Zimbabwe, situation catastrophique.

Toutes discussions pour les habitants francophones d'Afrique.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

tom
Goudron
Goudron
Messages : 110
Inscription : 02 mars 2006, 21:52

Zimbabwe, situation catastrophique.

Message par tom » 22 déc. 2006, 20:50

Zimbabwe : opération sexe contre pétrole

Certaines prostituées préfèrent être « payées » avec du carburant, jugé plus rentable

Des prostituées de la région du Midlands, au zimbabwe, se prostituent en échange de carburant. La pratique ne serait pas générale, mais elle inquiète les forces de police, qui ont déjà procédé à plusieurs arrestations.

Dans la province du Midlands, il existe une forme de prostitution atypique. Des femmes de cette région centrale du Zimbabwe échangent leurs faveurs contre de l’essence, et non contre de l’argent. Le phénomène serait nouveau, mais pas généralisé, si l’on en croit l’association des droits de l’homme Zim Rights. Des reportages en font toutefois état « dans le district de Mvuma, qui est une ville frontière entre les provinces de Midlands et Masvingo. Cela se passe le long de la route Beitbridge, qui va en Afrique du Sud », nous rapporte Zim Rights.

L’essence a prix d’or sur le marché noir

De nombreux camions passent en effet sur cette route et les routiers seraient une cible privilégiée. Cependant, « il est possible que quelqu’un qui soit prêt à céder de l’essence soit aussi client de ces travailleuses du sexe », souligne Zim Rights. « C’est vraiment alarmant que des femmes échangent du sexe contre des récipients de 20 litres de diesel ou de pétrole. Elles disent que c’est beaucoup plus rentable que d’être payé en liquide », confiait en novembre le porte-parole de la police, Costa Taduwa, au quotidien zimbabwéen Daily Mirror.

Il faut dire que la valeur du dollar zimbabwéen souffre depuis de nombreuses années d’une inflation galopante, tournant autour de 1 000%. Quant à l’essence, elle se fait rare dans le pays depuis de nombreuses années. Alors, même si le gouvernement a fixé le prix à la pompe à 300 dollars zimbabwéens (ZWD) le litre, soit 0,9 centimes d’euro, il est vendu environ 2 000 dollars ZWD le litre (environ six euros) dans les stations privées ou sur le marché noir, selon le journal Zim Observer.

La menace du sida

Du coup, certaines prostituées préfèrent être payées en nature et de nombreux automobilistes guettent les chauffeurs routiers. « Le long de la route Beitbridge et de toutes les routes du Zimbabwe, vous voyez des hommes avec des récipients qui attendent que les chauffeurs routiers leur vendent de l’essence », explique Zim Rights. Les automobilistes ne risquent rien, mais, pour les travailleuses du sexe, c’est une autre histoire. La prostitution est illégale au Zimbabwe et elles risquent d’être arrêtées pendant leur transaction. « Nous avons arrêté quelques coupables lors de nos raids réguliers à Fairfields et Chaka Business Centres qui ont confessé s’être engagées dans cette pratique », a expliqué Costa Taduwa.

Une récente étude sur la prostitution au Zimbabwe, menée par le Fonds des Nations Unies pour la population, ne fait pas mention d’échange de sexe contre de l’essence. En revanche, d’autres commodités sont « troquées » au point d’escale pour les chauffeurs routiers situé à la frontière avec l’Afrique du Sud. « A Ngundu Growth Point des travailleuses du sexe sont payées en nature par des resquilleurs d’Afrique du Sud ou des Zimbabwéens travaillant en Afrique du Sud et revenant au Zimbabwe pour voir des proches », selon deux employées de l’organe onusien ayant travaillé sur le terrain.

D’après l’article du Daily Mirror, la situation inquiète l’hôpital de Mvuma, qui estime que le taux d’infections sexuellement transmissibles a fortement augmenté à cause de la promiscuité et de la prostitution, surtout chez les jeunes. Selon Gladys Takawira, infirmière en chef de l’établissement hospitalier, le nombre de cas a dramatiquement augmenté au cours des cinq derniers mois, passant de 40% à 75%.


Avatar de l’utilisateur
MadMax
Modérateur
Modérateur
Messages : 2968
Inscription : 12 août 2005, 08:58
Localisation : Dans un cul-de-sac gazier

Message par MadMax » 23 déc. 2006, 11:39

J'ai changé le titre du topic, car le programme de l'ONU s'intitulait "pétrole contre nourriture" (ce que le journaliste a essayé de parodier, mais il s'est planté :-D )

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50208
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 23 juil. 2007, 12:41

Inflation démentielle (4500% officielement ) et rationnement de l' essence au zimbabwe :

Zimbabwe's Wealthy Panic Over Gasoline

HARARE, Zimbabwe - Long, chaotic lines of vehicles built up Friday at the few gas stations still supplying fuel after the government banned a hard-currency coupon gas purchasing system used by well-to-do Zimbabweans.

In desperate efforts to curb rampant inflation, the government on June 26 ordered price cuts of around 50 percent on all goods and services. The measure has left empty shelves, closed some businesses and prompted warnings that the southern African nation is on the brink of collapse.

The worsening gasoline shortages caused panic among drivers Friday who had bought coupons entitling them to gas with hard currency. Gas stations were rationing fuel to the coupon holders following an announcement Thursday by Industry Minister Obert Mpofu that coupons will be invalid after Aug. 1.

The hard currency coupon system had been legalized in 2000 when severe fuel shortages began.

The government-ordered price cuts brought gasoline down to less than half what it costs to import it. Regular supplies dried up, crippling commuter transport and closing stores and shops that use gas-driven generators during the nation's regular daily power outages.

State radio on Friday reported more business leaders had been arrested for allegedly failing to cut prices. Three directors, including high-profile businessmen from the biggest store chain, were jailed Wednesday.

The directors of stock exchange blue chip Meikles Africa, owners of about 70 supermarkets, department stores, hotels and other businesses across the country, were accused of selling clothing and cosmetics above the stipulated government price.

Two executives of a leading chicken breeder also were jailed and another chicken farm was ordered to resume full operation. The farm had shut down some pens, saying it ran short of chicken feed.

At least 3,000 businesses have been fined for overcharging in the prices clampdown. Many of their executives and managers have been briefly held in filthy police cells, given a single lice-ridden blanket against near-freezing temperatures at night.

Chicken, meat, cornmeal, bread, eggs, milk and other staples have disappeared from the shelves since the price cuts were announced. Shoppers swarm into stores when small deliveries arrive.

Canned and other foodstuffs have largely sold out.

"I've been around three supermarkets hunting for things. Look, I've managed to find coffee," said Marjory Wessels, a housewife from the central town of Gweru, 160 miles from Harare.

She said she caught a ride to Harare with friends to stock up on basics. Whole sections of stores in Gweru were empty or shut down, she said.

Private pharmacies began running out of imported life-sustaining drugs, including medicines for those carrying the AIDS virus and diabetics, shop owners said.

A government hospital in the northern resort of Kariba had no painkillers for a car accident victim, offering him only aspirin, said a business associate who hired a medical air rescue service to bring him to a private clinic in Harare.

Fixed and mobile phone services veered closer to collapse Friday, with call connections needing numerous attempts and often cutting off after a few seconds.

Econet, the biggest mobile network, said power outages and gasoline shortages for its generators affected its relay stations, along with congestion after charges were reduced and as shoppers call each other with alerts on what is available in stores.

Official inflation is given as 4,500 percent, the highest in the world, but private financial institutions estimate it at closer to 9,000 percent.

source : http://www.forbes.com/feeds/ap/2007/07/ ... 35811.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50208
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 31 juil. 2007, 21:04

on est en train d' assister en direct à la méme situation qu' en Allemagne avant la 2 iéme guerre mondiale :

(rappel : c' était sous la république de Weimar en 1923 : http://fr.wikipedia.org/wiki/Hyperinflation du Wikipedia )

Le Zimbawe emet des billets de 200000 Zimbabwe-dollar , qui valent 1 US dollar au marché noir

Zimbabwe issues Z$200,000 banknote

Zimbabwe's central bank is to issue a Z$200,000 banknote to cope with the hyperinflation ravaging the country's economy.

The government of Robert Mugabe, the Zimbabwe president, knocked three zeroes off the local currency a year ago but Zimbabweans still need to carry huge wads of cash for basic transactions.

In a statement on Tuesday, the reserve bank of Zimbabwe said the banknote would come into circulation from Wednesday.

The highest banknote currently in circulation is Z$100,000.

The new note is worth US$1 on Zimbabwe's black market for foreign currency and about US$13 at the official rate.

Shopkeepers arrested

The International Monetary Fund (IMF) said on Tuesday that Zimbabwe's year-on-year inflation rate could top 100,000 per cent by the end of the year.

Last month, the government ordered prices to be cut for all goods and services and effected a price freeze after prices had risen by as much as 300 per cent within a week.

This has deepened an economic crisis, marked by severe food, fuel and foreign currency shortages as well as high unemployment.

The move led to hundreds of business people, shopkeepers and traders being arrested and fined for overcharging or failing to display prices.

Moreover, it worsened existing shortages of most basic goods such as the staple maize-meal, cooking oil, meat and sugar.

The government says the crackdown is needed to bring order in commerce and industry, and to stop what the president says is a drive by opponents to oust him through economic sabotage.

Mugabe, 83, in power since independence from Britain in 1980, denies he has run down one of Africa's most promising economies with his policies.

He says the economy is a victim of Western opponents hoping to overthrow his Zanu-PF government which has seized white-owned commercial farms, redistributing them to landless blacks.



bien sur pas d' info en occident !
J' ai trouvé ca sur Al Jazeera. http://english.aljazeera.net/NR/exeres/ ... 30FB95.htm
Dernière modification par energy_isere le 31 juil. 2007, 21:27, modifié 3 fois.

Avatar de l’utilisateur
matthieu25
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4222
Inscription : 21 juil. 2005, 00:17
Localisation : passenans

Message par matthieu25 » 31 juil. 2007, 21:08

Le chateau de cartes va bientôt s'écrouler.... :-)
La religion est la maladie honteuse de l' humanité.la politique en est le cancer(Millon de Montherlant)

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50208
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 31 juil. 2007, 21:21

je viens de retrouver l' info en Francais par une source Marocaine ( ! )
parce que certains parmi vous ne lisent pas facilement l' Anglais.

Je parie que vous verrez pas ca à la téloche. Vive l' info intelligente par le web et Oléocéne :smt024

Inflation au Zimbabwe: un nouveau billet de banque de 200.000 zim dollars

HARARE (AFP) - La Banque centrale du Zimbabwe a introduit mardi un nouveau billet de banque d'une valeur de 200.000 dollars zimbabwéens, les petites coupures étant devenues inutiles du fait de l'hyperinflation qui affecte le pays.

Le nouveau billet de 200.000 zim dollars est coté à 800 dollars américains au taux officiel, mais seulement un dollar américain sur le marché parallèle.

Il sera en circulation à partir de mercredi, a précisé le quotidien d'Etat The Herald en citant la Banque centrale.


Ce n'est pas la première fois que les autorités ont recours à cette mesure, rendue indispensable par la pénurie de billets dans un pays où l'inflation bat des records mondiaux, à un niveau estimé à plus de 5.000%.

Les nouveaux billets complètent ainsi une série de chèques barrés à validité limitée --qui ressemblent à des billets normaux, mais sont imprimés sur une seule face-- introduits il y a trois ans.

Ces coupures devaient expirer mardi, mais la Banque centrale a décidé de prolonger leur validité jusqu'au 31 juillet 2008.

Il y a un an, elle a également supprimé trois zéros de la monnaie locale pour soulager les Zimbabwéens, contraints de faire leurs courses avec des sacs remplis de billets.

Le "zim dollar" était quasiment à parité avec la livre sterling à l'indépendance de l'ancienne colonie britannique en 1980.

Aujourd'hui, il faut 250 zim dollars au taux officiel et 185.000 au marché noir pour un billet vert.

Le Zimbabwe s'enfonce depuis sept ans dans une récession économique, caractérisée par, outre l'inflation galopante, d'importantes pénuries et un chômage de l'ordre de 80%.

source : http://www.avmaroc.com/actualite/inflat ... 92197.html


Avatar de l’utilisateur
Gauss
Kérogène
Kérogène
Messages : 89
Inscription : 26 janv. 2007, 12:49
Localisation : Lyon

Message par Gauss » 31 juil. 2007, 23:56

energy_isere a écrit :on est en train d' assister en direct à la méme situation qu' en Allemagne avant la 2 iéme guerre mondiale :


D'ailleurs c'est le sujet d'un des bouquins que j'ai en attente sur ma table de chevet : "La crise des années 1930 est devant nous"... ou l'auteur compare les signaux de la situation économique actuelle et celle pré-crash des années 30 qui a conduit en douceur aux fondements de la 2nde guerre mondiale (d'après l'auteur toujours).

Je vous en dirai plus quand j'aurai fini cet ouvrage économique...
(après "le capitalisme est en train de s'auto-détruire", puis "l'économie du quaternaire"... souhaitez-moi bon courage! :? :roll: )

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50208
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 08 sept. 2007, 23:30

CHANGES - Le Zimbabwe dévalue sa monnaie de plus de 100 fois par rapport au dollar US

Le Zimbabwe a dévalué jeudi sa monnaie de plus de 100 fois par rapport au dollar américain, dans le but d'augmenter les revenus de l'Etat très affectés par l'hyperinflation.

"La Banque centrale du Zimbabwe va ajuster le taux de change applicable aux ventes et achats en monnaie étrangère, de 250 à 30.000 dollars zimbabwéens pour un dollar américain, avec effet immédiat", a déclaré le ministre des Finances Samuel Mumbengegwi devant le Parlement.

"Ce nouveau taux s'applique aux autorités douanières du Zimbabwe et aux impôts sur le revenu", a-t-il poursuivi.

En août 2006, le gouvernement avait bloqué le taux de change officiel de sa monnaie à 250 dollars zimbabwéens pour un dollar américain, mais le billet vert s'échange actuellement sur le marché noir à 230.000 .

Le Zimbabwe s'enfonce depuis huit ans dans une grave récession caractérisée par un taux d'inflation record de plus de 7.600%, un effondrement de sa production, un taux de chômage de l'ordre de 80% et d'importantes pénuries.

source : http://www.agefi.com/Quotidien_en_ligne ... sID=168608

Avatar de l’utilisateur
tolosa
Modérateur
Modérateur
Messages : 866
Inscription : 16 oct. 2005, 22:24
Localisation : Je suis la où mon nom l'indique

Message par tolosa » 09 sept. 2007, 09:08

Gauss a écrit :
energy_isere a écrit :on est en train d' assister en direct à la méme situation qu' en Allemagne avant la 2 iéme guerre mondiale :


D'ailleurs c'est le sujet d'un des bouquins que j'ai en attente sur ma table de chevet : "La crise des années 1930 est devant nous"... ou l'auteur compare les signaux de la situation économique actuelle et celle pré-crash des années 30 qui a conduit en douceur aux fondements de la 2nde guerre mondiale (d'après l'auteur toujours).

Je vous en dirai plus quand j'aurai fini cet ouvrage économique...
(après "le capitalisme est en train de s'auto-détruire", puis "l'économie du quaternaire"... souhaitez-moi bon courage! :? :roll: )


et alors ce bouquin terminé ?
Un changement radical de nos modes de vie et un renoncement au « progrès » est le prix à payer pour éviter le désastre. Comme cela paraît irréalisable, l’occultation du mal s’ensuit inévitablement (jean-Pierre Dupuy).

Avatar de l’utilisateur
aspo-québec
Kérogène
Kérogène
Messages : 23
Inscription : 30 sept. 2007, 16:44
Localisation : Montréal

Message par aspo-québec » 30 sept. 2007, 23:09

matthieu25 a écrit :Le chateau de cartes va bientôt s'écrouler.... :-)


T'inquiètes pas, en Occident, c'est pour bientôt... 2020/2030
Comme le melon d'eau: vert à l'extérieur, rouge à l'intérieur...

Avatar de l’utilisateur
tuco
Kérogène
Kérogène
Messages : 68
Inscription : 23 août 2007, 02:39
Localisation : Paris-Lingane
Contact :

Message par tuco » 01 oct. 2007, 11:14

Bien fait pour les partisans de mugabe! quand on compare la situation de ce pays avec ce qu'elle était du temps de la rhodésie... :roll:
il n'existe pas d'avatars de 6ko sur cette planète

Avatar de l’utilisateur
phylippe
Modérateur
Modérateur
Messages : 841
Inscription : 19 mai 2005, 09:04
Localisation : Belgique, Bruxelles

Message par phylippe » 01 oct. 2007, 13:09

Gauss a écrit :
energy_isere a écrit :on est en train d' assister en direct à la méme situation qu' en Allemagne avant la 2 iéme guerre mondiale :


D'ailleurs c'est le sujet d'un des bouquins que j'ai en attente sur ma table de chevet : "La crise des années 1930 est devant nous"... ou l'auteur compare les signaux de la situation économique actuelle et celle pré-crash des années 30 qui a conduit en douceur aux fondements de la 2nde guerre mondiale (d'après l'auteur toujours).

Je vous en dirai plus quand j'aurai fini cet ouvrage économique...
(après "le capitalisme est en train de s'auto-détruire", puis "l'économie du quaternaire"... souhaitez-moi bon courage! :? :roll: )

Tu l'a fini le bouquin?
«Lorsque le dernier arbre aura été abattu, le dernier fleuve pollué, le dernier poisson capturé, vous vous rendrez compte que l'argent ne se mange pas» - Proverbe Cree

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 6518
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Message par phyvette » 02 oct. 2007, 03:46

tuco a écrit :Bien fait pour les partisans de mugabe! quand on compare la situation de ce pays avec ce qu'elle était du temps de la rhodésie... :roll:


Ha ! le bon temps de la colo et des légionnaires et du sable chaud ( soupir !).

Oh ! je voudrais tant que tu te souviennes
Des jours heureux où nous étions colons.
En ce temps-là la vie était moins cher,
Et l'Algérie plus Française qu'aujourd'hui.
La Francafric se ramassent à la petite cuillère.
Tu vois, je n'ai pas oublié...

http://www.paroles.net/chansons/15014.htm

Foutaises !

Phyvette
Quand on ne peut pas prendre place autour de la table, on se retrouve au menu.

sceptique
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4447
Inscription : 21 nov. 2005, 17:42
Localisation : versailles

Message par sceptique » 02 oct. 2007, 10:16

Je ne veux pas faire l'apologie du colonialisme. Simplement dire qu'il a prouvé, en Rhodésie, que l'autosuffisance et un développement général est possible dans ce pays mais avec des méthodes "incorrectes".
Et que donc, avec un régime démocratique, et des dirigeants honnêtes, intègres, soucieux du bien public tout est possible avec une administation elle aussi intègre et compétente. Et cela quel que soit la "couleur" de ces dirigeants.

sceptique
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4447
Inscription : 21 nov. 2005, 17:42
Localisation : versailles

Message par sceptique » 03 oct. 2007, 00:09

Au hasard, Suede, Norvege, Danemark, Suisse, Islande ...

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités