La fin du pétrole : Le vrai défi du XXIe siècle

De Oleowiki.

bonnesannesik0.jpg

La fin du pétrole est définitivement prévue pour se produire au XXIème siècle. C'est étonnant. C'est un développement majeur de l'économie humaine et nous risquons (eh oui, c'est un risque) d'y participer. C'est fascinant et déroutant. Ce sera la première fois qu'une ressource a été à ce point utilisée et sera (très probablement) pompée jusqu'à sa complète disparition. C'est une première mondiale. De nombreuses espèces animales ont déjà disparu de la surface du Globe. Le dodo mauricien en est sans doute l'exemplaire le plus connu, mais ne doutons pas qu'il a de nombreux camarades d'infortune.

Cela dit, ce sera la première fois qu'une ressource minérale disparaitra complètement de la planète. Il y a certes déjà eu des disparitions localisées (l'eau, le pétrole ici et là). Mais on a toujours trouvé de nouvelles sources qui ont fait oublier les déconvenues. Suffisait de se déplacer un peu plus risqué, un peu plus profond, un peu plus en guerre, on finissait toujours par trouver.

Maintenant l'heure des comptes est arrivé. Ou au moins elle arrive. La question de "Pic de Production Pétrolière" et de "dépletion" est bien acquis pour tous ceux qui sont arrivés jusqu'ici.

La suite, elle, est plus compliquée.

Faut-il s'en réjouir ou la redouter terriblement? Je ne sais. Personne ne le sait. 
Le problème est d'une telle ampleur que la réponse est bien diffuse. 
Elle se situe probablement quelque part entre les deux...

Les données du problème

... sont assez simple à suivre. La société de consommation sur laquelle nous batissons depuis 60 ans à la fois nos échanges, notre PIB, nos vies et le sens que nous lui donnons est essentiellement basée sur une énergie bon marché. Peu importe laquelle -certes- mais dans les faits, le pétrole est l'énergie de la sociéte de consommation On peut retourner le problème dans le sens ou l'on veut, pétrole et société sont intimement mêlés, ce qui fait planer sur la disparition du pétrole comme un goût de fin d'empire...

Quelques espoirs

Et oui. La société du pétrole omniprésent n'avait pas que des nantis. Et puis elle est aussi celle du réchauffement climatique avec son cortège de pluies diluviennes, d'ouragans, cyclones et autres avalanches catastrophiques. Qu'on le veuille ou non, il était temps que l'on en finisse avec le pétrole et ses rejets de Co2 dans l'atmosphère. Donc faisons bonne grâce à cette mauvaise infortune. Les temps étaient de toute façon comptés.

La société du soleil

... est sans aucun doute l'avenir de l'humanité. Selon les sources, le soleil nous envoie entre 1000 et 13000 fois l'équivalent en énergie de ce que nous consommons actuellement. Il y a aussi la géothermie. De toute façon il faudra se tourner ces sources vraiment renouvelables en espérant que l'effet de serre ne nous ait pas grillé d'ici là...

Oui. tout n'est pas rose dans la société de l'après pétrole. Mais au moins elle a le mérite de remettre les pendules à l'heure...