Du pétrole en Ouganda

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:D :geek: :ugeek: :ghost: :wtf: :-D :) :-) :-( :-o :shock: :? 8-) :lol: :-x :-P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: ;) ;-) :!: :?: :idea: :arrow: :-| :mrgreen: =D> #-o =P~ :^o [-X [-o< 8-[ [-( :-k ](*,) :-" O:) =; :-& :-({|= :-$ :-s \:D/ :-#
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est activée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Du pétrole en Ouganda

Re: Du pétrole en Ouganda

par energy_isere » 13 sept. 2020, 23:23

La Tanzanie et l'Ouganda signent un accord pour la construction d'un oléoduc

AFP parue le 13 sept. 2020

Les présidents tanzanien John Magufuli et ougandais Yoweri Museveni ont signé dimanche un accord sur la construction d'un oléoduc de plus de 1.400 km, un projet dénoncé par des ONG pour ses conséquences sur l'environnement.

Le projet, opéré par la compagnie française Total aux côtés des sociétés chinoise CNOOC et britannique Tullow, prévoit l'exploitation de gisements découverts en 2006 en Ouganda dans la région du lac Albert (Ouest), et l'acheminement du pétrole par cet oléoduc, d'un coût estimé à 3,5 milliards de dollars.

Les deux chefs d'Etat ont signé cet accord à Chato, la ville de M. Magufuli.

"Cette signature aujourd'hui est une étape cruciale dans l'application du projet qui va non seulement créer des emplois, mais aussi promouvoir la coopération régionale et stimuler le développement économique dans les zones traversées par l'oléoduc", a déclaré le président tanzanien.

Les travaux sur cet oléoduc d'Afrique de l'Est (EACOP) doivent débuter d'ici la fin de l'année.

"Nous voulons que nos peuples travaillent vite pour lancer ce projet", a affirmé M. Museveni lors de la cérémonie.

Après des années de discussions sur le tracé de l'oléoduc vers l'océan Indien, l'Ouganda a annoncé en 2016 sa décision de le faire passer par la Tanzanie, jusqu'au port de Tanga, plutôt que par le Kenya.

La Fédération internationale des droits de l'Homme (FIDH) et l'ONG Oxfam ont mis en garde dans un rapport publié le 10 septembre contre les risques que fait courir ce projet aux modes de vie des populations et à "des écosystèmes extrêmement sensibles dans une région dont la biodiversité est une des plus riches au monde".

En Ouganda notamment, les gisements de pétrole sont situés au sein de plusieurs réserves naturelles, l'un d'eux s'étend jusque dans les Murchison Falls, le plus grand parc national du pays.

La Tanzanie affirme que le projet créera 10.000 emplois et que plus de 90.000 personnes seront dédommagées pour la construction de l'oléoduc.
https://www.connaissancedesenergies.org ... duc-200913

Re: Du pétrole en Ouganda

par energy_isere » 22 août 2020, 10:21

Ouganda : début de l’évaluation de l’impact environnemental et social du projet de raffinerie pétrolière

Agence Ecofin 18 août 2020

Après plusieurs mois d’attente concernant l’évolution des préparatifs pour la future raffinerie pétrolière ougandaise, le consortium en charge de sa construction a annoncé le début des études ESIA et précisé l’évolution du FEED.

En Ouganda, le consortium Albertine Graben Refinery a annoncé le démarrage des travaux d’évaluation de l’impact environnemental et social (ESIA) du projet de raffinerie de pétrole qui sortira de terre à Hoima. Ceci, après que le gouvernement ait décidé de renégocier l’accord-cadre du projet afin de donner à l’investisseur plus de temps pour achever les travaux préparatoires. 17 mois supplémentaires ont en effet été donnés à l’investisseur pour achever les études ESIA et FEED (avant-projet d’ingénierie préliminaire).

Il faut rappeler que Kampala a signé un accord-cadre de projet avec le consortium le 10 avril 2018. Cependant, il n’est entré en vigueur que près de cinq mois plus tard, le 7 septembre 2018. Le projet a ensuite été confronté à quelques problèmes fonciers, le gouvernement se heurtant à la résistance des habitants touchés par les futures installations par rapport aux frais d’indemnisation.

Les études ESIA seront livrées d’ici août 2021. Le FEED étant exécuté à 70 %, le consortium devrait achever l’avant-projet pour inclure le prix forfaitaire clé en main et livrer les documents techniques d’ici juin 2021. Par ailleurs, on s’attend à ce que la décision finale d’investissement pour la raffinerie soit précise en 2022.

La raffinerie qui aura une capacité de production de 60 000 barils par jour, coûtera entre 3 et 4 milliards de dollars
https://www.agenceecofin.com/compagnies ... petroliere

Re: Du pétrole en Ouganda

par energy_isere » 18 juil. 2020, 11:07

Les actionnaires de Tullow approuvent la cession des parts en Ouganda à Total

Agence Ecofin 16 juillet 2020

L’accord de cession des parts de Tullow Oil à Total en Ouganda vient de recevoir l’approbation des actionnaires de la société britannique. Cette étape importante accélérera la décision finale d’investissement qui favorisera l’entrée en production.

Les actionnaires de Tullow Oil viennent de donner, à l’unanimité leur feu vert à la vente de sa participation de 33,33 % dans les blocs ougandais EA1, EA1A, EA2 et EA3A, à Total. L’accord a été conclu en avril dernier pour un montant de 575 millions de dollars, soit 2 100 milliards de shillings ougandais.

Cette annonce a donné un nouveau souffle au secteur pétrolier ougandais, après une longue impasse qui avait affecté le calendrier de la production commerciale. Il y a un large consensus sur le fait que la conclusion de cette transaction ouvrira le secteur pétrolier du pays et accélérera la décision finale d’investissement, indique The Observer.

Tullow recevra 500 millions de dollars sous peu et 75 millions de dollars payables après la décision finale d’investissement. D’après Tullow, la transaction sera achevée au cours du second semestre de cette année.

La transaction reste soumise à un certain nombre d’autres conditions, notamment les approbations gouvernementales habituelles et l’exécution d’un accord fiscal contraignant avec le gouvernement ougandais et l’Autorité fiscale ougandaise qui reflètent les principes fiscaux convenus entre les parties.
https://www.agenceecofin.com/compagnies ... da-a-total

Re: Du pétrole en Ouganda

par energy_isere » 16 mai 2020, 23:28

La construction de l’oléoduc est-africain (EACOP) sera lancée en avril 2021

Agence Ecofin 11 Mai 2020

Medard Kalemani, le ministre tanzanien de l’Énergie a annoncé que le début des travaux de construction du pipeline qui acheminera le pétrole ougandais vers le port de Tanga en Tanzanie, va démarrer au mois d’avril prochain.

Dénommé East African Crude Oil Pipeline (EACOP), ce pipeline a longtemps été retardé depuis 2017, notamment en raison d’un différend fiscal entre le gouvernement ougandais et certaines parties engagées dans le projet. L’annonce du ministre a été faite vendredi dernier à l’Assemblée nationale lors du dépôt des prévisions budgétaires et des dépenses de son ministère pour l’exercice 2020-2021.

Image

Avant avril, les priorités seront de mener à bien les accords avec le gouvernement hôte (HGA), un accord d’actionnaires (SHA), un accord de location de terres (LLA), l’accord portuaire (PA) et l’indemnisation de ceux dont les terres ont été mises à disposition, a précisé le ministre.

Il faut dire que l’étude d’impact environnemental a déjà été effectuée ainsi que la sensibilisation des communautés proches du gazoduc.

Le conduit sera long de 1 445 km et devrait coûter 3,5 milliards de dollars.
https://www.agenceecofin.com/transport/ ... avril-2021

Re: Du pétrole en Ouganda

par energy_isere » 02 mai 2020, 14:36

Ouganda : le projet pétrolier du lac Albert a peu de chances d’aboutir à une décision finale d’investissement en 2020

Agence Ecofin 28 avril 2020

En Ouganda, la décision finale d’investissement sur le projet pétrolier du lac Albert a peu de chances d’aboutir avant la fin de cette année. C’est ce qui ressort d’une étude de l’analyste du secteur GlobalData, publiée mardi. Ceci, malgré l’accord signé par Tullow la semaine dernière pour céder 33 % de ses actifs à Total.

Image


La crise actuelle du marché pétrolier, les litiges fiscaux avec les autorités ougandaises et les limites des infrastructures locales sont autant d’obstacles importants à surmonter pour le premier développement pétrolier dans le pays, selon Conor Ward, analyste pétrole et gaz dans l’amont chez GlobalData.

Si le début de la production est normalement prévu pour 2022, GlobalData indique que celle-ci démarrera bien plus tard, étant donné que la décision finale d’investissement aura connu de multiples reports.

« Avec le contexte actuel des prix du pétrole et l’épidémie de Covid-19, tous les participants au projet ont réduit leurs budgets de dépenses, il est donc très peu probable que se réalise la FID pour ce projet ougandais cette année », a ajouté l’analyste.

Le gouvernement compte sur la mise en œuvre de ce projet pétrolier pour doper les recettes publiques et financer de nouveaux projets d’infrastructures à partir de 2022.
https://www.agenceecofin.com/production ... nt-en-2020

Re: Du pétrole en Ouganda

par energy_isere » 02 mai 2020, 14:18

Ouganda : la demande électrique a baissé de 12 % en raison du confinement

Agence Ecofin 30 avril 2020

En Ouganda, la demande électrique a diminué de près de 12 % depuis le début du confinement mis en place pour lutter contre la propagation du Covid-19. Cette baisse a été constatée par l’Uganda Electricity Tansmission Company Limited (UETCL) depuis le mois de mars durant lequel ce confinement a démarré.

« La demande est passée de 680 à 600 MW », a affirmé Pamella Byoruganda, la chargée des relations publiques de l’UETCL au Daily Monitor. Rappelons que la compagnie sert principalement d’intermédiaire entre les centrales ainsi que les producteurs d’électricité et les distributeurs électriques dont le principal en Ouganda est l’Umeme.

La baisse de la demande d’électricité est principalement due au ralentissement de l’activité des entreprises qui en sont les principales consommatrices en Ouganda. Elle pourrait être une source de problèmes financiers pour le secteur avec une baisse de revenu, ce qui pourrait amener à une hausse du tarif électrique pour faire face aux différentes obligations financières.
https://www.agenceecofin.com/distributi ... onfinement

Re: Du pétrole en Ouganda

par energy_isere » 23 avr. 2020, 09:15

Total rachète les parts de Tullow dans un champ en Ouganda pour 575 millions de dollars

REUTERS•23/04/2020

Total a accepté jeudi de racheter la totalité des parts de Tullow Oil dans leur champ pétrolier conjoint en Ouganda pour 575 millions de dollars (près de 523 millions d'euros), a annoncé jeudi le groupe pétrolier britannique.

Tullow, qui doit faire face à une dette d'environ 2,8 milliards de dollars, recevra 500 millions de dollars en numéraire et 75 millions supplémentaires une fois qu'une décision finale d'investissement sera prise sur le projet.
https://www.boursorama.com/bourse/actua ... d482b0617e

Re: Du pétrole en Ouganda

par energy_isere » 28 mars 2020, 10:13

Ouganda : l’Émirati Amea Power construira 4 centrales solaires et éoliennes de 220 MW de capacité combinée

Agence Ecofin 27 mars 2020

Le gouvernement ougandais vient de signer un accord avec le producteur indépendant d’énergie Amea Power pour la construction de quatre centrales solaires et éoliennes dans le pays. Les centrales auront une capacité combinée de 220 MW.

L’énergéticien émirati implantera ces infrastructures dans deux régions du pays à savoir le Nil occidental et Karamoja. La région du Nil occidental située dans le nord-ouest accueillera une centrale solaire photovoltaïque de 10 MW et une centrale éolienne de 10 MW également. À Karamoja dans la région du nord-est, la compagnie ambitionne de construire une centrale éolienne de 120 MW et une centrale solaire de 80 MW. Les travaux dans le Nil occidental sont prévus pour démarrer avant janvier 2021.

Au cours de ces derniers mois, la compagnie émiratie a obtenu de nombreux contrats sur le continent. Au Togo, elle construira la centrale solaire de Blitta (50 MW) et a obtenu en Égypte la mise en place d’une centrale éolienne de 500 MW à Jabal Al-Zayt et d’une centrale solaire de 200 MW à Kom Ombo.
https://www.agenceecofin.com/energies-r ... e-combinee

Re: Du pétrole en Ouganda

par energy_isere » 27 mars 2020, 23:27

Les infortunes de l'exploitation pétrolière en Ouganda : retards, impacts humains et environnementaux

AFP parue le 27 mars 2020

Quand des gisements de brut exploitables furent découverts en 2006 dans la région du lac Albert, l'Ouganda se mit à s'imaginer en nouvel eldorado pétrolier. Mais 14 ans plus tard, le mirage s'est estompé, et il attend toujours d'extraire ses premières gouttes d'or noir.
.........
lire : https://www.connaissancedesenergies.org ... nda-200327

Re: Du pétrole en Ouganda

par energy_isere » 21 mars 2020, 09:10

Ouganda : les recettes d’exportation d’électricité ont augmenté de 13 % en 2019

Agence Ecofin 17 mars 2020

Les recettes d’exportation d’électricité par l’Ouganda ont connu une hausse de 13 % au cours de l’année écoulée. Entre janvier 2019 et janvier 2020, le pays a exporté 320,3 MW d’énergie en direction de ses voisins, ce qui lui a rapporté 46 millions $. Sur la même période, un an plus tôt, il a exporté 228,8 MW d’électricité pour une recette de 40 millions $.

Les pays vers lesquels l’Ouganda exporte son électricité sont le Kenya, la Tanzanie et la République démocratique du Congo. Selon Pamela Nalwanga Byoruganda, la chargée des relations publiques de l’Uganda Electricity Transmission Company Limited, cette croissance a été portée par celle de la quantité d’énergie disponible.

Le pays dispose actuellement d’une capacité de 1 252,4 MW pour un pic de demande de 650 MW, soit environ la moitié de sa production. D’ici la fin de l’année en cours, cette capacité de production passera à 1 681 MW avec l’entrée en service de nouvelles centrales.
https://www.agenceecofin.com/distributi ... 13-en-2019

Re: Du pétrole en Ouganda

par energy_isere » 22 févr. 2020, 12:03

Ouganda : China Energy construira une centrale solaire photovoltaïque de 500 MW

Agence Ecofin 20 fev 2020

La China Energy Engineering Corporation ambitionne de construire un complexe solaire photovoltaïque d’une capacité de 500 MW en Ouganda. Le groupe public chinois a annoncé avoir signé un accord de financement de 500 millions $ pour la conception et la construction de l’infrastructure. Cet accord a été finalisé par le truchement de sa filiale, la China Gezhouba Group.

Le constructeur a également affirmé que la mise en place de l’infrastructure se fera en deux phases, sans donner plus de détail sur le projet. Les travaux de conception et de construction de l’infrastructure seront effectués par la China Gezhouba qui a déjà entamé des travaux préliminaires.

L’Ouganda qui a un surplus de capacité de 400 MW et un barrage de 600 MW en instance de livraison envisage d’étendre son réseau électrique pour faciliter la distribution de sa production. Il estime à 3,5 milliards $, les besoins de financement privés pour réaliser ces travaux sur son réseau.
https://www.agenceecofin.com/solaire/20 ... -de-500-mw

Re: Du pétrole en Ouganda

par energy_isere » 22 févr. 2020, 11:55

Ouganda : la PowerChina propose la construction d’un barrage de 1,4 milliard $ sur le Nil

Agence Ecofin 17 fev 2020

En Ouganda, une compagnie chinoise a introduit une requête auprès du gouvernement pour construire un barrage électrique valant 1,4 milliard $ sur le Nil. La PowerChina International ambitionne en effet de construire la centrale hydroélectrique d’Ayago sur la portion du Nil s’étendant entre les lacs Kyoga et Albert.

Le projet, s’il se concrétise, augmenterait la puissance électrique nationale de 40 %. Il aura une capacité de 840 MW et deviendra ainsi la plus grande centrale d’Ouganda. « Nous avons lancé un appel à commentaires publics sur leur proposition de projet. D’ici avril, nous devrions être en mesure de communiquer notre avis final sur cette offre », a affirmé Julius Wandera, le porte-parole de l’Autorité Ougandaise de régulation du secteur électrique. La compagnie envisage de financer le projet à raison de 25 % de capitaux propres et de 75 % de dette.

Rappelons que l’Ouganda a actuellement un surplus de production d’environ 400 MW, qui augmentera de 600 MW avec l’entrée en service imminente de la centrale de Karuma. Le pays a un taux d’électrification de 26 % environ qui peine à augmenter en raison du tarif électrique élevé et de la faible couverture du réseau électrique national.
https://www.agenceecofin.com/hydroelect ... sur-le-nil

Re: Du pétrole en Ouganda

par energy_isere » 15 févr. 2020, 12:05

L’Ouganda va emprunter $118 millions à la Chine pour construire trois routes vitales à la production pétrolière

Agence Ecofin 12 fev 2020

L’Ouganda a annoncé mardi qu'il emprunterait jusqu'à 118,5 millions de dollars à la Chine pour financer la construction de trois routes essentielles aux plans de démarrage de la production de pétrole.

Les fonds, qui seront sollicités auprès de la Banque industrielle et commerciale de Chine, vont financer le projet de construction et de rénovation des routes Masindi – Biiso, Kabale – Kaziranfumbi, et Hohwa – Nyairongo – Kyarusesa – Butoole.

Selon le porte-parole du gouvernement, Dennis Katungi (photo), la modernisation de ses axes va « faciliter le développement et la production efficaces des ressources pétrolières nationales stratégiques ».

Cette décision, a-t-il déclaré, devrait également améliorer le tourisme dans le parc national de Murchison Falls et dans les environs, en fournissant des routes plus accessibles.

Les champs pétrolifères de l'Ouganda se trouvent dans le bassin du rift Albertin, près de la frontière avec la République démocratique du Congo. Les réserves sont estimées à 6 milliards de barils. La production de pétrole brut dans ce pays d’Afrique de l’Est n'a véritablement pas décollé 14 ans après la découverte de réserves dans l'ouest du pays. La lourdeur des taxes et le manque d'infrastructures justifient en partie cette situation.
https://www.agenceecofin.com/hydrocarbu ... petroliere

Re: Du pétrole en Ouganda

par energy_isere » 25 janv. 2020, 14:47

Ouganda : une nouvelle politique énergétique centrée sur le solaire et la géothermie en cours d’adoption

Agence Ecofin 20 janvier 2020

L’Ouganda vient d’adopter une nouvelle politique énergétique nationale ayant pour priorité un recours plus accru aux sources d’énergie renouvelable que sont le solaire et la géothermie.

Actuellement, 88 % de l’énergie produite dans le pays provient de la source d’énergie primaire qu’est la biomasse à travers des combustibles que sont le charbon, le bois de chauffage ou encore les résidus de récolte. Il s’agit en effet de la principale source d’énergie utilisée par les populations rurales qui constituent la majorité des communautés du pays. L’électricité ne représente que 2 % de la fourniture d’énergie et est fournie à près de 90 % par l’hydroélectricité.

« Il y a une utilisation limitée de l’électricité, spécialement dans les zones rurales, ce qui affecte la demande, la croissance, le coût de la vie et le pouvoir d’achat des populations. Il y a également une faible demande par rapport à la quantité d’électricité disponible, ce qui exerce une pression sur le tarif », peut-on lire dans le document stratégique.

Le pays ambitionne entre autres de progressivement s’acheminer vers un développement public-privé de son secteur énergétique. Il envisage également la mise en place de mécanismes innovants de financement pour le développement par des entités privées de centrales géothermiques.
https://www.agenceecofin.com/electricit ... d-adoption

Re: Du pétrole en Ouganda

par energy_isere » 16 janv. 2020, 01:54

Retards dans le développement pétrolier en Ouganda.

Uganda Sees $5 Billion Costs For Two Oilfield Developments

By Tsvetana Paraskova - Jan 15, 2020

As Uganda’s government is looking to resolve a tax dispute with oil majors over oilfields, it sees the development costs for the two fields to reach at least US$5 billion, Uganda’s Energy Ministry Permanent Secretary Robert Kasande told Bloomberg in an interview.

Until recently considered one of the hot spots for new oil developments in Africa, Uganda has pushed first oil to no sooner than 2022, later than a previous target for 2021, because of lack of infrastructure and disagreements over taxes and plans with operators.

Uganda’s government is still negotiating with Tullow Oil, Total and China’s CNOOC—shareholders in the Kingfisher and Tilega oilfields in the Lake Albert region—over Tullow’s intention to cut its stake in the project.

There is no breakthrough in talks yet, the energy ministry secretary Kasande told Bloomberg.

Uganda estimates that the fields would need US$5 billion for the drilling of “over 500 wells” and the construction of two central processing facilities and a water plant, he said.

“In Uganda, Joint Venture conversations with the Government are ongoing. Tullow remains committed to reducing its equity stake in the project ahead of FID,” the company said in its trading update on Wednesday.

In September 2019, reports had it that all activities on the oil pipeline planned to export crude from Uganda had been suspended, following the collapse of a stake acquisition deal in the key Ugandan oil project.

The East-African Crude Oil Pipeline (EACOP) is planned to be a 1,443-kilometer-long (897 miles) pipeline worth US$3.5 billion and expected to transport oil from Uganda to the Tanga port in Tanzania.

But Tullow Oil said at the end of August that its agreement to sell part of its stake in the Lake Albert project to Total and CNOOC had been terminated because “the Ugandan Revenue Authority and the Joint Venture Partners could not agree on the availability of tax relief for the consideration to be paid by Total and CNOOC as buyers.”

Tullow warned then that this setback would likely delay the final investment decision on the Uganda pipeline project, initially expected for 2019.
https://oilprice.com/Latest-Energy-News ... ments.html

Haut