Tunisie

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:D :geek: :ugeek: :ghost: :wtf: :-D :) :-) :-( :-o :shock: :? 8-) :lol: :-x :-P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: ;) ;-) :!: :?: :idea: :arrow: :-| :mrgreen: =D> #-o =P~ :^o [-X [-o< 8-[ [-( :-k ](*,) :-" O:) =; :-& :-({|= :-$ :-s \:D/ :-#
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est activée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Tunisie

Re: Tunisie

par energy_isere » 14 avr. 2018, 13:53

Tunisie : augmentation du prix de l’essence à la pompe pour réduire le déficit budgétaire

Agence Ecofin 03 avril 2018

Depuis dimanche, en Tunisie, le prix du litre d’essence a augmenté d'environ 3%, passant de 1,80 à 1,85 dinar. C’est la deuxième augmentation, opérée par le gouvernement, depuis le début de l’année.

Avec cette nouvelle réforme, le gouvernement prévoit que le déficit budgétaire tombera à 4,9% du produit intérieur brut en 2018, contre environ 6% en 2017.

La semaine dernière, le Fonds monétaire international (FMI) a approuvé le versement d'une tranche de 257 millions de dollars du programme de prêts à la Tunisie et a exhorté le gouvernement à opérer davantage de réformes.

L'institution a aussi déclaré que, parmi les priorités pour 2018, le gouvernement devrait renforcer la collecte des impôts, ne pas accorder de nouvelles augmentations de salaire, sauf si la croissance passe à la hausse, et adopter une hausse trimestrielle des prix du carburant.
https://www.agenceecofin.com/gestion-pu ... budgetaire

Re: Tunisie

par energy_isere » 03 mars 2018, 19:21

Tunisie : 5 milliards $ seront investis dans des projets énergétiques, entre 2018 et 2020

Agence Ecofin 02 mars 2018

La Tunisie investira 12 milliards de dinars (environ 5 milliards $) dans des projets électriques et énergétiques, entre 2018 et 2020. Cette information a été donnée par un communiqué émis par le gouvernement, le mardi dernier.

Les projets électriques incluent la construction d’une ligne de transmission électrique sous-marine, d’une capacité de transport de 600 MW. L’infrastructure reliera le pays à l’Italie et est prévue pour avoir un coût total estimé à 600 millions d’euros (plus de 735 millions $).

Il est également prévu que deux centrales d’une capacité de 450 MW, chacune, soient construites dans le pays, confie Bloomberg.

Dans un autre registre, le pays ambitionne d’investir 4,5 milliards $ dans les énergies renouvelables, d’ici 2030, afin de décupler la part de ce type d’énergie qui s’élève actuellement à 3% dans le mix énergétique.

La Tunisie qui est l’un des pays méditerranéens les plus touchés par les effets du réchauffement climatique, espère pouvoir mettre à contribution le secteur énergétique dans le processus de réduction d’émission et d’adaptation au changement climatique.
https://www.agenceecofin.com/investisse ... 18-et-2020

Re: Tunisie

par energy_isere » 24 févr. 2018, 13:06

Tunisie : OMV annonce que le projet gazier de Nawara n’entrera pas en service avant 2019

Agence Ecofin 23 fev 2018

Annoncée pour démarrer en 2016, la production de gaz naturel sur la concession onshore de Nawara ne démarrera qu’en 2019. C’est ce qu’indique la société autrichienne, OMV qui opère le gisement aux côtés de la société publique tunisienne des hydrocarbures (ETAP).


Un retard imputable entre autres, à la chute des prix du pétrole, qui a plombé les finances des partenaires et aux mouvements sociaux qui ont duré entre 2016 et 2017.

« Les progrès du projet ont été négativement affectés par le contexte récent de la baisse des prix du pétrole et d'autres défis, tels que les problèmes de gestion des terres et, plus récemment, les troubles sociaux dans le sud. Ceux-ci se sont manifestés par des coûts accrus et des retards dans la première production commerciale.», a expliqué Johann Pleininger, directeur en charge de l’amont d’OMV, selon des propos rapportés par Natural Gas World.

Le projet d’une valeur d’un milliard de dollars, devrait générer 2,4 millions de mètres cubes par jour de gaz commercial plus du condensat et du GPL. Cela augmentera la production tunisienne de gaz de 15% et permettra de réduire de 30%, les importations en provenance d’Algérie, le principal fournisseur du pays.

Par ailleurs, il permettra de relancer la production d’hydrocarbures nationale qui a chuté de plus de moitié durant les dix dernières années.

La concession de Nawara est située dans la région de Tataouine au Sud-Est du pays et est contrôlée à part égale entre OMV et l’ETAP.

Image
https://www.agenceecofin.com/production ... avant-2019

Re: Tunisie

par energy_isere » 16 févr. 2018, 17:51

mobar a écrit :
16 févr. 2018, 17:04
Ya meme une video
https://youtu.be/TqJPreSAFOM
la légende youtube indique :
Ajoutée le 24 janv. 2012

In the sands of North Africa, the DESERTEC Foundation's vision for a future where the world's deserts supply clean and sustainable energy to the whole of humankind is beginning to take shape. That future begins in the Saharan deserts of Tunisia with a project called "TuNur".
Toujours du futur de 2018. [-o<

Re: Tunisie

par mobar » 16 févr. 2018, 17:04

Re: Tunisie

par energy_isere » 07 janv. 2018, 13:12

Derniére news du projet solaire de Tunur en Tunisie : https://www.power-technology.com/featur ... ry-europe/

Beaucoup de baratin, de hype, et je retiens juste ceci :
........................................
The first stage of Sahara solar will see a 250MW CSP tower constructed, along with a dedicated transmission line through the Mediterranean Sea to Malta. This phase is estimated to cost €85m, and a further €1.6bn for the cable link.

As such, the cost of power is expected to be 8.73 cents per kilowatt hour (c/kWh). Solar PV is estimated to cost 7.7c/kWh for generation alone in Tunisia. Elsewhere within the Middle East and Northern Africa (MENA) region, the price of CSP has already seen dramatic reductions.

..........................
“At the moment, based on the work that’s been done to date and the remaining development steps, we believe that we could enter into financial close and begin construction for phase one by the end of 2019. We estimate two and a half to three years’ construction time before commercial operations.”
Bon et bien ça ne dit absolument pas ou ils vont chercher le financement, et c 'est la le nerf de la guerre.

Re: Tunisie

par energy_isere » 16 sept. 2017, 13:51

Tunisie : les promoteurs de la centrale TurNur appelés à d’abord remplir les conditions légales

Agence Ecofin 14 ept 2017

Les analyses du sol sur le site de Rjim Maatoug devant accueillir une centrale solaire de 4 500 MW en Tunisie devraient démarrer aujourd’hui, nous rapporte L’Economiste maghrébin.

A l’annonce de cette nouvelle, le gouverneur de la région de Kébili, Sami Ghabi, a affirmé que le ministère de l’énergie a enjoint la compagnie TurNur en charge de la construction de la centrale de remplir toutes les conditions préalables avant de démarrer la mise en œuvre du projet.

Les 4,5 GW de la centrale de TurNur sont prévus pour alimenter près de 5 millions de ménages européens, soit environ 7 millions de voitures électriques. L’énergie devrait être acheminée vers Malte, la France et l’Italie, via trois câbles électriques sous-marins, avant d’être injectée dans le réseau électrique européen.

Des accords de contrats d’achat à long terme ont également été signés avec la Société tunisienne de l’électricité et du gaz pour une fourniture ultérieure du réseau électrique national.

La mise en place de la centrale aura un coût estimé à 1,6 milliard $. Elle devrait être opérationnelle d’ici à 2020, où elle produira, dans une première phase, entre 250 et 500 MW.
http://www.agenceecofin.com/solaire/140 ... ns-legales

Re: Tunisie

par energy_isere » 09 sept. 2017, 12:32

Après l'échec de Désertec, un nouveau projet solaire dans le Sahara Tunisien pour alimenter l'Europe

Par Michel Lachkar@GeopolisAfrique le 09/09/2017

La société privée Nur Energie, basée à Londres, veut construire une centrale solaire géante dans le Sud tunisien. Le projet, qui attend le feu vert des autorités tunisiennes, alimentera le marché local, mais aussi Malte et l'Italie. Un projet similaire, Desertec, avait été abandonné en 2014 en raison des coûts des câbles sous-marins et des menaces terroristes dans la région.

Le projet TuNur de 4,5 GW doit desservir en électricité Malte et l'Italie et même à terme le sud de la France. Ce projet de centrale solaire, estimé à 5 milliards de dollars, serait établi sur le site de Réjim Maâtoug dans le sud-ouest de la Tunisie. Sa technologie génère de la vapeur qui entraîne les turbines. Une technologie dont les coûts ont baissé ces dernières années. Selon Daniel Rich, chef de l'exploitation de TuNur, les coûts de production devraient tourner autour de 0,10 dollars le Kwh, un prix très compétitif.

Kevin Sara, Pdg de TuNur, souligne que malgré les coûts de transport par câbles sous-marins pour rejoindre l'Europe du Sud, «le site du Sahara reçoit deux fois plus d'énergie solaire par rapport aux sites en Europe centrale, donc nous pouvons pour le même investissement produire autant d'électricité».

Le projet, s'il va jusqu'à son terme, pourrait avoir une capacité équivalent à trois réacteurs nucléaires EPR. L'électricité sera exportée en courant continu à travers des câbles sous-marins haute-tension. Le premier câble reliera la Tunisie à Malte. L'île est déjà connectée à l'Italie par 100 km d'une ligne sous-marine qui transmet l'électricité à la Sicile. Par conséquence, seule la première partie de l'interconnexion est nécessaire, avec 500 km de câbles entre la Tunisie et Malte.

Un deuxième câble reliera la Tunisie directement au centre de l'Italie, au niveau de la capitale Rome. Ce deuxième itinéraire est toujours à l'étude à Bruxelles. Les industriels espèrent obtenir un soutien de l'Union européenne. Un troisième câble sous-marin entre la Tunisie et Marseille est en cours d'étude.

Un projet qui intéresse la Tunisie

Selon Daniel Rich, le projet devrait créer plus de 20.000 emplois directs et indirects. Ce qui intéresse nécessairement les autorités tunisiennes.

Daniel Rich ajoute: «Le Sud tunisien et l’ensemble du Sahara est une région dotée d'un potentiel solaire extrême. Une région pauvre, qui a besoin d'investissement et de développement. Il existe aujourd’hui des technologies qui peuvent satisfaire la demande d’électricité à des prix très compétitifs et avoir un impact économique local très élevé.»

Un projet similaire, Desertec (à capitaux allemands), envisagé il y a quelques années avait été abandonné en raison de l'instabilité politique dans le Sud tunisien. Une menace qui n’a pas totalement disparu.

Desertec a démarré dans les années 2000, suite à une étude d’un scientifique allemand affirmant que les déserts reçoivent davantage d’énergie solaire en une journée que la consommation de l’humanité sur une année.

Les experts confirment la compétitivité du solaire saharien, avec un rendement deux fois supérieur aux panneaux solaires en Europe, dopé par la chaleur du désert.

Toutefois, le coût d’entretien des panneaux solaires dans le désert n’est pas si simple. Ils doivent pouvoir résister aux tempêtes de sable et aux chocs thermiques. Sans parler des tonnes d’eau nécessaires au refroidissement des centrales solaires et au lavage régulier des panneaux.

Dans l'attente d'une autorisation
Le projet TuNur verra-t-il le jour? La réponse viendra du ministère tunisien de l’Energie, des Mines et des Energies renouvelables, qui doit maintenant donner son autorisation.

La production sera cependant plus rentable si elle alimente en priorité les besoins locaux (au Maghreb), car les coûts de transport d’électricité à travers la Méditerranée s’avèrent lourds. Le besoin de lignes à haute tension en courant continu pour limiter les pertes de puissance sur une si longue distance renchérissent le projet.
http://geopolis.francetvinfo.fr/tunisie ... ope-156181

L' article est confus car il mélange le solaire thermique et le solaire PV.

En allant sur le site de Nur Energie http://www.nurenergie.com/index.php/fra ... ts/tunisie on voit qu'il s' agit bien de solaire à concentration sur centrale thermodynamique à tour.

Image

Image

Re: Tunisie

par energy_isere » 28 mai 2017, 14:43

La Tunisie va lancer un appel d' offre pour 210 MW d' énergies renouvelables.
Tunisia to produce over 210 MW of renewable energy

May 19, 2017 evwind

Operators willing to invest in solar photovoltaic and wind energy must submit their bids, no later than November 15, 2017, Minister of Energy, Mining and Renewable Energies, Hela Cheikhrouhou, said during a press conference on Wednesday .
https://www.evwind.es/2017/05/19/tunisi ... ergy/59876

Re: Tunisie

par energy_isere » 18 mars 2017, 13:20

La Tunisie prévoit un investissement d’1 milliard $ dans les énergies renouvelables en 2017

Agence Ecofin 15 Mars 2017

Le gouvernement tunisien a fait part de ses ambitions dans le sous-secteur des énergies renouvelables au titre de l’année 2017. Le pays investira en effet 1 milliard $ pour la construction de centrales d’une capacité globale de 1 000 MW. Les investisseurs privés prévoient d’investir 600 millions $ dans ce type de projets au cours de la période visée.

Des centrales éoliennes seront implantées dans ce cadre à hauteur de 350 MW, le reste des capacités étant prévu pour être couvert par le solaire. La construction de ces infrastructures entre dans la politique énergétique nationale du pays qui compte sur l’exploitation de ses ressources en énergies renouvelables pour diminuer sa facture énergétique. Le pays a mis en place en 2016, 342 MW de centrales d’énergies renouvelables.

La Tunisie ambitionne de faire passer la part du renouvelable dans son mix énergétique des 3% actuels à 30% d’ici à 2030. Un objectif dont l’atteinte nécessitera 15 milliards $ d’investissements.
http://www.agenceecofin.com/gestion-pub ... es-en-2017

Re: Tunisie

par energy_isere » 04 févr. 2017, 12:44

Tunisie : le carburant de contrebande représente 30% de la consommation globale du pays

Image

Agence Ecofin 02 fev 2017

D’après le magazine JA qui a fait un état des lieux du secteur pétrolier tunisien, la consommation totale de produits pétroliers issus du marché noir représente 30% des 10 millions de litres consommés par jour dans le pays.

Une situation qui persiste malgré la légère augmentation qu’ont subie, depuis quelques semaines, les prix sur le marché de la contrebande, en raison des difficultés rencontrées par les contrebandiers, pour faire passer les frontières à leurs produits. Les produits pétroliers en question proviennent majoritairement d’Algérie.

Il faut observer que même si l’essence, par exemple, est plus chère sur le marché noir, elle ne l’est pas suffisamment pour décourager les consommateurs. Aujourd’hui, selon notre source, l’essence de contrebande coûte 0,95 dinar le litre contre 1,65 dinar, dans le circuit de distribution réglementaire.

La prépondérance du recours au marché noir constitue un manque à gagner de 500 millions de dinars par an, pour les caisses de Tunis.
http://www.agenceecofin.com/distributio ... le-du-pays

Re: Tunisie

par matthieu25 » 25 déc. 2016, 17:38

Je propose qu'on les renvoie chez les personnes qui les ont financer.

Re: Tunisie

par Raminagrobis » 25 déc. 2016, 17:21

lien

Environ 5000 Tunisiens ont combattu dans les rangs de l'Etat Islamique, c'est le plus gros contingent étranger. Aujourd'hui, une manifestation à Tunis demande qu'on ne les laisse pas revenir au pays.

Les Tunisiens sont pas idiots : ils savent bien que les chez leurs voisins algériens, la "décennie sanglante a commencé avec le retour de ceux qui avaient combattu en Afgha.

Maintenant ça pose le problème du devenir des combattants de Daesh en Iraq, Syrie et Lybie (enfin en Syrie moins, je fais confiance à Assad pour résoudre le pb :-D ).

D'un côté ceux qui s'évaporeront dans la nature quand daesh sera vaincu , et qui rentreront dans leur pays (Au Maghreb, en Europe ou ailleurs).

De l'autre, ceux qui seront fait prisonniers, et dont on ne va pas quoi savoir faire.

Re: Tunisie

par energy_isere » 08 oct. 2016, 12:38

Le secteur tunisien des hydrocarbures est en difficulté (ministre)

Agence Ecofin 07 oct 2016

Hela Cheikhrouhou (photo), la ministre tunisienne en charge de l’énergie, a révélé que la production d’or noir de son pays est passée de 80 000 barils par jour en 2010 à 40 000 barils par jour en 2016. Le nombre de permis d’exploration pétrolière est actuellement de 26 contre 52 six ans plus tôt.

Pour la dirigeante, cette situation est l’une des conséquences de l’ambigüité juridique autour de l’encadrement du secteur. « La constitution tunisienne n’explique pas clairement les spécificités sur la base desquelles ces permis sont octroyés », a-t-elle expliqué à l’agence de presse tunisienne TAP. Elle a à ce propos indiqué que les compagnies d’exploration attendent l’adoption d’une loi qui définit clairement les mécanismes d’octroi des permis de prospection de pétrole avant la fin de l’année 2016.

Par ailleurs, Mme Cheikhrouhou a attribué la chute du rendement aux mouvements sociaux qui empêchent la continuité de la production sur certaines concessions à travers le pays. C’est le cas par exemple des gisements de Kerkennah dont l’exploitation a été interrompue pendant 8 mois en raison de mouvements sociaux. L’affaire a connu son épilogue la semaine dernière grâce à la médiation des autorités de Tunis.

Cependant, même si les experts tablent sur une reprise de la production de gaz naturel grâce à l’entrée en production du champ Astdrubal, il plane un nouveau risque de baisse de la production. Cela devrait, explique la responsable, « obliger la Tunisie à augmenter les quantités exportées, notamment de l’Algérie, ou à construire des stations de production de gaz liquéfié ».
http://www.agenceecofin.com/hydrocarbur ... e-ministre

Re: Tunisie

par energy_isere » 20 sept. 2016, 16:11

ENI découvre du pétrole dans le sud tunisien

le 19/09/2016

La compagnie pétrolière italienne ENI a annoncé dans un communiqué rendu public, aujourd’hui, lundi 19 septembre 2016, la fin des travaux relatifs au forage et au test de production du puits Laarich Est-1 de la licence onshore Makhrouga-Laarich-Debbech (MLD), situé à 700 km au sud de Tunis, où Eni et l'Entreprise tunisienne d'activités pétrolières (ETAP) se partagent à parts égales les participations.

Les tests ont révélé une capacité de production de 2 000 barils de pétrole par jour, confirmant, ainsi, le potentiel envisagé par les levées sismiques 3D réalisées sur le permis. Le Laarich Est-1, dont le forage a commencé depuis le mois de juin, est déjà en phase de production. Entre-temps, les activités d'exploration en Tunisie se poursuivent avec le forage de prospects supplémentaires, déjà identifiés sur les sismiques 3D.
http://www.businessnews.com.tn/eni-deco ... 20,67101,3

Haut