Le "peak demand"

Discussions libres mais portant sur le thème général de la déplétion.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10278
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Le "peak demand"

Message par mobar » 09 juin 2018, 18:01

Remplacer le diesel par l'essence risque de faire augmenter la demande plutôt que l'inverse :wtf:

La pétrochimie est en croissance, comme la demande de carburant pétrolier pour l'aviation, seule la demande de carburant pour les véhicules individuels des pays développé est en baisse. Cette baisse ne compense en aucun cas la hausse des autres segments de marché

S'il y a un pic ce sera un pic d'offre, le pic de demande suivra après que le prix ai explosé,comme ça c'est toujours passé
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59732
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le "peak demand"

Message par energy_isere » 11 mars 2019, 08:25

Contrairement à ce que pense l AIE certains pensent à un peak demand de la Chine des 2025.
China Oil Use Seen Peaking in 2025 as EVs and Rail Take Over

By Dan Murtaugh 6 mars 2019 Bloomberg

The country that’s driven global oil demand since the turn of the century may hit the brakes sooner than expected as travelers shift toward electric cars or even forgo the open road in favor of trains.

China’s oil consumption will peak in 2025, five to eight years earlier than market consensus, according to Morgan Stanley analysts including Andy Meng
. The reversal will be driven by a transportation model unique to China: While most countries moving up the economic ladder show continued growth in oil demand from increased driving, mass-adoption of electric vehicles and high-speed rail in China will drastically reduce gasoline use, the bank said.

China's oil demand growth has led the world for years but may peak in 2025
If the theory plays out, it could signal a huge shift for the oil market, which has relied on China for more than a third of global demand growth since 1999. An expanding body of research is painting a bleak future for oil, as rapid adoption of electric vehicles could mean global demand peaks by the 2030s, according to Bank of America Corp. and Royal Dutch Shell Plc, a prospect that’s likely to worry energy executives and investors.

“China will no longer be the growth driver of global crude demand,” Meng said in a March 5 report. “We believe the refiners and petroleum stations are the largest potential losers, while the battery companies are likely to become the key winners.”

To be sure, some of the industry’s top prognosticators expect the country’s oil demand to keep growing for years, albeit at a slower pace. The International Energy Agency sees China crude consumption expanding through 2040, while the nation’s largest energy producer China National Petroleum Corp. has forecast that gasoline use will peak five years before oil demand does in 2030.

Disruptive Force
China’s electric vehicle penetration will reach 6.4 percent by the end of the decade and keep rising to 80 percent by 2040, according to Morgan Stanley, adding that an aggressive push by local battery companies into technology innovation may speed up that timeline.

Meanwhile the country is seeing solid growth in high-speed rail ridership, driven by a well-developed network and severe traffic congestion. Highways’ share of passenger turnover fell to 27 percent last year from 55 percent in 2012. In the U.S., the figure was 87 percent last year, according to Morgan Stanley.

Electric vehicles and high-speed rail are “a disruptive force on China oil demand,” the analysts said. “This pattern has been ignored by most investors in developed markets as there is no such experience from any precedent.”
https://www.bloomberg.com/news/articles ... -take-over

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59732
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le "peak demand"

Message par energy_isere » 31 août 2019, 15:13

BNP Paribas : essence et diesel condamnés à un déclin irréversible

Bernard DEBOYSER/ 26 Août 2019

Dans un rapport récent, la grande banque française BNP Paribas estime que « le déclin de l’économie du pétrole pour les véhicules à essence et au diesel par rapport aux véhicules électriques alimentés par le vent et l’énergie solaire, est désormais irrémédiable et irréversible »
........
https://www.automobile-propre.com/bnp-p ... eversible/

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10278
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Le "peak demand"

Message par mobar » 31 août 2019, 19:05

Les compagnies pétrolières sont engagées dans une « course contre la montre » pour éviter la disparition d’une grande partie de leur business au cours des 25 prochaines années, car la baisse du coût des énergies renouvelables et la demande croissante de véhicules électriques va « tuer » le marché de l’essence et du diesel.

Telle est la conclusion inattendue d’une analyse décapante publiée récemment par BNP Paribas Asset Management, une filiale de la plus grande banque française, spécialisée dans la gestion d’actifs. Le rapport affirme que, pour un même investissement financier, les nouveaux projets d’énergie éolienne et solaire pourront fournir aux roues d’un véhicule électrique à batterie 6 à 7 fois plus d’énergie utile que le pétrole (à 60 $ par baril) ne pourra en livrer à celles des véhicules à essence.

L’étude révèle que le prix du baril de pétrole devrait descendre sous la barre des 10 à 20 dollars pour rester compétitif en tant que source d’énergie pour la mobilité ; le prix actuel étant d’environ 55 dollars. Or les coûts de prospection pour la recherche de nouveaux champs, notamment dans les mers profondes ou les zones arctiques, en remplacement de ceux qui s’épuisent, ainsi que les coûts d’exploitation des pétroles non conventionnels comme les sables et schistes bitumineux ou les pétroles de roche-mère, sont sans cesse croissants.

Notons au passage que l’analyse tient compte des investissements nécessaires pour adapter les réseaux électriques à la montée en puissance de la capacité intermittente des énergies renouvelables et aux exigences de recharge des véhicules électriques. Malgré ces coûts « l’économie des énergies renouvelables écrase encore celle du pétrole », précise le document.

En conséquence, « produire du pétrole pour les voitures à essence et diesel aura, d’un point de vue financier, peu de sens lorsque, dans les prochaines décennies, les véhicules électriques alimentés par des énergies renouvelables offriront une alternative beaucoup moins chère, plus propre et plus efficace » estime Mark Lewis, l’auteur principal du rapport.
Si on en croit cet analyste, le parc actuel (qui compte près d'un milliard de véhicules fonctionnant à 99% avec des carburants issus du pétrole) va devoir s'électrifier à marche forcée

100 millions de véhicules sont vendus chaque année et 1,1 million à peine sont électriques!

25 ans, c'est un peu court pour remplacer une technologie qui représente un quasi monopole dans ces conditions

Peut être en divisant le parc mondial par 10! :-"
Aurait on aurait trouvé un analyste financier qui anticipe un effondrement brutal dans moins de 25 ans?

Yves Cochet sort de ce corps! :twisted:
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

alain2908
Charbon
Charbon
Messages : 249
Inscription : 13 nov. 2005, 09:58

Re: Le "peak demand"

Message par alain2908 » 01 sept. 2019, 07:58

courbe de Jean Marc Jancovici sur la consommation énergétique Européenne par habitant où l'on voit se matérialiser le peak de 2006.
source https://www.youtube.com/watch?v=Vjkq8V5rVy0

Image

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13879
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: Le "peak demand"

Message par GillesH38 » 01 sept. 2019, 08:34

comme quoi on peut passer un pic sans effondrement :). Bon OK on a quelques révoltes fluorescentes dans la rue ...
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10278
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Le "peak demand"

Message par mobar » 01 sept. 2019, 13:57

L'effondrement brutal est rendu improbable par la multiplicité des sources d'énergie disponibles
Des tensions sur le pétrole, le charbon, le gaz ou le nuke n'impacteront que le 1/3 des besoins et probablement beaucoup moins
Pas de quoi retourner au moyen âge, au pire une partie de la quantité invraisemblable d'usages d'énergie inutile et futile disparaitrons, cela n'impactera qu'une partie minoritaire de la population
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Pétroleur
Kérogène
Kérogène
Messages : 76
Inscription : 05 juin 2019, 19:03
Localisation : Val d'Oise

Re: Le "peak demand"

Message par Pétroleur » 12 sept. 2019, 22:29

Pic de la demande ou pic de l'offre, c'est du même ordre que l'œuf et la poule; le pic de la demande que tout le monde évoque, c'est juste la méga-crise qui se profile. Qui ne voudrait pas remplir jusqu'à la dernière goutte le réservoir de son SUV (pas moi, j'en ai pas). :mrgreen:
On pourrait parler de pic de la demande si on continuait à augmenter le PIB toutes choses égales par ailleurs, après qu'on ait basculé sur -le thorium -la fusion -l'hydrogène -le ce que vous voulez.
Là, on est juste dans l'adaptation de la demande qui sait qu'elle va devoir se mettre au vélo. :roll:

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10278
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Le "peak demand"

Message par mobar » 13 sept. 2019, 19:58

La demande elle se mettra au vélo, à l'hydrogène, au CtL ... quand ceux-ci seront plus économiques et plus performants que le pétrole
Tu en as pour quelques décennies avant que ça se produise
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Pétroleur
Kérogène
Kérogène
Messages : 76
Inscription : 05 juin 2019, 19:03
Localisation : Val d'Oise

Re: Le "peak demand"

Message par Pétroleur » 13 sept. 2019, 22:11

mobar a écrit :
13 sept. 2019, 19:58
La demande elle se mettra au vélo, à l'hydrogène, au CtL ... quand ceux-ci seront plus économiques et plus performants que le pétrole
Je ne te rejoins pas (tout à fait) là-dessus car, certes, le vélo a énormément de bienfaits mais il ne remplace pas une voiture dans un monde qui a été façonné pour elle. Les gens qui renoncent à la mobilité carbonée, principalement en ville où des alternatives existent, le font contraints et forcés car ils n'en ont plus les moyens. C'est bien une forme de destruction de la demande qui ne traduit rien d'autre qu'une adaptation à la raréfaction du flux énergétique issu du pétrole. Il ne s'est pas encore tassé en valeur absolue, autour de 100 Ms Bl/jour, mais rapporté à la démographie, ton dada (et le mien aussi), ce flux est déjà bel et bien décroissant depuis 2008. :smt086

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10278
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Le "peak demand"

Message par mobar » 13 sept. 2019, 22:36

Un litre de gazole ou d'essence, même à 10 euros le litre, est des dizaines de fois plus économique que les mollets du champion du monde de vélo
On utilisera le pétrole tant qu'il y en aura, et quand il se raréfiera au lieu de faire de bagnoles qui pèsent 3 tonnes et consomment 10 litres au 100 on refera des pots de yaourt de 500 kg qui consomment 2 litres au cent

Le 4x4 Porsche et les SUV sont des indicateurs de l'abondance et du prix dérisoire des carburants par rapport au service énergétique qu'il procurent

On saura que le pétrole s'épuise lorsque ces engins auront disparu du marché, pas avant

Le flux par tête il décroit peut être en occident, mais pas en Asie ou il y a la moitié de la population mondiale qui vient juste d'accéder à la voiture
La consommation moyenne mondiale de pétrole par habitant est sur un plateau depuis plus de 30 ans maintenant

Image
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Pétroleur
Kérogène
Kérogène
Messages : 76
Inscription : 05 juin 2019, 19:03
Localisation : Val d'Oise

Re: Le "peak demand"

Message par Pétroleur » 14 sept. 2019, 20:35

mobar a écrit :
13 sept. 2019, 22:36
Un litre de gazole ou d'essence, même à 10 euros le litre, est des dizaines de fois plus économique que les mollets du champion du monde de vélo
On utilisera le pétrole tant qu'il y en aura, et quand il se raréfiera au lieu de faire de bagnoles qui pèsent 3 tonnes et consomment 10 litres au 100 on refera des pots de yaourt de 500 kg qui consomment 2 litres au cent

Le 4x4 Porsche et les SUV sont des indicateurs de l'abondance et du prix dérisoire des carburants par rapport au service énergétique qu'il procurent

On saura que le pétrole s'épuise lorsque ces engins auront disparu du marché, pas avant
C''est sur ce point essentiel qu'à mon avis tu te trompes. Tu verra toujours plein de jets privés, de 4X4 ridiculement obèses et d'un luxe obscène auprès de quelques rares nantis. Autour, de plus en plus de pauvres qui n'arriveront plus à joindre les deux bouts et qui auront un ressentiment grandissant envers les premiers. Un peu comme au XVIIIe siècle en fait! :-D
Et tout ça sans que jamais le litre de pétrole n'ait même atteint les deux euros. 8-[
"DESTRUCTION- DE -LA -DEMANDE", on te dit. Toi y en a comprendre!? #-o

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10278
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Le "peak demand"

Message par mobar » 15 sept. 2019, 04:36

Tu la vois la destruction de la demande?
Pas dans les chiffres, en tous cas!
Le marc de café?
:-"
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8564
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Le "peak demand"

Message par kercoz » 15 sept. 2019, 07:57

La variable d'ajustement du "consumérisme possible" qui implique un cout accessible du pétrole, est devenue une constante obligée en forçant les autres variables à s'ajuster. Pour réduire la demande sans trop toucher à la production de biens, il suffit de réduire le nombre de demandeurs.
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Pétroleur
Kérogène
Kérogène
Messages : 76
Inscription : 05 juin 2019, 19:03
Localisation : Val d'Oise

Re: Le "peak demand"

Message par Pétroleur » 15 sept. 2019, 09:35

mobar a écrit :
15 sept. 2019, 04:36
Tu la vois la destruction de la demande?
Les gilets jaunes, premières victimes du soi-disant "pic de la demande", ça ne te dit rien? :roll: (en plus de revendications légitimes pour restaurer la démocratie).

Répondre