Difficultés énergétiques au Royaume Uni

Discussions traitant des diverses sources d'énergie ainsi que de leur efficacité.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 55141
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Difficultés énergétiques au Royaume Uni

Message par energy_isere » 17 févr. 2018, 20:48

Les émissions de SO2 en UK on baissé de 97 % depuis 1970 à cause du déclin du charbon thermique !
Coal Plant Closures Drive U.K. Air Pollution to Record Lows

By Jeremy Hodges 15 février 2018 à

Sulphur dioxide emissions fell 29% between 2015 and 2016

Britain’s transition to a low-carbon economy has driven levels of toxic air pollutants to record lows in 2016, largely because coal-fired power stations have either closed down or been converted to biomass plants.

Sulphur dioxide emissions fell by 29 percent in 2016 compared with the previous year, compounding a 97 percent drop since 1970. Nitrogen oxide levels declined 10 percent over the same time period, according to the latest statistics from the Department for Environment, Food and Rural Affairs.

.....
U.K. coal power generation has been in decline since 2008 thanks to stricter European legislation and the government’s promise to completely phase it out by 2025. The government has also pledged to end the sale of conventional new diesel and petrol cars by 2040 and they’ll publish a clean-air strategy later this year that will go into more detail about their plan to tackle air pollution.
voir la courbe d' émission du SO2 depuis 1970 à nos jours : https://www.bloomberg.com/news/articles ... ecord-lows

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 55141
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Difficultés énergétiques au Royaume Uni

Message par energy_isere » 17 mai 2018, 17:05

Londres propose 15,3 milliards d'euros à Hitachi pour du nucléaire

Le 17/05/2018 INFOS REUTERS TOKYO

Le gouvernement britannique propose une assistance financière équivalente à 2.000 milliards de yens (15,3 milliards d'euros) à une filiale d'Hitachi afin qu'elle construise des réacteurs nucléaires au Pays-de-Galles, rapporte l'agence Kyodo jeudi.

Des réacteurs anciens fournissent plus de 20% de l'électricité en Grande-Bregtagne mais la moitié de ces capacités disparaîtront d'ici 2025, ce qui pousse Londres à vouloir de nouvelles centrales.

Le gouvernement propose des prêts et d'autres ressources financières à Horizon Nuclear Power (HNP) afin de couvrir une bonne partie du coût du projet Wylfa Newydd, ajoute Kyodo, citant une source proche du dossier.

"C'est discussions sont sensibles d'un point de vue commercial et elles sont en cours; nous n'avons rien d'autre à dire pour le moment", a dit à Reuters un porte-parole du ministère britannique de la stratégie industrielle, de l'énergie et des entreprises.

Hitachi pourrait décider dès cette semaine s'il accepte cette aide, poursuit Kyodo.

Un porte-parole de Hitachi s'est abstenu de tout commentaire.

Londres recherche de nouveaux moyens de financement de son futur parc nucléaire en raison des critiques essuyées après l'octroi à EDF en 2016 du chantier Hinkley Point, le premier du genre dans le nucléaire en Grande-Bretagne depuis 20 ans.

HNP compte construire des capacités nucléaires de 5,4 gigawatts au moins réparties sur deux sites, Wylfa Newydd au Pays-de-Galles et Oldbury-on-Severn en Angleterre.
https://www.usinenouvelle.com/article/l ... re.N694864

energy_isere a supprimé le message publié par energy_isere le 01 juil. 2018, 12:34.
Afficher le message.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 55141
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Difficultés énergétiques au Royaume Uni

Message par energy_isere » 23 juil. 2018, 21:48

Le Royaume Uni en panne séche de vent !
UK wind drought drastically reducing turbine energy production

By: Kay Vandette on 07.20.2018
................
https://www.earth.com/news/uk-wind-drou ... ne-energy/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 55141
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Difficultés énergétiques au Royaume Uni

Message par energy_isere » 01 août 2018, 15:20

L'allemand E.on supprime 500 emplois au Royaume-Uni


01/08/2018 Londres (awp/afp)

Le fournisseur d'énergie allemand E.on a annoncé mercredi la suppression de 500 emplois au Royaume-Uni, en raison de la vive concurrence et du prochain plafonnement des prix dans le pays.

Ces réductions d'emplois, qui concerneront essentiellement des postes administratifs, représentent un peu plus de 5% des effectifs totaux du groupe qui s'élèvent à 9.400 dans le pays.

E.on a engagé des discussions avec les syndicats et espèrent que ces départs se feront le plus possible sur la base du volontariat. L'objectif est de réaliser à terme des économies d'environ 100 millions de livres.

Le groupe évoque dans un communiqué un marché de l'énergie britannique qui évolue à une grande vitesse et qui devient de plus en plus concurrentiel.

Le marché britannique est dominé par six grands groupes, à savoir British Gas, SSE, l'allemand E.On, le français EDF Energy, Scottish Power (qui appartient à l'espagnol Iberdrola) et Npower (filiale de l'allemand Innogy), lesquels font face désormais à l'émergence de nouveaux acteurs qui rognent leurs parts de marché.

E.on est le troisième acteur dans le pays avec une part de marché de 13%, derrière British Gas (20%) et SSE (14%), selon les chiffres portant sur le premier trimestre 2018 et publiés en juillet par le régulateur britannique de l'énergie Ofgem.

"Clairement il y a de nombreux défis sur le marché de l'énergie auxquels nous faisons face et dont la limitation à venir des prix n'est pas le moindre", explique Michael Lewis, directeur général de E.on pour le Royaume-Uni, cité dans le communiqué.

Le gouvernement britannique entend fixer à partir de l'hiver prochain et pour les prochaines années un plafond au prix de l'énergie payé par les consommateurs afin de soutenir le pouvoir d'achat des ménages.

La féroce concurrence et le plafonnement des tarifs ont poussé la plupart des entreprises à réagir, à l'image de la fusion en cours entre SSE et Npower qui pourrait donner naissance à la première compagnie d'électricité du Royaume-Uni mais qui fait l'objet d'une enquête approfondie de l'autorité britannique de la concurrence.

De son côté, le numéro un britannique Centrica (propriétaire de British Gas), avait annoncé en février la suppression de 4.000 emplois d'ici à 2020 soit plus de 10% de sa main d'oeuvre, sur fond de perte de clients et de mauvais résultats.
https://www.zonebourse.com/E-ON-3818998 ... -27036150/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 55141
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Difficultés énergétiques au Royaume Uni

Message par energy_isere » 08 nov. 2018, 08:32

En lien avec ce post de ce jour sur Toshiba http://www.oleocene.org/phpBB3/viewtopi ... 2#p2274582

Le projet de centrale nucléaire de Moorside va certainement tomber à l'eau suite à l'abandon inéluctable de NuGen filiale nucleaire de Toshiba en UK.
L'idée de transférer au coréen Kepco n'a par ailleurs pas abouti.
Japan's Toshiba to withdraw from UK nuclear power project

08 nov 2018
Japan's Toshiba is set to wind up NuGen, its UK-based nuclear arm, after efforts to offload the business failed.

NuGen was behind the development of the Moorside nuclear power station project in Cumbria, in north-west England.

Toshiba's move will put a dent in the UK's plans to develop new nuclear power stations as it continues efforts to move to a low carbon economy.

The Japanese firm said in a statement that it would start the wind-up process in January 2019.

"After considering the additional costs entailed in continuing to operate NuGen, Toshiba recognises that the economically rational decision is to withdraw from the UK nuclear power plant construction project, and has resolved to take steps to wind-up NuGen," the Toshiba statement said.

Korea Electric Power Corporation (Kepco) had been a preferred bidder to take over the nuclear power plant project - but those talks fell through after more than a year of negotiations.

Toshiba said it expected to record a consolidated loss before taxes of about 15bn Japanese yen ($131.8m; £100.5m) over the move.

GMB, a UK trade union with more than 631,000 members, said the "looming collapse" of Moorside had been "depressingly predictable".

In September NuGen announced it was reducing its team at the Moorside plant from more than 100 to fewer than 40 - leading to speculation the plant's development was in jeopardy.

NuGen was initially co-owned by Toshiba and the French firm Engie. Toshiba was subsequently forced to buy the remaining 40% of NuGen it did not already own via a bankruptcy condition related to Engie.
https://www.bbc.com/news/business-46122255

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 55141
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Difficultés énergétiques au Royaume Uni

Message par energy_isere » 02 déc. 2018, 19:29

Le Royaume uni à battu 2 fois son record de production éolien en novembre.

D'abord 14.5 GW le 9 nov, puis 14.9 GW le 29 nov
Overall on Wednesday wind generated 32.2 percent of the country's electricity more than any other electricity source.
https://energy.economictimes.indiatimes ... d/66890397

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 55141
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Difficultés énergétiques au Royaume Uni

Message par energy_isere » 11 janv. 2019, 09:07

Le géant industriel japonais Hitachi va décider la semaine prochaine la suspension de son projet de construction de réacteurs nucléaires en Grande-Bretagne, trop difficile à financer, rapporte vendredi le quotidien économique Nikkei.
https://www.connaissancedesenergies.org ... e-190111-0

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 55141
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Difficultés énergétiques au Royaume Uni

Message par energy_isere » 17 janv. 2019, 20:33

Hitachi gèle son projet de centrale nucléaire en Grande-Bretagne

Publié le 17/01/2019 par Makiko Yamazaki et Nina Chestney
TOKYO/LONDRES (Reuters)

Le groupe japonais Hitachi a annoncé jeudi le gel de son projet de construction d'une centrale nucléaire en Grande-Bretagne, un chantier de 3.000 milliards de yens (24 milliards d'euros), portant un coup dur au projet de renouvellement du parc vieillissant des centrales britanniques.

Cette décision intervient au surlendemain du rejet par la Chambre des Communes de l'accord de sortie de l'Union européenne négocié pendant de longs mois par la Première ministre britannique Theresa May. Le Brexit doit intervenir le 29 mars.

Horizon Nuclear Power, filiale d'Hitachi, n'est pas parvenue à trouver des investisseurs privés pour contribuer au financement de ce projet de centrale à Anglesey, au Pays de Galles, censée fournir 6% de l'électricité britannique.

"Nous avons pris la décision de geler ce projet du point de vue économique en tant que société privée", déclare Hitachi dans un communiqué, ajoutant avoir inscrit une charge de 300 milliards de yens dans ses comptes.

Hitachi avait pressé le gouvernement britannique d'augmenter sa participation financière au projet afin de rassurer les investisseurs mais les bouleversements provoqués par la sortie imminente du pays de l'Union européenne ont limité la capacité de ce dernier à élaborer des plans, avaient précédemment rapporté des sources au fait du dossier.

Hitachi avait misé sur une prise de participation, à hauteur d'un tiers chacun, d'un groupe d'investisseurs japonais et du gouvernement britannique, avaient indiqué ces sources, le tiers restant étant financé sur des fonds propres et par la dette.

"Il est maintenant clair qu'il faut plus de temps pour mettre en place une structure financière pour le projet Horizon ainsi que pour créer les conditions nécessaires à la construction et à l'exploitation de centrales nucléaires", a déclaré Hitachi.

Après le rejet de l'accord sur le Brexit par les députés, le Royaume-Uni cherche à savoir comment il peut quitter l'Union européenne.


TROUVER DE NOUVEAUX MODÈLES DE FINANCEMENT

Le gouvernement britannique a déclaré n'être pas parvenu à un accord avec Hitachi. Il a réaffirmé son attachement au renouvellement du parc nucléaire et à la recherche de nouveaux modèles de financement pour de futurs projets. Un point sera fait cet été.

Londres veut remplacer les réacteurs vieillissants et les centrales à charbon polluantes, censées fermer dans les années 2020, mais les coûts élevés ont entravé la construction de nouveaux sites.

Ainsi, le chantier de Hinkley Point C situé dans le sud-ouest de l'Angleterre, dirigé par EDF et le chinois China General Nuclear Power, a pâti de retards et de dépassements de budget.

Toshiba, autre groupe japonais, a renoncé à son projet de centrale nucléaire britannique NuGen l'année dernière, après la mise en faillite de sa division nucléaire américaine Westinghouse.

Horizon Nuclear Power a annoncé qu'il prendrait des mesures pour réduire sa présence à Anglesey, tout en maintenant la possibilité de reprendre le développement à l'avenir.

Hitachi a par ailleurs déclaré jeudi ne pas exclure à l'avenir la vente de sa division nucléaire en Grande-Bretagne.
https://www.usinenouvelle.com/article/h ... ne.N794374

Répondre