Genèse de la Bolloré BlueCar.

Forum dédié aux discussions sur les moyens de transport.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59743
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Genèse de la Bolloré BlueCar.

Message par energy_isere » 10 janv. 2014, 12:40

Autopartage : Bolloré lance son "Bluecub" à Bordeaux

11 Janv 2014 enerzine

Après Paris et Lyon, c'est au tour de Bordeaux d'accueillir la voiture électrique d'autopartage du groupe Bolloré ("Bluecub"), où pour commencer, moins d'une centaine d'unités sera disponible dans une trentaine de stations.
A terme, l'ensemble proposera 200 véhicules sur un réseau de 40 stations réparties non seulement à bordeaux mais aussi dans 5 autres communes (Bègles, Cenon, Mérignac, Pessac et Talence).

Le dipositif a été totalement financé par le groupe Bolloré qui a investi 20 millions d'euros à Bordeaux.

Mais à la différence d'Autolib Paris qui est encadré par une délégation de service public (DSP), il relève ici de l'initiative du groupe privé. L'offre est développée sur la base d'une Autorisation Temporaire d'Occupation (AOT) du domaine public, délivrée par la Communauté urbaine (CUB), pour l'installation de bornes de recharge des véhicules électriques.

Image

Le groupe Bolloré prendra à sa charge l'installation des stations d'autopartage, ainsi que la mise à disposition des véhicules de type « Blue Car » et de 180 bornes de recharge. De plus, chaque année, il versera à la ville 230 euros par place de stationnement.

Près de quarante emplois devraient être créés pour faire fonctionner le dispositif. La CUB précise que ce maillon supplémentaire dans la chaîne locale de la mobilité fonctionnera en complément du tramway, des bus, du BatCub, des VCub, mais aussi d'Autocool dont elle souhaite préserver la spécificité. Autocool est en effet également un service d'autopartage proposé par une coopérative pionnière du réseau Citiz.
http://www.enerzine.com/1036/16774+auto ... eaux+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59743
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Genèse de la Bolloré BlueCar.

Message par energy_isere » 16 mars 2014, 12:30

Le groupe Bolloré fait le pari du tramway électrique

Les Echos 16/03/2014

Le groupe va investir 10 millions d’euros dans une nouvelle usine. La première ligne de production du Bluetram sera mise en service début 2015.

L’annonce a été faite samedi matin à Ergué Gabéric (29), près de Quimper, là-même où le groupe Bolloré a déjà construit 31.000 m2 de locaux industriels pour Blue Solutions, la filiale (47,4 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2013) spécialisée dans la fabrication des batteries destinées aux voitures BlueCar et aux bus Bluebus.
Pour compléter son dispositif, Vincent Bolloré a décidé d’engager 10 millions d’euros - c’est une première tranche - pour créer une nouvelle usine de production de Bluetram, variante tramway des véhicules électriques. La première pierre sera posée en juin prochain, pour un site opérationnel au début de l’année 2015. Le projet générera la création d’une centaine d’emplois, dont cinquante embauches chez Blue Solutions.
Le Bluetram est un tramway électrique roulant sur pneus mais sans caténaire. Le prototype présenté ressemble à bus - mais celui qui sortira des lignes « aura vraiment un look de tram » - équipé d’un système de surcapacités, une technologie qui permet de stocker une quantité suffisante d’électricité pour parcourir environ un kilomètre et demi. La recharge du véhicule s’effectuera dans les stations, lors de la montée et de la descente des voyageurs.

Image
Le nouveau tramway électrique de Bolloré baptisé "Bluetram" -

L’ambition affichée par Vincent Bolloré est, dans un premier temps, de produire « 50 Bluetram par an ». L’homme d’affaires breton estime que ses équipements seront d’un coût « 5 à 10 fois moins élevé qu’une ligne de tramway classique », proposée sur le marché. « Un tramway desservant 10 km coûte environ 200 millions d’euros, nous espérons le proposer pour 20 millions », a-t-il illustré. Si son nouveau pari dans le véhicule électrique à passagers réussit, Vincent Bolloré table sur une production annuelle de « 200 tramways » à l’horizon 2016-2017. De nouveaux investissements sont à prévoir et cinquante emplois supplémentaires pourraient être créés. Un premier Bluetram est prévu à Bordeaux en 2015, pour relier l’aéroport à la gare ferroviaire Saint-Jean.
Depuis son engagement dans les véhicules électriques, Bolloré y a déjà investi près de 1,7 milliard d’euros.
http://www.lesechos.fr/entreprises-sect ... 657214.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59743
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Genèse de la Bolloré BlueCar.

Message par energy_isere » 02 mai 2014, 12:17

Autolib’ veut tracer sa route à Singapour et Angkor Vat

Les Echos 30/04/2014

Bolloré négocie avec Singapour l’installation de son système de transport électrique. Il a également mis un pied à Angkor Vat au Cambodge.

Après Paris, Lyon, Bordeaux et bientôt Indianapolis, aux Etats-Unis, puis Londres, Vincent Bolloré espère convertir les Asiatiques à son service d’autopartage de voitures électriques et autres technologies liées à sa batterie maison. Dans la ligne de mire de l’homme d’affaires : Singapour, d’abord, où des discussions sont engagées pour mettre en place le modèle d’Autolib’ et un tramway électrique sans caténaire et sans rail. Autre pays dans le viseur : le Cambodge. Plus précisément, le site historique d’Angkor Vat, classé au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1992 et dont les monuments sont minés par la pollution dégagée par les pots d’échappement des « tuk-tuk » à moteurs deux temps, qui transportent chaque année des millions de visiteurs.

Face à l’explosion du tourisme, le Cambodge étudie ainsi actuellement la possibilité de mettre en service des véhicules collectifs non polluants. Et l’industriel français, qui convoite le marché, est en train de monter une petite vitrine de son savoir-faire avec trois voitures Bluecar électriques, deux minibus Bluebus ainsi qu’une capacité de stockage d’énergie de 180 kwatt/heure. Une première étape avant d’en faire une gare routière 100 % électrique.

Démarrage du développement international

En attendant, le groupe Bolloré, déjà propriétaire du service Autolib’ en Ile-de-France, devrait démarrer le développement international de son service d’autopartage de véhicules électriques avec un lancement prévu cette année à Indianapolis. A partir de l’année prochaine, les BlueCar électriques désormais adoptées par les Parisiens devraient aussi circuler dans les rues de Londres , l’objectif étant de parvenir à terme à un parc de 3.000 véhicules, avec volant à droite of course... Dans l’intervalle, le groupe réalisera un investissement de 100 millions de livres afin d’harmoniser le réseau de points de chargement de véhicules électriques britanniques repris par l’industriel breton.
http://www.lesechos.fr/entreprises-sect ... 668030.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59743
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Genèse de la Bolloré BlueCar.

Message par energy_isere » 23 mai 2014, 20:00

BlueIndy, plus grand service d'auto-partage 100% électrique des Etats-Unis

24 Mai 2014 enerzine

Le Maire de la ville d'Indianapolis et Vincent Bolloré ont présenté mardi à la presse et aux habitants d'Indianapolis, le service d'auto-partage 100% électrique : BlueIndy.

Il s'agit pour le Groupe Bolloré, qui investira à Indianapolis près de 35 millions de dollars, d'un projet de grande envergure, consistant à déployer le plus grand service d'auto-partage de véhicules électriques aux Etats-Unis.

Le Groupe va exporter pour la première fois hors des frontières françaises sa solution complète d'auto-partage électrique, sur le modèle d'Autolib' en Ile-de-France et de Bluely et Bluecub à Lyon et Bordeaux, qui complètent l'offre de transports publics et améliorent la mobilité des Français.

BlueIndy, qui sera ouvert au public dans les huit mois, comprendra 500 véhicules électriques, 200 stations de location équipées de 1.000 bornes de charge.

Pour le Maire Greg Ballard, qui avait annoncé en 2012 ses objectifs de diminuer progressivement la dépendance d'Indianapolis aux énergies fossiles et de réduire les émissions de gaz à effet de serre : "Cette annonce est sans précédent."

"Les véhicules électriques et l'auto-partage sont l'avenir. Bolloré, l'une des 500 plus grandes entreprises du monde, va répliquer son modèle français hors de ses frontières et faire bénéficier notre ville de son service innovant, économique et écologique. Indianapolis ouvre la voie et espère vivement servir de modèle pour d'autres villes américaines" a t-il ajouté.

.............
http://www.enerzine.com/1036/17308+blue ... unis+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59743
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Genèse de la Bolloré BlueCar.

Message par energy_isere » 31 déc. 2014, 17:47

Bolloré lance Utilib' à Paris, version utilitaire d'Autolib'

09 décembre 2014 Actu-Environnement.com

La Ville de Paris et le groupe Bolloré étendent leur service de location de véhicules électriques en autopartage destiné aux professionnels et au grand public (livraisons, déménagements, etc.). Trois ans après le lancement d'Autolib' fin 2011, la maire PS de Paris Anne Hidalgo et Vincent Bolloré, président directeur général du groupe Bolloré ont présenté le 8 décembre les nouveaux véhicules utilitaires Utilib', 100% électrique en libre-service.

La Blueutility, version utilitaire de la Bluecar (de 3,65 m de long et 1,70 m de large), offre un volume de coffre de 900 litres pour 230 kg de charge utile. Une grille sépare l'arrière de l'avant comme dans un utilitaire classique.

Dès ce mois de décembre, 30 Utilib' sont disponibles à la location. Une centaine sera déployée d'ici au printemps 2015, selon la mairie de Paris. 250 places de stationnement supplémentaires équipées de bornes de recharge seront créées.

"Les artisans pourront se rendre dans un espace d'abonnement pour retirer leur badge d'accès au service. Le service Utilib' est compris dans l'abonnement Autolib'", explique la Ville de Paris. Comme pour Autolib', pour s'abonner il faudra présenter son permis de conduire, sa carte d'identité et bancaire. L'abonnement Utilib' 1 an coûtera 6€/mois H.T. Les professionnels qui possèdent déjà un utilitaire électrique peuvent se recharger sur les stations, avec un abonnement de 15 € et un coût de 1 €/heure le jour, et un forfait nuit de 4 €.

Autolib' compte aujourd'hui 2.900 véhicules, 900 stations, 4.700 bornes de charge dans 66 communes à Paris et en Ile-de-France, et plus de 66.000 abonnés réguliers. "Ces dispositifs, alliés à l'effort d'investissement sans précédent de la Ville en faveur des transports en commun et des circulations douces, rendent possibles la fin du diesel en 2020, tout en préservant le pouvoir d'achat des ménages et l'attractivité des entreprises", a déclaré Anne Hidalgo.

Image
http://www.actu-environnement.com/ae/ne ... 23444.php4

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59743
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Genèse de la Bolloré BlueCar.

Message par energy_isere » 08 juin 2015, 17:34

Les premières Bluecar de Bolloré sortent de l'usine Alpine de Dieppe

08 Juin 2015 lesinformationsdieppoises.fr

L'assemblage des premières Bluecar a commencé le 1er juin dans l'usine Alpine de Dieppe, qui a été spécialement aménagée pour accueillir la production de ces voitures électriques.


L’assemblage des premières Bluecar françaises a commencé dans l’usine Alpine de Dieppe, dans le cadre de l’accord passé en septembre dernier entre Renault et le groupe Bolloré.

Pour le moment, trois voitures destinées à l’autopartage ont été assemblées et un modèle rouge destiné aux particuliers est actuellement entre les mains des opérateurs dieppois depuis le 1er juin. La production de la petite citadine du groupe Bolloré va progressivement monter en cadence pour atteindre à terme une dizaine d’unités par jour d’ici fin juillet.

Onze recrues
Lorsque la cadence aura atteint son plus haut niveau, la Bluecar occupera une trentaine de salariés. Pour le moment, onze recrues ont été nécessaires via les agences de travail temporaire et cinq personnes ont été prises sur le contingent dédié à la Clio RS.

(le reste dans la version papier)
http://www.lesinformationsdieppoises.fr ... de-dieppe/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59743
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Genèse de la Bolloré BlueCar.

Message par energy_isere » 11 déc. 2015, 12:34

Le Groupe Bolloré lance des services d'auto-partage en Italie

11 dec 2015 enerzine

Après s'être associé au célèbre carrossier turinois Pininfarina pour la construction de ses Bluecar, le Groupe Bolloré a décidé de poursuivre cette collaboration italienne en lançant des services d'auto-partage de véhicules électriques en libre-service : Blueroma à Rome et Bluetorino à Turin.

Basé sur le modèle d'Autolib' à Paris, Blueroma sera lancé au deuxième trimestre 2016 avec 150 véhicules, 70 stations et 280 bornes de charge. L'objectif, sur les deux années à venir, est d'atteindre 1 000 véhicules, 500 stations et 2 000 bornes de charge.

De son côté Bluetorino, dont le lancement est prévu en septembre 2016, souhaite disposer de 400 véhicules, 200 stations et 210 bornes de charge d'ici à 2018. Le service sera présenté au grand public et aux villes italiennes, dès mars 2016, à l'occasion de la semaine de la Mobilité.

Présent sur Paris et sa région depuis 4 ans, le service Autolib', 1er service public au monde de véhicules 100% électriques en auto-partage, a rapidement convaincu un grand nombre d'utilisateurs (plus de 260 000 abonnés depuis le lancement) et démontré la viabilité et la nécessité d'un tel système dans les métropoles. Alors qu'il n'y avait que 250 Bluecar et 250 stations à son lancement, le service possède aujourd'hui plus de 3 400 voitures électriques, 1 000 stations et 5 500 bornes de charge.

« Nous sommes très heureux d'exporter une nouvelle fois notre système hors des frontières françaises et particulièrement en Italie, où nous avons conçu la toute première Bluecar aux côtés de Pininfarina qui poursuit aujourd'hui la construction de nos véhicules dans son usine de Bairo », explique Vincent Bolloré. « L'objectif pour Rome et Turin est de proposer un service d'auto-partage à la fois pratique, propre et respectueux de l'environnement et du patrimoine historique. Désormais, les habitants et touristes de ces cités antiques pourront se déplacer en voiture électrique grâce à un moyen de transport flexible et abordable » permettant de réduire la présence de véhicules thermiques dans les villes.

Image

* Le Groupe Bolloré a déjà déployé près de 3 900 Bluecar équipées de batteries LMP®, (Lithium Métal Polymère) technologie unique du Groupe Bolloré, au travers des services Autolib' (Paris), Bluely (Lyon), Bluecub (Bordeaux) et BlueIndy (Indianapolis, USA).
http://www.enerzine.com/1036/18925+le-g ... alie+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59743
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Genèse de la Bolloré BlueCar.

Message par energy_isere » 04 janv. 2016, 17:42

Bluely : 100.000 locations pour le service d'auto-partage 100% électrique

enerzine 04 janv 2015

Lancé en octobre 2013, Bluely conforte la vision commune de la Métropole de Lyon et du Groupe Bolloré dans la pertinence de la mobilité partagée au cœur de la ville.

Avec un taux de croissance de locations supérieur à 100% en 2015, ce sont aujourd'hui plus de 1.023.000 km qui ont été parcourus par plus de 5.100 abonnés au service.

Bluely propose une gamme de véhicules 100% électriques : la Bluecar (citadine 4 places) et le Twizy (quadricycle 2 places) aux abonnés afin d'étendre son offre.

La Bluecar est le véhicule du Groupe Bolloré, équipée de batteries LMP® (Lithium Métal Polymère) développées par Blue Solutions. Ce véhicule possède une autonomie de 250 kilomètres. Il est disponible en libre-service 24h/7j.

En partenariat avec la Métropole de Lyon, le Groupe Bolloré confirme son engagement et poursuit son déploiement avec de nouvelles stations et de nouveaux véhicules en 2016 dans le service Bluely.

Bluely en quelques chiffres :

- 250 véhicules
- 100 stations
- 500 bornes de charge
- 11 communes
- Plus de 5 100 abonnés

Image
http://www.enerzine.com/1036/18965+blue ... ique+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59743
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Genèse de la Bolloré BlueCar.

Message par energy_isere » 21 mars 2016, 15:03

Auto-partage de véhicules 100% électriques : la Bluetorino débarque à Turin

21 mars 2016 enerzine

Après la France (Paris, Lyon, Bordeaux) et les États-Unis (Indianapolis), c’est en Italie, à Turin, qu’est inauguré Bluetorino, le nouveau service d’auto-partage de voitures 100% électriques.


Les Maires des plus grandes villes italiennes, réunis à l’occasion de la journée de la mobilité durable, ont découvert en avant-première ce nouveau service de transport flexible et abordable qui permet aux habitants et touristes de se déplacer en toute liberté tout en réduisant la présence de véhicules thermiques à Turin.

Basé sur le modèle d’Autolib’ à Paris, Bluetorino a pour objectif de déployer près de 150 véhicules et 250 bornes de charge d’ici un an.

Image

« C’est aujourd’hui un grand honneur pour le Groupe de développer son offre de solutions technologiques et écologiques dans la Ville de Turin. Nous sommes très heureux d’exporter une nouvelle fois notre système hors des frontières françaises et particulièrement en Italie, où nous avons conçu la toute première Bluecar aux côtés de Pininfarina. L’objectif pour Turin est de proposer un service d’auto-partage à la fois pratique, économique et respectueux de l’environnement et du patrimoine historique », a expliqué Vincent Bolloré, Président du Groupe Bolloré.

Le service d’auto-partage de véhicules électriques est considéré comme une solution d’avenir pour les métropoles du monde entier. Le Groupe Bolloré a déjà déployé plus de 4 500 Bluecar équipées de batteries LMP® (Lithium Métal Polymère), technologie unique du Groupe Bolloré, dans tous les continents notamment grâce à ses services d'auto-partage.

( Src - CP - Blue solutions - Bolloré )
http://www.enerzine.com/1036/19158+auto ... urin+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59743
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Genèse de la Bolloré BlueCar.

Message par energy_isere » 05 juin 2016, 15:17

Bolloré c'est pas que les voitures électriques. Un coté moins reluisant de ses activités :
Manifestation devant la tour Bolloré contre l'accaparement de terres en Asie et en Afrique

Plusieurs dizaines de militants ont perturbé vendredi l'assemblée générale du groupe Bolloré, à Puteaux, près de Paris. Il souhaitaient dénoncer l'accaparement de terres en Afrique et en Asie par la Socfin, une holding dont le groupe est actionnaire.
.....................
La Socfin, holding luxembourgeoise dont le capital est détenu à 39 % par Bolloré, possède des plantations de palmiers à huile et d'hévéas dans plusieurs pays africains - RDC, Liberia, Cameroun, Côte d'Ivoire, Sierra Leone... - ainsi qu'en Indonésie et au Cambodge.

Les militants, coordonnés par l'ONG française ReAct sur demande de l'Alliance internationale des riverains des plantations Socfin Bolloré, dénoncent "les expansions continues" de ces plantations, "le plus souvent au détriment des communautés locales"
......................
http://www.france24.com/fr/20160604-man ... ie-afrique

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59743
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Genèse de la Bolloré BlueCar.

Message par energy_isere » 05 déc. 2016, 17:58

320 000 abonnés et 165 millions de kilomètres parcourus en cinq ans pour Autolib’

PATRICK DÉSAVIE Usine Nouvelle le 05/12/2016

Alors qu’il fête le cinquième anniversaire de son lancement à Paris, Autolib’ est devenu le premier service d’auto-partage de véhicules électriques au monde avec 320 000 abonnées qui ont parcouru 165 millions de kilomètres.

Cinq ans après sa création, Autolib’ est devenu le plus grand service d’auto-partage de véhicules électriques au monde selon le groupe Bolloré qui l’a lancé en 2011 d’abord à Paris avant de l’étendre à de nombreuses villes de la métropole parisienne. 4 000 véhicules composent aujourd’hui la flotte Autolib’ dont le fonctionnement s’appuie sur 1 100 stations de recharge totalisant 6 300 bornes. Cent communes d’Île-de-France sont couvertes par son réseau.

Rapidement adopté par les Franciliens, le service Autolib’ a connu une croissance régulière et a attiré, depuis son lancement, 320 000 abonnés. Les Bluecar, les citadines électriques du groupe Bolloré, ont ainsi parcouru 165 millions de kilomètres à l’heure de fêter le cinquième anniversaire de leur mise en circulation sur le pavé parisien. Une Autolib’ est louée toutes les cinq secondes en Île-de-France, soit 18 millions de locations en cinq ans.

Utilib’ le petit frère d’Autolib’
.............
http://www.usinenouvelle.com/article/32 ... ib.N472488

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59743
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Genèse de la Bolloré BlueCar.

Message par energy_isere » 04 juin 2018, 18:26

Paris discute d'alternatives à Autolib avec des constructeurs

Publié le 04/06/2018 PARIS (Reuters)

La mairie de Paris est en discussion avec plusieurs constructeurs automobiles pour réfléchir à une offre alternative aux voitures en libre-service Autolib, objet d'un litige avec le groupe Bolloré, opérateur du service, déclare la maire de la capitale Anne Hidalgo dans une interview aux Echos.

Autolib est un service d'auto-partage disponible dans une centaine de communes d'Ile-de-France lancé en 2011 et dont la délégation de service public court jusqu'en 2023. Le quotidien Le Monde rapportait la semaine dernière que Vincent Bolloré réclamait 40 millions d'euros par an à Paris et aux communes concernées pour éponger le déficit du service, imputable à des problèmes de gestion des flux de voitures et à un nombre de locations insuffisant.

"Il y a des discussions avec différents constructeurs", dit Anne Hidalgo au quotidien Les Echos publié lundi, sans préciser lesquels.

"Beaucoup de constructeurs automobiles veulent innover et nous demandent de les accueillir et de les accompagner. Il faut donc se projeter dans un nouveau modèle, qui réponde aux usages des habitants et qui doit être performant sur le plan économique."

Tentée par les offres de "free floating" - sans espace dédié pour prendre ou ramener un véhicule - et rejetant l'idée d'un système basé sur des subventions publiques, la maire de Paris préférerait "que les industriels tentés par ce type de système en assurent la gestion et la rentabilité."

Sur le calendrier, elle laisse entendre que ce nouveau système pourrait être mis en oeuvre "bien plus vite" que 2023, date de la fin du contrat avec le groupe Bolloré. "Des constructeurs ont des propositions opérationnelles, il n'y a aucune raison d'attendre."

Les groupes automobiles à travers le monde ont aujourd'hui tous investi directement ou noué des partenariats pour faire face à l'émergence de nouvelles formes d'usage des voitures en zone urbaine.

Renault propose "Mobility", un système de location en libre-service à l'heure ou à la journée, tandis que PSA dispose lui aussi d'une application d'autopartage, "Free2Move".

Renault et PSA n'étaient pas en mesure dans l'immédiat de faire un commentaire sur ce dossier.

Interrogée par Les Echos sur le litige avec Vincent Bolloré, Anne Hidalgo a répondu que s'il pouvait être entendu que les villes subventionnent une offre de transports publics, "la somme demandée par l'entreprise est extravagante".

"Au-delà du coût, je veux poser la question du modèle", a-t-elle ajouté. "Ce dispositif devait être rentable. Force est de constater qu'il ne l'est pas. Sûrement a-t-il été percuté par d'autres évolutions technologiques et de la mobilité (...) Le fait est qu'aujourd'hui, il est sérieusement questionné."

Le groupe Bolloré n'était pas disponible dans l'immédiat pour un commentaire.
https://www.usinenouvelle.com/article/p ... rs.N701924

Hidalgo : Bolloré demande une somme «abracadabrantesque» pour les déboires d'Autolib

Par Journaliste Figaro Le figaro.fr , AFP, Reuters Agences le 04/06/2018

La maire de Paris a annoncé la prochaine installation d'une commission sur le sujet avec la représentation d'élus de toutes tendances du Conseil de Paris. Le groupe Bolloré rappelle «qu'il n'a cessé d'alerter de la dérive financière du service».

L'Autolib' vit-il ses dernières années? Anne Hidalgo semble bien décidée à en finir avec le service d'autopartage de voitures électriques lancé en 2011 en Île-de-France. Dans une interview aux Échos , la maire de Paris se dit prête à «regarder ce qui se fait ailleurs». «Ce dispositif devait être rentable. Force est de constater qu'il ne l'est pas», constate-t-elle. «Sûrement a-t-il été percuté par d'autres évolutions technologiques et de la mobilité: les VTC, les scooters en libre-service, les vélos à assistance électrique... Le fait est qu'aujourd'hui, il est sérieusement questionné.». Dans la journée, la maire de Paris a fustigé lundi la somme «abracadabrantesque» réclamée par le groupe Bolloré pour éponger le déficit du système Autolib' dont le modèle, selon la maire de Paris, doit être «questionné». Le groupe Bolloré, vient en effet de réclamer 40 millions d'euros par an à la mairie de Paris et à 97 communes d'Île-de-France. D'après lui, le déficit cumulé du service pourrait atteindre près de 293 millions d'euros en 2023, année de fin de la concession, selon des informations du journal Le Monde . Car la société, lors de l'élaboration du contrat avec les collectivités, avait conclu d'assurer les pertes du service, mais uniquement à hauteur de 60 millions d'euros au total. Le reste devait revenir à la charge des communes en fonction du nombre de bornes Autolib sur leur territoire. Dès 2016, le groupe avait adressé au syndicat mixte Autolib' Vélib' Métropole (SAVM) un premier plan d'affaires déficitaire de 179.3 millions d'euros. Celui-ci l'avait alors contesté, audit externe à l'appui.

L'élue parisienne a annoncé la prochaine installation d'une commission sur le sujet avec la représentation d'élus de toutes tendances du Conseil de Paris.
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2018 ... utolib.php

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8900
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Genèse de la Bolloré BlueCar.

Message par Remundo » 05 juin 2018, 00:10

là encore, des branques. Ces voitures en autopartage n'étaient pas compétitives face aux métros parisiens et aux bus en surface. Trop de maintenance, trop de logistique, pas beaucoup de clients... Quant aux choix technologiques, on a vu que ces batteries LMP "à soupe chaude" étaient davantage des radiateurs que des batteries de traction dans leur bilan énergétique... du fait de leur taux d'utilisation trop bas.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10288
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Genèse de la Bolloré BlueCar.

Message par mobar » 05 juin 2018, 06:08

Résultat d'une stratégie erronée qui s'attache à traiter les conséquences au lieu de s'attaquer aux causes
Le remède devient pire que le mal qu'il est sensé combattre
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59743
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Genèse de la Bolloré BlueCar.

Message par energy_isere » 21 juin 2018, 18:15

Paris et sa banlieue mettent fin au service Autolib'

Par Jean-Yves Guérin le 21/06/2018 Le Figaro

Le Syndicat Autolib' Vélib' métropole a voté jeudi la résiliation du contrat avec le groupe Bolloré, que ce dernier conteste. Cette décision doit entraîner l'arrêt du service de voitures électriques en libre-service dans les prochains jours.



De crise en crise… Quand il ne débat pas des déboires répétés de Vélib', le Syndicat Autolib' Vélib' métropole (SAVM) se penche sur le gouffre financier d'Autolib'. Ce jeudi la centaine d'élus siégeant au comité syndical a voté la résiliation du contrat avec le groupe Bolloré qui gère ce service d'autopartage en région parisienne depuis son lancement fin 2011. Le service Autolib' ne sera «ni repris en régie par le syndicat, ni confié par convention de délégation de service public à un autre délégataire», précise la délibération du SAVM.

La présidente du syndicat, Catherine Baratti-Elbaz, a estimé à «moins de 100 millions d'euros» le coût de la résiliation, qui comprendra notamment le rachat des bornes sans logiciel au groupe Bolloré à hauteur de 15 millions d'euros.

.....................
http://www.lefigaro.fr/societes/2018/06 ... utolib.php

Répondre