Kenya

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:D :geek: :ugeek: :ghost: :wtf: :-D :) :-) :-( :-o :shock: :? 8-) :lol: :-x :-P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: ;) ;-) :!: :?: :idea: :arrow: :-| :mrgreen: =D> #-o =P~ :^o [-X [-o< 8-[ [-( :-k ](*,) :-" O:) =; :-& :-({|= :-$ :-s \:D/ :-#
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est activée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Kenya

Re: Kenya

par energy_isere » 06 juin 2020, 10:06

Kenya : fin de la phase de production pilote de pétrole brut

Agence Ecofin 3 juin 2020

Bientôt le pétrole brut devrait couler à flot au Kenya. Les résultats à la fin de la phase pilote de production ouvrent la voie à l’exploitation proprement dite par les compagnies Tullow Oil et Africa Oil.

Au Kenya, Tullow Oil et Africa Oil viennent d’annoncer officiellement la fin de la phase pilote de production de pétrole dans les champs de la région de Lokichar. Ce programme qui a démarré en juin 2018 est la première étape du développement complet des ressources de la région. Il s’agit d’ailleurs d’une pratique standard notamment liée aux champs pétrolifères en onshore.

Selon un communiqué conjoint des deux entreprises, le programme a rempli sa fonction de projet pilote en fournissant des données techniques essentielles et une expérience logistique et opérationnelle importante.

« Le projet pilote a permis au pétrole kenyan d'être commercialisé et reconnu sur les marchés mondiaux.Il a en outre donné aux entrepreneurs locaux la possibilité de participer au transport du pétrole brut en mettant l'accent sur des pratiques sûres pour l'industrie », a déclaré Mark MacFarlane, directeur de l'exploitation de Tullow.

La production a atteint environ 2 000 barils par jour. Le pétrole est transporté par camions de Lokichar vers le port de Mombasa où il est stocké, avant d’être exporté notamment vers l’Asie.
https://www.agenceecofin.com/production ... trole-brut

Re: Kenya

par energy_isere » 09 mai 2020, 09:42

Kenya : le pays désormais autosuffisant en électricité grâce aux énergies renouvelables

Agence Ecofin 4 Mai 2020

Le Kenya a atteint l’autosuffisance avec la mise en service de plusieurs centrales supplémentaires d’énergies renouvelables. Le pays a désormais une capacité de production électrique de 2 400 MW pour un pic de demande de 1 900 MW et une capacité installée de 2 818 MW.

« La raison principale de cette situation est la mise en service de la nouvelle centrale éolienne de Turkana et de la centrale solaire de Garissa. Le Kenya a désormais un parc constitué à hauteur de 90 % de renouvelable (éolienne, solaire, géothermique) pour seulement 10 % de thermique », a affirmé Patrick Obath, un consultant en énergie et directeur associé à Adam Smith International Africa.

Avec l’entrée en service de ces deux centrales, la production d’énergie à partir de sources éoliennes a presque quintuplé, passant de 375,6 GWh à 1 562,7 GWh par an, pendant que la production des centrales solaires est passée de 13,7 GWh à 92,3 GWh.
https://www.agenceecofin.com/production ... ouvelables

Re: Kenya

par energy_isere » 14 mars 2020, 16:27

Kenya : la KenGen lance un appel d’offres pour la construction d’une usine de fabrication de panneaux solaires

Agence Ecofin 12 mars 2020

La KenGen, la compagnie de production électrique du Kenya vient de lancer un appel d’offres pour la construction d’une usine de fabrication de panneaux solaires. L’infrastructure qui pourra initialement fabriquer des équipements d’une capacité totale de 10 MW par an sera implantée sur le site de la centrale électrique de Tana dans le comté de Murang’a.

Le cocontractant sélectionné livrera l’usine clé en main en prenant en compte toutes les phases de sa mise en place, de la conception à la construction en passant par l’acquisition des équipements. Le projet inclut également la construction d’un entrepôt capable d’abriter l’équivalent de deux ans de production de l’usine. Les candidats intéressés ont jusqu’au 20 avril prochain pour faire parvenir leurs offres.

La mise en place de cette usine vise à accélérer le plan de développement de l’énergie solaire, mis en place par le gouvernement.
https://www.agenceecofin.com/solaire/12 ... x-solaires

Re: Kenya

par energy_isere » 08 févr. 2020, 13:06

Kenya : signature du contrat de rachat de production de la centrale éolienne de Bahari (90 MW)

Agence Ecofin 7 fev 2020

La Kenya Power & Lightning Company vient de signer un accord de rachat de la production de la centrale éolienne de Bahari. L’agrément sera valide sur 20 ans. L’infrastructure aura une capacité de 90 MW et sera implantée à Mpeketoni, dans la région côtière de Lamu.

Les travaux de sa construction seront assurés par Elicio NV réuni au sein d’un consortium avec le développeur Kenwind. Les deux entreprises ont obtenu auprès du gouvernement kényan, le développement, la construction et l’exploitation de la centrale qui sera leur propriété.

Selon Elicio NV, la conclusion de ce contrat de rachat d’énergie facilitera la mobilisation des fonds nécessaires au projet. La centrale éolienne est, en effet, prévue pour coûter 180 millions $. Les travaux sont prévus pour débuter en 2022.

La centrale éolienne de Bahari sera la troisième en termes de puissance dans le pays derrière la centrale éolienne du lac Turkana (310 MW) inaugurée l’été dernier et le parc éolien de Kipeto (100 MW) qui est toujours en construction.
https://www.agenceecofin.com/eolien/070 ... hari-90-mw

Re: Kenya

par energy_isere » 01 févr. 2020, 12:23

Kenya : 200 MW d’électricité seront importés d’Éthiopie pour baisser le coût de l’énergie

Agence Ecofin 30 janv 2020

Le Kenya ambitionne d’importer cette année 200 MW d’électricité en provenance d’Éthiopie. Cette solution a pour objectif d’obtenir une baisse du coût de l’énergie en réduisant son exposition aux centrales thermiques.

Les deux pays ont un accord d’échange de 400 MW qui jusqu’ici n’a pas été mis en œuvre, faute d’infrastructure d’interconnexion commune. Un problème désormais résolu puisque le Kenya après plusieurs années de retard finalise sa partie de l’interconnexion de 1 125 km qui relie les deux pays.

Dans l’accord, chaque partie a convenu de construire sa part des lignes électriques dont 606 km parcourent le Kenya. Avec l’achèvement des travaux au Kenya, la ligne de 500 kV qui s’étend entre Wolayta Sodo en Éthiopie et Suswa au Kenya entrera en service.

En plus de cette importation, le Kenya compte également sur les minicentrales électriques pour faire face au déficit que pourrait engendrer le démantèlement de certaines unités de production géothermique du site d’Olkaria.

« Cette année (2020), nous bénéficierons d’un accord bilatéral de 200 MW depuis l’Éthiopie, 3,6 MW du mini-barrage de KTDA Mathioya et 0,5 MW du mini-barrage de Kianthumbi. Nous effectuerons également le démantèlement des unités 1 et 2 du parc géothermique d’Olkaria 1, d’une capacité de 30 MW », a affirmé Pavel Oimeke, le directeur général de l’Energy and Petroleum Regulatory Authority.
https://www.agenceecofin.com/distributi ... -l-energie

Re: Kenya

par energy_isere » 09 janv. 2020, 00:50

Suite de ce post du 14 juillet 2018 viewtopic.php?p=2270629#p2270629

Le parc solaire PV de Garissa de 50 MW construit par les chinois est maintenant complétement opérationnel.
China commissions 50 MW solar plant in Kenya

The Garissa Solar Plant has increased the share of renewable energy to the grid to 93 per cent, setting the stage for cheaper electricity in Kenya.

The project, which will diversify the country’s power generation mix and reduce energy costs, is the first plant that Kenya commissioned as a major project to harness its solar energy resource.

The construction of the 50 MWp Garissa Solar Photovoltaic Power Plant was completed by the China Jiangxi Corporation for International Economic and Technical Co-operation (CJIC).

The plant consists of 200,200 solar panels connected to inverters and installed on an area of 85 hectares.

Zhang Jian, the representative of CJIC in Kenya, said: “I am very proud that the project [that] has been successfully completed and is equipped with state-of-the-art equipment. We hope it will serve Kenya for the next 25 years.”

Kenya has acquired the solar plant, which was recently inaugurated in the presence of the authorities.

The plant is located in Mbalambala, in Garissa County in eastern Kenya.

The inauguration took place in the presence of President, Uhuru Kenyatta, and the authorities of Garissa County.

Garissa smashes the solar frontier with a 25-year PPA
The project was developed by the Kenya Rural Electrification Authority. This public institution has signed a 25-year Power Purchase Agreement (PPA) with Kenya Power (KPLC), the company that provides the electricity utility.

Under the contract, KPLC will purchase a kWh of electricity at 12 shillings ($0.12), which is currently 8 shillings ($0.07) less than electricity generated from diesel, the main source of power in Garissa County.

The solar power plant, which is connected to the grid, is expected to supply 70,000 households in Garissa or about 350,000 people.

This represents almost half of the county’s population.

The project required an investment of Sh13 billion (just over $128.5mn). The Kenya Rural Electrification Authority relied on funding from Exim Bank of China to build the Garissa Solar Photovoltaic Power Plant.
https://www.powerengineeringint.com/202 ... -in-kenya/

Re: Kenya

par energy_isere » 16 nov. 2019, 10:53

Kenya : la BAD ne financera pas la centrale à charbon de Lamu (1 050 MW)

Agence Ecofin 14 nov 2019

La Banque africaine de développement (BAD) vient d’annoncer qu’elle ne financera pas le projet de centrale à charbon de Lamu au Kenya ni aucune autre centrale à charbon d’ailleurs, rapporte Reuters. La BAD « n’ira pas plus loin avec la transaction relative à la centrale de Lamu et n’envisage pas de financer de tels projets à l’avenir », a affirmé Wale Shonibare, le vice-président de la banque pour l’énergie.

D’une capacité de 1 050 MW, la centrale de Lamu est un projet porté par un investisseur chinois à l’est du Kenya. Sa situation, près d’un site du patrimoine mondial de l’Unesco, et le type de combustible utilisé ont fait qu’il a été suspendu par un tribunal environnemental local.

La BAD n’est pas la seule institution à refuser de financer ce type de centrales. Les assureurs, les institutions de développement et les banques, par douzaine, se détournent de ce type de financement à cause du risque de dévalorisation encouru par ces actifs.
https://www.agenceecofin.com/investisse ... u-1-050-mw

Re: Kenya

par energy_isere » 02 nov. 2019, 09:29

Kenya: 80 MW de nouvelles centrales solaires en perspective...

Agence Ecofin 29 oct 2019

Le producteur indépendant d’énergie Kenergy Renewables vient de signer un accord avec le gouvernement du comté de Laikipia pour la construction d’une centrale solaire de 40 MW dans le township de Rumuruti. Le site de 121 hectares devant accueillir l’installation a déjà été mis à disposition par les autorités locales.

Selon Khilna Dodhia, la directrice exécutive de Kenergy, la construction de l’infrastructure durera 10 mois et créera 100 emplois temporaires, et 20 définitifs. Son coût a été estimé à 52 millions $. Selon la responsable, sa compagnie « couvrira tous les frais de production, tandis que le gouvernement fournira l’assistance nécessaire, entre autres pour l’obtention du permis de construction de l’infrastructure. »

Des mesures ont d’ailleurs déjà été prises avec le gouvernement central à Nairobi pour l’obtention de ce permis de construire. L’entreprise a signé dans ce cadre, un accord de rachat d’électricité avec la Kenya Power pour céder la production de la centrale à 8 cents de dollars le kilowattheure.

Dans le même temps, la compagnie chinoise Enara Capital a fait part de son ambition de construire une centrale solaire de 40 MW dans le pays.

Rappelons que le Kenya veut passer d’un taux d’électrification de 70 % en 2017 à l’accès universel à l’énergie en 2020. Le pays a l’un des mix énergétiques les plus écologiques du continent.
https://www.agenceecofin.com/solaire/29 ... erspective

Re: Kenya

par energy_isere » 05 oct. 2019, 10:53

Kenya: 106 millions $ obtenus pour construire 80 MW de centrales solaires

Agence Ecofin. 3 oct 2019

Le Kenya vient d’obtenir un financement de 106 millions $ pour la construction de deux centrales solaires d’une capacité combinée de 80 MW. Ce financement a été alloué à parts égales par la Banque européenne d’investissement (BEI) et l’Agence de développement des Pays-Bas (FMO).

Les infrastructures bénéficiaires de cette allocation, sont la centrale solaire de Radiant et celle d’Eldosol qui seront implantées près de la ville d’Eldoret dans le comté d’uasin Gishu à l’ouest du pays.

D’une capacité de 40 MW, la centrale de Radiant est construite par un consortium éponyme réunissant Frontier Investment Management, Selenkei Investment, Cedate, Interpro International et Paramount Universal Bank. Son coût de mise en place a été estimé à 70 millions $ et sa production alimentera le réseau électrique national. Un accord de rachat d’électricité a d’ailleurs été conclu avec la Kenya Power qui rachètera la production de la centrale à 12 cents de dollar le kilowattheure.

Le consortium Radiant mettra également en place la centrale solaire d’Eldosol. L’infrastructure d’une capacité de 40 MW sera composée de 140 800 panneaux solaires et sera connectée au réseau grâce à un transformateur moyen voltage 400V et 22 kV de capacité. Un accord de rachat d’électricité a également été conclu dans ce cadre.

Les deux centrales sont prévues pour être achevées dès 2020.
https://www.agenceecofin.com/solaire/03 ... s-solaires

Re: Kenya

par energy_isere » 27 sept. 2019, 23:16

Le Kenya, bientôt 7ème producteur mondial d’énergie géothermique avec un parc de 1 000 MW

Agence Ecofin. 27 sept 2019

La capacité installée de centrales géothermiques au Kenya atteindra les 1 000 MW d’ici la fin de l’année 2019, selon Charles Keter (photo), le ministre de l’Energie. Le responsable a en effet confié aux journalistes que ce cap sera atteint avec l’entrée en service imminente d’une centrale de 165 MW.

« Cette nouvelle centrale portera la capacité des centrales géothermiques installées dans notre pays à 1 000 MW. Elle nous mettra également en 7ème position mondiale, en termes de puissance géothermique », a affirmé M. Keter.

Le Kenya priorise cette source d’énergie selon le responsable, parce qu’elle est moins chère et abondante, spécialement dans cette région de la vallée du rift. Le pays qui produit plus de 80 % de son électricité à partir de sources renouvelables, entend exclure totalement les sources d’énergie fossile telles que le charbon. Récemment, il a d’ailleurs mis hors service, la centrale à charbon d’Iberafrica d’une capacité de 56 MW. En outre, il est prévu que les accords de rachats d’électricité conclus avec les centrales thermiques ne soient pas renouvelés à leur expiration.
https://www.agenceecofin.com/geothermie ... e-1-000-mw

Re: Kenya

par Raminagrobis » 27 août 2019, 09:19

J'achète :-D

Re: Kenya

par energy_isere » 27 août 2019, 00:02

Suite de ce post du 22 janvier 2019 http://www.oleocene.org/phpBB3/viewtopi ... 9#p2279379
Le Kenya célèbre l'exportation de ses premiers barils de pétrole

AFP parue le 26 août 2019

Le Kenya a célébré lundi l'exportation de ses premiers barils de pétrole dans le cadre du programme pilote d'exploitation de ses gisements dans le nord-ouest du pays, soit 200 000 barils achetés par une société chinoise et destinés à la Malaisie.

Lors d'une cérémonie dans le port de Mombasa, le président kényan, Uhuru Kenyatta, a déployé le drapeau national à bord du tanker qui va transporter les 200 000 barils de pétrole, dont la vente à la société chinoise ChemChina pour 1,2 millions de dollars avait été annoncée le 1er août. "Il y a des moments particuliers qui marquent un tournant dans le destin de notre nation", a déclaré M. Kenyatta lors de la cérémonie. "La première exportation de pétrole brut par notre nation est un de ces moments particuliers dans notre histoire en tant que peuple et pays".

La découverte de pétrole commercialement exploitable au Kenya a été annoncée en 2012 par la société britannique Tullow, qui est également chargée de l'exploitation. Les réserves exploitables dites "probables" sont estimées à 560 millions de barils. Dans le cadre d'un programme pilote, le Kenya a débuté en juin 2018 le transport par la route d'environ 2 000 barils par jour depuis les gisements situés dans le Turkana, région aride du nord-ouest du pays, vers le port de Mombasa, à plus de 1 000 kilomètres de là.

La production de brut kényan n'atteindra son rythme de croisière qu'après la construction en cours d'un oléoduc de près de 900 km qui doit relier un port en construction à Lamu (est) et permettra de transporter environ 100 000 barils par jour jusqu'à l'océan Indien.

Le programme pilote avait été retardé en raison de désaccords sur le partage des futurs revenus pétroliers. Un accord avait finalement été trouvé sur la répartition : 75% pour le gouvernement national, 20% pour le comté du Turkana et 5% pour les communautés locales.
https://www.connaissancedesenergies.org ... ole-190826

200 000 barils de pétrole, dont la vente à la société chinoise ChemChina pour 1,2 millions de dollar


:roll: il y a comme un bug la!

Re: Kenya

par energy_isere » 10 août 2019, 11:29

Suite de ce post du 1er avril 2017 http://www.oleocene.org/phpBB3/viewtopi ... 05#p400605
Kenya: la première unité d'Olkaria V est entrée en service

Agence Ecofin 29 juillet 2019

Au Kenya, la KenGen, la compagnie nationale de production électrique, a annoncé avoir raccordé la première unité de production de la centrale géothermique d’Olkaria V au réseau électrique. Cette opération permet au réseau de disposer d’une capacité supplémentaire de 86,6 MW.

La seconde unité, d’une capacité équivalente est prévue pour entrer en service très bientôt. La centrale électrique d’Olkaria V a en effet, une capacité prévue de 173 MW.

Après l’entrée complète en service d’Olkaria V, le Kenya aura une production d’énergie géothermique de 849 MW pour un potentiel de 14 900 MW. Le pays produit environ 50% de son énergie grâce à la géothermie, principalement implantée sur le site d’Olkaria.

Le Kenya est actuellement, le premier pays africain en termes de production d’électricité géothermique et le neuvième au monde. Il ambitionne d'ajouter 1 745 MW de ce type de centrale d’ici 2025 à son réseau électrique. La construction de la centrale d’Olkaria VI, d’une capacité de 140 MW, a d’ailleurs, déjà été engagée
https://www.agenceecofin.com/geothermie ... en-service

Re: Kenya

par energy_isere » 20 juil. 2019, 10:02

Les Chinois vont mener une étude de faisabilité et d'identification d'un site adéquat pour une centrale nuke de 1000 MW au Kenya.
Chinese to start work on nuclear plant in Kenya

July 17, 2019

Kenya's dream of generating nuclear energy is getting closer after a Chinese firm was given a contract to conduct research and settle on a location for a nuclear plant, from a choice of either the Indian Ocean or lakes Turkana and Victoria.

The Nuclear Power and Energy Agency (NuPEA) inked a Sh50 million deal with China National Nuclear Corporation (CNNC) to settle on the best location between the three options.

The two year study is the first step in actualizing a plan to build a 1,000 megawatt (MW) capacity nuclear power plant by 2027.


The plant is expected to be built at a cost of Sh1.5 billion and has received some skepticism from government officials in the Ministry of Energy who insist nuclear energy should only be used as a last resort.

The development has come just a few days after ODM Leader Raila Odinga championed calls to have nuclear energy during the funeral of lawyer Karanja Kabage - who was also an expert on the matter.

Odinga also spoke of the hostility his call for nuclear energy had faced when, as the Minister of Energy, he proposed the project - many Kenyans labeling him a bomb-maker.

Nuclear plants, despite their benefits of low-cost and reliable energy, require high level safety standards and a simple mistake could result in a generational disaster.
https://www.pulselive.co.ke/news/china- ... ar/sz24stn

Re: Kenya

par energy_isere » 19 juil. 2019, 21:52

suite de ce post du 29 sept 2018 http://www.oleocene.org/phpBB3/viewtopi ... 4#p2272894
:smt038
Le Kenya inaugure le plus grand parc éolien d'Afrique (Turkana)

AFP parue le 19 juill. 2019

Le président kényan Uhuru Kenyatta a inauguré vendredi le plus grand parc éolien d'Afrique, 365 éoliennes situées dans une zone semi-désertique du nord du Kenya et qui produisent plus de 15% des besoins en électricité du pays.

Construit dans une vallée aux paysages lunaires sur la rive est du lac Turkana, et dans un corridor naturel considéré comme un des endroits les plus venteux au monde, ce projet de 680 millions de dollars (600 millions d'euros) représente le plus grand investissement privé de l'histoire du Kenya.

"Aujourd'hui, nous avons à nouveau haussé la barre pour le continent alors que nous inaugurons le plus grand parc éolien" d'Afrique, a déclaré le président Kenyatta lors d'une cérémonie sur le site du projet.

"Sans aucun doute, le Kenya est en train de devenir un leader mondial en matière d'énergie renouvelable", a-t-il ajouté, au moment d'inaugurer ce projet qui a connu de nombreux contretemps, notamment lors des négociations en amont de la construction et pour la connexion du parc éolien au réseau électrique.

Bien plus ambitieux qu'ailleurs en Afrique, ce projet éolien est suivi de très près car vu comme un test pour les investissements à grande échelle dans les énergies renouvelables sur le continent, où la demande en énergie est de plus en plus grande sur fond de rapides croissances économique et démographique.

Le parc éolien produit déjà 310 mégawatts, plus de 15% des besoins en électricité du pays, où le prix élevé du courant et le manque de fiabilité du réseau sont un frein au développement des manufactures.

- 'Corridor du Turkana' -

Le Kenya produit déjà l'essentiel de son énergie grâce à l'hydroélectrique, la géothermie ou l'éolien, et ce nouveau parc s'inscrit dans le cadre de sa volonté de produire 100% de son énergie grâce à des sources renouvelables d'ici à 2020.

Les défenseurs de l'environnement estiment toutefois que le gouvernement trahit cette volonté avec un projet de centrale à charbon sur la côte, dans le comté de Lamu, qui a toutefois été suspendu par la justice et est jugé inutile par de nombreux observateurs.

L'installation des éoliennes, à un rythme de plus d'une éolienne par jour, a été achevée en avance sur le planning.

Hautes de près de 50 mètres et fabriquées par le Danois Vestas, elles ont été transportées par la route depuis le port de Mombasa, à quelque 1.200 kilomètres de là. Le modèle d'éolienne a été dessiné pour que ses différentes pièces puissent s'emboîter "comme des poupées russes", et ainsi faciliter leur transport, selon Vestas.

Quelque 200 kilomètres de piste ont été recouverts de tarmac, permettant de réduire drastiquement la durée du trajet. Plus de 2.000 trajets ont finalement été nécessaires pour acheminer tout le matériel jusqu'au bord du lac Turkana, surnommé la "mer de Jade" pour ses célèbres reflets.

Ces éoliennes ont été spécialement conçues pour endurer les vents du "corridor du Turkana", formé par le relief et qui offre toute l'année des conditions de vent optimales. Au point d'être jusqu'à deux fois plus efficaces que pour des projets éoliens similaires en Europe et en Amérique.

"C'est sans précédent, c'est un des endroits les plus venteux au monde, et ce de manière régulière", a décrit à l'AFP Rizwan Fazal, directeur exécutif du projet Lake Turkana Wind Power.

- 'Signal fort' -

Le parc éolien a été achevé en mars 2017, mais n'a pu être connecté au réseau électrique kényan que 18 mois plus tard, en septembre 2018. En cause, des problèmes dans le financement de la ligne électrique ad hoc de 428 kilomètres, ainsi que pour l'acquisition de terrains pour la construire, des responsabilités incombant à l'Etat.

"Le parc a été construit à temps, mais on ne peut opérer le projet que si on peut amener l'énergie au client", a souligné Catherine Collin, directrice pour l'Afrique de l'Est à la Banque européenne d'investissement.

Le projet a bénéficié d'un prêt de 200 millions de dollars (178 millions d'euros) de l'Union européenne et du financement d'un consortium de sociétés européennes et africaines.

"C'est clairement un jour historique", s'est lui réjoui M. Fazal. "Cela envoie un signal fort au sujet du Kenya: nous sommes mûrs pour des projets de cette ampleur".
https://www.connaissancedesenergies.org ... e-190719-0

Haut