[Risques] La Saison des Ouragans

Toute l'acualité, discutée à la lumière de la déplétion des réserves d'hydrocarbures.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
CP3
Condensat
Condensat
Messages : 733
Inscription : 21 janv. 2007, 20:03
Localisation : Vaucluse
Contact :

Re: [Risques] La Saison des Ouragans

Message par CP3 » 12 oct. 2018, 22:38

Cette fois-ci c' est le Portugal qui pourrait bien etre concerné par un phénomène hors norme. L' ouragan leslie qui jusqu' à maintenant zigzaguait dans le plein atlantique sans direction vraiment déterminé semble désormais avoir mis fin à ces aléas en fonçant droit sur l' europe . Certains modèles calculent des vents jusqu' à près de 200 km/h localement ce dimanche sur le Portugal .Au moment de l' impact il ne devrait plus s' agir d' un systeme tropical ,mais d' une depréssion tout fraichement extra-tropicalisée utilisant ainsi encore l' energie du cyclone pas encore dispersé .

https://www.facebook.com/severeweatherEU/

Avatar de l’utilisateur
CP3
Condensat
Condensat
Messages : 733
Inscription : 21 janv. 2007, 20:03
Localisation : Vaucluse
Contact :

Re: [Risques] La Saison des Ouragans

Message par CP3 » 13 oct. 2018, 05:14

Voici quand le secteur d' intérêt du principal organisme atlantique de prévisions des cyclones tropicaux devient l' europe :

" Discussion numéro 67 avec l'ouragan Leslie
Centre national des ouragans NWS Miami FL AL132018
23h00 AST le vendredi 12 octobre 2018

Bien que Leslie continue à produire une zone compacte de profondes
convection, les données à micro-ondes depuis l'avis précédent indiquent
que le centre de niveau intermédiaire est de plus en plus séparé de la
centre bas en raison du cisaillement croissant. Dvorak final-T numéros
ont commencé à diminuer un peu, et l'intensité initiale est
donc fixé à 70 kt. Un front froid commence à se dérouler sur
la partie occidentale de la circulation de Leslie et les modèles mondiaux
indiquent que le cyclone devrait perdre son noyau chaud et devenir
complètement intégré dans la zone frontale au bout de 24 heures, sinon plus tôt.
Malgré des températures de surface de la mer de 17-23 degrés Celsius à l' avant de
Leslie, le forçage barocline est susceptible de maintenir le système à la
même intensité à mesure qu'elle devient extratropicale. En conséquence, Leslie
devrait atteindre la péninsule ibérique en tant que force ouragan
extrême extratropicale,
l’intensité NHC prévue le plus près
en suivant les directives GFS. Un affaiblissement rapide est prévu une fois que le
se déplace peu à l’intérieur des terres et le système devrait se dissiper par le haut
terrain de l'Espagne dans environ 48 heures."

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54585
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Risques] La Saison des Ouragans

Message par energy_isere » 13 oct. 2018, 21:27

Selon les registres météorologiques cités par les sites d’information spécialisée, Leslie serait l’ouragan le puissant à atteindre le Portugal depuis 1842, et seuls cinq ouragans sont arrivés dans cette partie de l’océan Atlantique.
https://www.sudouest.fr/2018/10/13/l-ou ... 0.amp.html

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12447
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: [Risques] La Saison des Ouragans

Message par GillesH38 » 15 oct. 2018, 11:12

Un petit retour sur les océans US, analysé par Roy Spencer (classé parmi les climatosceptiques, mais climatologue officiel , responsable de l'analyse UAH des données de température obtenues par les satellites de la NOAA)

Statistique de l'arrivée des ouragans majeurs en Floride : pas de tendance significative

Image

pour ce qui est de l'arrivée des ouragans majeurs sur les cotes américaines, une tendance ... à la baisse.

Image

on va peut etre finir par regretter que la déplétion des fossiles ne produise pas plus de RC finalement ? :wtf:
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

ni chaud ni froid
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1375
Inscription : 03 mai 2007, 20:42

Re: [Risques] La Saison des Ouragans

Message par ni chaud ni froid » 15 oct. 2018, 12:47

Je suis curieux des régressions linéaires à la mimines, je veux bien le R, là...

ni chaud ni froid
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1375
Inscription : 03 mai 2007, 20:42

Re: [Risques] La Saison des Ouragans

Message par ni chaud ni froid » 15 oct. 2018, 12:51

quant à faire une regression linéaire sur cela, par exemple….
https://www.ncdc.noaa.gov/sotc/tropical ... es/201713/

Conclusion : le pépère présente les données qui vont dans son sens.
Image
Image

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12447
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: [Risques] La Saison des Ouragans

Message par GillesH38 » 15 oct. 2018, 16:50

ni chaud ni froid a écrit :
15 oct. 2018, 12:51
quant à faire une regression linéaire sur cela, par exemple….
ce qui est bizarre, c'est que le GIEC dit qu'on ne va pas avoir forcément plus d'ouragans mais qu'ils seront plus forts, alors que les données présentées semblent plutot dire le contraire....
Après attention le nombre d'ouragans peut aussi dépendre des moyens de détection, les ouragans qui ne touchent pas terre ne sont pas forcément détectés sans satellite, donc avant les années 60 ... en prenant ceux qui touchent terre, on est moins biaisé. Et comme il y a aussi une corrélation avec l'oscillation nord atlantique multidécennale de 60 ans, une variation depuis 30 ans n'est pas forcément d'origine anthropique.
Mais en tout cas ces données contredisent ceux qui sont persuadés que le nombre de tempêtes est en forte augmentation, ou que si on arrêtait le RC il n'y aurait plus d'ouragans.
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

ni chaud ni froid
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1375
Inscription : 03 mai 2007, 20:42

Re: [Risques] La Saison des Ouragans

Message par ni chaud ni froid » 15 oct. 2018, 17:25

GillesH38 a écrit :
15 oct. 2018, 16:50
ce qui est bizarre, c'est que le GIEC dit qu'on ne va pas avoir forcément plus d'ouragans mais qu'ils seront plus forts, alors que les données présentées semblent plutot dire le contraire....
Après attention le nombre d'ouragans peut aussi dépendre des moyens de détection, les ouragans qui ne touchent pas terre ne sont pas forcément détectés sans satellite, donc avant les années 60 ... en prenant ceux qui touchent terre, on est moins biaisé. Et comme il y a aussi une corrélation avec l'oscillation nord atlantique multidécennale de 60 ans, une variation depuis 30 ans n'est pas forcément d'origine anthropique.
Ben je te rejoins plutôt sur les conclusions. Pour moi, on peut voir éventuellement une tendance sur l'atlantique (et encore, comme je le dis, va donc obtenir un R convaincant), mais pas sur le pacifique.
Après avec l'inertie thermique des océans, notamment, je pense pas qu'on puisse voir immédiatement l'effet d'un réchauffement sur ce genre d'évènements. Faudrait en recauser avec 10-20 ans de données supplémentaires.

Après j'ai pas regardé les hypothèses et conclusions du GIEC en la matière. Il y a des endroits ou j'ai creusé, mais pas là.

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12447
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: [Risques] La Saison des Ouragans

Message par GillesH38 » 15 oct. 2018, 17:35

en fait les travaux des climatologues donnent des résultats beaucoup moins certains que ce qu'on croit souvent . L'un des problèmes est qu'il y a deux facteurs principaux dans la formation d'un ouragan : la température superficielle de l'eau qui tend naturellement à croitre avec le RC, et le cisaillement (la différence de vitesse latérale entre la haute atmosphère et le sol) qui tend à les détruire, et qui pourrait aussi augmenter avec le RC. Le résultat total est difficile à prévoir.

https://www.ipcc.ch/publications_and_da ... 3-6-3.html

comme toujours, il faut se rappeler que tout cela vient de grosses simulations par ordinateur qui ont toujours des approximations importantes dans leurs calculs (parce qu'on est très loin de savoir modéliser exactement un système aussi complexe que le climat), et que l'impact de ces approximations est toujours difficile à apprécier. Il n'y a que les médias et le grand public pour croire que "les savants détiennent la vérité .."
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
CP3
Condensat
Condensat
Messages : 733
Inscription : 21 janv. 2007, 20:03
Localisation : Vaucluse
Contact :

Re: [Risques] La Saison des Ouragans

Message par CP3 » 16 oct. 2018, 02:38

A savoir ou à ne pas oublier , c' est que l' échelle utilisée en occident pour évaluer l' intensité d' un cyclone tropicale( echelle saffir simson) n' est en fait pas à elle seule suffisante pour rendre compte de la puissance d' un cyclone. Car , en effet , cette echelle ne prend pas en compte la superficie des vents d' une force donnée . Or souvent quand on nous cite la plupart de ces cyclones anciens , on nous précise pas qu' il s' agissait en fait de cyclone à faible diametre , c' est à dire où toute la puissance des vents étaient concentré dans un petit diametre autours de l' oeil . Or une des caractéristiques des cyclones tropicaux récent est aussi qu' ils sont bcp plus vastes .Par exemple ,l' ouragan Katrina fut un ouragan de cat 5 avec des vents de force ouragan qui s' étendaient jusqu' à 200 km du centre , contre les 50 km de Camille dont les dits climatosceptiques sont si prompte à parler .
De plus concernant les statistiques faut savoir que jusqu' à la première moitiée du XX ieme siecle , il n' y avait pas d' appareil qui mesurait la vitesse des vents avec une précision satisfaisante ( il faut donc se méfier des valeurs communiquées ) . Puis les anenometres qui ont suivis après 1950 et utilisé jusqu' à la fin des années 70 et parfois encrore après surestimaient les valeurs de vents en cas de vents très forts .

http://tempetes.meteo.fr/spip.php?article201

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12447
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: [Risques] La Saison des Ouragans

Message par GillesH38 » 16 oct. 2018, 07:05

Bah l'article que tu cites dis qu'il y avait des erreurs "aléatoires et impossibles à corriger", pas que c'était systématiquement sous-estimé.
Pour la surface, ça compte effectivement dans la puissance totale donc dans l'ACE (accumulated cyclone energy), mais là encore, les données ne donnent pas d'augmentation visible sur le siècle, même si elle a effectivement augmenté depuis 30 ans (l'effet de l'AMO est bien visible).

Image

de toutes façons, tu ne trouveras jamais de discussion statistique détaillée dans les journaux, ni dans la perception du grand public. On ne fait que de la "phyvettologie" , on se contente de remarquer les évènements extrêmes chaque fois qu'ils arrivent et d'en déduire qu'on va tous mourir ...
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

ni chaud ni froid
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1375
Inscription : 03 mai 2007, 20:42

Re: [Risques] La Saison des Ouragans

Message par ni chaud ni froid » 16 oct. 2018, 07:44

GillesH38 a écrit :
16 oct. 2018, 07:05
et d'en déduire qu'on va tous mourir ...
Ce qui n'est pas faux, en soi.

Avatar de l’utilisateur
CP3
Condensat
Condensat
Messages : 733
Inscription : 21 janv. 2007, 20:03
Localisation : Vaucluse
Contact :

Re: [Risques] La Saison des Ouragans

Message par CP3 » 16 oct. 2018, 08:21

Concernant les anciens anémo à papillon ,ils étaient connus pour surestimer les valeurs ( d' environ 20 pourcent ) , c' est bien connus dans le milieu de la météo . Au sujet de l' energie cumulative ,il faut etre sérieux les estimations ne sont valables que depuis environ 40 ans , le recul est donc assez faible .On sait juste que pour l' Atlantique , au moins, cela monte fortement depuis moins de 30 ans et qu' à l' echelle mondiale ait noté une augmentation sensible des ouragans les plus forts ( cat 4 ou 5 ) .

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8071
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: [Risques] La Saison des Ouragans

Message par mobar » 16 oct. 2018, 11:13

L'évolution des températures sur 30 ans n'est représentative de rien, pour juger des changements significatifs à l'échelle planétaire il faut considérer des périodes de l'ordre du millénaire voire de dizaines de millénaires

Un article sur le site "Les Crises" fait un intéressant récap, loin du catastrophismes à courte vue des papivores :

https://www.les-crises.fr/climat-8-anal ... auffement/

C'est pas pour ça qu'on doit être d'accord avec les conclusion de son auteur ;) :-({|=
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12447
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: [Risques] La Saison des Ouragans

Message par GillesH38 » 16 oct. 2018, 16:24

CP3 a écrit :
16 oct. 2018, 08:21
Concernant les anciens anémo à papillon ,ils étaient connus pour surestimer les valeurs ( d' environ 20 pourcent ) , c' est bien connus dans le milieu de la météo .
si c'est bien connu, alors c'est assez facile à corriger, mais ce n'est pas ce que dit le texte cité.
Au sujet de l' energie cumulative ,il faut etre sérieux les estimations ne sont valables que depuis environ 40 ans , le recul est donc assez faible .On sait juste que pour l' Atlantique , au moins, cela monte fortement depuis moins de 30 ans et qu' à l' echelle mondiale ait noté une augmentation sensible des ouragans les plus forts ( cat 4 ou 5 ) .
bah alors manque de bol alors, puisque c'est aussi une demi-oscillation de l'AMO, donc on n'a pas de chiffres significatifs pour savoir si c'est vraiment le RCA qui est à l'origine de cette augmentation, ou pas.
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Répondre