[véhicule électrique] L' aventure TESLA motors

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:D :geek: :ugeek: :ghost: :wtf: :-D :) :-) :-( :-o :shock: :? 8-) :lol: :-x :-P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: ;) ;-) :!: :?: :idea: :arrow: :-| :mrgreen: =D> #-o =P~ :^o [-X [-o< 8-[ [-( :-k ](*,) :-" O:) =; :-& :-({|= :-$ :-s \:D/ :-#
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est activée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : [véhicule électrique] L' aventure TESLA motors

Re: [véhicule électrique] L' aventure TESLA motors

par energy_isere » 23 juil. 2020, 22:03

Tesla a annoncé avoir choisi le Texas pour construire son usine de 1,1 milliard de dollars qui produira le Cybertruck, son premier pick-up électrique. Le constructeur automobile américain a par ailleurs confirmé son objectif de vendre plus d'un demi-millions de véhicules en 2020.

22/07/2020 Usine Nouvelle

Le constructeur automobile américain Tesla va bâtir près de la ville d’Austin, dans l’Etat du Texas, son usine de 1,1 milliard de dollars pour la production du Cybertruck, son premier pick-up électrique, a annoncé mercredi 22 juillet au soir son patron, Elon Musk, lors de la présentation des résultats trimestriels du constructeur.

“Cela va être un paradis écologique (...) ouvert au public”, a assuré Elon Musk, précisant que la ville de Tulsa, dans l’Oklahoma, qui était en compétition avec Austin pour accueillir l’usine, serait envisagée pour une production ultérieure. En plus du Cybertruck, dont les lignes futuristes avaient été dévoilées en novembre dernier (), les modèles 3 et Y destinés au marché nord-américain seront également fabriqués dans l’usine texane, a fait savoir Elon Musk.

Bénéfices pour le quatrième trimestre consécutif

Tesla a fait part le 22 juillet de résultats dans le vert pour le quatrième trimestre consécutif et a confirmé son objectif de vendre plus d'un demi-millions de véhicules au cours de l'année en dépit des difficultés liées à la crise sanitaire. Le chiffre d'affaires a quant à lui diminué à 6,04 milliards de dollars contre 6,35 milliards un an auparavant, mais ce montant est bien supérieur aux 5,37 milliards de dollars que prédisaient les analystes, selon les données IBES de Refinitiv.

Ces chiffres du deuxième trimestre ont été jugés encourageants par les investisseurs, le titre du spécialiste de la voiture électrique haut-de-gamme s'adjugeant 4% en après-Bourse. Hors éléments exceptionnels, Tesla a fait part d'un bénéfice par action de 2,18 dollars par action.
https://www.usinenouvelle.com/article/t ... ue.N988164

Re: [véhicule électrique] L' aventure TESLA motors

par tita » 23 juil. 2020, 09:53

Comme prévu, bénéfice au deuxième trimestre. Enfin... grâce à une vente record de $428 millions de crédits régulateurs, càd des sommes que Tesla encaisse en compensation d'émissions de CO2 d'autre constructeurs. Tesla a un accord avec Fiat pour former un pool dans les ventes européennes par exemple.
Tesla franchit une étape historique en devenant rentable sur quatre trimestres d'affilée

Le constructeur de véhicules électriques a dégagé un bénéfice de 104 millions de dollars au deuxième trimestre, après trois autres trimestres dans le vert. Une première depuis sa création il y a dix-sept ans qui lui ouvre les portes de l'indice vedette S & P 500. Mais ces bénéfices proviennent surtout de la vente de crédits CO2 à des fabricants moins verts que le groupe californien.

Tesla a franchi une étape importante de son histoire mercredi. Pour la première fois depuis sa création il y a dix-sept ans et après avoir accumulé des pertes colossales pendant plusieurs années, le fabricant de véhicules électriques a atteint la rentabilité sur quatre trimestres d'affilée. Alors que le consensus de Wall Street misait sur une perte de 228 millions de dollars au deuxième trimestre, l'entreprise californienne a dégagé un bénéfice de 104 millions de dollars, suivant trois autres trimestres dans le vert .

Ce « strike » lui ouvre les portes de l'indice vedette S & P 500. L'admission n'est pas automatique mais Tesla peut désormais être considéré par le comité établissant la liste des entreprises le composant, une inclusion essentielle pour rejoindre le portefeuille de larges fonds indiciels.

Après que SpaceX soit devenue la première entreprise privée à réussir un vol habité vers la Station spatiale internationale début juin, Elon Musk remporte une deuxième victoire avec son autre entreprise. Les doutes sur la capacité de Tesla à atteindre la rentabilité ont longtemps conduit les vendeurs à découvert à parier sur la baisse du titre. L'entreprise, peinant à pivoter de la production à petite échelle de modèles haut de gamme à celle de masse du Model 3, a frôlé la faillite à plusieurs reprises.

Chiffre d'affaires en recul de 5 %


Malgré la pandémie qui l'a obligé à fermer son usine de Fremont (Californie) pendant près de deux mois, 82.272 voitures sont sorties de ses usines entre les mois de mars et juin, un chiffre en recul de 5 % sur un an. Cette baisse moins marquée que ses concurrents s'explique notamment par la décision d'Elon Musk de rouvrir son usine californienne mi-mai, en violation des consignes des autorités. SaGigafactory de Shangai a également pu produire sans trop d'entraves au deuxième trimestre, la propagation du virus diminuant en Chine.

L'impact de la récession sur l'entreprise est limité : son chiffre d'affaires a reculé de 5 % sur un an, à 6 milliards de dollars, alors que les ventes de voitures dans le monde ont, elles, chuté de 34 %, selon le cabinet LMC Automotive. Tesla a notamment bénéficié d'une forte demande en Chine, où ses ventes ont augmenté de 35 % en juin, selon l'association chinoise des voitures de tourisme (CPCA).

Une nouvelle usine d'assemblage au Texas

Mercredi, Elon Musk a montré sa volonté d'accélérer en annonçant officiellement le choix du Texas pour sa deuxième usine d'assemblage aux Etats-Unis. Situé près d'Austin, le site sera chargé de la production de son camion Semi et de son pick-up Cybertruck, ainsi que des Model 3 et Y pour l'est de l'Amérique du Nord. Le patron de Tesla a cependant assuré que le groupe continuerait de « croître en Californie ». Il a aussi réaffirmé son objectif de livrer 500.000 véhicules cette année, une hausse de 36 % par rapport à 2019, tout en admettant « qu'atteindre ce but était devenu plus difficile » avec la pandémie.

Le cours de l'entreprise a augmenté de 4 % dans les échanges après la clôture de la Bourse, poussant encore davantage le titre vers les sommets, alors que son cours a été multiplié par 3,7 depuis le début de l'année. Sa capitalisation dépasse désormais les 295 milliards de dollars , 89 milliards de plus que Toyota, dont les ventes étaient 26 fois supérieures à celle de Tesla l'année dernière.
Vente de crédits zéro émissions

Les « bears » de Wall Street n'ont pas tardé à pointer le caractère artificiel de la rentabilité de Tesla. La majorité des bénéfices proviennent de la vente de crédits CO2 à des constructeurs moins verts que Tesla , des revenus qui ont augmenté de 268 % sur un an. Sans eux, sa marge opérationnelle de 5 % retombe à 1 %, a calculé Bernstein. La société a aussi coupé de 14 % dans les dépenses opérationnelles, procédant à des licenciements et diminuant les salaires.

L'amélioration de l'efficacité de sa chaîne de production commence cependant à porter ses fruits. « Nous devenons meilleurs à fabriquer des voitures, vous pouvez le voir à Shanghai, vous le verrez encore davantage à Berlin. Nous changeons vraiment le design de la voiture pour faciliter sa production », a mis en avant Elon Musk, en évoquant également le recours à des composants sourcés localement à la Gigafatory de Shangai pour diminuer les coûts.

Le patron de Tesla a cependant douché les espoirs de ceux espérant que le fabricant mettrait désormais davantage l'accent sur la rentabilité : « Nous devons ne pas faire faillite mais nous n'essayons pas d'être super rentables », a-t-il déclaré. La société compte transférer les économies vers les consommateurs. « Nous ne réussirons pas notre mission si nos voitures ne sont pas abordables », a rappelé l'entrepreneur.

Anaïs Moutot (Correspondante à San Francisco)
https://www.lesechos.fr/industrie-servi ... ee-1225669

Re: [véhicule électrique] L' aventure TESLA motors

par energy_isere » 23 juil. 2020, 09:02

Tesla fait mieux qu'attendu au 2e trimestre, l'action grimpe en après-Bourse

REUTERS•22/07/2020

Tesla a fait part mercredi de résultats dans le vert pour le quatrième trimestre consécutif et a confirmé son objectif de vendre plus d'un demi-millions de véhicules au cours de l'année en dépit des difficultés liées à la crise sanitaire.

Ces chiffres du deuxième trimestre ont été jugés encourageants par les investisseurs, le titre du spécialiste de la voiture électrique haut-de-gamme s'adjugeant 4% en après-Bourse.


Hors éléments exceptionnels, Tesla a fait part d'un bénéfice par action de 2,18 dollars par action.

Le chiffre d'affaires a quant à lui diminué à 6,04 milliards de dollars contre 6,35 milliards un an auparavant, mais ce montant est bien supérieur aux 5,37 milliards de dollars que prédisaient les analystes, selon les données IBES de Refinitiv.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 7ae72ce970

Re: [véhicule électrique] L' aventure TESLA motors

par energy_isere » 22 juil. 2020, 08:15

L'envolée en Bourse de Tesla débloque un jackpot de 2,1 milliards pour Elon Musk

AFP•22/07/2020

L'action de Tesla a passé mardi un seuil symbolique permettant à son fantasque patron Elon Musk de débloquer une nouvelle série de "stock options" pouvant lui rapporter théoriquement 2,1 milliards de dollars.


L'action de Tesla a passé mardi un seuil symbolique permettant à son fantasque patron Elon Musk de débloquer une nouvelle série de "stock options" pouvant lui rapporter théoriquement 2,1 milliards de dollars.
Selon un programme de rémunération adopté en 2018 par les actionnaires du fabricant de voitures électriques, M. Musk, qui ne perçoit pas de salaire, bénéficie de "stock options", qui entrent en vigueur lorsque des objectifs sont atteints.

L'un d'entre eux -- conserver une valeur boursière moyenne de 100 milliards de dollars pendant six mois -- a été franchi en mai, octroyant à M. Musk la possibilité d'acquérir 1,69 million d'actions au prix unitaire de 350,02 dollars et de dégager une plus-value conséquente en les revendant au prix du marché. A l'époque, cela représentait une paie de plus de 700 millions de dollars.

Une deuxième tranche de ces actions a été débloquée mardi, l'entreprise ayant maintenu une valeur moyenne à Wall Street de 150 milliards de dollars pendant une demi-année, selon des données de l'agence Bloomberg.

Si Elon Musk choisissait d'exercer son droit à acquérir la deuxième tranche d'actions et de les vendre au prix de clôture de mardi, il empocherait une différence de 2,1 milliards de dollars. Il doit toutefois attendre cinq ans avant de pouvoir le faire.

Selon un classement du magazine Forbes, M. Musk est actuellement la huitième personne la plus riche de la planète, avec une fortune estimée à 72 milliards de dollars.

Son groupe, Tesla, doit dévoiler ses résultats trimestriels mercredi soir. Nombre d'observateurs se demandent s'ils vont justifier l'envolée de l'action à Wall Street, qui a triplé depuis le 1er avril.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... df6b7a8286

Re: [véhicule électrique] L' aventure TESLA motors

par energy_isere » 21 juil. 2020, 22:19

Tesla recrute en Allemagne alors que Daimler licencie en masse

20 juillet 2020 //Par A Delapalisse

La restructuration mondiale des modèles de mobilité, le déclin du moteur à combustion et surtout la crise corona provoquent actuellement une tempête parfaite dans l'industrie automobile. Le résultat se voit déjà sur le marché de l'emploi: alors qu'une forteresse automobile traditionnelle Daimler supprime beaucoup d'emplois, Tesla recrute à long terme en Allemagne, advienne que pourra.

Tesla prévoit d'embaucher jusqu'à 10 500 travailleurs pour sa Gigafactory près de Berlin, actuellement en construction. Selon cartains médias, les plans de l'usine comprennent une installation complète de production de véhicules, avec fonderie, atelier de carrosserie, atelier de peinture, production de groupe motopropulseur et assemblage final. Une opération en trois équipes est prévue; entre 3 000 et 5 000 personnes doivent travailler dans chaque équipe.
Dans sa demande d'approbation environnementale, Tesla donne des détails sur le nombre d'employés par équipe, selon les médias. On parle également de jusqu'à 12 000 emplois directs.

L'usine prévue sera reliée à l'autoroute A10 via la jonction Freienbrink. Une sortie temporaire sur l'A10 est prévue, que Tesla a l'intention de construire et de financer elle-même jusqu'à ce qu'une nouvelle sortie d'autoroute régulière soit prête. Cependant, la planification de la connexion routière en est encore à ses balbutiements, dit-on.

La planification environnementale n'est pas non plus terminée. Cependant, Tesla a déjà déblayé une partie de la zone à ses propres risques et prépare la construction de l'usine.

En même temps, 600 km plus au sud-ouest, au siège de Daimler à Stuttgart, on réfléchi à autre chose: il s'agit de se débarrasser de travailleurs. Il y a déjà quelques semaines, des rapports indiquaient que 10 000 à 15 000 emplois seraient perdus en raison de la crise du Coronavirus et dans son sillage de l'effondrement des ventes mondiales. Le responsable des ressources humaines de Daimler, Wilfried Porth, a désormais fourni plus de détails: les chiffres diffusés jusqu'à présent ne seront pas suffisants, a déclaré Porth à l'agence de presse allemande dpa. "Le nouveau nombre de licenciements sera nettement plus grand", a déclaré le responsable du personnel. Actuellement, le constructeur automobile emploie quelque 152.000 personnes dans le monde et plus de 300.000 dans le groupe.

Les suppressions d'emplois ne sont peut-être pas uniquement dues à la crise du Coronavirus. Les coûts doivent également être optimisés, a précisé la société. Et puis il y a aussi la mobilité électrique, où Daimler n'est pas considéré comme un joueur de premièr plan. De plus, des voix s'élèvent pour demander le nettoyage de la gamme de produits déroutante.

Il est à noter que Daimler a décidé de vendre son usine de Hambach en Lorraine où sont fabriquées les voitures de la gamme Smart et Daimler serait en discussions avec Ineos, le géant britannique de la chimie, qui cherche un endroit pour fabriquer son 4x4 développé en collaboration avec Steyer Puch.
https://www.electronique-eci.com/news/t ... e-en-masse

Re: [véhicule électrique] L' aventure TESLA motors

par Remundo » 12 juil. 2020, 00:25

je pense qu'elle est probablement plus volatile aussi... :roll:

Re: [véhicule électrique] L' aventure TESLA motors

par tita » 11 juil. 2020, 11:09

Dans les 2 dernières semaines, l'action de Tesla (qui était déjà au plus haut de tous les temps) a bondit de 50%, ajoutant $100 milliards de capital-action qui atteint $280 milliards. Rien qu'hier, l'action est montée de 11%. Sur une année, l'action a pris 550%. L'entreprise est la 14ème plus valorisée aux USA,

Certains ont calculé que la fortune d'Elon Musk dépasse ainsi celle de Warren Buffet.

Re: [véhicule électrique] L' aventure TESLA motors

par GillesH38 » 11 juil. 2020, 07:32

comme cette partie sur la substitution des fossiles est devenue largement HS effectivement, j'ai répondu sur un autre fil

Re: [véhicule électrique] L' aventure TESLA motors

par Jeudii » 11 juil. 2020, 06:43

GillesH38 a écrit :
10 juil. 2020, 22:43
Si tu penses qu'on va rapidement trouver une solution pour remplacer les fossiles, alors tu n'as aucune peur à avoir ni d'en manquer, ni d'en avoir en excès
Mon point est qu'on trouvera une solution bien avant avoir des contraintes géologiques fortes. Si c'est rapide au sens de dizaines d'années, on atténuera les conséquences que le réchauffement climatique aura, ainsi que les chances de déclencher une surprise genre dégazage catastrophique du méthane sous-marin et polaire. Aucune contrainte géologique forte n'existe dans les prochaines dizaines d'années.

(message reçu, c'est hs, j'arrête de répondre)

(LeLama: -pour pouvoir entrainer un réseau de neurone profond de plusieurs dizaines de couches, le gradient d'erreur ne doit pas passer par une accumulation de non linéarité; -supprimer des neurones au hasard permet d'explorer un espace de fonction exponentiellement plus grand que sans dropout; -la restriction suivi d'une expansion d'un set d'information vers lui même permet de dégager une représentation qui a des propriétés sémantiques; -l'apprentissage antagoniste peut être utilisé pour développer des méthodes génératives; -il existe des exemples adversaires constructibles; -il est possible de générer une production onirique https://www.deeplearningbook.org/)

Re: [véhicule électrique] L' aventure TESLA motors

par Remundo » 10 juil. 2020, 23:01

ah ça y est, Gillou est reparti en méga HS.

ce fil n'est pas là pour parler des fossiles et des silex... =D>

Re: [véhicule électrique] L' aventure TESLA motors

par GillesH38 » 10 juil. 2020, 22:43

Jeudi a écrit :
10 juil. 2020, 22:25
GillesH38 a écrit :
10 juil. 2020, 21:58
Jeudii a écrit :
10 juil. 2020, 21:36

Comme les pierres à silex, qui sont devenues bien trop chères pour être exploitées.
oui voila pareil, et donc les catastrophistes qui auraient prédit que le monde allait être couvert de pierres à silex empêchant de marcher sans se couper les pieds auraient été assez ridicules n'est ce pas :)
Il y a deux types de catastrophistes ici. Les catastrophistes qui auraient prédit qu’on ne pourrait plus avoir d’outils faute de silex, et les catastrophistes qui auraient prédit que les silex de plus en plus modernes finiraient par augmenter notre pouvoir sur l’environnement jusqu’à atteindre la capacité de détruire nos écosystèmes, et même pas en les attaquant à coup de silex mais par simple inadvertance dans l’utilisation de ces silex. Les catastrophistes qui prédisent que le monde sera noyé sous une couche de pétrole ou de silex, tu viens de l’inventer.
bah non je parle juste des conséquences de l'accumulation de silex qui supposent qu'on n'aurait rien eu pour les remplacer - ce qui est ridicule dans ta vision.

Si tu penses qu'on va rapidement trouver une solution pour remplacer les fossiles, alors tu n'as aucune peur à avoir ni d'en manquer, ni d'en avoir en excès, parce que ce serait ridicule de chercher à tout prix à extraire une resssource de plus en plus chère, si on a une meilleure solution, bien évidemment.

Donc ton hypothèse est très rassurante, dans la mesure où elle assure n'avoir ni crise de ressource, ni crise climatique.

Evidemment, cela suppose qu'elle soit juste ...

Re: [véhicule électrique] L' aventure TESLA motors

par Jeudi » 10 juil. 2020, 22:25

GillesH38 a écrit :
10 juil. 2020, 21:58
Jeudii a écrit :
10 juil. 2020, 21:36
GillesH38 a écrit :
10 juil. 2020, 19:57
Mais être sûr qu'il y a un pic demande, c'est pareil que de dire que ces ressources sont trop chères pour être exploitées un jour, donc tu peux oublier le "monstre climatique" et aller te coucher le coeur tranquille !
Comme les pierres à silex, qui sont devenues bien trop chères pour être exploitées.
oui voila pareil, et donc les catastrophistes qui auraient prédit que le monde allait être couvert de pierres à silex empêchant de marcher sans se couper les pieds auraient été assez ridicules n'est ce pas :)
Il y a deux types de catastrophistes ici. Les catastrophistes qui auraient prédit qu’on ne pourrait plus avoir d’outils faute de silex, et les catastrophistes qui auraient prédit que les silex de plus en plus modernes finiraient par augmenter notre pouvoir sur l’environnement jusqu’à atteindre la capacité de détruire nos écosystèmes, et même pas en les attaquant à coup de silex mais par simple inadvertance dans l’utilisation de ces silex. Les catastrophistes qui prédisent que le monde sera noyé sous une couche de pétrole ou de silex, tu viens de l’inventer.

Re: [véhicule électrique] L' aventure TESLA motors

par GillesH38 » 10 juil. 2020, 21:58

Jeudii a écrit :
10 juil. 2020, 21:36
GillesH38 a écrit :
10 juil. 2020, 19:57
Mais être sûr qu'il y a un pic demande, c'est pareil que de dire que ces ressources sont trop chères pour être exploitées un jour, donc tu peux oublier le "monstre climatique" et aller te coucher le coeur tranquille !
Comme les pierres à silex, qui sont devenues bien trop chères pour être exploitées.
oui voila pareil, et donc les catastrophistes qui auraient prédit que le monde allait être couvert de pierres à silex empêchant de marcher sans se couper les pieds auraient été assez ridicules n'est ce pas :)

Re: [véhicule électrique] L' aventure TESLA motors

par Jeudii » 10 juil. 2020, 21:36

GillesH38 a écrit :
10 juil. 2020, 19:57
Mais être sûr qu'il y a un pic demande, c'est pareil que de dire que ces ressources sont trop chères pour être exploitées un jour, donc tu peux oublier le "monstre climatique" et aller te coucher le coeur tranquille !
Comme les pierres à silex, qui sont devenues bien trop chères pour être exploitées.

Re: [véhicule électrique] L' aventure TESLA motors

par GillesH38 » 10 juil. 2020, 19:57

Jeudii a écrit :
10 juil. 2020, 17:04
GillesH38 a écrit :
10 juil. 2020, 06:00
Ton chiffre de 5000 Gt n'est apparemment tiré que de son graphique simplifié
Les sources sont indiquées sur le graphique.
GillesH38 a écrit :
10 juil. 2020, 06:00
C'est un ordre de grandeur (et tu te moques de l'imprécision des autres estimations !) de catégories peu claires :
Je ne moque pas de l'imprécision de tes auteurs. Je moque leur autosatisfaction de trouver (à peu près) le même résultat avec trois 'méthodes' dont les hypothèses sont incompatibles entre elles, et qui si elles étaient toutes vraies devraient conduire à un estimé inférieur à ce qui a déjà été extrait. J'ai beaucoup de mal à envisager que tu ne te rendes pas comptes à quel point ces sources sont faibles et sans crédibilité.
c'est surtout que tu argumentes de manière tellement allusive qu'on ne comprend rien à ce que tu dis

Par exemple tu dis
Jeudi a écrit :
09 juil. 2020, 23:55

C’est une façon de dire que j’ai lu leur article (pas toi donc...), leurs sources, et que bien entendu c’est n’importe quoi. Il citent trois auteurs en s’extasiant que les trois tombent sur des chiffres similaires. Dans le lot il y en a un qui part des réserves 2P, puis divise par cinq parce que les chiffres officiels sont sûrement truqués.

qui est ce qui divise par 5 les réserves 2P ????
GillesH38 a écrit :
10 juil. 2020, 06:00
ah mais si les réserves 2P correspondent à l'évaluation "la plus probable" des réserves ultimes, c'est quoi alors le chiffre donné des réserves ultimes ?
Les ressources actuellement inexploitables. Un meilleur nom serait 'ressource non conventionnelle", puisque c'était dans cette catégorie qu'étaient le gaz de schiste, les sables bitumineux, et la mer du nord dans les années 50.
Et ça a rajouté quoi aux ressources conventionnelles ?
GillesH38 a écrit :
10 juil. 2020, 06:00
D'autre part à t'entendre on s'attend à un pic de la demande de fossiles proche grâce à toutes les merveilles technologiques qui vont bientôt rendre la production d'électricité fossile ringarde (...) Quand on te lit, suivant ton humeur, tu es sur que ce sera l'un ...ou l'autre !
Hé bien clarifions tout ça. Oui je suis convaincu que ce sera un pic demande. Non je ne peux pas le prouver. Ce que je peux prouver hors de tout doute raisonnable c'est qu'il y a tout simplement trop de charbon pour un pic offre géologique avant qu'on ai émis plusieurs fois la quantité de CO2 du pire des scénarios du GIEC (même en comptant uniquement les ressources prouvées!). Cela ne prouve pas que tu as tort sur le pic offre un jour. Cela prouve juste qu'on ne peut pas compter sur des contraintes géologiques pour désamorcer le monstre climatique qu'on a mis en branle.
absolument pas, puisque tu n'as jamais prouvé que ces ressources seraient extractibles au rythme où il le faut , et seraient compétitives sur d'autres manière de produire de l'électricité.
Mais être sûr qu'il y a un pic demande, c'est pareil que de dire que ces ressources sont trop chères pour être exploitées un jour, donc tu peux oublier le "monstre climatique" et aller te coucher le coeur tranquille !

Haut