[Personnalité] Nicolas Hulot

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:D :geek: :ugeek: :ghost: :wtf: :-D :) :-) :-( :-o :shock: :? 8-) :lol: :-x :-P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: ;) ;-) :!: :?: :idea: :arrow: :-| :mrgreen: =D> #-o =P~ :^o [-X [-o< 8-[ [-( :-k ](*,) :-" O:) =; :-& :-({|= :-$ :-s \:D/ :-#
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est activée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : [Personnalité] Nicolas Hulot

Re: [Personnalité] Nicolas Hulot

par Remundo » 08 mars 2019, 23:59

Hulot est un anxieux sympathique pétri de contradiction.

C'est ainsi, le personnage est complexe, mais ça n'est pas un mauvais bougre pour autant.

Re: [Personnalité] Nicolas Hulot

par GillesH38 » 08 mars 2019, 08:05

y a toujours des gens pour dire du mal des autres, sur internet ...

http://www.bvoltaire.fr/nicolas-hulot-a ... tre-verte/

Re: [Personnalité] Nicolas Hulot

par kercoz » 08 mars 2019, 07:47

Macron fait tres fort. Il n' a plus le Hulot dans les pattes et celui ci s' interdit de critiquer ses choix touchant l' écologie.

Re: [Personnalité] Nicolas Hulot

par phyvette » 08 mars 2019, 03:48

« La planète est dans une situation de cancer très avancé », dit Nicolas Hulot

https://www.youtube.com/watch?v=KoJM1yI2wKY

Re: Demission de Nicolas Hulot

par Remundo » 14 sept. 2018, 22:26

tenez, la petite Tatiana Ventôse y va de sa vidéo sur le sujet (fin août)
https://www.youtube.com/watch?v=4txN1MI1QXk

c'est bien envoyé.

Re: Demission de Nicolas Hulot

par energy_isere » 10 sept. 2018, 12:44

"Ne plus me mentir" : 15 jours après sa démission, un livre d'interviews de Nicolas Hulot

Boursorama avec AFP 10/09/2018

L'ancien ministre assure qu'il n'a pas donné son accord à la publication de ce livre et dénonce une "récupération".

"Je n'ai prêté mon concours, ni de près ni de loin à aucun ouvrage et je n'ai aucun ouvrage en gestation". Quinze jours après sa démission, un livre retranscrivant deux interviews de Nicolas Hulot, intitulé "Ne plus me mentir" aux éditions de l'Aube, va être publié. Mais l'ancien ministre de la Transition écologique, lui, a assuré ne pas avoir participé à l'élaboration de cet ouvrage et ne pas avoir donné son accord.

Contrairement à ce qu'a annoncé Franceinfo, lundi 10 septembre en début de matinée, Nicolas Hulot a assuré ne pas avoir donné son accord pour ce livre. "J'ai découvert ce matin que je m'apprêtais à sortir vendredi un livre auquel j'ai participé. Je me suis imposé une période de réserve de silence et de discrétion, mais je voulais simplement apporter un démenti catégorique. Je n'ai prêté mon concours, ni de près ni de loin à aucun ouvrage et je n'ai aucun ouvrage en gestation", a-t-il insisté quelques heures après, au micro de Franceinfo.

Ce livre d'une centaine de pages, qui sera publié vendredi 14 septembre, n'est que la compilation de deux interviews données par Nicolas Hulot quand il était encore ministre. D'abord la retranscription mot pour mot d'une interview accordée au magazine "Le 1" en juin dernier, mais également celle de son passage sur "France Inter", le 28 août dernier, où il a annoncé sa démission.

- UN TIRAGE EXCEPTIONNEL POUR UN CONTENU "CONNU" -

Si le lecteur ne devrait pas apprendre grand chose de cet ouvrage, son éditeur, en revanche, pourrait réaliser une belle opération commerciale. Publié aux éditions de l'Aube, vendu 9,90 euros, le tirage de l'ouvrage est d'ores et déjà prévu à 20.000 exemplaires. Un chiffre assez exceptionnel quand le contenu du livre est déjà connu.

"La page Hulot au gouvernement se tourne. Mais avant de la tourner définitivement, il est éclairant d'entendre une dernière fois sa parole. Elle sera la borne-témoin d'une ambition déçue. Et peut-être, qui sait, le premier craquement sérieux du macronisme", peut-on lire dans la préface du livre, écrite par le journaliste Éric Fottorino.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... fe24628ce9

Re: Demission de Nicolas Hulot

par GillesH38 » 31 août 2018, 10:16

energy_isere a écrit :
31 août 2018, 09:09
Après Hulot, des dossiers brûlants en suspens
notablement, beaucoup de ces dossiers n'ont rien à voir avec les émissions de CO2 de la France , et ceux qui ont à voir n'auraient qu'une influence infime dessus... (voire une influence négative !)

Re: Demission de Nicolas Hulot

par energy_isere » 31 août 2018, 09:09

Après Hulot, des dossiers brûlants en suspens


AFP le 31 août 2018

Du nucléaire à la réintroduction d'ours, voici quelques dossiers brûlants que le successeur de Nicolas Hulot trouvera sur son bureau si les contours de son très large portefeuille ne sont pas modifiés.

- Nucléaire -

Le nucléaire sera au coeur de la feuille de route énergétique 2019-2023 et 2024-2028, attendue après l'été.

Alors que Nicolas Hulot avait annoncé en novembre que la France ne pourrait pas tenir l'objectif de ramener la part de l'atome de 75% à 50% de la production d'électricité à l'horizon 2025, nombre de questions restent en suspens, comme le nombre de réacteurs à fermer.

Le ministre démissionnaire avait promis un "échéancier" précis sur la fermeture de centrales. En jetant l'éponge, il a laissé entendre qu'il avait eu des difficultés à imposer ses vues.

Un rapport commandé par son ministère et celui de l'Economie recommande la construction de six nouveaux EPR à compter de 2025. Bruno Le Maire a préconisé jeudi d'attendre que l'EPR de Flamanville (Manche) soit achevé avant de décider d'en bâtir d'autres.

- Energies renouvelables -

L'objectif est de développer les énergies renouvelables, alors que les émissions de gaz à effet de serre sont reparties à la hausse en France en 2017. Après le solaire et l'éolien terrestre, l'avenir des énergies marines notamment est sur la table.

Le résultat de l'appel d'offres du parc éolien marin de Dunkerque doit être annoncé en 2018, tandis qu'un appel d'offres pour l'île d'Oléron annoncé lors du précédent quinquennat, est attendu. Dans l'éolien flottant, les acteurs attendent un premier appel d'offres commercial.

La France, mise en demeure par la Commission européenne en 2015 d'ouvrir à la concurrence ses concessions hydroélectriques, aurait proposé à Bruxelles la mise en concurrence de certaines concessions dès cette année qui limiterait la place d'EDF.

- Transports -

Alors que les transports sont la première source d'émissions de gaz à effet de serre en France, le projet de loi d'orientation sur les mobilités doit être présenté à l'automne.

En cours de finalisation, le texte comprend des volets sur la programmation des infrastructures, l'évolution des compétences des diverses autorités locales, les mobilités propres (qualité de l'air, circulation en ville...). La partie "recettes" risque de faire grincer des dents, si l'Etat choisit d'instaurer une vignette poids lourds ou des péages sur des routes gratuites.

Le ministère des Transports, qui dépend de celui de la Transition écologique, doit présenter en septembre un "plan vélo" visant à multiplier par trois la part du vélo d'ici 2024, avec la construction de pistes cyclables, des incitations... Les associations demandent 200 millions d'euros par an, ce que Nicolas Hulot avait qualifié de "faisable".

- Loi Alimentation -

Fin en septembre de l'examen au Parlement de la loi Alimentation, pilotée par le ministère de l'Agriculture mais suivie de près par Nicolas Hulot. Certains voudront-ils reparler du taux de bio dans les cantines ? Ou du glyphosate, alors que les députés avaient rejeté un amendement, soutenu par Hulot, inscrivant la fin du pesticide d'ici trois ans ?

- Constitution -

Les députés ont donné en juillet leur feu vert à l'inscription de la "préservation de l'environnement" à l'article 1er de la Constitution. Mais l'examen de la révision constitutionnelle a été suspendue jusqu'à la rentrée.

- Biodiversité -

Après la présentation en juillet d'un plan biodiversité sans grandes mesures contraignantes, certains défenseurs de l'environnement craignent que cette question retombe dans l'oubli. Se pose la question de définir l'échéance de l'objectif de zéro artificialisation nette des sols ou la mise en oeuvre de la réforme de la chasse.

- Ours -

Nicolas Hulot avait annoncé au printemps la réintroduction à l'automne de deux nouveaux ours dans les Pyrénées. Le plan ours publié en mai évoque des lâchers, sans autre précision. Les éleveurs de brebis espèrent que le futur ministre renoncera à cette opération symbolique.

- Eau -

La deuxième phase des Assises de l'eau se penchera sur la préservation de la ressource en eau. Un risque de querelle entre défenseurs de l'environnement et agriculteurs, en particulier sur l'irrigation.

- Gaz -

En juillet 2017, le Conseil d'Etat a jugé les tarifs réglementés contraires au droit européen, imposant à l'Etat de les supprimer. Le gouvernement envisage une fin à l'horizon 2023 pour tous les particuliers, mais doit préciser comment la mettre en oeuvre.
https://www.connaissancedesenergies.org ... ens-180831

Re: Demission de Nicolas Hulot

par CP3 » 30 août 2018, 21:55

GillesH38 a écrit :
30 août 2018, 00:22
CP3 a écrit :
29 août 2018, 20:44
Ce qui pourrait vouloir aussi dire que Macron n' est peut etre pas tant aussi ultra libérale qu' on veut bien le dire et qu' il serait aussi contre cette société du tout marchand . Néanmoins Macron en tant que président est probablement plus ou moins obligé d' obéir à l' oligarchie et aux lobbies .Parallèlement, essaye t-il peut etre de faire un peu de résistance par ailleurs ?
Ca veut surtout dire qu'il essaie de perdre le moins possible d'électeurs, après cette démission d'un ministre très populaire, si tu veux mon avis ...
Certains ministres ont réagis à la démission de Nicolas Hulot avec des déclarations à petits pics sans que cela passe pour un désavoeu ouvertement .Macron aurait pu le faire ,mais ne l' a pas fait .

Re: Demission de Nicolas Hulot

par Remundo » 30 août 2018, 20:19

moulino51 a écrit :
30 août 2018, 11:16
La question est qui vas le remplacer :?:
sans doute un autre qui sortira de la Cuisse de Jupiter, pourquoi pas Benalla ?
Sur que c'est un mauvais coup pour E Macron, il avait été au top pour arriver a avoir Nicolas Bulot comme ministre de l'écologie.
J'ai trouvé Bulot courageux sur cette sortie. :D
Macron a exploité l'aura médiatique de Hulot et l'a roulé dans la farine, comme bien d'autres.
Et très très mauvais comme sinistre de l'éscrologie et du développement durable, quand il a signé l’arasement des ouvrages sur la Sélune (Vézins et la Roche qui boit) :evil: :evil:
J'espère que le prochain fera machine arrière sur ce dossier. :-"
moi je le retiens en mauvais point au sujet du bonus écologique sur les voitures hybrides entièrement supprimé...

enfin je crois qu'il n'a été qu'une marionnette contre son gré, et il a posé sa démission, sans doute tard.

Re: Demission de Nicolas Hulot

par kercoz » 30 août 2018, 17:18

Il y a moyen de concilier les 2 sur des petits cours d' eau : le captage latéral. Ce que pratiquait la plupart des moulins anciens.

Re: Demission de Nicolas Hulot

par moulino51 » 30 août 2018, 15:14

Il s'agit d'ouvrage de production hydroélectrique et donc totalement renouvelables
Ouvrages gérés par Edf arrivant je présume en fin de concessions, et alimentant le sud Manche en énergie totalement décarbonée et pour une partie non négligeable.
Mais voila les lobby assassins pécheurs on fait plier le sinistre de la transition écologique.
Tout ça pour le plaisir malsain d'accrocher et de faire souffrir des êtres vivants au bout d'un crochet métallique. :oops: :oops:

C'est une de ces décisions les plus honteuses alors que sa prédécesseur n'y était pas du tout favorable au moment ou il faut préserver et encourager au maximum les énergie propres et renouvelables (Ségo)

Le développement durable a perdu


Re: Demission de Nicolas Hulot

par phyvette » 30 août 2018, 13:23

Il s'agit de la destruction de petites retenues d'eau de production électrique sur une petite rivière a truites et saumons, pour rendre le cours d'eau à la nature. Les pécheurs ont gagnés la partie, les turbineurs ont perdus. Pour le coup Hulot a gagné l'arbitrage au nom de l'écologie.

Re: Demission de Nicolas Hulot

par energy_isere » 30 août 2018, 12:00

moulino51 a écrit :
30 août 2018, 11:16
.......
Et très très mauvais comme sinistre de l'éscrologie et du développement durable, quand il a signé l’arasement des ouvrages sur la Sélune (Vézins et la Roche qui boit) :evil: :evil:
J'espère que le prochain fera machine arrière sur ce dossier. :-"

Quelques détails pour les ignares que nous sommes ?

Re: Demission de Nicolas Hulot

par moulino51 » 30 août 2018, 11:16

La question est qui vas le remplacer :?:

Sur que c'est un mauvais coup pour E Macron, il avait été au top pour arriver a avoir Nicolas Bulot comme ministre de l'écologie.
J'ai trouvé Bulot courageux sur cette sortie. :D

Et très très mauvais comme sinistre de l'éscrologie et du développement durable, quand il a signé l’arasement des ouvrages sur la Sélune (Vézins et la Roche qui boit) :evil: :evil:
J'espère que le prochain fera machine arrière sur ce dossier. :-"



Haut