Black-Out électrique

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:D :geek: :ugeek: :ghost: :wtf: :-D :) :-) :-( :-o :shock: :? 8-) :lol: :-x :-P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: ;) ;-) :!: :?: :idea: :arrow: :-| :mrgreen: =D> #-o =P~ :^o [-X [-o< 8-[ [-( :-k ](*,) :-" O:) =; :-& :-({|= :-$ :-s \:D/ :-#
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est activée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Black-Out électrique

Re: Black-Out électrique

par energy_isere » 22 janv. 2020, 21:44

Coupures d'électricité sauvages: des syndicalistes en garde à vue, la CGT proteste

AFP•22/01/2020

Deux syndicalistes CGT de Dordogne ont passé mercredi plusieurs heures en garde à vue, soupçonnés d'avoir procédé à des coupures sauvages d'électricité contre la réforme des retraites, de quoi "jeter de l'huile sur le feu", a dénoncé leur leader Philippe Martinez, tandis que le gouvernement appelait au contraire à des sanctions.

Ces deux syndicalistes, agents d'Enedis (ex-ERDF), sont ressortis libres sans être poursuivis à ce stade, mais "l'enquête se poursuit", a indiqué à l'AFP le parquet de Périgueux. Ils contestent les faits. Leur interpellation puis leur garde à vue a été décidée dans le cadre d'une enquête pour "mise en danger de la vie d'autrui" après une coupure sauvage d'électricité, le 10 janvier dans une entreprise classée Seveso.

Coupure de courant mardi matin sur la zone d'Orly et de Rungis, mise à l'arrêt selon la CGT de la centrale de Grand'Maison (Isère), l'usine hydro-électrique la plus puissante de France... La multiplication de ces "black out" revendiqués par la CGT, et plus largement les nouvelles formes d'action après sept semaines de conflit, ont électrisé mercredi la classe politique qui s'écharpe sur les causes de cette "radicalisation" et sur la nécessité de sanctions.

"La conception de la négociation et de la discussion avec un mouvement de grève, c'est les gardes à vue. Je crois que ça, c'est jeter de l'huile sur le feu", a fustigé Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT lors d'un déplacement à la centrale nucléaire de Gravelines (Nord).

Sans surprise, le gouvernement, à l'instar du Premier ministre monté au créneau dès mardi, et la majorité demandent des sanctions judiciaires et condamnent des "coupures aveugles (...) très pénalisantes pour nos concitoyens, nos services publics, nos entreprises et qui peuvent être dangereux", a déclaré mercredi la ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne au Sénat.

"Celui qui se rend coupable d'un acte illégal ou d'un acte de coupures sauvages d'électricité doit assumer ses responsabilités et ne peut pas les renvoyer à tel ou tel qui lui aurait soit demandé de le faire, soit qui justifierait qu'il commette un acte illégal", a renchéri Edouard Philippe devant les sénateurs.

La justice devra prochainement se pencher sur le cas d'un retraité et d'un salarié d'Enedis convoqués le 25 février devant le tribunal d'Orléans pour "tentative de dégradation d'un bien destiné à l'utilité publique en réunion" après une coupure sauvage dans le centre-ville le 9 janvier.

- "Echec d'une méthode" -
"On est en démocratie, on peut avoir des désaccords légitimes, ce qui est inadmissible, c'est de procéder à ce type de coupures d'électricité qui mettent en difficulté des services publics essentiels", critique le député et porte-parole de LREM Hervé Berville.

Jugeant le procédé "scandaleux", le ministre du Logement Julien Denormandie demande au "leader de la centrale", Philippe Martinez, de le "dénoncer clairement".

"En approuvant la dérive violente d'une partie de la CGT, Martinez fait clairement le jeu du gouvernement !", a tweeté Marine le Pen la présidente du RN.

Mais face au sacro-saint droit de grève, le consensus sur la sanction est loin d'être acquis, y compris dans la majorité.

"Je ne crois pas qu'il faille poursuivre" les auteurs, estime Yaël Braun-Pivet, présidente LREM de la commission des Lois. Jugeant ces modes d'action violente "contreproductifs", elle relève qu'"on ne peut pas faire la sourde oreille aux revendications de cette partie de la population".

Quant à l'opposition, si une partie, notamment à droite, condamne aussi ces actions, elle renvoie dos-à-dos protestataires et gouvernement quant à la responsabilité de cette "radicalisation".

"C'est aussi l'échec d'une méthode politique qui est celle d'Emmanuel Macron", a estimé le numéro trois des Républicains, Aurélien Pradié.

Ségolène Royal condamne mais critique elle aussi "les pompiers pyromanes" du gouvernement qui "mènent des politiques injustes, provocatrices".

"Cette forme de radicalisation du mouvement est inéluctable dès lors que le gouvernement entend passer par la force", a jugé le numéro 2 de LFI Adrien Quatennens.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 33480eb2a1

Re: Black-Out électrique

par kercoz » 27 déc. 2019, 18:10

Jeuf a écrit :
27 déc. 2019, 16:37
sachant que c'est une fraction de seconde au démarrage où le compresseur consomme beaucoup de puissance, pas en mode normal.
Ce n'est pas uniquement le courant d'appel qui pose problème, mais ts les moteurs qui vont tourner une heure pour récupérer le froid, alors qu' en temps normal, le coef de simultanéité doit être inf à 10%.
J' ai passé qqs jours sans le courant. La cheminée était la bienvenue (foyer de 1,20 m) la cuisine était chauffée par des plaques à crèpe sur la cuisinière à gaz.

Re: Black-Out électrique

par Jeuf » 27 déc. 2019, 16:37

Le poele à granulé est, à mon sens stupide.
Beaucoup moins que le radiateur électrique en tout cas à mon sens.
Et ceux qui veulent être totalement autonomes peuvent en effet choisir un appareil de combustion de buche.

Le truc embétant c'est en effet que celui qui a un poele à granulé aura quand même une coupure en cas de pointe de demande à cause de tous les voisin qui ont des radiateurs électriques.

Même problème avec une chaudière gaz en tout cas :
Je viens de changer ma chaudière murale à gaz pour moins de 1500 euros ( basse temp etc)
aussi sur les frigos et les congélos . Dans mon coin, pour 2 jours de coupure et dépannage, il faut 3 jours supplémentaires de coupure pour certains secteurs du fait de la surcharge des lignes(coef d' usage et coef de simultanéité non respectés).
trois jours? à cause des congélo? alors c'est quoi la méthode? On dit aux gens de couper leur congélo pour qu'il ne démarrent pas tous en même temps, et de les rebrancher progressivement? sachant que c'est une fraction de seconde au démarrage où le compresseur consomme beaucoup de puissance, pas en mode normal.

Re: Black-Out électrique

par kercoz » 27 déc. 2019, 14:47

Les thermostats ne sont pas uniquement sur le chauffage,...aussi sur les frigos et les congélos . Dans mon coin, pour 2 jours de coupure et dépannage, il faut 3 jours supplémentaires de coupure pour certains secteurs du fait de la surcharge des lignes(coef d' usage et coef de simultanéité non respectés).
Le poele à granulé est, à mon sens stupide. Dépendance à l' élec si vis, au fournisseur du fait du conditionnement/ sèchage etc .. surcout du matos et du granulé ! Le bois buche en 1m à baissé cette année, revenu à 50 euros pour le chêne accacia, (sans trop chercher). Le poele on ne l' installe jamais ds la cheminée , sauf si période sous moins 10. Je viens de changer ma chaudière murale à gaz pour moins de 1500 euros ( basse temp etc)..... la complexité de l' électronique de la chaudière nous rend dépendant de l' eDF....les onduleurs ou les groupes ne couvrent pas forcément ( même pour une pompe de 100w !!)

Re: Black-Out électrique

par Jeuf » 27 déc. 2019, 13:47

DE plus, l' utilisation calculée des coef de simultanéité et d' utilisation pour l' alimentation des lotissements nouveaux, sans recalcul des réseaux est courant et complètement frauduleux.
bah faudrait que les gens arrêtent de faire des maison qui chauffent à l'électricité, quel gaspillage. C'est l'appel de puissance énorme pour le chauffage en hiver qui met à mal le réseau.
Et pour ceux qui ont déjà leur maison à l'électrique, un petit poele à granulé, à mettre an marche au moins et notament en période de grande froid, et voilà le réseau en bonne partie soulagé.
Un poêle de 8kW , toute installation comprise, coutera moins de 2000 euros. Une centrale à gaz, c'est bien au moins 6000 euros, et le gaz c'est le moins cher en investissement comme centrale électrique disponible à la demande.
Plus toute l'infrastructure pour distribuer l'électricité pour faire face à la pointe. Economiquement, c'est nul. Mais ce cout est réparti sur tous les kWh consommés, dommage que ça soit pas payé au vrai prix de la pointe.

Ah oui, il y a aussi le problème de construire des lotissements, donc participer à la croissance démographie et économique, donc aller dans le mur écologique.
Mais je vois rien de "criminel" dans tout ça. Plutôt du suicide collectif à long terme et c'est d'ailleurs une autre affaire.

Re: Black-Out électrique

par kercoz » 27 déc. 2019, 11:59

On s'alarme plus de ces coupures "maitrisées" et réversibles rapidement, que de l' insuffisance calculée et criminelle de Enedis en terme d' entretien des lignes et de leur capacité à résister au moindre vent et à qqs chutes de neige. DE plus, l' utilisation calculée des coef de simultanéité et d' utilisation pour l' alimentation des lotissements nouveaux, sans recalcul des réseaux est courant et complètement frauduleux.

Re: Black-Out électrique

par energy_isere » 27 déc. 2019, 00:32

Agen: plainte d'une clinique après une coupure de courant revendiquée par la CGT

AFP parue le 26 déc. 2019

Une clinique d'Agen a déposé plainte pour mise en danger de la vie d'autrui, affirmant avoir été affectée par une coupure d'électricité, revendiquée par la CGT Energie qui proteste contre la réforme des retraites, a-t-on appris jeudi auprès du parquet.

Cette même coupure sauvage avait également perturbé samedi le match de Top 14 de rugby entre Agen et Toulouse au stade Armandie, situé à proximité de la clinique Esquirol Saint-Hilaire.

Si le stade est resté plongé dans le noir pendant près d'un quart d'heure, la clinique disposait, elle, d'un groupe électrogène qui a rapidement pris le relais.

Il n'y a pas eu de conséquence physique directe pour les patients, a expliqué le parquet, qui précise que l'enquête en cours doit déterminer si les faits de mise en danger de la vie d'autrui sont caractérisés et identifier les auteurs de la coupure.

Cette action avait été revendiquée sur Twitter par la CGT Energie. "Énergéticiens en grève = pas de jus", avait écrit le syndicat. La CGT avait également dit avoir effectué une coupure sur un site du laboratoire pharmaceutique UPSA à Agen.

La CGT Energie a assumé la responsabilité de plusieurs coupures de courant, dans le cadre de la mobilisation sociale contre la réforme des retraites.

Les coupures sauvages sont expressément interdites par la loi et punies pénalement.

La ministre des Transport Elisabeth Borne a critiqué dimanche ce mode opératoire, évoquant "des choses très dangereuses" comme "des coupures dans des cliniques".

"Les responsables Enedis (gestionnaire du réseau d'électricité) déposent plainte systématiquement", a-t-elle assuré.
https://www.connaissancedesenergies.org ... cgt-191226

Re: Black-Out électrique

par energy_isere » 17 déc. 2019, 21:04

Réforme des retraites : la CGT revendique des coupures d'électricité à travers la France

AFP parue le 17 déc. 2019

La CGT a revendiqué mardi auprès de l'AFP des coupures d'électricité volontaires, "liées à la grève" contre la réforme des retraites, qui ont brièvement privé de courant, selon le gestionnaire du réseau RTE, des dizaines de milliers de foyers en Gironde, à Lyon, Nantes ou Orléans.

Des coupures d'électricité "sont bien liées à la grève" et s'inscrivent dans "la bagarre" contre le projet du gouvernement qui doit "prendre ça comme un premier avertissement" car "il s'expose à des coupures plus massives", a déclaré Francis Casanova, délégué syndical central CGT chez RTE, gestionnaire du réseau électrique haute tension.

À la CGT de RTE, "on considère que ce n'est pas de la malveillance. C'est une façon pour les salariés de RTE de montrer que s'il y a de l'électricité dans ce pays, c'est parce qu'ils sont au travail tous les jours", a ajouté M. Casanova.

La CGT mène "ces actions" parce qu'"il n'est pas question d'avoir un recul social sans précédent sur les retraites", a-t-il insisté. Mardi, au 13e jour de mobilisation, des centaines de milliers de personnes manifestaient contre la réforme des retraites, pour la première fois à l'appel de l'ensemble des syndicats.

La ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne "condamne ces faits inadmissibles, qui sont contraires aux principes du service public et n'ont rien à voir avec l'exercice du droit de grève constitutionnellement garanti", a indiqué son ministère.

"Fort heureusement, ces actes sont le fait d'une petite minorité, qui ne sont pas toujours des salariés de l'entreprise", selon la même source. "La ministre s'est assurée auprès de la direction de RTE qu'une plainte est systématiquement déposée".

De son côté, le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, a affirmé mardi sur BFMTV qu'"il peut y avoir à quelques endroits des coupures involontaires (...) mais ceux qui sont ciblés, c'est les entreprises du CAC 40, c'est les grands magasins de distribution, ce sont quelques bâtiments publics, préfectures, etc., en aucun cas on ne cible les citoyens".

Dépôts de plainte

Selon RTE, qui a dénoncé des actes "bien sûr illégaux", près de 50 000 foyers ont été privés de courant en Gironde dans la nuit de lundi à mardi, puis 40 000 foyers à Lyon, 37 000 à Nantes et 40 000 à Orléans au cours de la journée de mardi.

En Gironde, "il y a eu un acte de malveillance sur deux postes à haute tension (Cissac et Masquet). Au plus fort de la coupure, on a eu 50 000 foyers coupés et les derniers foyers ont été réalimentés au bout d'une heure et demie", avait indiqué RTE avant la revendication. Les matériels ont été mis hors tension sans dégradation, a-t-il précisé.

Selon une source proche du dossier, l'incident est survenu dans la nuit entre 00h45 et 02h45 sur les deux postes, l'un situé à Mios, sur le bassin d'Arcachon, et l'autre à Cissac-Médoc. Cette source a évoqué la piste d'"un acte de malveillance interne": "Il s'agit de connaisseurs".

RTE a par ailleurs fait état d'une coupure à Lyon (3e et 6e arrondissement) et dans les communes avoisinantes de Villeurbanne et Caluire mardi matin entre 10h06 et 10h55. L'entreprise a dénombré "40.000 foyers coupés au plus fort de la coupure", a précisé une porte-parole à l'AFP. M. Casanova a en outre mentionné "des coupures d'électricité dans le centre-ville de Nantes". RTE a confirmé que 37 000 foyers avaient été touchés au plus fort de la coupure, qui a débuté à 13h20.

Enfin, RTE a relevé une action contre deux postes électriques ayant entraîné "la coupure de 40 000 foyers à Orléans entre 15h00 et 16h15". "Si nous respectons le droit de grève, nous condamnons ces actes de malveillance", a réagi l'entreprise. "Des plaintes sont déposées et nous mettrons en oeuvre les procédures disciplinaires nécessaires."

Enedis, le gestionnaire du réseau de distribution d'électricité, fait état de son côté de "quelques coupures volontaires (...) aujourd'hui comme à Cherbourg et à Montluçon". "Enedis respecte le droit de grève de nos salariés. En revanche, l'entreprise condamne fermement les quelques actes de malveillance observés sur le réseau électrique de distribution. Chaque acte de malveillance est identifié auprès des autorités, au travers de dépôts de plainte", a prévenu le gestionnaire.
https://www.connaissancedesenergies.org ... nce-191217

Re: Black-Out électrique

par energy_isere » 28 oct. 2019, 22:14

2 millions de Californiens sans électricité.
Wildfire Fears Leave 2 Million Californians Without Power

By Irina Slav - Oct 28, 2019

PG&E has begun shutting down power supply in parts of California in yet another round of controlled outages aimed at reducing the risk of wildfires sparked by power lines.

According to the Los Angeles Times, the utility shut down the power supply to 940,000 customers already but will continue the shutdowns until it covers all risky areas. Some may remain without electricity until Wednesday unless the weather changes. That means well over 2 million Californians are currently living without power.

The San Francisco Chronicle, for its part, reported that the utility had not yet decided if it would continue with the shutdowns. The daily quoted PG&E CEO Andy Vesey as warning people to prepare for an extended outage.

“I would ask everyone to make sure you’re prepared for the potential that your power may not be restored,” Vesey said.
.......
https://oilprice.com/Latest-Energy-News ... Power.html

Re: Black-Out électrique

par tita » 11 oct. 2019, 19:58

La Californie aux prises avec un black-out géant

PG & E, le premier fournisseur d'électricité de l'Etat de Californie, a décidé mercredi de couper préventivement l'électricité à plus de 650.000 clients et donc potentiellement plus de 2 millions de personnes pour éviter les incendies. Alors que ses équipements ont provoqué le feu le plus meurtrier de l'histoire du Golden State l'année dernière, l'entreprise en faillite cherche à limiter les risques.
https://www.lesechos.fr/industrie-servi ... nt-1138848

C'est un peu le bordel visiblement. En fait, l'entreprise PG&E avait été reconnue responsable d'un incendie géant en 2018, ses lignes électriques étant mises en cause. L'entreprise est sous la protection des faillites (chapter 11), et par mesure préventive a décidé de couper le jus pour éviter de générer un autre incendie qui lui serait extrêmement coûteux. Elle fait déjà face à des milliards de dommages potentiels à cause de l'incendie de 2018 qui avait fait 86 morts.

Re: Black-Out électrique

par energy_isere » 10 août 2019, 14:39

Coupures de courant massives au Royaume-Uni

Le Monde avec AFP 9 août 2019

De larges parties de l’Angleterre et du Pays de Galles ont été touchées vendredi 9 août en fin d’après-midi par une importante panne d’électricité. Le trafic routier et ferroviaire reste perturbé.

La panne s’est produite à la suite des fortes pluies qui se sont abattues sur la région de Londres dans l’après-midi. Le fournisseur national d’électricité National Grid a indiqué sur Twitter que cette panne était due à des problèmes rencontrés sur deux générateurs et qu’elle avait été rapidement résolue.
.....
https://www.lemonde.fr/international/ar ... _3210.html

Re: Black-Out électrique

par kercoz » 14 juil. 2019, 19:23

energy_isere a écrit :
17 juin 2019, 21:20
Jeuf a écrit :
17 juin 2019, 15:20
Et on peut bien se passer d'électricité quelques heures, c'est pas la fin du monde.
Ben heureusement que leurs hôpitaux ont pu démarrer leur géné diesel de secours et que ça a marché.
Gros problème pour les générateurs des hopitaux. J'ai eu la chance que ma boite n'ai pas gagné le marché de suivi et réception d' un groupe secour + EJP (2000 kva )hopital spécialisé cancéreux que je controlais tous les ans.....Le jour des essais les blouses blanches sont arrivés en geulant qu' ils cramaient les malades aux rayons !
Explication:
L' EDF garanti la fréquence à +ou - 5% (de mémoire). Les vendeurs de groupe suivent la même contrainte ...sauf que il suffit d'écouter un groupe se mettre un peu à genoux pour savoir que cette fréquence peut faire ses 5% en qqs secondes, alors que le réseau EDF a une inertie bien plus grande et n' a jamais de telle variation rapides.
Les rayons se fabriquent en multipliant les 50 hz par 1000 ou bien plus la focalisation de visée s'appuie aussi sur cette fréquence ...d' ou les dégats.

Normalement la résilience d' un réseau s' obtient par la densité du maillage. Dans un grillage, on peut couper des fils , le courant passe toujours.
La faiblesse actuelle réside dans le fait que le vendeur de courant se sert des coef de simulatanéité pour alimenter des lotissements sans augmenter les sections et les capacités du réseau à pleine utilisation ( apres coupure longue par ex)

Re: Black-Out électrique

par energy_isere » 14 juil. 2019, 10:43

Brève panne d'électricité géante à New York, Times Square dans le noir

AFP parue le 14 juill. 2019

Une panne d'électricité géante a privé de courant pendant quelques heures samedi soir une partie de Manhattan, plongeant dans le noir des stations de métro, bloquant des ascenseurs, éteignant feux de circulation et enseignes lumineuses de Times Square, haut lieu touristique de New York.

A l'ouest de Manhattan, environ 73.000 usagers ont été privés d'électricité en début de soirée, a indiqué, lors d'un point de presse, le PDG de la compagnie Con Edison, John McAvoy, qui n'a pas précisé la cause exacte de l'incident, évoquant simplement une "perturbation significative".

Le courant a commencé à revenir peu après 22H00 locale (02H00 GMT) dans le quartier de Times Square, un rétablissement qui a déclenché une clameur dans les rues, a constaté l'AFP. Vers 23H00, cinq des six zones électriques avaient retrouvé la lumière et ConEd prévoyait de rétablir le courant partout d'ici minuit.

L'origine de la panne "semble être quelque chose qui a mal tourné dans la façon dont ils transmettent l'électricité d'une partie de la ville à une autre pour répondre à la demande", a déclaré à MSNBC, depuis l'Iowa où il était en campagne, le maire de la ville Bill de Blasio.

Peu après le début de la panne, survenue vers 18H45 locale (22H45 GMT), des dizaines d'internautes ont posté sur les réseaux sociaux des photos de stations de métro plongées dans l'obscurité. Selon l'antenne locale de la chaîne CBS, des passagers sont restés bloqués plus d'une demi-heure dans une rame entre deux stations.

Dans l'attente du rétablissement du courant, la régie new-yorkaise des transports, la MTA, avait demandé aux voyageurs "d'éviter les stations souterraines" à Manhattan, c'est-à-dire quasiment l'intégralité du réseau. En fin de soirée, elle a indiqué que le trafic revenait progressivement à la normale.

En surface - la coupure de courant ayant été totale dans la zone des théâtres de Broadway et Hell's Kitchen, plus à l'ouest - les feux de circulation avaient cessé de fonctionner et les panneaux publicitaires géants du quartier de Times Square s'étaient éteints.

.......
https://www.connaissancedesenergies.org ... r-190714-0


Image
The M57 crosstown bus pick up passengers during a major power outage on July 13, 2019 in New York City.

Image
Broadway street is seen with no power after a power outage hit Manhattan in New York City on July 13, 2019.

Photos :
https://www.nbcnewyork.com/news/local/N ... 90201.html

Re: Black-Out électrique

par energy_isere » 04 juil. 2019, 19:11

Ils ont trouvé !
Panne électrique en Argentine: la société de distribution Transener mise en cause

AFP parue le 03 juill. 2019

Une succession de pannes dues à une erreur de la société de distribution électrique Transener est à l'origine de la méga-panne électrique qui a touché le 16 juin l'Argentine et l'Uruguay, a annoncé mercredi le secrétaire argentin à l'Énergie, Gustavo Lopetegui.

"Une succession de défaillances a conduit à l'effondrement" du système électrique, a déclaré M. Lopetegui devant une commission du Sénat. En début de chaîne, il y a "une erreur de fonctionnement dans l'entreprise Transener" en charge du transport de l'électricité à haute tension et qui contrôle environ 18 000 km de lignes à travers le pays, a ajouté le secrétaire.

Transener "n'a pas respecté le protocole", ce qui a provoqué une première panne à laquelle les générateurs et 69 distributeurs n'ont pas réagi correctement, finissant par provoquer la panne massive qui a duré plus d'une dizaine d'heures, a précisé M. Lopetegui. "Cette erreur de fonctionnement a été reconnue par Transener dans ses rapports", a-t-il ajouté.

M. Lopetegui a toutefois rappelé qu'il ne s'agissait que de rapports préliminaires et qu'"il faudra entre 45 jours et un mois" pour obtenir un rapport définitif qui établira les sanctions que pourra appliquer l'organisme de réglementation Enre. Selon la réglementation, les sanctions sont plafonnées à 10% des bénéfices annuels de Transener. Elles pourraient atteindre 9 millions de dollars.

Transener est une entreprise mixte, détenue à 50% par l'entreprise privée Pampa Energia, le reste étant aux mains de la société publique IEASA. La méga-panne a privé d'électricité 44 millions d'Argentins et 3,4 millions d'Uruguayens, et a touché sporadiquement le Paraguay et le sud du Brésil.

L'Argentine et l'Uruguay partagent un système d'interconnexion électrique centré sur le barrage binational de Salto Grande, situé à quelque 450 km au nord de Buenos Aires et à 500 km au nord-ouest de Montevideo.
https://www.connaissancedesenergies.org ... use-190703

Re: Black-Out électrique

par energy_isere » 18 juin 2019, 07:34

L'Argentine ouvre une enquête sur les causes de la méga-panne électrique

AFP parue le 17 juin 2019

L'Argentine a annoncé lundi l'ouverture d'une enquête pour déterminer les causes de la panne de courant géante qui a privé d'électricité près de 50 millions d'Argentins et d'Uruguayens dimanche pendant une dizaine d'heures.

Au lendemain de la méga-coupure, qui a aussi touché des régions frontalières au Paraguay, au Brésil et au Chili, les autorités argentines ignoraient toujours la cause de la défaillance.

Le secrétaire à l'Energie argentin, Gustavo Lopetegui, a annoncé dans la matinée qu'une enquête interne était en cours pour déterminer l'origine de la panne, qui s'est déclenchée dimanche matin à 07H07 locales (10H07 GMT) à la centrale électrique de Yacyreta.

Cette centrale, un barrage hydroélectrique frontalier du Paraguay, est un centre névralgique de la distribution d'électricité en Argentine qui partage avec l'Uruguay un système d'interconnexion électrique centré sur le barrage bi-national de Salto Grande, situé à quelque 450 km au nord de Buenos Aires.

"Il y a deux boîtes noires : celle de Cammesa et de Transener, les deux contiennent des milliers de données qui doivent être analysées", a indiqué le ministre, en référence aux deux entreprises en charge de la distribution électrique en Argentine.

"Dans les 72 heures à venir, les deux sociétés doivent fournir le rapport de ce qui s'est passé jusqu'à 07H07. A partir de cette information, Cammesa va mener une enquête et dans 15 jours, nous saurons quelle a été la succession des événements qui ont causé la panne", a assuré M. Lopetegui.

- "Evénement grave" -

Selon les premiers éléments, la panne s'est produite en raison d'une défaillance sur le système de transport à la centrale électrique de Yacyreta.

.........
https://www.connaissancedesenergies.org ... que-190617

Haut