L'ASPO

De Oleowiki.

L'ASPO, acronyme de Association for the Study of the Peak Oil and Gas (Association pour l'Etude du Pic Pétrolier et Gazier), est une fédération d'associations nationales sans but lucratif ayant pour objectif de rassembler des données fiables et indépendantes pour déterminer la date du pic pétrolier et du pic gazier.

Elle est dirigée par le professeur Colin Campbell, géologue à la retraite. La plupart de ses membres sont des cadres de formation scientifique, à la retraite ou en activité dans le secteur de l'énergie.

Sommaire

Réalisations

Modèle de déplétion

La plus célèbre réalisation de l'ASPO est son modèle de déplétion mondiale des réserves en hydrocarbures, dont elle publie régulièrement une synthèse sous forme de courbe dans sa newsletter mensuelle en anglais, que des membres bénévoles du forum Oléocène traduisent en français.

asposcenario20082006du6.png

Source : ASPO Newsletter, September 2006

Tous les membres de l'ASPO ne partagent pas cette vision prospective, dont l'auteur principal est Colin Campbell. Jean Laherrère, également membre de l'ASPO, place le pic pétrolier vers 2020 (contre 2010 pour Campbell) et le pic gazier vers 2030 (contre 2045 pour Campbell).

Voir aussi les modèles 2006 de déplétion de J. Laherrère (PDF)

Protocole de Rimini

L'ASPO a également mis au point en 2003 le Protocole de Rimini, anciennement appelé Protocole d'Uppsala, et officiellement dénommé Oil Depletion Protocol, qui propose un schéma de gestion de la pénurie à l'échelle mondiale : après négociations, les pays importateurs de pétrole acceptent de réduire leur importations selon un taux déterminé (le taux de déplétion mondiale du pétrole), tandis que les pays exportateurs acceptent de réduire leur taux d'exportation (le taux de déplétion nationale).

On peut consulter une traduction en français (et participer à sa discussion) sur le fil Oil Depletion Protocol du forum Oléocène

Conférences

L'ASPO organise régulièrement des séminaires de présentation des travaux de ses différents membres, à la notoriété croissante ; le dernier événement international a eulieu en juillet 2006 en Italie.

Critique

L'ASPO se veut sereine et rigoureuse, mais sa médiatisation récente la pousse parfois à l'alarmisme, voire à un catastrophisme parfois malsain.

Si les résultats du modèle de déplétion est largement diffusé, ses hypothèses et ses algorithmes restent mystérieux.

Liens