Solaire photovoltaique et politique d' aide tarifaire

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12584
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: Solaire photovoltaique et politique d' aide tarifaire

Message par mobar » 29 janv. 2020, 12:17

tita a écrit :
29 janv. 2020, 11:01
Grosso modo, €0.5/W. C'est vraiment pas cher pour dire que c'est une vente au particulier. Le prix des panneaux se situe à €0.3/W sur le marché, avant les intermédiaires. Mais c'était à 1€/W il me semble...

Après, le coût de l'installation n'a pas vraiment baissé. C'est probablement €4-6'000€, en fonction du type du toit. Ben oui, tu paies des travailleurs français, pas des entreprises chinoises.
ça va commencer à devenir intéressant même sans subventions, d'autant que l'installation n'est pas bien compliquée pour un bon bricoleur
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

tita
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2555
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: Solaire photovoltaique et politique d' aide tarifaire

Message par tita » 30 janv. 2020, 10:39

Un truc que je ne comprends pas très bien, c'est à quels tarifs le distributeur peut racheter du courant. Avec 3kW, on peut imaginer 3-4'000 kWh de production annuelle. Du coup, c'est €550 à €740 de revenu possible par an (tarif d'achat à €0.185), ce qui permettrait d'amortir l'installation en moins de 10 ans. Mais ce tarif d'achat me semble élevé, vu que c'est au-dessus du prix du marché... J'ai trouvé ça sur le site d'EDF. Donc j'imagine que c'est subventionné?

En Suisse, on est plutôt à CHF 0.12 au mieux, et ça peut descendre à CHF 0.04.

Si on couple une telle installation à un chauffage par pompe à chaleur, ça permet aussi de stocker l'énergie produite dans de l'eau chaude en hiver, et plutôt vendre cette électricité en été. C'est surtout là que ça devient intéressant.

Dans tous les cas, je trouve qu'il y a un intérêt assez fort à investir dans une installation solaire pour un particulier.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12584
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: Solaire photovoltaique et politique d' aide tarifaire

Message par mobar » 30 janv. 2020, 10:52

En auto consommation si tu consommes toute l'électricité produite par ton installation , l'économie c'est le prix d'achat de l'électricité au réseau soit 150 €/MWh abonnement compris
Une production de 4 MWh/an, te rapporte 600 € d'économie, si ton installation de 3 kWc t'a couté 1500 € de matos et 1500 € d'installation, tu l'aura payée en un peu plus de 5 ans

Avec une garantie constructeur de 25 ans et une durée de vie réelle de l'ordre de 40 ans, c'est effectivement intéressant

Le prix du marché de l'électricité est bien plus bas que le prix de rachat de l'électricité solaire, mais ça c'est une stratégie qui a bien été expliquée.
Il s'agit de faire émerger, industrialiser, déployer ... une techno nouvelle et puis dès lors qu'elle est devenue mature et rentable de la laisser vivre sa vie sans subventions.
Les subventions au rachat de l'électricité "verte" ont vocation à disparaitre et elles disparaitronst forcément puisque les fossiles/fissiles disparaitront un jour ou l'autre!

La difficulté en auto conso est de valoriser toute l'élec produite au fil du soleil, un électrolyseur avec stockage d'H² et couplé au réseau domestique pourrait devenir intéressant pour alimenter un véhicule hydrogène, une PAC stationnaire ou un réseau de gaz "vert"

ça existe déjà dans des éco-quartiers en Thaïlande et à mon avis ça finira par se développer un peu partout
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Jeuf
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1550
Inscription : 01 janv. 2005, 18:08
Localisation : Poitou

Re: Solaire photovoltaique et politique d' aide tarifaire

Message par Jeuf » 30 janv. 2020, 15:31

mobar a écrit :
30 janv. 2020, 10:52

ça existe déjà dans des éco-quartiers en Thaïlande et à mon avis ça finira par se développer un peu partout
Ah tiens?

je trouve un article
http://chantiersdumaroc.ma/thailande-ph ... s-solaire/

ça a l'air de concerner uniquement un projet pilote.

tout ça c'est très bien en climat tropical. Par chez nous, même si le gisement solaire peut aussi être considéré illimité et son exploitation posant peu de nuisance (deux avantage majeure par rapport à l'éolien), il y a un gros souci de production d'énergie importante en été VS conso importante en hiver (et ce n'est pas que le chauffage électrique). Il va falloir concevoir des gros stockages de gaz pour compenser. Voyons rapidement : quelques centaines de TWh, quelques dizaines de milliard de m3 de gaz. Un réservoir c'est jusqu'à 10 000m3, il en faudra des milliers. Enfin, à coeur vaillant rien d'impossible...

Voyons comment font les allemands qui veulent sortir du charbon en moins de 15 ans (avec pas mal d'éolien, c'est mieux pour faire fasse à l'hiver).

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12584
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: Solaire photovoltaique et politique d' aide tarifaire

Message par mobar » 30 janv. 2020, 15:43

Le gros stockage de gaz, tu l'as déjà, ça s'appelle le réseau de transport de gaz naturel couplé avec les stockages géologiques !

Une unité de gazéification, produisant de l'hydrogène, des carburants synthétiques ou du méthane, fonctionnant à l'électricité et à la biomasse, en mode auto thermique ou allo thermique, peut basculer de consommateur à producteur d'électricité en quelques minutes, il suffit de rajouter un groupe électrogène fonctionnant avec carburant/combustible stocké sur le site

Rien de compliqué à concevoir ce genre d'installation, si ce n'est pas fait c'est que la logique qui préexiste n'a jamais eu besoin de ce genre de fonction

Si on vient à manquer de gaz nat pour actionner des puissances électrogènes quasi instantanées, on s'adaptera avec également du pilotage de la consommation des particuliers et des entreprises

Le concept de maison à hydrogène solaire a passé le stade du pilote en Thaïlande
https://mrmondialisation.org/voici-la-p ... uffisante/
https://www.phisueahouse.com/
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

tita
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2555
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: Solaire photovoltaique et politique d' aide tarifaire

Message par tita » 30 janv. 2020, 21:03

Naaan, la conversion en hydrogène est trop compliquée. C'est peut-être faisable, mais c'est plus rentable et intéressant de centraliser ce stockage... dans une STEP par exemple. C'est surtout que derrière tu cherches à maintenir un réseau électrique stable, donc d'avoir des gros fournisseurs qui sont modulables et permettent de lisser le réseau efficacement. Parce que les plus gros consommateurs sont aux 2/3 l'industrie et le secteur tertiaire.

Pis bon, faut penser aux risques liés à l'hydrogène (fuites, etc.)

Avant de vouloir TOUT faire, faut déjà s'attaquer à ce qui est le plus simple et efficace, dans un certain ordre. Tu vas pas installer du PV dans une maison mal isolée chauffée au mazout (ou aux radiateurs et chauffes-eau électriques). Tu commences par la base (isolation), puis le remplacement du chauffage, puis du solaire PV.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12584
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: Solaire photovoltaique et politique d' aide tarifaire

Message par mobar » 30 janv. 2020, 21:17

tita a écrit :
30 janv. 2020, 21:03
Naaan, la conversion en hydrogène est trop compliquée. C'est peut-être faisable, mais c'est plus rentable et intéressant de centraliser ce stockage... dans une STEP par exemple. C'est surtout que derrière tu cherches à maintenir un réseau électrique stable, donc d'avoir des gros fournisseurs qui sont modulables et permettent de lisser le réseau efficacement. Parce que les plus gros consommateurs sont aux 2/3 l'industrie et le secteur tertiaire.

Pis bon, faut penser aux risques liés à l'hydrogène (fuites, etc.)

Avant de vouloir TOUT faire, faut déjà s'attaquer à ce qui est le plus simple et efficace, dans un certain ordre. Tu vas pas installer du PV dans une maison mal isolée chauffée au mazout (ou aux radiateurs et chauffes-eau électriques). Tu commences par la base (isolation), puis le remplacement du chauffage, puis du solaire PV.
La production d'hydrogène "vert" ce n'est pas compliqué, la gazéification de biomasse à la vapeur produit un syngas à 50% d'H² que tu peux booster à 70% avec une étape de water gas shift
Si tu réalises cette gazéification avec de l'électricité en période de pic de prod (et de la vapeur) plutôt qu'en brulant de la biomasse (en période de creux de prod d'élec), tu divises par 5 la quantité d'élec nécessaire comparativement à l'électrolyse
et ce modèle te permet d'équilibrer le réseau à tout moment pour peu que tu ai suffisamment d'installations en fonctionnement

ça permettrait aussi d'avoir de petits réseaux isolés comme sur les iles par exemple, Corse, la Réunion, Tahiti ...
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12584
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: Solaire photovoltaique et politique d' aide tarifaire

Message par mobar » 30 janv. 2020, 21:26

tita a écrit :
30 janv. 2020, 21:03
Avant de vouloir TOUT faire, faut déjà s'attaquer à ce qui est le plus simple et efficace, dans un certain ordre. Tu vas pas installer du PV dans une maison mal isolée chauffée au mazout (ou aux radiateurs et chauffes-eau électriques). Tu commences par la base (isolation), puis le remplacement du chauffage, puis du solaire PV.
Le plus simple c'est de faire de nouvelles normes et de la règlementation et de les appliquer au logement neuf
Il se construit chaque année en France près de 200 000 maisons individuelles et bâtiments à usage de bureaux, avec une règlementation adaptée tu as tous les ans 1% du parc qui est construit à énergie positive, suffit de le décider collectivement et de le financer avec des dispositifs adaptés

Si tu rénoves 2 à 3% du parc existant, il ne te faudra pas 30 ans pour avoir réglé le problème de la conso d'énergie du logement qui représente plus de 40% de la conso d'énergie primaire

Les solutions elles existent, les compétences également et on dispose d'un réservoir de main d'œuvre inemployée qui ne demande qu'a bosser, suffit de vouloir les mettre en œuvre
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12584
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: Solaire photovoltaique et politique d' aide tarifaire

Message par mobar » 30 janv. 2020, 21:33

Ce qu'on peut faire avec la gazéification de biomasse à la vapeur et de l'électricité
https://www.encyclopedie-energie.org/la-gazeification/
Les technologies de gazéification de la biomasse sont très proches des technologies industrielles déjà mises en œuvre pour le charbon ou pour le réformage du gaz naturel. La biomasse pose cependant des problèmes spécifiques liés à la collecte, à la préparation, au traitement des espèces inorganiques. Pour la biomasse, différentes briques technologiques existent pour la mise en œuvre d’un procédé autothermique, mais il manque l’expérience industrielle de fonctionnement d’un procédé intégré.

L’intérêt de cette technologie réside dans le fait qu’elle ouvre de nombreuses options procédés qui permettent d’adapter la même technologie à différentes ressources telles que le charbon (Carbon to Liquid -CTL), les pétroles lourds, la biomasse (Biomass to Liquid-BTL), le gaz naturel (Gaz to Liquid-GTL), voire les déchets organiques, tout en permettant d’envisager l’utilisation de divers appoints (électricité, hydrogène, gaz naturel) pouvant augmenter significativement le rendement de production de carburant de synthèse. Par ailleurs, différents types de carburants peuvent être produits : diméthyléther, gazole, kérosène, méthanol, et même hydrogène.

Finalement, les procédés évolués permettraient de stocker électricité et hydrogène, issus des énergies renouvelables intermittentes, dans un carburant liquide qui ne poserait pas de problème de stockage ou de distribution et ne nécessiterait pas de modifications des moteurs actuels.


.
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 66079
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Solaire photovoltaique et politique d' aide tarifaire

Message par energy_isere » 30 oct. 2020, 22:38

Solaire photovoltaïque : le gouvernement va revoir à la baisse le soutien à d'anciens contrats

AFP parue le 29 oct. 2020

Les aides à certains parcs solaires vont être revues en baisse afin de tenir compte de la chute des coûts de cette énergie et d'économiser plusieurs centaines de millions d'euros par an, a-t-on annoncé jeudi de source gouvernementale.

La mesure concerne des contrats d'une durée de 20 ans signés durant la période de 2006 à 2010, quand les tarifs de soutien étaient encore très élevés, malgré la chute drastique des coûts du photovoltaïque depuis cette époque. Cette révision devait être introduite dans le projet de loi de finance (PLF) initial, puis avait été retirée par le gouvernement pour laisser place à la concertation avec la filière, totalement opposée à un changement.

Elle va revenir finalement sous la forme d'un amendement du gouvernement dans les prochains jours, a-t-on indiqué dans l'entourage de la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, et du ministre des Comptes publics, Olivier Dussopt. "Il y a un intérêt général à modifier ces contrats parce qu'il y a une rémunération excessive", a-t-on fait valoir.

En 2006, les tarifs de rachat de la production solaire étaient de l'ordre de 600 euros le mégawattheure, soit dix fois les prix de marché actuels. Entre 2006 et 2010, les coûts ont été divisés par quatre pour les industriels du secteur, sans que les tarifs ne soient revus en proportion pour cette période. Un moratoire avait ensuite instauré un nouveau régime fin 2010.

"Autour des années 2010, le soutien n'a pas su être réajusté en tenant compte de la chute des coûts de la filière", fait-on valoir au gouvernement. "Il y a une rente pour certains énergéticiens" et c'est devenu "un soutien au détriment du contribuable et d'autres énergies renouvelables", selon ces sources.

Seuls les plus gros contrats seront touchés par la révision. Les installations de moins de 250 kW environ ne seront pas concernées, afin d'épargner les particuliers, agriculteurs ou petits professionnels. Sur une dépense annuelle qui représente 600 à 800 millions d'euros par an pour ces contrats, l'État attend une économie de l'ordre de 300 à 400 millions.

Daniel Bour, président d'Enerplan, le syndicat des professionnels de l'énergie solaire, a aussitôt dénoncé une révision "incompréhensible" et "sans précédent". "La remise en cause d'une signature de l'État, c'est une catastrophe au moment de la transition énergétique", a-t-il réagi auprès de l'AFP, estimant que cette mesure poserait un problème de "confiance". "On juge avec dix ans de retard, c'est totalement anachronique. Les gens ont été des pionniers, ils ont pris des risques énormes parce qu'il n'y avait pas de financement à l'époque", a-t-il aussi fait valoir.

Les professionnels demandent ainsi au gouvernement de renoncer à son amendement et de revenir à la table des négociations.
https://www.connaissancedesenergies.org ... s-201029-0

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9981
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Solaire photovoltaique et politique d' aide tarifaire

Message par Remundo » 31 oct. 2020, 07:37

cette période est aussi celle ou EDF Energies Nouvelles, sous la houlette de Paris Mouratouglou, s'arrogeait d'énormes capacités à tarifs préférentiels dans la célèbre "file d'attente" ; des projets étaient artificiellement découpés en morceaux de 12 MWc car il était interdit de dépasser ce seuil à l'époque, bref...

on serait d'ailleurs intéressé si ces nouveaux "amendements" vont déchoir les contrats signés par EDF-EN... :roll:

sinon il est vrai que si l'Etat n'a plus de parole, on est mal barré... mais en fait l'Etat n'a plus de parole et depuis longtemps et sur bien des sujets.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 66079
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Solaire photovoltaique et politique d' aide tarifaire

Message par energy_isere » 13 nov. 2020, 22:34

Energie solaire: l'Assemblée vote la révision à la baisse de certaines aides

AFP parue le 13 nov. 2020

L'Assemblée nationale a voté vendredi la révision à la baisse du soutien à certains parcs solaires, une mesure du gouvernement qui juge leur rentabilité "excessive", du fait de la réduction des coûts de production.

Cette révision des tarifs d'achat d'électricité, adoptée à 91 voix contre 32, "concerne un nombre restreint d'anciens contrats", signés entre 2006 et 2010, "800 contrats, sur 235.000", a insisté la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili, alors que la filière photovoltaïque est hostile à cette mesure.

Elle concerne "les plus gros contrats" qui bénéficient d'une "rentabilité hors de proportion", a-t-elle argumenté, tout en soulignant qu'il y aurait une "clause de sauvegarde", au bénéfice des installations photovoltaïques que le nouveau dispositif risquerait de "compromettre".

En renégociant, "on table sur une économie d'environ 350 ou 400 millions par an", soit une économie totale de "4 milliards" d'euros pour ces contrats au long cours. Ces montants seront "réinjectés dans les aides pour les énergies renouvelables", a assuré la ministre.

Les députés ont adopté cet amendement gouvernemental en première lecture, dans le cadre du débat parlementaire sur le budget dédié à l'écologie en 2021.

A droite, Eric Woerth (LR) a dénoncé une "rupture unilatérale de contrat, sans aucune concertation avec la filière. Vous allez vers un grand nombre de contentieux", a-t-il lancé au gouvernement, en lui reprochant "beaucoup d'insouciance dans ce dossier".

L'Etat perd de la "crédibilité" vis-à-vis des "investisseurs et des banquiers", a complété Charles de Courson (Libertés et Territoires).

A gauche, la socialiste Christine Pires Beaune s'est abstenue, favorable à "l'objectif de l'amendement", mais déplorant qu'il soit présenté "au dernier moment" et "sans étude d'impact".

"L'Etat joue son rôle de régulateur, il y a eu une anomalie" avec ces contrats, a répondu le rapporteur général du budget Laurent Saint-Martin (LREM).

Le dispositif concerne des contrats d'une durée de 20 ans, signés entre 2006 et 2010. En 2006, les tarifs de rachat de la production solaire étaient de l'ordre de 600 euros le mégawattheure, soit dix fois les prix de marché actuels.

Seuls les plus gros contrats seront touchés par la révision. Les installations de moins de 250 KW environ ne seront pas concernées, afin d'épargner les particuliers, agriculteurs ou petits professionnels.

Enerplan, le syndicat des professionnels de l'énergie solaire, a dénoncé une "remise en cause unilatérale et rétroactive d'un contrat par le gouvernement", une démarche "totalement inacceptable".

"Si l'énergie solaire est si performante aujourd'hui, c'est parce qu'il y a eu des entreprises pionnières qui ont pris le risque d'investir en pleine crise financière", estime ce syndicat, en appelant le Sénat à revenir sur ce dispositif.

"Barbara Pompili casse la confiance dans le soutien de l'Etat aux énergies renouvelables", a estimé dans un communiqué séparé le collectif Solidarité Renouvelables, qui regroupe 300 entreprises de la filière.

Il a dénoncé "une mesure arbitraire" et "l'acharnement du gouvernement contre la filière photovoltaïque, qui porte atteinte au crédit public et déstabilise toutes les énergies vertes, à l'heure où les PME font face à la crise économique, et au détriment de l'urgence climatique".

Le collectif affirme qu'il "continuera à s'y opposer vigoureusement, y compris devant le Conseil constitutionnel".
https://www.connaissancedesenergies.org ... s-201113-0

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9981
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Solaire photovoltaique et politique d' aide tarifaire

Message par Remundo » 15 nov. 2020, 07:10

c'est encore un camouflet pour ce gouverne-ment qui rompt illégalement des contrats officiellement garantis par l'Etat sur 20 ans.

Ce que le gouverne-ment oublie de dire, c'est qu'à l'époque '2006-2010), les panneaux coûtaient aussi 10 fois plus cher qu'aujourd'hui (pour résumer 10€/Wc contre 1€/Wc), et les taux de retour sur investissement n'étaient pas colossaux, surtout si l'on intègre la dépréciation de l'actif (la valeur résiduelle des panneaux aujourd'hui est quasi nulle).

Je serais bien curieux de savoir si les contrats sabordés concernent EDF-EN...

Mais on n'est plus à un mensonge ou à une magouille près avec la Macronie.

Répondre