L'eau en France

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:D :geek: :ugeek: :ghost: :wtf: :-D :) :-) :-( :-o :shock: :? 8-) :lol: :-x :-P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: ;) ;-) :!: :?: :idea: :arrow: :-| :mrgreen: =D> #-o =P~ :^o [-X [-o< 8-[ [-( :-k ](*,) :-" O:) =; :-& :-({|= :-$ :-s \:D/ :-#
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est activée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : L'eau en France

Re: L'eau en France

par mobar » 09 févr. 2020, 09:37

Ou parce qu'annoncer des nouvelles qui inquiètent fait vendre plus de papier que les nouvelles qui rassurent! :-"

La question de l'eau n'en est pas une, il y a suffisamment d'eau sur terre pour alimenter tout le monde indéfiniment, l'eau ne se consomme pas, elle s'utilise et s'épure naturellement, si on est plus nombreux, on sait la rendre potable dans n'importe quelles consitions

La question c'est encore une fois le niveau de notre population et notre comportement

Re: L'eau en France

par GillesH38 » 09 févr. 2020, 08:14

Après deux années de faibles précipitations et des niveaux anormalement bas des nappes phréatiques dont on avait parlé l'année dernière, l'automne été particulièrement pluvieux et les recharges ont été abondantes, des records de niveaux ont même été observés dans le sud-ouest

https://www.brgm.fr/publication-presse/ ... nvier-2020

si la sécheresse était due au changement climatique, alors à quoi sont dues les précipitations d'automne ?

plus probablement, il s'agit juste de variabilité naturelle aléatoire, opportunément "récupérée" par les climatomaniaques, dès qu'il y. quelque chose de préoccupant quelque part.

Re: L'eau en France

par energy_isere » 16 janv. 2020, 20:51

A Grasse, l'eau du robinet impropre à la consommation depuis trois mois

AFP•16/01/2020

Près de 50.000 habitants de Grasse et ses environs subissent toujours des restrictions sur l'usage de l'eau du robinet, trois mois après le début du plus important épisode de cryptosporidiose jamais enregistré en France, a indiqué l'Agence régionale de santé (ARS) jeudi.

Depuis le 15 octobre, 155 personnes atteintes de cryptosporidiose, dont les symptômes sont similaires à ceux d'une gastro-entérite, ont été signalées, selon l'agence qui n'a enregistré aucun nouveau cas en ce mois de janvier.

"Cet épisode sur Grasse est le plus important en France par le nombre de personnes concernées par les restrictions d'usage de l'eau au robinet", a-t-on précisé à l'agence. "L'origine exacte reste à définir même si l'on est sûrs que c'est une contamination par l'eau".

Depuis décembre, un arrêté préfectoral impose de faire bouillir l'eau avant de pouvoir la boire et de l'utiliser pour cuisiner ou se laver les dents, et de consommer de l'eau en bouteille pour les personnes immunodéprimées et les nourrissons.

A Grasse, plus de 50.000 bouteilles d'1,5 litres ont été distribuées par la compagnie Suez selon la mairie qui vient de recommander plus de 16.000 bouteilles pour les distribuer aux personnes fragiles, nourrissons et personnes âgées.

La piscine municipale de Grasse reste ouverte grâce à un traitement de l'eau de baignade, légèrement surchlorée mais la pratique des bébés nageurs a été suspendue par précaution depuis mi-novembre.

Le cryptosporidium est un parasite naturellement présent dans l'environnement. Il a pu contaminer le réseau d'alimentation suite aux fortes pluies de la fin d'année 2019.

Le premier cas a été identifié le 7 octobre. Très contagieuse, la cryptosporidiose s'attrape par contact direct ou en consommant de l'eau ou des aliments contaminés. Généralement bénigne, elle se traduit par de forts maux de ventre, de la fatigue et une légère fièvre.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... c7f2066aba

Re: Yves Cochet.

par mobar » 04 janv. 2020, 15:57

Silenius a écrit :
23 sept. 2019, 21:51
Si l'on voulait avoir un second reseau d'eau, non potable, cela necessiterait de lourds investissements et des travaux importants.
Vu que ces resaux sont enterres sous la voirie cela genererait beaucoup de nuisances pendant les travaux.
Dans notre pays, de petits réseaux locaux d'eau non potable ne nécessiterait pas de couts d'infrastructures important
On peut récupérer les eaux de toiture en ville, les eaux de nappes superficielles ou de ruissellement un peu partout en France, chez le particulier, au niveau du quartier, voire de la municipalité. Dans les métropoles pourvues de réseau séparatif c'est encore plus simple
Un microfiltration pour éliminer la turbidité, et tu as de l'eau pour les toilettes, le lavage des sols, des véhicules, l'arrosage d'espaces verts, les jardins, l'agriculture ... à moindre coût
Mais comme c'est un business qui tuerait les profits des marchés de l'eau, tu ne le verra pas de sitôt, en tout cas tant qu'il y aura du privé dans le secteur de l'eau

Re: L'eau en France

par energy_isere » 04 janv. 2020, 14:41

L'eau offshore !
Ôdeep, la boisson minérale puisée au fond de la mer

LE PARISIEN•04/01/2020

C'est un projet hors norme qui va entrer sans sa phase active cette semaine. Mardi, les 27 000 t du Ôdeep One vont quitter le port de Sète (Hérault). À une centaine de kilomètres de la côte, au cœur de la Méditerranée, les pompes de cet ancien train-ferry soviétique, reconfiguré en bateau usine, vont remonter l'eau de mer des grandes profondeurs. Cette précieuse cargaison qui concentre une très forte dose de sels minéraux sera ensuite débarrassée de son sel (70 g en moyenne par litre), filtrée et analysée.Elle pourra ensuite être directement mise en bouteille à bord grâce à la chaîne d'embouteillage ultramoderne installée dans le ventre de l'immense bâtiment.

......

Image
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 55668958c2

Image

https://www.lavoixdunord.fr/663763/arti ... bouteilles

Re: Yves Cochet.

par Silenius » 23 sept. 2019, 21:51

Si l'on voulait avoir un second reseau d'eau, non potable, cela necessiterait de lourds investissements et des travaux importants.
Vu que ces resaux sont enterres sous la voirie cela genererait beaucoup de nuisances pendant les travaux.

Re: Yves Cochet.

par kercoz » 23 sept. 2019, 20:14

Pétroleur a écrit :
23 sept. 2019, 19:08

Un truc que connaissent bien les cyclistes en matière d'eau potable ce sont les cimetières. Il y a toujours une source d'arrosage. Mais je me suis laissé dire que malheureusement il est de moins en moins systématique qu'elle soit potable. 8-[
Un vendangeur itinérant m' a dit que les communes les fermaient pendant les vendanges .....pour ne pas que des bivouacs de pauvres s' instalent près des cimetieres ( tentes et camions )

Re: Yves Cochet.

par Pétroleur » 23 sept. 2019, 19:08

mobar a écrit :
23 sept. 2019, 09:00
Le principe qui veut que 100% de l'eau distribuée soit potable, oblige à des traitements qui pour la plupart des usages ne se justifient pas
Sur les 150 litres d'eau utilisés en moyenne par un français, 10% seulement nécessiteraient une potabilisation et les 90% restant pourraient être issus d'eau de pluie ou de pompage d'aquifères locaux sommairement traités
C'est sur que tirer la chasse d'eau des toilettes avec de l'eau potable… :shock:
Un truc que connaissent bien les cyclistes en matière d'eau potable ce sont les cimetières. Il y a toujours une source d'arrosage. Mais je me suis laissé dire que malheureusement il est de moins en moins systématique qu'elle soit potable. 8-[

Re: Yves Cochet.

par mobar » 23 sept. 2019, 18:19

nemo a écrit :
23 sept. 2019, 17:21
Je voulais parler du fait que pour certaines choses et notamment l'eau la gestion en commune est la plus efficace.
L'eau est gérée sur les territoires des communes, ce qui pose problème à certains c'est plutôt le fait que ce soit géré par des sociétés privées et seulement à 40% par les services des communes, généralement les petites communes ou il est plus difficile de faire des profits
Municipaliser les pertes et privatiser les profits, c'est le principe de base!

Re: Yves Cochet.

par nemo » 23 sept. 2019, 17:21

mobar a écrit :
22 sept. 2019, 20:57
Je l'ai écouté
Pas trouvé dans ses interview de méthode ou de proposition qui permette de voir une issue et qui soit crédible
Je voulais parler du fait que pour certaines choses et notamment l'eau la gestion en commune est la plus efficace.

Re: Yves Cochet.

par mobar » 23 sept. 2019, 09:00

60% d'eau en provenance des eaux souterraines ne veut pas dire que ces eaux soient potables!
De plus en plus d'aquifères, en plus des contaminants naturels, sont sujets à des contaminations anthropiques (agriculture, industries, transports, infiltrations d'eaux usées ...)

ça veut aussi dire que 40% des eaux distribuées proviennent des eaux de surface dont on connait la qualité extrêmement variable

Le principe qui veut que 100% de l'eau distribuée soit potable, oblige à des traitements qui pour la plupart des usages ne se justifient pas
Sur les 150 litres d'eau utilisés en moyenne par un français, 10% seulement nécessiteraient une potabilisation et les 90% restant pourraient être issus d'eau de pluie ou de pompage d'aquifères locaux sommairement traités

C'est bien sur que c'est possible d'optimiser les consommations d'énergie et de traitement, mais c'est une telle manne financière que personne n'y a intérêt. Les collectivités et les multinationales de l'eau disposent d'un marché captif qui leur permet de prélever de la taxe de façon quasiment indolore et de manière récurrente

Cette organisation est probablement irremplaçable pour les mégapoles et les grandes villes ... tant que celles-ci ont de quoi continuer à exister et se développer

Yves Cochet.

par kercoz » 22 sept. 2019, 23:32

mobar a écrit :
22 sept. 2019, 18:22
L'eau du château d'eau elle est passée par une usine de potabilisation, le pompage c'est seulement une partie des consommations énergétiques
Tout le système est construit autour de ça
Même l'eau de source qui est potable doit être traitée avant d'être injectée dans le réseau pour rester potable
Et cette eau de source ne représente qu'une fraction de l'eau distribuée, l'essentiel vient des eaux de surfaces plus ou moins pollués
Le traitement généralisé n'a été rendu possible que grâce au cout ridiculement bas de l'énergie si celle ci vient à devenir beaucoup plus chère ou rare le système ne tient plus
Faudra en inventer un autre, c'est possible et faisable, mais ce ne sera pas les multinationales de l'eau qui le feront
Faudra le faire soi même ou les nationaliser
60% de l' eau provient du sous sol et est pratiquement potable. Un pompage direct est possible, même avec un traitement préventif ds le chateau d'eau

Re: L'eau en France

par energy_isere » 01 juil. 2019, 19:16

Le gouvernement veut faire des économies d'eau

REUTERS•01/07/2019

Le gouvernement français a dévoilé lundi une série de mesures censées permettre de mieux gérer les ressources du pays en eau, appelées à se raréfier dans les décennies à venir, en évitant notamment les gaspillages.

Le ministère de la Transition écologique souhaite réduire la consommation d'eau de 10% d'ici à 2025 et de 25% en 15 ans.


Le but est de préparer la France à un avenir dans lequel l'eau sera moins abondante : selon une étude gouvernementale parue en 2013, le débit moyen des cours d'eau devrait baisser de 10% à 40% au cours du prochain demi-siècle.

"L'eau, c'est l'un des combats prioritaires dans l'action écologique", a déclaré le ministre de la Transition écologique, François de Rugy, lors de la restitution de sept mois de travaux dans le cadre des "Assises de l'eau".

Pour faire baisser la consommation, le gouvernement souhaite moduler la tarification de l'eau en faisant davantage payer les gros consommateurs - les propriétaires de maison avec piscine, par exemple - dont les besoins excèdent l'usage normal.

Il revient aux collectivités locales, seule habilitées à fixer les prix, d'appliquer ou non ce principe. "On mettra en place le cadre et les incitations pour les collectivités pour le faire", précise la secrétaire d'Etat Emmanuelle Wargon.

Les mesures concernent également certains secteurs économiques, notamment celui de la construction, qui verra ses normes environnementales évoluer à partir de 2022.

L'exécutif ambitionne en outre de tripler d'ici à 2025 les volumes d'eau dite non conventionnelle - eaux usées traitées ou eaux de pluie - utilisée pour les usages ne nécessitant pas d'eau potable, comme l'arrosage des espaces verts. Une pratique normale dans certains pays d'Europe mais encore rare en France.

Le plan présenté lundi inclut également des mesures visant à préserver les rivières et à protéger les sites de captage - à partir de nappes phréatiques, de cours d'eau, de lacs ou de retenues - afin de garantir la qualité de l'eau.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 153c362750

Re: L'eau en France

par GillesH38 » 15 mai 2019, 15:22

t'es en retard d'un bulletin Phyvette

https://www.brgm.fr/publication-presse/ ... r-mai-2019

L'eau

par phyvette » 15 mai 2019, 13:33

Etat des nappes d'eau souterraine au 1er avril 2019

Les niveaux des nappes phréatiques sont autour ou en-dessous des moyennes mensuelles. Un nombre marqué de réservoirs affiche déjà des niveaux modérément bas à bas...
https://www.brgm.fr/publication-presse/ ... avril-2019

Haut