Prix du baril en Euro

De Oleowiki.

(Redirigé depuis Prix du baril en Euros)

Sommaire

Graphique

Prix-du-baril-en-euro-et-en-dollar---2009.11.png

Données disponibles en bas de l'article

Origine du graphique : blog des Aerobar Films

Interprétation des dernières évolutions de tendance

2008

Une poussée spéculative inédite a amené le baril jusqu'au maximum absolu de 93 euro en juillet 2008. Depuis, les cours s'effondrent, du fait du retrait progressif des acteurs spéculatifs des marchés à terme de matières premières, ainsi que de l'orientation à la baisse de la demande mondiale.

2007-2008

L'hiver doux 2006-2007, ainsi que le potentiel d'accroissement des livraisons des pays non-OPEP annoncé pour 2007, ont suffi à faire baisser le baril juste au-dessus de 40 € en janvier 2007, dans un mouvement fort éloigné de toute pénurie pétrolière. L'annonce non confirmée d'une nouvelle baisse de livraison de l'OPEP de 500 kbbl/d au 1er février 2007 n'a eu aucun impact.

La dépréciation marquée du dollar a permis d'atteindre des niveaux psychologiquement importants ($100), mais il s'agissait d'un simple retour à la trajectoire en euro engagée à la mi-année 2006.

Depuis septembre 2007, le cours remonte vers son maximum absolu (68 € constants en 1982).

2004-2006

Une spéculation à la hausse, à laquelle ont participé de nouveaux acteurs aux puissants moyens financiers (hedge funds), a été alimentée par :

  • les tensions géopolitiques autour de l'Iran, de la Syrie et du Liban, faisant craindre des ruptures dans les approvisionnements en provenance du Moyen-Orient,
  • les aléas météorologiques, attendus ou réels (cyclones Katrina et Rita), dans le Golfe du Mexique,
  • une vision simpliste et fausse des cycles de consommation des pays développés, centrée sur le mode de vie supposé des Américains. Ainsi, il a été évoqué la mythique driving season, localisée au printemps et au début de l'été, durant laquelle les Américains passeraient leur temps à conduire. L'analyse des données de l'AIE montre qu'en fait, la consommation pétrolière de l'OCDE est maximale... au dernier trimestre de l'année :

oecddeliverieskc0.png

Cette spéculation a ajouté une prime de risque au baril qui a culminé à 15 € environ.

La fin du conflit Israël-Liban à l'été 2006, conjuguée à une saison cyclonique banale, a inversé le sens de la spéculation et a provoqué une chute brutale, enrayée partiellement par l'action de l'OPEP, qui a décidé en septembre 2006 de restreindre ses productions d'1.2 Mbbl/d ; même si cette décision n' a été que partiellement suivie par ses membres, elle a été suffisante pour enrayer la chute entre septembre et décembre 2006. Cette valeur est toujours très supérieure au coût moyen de production du baril, et même au coût de production marginal.

2003

La dépréciation du dollar qui a suivi l'engagement anglo-américain en Irak a provoqué une première hausse du prix du pétrole en dollars, que l'appréciation de l'euro a complètement annulée.

Et la Chine dans tout ça ?

Depuis plusieurs années, la progression de la demande chinoise dépasse celle des autres pays, ce qui en fait la première responsable de la pression commerciale ; l'impact de cette pression reste certainement inférieur aux paramètres cités ci-dessus (spéculation boursière, géopolitique, OPEP, espérance de gain boursier, climat). Il est de plus probable qu'une grande partie du pétrole chinois ne soit pas acheté sur le marché mais dans le cadre de contrats long terme.

Prévisions à moyen terme

Certains, comme le Department of Energy des Etats-Unis, clament que la reprise récente des investissements pétroliers devrait calmer le jeu à partir de 2008. Cette hypothèse acceptable est malheureusement entachée par leur refus d'accepter en parallèle l'imminence d'un pic pétrolier à l'horizon de la décennie...


figure_1big.gif

Source : EIA International Energy Outlook 2007

Prix moyens mensuels du baril en euros (2002 - ....)

Forum

2002: 22,0 JANVIER / 23,3 FEVRIER / 27,0 MARS / 29,0 AVRIL / 27,7 MAI / 25,2 JUIN / 25,9 JUILLET / 27,2 AOUT / 29,0 SEPTEMBRE / 28,1 OCTOBRE / 24,3 NOVEMBRE / 27,8 DECEMBRE / Année 2002: moyenne 26,40 €

2003: 29,4 JANVIER / 30,4 FEVRIER / 28,3 MARS / 23,0 AVRIL / 22,4 MAI / 23,7 JUIN / 24,9 JUILLET / 26,8 AOUT / 24,2 SEPTEMBRE / 25,3 OCTOBRE / 24,6 NOVEMBRE / 24,3 DECEMBRE / Année 2003: moyenne 25,54 €

2004: 24,8 JANVIER / 24,4 FEVRIER / 27,4 MARS / 27,9 AVRIL / 31,4 MAI / 29,0 JUIN / 31,2 JUILLET / 35,2 AOUT / 35,4 SEPTEMBRE / 39,9 OCTOBRE / 33,2 NOVEMBRE / 29,5 DECEMBRE / Année 2004: moyenne 30,76 €

2005: 33,9 JANVIER / 34,9 FEVRIER / 40,3 MARS / 40,1 AVRIL / 38,2 MAI / 44,7 JUIN / 47,8 JUILLET / 52,0 AOUT / 51,3 SEPTEMBRE / 48,7 OCTOBRE / 46,9 NOVEMBRE / 48,0 DECEMBRE / Année 2005: moyenne 43,70 €

2006: 52,0 JANVIER / 50,4 FEVRIER / 51,7 MARS / 57,3 AVRIL / 54,5 MAI / 54,2 JUIN / 57,2 JUILLET / 57,2 AOUT / 48,6 SEPTEMBRE / 45,8 OCTOBRE / 45,6 NOVEMBRE / 47,3 DECEMBRE / Année 2006: moyenne 51,87 €

2007: 41,3 JANVIER / 44,0 FEVRIER / 46,9 MARS / 49,9 AVRIL / 49,8 MAI / 52,9 JUIN / 56,0 JUILLET / 51,9 AOUT / 55,4 SEPTEMBRE / 57,9 OCTOBRE / 63,0 NOVEMBRE / 62,4 DECEMBRE / Année 2007: moyenne 52,86 €

2008: 62,5 JANVIER / 64,4 FÉVRIER / 66,8 MARS / 69,2 AVRIL / 79,1 MAI / 85,1 JUIN / 84,5 JUILLET / 73,7 AOUT / 68,0 SEPTEMBRE / 53,7 OCTOBRE / 41,1 NOVEMBRE / 29,9 DÉCEMBRE / Année 2008: moyenne 65,71 €

2009: 32,7 JANVIER / 33,8 FÉVRIER / 35,7 MARS / 38,1 AVRIL / 42,2 MAI / 49,0 JUIN / 45,8 JUILLET / 50,8 AOUT / 46,4 SEPTEMBRE / 49,2 OCTOBRE / 51,4 NOVEMBRE /

Année 2009: moyenne au dernier mois relevé 43,5 €

Données compilées mensuellement par AJH à partir des pages du site http://www.industrie.gouv.fr :

Historique depuis 1979

L'évolution du prix moyen annuel est disponible sur le site de la Fédération Pétrolière Belge, en euros courants et constants (fichier Excel) :

barileneuros2004du7.png

Pour la zone euro, l'été 2006 a un arrière-goût de Second Choc Pétrolier...


AJH 6 sep 2006 - N'étant pas tout à fait d'accord avec le précédent graphique, je vous présente "ma" version. Les différences viennent sans doute du choix de dates précises par la Fédération Pétrolière Belge (et non pas de moyennes annuelles, donc avec lissage des variations, à partir de 1990, comme sur ce graphique)

barileuroajhrs0.png

Les données seraient donc celles ci, suivant mes calculs (valeurs en euros 2004) ... si je ne me suis pas trompé :-) :

janvier-79 => 26,71 / mai-80 => 53,66 / janvier-81 => 57,66 / juin-82 => 62,41 / décembre-83=> 62,32 / décembre-84 => 61,46 / mars-85 => 64,28 / juillet-86 => 14,80 / juillet-87 => 26,07 / octobre-88 =>16,09 / décembre-89 => 23,92 /

A partir de 1990, nous disposons des moyennes annuelles sur le site "industrie.gouv.fr"

1990 => 25,10 / 1991 => 21,30 / 1992 => 18,87 / 1993 => 17,41 / 1994 => 15,63 / 1995 => 14,88 / 1996 => 18,14 / 1997 => 18,88 / 1998 => 12,69 / 1999 => 18,38 / 2000 => 24,06 / 2001 => 29,02 / 2002 => 27,51 / 2003 => 26,08 / 2004 => 30,76 / 2005 => 42,92 / 2006 => 52,28 (à fin juillet)

Conséquences de la variation des prix du baril en Euros

Date > € contre $ > Baril en $ > Baril en € > Prix HT du litre de gasole

janvier 2002 > 0,88 > 19,4 > 22,0 > 0,24

janvier 2003 > 1,06 > 31,2 > 29,4 > 0,29

janvier 2004 > 1,26 > 31,3 > 24,8 > 0,26

janvier 2005 > 1,31 > 44,5 > 34,0 > 0,35

janvier 2006 > 1,21 > 63,0 > 52,1 > 0,47


Deltas:

2002 à 2003 > 7,4 € d'augmentation le baril > 0,05 € d'augmentation du litre HT

2003 à 2004 > 4,6 € de diminution du prix du baril > 0,03 € de diminution du litre HT

2004 à 2005 > 9,2 € d'augmentation du prix du baril > 0,09 € d'augmentation du litre HT

2005 à 2006 > 18,1 € d'augmentation du prix du baril > 0,12 € d'augmentation du litre HT


Entre 2002 et 2006 > 30,1€ d'augmentation du prix du baril a induit une augmentation de 0,23 € du prix HT du litre

On peut donc considérer qu'en moyenne, une augmentation de 10 € du prix du baril induit une augmentation du litre HT de +/- 0,08 €, soit environ 15 centimes le litre à la pompe, suivant les carburants.

Références: [1] et [2]

Voir aussi :

Prix du pétrole en dollars et en euros / prix de l'essence et du gasoil

Prix du baril en euros, en temps réel

Sur zagaz.com