Pic gazier

De Oleowiki.

(Redirigé depuis Pic de Production Gazière)

Le pic gazier (en anglais Peak Gas) correspond au moment où la production de gaz naturel va culminer.


Sommaire

Peut-être le vrai tournant de notre Civilisation des Hydrocarbures ?

Moins médiatique que le pic pétrolier, il est pourtant tout aussi important, voire plus : en effet, on peut substituer le gaz au pétrole dans pratiquement tous les cas, mis à part le transport aérien ; il est donc probable qu'au passage du Pic pétrolier, la demande se reporte sur le gaz et que le passage de ce Pic ne se manifeste pas par des pénuries catastrophiques. Par contre, il n'existe pas aujourd'hui de substituant au gaz à grande échelle :

  • dans les transports routiers, les biocarburants seront limités en volume par la surface agricole disponible ;
  • le charbon peut alimenter le transport ferroviaire et maritime ainsi que la production d'électricité, voire les transports routiers après liquéfaction mais de très importants investissements sont nécessaires pour convertir les installations.
  • pour le chauffage des habitations et des bureaux, il faut changer la chaudière ou installer des poêles.

Des pics régionaux vont survenir avec fracas avant le Pic mondial

Le pic mondial ne devrait pas survenir avant 2030 :

npcgasproductiondj4.jpg

  • Au sein de l'ASPO (Campbell) le place vers 2045 ; la courbe monte lentement (croissance <1% par an dans les dernières années avant le pic) puis s'effondre (-18% 5 ans après le pic). Pierre-René Bauquis, autre membre d'ASPO-France et également ancien cadre de Total, le voit plutôt comme un long plateau allant de 2015 à 2060, à une décennie près (Un point de vue sur les besoins et les approvisionnements en énergie à l'horizon 2050, janvier 2006).
  • la compagnie pétrolière Total, dans son rapport environnemental et sociétal 2004, le situe implicitement vers 2040, soit une valeur assez proche des estimations ci-dessus.
  • en mai 2006, l'IFP, lors d'une conférence publique sur les pics pétrolier et gazier a annoncé situer en première estimation le pic gazier entre 2020 et 2025.

Certains font la confusion entre le pic gazier et le pic de l'ensemble (pétrole+gaz), qui est prévu par l'ASPO une année ou deux après le pic pétrolier proprement dit.

Compte tenu de la géopolitique du gaz, c'est la date du pic gazier par continent qu'il est important de déterminer.

Pic gazier en Europe

La newsletter numéro 71 de l'ASPO donne un aperçu assez inquiétant de la situation gazière de l'Europe occidentale, avec un pic régional en 2004.

gasaspowd1.png

Cela expliquerait mieux pourquoi la Russie a brutalement monté le ton depuis fin 2005 avec ses clients européens, d'autant plus que selon certaines sources, elle aussi devrait décliner d'ici 2010. D'autres chocs gaziers ne sont donc pas à exclure, notamment du fait de la déplétion des grands champs d'Europe de l'Ouest, notamment ceux du Royaume-Uni. La Norvège prévoit que sa production plafonnera à partir de 2010, pile au moment où la Commissions Européenne pense que la Russie connaîtra également un pic "technico-économique" du fait des faibles investissements passés.

dpendanceeuropewfr3.png

Selon Jean Lahérrère, le pic gazier russe devrait survenir vers 2015, mais la croissance des besoins russes et européens, supérieures à celle de la production, fait que des problèmes d'approvisionnement devraient survenir dès 2010.

Pic gazier en Amérique du Nord

  • selon Western Gas Resources Inc lors de la première conférence de l'ASPO USA, en novembre 2005, le Peak Gas états-unien a eu lieu en 2001, ce que confirme Pierre-René Bauquis.
  • selon Doug Reynolds, économiste travaillant notamment en tant que consultant pour l'Etat d'Alaska, le pic est à prévoir "autour de 2007" selon cet article
  • le rapport Annual Energy Outlook 2006 du Department of Energy, source officielle étatsunienne, avalise une décroissance de la production nationale depuis au moins 2003, mais prévoit un rebond à partir de 2008 vers un nouveau pic en 2019. Cette reprise proviendrait de développement de l'off-shore du GOMEX et du gaz "non-conventionnel", ainsi que de la mise en service d'un gazoduc depuis l'Alaska.
  • un graphe assez significatif des inquiétudes concernant le gaz américain :

060324__volution_pr_visions_prod_natgas_US.jpg

Source : le blog de Jerome a Paris

C'est sans doute cet événement majeur, apparemment assez inattendu, qui a motivé les Etats-Unis à avoir une politique énergétique beaucoup plus... agressive : à défaut de gaz, les USA consomment plus de pétrole.

Pic gazier en Nouvelle-Zélande

C'est un cas d'école intéressant. La Nouvelle-Zélande tirait 80% de sa production de gaz d'un seul gisement, Maui. Celui ci est passé en dépletion en 2000, et pourrait ne plus produire dès 2008 ! Plus d'info dans ce fil

Voir aussi