de salaire des fonctionnaires qui n’ont pas été payés depuis près de cinq mois.

Cette hausse de la production est le fait de la situation d’accalmie constatée depuis plusieurs semaines dans les principaux bassins de production du pays.

Le pétrole représente 98% des recettes budgétaires du pays.
https://www.agenceecofin.com/production ... s-par-jour

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62142
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Soudan (Nord et Sud)

Message par energy_isere » 15 juin 2019, 10:50

Malgré sa précarité, l’accord de paix signé entre Kiir et Machar a dopé les recettes pétrolières du Soudan du Sud

Agence Ecofin 11 juin 2019

Dans un rapport publié en fin de semaine dernière, le Fonds monétaire international (FMI) a montré qu’en 2018, les recettes pétrolières du Soudan du Sud se sont élevées à 2,3 milliards de dollars, contre 1,7 milliard en 2017.

Une embellie attribuée par l’institution, à l’accord de paix signé entre le président Salva Kiir et son rival Riek Machar.

L’institution a tenu à indiquer qu’en l’état actuel des choses, cet accord reste précaire, étant donné que la situation est toujours tendue entre les deux parties.

Quoi qu’il en soit, il a permis de laisser place à plus de production et à un retour timide des producteurs dans plusieurs champs.

Le pays espère gagner quelque 2,76 milliards de dollars cette année en augmentant sa production au fur et à mesure que cette relative accalmie se poursuivra.

Cependant, la production pourrait ralentir l’année prochaine, car plusieurs périmètres de production arriveront à maturité. A ce niveau, le FMI prévoit que ce ralentissement sera compensé par une hausse des activités non pétrolières.

La croissance économique devrait se fixer à 8,1 % en 2020, sous réserve d’une meilleure application de l’accord de paix.

La production pétrolière au Soudan du Sud est passée de 120 000 barils par jour en 2017 à 145 000 barils par jour au début de cette année.
https://www.agenceecofin.com/gestion-pu ... dan-du-sud

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62142
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Soudan (Nord et Sud)

Message par energy_isere » 23 août 2019, 08:10

Petite découverte au Sud Soudan.
South Sudan Finds First Oil Since Its Independence

By Julianne Geiger - Aug 22, 2019

South Sudan’s oil minister reported on Thursday that the country has made its first oil discovery since declaring its independence eight years ago, according to Reuters.

The latest oil find, at 5.3 million barrels of recoverable oil, is small but noteworthy for the country that has seen its oil production fall from as much as 0.35 million barrels per day to the current level of 0.18 million barrels per day as the war with neighboring Sudan damaged critical infrastructure. South Sudan has plans to resume its pre-war levels by the end of next year.

For South Sudan this is critical. While it only produces 180,000 barrels per day, almost all of the country’s revenues come from its oil industry. According to the World Bank, South Sudan is the most heavily oil-dependent nation in the world.

South Sudan has been on a borrowing spree this year as it struggles to get its oil industry back on track. The loans, many of which were from China, were supposed to be paid back through future oil revenues –from oil that had not yet been gotten out of the ground.

China is heavily embedded in South Sudan’s oil industry, and China’s JVs in the country are responsible for the majority of what it produces today.

South Sudan has plans to construct an inland crude pipeline that will tie into the main export pipeline that leads to Port Sudan at the Red Sea. The pipeline is expected to be completed in the fourth quarter of next year, S&P Platts said on Tuesday, quoting South Sudan oil minister Awow Daniel Chuang.

South Sudan is thought to hold 3.5 billion barrels of oil, much of which has yet to be explored.

By Julianne Geiger for Oilprice.com
https://oilprice.com/Latest-Energy-News ... dence.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62142
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Soudan (Nord et Sud)

Message par energy_isere » 07 oct. 2019, 18:53

Le Soudan du Sud renégocie un accord pétrolier avec Khartoum

AFP•07/10/2019

Le Soudan du Sud a annoncé lundi qu'il renégociait un accord pétrolier avec le Soudan, étant incapable d'achever de lui payer d'ici à décembre les trois milliards de dollars (2,7 milliards d'euros) qu'il s'est engagé à lui verser en dédommagement après sa sécession en 2011.

Le Soudan du Sud et le Soudan avaient signé en 2012 un accord aux termes duquel Juba s'engageait à payer cette somme après avoir accédé à l'indépendance avec 70% des gisements pétroliers jusque-là exploités par Khartoum.

Le ministre sud-soudanais du Pétrole, Awou Daniel Chuang, a précisé aux journalistes que son pays avait versé 2,4 milliards de dollars jusqu'à présent mais n'était pas en mesure de payer les 600 millions restants d'ici à décembre.

"A l'approche du terme du contrat, nous devrions pouvoir reporter (la date limite) parce que nous ne pouvons pas opérer dans le vide (juridique). C'est cet accord qui régit les dédommagements que nous versons au Soudan", a-t-il dit.

Des pourparlers pour reporter la date butoir débuteront fin octobre et une équipe sud-soudanaise est déjà en train de travailler sur ce dossier à Khartoum, a ajouté le ministre.

Pour verser au Soudan l'indemnisation prévue, 15 dollars sont prélevés sur chaque baril de brut sud-soudanais, qui est ensuite raffiné au Soudan, a indiqué M. Chuang.

Mais des années de conflit ont réduit la production pétrolière et les paiements ont pris du retard.

Le Soudan du Sud a sombré dans la guerre civile en 2013, lorsque le président Salva Kiir a accusé son ancien vice-président, Riek Machar, de fomenter un coup d'Etat.

Le conflit, marqué par des atrocités et le recours au viol comme arme de guerre, a fait plus de 380.000 morts selon une étude récente, et poussé plus de quatre millions de Sud-Soudanais, soit près d'un tiers de la population, à quitter leurs foyers.

L'accord de paix conclu en septembre 2018 a entraîné une forte baisse des combats, même s'ils n'ont pas complètement cessé.

Il prévoit la formation d'un gouvernement d'union nationale d'ici au 12 novembre.

Depuis la signature de cet accord, la production de brut est passée de 135.000 à 178.000 barils de brut par jour, contre 350.000 au plus fort de la production avant la guerre.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... db9a558e8d

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62142
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Soudan (Nord et Sud)

Message par energy_isere » 19 oct. 2019, 10:27

Le Soudan et l'Ethiopie ont convenu de la construction d'un oléoduc qui reliera les deux pays

Agence Ecofin 14 oct 2019

Vendredi, les ministres soudanais et éthiopien de l'Energie, respectivement, Adel Mohamed Ibrahim et Seleshi Bekele, ont fait part de la volonté commune des deux pays de réaliser un oléoduc transfrontalier. Celui-ci quittera le Soudan pour satisfaire la demande éthiopienne.

Les deux responsables se sont rencontrés dans le cadre d'une visite officielle de plusieurs autorités soudanaises, dont le Premier ministre soudanais Abdalla Hamdok, à Addis Abeba.

Les deux parties ont également convenu que Juba établirait une autre branche de ce pipeline afin de l'étendre à l'intérieur du Soudan du Sud, au profit des populations demandeuses.

« La partie éthiopienne est très intéressée et enthousiaste à l’idée ce projet, et nous commencerons à le mettre en œuvre, peu après l'achèvement des procédures réglementaires [...] Elle a aussi présenté un deuxième projet de prise de participation dans la Sudanese Nile Petroleum [la société publique soudanaise du pétrole,Ndlr] », a affirmé le ministre soudanais.

Par ailleurs, l'accord entre les deux pays porte sur la coopération technique en matière d'exploration pétrolière, de développement et de formation de la main-d’œuvre. L'Ethiopie s'apprête à s'ouvrir au marché de l'exploration pétrolière et requiert l'accompagnement de son voisin soudanais, important producteur africain d'huile.
https://www.agenceecofin.com/transport/ ... -deux-pays

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62142
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Soudan (Nord et Sud)

Message par energy_isere » 02 nov. 2019, 10:48

Le Soudan du Sud envisage d'ouvrir au marché 14 blocs d’exploration pétrolière

Agence Ecofin 30 oct 2019

Mardi, Awow Daniel Chuang, le ministre sud-soudanais du Pétrole, a révélé qu’au total 14 blocs d’exploration seront mis aux enchères, lors du cycle de licences que préparent actuellement les services compétents. On en sait donc un peu plus sur ce cycle de licences autour duquel les autorités entretenaient un grand mystère jusque-là.

Le round qui doit être lancé, l’année prochaine, jouera un rôle-clé dans la relance du secteur et surtout de l’économie en général, avait assuré le ministère du Pétrole, il y a quelques semaines.

En effet, il permettra la reprise des travaux d’exploration qui sont quasiment au point mort depuis le début de la guerre civile de 2013. De plus, l’Etat touchera des primes de signature de blocs qui viendront gonfler les recettes publiques.

Par ailleurs, les réserves qui seront découvertes permettront au gouvernement de planifier un boom pétrolier, dont les retombées seront positives pour l’économie qui croule toujours sous le poids des conséquences du conflit.

Le pétrole étant la principale source de revenus de l’Etat, le gouvernement a besoin de 3 milliards $ d’investissements dans le secteur pour relancer l’économie nationale.
https://www.agenceecofin.com/exploratio ... petroliere

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62142
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Soudan (Nord et Sud)

Message par energy_isere » 30 nov. 2019, 10:43

Les deux Soudan conviennent de prolonger jusqu’en mars 2022 leur coopération pétrolière

Agence Ecofin 29 Nov 2019

Jeudi, les gouvernements des deux Soudans ont signé un accord portant sur la prolongation de la coopération pétrolière jusqu’en mars 2022. Le précédent avait été signé en 2012 et arrivait à expiration le 30 novembre 2019.

L’accord couvre principalement le transport du brut pompé par le Soudan du Sud via des pipelines contrôlés par le Soudan. Les deux parties ont également convenu de poursuivre les travaux techniques pour la deuxième phase d’exploration du champ 5A et aussi d’exploiter conjointement (via leurs compagnies publiques) les domaines de Toma et de Saluth.

Hamid Suleiman Hamid, sous-secrétaire soudanais au ministère de l’Énergie et des Mines s’est ravi de l’accord en saluant le grand esprit de coopération entre les responsables techniques et les dirigeants des deux pays ainsi que le haut niveau d’entente qui s’est manifesté au cours des négociations.
https://www.agenceecofin.com/gestion-pu ... petroliere

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62142
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Soudan (Nord et Sud)

Message par energy_isere » 07 déc. 2019, 11:25

Soudan du Sud : 33 MW sur les 100 MW prévus d’ici à 2021, déjà disponibles

Agence Ecofin. 5 déc 2019

Au Soudan du Sud la phase 1 du programme visant à accroitre la capacité électrique nationale de 100 MW a été inaugurée. Le président Salva Kiir a en effet procédé à la mise en service de la première centrale d’une capacité de 33 MW. L’infrastructure a été construite par Ezra Company et fonctionne au diesel. Ses travaux ont débuté en 2017 et elle alimentera 100 000 ménages.

Selon Tekie Ezra, le directeur exécutif de Ezra Group, la mise en service de cette centrale permettra de réduire les émissions de CO2 enregistrées dans la région, dans le cadre de la production électrique. « Actuellement, chaque ménage, chaque entreprise a un générateur qui lui fournit de l’énergie 24h sur 24. En concentrant l’ensemble de cette production à un seul niveau, nous aurons une ville beaucoup plus propre », a affirmé le responsable.

L’ensemble du projet est prévu pour livrer ses 100 MW d’électricité d’ici à 2021 pour un coût évalué à 290 millions $. Le Soudan du Sud a l’un des taux d’électrification les plus bas du continent. Moins de 10 % de sa population a accès à l’électricité.

« Grâce au financement de la Banque africaine de développement, nous envisageons de mettre en place une centrale à énergie renouvelable, dont la puissance sera comprise entre 10 et 40 MW. Le gouvernement ambitionne également d’investir dans le projet hydroélectrique de Grand Fula, d’une capacité de 1 080 MW qui permettra de fournir de l’énergie à l’ensemble des Etats du Soudan du Sud », a affirmé Salva Kiir.
https://www.agenceecofin.com/production ... isponibles

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62142
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Soudan (Nord et Sud)

Message par energy_isere » 15 févr. 2020, 11:41

Les deux Soudan liés par le pétrole, pour le meilleur et pour le pire

Ecofin Hebdo 10 fev 2020

Divisés depuis près de 70 ans, avec le pétrole comme point de discorde majeur, les deux Soudan viennent de renouveler un accord pétrolier signé en 2012, après l’indépendance du Soudan du Sud.

Par rapport à 2012, le contexte a bien changé. Omar el-Béchir, qui s’est longtemps opposé à la sécession, ne contrôle plus le Nord. Salva Kiir et Riek Machar ont fait la paix. La situation géopolitique et financière délicate des deux frères ennemis place désormais l’or noir au cœur d’une romance qui s’annonce moins tumultueuse. Une symbiose parfaite. Le pétrole liant leurs destins économiques, les deux pays ont plus que jamais grand intérêt à ce qu’il coule... à flots.

........

Image

Long article https://www.agenceecofin.com/hydrocarbu ... ur-le-pire

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62142
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Soudan (Nord et Sud)

Message par energy_isere » 29 févr. 2020, 10:29

Schlumberger va appuyer le gouvernement soudanais dans le développement de son industrie pétrolière

Agence Ecofin. 25 fev 2020

Le gouvernement soudanais et le parapétrolier Schlumberger International viennent de signer un accord selon lequel l’entreprise accompagnera Khartoum dans ses efforts visant à améliorer la production pour placer le secteur au cœur du développement économique.

Le document a été paraphé par le ministre de l’Énergie et des Mines, Adel Ali et le représentant de Schlumberger International, l’ingénieur pétrolier Karim Badawi.

Selon les termes de l’accord, Schlumberger s’investira directement ou indirectement dans l’augmentation des études d’exploration à terre et en mer, le développement de nouveaux projets, la production et l’introduction de technologies modernes. De plus, le parapétrolier investira dans la formation et le renforcement des capacités du personnel du secteur.

Schlumberger marque ainsi son retour dans le pays après plusieurs années d’absence. D’ailleurs, Ali s’est réjoui de la présence de la société dans la chaîne de valeur, assurant qu’il y aura une « grande coopération » entre les entités publiques et Schlumberger.
https://www.agenceecofin.com/compagnies ... petroliere

Répondre