[Acteurs] La compagnie TOTAL

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:D :geek: :ugeek: :ghost: :wtf: :-D :) :-) :-( :-o :shock: :? 8-) :lol: :-x :-P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: ;) ;-) :!: :?: :idea: :arrow: :-| :mrgreen: =D> #-o =P~ :^o [-X [-o< 8-[ [-( :-k ](*,) :-" O:) =; :-& :-({|= :-$ :-s \:D/ :-#
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est activée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : [Acteurs] La compagnie TOTAL

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

par energy_isere » Aujourd’hui, 08:30

Total renforce son partenariat avec l'indien Adani

REUTERS•14/10/2019

Total a annoncé lundi qu'il renforçait son partenariat avec Adani en faisant l'acquisition de 37,4% des parts du distributeur de gaz indien.

Le groupe pétrolier français s'est allié l'année dernière au distributeur indien pour le développement d'une offre multi-énergie à destination de l'Inde, une coopération couvrant le gaz naturel liquéfié et la distribution de carburants.

Dans un communiqué, Total indique que le partenariat concerne "deux terminaux d'importation et regazéification de GNL, le terminal de Dhamra à l'est de l'Inde et potentiellement le terminal de Mundra à l'Ouest".

Il précise qu'il assurera l'approvisionnement d'Adani en gaz naturel liquéfié.
https://www.boursorama.com/bourse/actua ... 57b744133c

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

par energy_isere » 11 oct. 2019, 17:46

Huile de palme: Le Conseil constitutionnel rejette un recours de Total

REUTERS•11/10/2019

Le Conseil constitutionnel a rejeté vendredi un recours de Total relatif à une disposition de la loi de Finances 2019 sur la fiscalité des biocarburants.

Le groupe pétrolier s'estimait lésé, le texte excluant de l'exonération fiscale les produits à base d'huile de palme à compter du 1er janvier 2020. Or il utilise l'huile de palme pour la production de biocarburants dans sa raffinerie de La Mede (Bouches-du-Rhône).


Le Conseil d'Etat avait saisi en juillet dernier le Conseil constitutionnel d'une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) soulevée par Total sur l'exclusion des biocarburants à base d'huile de palme de la liste des biocarburants ouvrant droit à un taux réduit de la taxe générale sur les activités polluantes (TGAP) - appelée à être remplacée par une taxe incitative relative à l'incorporation de biocarburants (TIRIB).

Total avait déjà saisi le Conseil constitutionnel en décembre 2018 après le vote de la loi finances 2019 et sa requête avait été rejetée.

Par cette nouvelle saisine, "la société requérante soutenait que cette exclusion de principe, sans possibilité de démontrer une absence de nocivité pour l'environnement de certains modes de culture de l'huile de palme, ne serait pas en adéquation avec l'objectif du législateur d'accroître l'incorporation d'énergies renouvelables dans les carburants", relève le Conseil constitutionnel dans un communiqué.

Total dénonçait une différence de traitement selon lui injustifiée entre l'huile de palme et les autres plantes oléagineuses entrant dans la fabrication de biocarburants.

La production d'huile de palme, en forte croissance, est à l'origine d'une déforestation massive dans les régions tropicales.

"Le législateur a, en l'état des connaissances et des conditions mondiales d'exploitation de l'huile de palme, retenu des critères objectifs et rationnels en fonction du but poursuivi. Il écarte par ce motif le grief tiré de la méconnaissance du principe d'égalité devant les charges publiques", a jugé le Conseil constitutionnel.

Greenpeace France salue dans un communiqué "un grand pas en avant pour la lutte contre le changement climatique".

"Le Conseil constitutionnel confirme que, selon des 'critères rationnels et objectifs', l'incorporation de l'huile de palme dans les agrocarburants est bel et bien contradictoire avec la nécessité de réduire les émissions de gaz à effet de serre, et donc nocive pour le climat", souligne l'ONG.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 44c5ed59d3

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

par energy_isere » 11 oct. 2019, 01:21

TOTAL : Brésil: Total remporte un bloc d'exploration dans le présel en eaux profondes

DOWJONES | LE 10/10 2019

Total et ses partenaires Qatar Petroleum et Petronas ont remporté jeudi au Brésil le bloc C-M-541 lors des seizièmes enchères pétrolières organisées par l'Agence nationale du pétrole (ANP).

Ce bloc est situé dans l'offshore profond du bassin présalifère Campos, par une profondeur d'eau d'environ 3.000 mètres, a précisé le groupe pétrolier français dans un communiqué.

Total sera l'opérateur du bloc avec 40%, aux côtés de Qatar Petroleum (40%) et de Petronas (20%).

Le consortium prévoit de forer un premier puits d'exploration au début de l'année 2021, a souligné la major.
https://m.investir.lesechos.fr/actualit ... 76022.html

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

par energy_isere » 07 oct. 2019, 22:45

Je ne me souvenais plus pourquoi Total avait un pied dans Johan Sverdrup.

C'est via Mark Oil qui avait une participation la dedans, et Total l'a racheté en 2018.

Source https://www.connaissancedesenergies.org ... rup-191007

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

par tita » 07 oct. 2019, 16:30

Pétroleur a écrit :
07 oct. 2019, 14:14
energy_isere a écrit :
07 oct. 2019, 09:27
"Les réserves récupérables totales de Johan Sverdrup s'élèvent à 2,7 milliards de barils équivalent pétrole.
Super! Soit 27 jours de consommation mondiale au rythme actuel. :geek:
Ou 10 ans de production au rythme prévu de 660 kb/j en 2022. D'ailleurs, la production sera directement assistée par des méthodes d'injection d'eau. Pas de gaz, vu que le champ n'en contient que très peu. Bien sûr, ce sera plus long que 10 ans.

Ce sera le champ en production qui contiendra le plus de réserves restante de pétrole en Norvège. Aucun champ approuvé ou découvert ces dernières années ne l'égal.

La formation ressemble beaucoup à Oseberg, découvert en 1979 et qui a commencé à produire en 1988. On peut vraisemblablement imaginer que Johan Sverdrup sera similaire.
https://www.norskpetroleum.no/en/facts/field/oseberg/

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

par Pétroleur » 07 oct. 2019, 14:14

energy_isere a écrit :
07 oct. 2019, 09:27
"Les réserves récupérables totales de Johan Sverdrup s'élèvent à 2,7 milliards de barils équivalent pétrole.
Super! Soit 27 jours de consommation mondiale au rythme actuel. :geek:

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

par energy_isere » 07 oct. 2019, 09:27

Total annonce le démarrage du champ pétrolier Johan Sverdrup en Norvège

REUTERS•07/10/2019

Total a annoncé lundi dans un communiqué le démarrage de la production du champ pétrolier off-shore Johan Sverdrup, dans les eaux norvégiennes, "avec plus de deux mois d'avance" sur le calendrier prévu.

"Les réserves récupérables totales de Johan Sverdrup s'élèvent à 2,7 milliards de barils équivalent pétrole. La phase II du projet est déjà en cours de développement et devrait augmenter de 50% la capacité de production d'ici fin 2022, à 660.000 barils par jour", écrit le groupe pétrolier français dans un communiqué.

Le gisement est géré par Equinor qui en détient 40%. Lundin Petroleum en possède 22,6%, Petoro 17,36%, Aker BP 11,57% et Total 8,44%.
https://www.boursorama.com/bourse/actua ... 1ab2803763

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

par energy_isere » 02 oct. 2019, 19:17

Total s'apprêterait à vendre ses parts dans le terminal gazier de Fos-sur-Mer

SIMON CHODORGE Usine Nouvelle 02/10/2019

Total continue d'élaguer son portefeuille d'actifs, y compris en France. Le groupe pétrolier s'apprêterait à céder ses parts dans le terminal gazier Fosmax et le dépôt de produits pétroliers DPF de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), a-t-il été révélé le 2 octobre.

Total poursuit son plan de cessions et le portefeuille français du groupe pétrolier n’est pas épargné. L’entreprise s’apprêterait à céder ses participations dans deux actifs industriels à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) : le terminal d’importation de gaz naturel liquéfié (GNL) Fosmax et le dépôt de produits pétroliers DPF (Dépôts Pétroliers de Fos). Révélée mercredi 2 octobre par Les Échos, l’opération pourrait rapporter entre 250 et 450 millions d’euros.

Fosmax, l'un des principaux terminaux européens

Opéré par Engie, le terminal gazier Fosmax est détenu à 70% par une filiale d’Engie. Avec une superficie de 80 hectares, le site peut stocker 330 000 mètres cube de GNL et regazéifier 8,25 milliards de mètres cube par an. Fosmax fait partie des terminaux européens les plus importants et accueille les livraisons de nombreux pays : Algérie, Angola, Egypte, Norvège, Pérou, Qatar… Alors qu’il détient 27,5% de l’installation, Total chercherait à vendre l’ensemble de sa part, valorisée à environ 250 millions d’euros selon des sources des Echos.

Les Dépôts Pétroliers de Fos représentent quant à eux une capacité de stockage de 860 000 mètres cube. L’entreprise expédie 8 millions de mètres cubes de produits pétroliers raffinés chaque année vers le Sud de la France, la Suisse et la Méditerranée. La participation précise de Total n’est pas connue mais il serait le premier actionnaire aux côtés d’Auchan, BP, Carrefour, E.Leclerc, ENI ou encore Intermarché. La valeur totale du dépôt est estimée à 200 millions d’euros par le quotidien économique.

Plan de cessions de 5 milliards de dollars

Si elles sont confirmées, ces cessions de Total arriveraient après la vente du terminal méthanier de Dunkerque (Nord) en 2018 et celle de sa participation dans les pipelines français Trapil en août. Elles s’inscrivent plus largement dans un plan de vente d’actifs de 5 milliards de dollars révélé en juillet par le PDG Patrick Pouyanné. L’objectif est notamment de financer l’achat des actifs africains d’Anadarko tout juste finalisé.
https://www.usinenouvelle.com/article/t ... er.N890509

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

par energy_isere » 30 sept. 2019, 17:59

Tout ce que l’acquisition du GNL d’Anadarko au Mozambique apporte à Total… et à ses actionnaires

AURÉLIE BARBAUX Usine Nouvelle le 30/09/2019

BONNE NOUVELLE Total a annoncé le 30 septembre avoir finalisé l’acquisition de la participation d’Anadarko dans Mozambique LNG, pour 3,9 milliards de dollars. Un gros coup.

C’est fait. Total a annoncé le 30 septembre avoir bouclé l’acquisition à Occidental des 26,5% que détenait Anadarko dans le projet Mozambique LNG, pour un montant de 3,9 milliards de dollars.

Pour la major française c’est un très gros coup dans sa stratégie de développement de l’activité Gaz naturel liquéfié (GNL).

Même s’il reste encore pour Total à mettre en œuvre le projet d’usine Mozambique LNG, le premier pour ce pays. Il comprend le développement des champs Golfinho et Atum situés dans l’Offshore Area 1 et la construction de deux trains de liquéfaction d'une capacité totale de 12,9 millions de tonnes par an (Mt/a).

12,9 millions de tonnes de GNL en plus par an

Prise le 18 juin 2019, la décision finale d'investissement de Mozambique LNG prévoit un démarrage du projet en 2024. Un investissement peu risqué. Près de 90 % de la production de Mozambique LNG serait d’ores et déjà commercialisée dans le cadre de contrats à long terme à destination de clients en Asie et en Europe, explique Total dans un communiqué. Une partie du reste est destinée au marché intérieur du Mozambique.

Un cash-flow positif dès 2020

Pour Total, qui annonce un portefeuille global de près de 40 Mt/an de GNL en 2020 et 10% de part de marché, ce projet est une bonne affaire. Mieux "le projet d'acquisition des actifs africains d'Anadarko n'aura aucun effet négatif sur la politique de retour aux actionnaires ; je dirais même au contraire puisque cette acquisition dégagera un cash-flow net positif dès 2020, même pour un prix du baril inférieur à 50 dollars", avait expliqué Patrick Pouyanné lors de l'assemblée générale des actionnaires le 29 mai dernier.

Plus de dividendes

Chose promise chose due. Lors de la présentation de la stratégie du groupe à New York le 24 septembre, le PDG de Total a annoncé avoir décidé d’accélérer la croissance du dividende pour les années à venir et s'être donné comme orientation une augmentation du dividende de 5% à 6% par an au lieu de 3% par an comme annoncé précédemment.
https://www.usinenouvelle.com/article/t ... es.N889529

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

par ni chaud ni froid » 29 sept. 2019, 17:56

Pour bonne partie, sur les biodiesels, il faut plutôt voir du côté de l'état que de total...

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

par energy_isere » 29 sept. 2019, 13:58

Total à contretemps sur le climat

AURÉLIE BARBAUX Usine Nouvelle le 29/09/2019

En bon capitaine d’industrie, le PDG de Total, Patrick Pouyanné, cherche à faire de la transition énergétique une opportunité industrielle. Un art difficile. Le rachat du fabricant de panneaux photovoltaïques américains SunPower en 2011 est un échec. Trop tard. Même si la technologie est bonne, elle ne fait pas le poids face à la déferlante des panneaux chinois ultra-compétitifs.

Mauvais timing aussi pour la conversion de la raffinerie de La Mède (Bouches-du-Rhône) en bioraffinerie, qui pourrait elle aussi tourner au fiasco industriel. Décidée en 2015 alors que les biocarburants avaient encore le vent en poupe, elle se heurte maintenant à deux vents contraires. Le diesel, et avec lui le biodiesel, est devenu le carburant polluant à éliminer en priorité. Et la France, engagée dans une lutte contre la déforestation importée, n’assume plus la production de biocarburant à base d’huile de palme, certifiée durable ou non. Les parlementaires ont donc décidé de supprimer un avantage fiscal à ce biodiesel à l’huile de palme. Un vote qui entraînerait une perte économique de 70 à 80 millions d’euros pour le site de La Mède, selon Patrick Pouyanné, qui menace de vendre sa production à l’Allemagne et de ne plus tenir ses engagements vis-à-vis des filières agricoles. Caler sa stratégie climat sur l’accord de Paris de 2015 s’avère aussi un pari risqué pour Total. Car si les prévisions de consommation d’énergies fossiles restent à la hausse dans le monde, les derniers rapports du Giec et les simulations des hausses de températures des scientifiques français remettent en cause jusqu’à son pari sur le gaz naturel comme énergie de transition. Sans parler de sa décision de laisser à d’autres, dont Engie, le marché de l’hydrogène. Face à l’urgence.
https://www.usinenouvelle.com/article/t ... at.N887209

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

par energy_isere » 17 sept. 2019, 22:09

Total: la production de La Mède pourrait être exportée en Allemagne

AFP parue le 17 sept. 2019

Un changement de législation fiscale en France plombe la rentabilité de la bioraffinerie de La Mède (Bouches-du-Rhône), dont la production pourrait devoir prendre le chemin de l'Allemagne,a déclaré mardi le PDG de Total.

Les députés avaient supprimé à la mi-décembre l'avantage fiscal dont pouvaient bénéficier les biocarburants à base d'huile de palme, ce qui menace la viabilité de la bioraffinerie de La Mède, selon Total.

"Le signal lancé aux investisseurs par la représentation nationale est très perturbant", a déclaré Patrick Pouyanné devant la Commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale.

"J'espère que ce sujet reviendra en débat. On pourrait considérer qu'un investissement réalisé, dont on change les règles du jeu, qui se traduit concrètement par une perte économique de près de 70 à 80 millions d'euros pour ce site et qui le met en difficulté, me paraît être un sujet qui mérite débat avec vous tous", a-t-il affirmé.

Ces 70 à 80 millions d'euros représentent l'"impact" négatif sur le résultat économique du site, a précisé une porte-parole de Total.

"On peut se retrouver dans la situation où cette usine va pouvoir tourner sur de l'huile de palme pour exporter toute sa production en Allemagne - c'est le schéma que nous étudions aujourd'hui - parce que les Allemands ont décidé d'appliquer les règles européennes", a poursuivi Patrick Pouyanné.

La France a en effet choisi d'aller au-delà des règles européennes dans ce domaine, à la différence de son voisin.

La bioraffinerie est issue de la reconversion d'une ancienne raffinerie et le biocarburant qui y est produit doit provenir en partie d'huile de palme, accusée par des associations environnementales de favoriser la déforestation.

Selon Total, la bioraffinerie pourra traiter 650.000 tonnes par an et elle s'approvisionnera en huile de palme "durable et certifiée" à hauteur de 300.000 tonnes au maximum.

Le groupe s'était aussi engagé à utiliser du colza français. Mais "bien évidemment, si tout reste en l'état avec cet amendement, nous ne pourrons pas tenir les engagements que nous avons pris à travers l'ensemble des filières", a indiqué le patron de Total.
https://www.connaissancedesenergies.org ... gne-190917

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

par energy_isere » 03 sept. 2019, 18:01

Total pourrait investir 10 milliards de dollars en 5 ans en mer du Nord, dit Pouyanné


3 sept 2019

Total pourrait investir jusqu’à 10 milliards de dollars (9,15 milliards d’euros) au cours des cinq prochaines années en mer du Nord mais la maîtrise des coûts doit rester une priorité, a déclaré mardi le PDG du groupe pétrolier français.

Dans le cadre de ses efforts pour réaliser des économies, Total a envisagé de partager avec Shell et BP le démantèlement des infrastructures pétrolières et gazières dans la région, a ajouté Patrick Pouyanné lors d’une conférence sectorielle à Aberdeen, en Ecosse.

Total compte participer à un appel d’offres à venir pour un parc éolien en mer au large de l’Ecosse, conformément à sa politique d’investissements dans les énergies à bas carbone et renouvelables, a aussi déclaré Patrick Pouyanné.
https://fr.reuters.com/article/business ... O17N-OFRBS

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

par energy_isere » 02 sept. 2019, 20:08

Total investit 110 millions d’euros dans sa raffinerie de Gonfreville-l’Orcher

CLAIRE GARNIER Usine Nouvelle 02/09/2019

Le groupe Total investit 110 millions d’euros dans sa raffinerie de Gonfreville-l’Orcher près du Havre (Seine-Maritime) dans le cadre d’un grand arrêt d’inspection et de maintenance.

La raffinerie Total de Gonfreville-l’Orcher (Seine-Maritime) dite raffinerie de Normandie sera arrêtée pour maintenance à partir du 4 septembre pour une durée de deux mois. "110 millions d'euros seront investis", indique le groupe Total dans un communiqué, précisant qu’il s’agit d’un arrêt réglementaire qui a lieu tous les sept ans.

Ce "grand arrêt d’inspection et de maintenance", selon la terminologie officielle, mobilisera plus de 3 000 intervenants externes, précise Total. "Six intervenants sur dix seront issus du bassin normand", précise le groupe pétrolier.

Les travaux visent à accroître les performances de la plateforme et améliorer son efficacité énergétique. Ils comportent aussi un volet environnemental. "Outre la réduction des émissions de CO2, le projet vise aussi à réduire de 30 % les émissions de SO2 (dioxyde de soufre)", a précisé un porte-parole à l’Usine Nouvelle.

La raffinerie de Normandie qui transforme chaque année 12 millions de tonnes de pétrole brut (en essences, gazole, kérosène, huiles, lubrifiants) est la plus grande de l’Hexagone. Elle représente 12 % de la capacité de raffinage de France.
https://www.usinenouvelle.com/article/t ... er.N879395

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

par energy_isere » 29 août 2019, 21:16

Total et d'autres à la manoeuvre pour les projets GNL du Qatar

PUBLIÉ LE 29/08/2019 LONDRES (Reuters)

Lorsque Royal Dutch Shell a voulu acquérir une participation dans un bloc d'exploration prometteur au large de l'Afrique du Sud, il s'est heurté à Total, qui a exercé son droit de préemption sur cet actif, revendu dans la foulée à Qatar Petroleum (QP).

La manoeuvre du groupe français, dont les détails n'avaient jusqu'ici jamais été révélés, a surpris certains des acteurs impliqués dans le dossier, selon des sources proches de l'opération.

La décision de Total s'inscrit en fait dans une tentative plus large visant à resserrer ses liens avec QP afin de prendre une participation dans les projets d'extension dans le gaz naturel liquéfié du Qatar, qui détient les plus importants gisements de GNL, l'un des produits les plus lucratifs du secteur de l'énergie.

Ces projets suscitent la convoitise d'autres majors du secteur comme Exxon Mobil et Shell, qui ont également proposé à QP des participations dans certains de leurs actifs les plus prisés.

De nouveaux venus comme Chevron, Equinor et Eni espèrent également prendre part à ces projets, selon des sources.

Les groupes énergétiques considèrent le gaz naturel, l'hydrocarbure le moins polluant, comme une ressource essentielle dans la transition vers une économie moins carbonée.

Le gaz liquéfié est facilement acheminable vers des pays comme l'Inde, la Chine et le Japon, et la demande devrait bondir dans les prochaines décennies.

Les sites de GNL au Qatar, dans lesquels Total détient déjà une participation, ainsi que Shell, Exxon et ConocoPhillips, offrent aux investisseurs un accès à de vastes ressources à des coûts de production moindres.

"C'est une partie importante des réserves de gaz. Si on peut acheter ou participer à ces projets, cela pourrait aider (les entreprises) au niveau des réserves", souligne Jason Feer, responsable "business intelligence" au sein de la société de conseil Poten & Partners.

PRODUCTION DE GNL DE 110 MILLIONS DE TONNES PAR AN

QP veut porter sa production de GNL à environ 110 millions de tonnes par an (mtpa), contre 77 millions actuellement au cours des cinq prochaines années, en construisant quatre nouveaux sites de production.

La compagnie publique pétrolière et gazière du Qatar devrait annoncer prochainement ses partenaires pour cette opération, ont indiqué des sources du secteur.

Depuis la vente de la participation en Afrique du Sud à QP, Total a conclu d'autres transactions avec le groupe qatari.

Le géant français a notamment annoncé mardi la signature de plusieurs accords avec Qatar Petroleum pour lui transférer des participations dans des actifs en Namibie, au Guyana et au Kenya.

"Nous sommes présents au Qatar depuis 80 ans et nous pensons que cette relation à long-terme a été fructueuse à la fois pour Qatar Petroleum et Total", a déclaré le groupe français à Reuters.

En octobre dernier, Patrick de La Chevardière, le directeur financier de Total, soulignait l'enjeu du dossier en déclarant que la major serait "déçue si (elle) ne participait pas aux projets de développement du GNL au Qatar".
https://www.usinenouvelle.com/article/t ... ar.N878630

c'est peut étre ce qui explique le +1.5 % à la bourse ce jour de Total ......

Haut