[Acteurs] Le secteur parapétrolier

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:D :geek: :ugeek: :ghost: :wtf: :-D :) :-) :-( :-o :shock: :? 8-) :lol: :-x :-P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: ;) ;-) :!: :?: :idea: :arrow: :-| :mrgreen: =D> #-o =P~ :^o [-X [-o< 8-[ [-( :-k ](*,) :-" O:) =; :-& :-({|= :-$ :-s \:D/ :-#
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est activée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : [Acteurs] Le secteur parapétrolier

Re: [Acteurs] Le secteur parapétrolier

par energy_isere » 06 nov. 2019, 08:35

Le parapétrolier CGG repasse dans le vert au 3e trimestre

AFP parue le 06 nov. 2019

Le groupe parapétrolier CGG a annoncé mercredi avoir renoué avec les bénéfices au troisième trimestre, saluant un bon niveau d'activité notamment dans les études multi-clients.

L'entreprise, spécialisée dans les géosciences pour la recherche d'hydrocarbures, a réalisé un bénéfice net de 40,7 millions de dollars contre une perte de 1,5 million un an plus tôt.

"Notre performance opérationnelle a été très solide ce trimestre dans nos trois divisions", a salué la directrice générale, Sophie Zurquiyah, citée dans un communiqué.

Le chiffre d'affaires publié a pourtant reculé de 16,6% à 323,4 millions de dollars. Mais le chiffre d'affaires des activités (hors certains éléments liés aux normes comptables IFRS) a pour sa part progressé de 35,6% à 381,7 millions, tirés par les trois activités de géoscience, études multi-clients (+92%) et équipements.

CGG avait durement souffert, comme l'ensemble du secteur parapétrolier, à la suite de la chute des cours du brut il y a quelques années. Les compagnies pétrolières et gazières avaient alors taillé dans leurs dépenses et abandonné des projets.

"Dans l'environnement actuel, les compagnies pétrolières donnent la priorité à des projets à rendements plus rapides et à la génération de cash", observe Sophie Zurquiyah.

"Nous poursuivons le développement de nouvelles technologies pleinement adaptées aux besoins de nos clients notamment en matière d'exploration, de développement des bassins existants et d'optimisation des réservoirs", a-t-elle poursuivi.

Plus optimiste pour 2019, CGG avait début septembre revu ses objectifs financiers en hausse pour l'exercice.

Le groupe avait l'an dernier subi une restructuration financière puis annoncé un plan stratégique à horizon 2021 qui prévoit un recentrage sur les activités où il est en position de force: géoscience, études multi-clients et équipements.
https://www.connaissancedesenergies.org ... tre-191106

Re: [Acteurs] Le secteur parapétrolier

par energy_isere » 22 oct. 2019, 01:12

Services pétroliers: Halliburton prévoit des économies face à une moindre activité aux USA

AFP parue le 21 oct. 2019

Le groupe de services pétroliers américain Halliburton, qui a vu son bénéfice nettement reculer au troisième trimestre en raison d'un important repli de ses revenus dans l'énergie en Amérique du Nord, a annoncé lundi vouloir réduire ses coûts.

L'entreprise, qui a déjà supprimé des postes au cours des derniers mois, prévoit de continuer à diminuer ses dépenses "d'environ 300 millions de dollars par an au cours des prochains trimestres", "en rationalisant (ses) opérations et (ses) fonctions support", a indiqué son PDG, Jeffrey Miller, lors d'une conférence téléphonique avec les analystes.

L'action Halliburton, qui évoluait dans le rouge à Wall Street juste après la diffusion des résultats, s'est redressée après les commentaires de la direction annonçant les économies envisagées et évoluait en hausse de 7,4% à la mi-séance.

La société, basée à Houston (Texas, sud), a dégagé un bénéfice net trimestriel de 295 millions de dollars, en baisse de 32% sur un an, selon un communiqué publié lundi.

Ce résultat s'est traduit par un bénéfice par action ajusté des éléments exceptionnels, référence en Amérique du Nord, de 34 cents, ce qui correspond aux attentes des analystes financiers.

Le chiffre d'affaires a pour sa part reculé d'environ 10% à 5,56 milliards de dollars, et est inférieur aux 5,81 milliards escomptés.

Il a surtout été tiré vers le bas par le repli de 21% des revenus du groupe en Amérique du Nord, un accès de faiblesse imputé par l'entreprise à "une activité plus faible et des prix plus bas dans les services liés au pompage à pression et à la construction de puits".

Les sociétés de services pétroliers fournissent des technologies et équipements nécessaires aux activités d'exploration, de forage et d'exploitation des puits.

Elles pâtissent d'un ralentissement des activités de leurs clients aux Etats-Unis, où depuis quelques mois les majors réduisent leurs dépenses pour choyer leurs investisseurs.

"La discipline de la part des opérateurs en termes d'utilisation de leur capital pèse sur les niveaux d'activité en Amérique du Nord", a commenté M. Miller.

Le nombre de forage de puits de pétrole et de gaz aux Etats-Unis s'affichait ainsi au 18 octobre en baisse d'environ 20% par rapport à la même époque l'an dernier, à 851 puits, selon un décompte de la société Baker Hughes.

Cela ne devrait pas s'arranger au cours des prochains mois. "Les retours de nos clients nous amènent à penser que le nombre de forages menés à terme sera probablement plus faible au quatrième trimestre que l'an passé", a indiqué M. Miller.

Les revenus à l'international ont de leur côté augmenté de 30% sur un an.

La région Moyen-Orient/Asie a vu ses recettes quasiment stagner à 1,16 milliard de dollars, celles de l'Europe/Afrique ont bondi d'environ 10% à 831 millions et enfin celles de l'Amérique latine ont progressé de 16% à 608 millions.
https://www.connaissancedesenergies.org ... usa-191021

Re: [Acteurs] Le secteur parapétrolier

par energy_isere » 19 oct. 2019, 00:35

Lourde dépréciations d'actifs chez Schlumberger :
Le groupe de services pétroliers Schlumberger annonce ses résultats trimestriels

AFP parue le 18 oct. 2019

Le géant des services pétroliers Schlumberger a annoncé vendredi une lourde charge de 12,7 milliards de dollars, liée aux "conditions de marché", essentiellement en Amérique du Nord, qui l'ont fait plonger dans le rouge au troisième trimestre.

Le groupe a ainsi subi une perte nette de 11,38 milliards de dollars, contre un bénéfice de 644 millions un an plus tôt. Les analystes interrogés par FactSet attendaient un bénéfice net de 565 millions. Le résultat "reflète une charge avant impôts de 12,7 milliards de dollars liée aux conditions du marché", indique la multinationale basée à Houston (Texas, sud des États-Unis) dans un communiqué.

Sur cette somme, 8,8 milliards proviennent de dépréciations d'écarts d'acquisition: la valeur de certaines entreprises achetées ces dernières années a été revue en baisse. Il s'agit de Smith International, rachetée en 2010, et de Cameron International Corporation, acquise en 2016. D'autres charges portent notamment sur la valeur de certains actifs en Amérique du Nord, où l'activité à terre ralentit.

Ces réévaluations comptables interviennent alors que Schlumberger est dirigé par un nouveau PDG depuis cet été, Olivier Le Peuch ayant remplacé Paal Kibsgaard. Hors la charge exceptionnelle, le bénéfice ajusté ressort à 596 millions de dollars au troisième trimestre, en baisse de 7%. Par action, il a atteint 43 cents, faisant mieux que les attentes. Le chiffre d'affaires est resté stable à 8,5 milliards de dollars.

"Les résultats de ce trimestre reflètent un environnement de ralentissement de la croissance de la production à terre en Amérique du nord, les opérateurs maintenant leur discipline, en réduisant les forages et l'activité de fracturation", a observé le nouveau PDG, Olivier Le Peuch. Il s'est toutefois dit "satisfait des résultats". "L'activité soutenue à l'international a tiré la croissance globale en dépit de résultats mitigés en Amérique du nord", a-t-il commenté.
https://www.connaissancedesenergies.org ... ars-191018

Re: [Acteurs] Le secteur parapétrolier

par energy_isere » 12 sept. 2019, 08:20

Suite de ce post du 23 mai 2019 http://www.oleocene.org/phpBB3/viewtopi ... 0#p2284060

En mai 2017 le Pioneering Spirit avait soulevé 24000 tonnes,mais pas à bout de grue.

http://www.oleocene.org/phpBB3/viewtopi ... 03#p404503

La on vient d'avoir le record de levée à la grue avec 15300 tonnes. ( presque 2 tours Eiffel)

Two main topsides lifted onto Leviathan platform
Heerema Marine Contractors’ Sleipnir semisubmersible crane vessel, said to be the world’s largest, completed a 15,300-tonne lift, installing the topsides for Noble Energy’s Leviathan development in the Mediterranean Sea.


OGJ editors Sep 9th, 2019

Image


Heerema Marine Contractors’ (HMC) Sleipnir semisubmersible crane vessel (SSCV), said to be the world’s largest, completed a 15,300-tonne lift, installing the topsides for Noble Energy Inc.’s Leviathan development in the Mediterranean Sea.

The lift, says HMC of Leiden, The Netherlands, sets a world record.

Discovered in 2010, Leviathan’s recoverable resources total an estimated 17.6 tcf (OGJ, Apr. 1, 2019, p. 36). Noble Energy is developing Leviathan with a subsea system and fixed offshore platform. The Leviathan system has a designed production capacity of up to 1.2 bcfd.

The Sleipnir SSCV has installed two main topsides with a total weight of 24,500 tonnes in less than 20 hr for the Leviathan development.

The Sleipnir vessel, which is LNG-powered, entered service in July 2018. Two revolving cranes on the vessel can lift as much as 20,000 tonnes in tandem.
https://www.ogj.com/drilling-production ... n-platform

Re: [Acteurs] Le secteur parapétrolier

par hyperion » 27 août 2019, 17:03

à peine plus de 2 ans après la fusion avec fmc, enthousiasme mitigé pour certains analystes malgré la hausse actuelle en bourse:
sur la sellette pour le mal être de ses employés comme vu plus haut dans ce fil et dans le rouge à cause de pb judiciaire au us pour corruption n'est-ce pas....


D'où ce son de cloche très différent chez Aurel BGC. Les analystes ne mâchent pas leurs mots : 'C'est un terrible aveu d'échec. (...) Ce projet de scission reconnaît implicitement que la greffe n'a jamais pris. FMC avait pris progressivement le contrôle de Technip alors que ce dernier était pourtant bien plus gros en termes de revenus. Le rapprochement restera comme un modèle du genre du piège des fameuses 'fusions entre égaux'', assène Aurel BGC.
Appelée pour l'heure 'SpinCo' (environ 15.000 salariés), une nouvelle entité comprenant l'essentiel de la branche Onshore/Offshore, soit l'ingénierie et la construction d'usines de traitement d'hydrocarbures (dont le GNL), serait séparée de TechnipFMC. Immatriculée aux Pays-Bas, elle serait dirigée et cotée en Bourse à Paris.

Le reste de TechnipFMC, dit pour l'instant 'RemainCo' (environ 22.000 salariés), restera immatriculé au Royaume-Uni, comme tel est le cas depuis la fusion du français Technip et de l'américain FMC, début 2017. L'entité continuera d'être cotée à New York et à Paris, et son management resterait en place. Le futur groupe conservera l'essentiel des divisions Subsea et Surface Technologies de TechnipFMC, ce qui recouvre les systèmes et services destinés à l'exploration et la production pétro-gazière. Il serait dirigé depuis Houston.(SIC ndlr)


https://www.zonebourse.com/TECHNIPFMC-3 ... -29119900/

Re: [Acteurs] Le secteur parapétrolier

par energy_isere » 26 août 2019, 20:05

TechnipFMC veut se scinder en deux groupes distincts

Publié le 26/08/2019

TechnipFMC a annoncé lundi 26 août un projet de scission du groupe parapétrolier en deux compagnies indépendantes cotées en bourse.

Le segment Onshore/Offshore devrait être séparé du reste du groupe pour donner naissance à une société désignée dans le communiqué sous le nom de « SpinCo », qui comptera près de 15 000 salariés et dont le siège sera à Paris. Selon TechnipFMC, SpinCo sera « l’un des principaux pure players du secteur E&C (NDLR : ingénierie et construction) et sera idéalement positionnée pour capitaliser sur la transition énergétique mondiale ».

Elle sera notamment présente dans le GNL, l’aval pétrolier et exploitera les opportunités de croissance dans les biocarburants, la chimie verte et les énergies alternatives. Outre le segment Onshore/Offshore, elle intégrera Genesis (le bureau de conseil en ingénierie de TechnipFMC), l’activité bras de chargements (qui dispose notamment d’une usine à Sens, dans l’Yonne) et Cybernetix (filiale française dédiée aux systèmes robotiques télé-opérés).

La seconde société, « RemainCo », comptera 22 000 salariés et sera basée à Houston. Elle regroupera le Subsea et les Technologies de surface.

Sous réserve de l’obtention des autorisations requises, la scission devrait être effective dans le courant du 1er semestre 2020. « Nous sommes convaincus que l’opération permettrait aux deux entreprises d’être les champions de leur secteur et de générer de la valeur supplémentaire », indique le PDG de TechnipFMC, Doug Pferdehirt, qui devrait prendre la tête de RemainCo.
https://lemarin.ouest-france.fr/secteur ... -distincts

Re: [Acteurs] Le secteur parapétrolier

par energy_isere » 09 août 2019, 19:01

Industrie pétrolière: Bourbon placé en redressement judiciaire

AFP parue le 08 août 2019

Le groupe de services maritimes pour l'industrie pétrolière Bourbon a annoncé jeudi, dans un communiqué, le placement en redressement judiciaire de sa holding ainsi que de sa sous-holding Bourbon Maritime par le tribunal de commerce de Marseille. C'est le groupe lui-même qui en avait fait la demande auprès du tribunal de commerce, le 25 juillet.
......
https://www.connaissancedesenergies.org ... ire-190808

Re: [Acteurs] Le secteur parapétrolier

par energy_isere » 25 juil. 2019, 21:02

Le parapétrolier français Bourbon en redressement judiciaire

Par Journaliste Figaro Frédéric de Monicault Mis à jour le 25/07/2019

Le spécialiste des services maritimes pour les compagnies pétrolières a annoncé jeudi avoir demandé l’ouverture d’une procédure de redressement judiciaire pour sa holding auprès du Tribunal de commerce de Marseille.

Les temps sont toujours aussi durs pour Bourbon. Le groupe de services maritimes pour le secteur pétrolier, plombé par une dette de 2,4 milliards d’euros, a déposé le bilan jeudi et demandé sa mise en redressement judiciaire. L’ouverture de cette procédure auprès du tribunal de commerce de Marseille concerne le holding Bourbon Corporation, et non l’ensemble des filiales opérationnelles, qui pourront poursuivre leur activité, a précisé l’entreprise.

Cette étape fait suite à la demande du géant bancaire ICBC, son premier crédit bailleur, ainsi que les autres principaux créanciers, pour obtenir le règlement de loyers jusqu’en 2026. Après cette demande, faite le 18 juillet, Bourbon a d’abord réclamé l’ouverture d’une procédure de sauvegarde, ce qu’a rejeté le tribunal de commerce.

Début juin, ICBC et les autres principaux créanciers de Bourbon - parmi lesquels BNP Paribas, Crédit mutuel, Alliance fédérale, Natixis et Société générale - ont déposé une offre de conversion de la dette en capital. Cette offre, qui courait jusqu’au 27 juin, prévoyait l’abandon de 1,4 milliard d’euros contre le contrôle de la société à hauteur de 93 %, plus un apport de 120 millions d’euros. Jacques de Chateauvieux, président et principal actionnaire de Bourbon, avec 60 % des droits de vote, a immédiatement riposté: son plan de restructuration repose sur des partenaires financiers, qui apporteraient 80 millions d’euros et un prêt de 164 millions.

Suspendue depuis trois jours, la cotation de Bourbon à la Bourse de Paris doit reprendre vendredi. À la suite de la demande d’ICBC, Bourbon avait réclamé cette suspension pour examiner les différentes options disponibles. La phase de redressement judiciaire est en mesure de geler le passif pendant une période d’observation pouvant durer jusqu’à 18 mois. En attendant, Bourbon s’attachera particulièrement à «l’issue positive des négociations avec ses partenaires financiers afin de pouvoir évoluer dans un contexte stabilisé», a fait savoir le groupe.
http://www.lefigaro.fr/societes/le-para ... e-20190725

Re: [Acteurs] Le secteur parapétrolier

par energy_isere » 26 juin 2019, 07:45

TechnipFMC: 296 millions de dollars d'amende pour corruption au Brésil et en Irak

AFP parue le 26 juin 2019

Le groupe d'ingénierie pétrolière TechnipFMC a accepté mardi de payer 296 millions de dollars d'amende pour mettre fin à des poursuites aux Etats-Unis et au Brésil pour corruption de responsables brésiliens et irakiens, selon un communiqué du ministère américain de la Justice.

Les poursuites concernent deux circuits de versements de pots-de-vin indépendants: l'un de Technip visant à verser de l'argent à des responsables au Brésil et l'autre visant un stratagème mis en place par FMC pour corrompre des responsables irakiens.

........
https://www.connaissancedesenergies.org ... rak-190626

Re: [Acteurs] Le secteur parapétrolier

par energy_isere » 23 mai 2019, 20:10

Le plus grand navire de levage lourd au monde prêt à prendre la mer

Publié le 23/05/2019 lemarin.fr

Le néerlandais Heerema marine contractors et le chantier Sembcorp marine ont officiellement dévoilé le 23 mai, à Singapour, le semi-submersible Sleipnir, plus grand navire de levage lourd au monde.

Image

Les deux grues du Sleipnir représentent une capacité de levage totale de 20 000 tonnes, ce qui en fait actuellement le plus grand navire de levage lourd au monde. (Photo : Heerema Marine Contractors).
https://www.lemarin.fr/secteurs-activit ... et-prendre

Re: [Acteurs] Le secteur parapétrolier

par tita » 14 mai 2019, 07:31

Weatheford Intl se met sous la protection des faillites (chapter 11).
https://www.worldoil.com/news/2019/5/13 ... thing-room

L'entreprise n'avait plus réalisé de bénéfices depuis 2015. Elle est passée de 67'000 employés en 2014 à 26'500 en 2019. L'entreprise se trouvait à court de cash, ne pouvant plus rembourser ses dettes.
After losing $245 million in first-quarter 2018, the company had high hopes that it would ride an E&P industry rebound to a much-better performance in 2019. This has not happened, exacerbated by a laundry list of factors, including a plateauing of shale activity in the U.S.; weak upstream conditions in Canada; weather-related disruptions in the U.S., Western Europe and Russia; and an unfavorable financial environment in Argentina. Accordingly, Weatherford posted a $481-million loss in first-quarter 2019.
Une victime de plus de la chute des prix de fin 2014!

Re: [Acteurs] Le secteur parapétrolier

par energy_isere » 23 avr. 2019, 08:36

Services pétroliers: Halliburton triple son bénéfice et annonce la fin des prix bas

AFP parue le 22 avr. 2019

Le groupe de services pétroliers américain Halliburton a plus que triplé son bénéfice au premier trimestre et indiqué que la période de baisse des prix de ses équipements et technologies était terminée.

L'entreprise a enregistré un bénéfice net de 152 millions de dollars lors des trois premiers mois de l'année, contre un profit de 46 millions à la même période en 2018, selon un communiqué publié lundi.

Ce résultat s'est traduit par un bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du nord, de 23 cents contre 22 cents attendus en moyenne par les analystes.

Le chiffre d'affaires a lui stagné, à 5,74 milliards de dollars, mais il est supérieur aux 5,52 milliards anticipés.

"Nos résultats du premier trimestre sont conformes à ce que nous avons anticipé", a réagi Jeff Miller, le PDG.

A Wall Street, le titre bondissait de plus de 3% dans les échanges électroniques de pré-séance, les investisseurs se réjouissant surtout du ton optimiste adopté par l'entreprise sur le secteur des services pétroliers dans l'ensemble.

"Nous sommes persuadés que le pire de la détérioration des prix est maintenant derrière nous", a déclaré M. Miller.

Et d'ajouter: "Pour les prochains trimestres, j'entrevois une hausse progressive quoique modeste".

Halliburton est affecté depuis plusieurs années maintenant par une baisse de la demande pour les technologies et les services que la société fournit aux majors pétrolières pour leurs activités d'exploration, de forage et d'exploitation de puits pétroliers.

La demande a particulièrement faibli pour les services dédiés aux opérations de finition de puits nécessaires pour une mise en service optimale ("completion"), en raison d'un resserrement des budgets des entreprises.

Contrairement à son grand concurrent Schlumberger la semaine dernière, Halliburton a également indiqué lundi que le niveau de l'activité en Amérique du Nord, première contributrice, était "en hausse modérée" au premier trimestre malgré une baisse des prix de ses équipements.

Ces prix bas ont d'ailleurs pesé sur le chiffre d'affaires de cette région composée des Etats-Unis, du Mexique et du Canada puisqu'il a diminué de 4% à 3,7 milliards de dollars.

Tirés par l'Amérique latine et le Moyen-Orient, les revenus des opérations internationales ont eux augmenté de 11% à 2,5 milliards de dollars.
https://www.connaissancedesenergies.org ... bas-190422

Re: [Acteurs] Le secteur parapétrolier

par energy_isere » 21 févr. 2019, 22:34

Maersk confirme sa meilleure forme de fin d’année

Publié le 21/02/2019

Après un début d’année morose, le groupe danois a relevé la tête à partir de l’été et a dévoilé le jeudi 21 février un retour aux bénéfices pour 2018.

Image

Maersk cherche toujours à se séparer de sa filiale Maersk drilling. (Photo : Maersk)
https://www.lemarin.fr/secteurs-activit ... fin-dannee

Re: [Acteurs] Le secteur parapétrolier

par energy_isere » 21 févr. 2019, 01:56

TechnipFMC plonge dans le rouge en 2018 avec une perte de près de 2 mds USD


AFP le 20 févr. 2019

Le groupe de services pétroliers TechnipFMC a plongé dans le rouge l'an dernier avec une perte de près de 2 milliards de dollars, conséquence de lourdes dépréciations et d'une provision pour couvrir ses problèmes judiciaires.

La société, née de la fusion en 2017 de l'américain FMC Technologies et du français Technip, a enregistré une perte nette de 1,9 milliard de dollars en 2018, après un bénéfice de 113 millions en 2017, a-t-elle annoncé mercredi soir dans un communiqué.

Le résultat a ployé sous de lourdes dépréciations d'actifs de 1,7 milliard de dollars, en particulier portant sur la valeur de certains navires.

Le groupe a aussi passé une provision de 280 millions pour couvrir le règlement éventuel des enquêtes dont il fait l'objet.

TechnipFMC rappelle en effet qu'il est la cible d'investigations de la part des autorités américaines, brésiliennes et françaises sur des faits présumés de corruption dans plusieurs pays dans le passé.

L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) ajusté a pour sa part reculé de 22,5% à 1,5 milliard de dollars.

L'entreprise, comme le reste du secteur des services pétroliers, a souffert après la chute des cours de 2014, lorsque les grandes compagnies se sont mises à réaliser des économies et abandonner des projets.

TechnipFMC espère toutefois entrevoir le bout du tunnel: les prises de commandes ont bondi de 40% en un an à 14,3 milliards.
https://www.connaissancedesenergies.org ... usd-190220

Re: [Acteurs] Le secteur parapétrolier

par energy_isere » 19 janv. 2019, 00:53

Le groupe de services pétroliers Schlumberger est repassé dans le vert en 2018

AFP le 18 janv. 2019

Le groupe de services pétroliers Schlumberger a renoué avec les bénéfices l'an dernier et s'est montré prudemment optimiste vendredi en tablant sur une reprise "graduelle" des cours du pétrole cette année.

Son bénéfice net a atteint 2,138 milliards de dollars en 2018 contre une perte de 1,5 milliard en 2017, a indiqué la multinationale aux origines françaises dans un communiqué. Les résultats de 2017 avaient été pénalisés par de lourdes charges pour restructuration. Le bénéfice par action - qui fait référence en Amérique du Nord - s'est élevé à 1,53 dollars l'an dernier, exactement ce qu'attendaient les analystes interrogés par FactSet, contre une perte de 1,08 dollar par action un an plus tôt.

Le groupe, qui développe des technologies destinées au forage de puits pétroliers et à la construction de puits et plateformes, a vu son chiffre d'affaires progresser de 8% à 32,815 milliards de dollars. Il a été tiré par un bond de 26% en Amérique du Nord. Les cours du pétrole se sont repris depuis leur chute de 2014-2016, une période qui avait été très difficile pour les entreprises de services pétroliers. Toutefois, les cours ont été orienté à la baisse au dernier trimestre de 2018.

Pour 2019, le PDG de Schlumberger, Paal Kibsgaard, s'attend à une "reprise graduelle des cours du pétrole au cours de l'année", avec notamment l'entrée en vigueur des réductions de production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de la Russie, destinés à soutenir les marchés.

"La récente volatilité des cours du pétrole a introduit plus d'incertitude concernant les perspectives des dépenses d'exploration-production pour 2019" mais ces investissements "commencent à se normaliser", note-t-il. Le groupe table sur une croissance "solide" à l'international tout en craignant "plus d'incertitudes" en Amérique du Nord. Du coup, prudent, il prévoit de dépenser seulement 1,5 à 1,7 milliard de dollars cette année contre 2,2 milliards de dollars en 2018
https://www.connaissancedesenergies.org ... 018-190118

Haut