Maroc / énergie - environnement

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:D :geek: :ugeek: :ghost: :wtf: :-D :) :-) :-( :-o :shock: :? 8-) :lol: :-x :-P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: ;) ;-) :!: :?: :idea: :arrow: :-| :mrgreen: =D> #-o =P~ :^o [-X [-o< 8-[ [-( :-k ](*,) :-" O:) =; :-& :-({|= :-$ :-s \:D/ :-#
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est activée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Maroc / énergie - environnement

Re: Maroc / énergie - environnement

par energy_isere » 31 oct. 2020, 14:59

Maroc : Chariot reçoit le soutien de deux institutions financières pour le développement de la découverte Anchois

Image

Agence Ecofin. 28 oct 2020

L’explorateur britannique Chariot Oil & Gas, a annoncé que son projet gazier offshore Anchois, situé au Maroc a attiré deux institutions financières, qui envisagent d’octroyer des fonds d’une valeur allant de 300 à 500 millions $.

Chariot Oil & Gas a reçu deux lettres de manifestation d’intérêt (EOI) non contraignantes de Africa Finance Corporation (AFC), une institution financière multilatérale de développement panafricaine, et d’une banque d’investissement multinationale, dont le nom n’a pas été précisé, pour le financement du projet gazier offshore Anchois au Maroc.

« Suite à la récente mise à niveau des ressources d’Anchois, je suis très heureux d’annoncer que nous avons reçu des lettres de manifestation d’intérêt de deux prêteurs institutionnels très réputés, dont Africa Finance Corporation qui a joué un rôle essentiel en aidant à débloquer certains des projets énergétiques parmi les plus prometteurs d’Afrique […]. », a déclaré Adonis Pouroulis, PDG par intérim de Chariot Oil & Gas.

La valeur des deux EOI devrait être de l’ordre de 300 à 500 millions de dollars et permettra également de confirmer Lixus, une autre licence d’exploration gazière, comme un atout stratégique important, avec de solides références en matière d’environnement, de société et de gouvernance (ESG). Tout cela aidera le Maroc à avoir une économie à faible émission de carbone et à satisfaire la demande locale grandissante en énergie au cours des 20 prochaines années.
https://www.agenceecofin.com/investisse ... te-anchois

Re: Maroc / énergie - environnement

par energy_isere » 24 oct. 2020, 09:37

Maroc: 5,65 milliards $ ont été investis dans le renouvelable en 10 ans et une somme équivalente est encore prévue

Agence Ecofin 20 oct 2020

Le royaume chérifien a investi 5,65 milliards $ dans les énergies renouvelables au cours de la décennie écoulée afin de garantir la satisfaction de ses besoins et d’écarter le spectre des délestages. Il prévoit également d’investir un montant équivalent au cours des prochaines années.

Le ministre marocain de l’Energie, Aziz Rabbah (photo) a annoncé que son pays a investi plus de 5,65 milliards $ dans les énergies renouvelables au cours des dix dernières années. Selon le responsable, le pays s’apprête à investir encore un montant équivalent dans le sous-secteur au cours des prochaines années.

« Ce sont des investissements importants qui seront réalisés dans la production électrique afin que le Maroc ne souffre plus de déficit et que nous ne revivions plus les délestages de 2009 », a affirmé le responsable.

Selon lui, le gouvernement et l’Office national de l’eau et de l’électricité ont fait des investissements significatifs pour fournir de l’énergie aux consommateurs industriels, mais également aux ménages. Selon les données du Conseil économique, social et environnemental du royaume, ce dernier a le potentiel de satisfaire 96 % de sa demande d’ici 2050.

Le pays a pour objectif d’allouer une part de 52 % du mix énergétique au renouvelable à l’horizon 2030, mais le roi Mohamed VI a récemment affirmé que cette ambition devrait être revue à la hausse.
https://www.agenceecofin.com/investisse ... ore-prevue

Re: Maroc / énergie - environnement

par energy_isere » 17 oct. 2020, 10:03

Maroc : Sound Energy obtient une prolongation de deux ans sur sa licence d’exploration Sidi Moktar


Agence Ecofin 13 oct 2020

Sound Energy a annoncé qu’elle a obtenu une extension de deux ans sur son permis onshore Sidi Moktar au Maroc. Cette décision des autorités du royaume permettra à la compagnie britannique de poursuivre ses activités d’exploration largement perturbées par la pandémie du coronavirus.

Image

Mardi, la compagnie pétrogazière britannique Sound Energy a obtenu une prolongation de deux ans sur son permis d’exploration onshore Sidi Moktar, qui couvre une superficie de 4 711 km2, dans le bassin d’Essaouira au centre du Maroc. Cette nouvelle extension a été approuvée par l’Office National des Hydrocarbures et des Mines (ONHYM) et arrivera à expiration en octobre 2022.

Celle-ci devrait permettre à l’entreprise de poursuivre ses activités d’exploration qui avaient été retardées tout le long de cette année, à cause de la Covid-19.

« Nous ne sommes pas les seuls à faire face aux perturbations provoquées par la Covid-19 et nous sommes heureux que l’ONHYM ait signé un amendement pour prolonger la période initiale d’exploration de deux ans […]. Nous continuons d’attendre avec impatience de débloquer le potentiel gazier qui, selon nous, existe dans cette zone », a commenté Mohammed Seghiri, Directeur général de Sound Energy.

La société dont les activités sont centrées sur l’Afrique du Nord, détient une participation de 75 % sur la licence Sidi Moktar et l’ONHYM les 25 % restants. La licence est au cœur des projets marocains visant à doper la production gazière, car elle a permis de détecter plusieurs failles abritant du gaz dont Kechoula, Koba-1 et Kamar-1.
https://www.agenceecofin.com/exploratio ... idi-moktar

Re: Maroc / énergie - environnement

par energy_isere » 12 sept. 2020, 10:50

Maroc : le potentiel de ressources récupérables de la découverte Anchois porté à plus de 1 Tcf de gaz

Agence Ecofin 7 sept 2020

La société d’exploration NSAI a publié une mise à jour des données exploitables de la licence Lixus, dans laquelle il précise que la découverte Anchois-1 abrite potentiellement plus de 1 Tcf de gaz naturel. D’autres ressources en perspectives sont en cours d’évaluation sur le site.

Image

Au Maroc, le contractant Netherland Sewell & Associates Inc. (NSAI) a opéré une nouvelle évaluation indépendante de la découverte Anchois-1, située sur la licence offshore de Lixus, à partir d’un retraitement des données 3D de la découverte. Cette opération a permis de porter à plus de 1 tcf les ressources gazières récupérables de la découverte. Ceci, à raison de 361 milliards de pieds cubes de ressources contingentes 2C et 690 milliards de pieds cubes de ressources prospectives 2U.

Cela représente une augmentation de 148 % par rapport à l’estimation précédente.

Les travaux ont également permis de révéler la possibilité de forer à faible coût certaines cibles de la licence, en fonction des liquidités disponibles.

Par ailleurs, Chariot Oil and Gas, qui contrôle le périmètre, a annoncé qu’elle continue d’identifier, d’évaluer et de quantifier d’autres perspectives sur la licence Lixus, à partir des données retraitées du site.

La licence de Lixus couvre une superficie d’environ 2 390 km2, avec des profondeurs d’eau allant du littoral à 850 m. La zone a fait l’objet d’une exploration antérieure avec des données sismiques 3D couvrant environ 1 425 km2 pour quatre puits d’exploration, y compris la découverte de gaz d’Anchois. Chariot y possède un statut d’opérateur avec 75 % d’intérêts. Le reste appartient à la société publique des hydrocarbures (ONHYM).
https://www.agenceecofin.com/exploratio ... tcf-de-gaz


1 Tcf c'est 28 milliards de m3.

Re: Maroc / énergie - environnement

par energy_isere » 12 sept. 2020, 08:59

Maroc : la construction de la centrale éolienne de Taza (150 MW) a été entamée

Agence Ecofin 10 sept 2020

Au Maroc, EDF et Mitsui ont lancé la première phase de construction de la centrale de Taza. À la fin de cette phase, l’infrastructure d’une capacité totale de 150 MW pourra en générer 87 qui seront cédés au réseau électrique national par le biais de l’ONEE.

Au Maroc, les travaux de construction de la première phase du projet éolien de Taza démarrent. Cette annonce a été faite par le Français EDF et le Japonais Mitsui qui développent ensemble la centrale.

Située au nord du Maroc, elle aura, à son achèvement, une capacité de 150 MW. La première phase qui est en cours de démarrage permettra la mise en place de 87 MW. Le financement du projet a été apporté par la Banque japonaise pour la coopération internationale (JBIC), la Nippon Export and Investment Insurance (NEXI), Sumitomo Mitsui Banking Corporation (SMBC), la MUFG Bank et la Bank of Africa.

L’électricité produite par la centrale sera cédée à l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (Onee) sur une période de 20 ans. « Ce projet confirme notre engagement à accompagner le Royaume du Maroc dans sa politique ambitieuse de transition énergétique. Il s’inscrit également dans la stratégie CAP 2030 du groupe EDF qui a pour ambition de doubler ses capacités de renouvelables dans le monde en les faisant passer de 28 GW à 50 GW nets entre 2015 et 2030 », a affirmé Bruno Bensasson, le PDG d’EDF Renouvelables.
https://www.agenceecofin.com/eolien/100 ... te-entamee

Re: Maroc / énergie - environnement

par energy_isere » 05 sept. 2020, 10:18

Maroc: Siemens Gamesa obtient la fourniture des turbines éoliennes de la centrale de Boujdour (301 MW)

Agence Ecofin 3 sept 2020

Siemens Gamesa Renewable a obtenu le contrat de fourniture et d’installation des turbines de la centrale éolienne de Boujdour au Maroc. L’infrastructure d’une capacité de 301 MW devra ainsi être achevée en 2022.

Siemens Gamesa Renewable Energy a signé un contrat de fourniture de turbines électriques d’une capacité combinée de 301 MW au Maroc. La commande obtenue auprès du consortium composé par Nareva et Enel Green Power, permettra la mise en place de la centrale éolienne de Boujdour. Le parc fait partie d’un projet éolien intégré d’une capacité combinée de 850 MW, obtenu par le consortium en 2016.

Siemens Gamesa devra fournir, transporter, et installer 87 turbines éoliennes SG 3.4-132. Le contrat inclut également le test des turbines et leur maintenance pour une durée de 5 ans. Ainsi, la centrale devrait être achevée et entrer en service au troisième trimestre 2022.

Siemens Gamesa est l’un des acteurs majeurs du marché éolien au Maroc. Il a mis en place en 2017 dans le royaume une usine de production de turbines éoliennes à Tanger.
https://www.agenceecofin.com/eolien/030 ... our-301-mw

Re: Maroc / énergie - environnement

par energy_isere » 29 août 2020, 09:10

Maroc: Siemens Gamesa veut faire passer son portefeuille de centrales éoliennes à 1 GW

Agence Ecofin 26 août 2020

Au Maroc, Siemens Gamesa qui développe 72 % des centrales éoliennes du pays ambitionne de faire passer son portefeuille à 1 GW. La compagnie a déjà obtenu la mise en place de 850 MW de centrales éoliennes auprès de l’ONEE.


Au Maroc, l’énergéticien Siemens Gamesa ambitionne de faire passer son portefeuille de centrales éoliennes à 1 GW. « Aujourd’hui, nous avons 180 MW en construction à Midlet, dans le cadre de l’accord-cadre de 850 MW signé avec l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE). Dans ce contexte, nous sommes impatients de franchir les étapes suivantes, ce qui nous permettra d’atteindre plus de 1 GW dans le pays », a affirmé Sonia Adnane, la directrice de communication Afrique de Siemens Gamesa.

La compagnie est une partenaire de choix du royaume dans la mise en place de sa politique énergétique. Il ambitionne en effet de produire 42 % de son énergie à partir du renouvelable d’ici fin 2020 et de faire passer cette part à 52 % d’ici 2030.

Actuellement, Siemens Gamesa détient plus de 72 % des marchés attribués par le royaume dans le cadre de cette politique.
https://www.agenceecofin.com/eolien/260 ... nes-a-1-gw

Re: Maroc / énergie - environnement

par energy_isere » 20 juin 2020, 11:23

Le Maroc octroie une licence d’exploration à une filiale du pétrolier américain ConocoPhillips

Agence Ecofin 16 juin 2020

La filiale marocaine de ConocoPhillips vient de se voir octroyer un important périmètre d’exploration dans le nord du pays. Elle a deux ans pour établir une base de données solide sur les potentialités en 2D de la zone, qui a déjà fait l’objet de plusieurs découvertes de pétrole et de gaz.

Au Maroc, l’office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) vient d’attribuer des droits d’exploration de la zone côtière de Mesorif dans le nord du pays, à Conocophillips Morocco Ventures (CMV), la filiale locale de la société américaine ConocoPhillips. Un document a été signé par Amina Benkhadra, patronne de la société publique des hydrocarbures et ancienne ministre du Pétrole et Melissa Anne Coleman, directrice de CMV.

Le permis couvrira une période de deux ans. Le bénéficiaire effectuera des études géologiques et géophysiques pendant la première année et l’acquisition de données 2D pendant la deuxième année.

« Cette signature marque une nouvelle entrée de ConocoPhillips dans le royaume chérifien depuis la fusion de Conoco et Phillips en 2001. Chacune de ces sociétés avait mené des travaux d’exploration au Maroc entre 1970 et 2000 », a déclaré l’ONHYM sur son site internet.

Le bassin de Mesorif est déjà couvert par plus de 7 400 km de lignes sismiques 2D et 175 km² de lignes sismiques 3D. Plusieurs découvertes importantes de pétrole et de gaz naturel y ont été faites par le passé. Au cours des dernières années, le Maroc a été l’un des pays africains qui ont attiré le plus de compagnies étrangères dans l’exploration de son territoire, notamment les bassins sous-explorés
https://www.agenceecofin.com/exploratio ... cophillips

Re: Maroc / énergie - environnement

par energy_isere » 20 juin 2020, 11:15

Le Maroc se tourne vers l’hydrogène vert, avec l’appui de l’Allemagne pour accélérer sa transition énergétique

Agence Ecofin 17 juin 2020

Le Maroc compte intégrer l’hydrogène vert dans sa politique de transition énergétique. Il a signé à cet effet un accord avec l’Allemagne qui lui permettra de produire ce type d’énergie sur son territoire et transférer les compétences nécessaires à ses équipes locales.

Le Maroc vient de signer avec l’Allemagne un accord pour le développement du secteur de l’hydrogène vert afin d’accélérer sa transition énergétique. « Le Maroc bénéficiera de cette coopération dans plusieurs secteurs tels que le transport, l’industrie et les mines », a affirmé Aziz Rabbah (photo), le ministre de l’Energie, des Mines et de l’Environnement.

Le développement du secteur permettra également une meilleure réduction des émissions de gaz à effet de serre du Royaume, la création de nouveaux emplois et la préservation de l’environnement, a ajouté le responsable.

Selon l’accord signé entre les deux pays, l’Allemagne accompagnera le royaume dans l’amélioration des conditions-cadres pour la production et l’utilisation de l’hydrogène vert. Il sera également question de la mise en place des structures nécessaires à la réalisation de cette ambition et de la mise à disposition des recherches scientifiques avancées et des innovations du secteur.

Plus concrètement, deux projets dénommés Power-to-X seront mis en œuvre. Le premier permettra la production d’hydrogène vert et le second l’établissement d’une plateforme de recherche éponyme qui promouvra le transfert des compétences.
https://www.agenceecofin.com/energies-r ... nergetique

Re: Maroc / énergie - environnement

par energy_isere » 02 mai 2020, 14:43

Maroc : vers le report du projet de Sound pour développer une petite unité de liquéfaction de gaz

Agence Ecofin 27 avril 2020

Face aux incertitudes créées par le Covid-19, la société britannique Sound Energy a fait savoir qu’elle pourrait retarder son projet visant à installer au Maroc une unité de liquéfaction de gaz naturel à petite échelle. L’annonce de ce projet avait été faite en février dernier. Sound avait alors précisé qu’elle lancerait l’usine en 2021 et que la production s’appuiera sur la découverte TE-5 Horst.

Les dirigeants de la société considèrent ce projet comme une stratégie de développement rapide qui offrira la priorité à une monétisation rapide de la découverte qui, à son tour, facilitera un développement final plus important du site, notamment de la concession Tendrara. Cette deuxième partie du développement consiste notamment à construire un gazoduc de 120 km pour acheminer le gaz extrait vers le gazoduc GME.

« Nous faisons face à une situation sociale et de marché sans précédent suite à l’apparition du Covid-19, ce qui augmente le risque de retard dans la mise en œuvre de la stratégie de microprojet de GNL de la société », a-t-on noté dans le rapport trimestriel de Sound.

Si actuellement, l’entreprise ne subit aucun impact significatif du Covid-19 sur ses activités, elle a indiqué que si la crise se prolonge, cela pourrait conduire à un retard dans son plan visant à lever des fonds supplémentaires pour le développement de la concession.

Sound Energy espère prendre la décision finale d’investissement sur cette installation au cours du deuxième trimestre. Le combustible sera livré à des clients industriels au niveau local.
https://www.agenceecofin.com/gaz-nature ... ion-de-gaz

Re: Maroc / énergie - environnement

par energy_isere » 11 avr. 2020, 14:30

Maroc : Predator Oil & Gas suspend son projet de forages sur les permis Guercif I à IV


Image

Agence Ecofin 6 avril 2020

La société britannique Predator Oil & Gas a annoncé sa décision d’interrompre les opérations de forages sur son projet marocain Guercif I à IV, dans l’est du pays. Une décision motivée par les risques liés à la propagation du Covid-19 et les restrictions de voyage pour son équipe opérationnelle.

Elle a ajouté que l’infrastructure de forage est prête et en attente pour relancer les opérations. Le programme de forages vise initialement à forer un prospect sur le puits Moulouya-1 qui atteindra une profondeur de 2 000 m. Le puits est situé sur un trend à partir duquel la société SDX Energy a découvert plusieurs gisements dans la région.

Le royaume chérifien a décrété un confinement général de la population le 20 mars et la mesure se poursuivra jusqu’au 20 avril. Cette décision limite les activités économiques du pays, notamment les projets d’exploration.

Le projet Guercif couvre une zone de 7 269 km² et se situe à environ 250 kilomètres à l’est du bassin de Rharb. Predator Oil & Gas détient 75 % du projet Guercif et opère dans une joint-venture avec l’Office national des hydrocarbures et des mines du Maroc (ONHYM) qui y contrôle les 25 % restants.
https://www.agenceecofin.com/exploratio ... cif-i-a-iv

https://www.predatoroilandgas.com/operations/morocco/

Re: Maroc / énergie - environnement

par energy_isere » 08 févr. 2020, 12:14

Maroc : le Royaume est devenu un exportateur net d’électricité en 2019

Agence Ecofin 6 fev 2020

Le Maroc a concrétisé en 2019, son ambition de devenir un exportateur net d’électricité. Le pays a, en effet, importé 149 millions de dirhams (15 millions $) d’électricité contre une exportation de 570 millions de dirhams (59 millions $). L’Espagne a été la principale destination de ces exportations d’énergie.


Les importations d’énergie du royaume ont donc connu une baisse de 93,5 % par rapport à l’année 2018 au cours de laquelle, il a importé pour 2,3 milliards de dirhams d’électricité. Les exportations de leur côté s’étaient chiffrées à 158 millions de dirhams pour la même année.

Outre le bon résultat financier, ces chiffres révèlent désormais l’autosuffisance énergétique du pays qui produit assez d’électricité pour couvrir sa consommation. Cela a été rendu possible par l’entrée en service de nouvelles capacités de production électrique, notamment de la centrale thermique de Safi d’une puissance de 1 386 MW, rapporte Medias 24.
https://www.agenceecofin.com/distributi ... te-en-2019

Re: Maroc / énergie - environnement

par energy_isere » 01 févr. 2020, 12:09

Maroc : 500 millions $ pour réhabiliter la centrale thermique de Jorf Lasfar et l’exploiter jusqu’en 2044

Image

Agence Ecofin. 29 janv 2020

Au Maroc, l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) a signé, avec Taqa Morocco, un contrat de rénovation et d’extension de la période d’exploitation de la centrale thermique de Jorf Lasfar. Ces travaux concernent en particulier les unités de production 1 à 4 de la centrale d’une capacité combinée 1 375 MW.

Les infrastructures pourront ainsi fournir de l’électricité au réseau électrique jusqu’en avril 2044. La réalisation de ces travaux entre dans le cadre d’un plan plus global de rénovation de l’ensemble de l’infrastructure pour un coût estimé à 500 millions $.

Rappelons que la centrale thermique de Jorf Lasfar a une capacité totale de 2 075 MW. Les deux dernières unités de production (5 et 6) ont été ajoutées en 2014, soit 17 ans après les premières.

Ces présents travaux permettront d’uniformiser les termes des contrats de rachat d’électricité conclus pour les six unités. Elle permettra également à l’ONEE de sécuriser son approvisionnement en énergie électrique et d’améliorer sa situation financière.
https://www.agenceecofin.com/production ... qu-en-2044

Tout l'art de ne pas dire dans l'article que le combustible est le charbon. :-"

En cherchant un peu c'est 5.4 millions de tonnes de charbon brûlé par an !
......
La Centrale thermique bénéficie d’une position géographique stratégique compte tenu de sa proximité avec le port de Jorf Lasfar.
Le terminal charbonnier de la Centrale est un maillon important dans le secteur de la production d’énergie électrique au Maroc : environ 85% des importations de charbon destinées aux centrales thermiques transitent par ce terminal.
Le parc à charbon de la Centrale thermique de Jorf Lasfar a une capacité de stockage de 1 million de tonnes brutes et l’approvisionnement en charbon avoisine actuellement les 5,4 millions de tonnes/an
https://www.taqamorocco.ma/fr/centrale-thermique

Re: Maroc / énergie - environnement

par energy_isere » 17 janv. 2020, 08:35

Le ministère de l’Énergie a donné carte blanche à l’entreprise britannique, Sound Energy, pour la construction d’un gazoduc de 120 kilomètres.

15 janvier 2020

Le ministère de l’Énergie a approuvé la première phase d’étude d’impact environnemental, indique Sound Energy dans un communiqué. La société britannique entend construire et exploiter un gazoduc de 120 kilomètres sur 50 centimètres (de diamètre) pour relier « l’usine de traitement du gaz et la station de compression (CPF) proposées au gazoduc Maghreb Europe pipeline (GME) ».

Le pipeline d’exportation Tendrara traversera le village de Matarka dans la province de Figuig dans l’est du Maroc et Jerada afin d’atteindre le pipeline Maghreb Europe, est-il précisé.

« Les discussions en cours avec les représentants du ministère marocain de l’Intérieur pour obtenir des droits par le biais d’un contrat de location à long terme pour un corridor de 50 m de large sur toute la longueur de 120 km du gazoduc, progressent comme prévu », fait savoir la société.

Sound Energy espère obtenir une approbation pour le contrôle environnemental lors d’une deuxième réunion avec le Comité national du ministère de l’Énergie, des mines et de l’environnement, le 28 janvier. Quant à l’évaluation de l’impact environnemental de l’usine de traitement de gaz, la société assure que le projet « progresse bien ».

Le 29 octobre 2019, l’Office national marocain de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) avait signé un protocole d’accord avec Sound Energy pour l’achat de 5 milliards de mètres cubes de gaz sur dix ans.
https://www.bladi.net/maroc-sound-energ ... 63587.html

Re: Maroc / énergie - environnement

par energy_isere » 02 nov. 2019, 09:57

Suite de ce post du 9 mars 2019 viewtopic.php?p=2281623#p2281623
Maroc : le producteur public d’électricité signe avec Sound Energy un accord d’achat du gaz de Tendrara sur 10 ans

Agence Ecofin 31 Oct 2019

Mardi dernier, l'Office national de l'électricité et de l'eau Potable (ONEE) et le producteur britannique de gaz naturel Sound Energy ont acté un protocole d’accord (MoU) pour la vente au premier de la production de gaz naturel de la concession de Tendrara, dans l’est du Maroc.

L’opération fait suite à une offre non contraignante des autorités, formulée le 1er mai, indiquant que la totalité du gaz produit sur Tendrara sera livrée à la société publique.

Le document a été paraphé par Abderrahim El Hafidi, le patron de l’ONEE et Mohamed Seghiri, celui de Sound.

Les termes du contrat couvrent un volume initial de 0,5 milliard de mètres cubes par an, soit 48,4 millions de pieds cubes par jour, pour une durée de 10 ans. Les deux parties ont prévu que les dispositions relatives au taux de production moyen de 60 millions de pieds cubes par jour (équivalent à la pleine puissance du site) seront négociées ultérieurement, dans le cadre de l’accord final de vente de gaz (GSA).

Ce MoU entrera en vigueur à la date de signature officielle du GSA. Il sera automatiquement renouvelé pour des périodes supplémentaires de cinq ans, à moins que l'une des parties n'y mette fin, après un préavis d'un an.

Un prix unique a été fixé pour un volume annuel minimum de 0,3 milliard de mètres cubes. Le protocole d'accord stipule que cette première tranche de production sera à la fois un engagement take or pay de l'ONEE et un engagement send or pay de Sound. L’achat du gaz devrait coûter 84 millions de dollars par an aux caisses publiques.

Le prix du gaz au-dessus de 0,3 milliard de mètres cubes par an, n'a pas encore fait l'objet d'un accord et sera négocié dans le cadre du GSA. Il faut dire qu’en convenant d'un prix fixe pour les volumes initiaux, Sound bénéficie du fait qu'une partie de ses produits d'exploitation ne sera pas assujettie aux fluctuations du marché.

Le portefeuille de Sound Energy dans l'est du Maroc comprend la concession de Tendrara et environ 24 000 km2 de superficie d'exploration. Il a permis de mettre en évidence plusieurs gisements de gaz au cours de ces dernières années.
https://www.agenceecofin.com/trade/3110 ... sur-10-ans

Haut