montée des eaux

Discussions concernant les conséquences sur l'environnement de la course aux ressources.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

alain2908
Goudron
Goudron
Messages : 196
Inscription : 13 nov. 2005, 09:58

Re: montée des eaux

Message par alain2908 » 04 juil. 2019, 15:46

Merci pour l'explication
par contre, je ne comprends pas la logique de la partie soulignée.
mobar a écrit :
04 juil. 2019, 09:25
Rien de nouveau sous le Soleil ... qui est le premier responsable de tout cela, le CO2 est une conséquence indolore et sans effet notable et le RCA une illusion qui permet de continuer sur la trajectoire en affichant une image verte-tueuse (uniquement valable auprès des idiots utiles du système)

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13360
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: montée des eaux

Message par GillesH38 » 05 juil. 2019, 10:08

Avec Mobar il faut souvent appliquer la logique floue :lol: :lol:
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9850
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: montée des eaux

Message par mobar » 07 juil. 2019, 12:23

alain2908 a écrit :
04 juil. 2019, 15:46
Merci pour l'explication
par contre, je ne comprends pas la logique de la partie soulignée.
mobar a écrit :
04 juil. 2019, 09:25
Rien de nouveau sous le Soleil ... qui est le premier responsable de tout cela, le CO2 est une conséquence indolore et sans effet notable et le RCA une illusion qui permet de continuer sur la trajectoire en affichant une image verte-tueuse (uniquement valable auprès des idiots utiles du système)
Depuis 25 ans qu'on nous rabat les oreilles avec la responsabilité humaine du réchauffement climatique on aurait du assister à une baisse significative des émissions de CO², mais non, les émissions continuent d'augmenter comme si de rien n'était, et les COP continuent de se succéder sans que ni le climat, ni ceux qui organisent le pince fesses annuel n'envisagent de changer quoique ce soit

C'est pas une preuve, mais une corrélation forte, de l'impuissance humaine en terme de climatologie comme en gestion de ses comportements

Agimus non agimos!
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

alain2908
Goudron
Goudron
Messages : 196
Inscription : 13 nov. 2005, 09:58

Re: montée des eaux

Message par alain2908 » 08 juil. 2019, 10:58

merci pour cette explication qui ne m'aide malheureusement qu'à moitié à suivre votre pensée tant votre propos initial m'apparait un concentré de sous-entendus dont le fil est difficile à démêler.
Pouvez m'en confirmer l'interprétation ?
Rien de nouveau sous le Soleil ... qui est le premier responsable de tout cela,
nous serions donc pour vous confronté à un réchauffement climatique lié à l'activité solaire ?
le CO2 est une conséquence indolore et sans effet notable
la concentration croissante en CO2 n'aurait pas d'effet contributif à ce réchauffement
et le RCA une illusion
donc l'activité humaine n'aurait pas d'effet contributif à ce réchauffement.
qui permet de continuer sur la trajectoire
laquelle ?
en affichant une image verte-tueuse
pas compris du tout le sens du jeu de mot.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58691
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: montée des eaux

Message par energy_isere » 08 juil. 2019, 12:40

alain2908 , vous perdez un peu votre temps avec Mobar au sujet du réchauffement climatique.

Une sorte de Pimono de Forum bulle immo, en plus dangereux.

emmort
Condensat
Condensat
Messages : 619
Inscription : 25 févr. 2009, 21:48
Localisation : Ans (Belgique)

Re: montée des eaux

Message par emmort » 08 juil. 2019, 12:54

alain2908 a écrit :
08 juil. 2019, 10:58
merci pour cette explication qui ne m'aide malheureusement qu'à moitié à suivre votre pensée tant votre propos initial m'apparait un concentré de sous-entendus dont le fil est difficile à démêler.
Suivre la pensée de Mobar c'est quelque chose du genre:
-13iémé travail d'Hercule
-résoudre la quadrature du cercle
-étudier le surréalisme sur base logique
-....
et surtout ne pas avoir peur de lire un post qui dit le contraire de deux précédents.
En fait, c'est visiblement la polémique qui l'anime: allez un tant soit peu dans le sens d'un de ses posts et vous aurez directement une réponse disant que vous n'avez rien compris que du contraire!

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58691
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: montée des eaux

Message par energy_isere » 08 juil. 2019, 13:25

A Emmort

Image

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9850
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: montée des eaux

Message par mobar » 09 juil. 2019, 06:25

alain2908 a écrit :
08 juil. 2019, 10:58
en affichant une image verte-tueuse
pas compris du tout le sens du jeu de mot.
Si tu comprends le concept de croissance verte, c'est normal!
Sinon, ça devrait te donner une piste ;)
https://www.tandfonline.com/doi/full/10 ... 19.1598964

https://reseauinternational.net/la-croi ... tre-verte/
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

alain2908
Goudron
Goudron
Messages : 196
Inscription : 13 nov. 2005, 09:58

Re: montée des eaux

Message par alain2908 » 11 juil. 2019, 13:31

la suppression de la 2e réponse de mobar mériterait un mot d'explication.
J'en reprend un bout ici afin de poursuivre la discussion et me faire une opinion définitive sur le sérieux de son argumentation.
mobar a écrit :si l'activité humaine avait un effet sur le réchauffement celui-ci évoluerait comme le produit de la population X emissions de CO2 individuelles moyennes (élément principal et majeur du réchauffement selon le GIEC). Ce n'est pas le cas
Depuis 1900, l'augmentation de la consommation humaine de fossiles émetteurs de CO2 a été de 1 500%, dans le même temps la teneur en CO2 atmosphérique a cru péniblement de 30%
Je ne comprend pas la logique de cet argument : La teneur en CO2 d'aujourd'hui est la somme de ce qu'il y avait en 1900 (plus) ce qui s'y est ajouté par combustion et libération (moins) ce qui a été sequestré.
Il n'y a donc aucune raison à ce qu'il y ait proportion entre les éléments que tu cites. les 1 500 % de conso d'énergie fossilese peuvent très bien correspondre au 30 % de hausse de CO2 dans l'atmosphère.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9850
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: montée des eaux

Message par mobar » 11 juil. 2019, 14:44

ça se calcule assez facilement, avec un bout de tableur et quelques données de la littérature

En 1900, on (les humains) émettait 1 GtC par an, dont 30% resteraient dans l'atmosphère (pendant 100 ans selon le GIEC, entre 5 et 7 ans selon la science)
En 2010, on (les humains) émettent 6 GtC par an, dont 30% resteraient dans l'atmosphère

Si on fait le cumul des émissions anthropiques sur la période, on est autour de 300 GtC émises en cumulé, dont 100 GtC (30%) devraient être resté dans l'atmosphère

En 2010 l'atmosphère contient 750 GtC (400 ppmv de CO²), elle devait en contenir en 1900 : 560 GtC (300 ppmv de CO²)

750 -100 = 650 au lieu de 560 GtC
D'où sortent les 90 GtC d'écart?

et si l'on prends la durée de vie du CO² dans l'atmosphère déterminée par la science, ce n'est pas 90 GtC d'écart, mais 10 fois plus

D'un autre coté ce n'est pas bien important puisque la teneur en CO² atmosphérique à cette teneur (0.04%) n'est pour presque rien dans l'augmentation des températures et pour strictement rien dans l'évolution des climats
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

alain2908
Goudron
Goudron
Messages : 196
Inscription : 13 nov. 2005, 09:58

Re: montée des eaux

Message par alain2908 » 12 juil. 2019, 22:28

mobar a écrit :
11 juil. 2019, 14:44
D'où sortent les 90 GtC d'écart ?
je pense qu'ils viennent
1/ des émissions naturelles
2/ d'une approximation excessive dans cette partie du raisonnement
mobar a écrit :
11 juil. 2019, 14:44
Si on fait le cumul des émissions anthropiques sur la période, on est autour de 300 GtC émises en cumulé, dont 100 GtC (30%) devraient être resté dans l'atmosphère
les émissions anthropique sont exponentielles donc les émissions récentes sont beaucoup plus massives que les émissions des 50 premières années du 20e siècle. elles sont donc encore fortement présentes dans l'atmosphère.

Enfin pour précision, auriez vous des sources concernant la partie soulignée ci dessous ?
mobar a écrit :
11 juil. 2019, 14:44
En 1900, on (les humains) émettait 1 GtC par an, dont 30% resteraient dans l'atmosphère (pendant 100 ans selon le GIEC, entre 5 et 7 ans selon la science)

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9850
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: montée des eaux

Message par mobar » 15 juil. 2019, 10:45

Au niveau des flux entre les réservoirs, on évalue que le temps de résidence d'un atome de carbone est de 4 ans dans l'atmosphère, de 11 ans dans la biosphère, de 385 ans dans l'hydrosphère superficielle (océan de 0 à 100 m), de plus de 100 Ka (milliers d'années) dans l'océan profond et de quelques 200 Ma (millions d'années) dans la lithosphère. Il est important de se rappeler de ces valeurs relatives dans toute discussion sur l’impact des gaz à effet de serre, en particulier le CO2, sur les changements climatiques et les échelles de temps impliquées.

Dans le cycle global du carbone, il y a une hiérarchie de sous-cycles opérant à diverses échelles, de la décennie (le recyclage du CO2 par les plantes) aux centaines de millions d'années (le recyclage du carbone organique par l'intermédiaire des roches sédimentaires ou des hydrocarbures par exemple). Les processus physiques, chimiques et biologiques agissent ensemble et sont si intimement liés qu'il devient difficile de les départager. Pour fin de simplification, nous allons examiner séparément le recyclage des deux types de carbone: le cycle du carbone organique et celui du carbone inorganique. Il faut bien réaliser cependant que cette séparation est artificielle et qu'en réalité ces deux cycles sont intimement liés. Mais elle est susceptible d'aider à mieux comprendre un système
http://www2.ggl.ulaval.ca/personnel/bou ... rbone.html

Google est ton ami et il t'en montrera bien d'autres ... pour peu que tu cherches un petit peu :?
Dernière modification par mobar le 15 juil. 2019, 10:51, modifié 1 fois.
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9850
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: montée des eaux

Message par mobar » 15 juil. 2019, 10:50

alain2908 a écrit :
12 juil. 2019, 22:28
les émissions anthropique sont exponentielles donc les émissions récentes sont beaucoup plus massives que les émissions des 50 premières années du 20e siècle. elles sont donc encore fortement présentes dans l'atmosphère.
Mais tout comme les arbres ne montent pas jusqu'au ciel, les exponentielles finissent un jour au l'autre par se transformer en Gaussienne
... et la question est réglée, définitivement!
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13360
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: montée des eaux

Message par GillesH38 » 15 juil. 2019, 15:06

mobar a écrit :
15 juil. 2019, 10:45

http://www2.ggl.ulaval.ca/personnel/bou ... rbone.html

Google est ton ami et il t'en montrera bien d'autres ... pour peu que tu cherches un petit peu :?
c'est une manière très simplifiée de présenter un problème un peu plus complexe. En réalité le CO2 peut s'échanger dans tous les sens entre différents réservoirs. Cela conduit à un système d'équations couplées un peu plus compliqué qu'une simple absorption exponentielle avec une constante de temps . Mais si le système est linéaire, il peut se ramener à une somme d'exponentielles ayant des constantes de temps différentes (les valeurs propres de la matrice). Donc une partie du CO2 est absorbée rapidement, une autre plus lentement, une autre encore plus lentement, etc .. et une fraction reste virtuellement tout le temps dans l'atmosphère. Les "100 ans de durée de vie" sont de toutes façons une expression simpliste, mais ça peut correspondre à la durée au bout de laquelle il reste une probabilité de 1/e de rester dans l'atmosphère.
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

alain2908
Goudron
Goudron
Messages : 196
Inscription : 13 nov. 2005, 09:58

Re: montée des eaux

Message par alain2908 » 15 juil. 2019, 17:56

mobar a écrit :
15 juil. 2019, 10:45
http://www2.ggl.ulaval.ca/personnel/bou ... rbone.html
Google est ton ami et il t'en montrera bien d'autres ... pour peu que tu cherches un petit peu :?
merci, mais je note que le temps de résidence du carbone dans l'atmosphère conduit à ce que l'auteur (Pierre André Bourque) indique en conclusion :
Il ne faut pas tomber dans le piège de la pensée simpliste et réductrice, comme celle des créationnistes qui refutent l’évolution parce que les évolutionnistes ne s’entendent pas sur certains mécanismes de l’évolution. Ce n'est pas parce qu'on est pas certain si Un Tel est arrivé à 15h15 ou à 15h25 qu'on doit conclure qu'il n'est pas venu! Ce n’est pas parce que le modèle ne peut prévoir avec précision l’augmentation des températures ou la montée du niveau des mers qu’on doit le mettre à la poubelle ... et sortir sa boule de cristal ou l’horoscope chinois. Les valeurs avancées par le modèle sont susceptibles d’être revisées à la hausse ou à la baisse, mais une chose est certaine, c’est qu’il y a et qu’il y aura réchauffement planétaire, qu’il y a et qu’il y aura montée du niveau des mers.

Répondre