[Acteurs] La compagnie TOTAL

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:D :geek: :ugeek: :ghost: :wtf: :-D :) :-) :-( :-o :shock: :? 8-) :lol: :-x :-P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: ;) ;-) :!: :?: :idea: :arrow: :-| :mrgreen: =D> #-o =P~ :^o [-X [-o< 8-[ [-( :-k ](*,) :-" O:) =; :-& :-({|= :-$ :-s \:D/ :-#
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est activée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : [Acteurs] La compagnie TOTAL

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

par energy_isere » Aujourd’hui, 09:15

Total : BlackRock dépasse les 5% du capital

CERCLE FINANCE•21/09/2020

La société BlackRock agissant pour le compte de clients et de fonds dont elle assure la gestion, a déclaré avoir franchi en hausse, le 18 septembre 2020, le seuil de 5% des droits de vote de la société Total SE et détenir, pour le compte desdits clients et fonds, 144 213 712 actions Total SE représentant autant de droits de vote, soit 5,44% du capital et 5,14% des droits de vote de cette société.

Ce franchissement de seuil résulte d'une augmentation du nombre d'actions Total SE détenues à titre de collatéral.
https://www.google.com/amp/s/www.bourso ... 6a5fccaa8d

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

par energy_isere » 07 sept. 2020, 22:36

Pourquoi Total lâche l’exploration offshore controversée du bassin Foz do Amazonas au Brésil

AURÉLIE BARBAUX Usine Nouvelle le 07/09/2020

Total a annoncé démissionner de son rôle d’opérateur dans l’exploration offshore de cinq blocs dans le bassin de Foz DO Amazonas, au Brésil. La raison invoquée, une incertitude réglementaire, n’est pas la seule.

Aidé par la crise pétrolière et du Covid, Greenpeace vient de marquer un point contre Total. La major a décidé d'abandonner son rôle d’opérateur dans l’exploration pétrolière de cinq blocs du bassin de Foz do Amazonas, à 120 kilomètres au large du Brésil, devant l’embouchure de l’Amazone.

Dans un communiqué daté du 9 septembre 2020, Total indique avoir notifié le 19 août 2020 à ses partenaires sa démission de son rôle d'opérateur des blocs FZAM- 57, FZA-M-86, FZA-M-88, FZA-M-125 et FZA-M-127. Il a aussi informé l'Agence nationale du pétrole, du gaz naturel et des biocarburants (ANP) de cette décision. Total devra néanmoins continuer de mener les processus administratifs, pour le compte de ses partenaires Petrobras et BP jusqu’en février 2021, le temps de désigner un nouvel opérateur et de lui transférer les activités.

Image

UN PLAN D'ÉCONOMIE

Cette décision ne marque en rien un retrait de Total de l’exploration-production au Brésil, un pays où il est présent depuis 40 ans et où il emploie 3 000 personnes. Au contraire, le 17 août dernier, le Français annonçait lancer la phase 3 du champ de Mero, exploité depuis 2017 avec une unité flottante de production, de stockage et de déchargement située en eaux profondes à 180 kilomètres des côtes de Rio de Janeiro. Mero 3 aura une capacité de traitement liquide de 180 000 barils par jour. Son démarrage est prévu d’ici à 2024. En novembre 2019, Total annonçait aussi le démarrage de la production du projet Iara (block BM-S-11A), situé dans les eaux profondes du bassin pré-salifère de Santos.

Mais Total, durement touché par la crise de surproduction pétrolière amplifiée par la crise sanitaire, doit faire des économies pour boucher les 13 milliards de manque à gagner prévus pour 2020. Et son plan d’économie comporte, entre autres, une réduction de 4 milliards de dollars de ses investissements d’exploration production en 2020.

AUTORISATION ENVIRONNEMENTALE REFUSÉE

Ce n’est pas la principale raison de ce désengagement de Total dans ce projet d’exploration de blocs acquis en 2013, suite à un appel d’offres de l’ANP. Malgré des études de Total démontrant que les forages exploratoires seraient effectués à 40 km d’un massif corallien que souhaitent défendre les écologiques de Greenpeace, la demande d’autorisation environnementale, déposée dès 2014 a été refusée en décembre 2018, avec confirmation en avril 2019, à la coentreprise gérant ce projet. Elle est composée de Total (40%), BP (30%) et Petrobras (30%).

Total, déjà sous les feux d’autres critiques d’ONG sur des sites d’exploration au Mozambique et en Ouganda, ferme ainsi un front de lutte avec les ONG environnementales.

Ce n'est qu'un début, car Total reste, pour l’instant, actionnaire du projet. Le Français pourrait chercher à se désengager. Le pétrolier brésilien Petrobras serait peut-être mieux à même de valoriser ces blocs.
https://www.usinenouvelle.com/article/p ... l.N1000644

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

par energy_isere » 07 sept. 2020, 22:17

Brésil : Total renonce à opérer ses blocs du delta de l’Amazone

Publié le 07/09/2020 lemarin

Total a informé en août ses partenaires Petrobras et BP qu’il démissionnait de son rôle d’opérateur des cinq blocs d’exploration qu’ils détiennent ensemble dans le bassin Foz de Amazonas, a-t-il fait savoir le 7 septembre.
https://lemarin.ouest-france.fr/secteur ... e-lamazone

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

par energy_isere » 02 sept. 2020, 12:47

Total : rentrée solaire

Par Johann Corric le 01/09/2020

Le groupe dirigé par Patrick Pouyanné sépare en deux parties sa filiale Sunpower spécialisée dans l’énergie solaire. Total demeure l’actionnaire principal des deux entités. Notre conseil sur l’action en amont de la journée investisseurs du 30 septembre.

Le géant du pétrole scinde en deux Sunpower, dont il détient 51,7% du capital.

Le producteur d’énergie photovoltaïque introduit en Bourse son activité de fabrication de panneaux solaires.

Total demeure actionnaire à hauteur de 34,6% de cette nouvelle société baptisée Maxeon Solar Technology.

En attendant le 30 septembre

Cette scission doit permettre aux deux groupes «d’exploiter pleinement leurs atouts en se concentrant chacun sur ses business et marchés», estime le PDG de groupe français, Patrick Pouyanné.

Relativement anecdotique à l’échelle de Total, cette opération confirme une nouvelle fois que le pétrolier reste très actif dans les énergies renouvelables.

Les dirigeants pourraient d’ailleurs y préciser leurs ambitions lors de la journée investisseurs du 30 septembre prochain.

En cas d'investissements accrus dans le secteur, un ajustement de la politique de rémunération des actionnaires ne peut être exclu mais nous n’anticipons pas une baisse du dividende, sécurisé par le récent rebond du prix du pétrole.

Au cours actuel de l’action, le coupon offre un rendement très attrayant de 7,8%.
https://www.lerevenu.com/bourse/conseil ... ee-solaire

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

par energy_isere » 01 sept. 2020, 13:25

Total va investir dans l'éolien offshore en Corée du Sud

REUTERS•01/09/2020

Total annonce mardi avoir conclu un partenariat avec Green Investment Group (GIG), filiale du groupe Macquarie, pour développer cinq projets d'éolien offshore flottant en Corée du Sud d'une capacité cumulée potentielle supérieure à 2 gigawatts (GW).

Les cinq sites concernés par cet accord à 50/50 sont situés au large des côtes orientales et méridionales du pays (provinces d'Ulsan et de Jeolla du Sud).

La construction d'un premier projet d'environ 500 mégawatts est prévue d'ici fin 2023.

"Notre entrée sur l'éolien offshore flottant en Corée du Sud est en ligne avec notre stratégie de développement rentable des énergies renouvelables à travers le monde et contribue à notre ambition d'atteindre la neutralité carbone d'ici à 2050", commente Patrick Pouyanné, président-directeur général de Total, dans le communiqué diffusé par le groupe pétrolier.

La Corée du Sud veut accélérer le développement des énergies renouvelables en portant leur part à au moins 20% du mix électrique d'ici 2030, dont 12 GW d'éolien offshore, rappelle Total.
https://www.google.com/amp/s/www.bourso ... 467e637885

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

par energy_isere » 25 août 2020, 11:36

Total reste prudent dans ses projets gaziers en Méditerranée après un échec au Liban

AURÉLIE BARBAUXUsine Nouvelle le 25/08/2020

Malgré d’importantes découvertes de gaz dans les sous-sols de la Méditerranée orientale, l’exploration et l'exploitation dans la zone n’ont rien d’un long fleuve tranquille pour les majors pétrolières et les États. Total en sait quelque chose.

’information est passée inaperçue en pleine crise sanitaire et de surproduction pétrolière. Le 27 avril, Total a annoncé avoir terminé le forage du puits Byblos en Méditerranée, à 30 kilomètres de Beyrouth (Liban), dans le bloc 4 dont il a la charge à 40 % avec l’italien Eni (40 %) et le russe Novatek (20 %). Le consortium, qui était le seul candidat lors de l’appel d’offres lancé par le gouvernement libanais pour l’exploration de la zone en janvier 2017, a creusé à 4 075 mètres, dont 1 500 mètres d’eau... sans trouver le gisement de gaz espéré.

Chou blanc dans le bloc 4 au Liban

Certes, lors de la traversée de la section géologique Oligo-Miocène visée, des traces de gaz ont été observées. Mais le puits n’a pas rencontré de réservoir dans la formation Tamar qui était l’objectif principal de ce puits d’exploration, a expliqué Total dans un communiqué.

Un échec qui fait partie des risques de l’exploration d’hydrocarbures en offshore profond et qui ne met pas un terme aux activités de Total dans la zone. Le consortium mené par la major française a aussi en charge l’exploration du bloc 9 dans les eaux libanaises, à 25 kilomètres d’une zone maritime d’intérêts économiques revendiquée aussi par Israël. Mais rien ne sera lancé avant l'exploitation des données recueillies lors du forage du bloc 4.

Un peu de gaz trouvé dans le bloc 6 à Chypre

"Malgré son résultat négatif, ce puits est une source d’informations et d’enseignements de valeur qui seront intégrés dans notre évaluation de la zone", a expliqué Ricardo Darré, le directeur général de Total E&P Liban. Une zone d’exploration, qui ne se limite pas à deux blocs dans les eaux libanaises pour Total, et qui multiplie les handicaps.

Dans les eaux chypriotes, Total, en partenariat avec Eni, est opérateur des blocs 7 et 11, dont il détient 50 %. Le groupe français a aussi des intérêts dans les blocs 7 (20 %), 3 (30 %), 6 (50 %), 8 (40 %) et 9 (20 %). Pour l’instant, Total a foré le bloc 11 sans succès mais a trouvé du gaz dans le bloc 6 avec Eni. Dans la zone, Exxon en a trouvé également dans le bloc 10. Le potentiel n’est pas encore chiffré.

Un gaz sec en offshore profond délicat à exploiter...

Ces intérêts sont compliqués à valoriser. D’abord parce que ce gaz est niché en offshore profond sous 1 700 mètres d’eau et 3 000 à 4 000 mètres de roches. Ensuite parce qu’il s’agit de gaz sec, et non mélangé avec des hydrocarbures liquides, plus faciles à valoriser sur les marchés. Enfin, parce qu’il faut un volume suffisant de ce gaz sec pour justifier des investissements dans des infrastructures flottantes ou sous-marines pour l’acheminer à terre où il pourra être vendu ou liquéfié, pour être exporté.

...Sauf dans les très gros gisements

En conséquence, pour l’instant, seuls les très importants gisements découverts, de Tamar (810 milliards de mètres cubes ou 23 trillion cubic feet) et Leviathan (450 milliards de mètres cubes, ou 16 TCF) en Israël en 2009 et 2010 et Zohr en Égypte (850 milliards de mètres cubes ou 30 TCF) en 2015, ont des marchés garantis vers l’Égypte, Israël, voire la Chine. Ce n’est pas le cas de tous les gisements, même importants, comme celui trouvé par le consortium Noble Energy (racheté par Chevron) en 2018 en zone d’intérêt économique chypriote.

Manque de débouchés sûrs pour le gisement Aphrodite

Malgré ses 2 à 4 TCF, la décision d’exploiter le gisement Aphrodite n’a toujours pas été prise au large de Chypre, faute de débouché économique viable dans le temps. Chypre, comme le Liban, sont de petits pays, qui ne peuvent absorber la production de champs gaziers de cette taille. À l’export, le marché européen est déjà saturé de gaz de Mer du Nord ou russe et de GNL qatari, voire américain.

Dans un contexte de crise sanitaire et de surproduction, les cours sont au plus bas. "Avec le programme green deal européen pour réduire les émissions de carbone, peu de chance de voir le marché du gaz se développer massivement", observe Marc-Antoine Eyl-Mazzega, directeur du centre énergie et climat de l’Ifri (Institut français des relations internationales).

Les tensions géopolitiques augmentent le risque

Quant au grand voisin Turquie, gros consommateur de gaz importé de Russie notamment, il vient d’annoncer la découverte d’un important gisement en mer Noire et compte bien continuer à explorer la Méditerranée pour exploiter ses propres ressources… Même si depuis vingt qu’il cherche, il a fait chou blanc, et lorgne sur les zones maritimes de ses voisins. Une politique agressive "qui augmente le risque d’exploration et d’exploitation d’hydrocarbures dans la zone, et donc les coûts d'assurance et de sécurité, au risque de rendre encore plus frileux des investisseurs", analyse Marc-Antoine Eyl-Mazzega.

De quoi rendre Total encore plus prudent sur la zone même s’il détient également 25 % d’un permis d’exploration offshore dans le bloc 7 en Égypte et, suite au rachat des activités gaz naturel liquéfié (GNL) amont d’Engie en 2018, 5 % dans Idktu, un des deux trains de liquéfaction onshore égyptiens. Des actifs plus sûrs.
https://www.usinenouvelle.com/article/t ... an.N996549

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

par energy_isere » 07 août 2020, 11:16

Total finalise la cession d'actifs en mer du Nord britannique à NEO Energy

06/08 | 08:48 | DOWJONES

Le groupe pétrolier Total a annoncé jeudi avoir finalisé la cession d'actifs non stratégiques situés en mer du Nord au groupe britannique NEO Energy.

"Comme annoncé le 20 mai dernier, nous avons travaillé en étroite collaboration avec HitecVision et sa société de portefeuille NEO Energy pour conclure cette cession. Cette vente d'actifs contribue au plan d'actions actuellement mis en oeuvre pour faire face à la crise économique en se concentrant sur la génération de cash, et démontre notre capacité à abaisser sans relâche le point mort de notre portefeuille", a déclaré Jean-Pierre Sbraire, directeur financier de Total.

Cette cession, initialement annoncée en juillet 2019 pour 635 millions de dollars, avait fait l'objet d'une renégociation financière "pour réfléter les conditions actuelles du marché", avait indiqué Total en mai dernier, sans donner le nouveau montant de la transaction. Petrogas, qui s'était initialement associé au fonds d'investissement norvégien HitecVision, propriétaire de NEO Energy, s'était alors retiré de la transaction, avait précisé Total
https://www.google.com/amp/s/investir.l ... 921755.php

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

par energy_isere » 29 juil. 2020, 23:07

Comme annoncé il y a 4 jours, voir plus haut :
Total annonce 8,1 milliards de dollars de dépréciations d'actifs

AFP parue le 29 juill. 2020

Prenant acte de la chute des cours du pétrole et de la transition énergétique, Total a annoncé mercredi des dépréciations d'actifs pour 8,1 milliards de dollars, pour l'essentiel sur les sables bitumineux au Canada.

D'autres géants du secteur comme BP, Shell et ExxonMobil avaient déjà réévalué massivement à la baisse plusieurs de leurs actifs ces dernières semaines.

A son tour, le géant français a indiqué que ses résultats du deuxième trimestre, qui seront publiés jeudi matin, seraient plombés par des dépréciations exceptionnelles de 8,1 milliards, dont 7 milliards pour le seul Canada.

La révision de la valeur comptable des actifs de Total fait d'abord suite à la chute des cours en raison de la pandémie de Covid-19 (pour 2,6 milliards). La valeur du baril s'est en effet effondrée avec la crise sanitaire, qui a quasiment cloué au sol les avions, tandis que les pays producteurs ont tardé à fermer les vannes dans un marché saturé de pétrole.

"Compte tenu de l'évolution à la baisse du prix du baril en 2020, Total a décidé de réviser les hypothèses de prix sur les prochaines années", explique le groupe dans un communiqué.

Il retient ainsi l'hypothèse d'un baril de Brent valant 35 dollars cette année, puis qui remonte jusqu'à 60 dollars en 2023. Pour la suite, Total imagine un prix de long terme de 50 dollars.

L'effet de ces nouvelles hypothèses porte essentiellement sur les sables bitumineux canadiens (1,5 milliard) et dans une moindre mesure sur les actifs de gaz naturel liquéfié (GNL) en Australie (pour 800 millions).

- Impact climatique -

Le groupe juge qu'il s'agit d'"impacts limités" car portant sur moins de 2% de ses actifs.

Total a par ailleurs passé en revue ses actifs au regard de la transition énergétique et de la lutte contre le changement climatique, un domaine dans lequel l'entreprise a annoncé récemment de nouveaux objectifs.

"En cohérence avec sa nouvelle ambition climat exprimée le 5 mai 2020 qui vise à la neutralité carbone, Total a passé en revue ses actifs pétroliers pouvant être qualifiés de +stranded assets+", une expression qui désigne des actifs "échoués" ou "bloqués" ayant perdu leur valeur.

Pour ce calcul, Total a retenu des réserves de plus de 20 ans et ayant des coûts de production élevés, dont la totalité des réserves pourraient donc ne pas être produites avant 2050.

En d'autres termes, le groupe suppose que dans un futur où la demande pétrolière aura tendance à baisser, une partie de ses hydrocarbures en réserve restera peut-être dans le sous-sol, et ce seront naturellement les plus chers à produire qui seront d'abord abandonnés.

Selon Total, les seuls projets concernés sont les projets de sables bitumineux canadiens de Fort Hills et Surmont. Cela se traduit par une dépréciation exceptionnelle complémentaire de 5,5 milliards passée au deuxième trimestre.

Les sables bitumineux sont en effet décriés pour le coût économique, mais aussi environnemental, de leur extraction. Présent sous forme sablonneuse dans le sous-sol, le pétrole est produit au terme d'un long processus polluant et énergivore.

Total avait ces dernières années progressivement réduit son exposition à cette activité au Canada sans toutefois l'abandonner totalement.
https://www.connaissancedesenergies.org ... s-200729-0

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

par energy_isere » 27 juil. 2020, 22:25

Total vend une raffinerie au Royaume-Uni

AFP parue le 27 juill. 2020

Total a conclu un accord avec la société britannique Prax pour lui céder sa raffinerie de Lindsey au Royaume-Uni, a annoncé lundi le groupe pétrolier et gazier français.

L'accord porte également sur "les actifs logistiques et l'ensemble des droits et obligations qui y sont associés", précise Total dans un communiqué, sans donner aucun élément financier.

La cession devrait être finalisée "d'ici la fin de cette année", après la levée de conditions suspensives, espère le groupe.

Cette raffinerie, située à Immingham (Lincolnshire) dans le nord-est de l'Angleterre, a une capacité de 5,4 millions de tonnes par an.

"Cette opération est en ligne avec la stratégie d'évolution de l'outil de raffinage européen de Total qui consiste à diriger nos investissements sur les plateformes intégrées de raffinage-pétrochimie", a souligné Bernard Pinatel, directeur général de la branche Raffinage-chimie, cité dans un communiqué.

Total a retenu l'option "qui préserve le mieux l'emploi local", a-t-il ajouté.
https://www.connaissancedesenergies.org ... uni-200727

Image
La raffinerie Total de Lindsey, à Immingham, sort du périmètre de Total. (photo : DR)

https://lemarin.ouest-france.fr/secteur ... ritannique

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

par energy_isere » 25 juil. 2020, 09:41

Total pourrait déprécier des actifs, que faire de l'action ?

Le revenu.com CONSEIL DU JOUR Par Johann Corric
le 02/07/2020

Après BP puis Shell, le pétrolier français pourrait lui aussi annoncer des dépréciations d’actifs en lien avec la crise sanitaire. Celles-ci ne devraient toutefois pas être révélées avant la rentrée et elles pourraient être plus limitées que celles de ses concurrents. Faut-il malgré tout craindre un impact boursier ou sur le dividende ? Notre analyse et notre conseil sur Total

La crise sanitaire et économique n’a pas fini de pénaliser les pétroliers. Malgré le rebond du Brent (+80% en trois mois), deux géants européens du secteur viennent d’annoncer d’importantes dépréciations d’actifs afin d’intégrer des scénarios de prix moins favorables.

Le 15 juin, BP a révélé qu'il réduirait ses fonds propres de 13 à 17% après avoir ramené de 70 à 55 dollars par baril sa prévision de long terme pour le cours de l’or noir.

Deux semaines plus tard, Shell a annoncé 20 à 27 milliards de dollars de dépréciations, soit 8 à 11% de ses capitaux propres. Le géant anglo-néerlandais vise un prix du brut à 40 dollars en 2021, 50 en 2022, puis 60 dollars à partir de 2023.

Bientôt Total ?
Total n’échappera probablement pas à ce mouvement. Dans son rapport annuel 2019, bouclé en mars dernier, le groupe dirigé par Patrick Pouyanné retient un prix du pétrole évolutif pour tester la valeur de ses actifs : il anticipe une hausse progressive du Brent de 64 dollars en 2019 à 70 dollars en 2025, puis un repli à compter de 2030 en direction de 50 dollars le baril à l'horizon de 2050.

Ces prévisions seront sans doute revues à la baisse pour la partie 2020-2025, mais les perspectives de long terme ont toutes les chances d’être maintenues. L’impact sur la valorisation des actifs est difficile à anticiper.

Le français affiche des coûts de production plus faibles que ses pairs et il est absent de l’industrie du pétrole de schiste.

Pas avant fin juillet
De quoi limiter la casse même si «des coupes similaires à celles de Shell, soit 8 à 10% des actifs, sont envisageables», estime Ahmed Ben Salem, analyste chez Oddo BHF.

Le groupe a en outre largement les moyens d’encaisser de telles dépréciations. Son taux d’endettement devrait rester «inférieur à 24% contre 32% pour Shell et 40% pour BP», prévoit Ahmed Ben Salem.

Dans ce contexte, le dividende ne semble pas en danger à ce stade. Au cours actuel du titre, il offre un rendement de 7,7%.

Les dirigeants apporteront certainement des précisions lors de la publication des résultats annuels fin juillet mais l’ampleur exacte des dépréciations pourrait ne pas être révélée avant septembre.

Achetez l’action Total [FP]. Objectif de cours : 44 euros.

Profil d’investissement : dynamique.

Prochain rendez-vous : résultats semestriels, le 30 juillet.
https://www.lerevenu.com/bourse/conseil ... de-laction

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

par energy_isere » 25 juil. 2020, 09:33

Le pétrolier TOTAL vient de verser son dividende trimestriel. Plus de 60% des actionnaires ont opté pour un paiement en actions, bénéficiant au passage d’une forte décote. De son coté, Total économise plus d’un milliard d’euros grâce à cette opération.

Le revenu.com Par Johann Corric le 16/07/2020

Pour une fois seulement, le géant de l’énergie a proposé à ses actionnaires de recevoir leur dividende trimestriel de 0,68 euro en actions, et ceux-ci ont plutôt répondu favorablement.

Ils sont 62% à avoir opté pour un paiement en titres, entraînant la création de 38 millions de nouvelles actions, soit 1,46% du capital de Total. Un choix judicieux. Les titres émis pour l’occasion étaient proposés à un prix unitaire de 28,80 euros représentant une décote de 16% sur le cours de clôture du 15 juillet.

Un gain substantiel pour les actionnaires

Ainsi, un actionnaire détenant 424 titres Total et ayant privilégié un paiement en actions a reçu 10 titres et 0,32 euro en numéraire. En revendant ces actions le jour même de leur livraison, le 16 juillet, à un prix d'environ 34 euros, il aurait récupéré 340,32 euros (hors frais de courtage). Le choix d’un versement en numéraire lui aurait permis de toucher seulement 288,32 euros (424 x 0,68 euro).

Cette opération est également très intéressante pour Total. En payant plus de 60% de son coupon trimestriel en titres, le pétrolier économise plus d'un milliard d’euros. Une aubaine en cette période d’incertitudes.

Le groupe dirigé par Patrick Pouyanné n’a toutefois pas l’intention de proposer un versement en actions lors de la distribution de ses prochains dividendes.

Cette option a en effet l’inconvénient de diluer le capital de l’entreprise et n’est pas très appréciée des investisseurs institutionnels. Un paiement en numéraire permet à une société de rassurer sur sa situation financière.

Plus de 7% de rendement
Le 1er acompte au titre de l’exercice 2020 sera payé le 2 octobre prochain et s’élèvera à 0,66 euro, en repli de 3% par rapport au dividende trimestriel versé le 16 juillet (0,68 euro).

Nous restons à l’achat de l’action Total. La hausse du prix du pétrole sécurise le coupon qui offre encore un rendement supérieur à 7% au cours actuel du titre.
https://www.lerevenu.com/bourse/valeurs ... nt-gagnant

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

par energy_isere » 24 juil. 2020, 08:49

Russie : Trois contrôleurs aériens condamnés cinq ans après la mort du PDG de Total

MIS À JOUR LE 23/07/20

Le 20 octobre 2014, le PDG de Total Christophe de Margerie était tué dans le crash de son avion ; trois personnes ont été condamnées ce jeudi à des peines de prison


Trois contrôleurs aériens de l’aéroport moscovite de Vnoukovo, où s'était crashé en 2014 l'avion du PDG de Total, Christophe de Margerie, ont été condamnés jeudi à des peines de cinq à six ans de détention par un tribunal russe.

Nadejda Arkhipova, Alexandre Krouglov et Roman Dounaïev, qui était leur supérieur, ont été condamnés à respectivement cinq, cinq ans et demi et six ans de détention en prison ouverte, a annoncé le tribunal moscovite de Solntsveski.

Une condamnée amnistiée
Nadejda Arkhipova a été immédiatement dispensée de peine en vertu d’une amnistie décrétée en 2015 en l’honneur des 70 ans de la victoire sur l’Allemagne nazie, l’accident ayant eu lieu à une période couverte par cette mesure.

L’amnistie concernant seulement les condamnés à des peines de cinq ans d’emprisonnement ou moins, Alexandre Krouglov et Roman Dounaïev iront eux en détention, selon les agences de presse russes.

En 2014, un chasse-neige sur la piste
Le 20 octobre 2014, le numéro un de Total avait trouvé la mort dans le crash de son avion Falcon qui avait heurté un chasse-neige au décollage, à l’aéroport Vnoukovo de Moscou. Les deux pilotes et une hôtesse de l’air avaient également péri.


Les trois employés étaient accusés de ne pas avoir réagi quand le chasse-neige était entré sur la piste et de ne pas avoir respecté les normes de sécurité.

Vers un procès en appel
......
https://www.20minutes.fr/monde/2827959- ... -pdg-total

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

par energy_isere » 24 juil. 2020, 08:10

Les resultats deuxième trimestre de Total ne devraient pas tarder à arriver. C'était au 25 juillet en 2019.

J'espere qu'ils limiteront la casse comme Equinor ce matin.

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

par energy_isere » 23 juil. 2020, 22:40

Mort du PDG de Total en Russie: les accusés retournent au tribunal

23 juillet 2020

Un tribunal de Moscou est sur le point de rendre son verdict contre trois contrôleurs aériens qui comparaissent dans l'affaire concernant la mort du PDG du géant pétrolier français Total, Christophe de Margerie, dans un accident d'avion en Russie en octobre 2014. IMAGES des accusés dans la salle d'audience.
https://www.boursorama.com/videos/actua ... b40689e9ac

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

par energy_isere » 18 juil. 2020, 02:59

Total annonce la signature du financement du projet Mozambique LNG

REUTERS•17/07/2020

Total a annoncé vendredi la signature de l'accord de financement externe du projet Mozambique LNG, qui représente un montant de 14,9 milliards de dollars (13 milliards d'euros).

"Ce projet -- premier développement à terre d'une usine de gaz naturel liquéfié (GNL) du pays -- comprend le développement des champs de Golfinho et d'Atum, situés dans la concession Offshore Area 1, et la construction de deux trains de liquéfaction d'une capacité totale de 13,1 millions de tonnes par an", précise le groupe dans un communiqué.

"Le projet, qui représente un investissement total post-FID de 20 milliards de dollars, sera financé à hauteur de 14,9 milliards par des prêts directs et des prêts garantis octroyés par 8 agences de crédit à l'exportation, par 19 banques commerciales et par la Banque africaine de développement", poursuit-t-il, ajoutant qu'il s'agit du plus grand financement de projet jamais réalisé en Afrique.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 0c50863498

Haut