[Crise] L'économie des USA en difficulté

Discussions traitant de l'impact du pic pétrolier sur l'économie.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
mrlargo
Modérateur
Modérateur
Messages : 1425
Inscription : 19 avr. 2006, 14:38
Localisation : La Tour du Pin
Contact :

[Crise] L'économie des USA en difficulté

Message par mrlargo » 12 janv. 2008, 20:20

Il semble que les américains n'aient plus le moral en ce qui concerne leur économie :

lien

Image
La différence entre l’amour et l’argent, c’est que si on partage son argent, il diminue, tandis que si on partage son amour, il augmente. L’idéal étant d’arriver à partager son amour avec quelqu’un qui a du pognon.
(Philippe Geluck)

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58642
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les comptes à faire peur du déficit américain

Message par energy_isere » 15 janv. 2008, 19:49

extrait d'une interview de Michel Rocard (contreinfo : http://contreinfo.info/article.php3?id_article=1572 )
......
Observons la dette totale américaine, interne et externe, hors banques. C’est une habitude de calculer ainsi car les banques se couvrent les unes les autres, se protègent, et leurs comptes sont toujours imbriqués, donc on sort les institutions financières, et l’on fait le calcul de tout ce que doivent les ménages, les entreprises, les Etats américains et la Fédération. Cette dette totale vient d’atteindre - c’est la Fed qui l’annonce - 39 trillions de dollars. 39 000 milliards de dollars.

Il est évident qu’à ce niveau là elle ne sera jamais remboursée. A la limite ces chiffres n’ont plus aucun sens, mais ils ont pour effet de grever beaucoup la vie quotidienne. C’est là que l’on retrouve l’incidence avec les subprimes. Le système fonctionne à la condition que les USA puissent trouver, pour continuer à financer leur développement dans ces conditions étranges, deux milliards de dollars par jour, qui sont principalement souscrits, qui sont prêtés par l’Asie.

.....

Lo
Condensat
Condensat
Messages : 556
Inscription : 05 juil. 2005, 12:24
Localisation : Marseille

Re: Les comptes à faire peur du déficit américain

Message par Lo » 15 janv. 2008, 22:35

Il y a beaucoup d'articles sur l'imminence d'une crise économique mondiale. Est-ce sérieux, joue-t-on à se faire peur, ou est-ce la dernière trouvaille (assez efficace :-P ) pour faire baisser les prix du pétrole ? :lol:

Plus sérieusement, on peut dire que le pouvoir américain est pris en tenaille à court terme entre le pétrole cher et une crise économique majeure. D'ailleurs tout le monde est concerné, mais c'est eux qui devraient ouvrir le bal occidental.

Avatar de l’utilisateur
tolosa
Modérateur
Modérateur
Messages : 866
Inscription : 16 oct. 2005, 22:24
Localisation : Je suis la où mon nom l'indique

Re: Les comptes à faire peur du déficit américain

Message par tolosa » 16 janv. 2008, 08:50

il faudrait plus qu'une menace pour faire baisser les prix du pétrole. En revanche, une vraie recession et non un simple ralentissement, qui affecterait la croissance chinoise et indienne, produirait sans nul doute un effet deflationniste sur le pétrole. Qui sait peut-être l'année 2008 sera celle du retour du baril à 60 dollars ?
Un changement radical de nos modes de vie et un renoncement au « progrès » est le prix à payer pour éviter le désastre. Comme cela paraît irréalisable, l’occultation du mal s’ensuit inévitablement (jean-Pierre Dupuy).

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58642
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: L'économie des USA

Message par energy_isere » 18 janv. 2008, 20:18

Element du plan de relance de l' économie US :
Bush annonce 145 milliards de réductions d'impôts

Le président américain George W. Bush a proposé vendredi des réductions d'impôts d'un montant global de 145 milliards de dollars (99 milliards d'euros) pour stimuler une économie américaine ébranlée par la crise des "subprimes" et éloigner les craintes de récession.

Cette enveloppe représente un point du produit intérieur brut (PIB) américain.

Le chef de la Maison Blanche a expliqué que ces baisses d'impôts comprendraient à la fois des incitations fiscales pour encourager les investissements et des allégements d'impôts "directs et rapides" pour les particuliers.

Jeudi, le patron de la Réserve fédérale Ben Bernanke n'avait pas caché qu'il était favorable à l'idée d'un plan de sauvetage pour l'économie américaine, qui pourrait être selon lui rapidement mis en application et être temporaire pour ne pas perturber les politiques fiscales à long terme.

Boursoram^

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58642
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: L'économie des USA

Message par energy_isere » 18 janv. 2008, 21:20

Dans LeMonde : http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0 ... r=RSS-3210
La situation économique aux Etats-Unis est "potentiellement vraiment grave"

Selon Robert Reich, professeur d'économie à l'université de Californie, à Berkeley. Ancien secrétaire au travail de l'administration Clinton, il est aujourd'hui l'un des conseillers économiques de Barack Obama, candidat à l'investiture démocrate à la présidentielle américaine.

Avatar de l’utilisateur
MadMax
Modérateur
Modérateur
Messages : 2990
Inscription : 12 août 2005, 08:58
Localisation : Dans un cul-de-sac gazier

Re: L'économie des USA

Message par MadMax » 18 janv. 2008, 21:58

C'est marrant mais les similitudes avec le Japon du début des années 90 se multiplient : baisses des taux, plan de relance, chômage en hausse, établissements bancaires en difficulté, immobilier sur la pente descendante...

Avatar de l’utilisateur
mrlargo
Modérateur
Modérateur
Messages : 1425
Inscription : 19 avr. 2006, 14:38
Localisation : La Tour du Pin
Contact :

Re: L'économie des USA

Message par mrlargo » 18 janv. 2008, 22:40

Sauf que je ne vois pas les américains baisser les taux jusqu'à quasiment 0% pour relancer la machine avec le prix des matières premières et du pétrole du moment et avec l'inflation qui en découle...

Il me semble que c'est là où la bas blesse. Ils sont coincés.
La différence entre l’amour et l’argent, c’est que si on partage son argent, il diminue, tandis que si on partage son amour, il augmente. L’idéal étant d’arriver à partager son amour avec quelqu’un qui a du pognon.
(Philippe Geluck)

Avatar de l’utilisateur
MadMax
Modérateur
Modérateur
Messages : 2990
Inscription : 12 août 2005, 08:58
Localisation : Dans un cul-de-sac gazier

Re: L'économie des USA

Message par MadMax » 18 janv. 2008, 22:54

La valse des méthodes de calculs continue...
USA - L'ISM révise ses indices d'activité

NEW YORK, 18 janvier (Reuters) - L'Institute for Supply Management (ISM) a annoncé vendredi la révision de la formule de calcul de ses deux indices d'activité dans le secteur manufacturier et dans les services, avec pour objectif de mieux anticiper l'évolution économique.

Les nouveaux indices seront diffusés début février pour rendre compte de l'activité de janvier.

Dans la nouvelle formule de l'indice manufacturier les cinq composantes prises de commande, production, emploi, livraisons des fournisseurs et stocks auront chacune une pondération de 20%.

Dans la formule actuelle, les prises de commandes représentent 30% de l'indice, la production 25%, l'emploi 20%, les livraisons des fournisseurs 15% et les stocks 10%. "Une pondération égalitaire donne une meilleure production du PIB", explique Andra Wass, vice-président de l'ISM.

Pour le secteur des services, l'activité, les prises de commande, l'emploi et les livraisons des fournisseurs auront chacune une pondération de 25%.

Avatar de l’utilisateur
tolosa
Modérateur
Modérateur
Messages : 866
Inscription : 16 oct. 2005, 22:24
Localisation : Je suis la où mon nom l'indique

Re: Les comptes à faire peur du déficit américain

Message par tolosa » 22 janv. 2008, 16:27

La commission européenne tape de ses petits poings sur la table
Crise boursière: la Commission européenne appelle Washington à réduire ses déficits


Le commissaire européen aux affaires économiques et monétaires Joaquin Almunia a appelé mardi les Etats-Unis à réduire leurs déficits, celui du budget et celui des comptes courants, estimant qu'ils étaient la cause "principale" de la crise financière.

"Les déficits des comptes courants et celui du déficit public aux Etats-Unis, au fur et à mesure qu'ils se sont accumulés, sont à l'origine des turbulences que nous vivons depuis l'été 2007", a déclaré M. Almunia à la presse à l'issue d'une réunion des ministres des Finances de l'UE à Bruxelles.

"Ce n'est pas la seule raison mais c'est la raison principale", a-t-il ajouté.

"Toutes les mesures qu'ils adoptent (les Etats-Unis) doivent être orientées d'après moi à la réduction du déséquilibre extérieur et fiscal" et à la hausse de l'épargne interne, a souligné le commissaire espagnol.

"Ces dernières années, de grands déséquilibres ont été créés dans l'économie américaine", a-t-il ajouté, "et ce n'est pas du tout la situation dans nos économies européennes. Nos fondamentaux sont solides".

La porte-parole de la Maison Blanche Dana Perino, le 5 octobre 2007 à Washington
© AFP/archives Mandel Ngan

La Maison Blanche a refusé mardi de commenter les turbulences des Bourses mondiales et a affirmé ne pas "prévoir de récession" aux Etats-Unis.

"Nous ne faisons pas de commentaires sur les fluctuations quotidiennes" des Bourses, a déclaré à la presse la porte-parole de la Maison Blanche Dana Perino, ajoutant "nous ne prévoyons pas de récession. Il y a clairement un ralentissement".

La Bourse de New York a plongé mardi à l'ouverture de la séance, malgré une importante baisse d'urgence des taux d'intérêt de la Réserve fédérale pour apaiser les craintes de récession économique: le Dow Jones lâchait 3,60% et le Nasdaq tombait de 5,01%.

Déçus par le plan de relance économique, aux détails encore flous, présenté par le président Bush vendredi, les Bourses asiatiques et européennes ont cédé lundi et mardi à un mouvement de panique, alors que Wall Street était fermé en raison d'un jour férié.

Face à cette peur d'une récession économique, la Réserve fédérale a décidé d'urgence une baisse de son principal taux directeur de 0,75 point de pourcentage, à 3,50%, notant les risques accrus pesant sur la croissance économique et la détérioration continue des marchés financier
http://www.boursorama.com/infos/actuali ... ws=5058969
Un changement radical de nos modes de vie et un renoncement au « progrès » est le prix à payer pour éviter le désastre. Comme cela paraît irréalisable, l’occultation du mal s’ensuit inévitablement (jean-Pierre Dupuy).

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58642
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les comptes à faire peur du déficit américain

Message par energy_isere » 24 janv. 2008, 00:05

USA: le Congrès révise à la hausse sa prévision de déficit budgétaire 2008

Le déficit budgétaire des Etats-Unis devrait atteindre 219 milliards de dollars au cours de l'année fiscale 2008, a estimé mercredi le bureau du budget du Congrès américain (CBO), qui a ainsi revu à la hausse ses estimations antérieures.

Dans sa précédente projection faite en août, le CBO tablait sur un déficit de 155 milliards de dollars au cours de l'année budgétaire 2008 (close le 30 septembre), soit 64 milliards de moins que dans sa prévision actualisée.

Ces chiffres ne tiennent pas compte cependant du plan de relance proposé la semaine dernière par le président George W. Bush, ni d'une éventuelle prolongation des baisses d'impôts existantes, ni d'une possible hausse des dépenses en Irak et en Afghanistan.

La Maison Blanche a tâché de minimiser cette mauvaise nouvelle, la porte-parole Dana Perino faisant valoir que l'administration avait déjà prévu il y a plusieurs mois une "petite" augmentation du déficit.

"Les détails de ce que nous pensons en termes de prévisions de déficit seront entièrement publics le 4 février quand sortira notre budget", a dit Mme Perino.

Pour rappel, la Maison Blanche table pour l'ensemble de l'exercice 2008 sur un déficit budgétaire de 258 milliards de dollars contre 163 milliards en 2007.

Mme Perino a indiqué que le plan de relance d'environ 140 à 150 milliards de dollars sur lequel le gouvernement et le parlement essaient de s'entendre rapidement pour épargner la récession à la première économie mondiale serait pris en compte dans le déficit inscrit au budget le 4 février.

Elle n'a pas dit si l'administration allait réviser pour son budget ses prévisions économiques antérieures qui risquent de se révéler optimistes, en ce qui concerne la croissance par exemple.

Selon les prévisions du CBO, le déficit devrait représenter 1,5% du Produit intérieur brut (PIB) en 2008 contre 1,2% en 2007.

Le bureau a souligné que cette détérioration s'expliquait par l'assombrissement des perspectives économiques. "La croissance a ralenti en 2007, et il semble qu'elle va encore décélérer en 2008", note le document.

Mais "même si les derniers chiffres suggèrent que la probabilité d'une récession en 2008 a augmenté, le CBO ne prévoit pas que le ralentissement économique sera assez important pour provoquer une récession", ajoute-t-il.

Boursoram^
la suite : http://www.boursorama.com/infos/actuali ... ws=5066153

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13338
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: Les comptes à faire peur du déficit américain

Message par GillesH38 » 24 janv. 2008, 07:28

Les Etats-Unis importent autour de 4 milliards de barils par an, 10 $ de plus que prévu, ça creuse le déficit de 40 milliards de $....
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
AJH
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1571
Inscription : 28 juil. 2005, 07:20
Contact :

Re: Les comptes à faire peur du déficit américain

Message par AJH » 24 janv. 2008, 07:47

GillesH38 a écrit :Les Etats-Unis importent autour de 4 milliards de barils par an, 10 $ de plus que prévu, ça creuse le déficit de 40 milliards de $....
Déficit du commerce extérieur... pas budgétaire ;)
Vous voulez les misérables secourus, moi je veux la misère supprimée ( Victor Hugo )
Sociétal et Dette et monnaie
Signez la pétition " POUR QUE L'ARGENT NOUS SERVE, AU LIEU DE NOUS ASSERVIR ! "

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13338
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: Les comptes à faire peur du déficit américain

Message par GillesH38 » 24 janv. 2008, 08:18

oups mille excuses :oops: ...
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58642
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: L'économie des USA

Message par energy_isere » 25 janv. 2008, 13:05

Suite au plan de relance de Bush d' il y a quelque jours :
Les Etats-Unis adoptent leur plan de relance de 150 milliards de dollars

La Maison blanche et le Congrès à majorité démocrate se sont entendus sur le plan de relance d'un montant total de 150 milliards de dollars destiné à prévenir une récession de la première économie mondiale. Ce plan, qui repose sur des allègements d'impôts pour les ménages et des incitations à l'investissement pour les entreprises, devrait bénéficier à quelque 117 millions de foyers
en détail : http://www.latribune.fr/info/Les-Etats- ... ernational

Répondre