[Chiffres] Surveillons les prédictions de l'EIA (agence US)

Toute l'acualité, discutée à la lumière de la déplétion des réserves d'hydrocarbures.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Eric
Site Admin
Site Admin
Messages : 542
Inscription : 26 août 2004, 20:20
Localisation : Colombes
Contact :

Prévisions de l'AIE

Message par Eric » 27 oct. 2004, 00:55

L'agence internationale de l'énergie vient tout juste de publier un rapport sur la situation de l'énergie dans le monde. Le rapport lui même est payant (et même très cher), mais ses conclusions ont été reprises ici et là.

En résumé :
- La demande devrait augmenter de 60 % d'ici 30 ans
- Ce serait une bonne idée de commencer à économiser l'énergie dès maintenant...
- mais le monde n'est pas encore à court de pétrole !

Quelques extraits :

La demande mondiale d'énergie devrait s'accroître de près de 60% d'ici 2030, estime l'Agence internationale de l'énergie (AIE) qui envisage parallèlement un scénario alternatif avec une demande inférieure en cas "d'action vigoureuse des pouvoirs publics".

Dans son rapport sur les "Perspectives énergétiques mondiales 2004" rendu public mardi, l'AIE brosse le tableau du secteur de l'énergie dans le monde pour les 30 années à venir, assurant que le monde "n'est pas encore à court de pétrole".


En 2030, les deux tiers de l'augmentation de la demande mondiale d'énergie émanera des pays émergents, comme la Chine et l'Inde. Les pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) fourniront alors plus de la moitié des besoins pétroliers, une part plus importante que dans les années 70.


Difficile d'imaginer comment le monde pourrait ne pas manquer de pétrole si la demande croît de 60 % alors même que la production actuelle de pétrole stagne (je ne parle même pas du pic de production). Mais, enfin, qui suis-je pour contredire de tels experts ? :roll:

Avatar de l’utilisateur
Inside
Kérogène
Kérogène
Messages : 94
Inscription : 22 avr. 2005, 17:08
Localisation : Paris, France

La demande mondiale de pétrole va augmenter de 2,2% en 2005

Message par Inside » 11 mai 2005, 12:54

La demande mondiale de pétrole va augmenter de 2,2% en 2005 à 84,3 millions de barils par jour (mbj), a indiqué mercredi l'Agence internationale de l'énergie (AIE) , qui révise ainsi en légère hausse (+0,1 point) sa prévision du mois dernier.

La pression de la demande "a continué de s'apaiser en Chine et aux Etats-Unis, tandis que la demande européenne a été revue en baisse", relève l'AIE dans son rapport mensuel de mai. En revanche, les pays de la zone Pacifique, le reste de l'Asie, l'ex-URSS et le Moyen-Orient ont accru leur consommation, souligne-t-elle.

De manière générale, la demande mondiale de pétrole au premier trimestre 2005 semble avoir été un peu moins forte qu'anticipé, avec une hausse de 1,83 mbj, soit 0,29 mbj de moins que prévu.

La Chine et les Etats-Unis, principaux moteurs de la forte croissance de la demande enregistrée en 2004, ont "nettement ralenti" la cadence au premier trimestre. La première a vu sa demande progresser de 4,5%, soit 280.000 bj, contre un bond de 19,3% au premier trimestre 2004. Les Etats-Unis ont vu la hausse de leur demande ralentir à 1,2%, contre 1,7% l'an dernier.

Pour le seul 4è trimestre 2005, période à laquelle la demande augmente traditionnellement et qui suscite cette année des inquiétudes auprès des analystes, l'AIE se veut apaisante: elle prévoit un ralentissement de la croissance de la demande à +1,7 mbj, après +2,4 mbj sur la même période de 2004. Elle note toutefois que cela dépendra de la météo et de la vigueur de la croissance américaine.

Côté offre, l'AIE relève que celle-ci a augmenté de 0,435 mbj en avril par rapport à mars, à 84,5 mbj. L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a pour sa part augmenté sa production de 0,480 mbj à 29,4 mbj. La demande prévisible adressée à l'Opep ("call on opec") en 2005 demeure fixée à 28,5 mbj, à 0,30 mbj de plus qu'en 2004, estime l'AIE.

Les stocks des pays membres de l'OCDE, dont l'AIE est chargée de défendre les intérêts en matière d'énergie, ont reculé de 5 millions de barils en mars par rapport à février, à 2,587 milliards de barils, ce qui représente 53 jours de consommation, soit deux jours de plus qu'il y a un an. Sur un an, ils sont en hausse de 119 millions de barils.

Sur l'ensemble du premier trimestre, les stocks ont progressé de 240 millions de barils, à l'encontre des tendances saisonnières habituelles, relève l'AIE.

Pastaga13
Kérogène
Kérogène
Messages : 20
Inscription : 18 avr. 2005, 15:57

Re: La demande mondiale de pétrole va augmenter de 2,2% en 2

Message par Pastaga13 » 11 mai 2005, 14:33

J'ai remarqué cette phrase dans l'article :

Inside a écrit :Côté offre, l'AIE relève que celle-ci a augmenté de 0,435 mbj en avril par rapport à mars, à 84,5 mbj. L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a pour sa part augmenté sa production de 0,480 mbj à 29,4 mbj.


Si je l'ai bien comprise :
- La production mondiale a moins augmenté que ce que l'OPEP seule a augmenté sa propre production.
- Donc, on peut en conclure que la production des pays non OPEP a baissé.

J'ai bon ? :shock:
Si oui, ça sent le roussi...

Enfin il faut quand même relativiser :
0.480 - 0.435 = 0.045 mbj, soit 45000 barils en moins chaque jour produits par les pays non OPEP.
je ne me rends pas trop compte mais 45000, c'est pas grand chose je pense. (c'est peut être plus des petits aléas de production, plutôt qu'une dépletion)
Bon en même temps : 45000 bj en moins en un seul mois :!:

Avatar de l’utilisateur
mahiahi
Modérateur
Modérateur
Messages : 5964
Inscription : 14 sept. 2004, 14:01
Localisation : Yvelines

Message par mahiahi » 11 mai 2005, 14:42

Soit un peu moins d'1 400 000 barils produits en Avril de moins qu'en Mars pour une production de plus de 2 600 000 000 barils.

Mais bon, le sommet de l'extraction pétrolière comportera de nombreux pics et c'est cette irrégularité qui doit nous mettre la puce à l'oreille

Pastaga13
Kérogène
Kérogène
Messages : 20
Inscription : 18 avr. 2005, 15:57

Message par Pastaga13 » 11 mai 2005, 15:57

84.5 - 29.4 = 55.1 mbj produits par les pays non OPEP.
0.045 (baisse de production des pays non OPEP) / 55.1 = 0.000817
Soit une baisse de de production d'environ 0.08% pour les pays non OPEP au mois d'avril par rapport au mois de mars.
Juste pour voir, en extrapolant sur 12 mois au même rythme ça donne à peu près 0.96 % de baisse sur un an.

Ca frôle les 1%, c'est pas aussi négligeable que je le pensais au départ...

(bon, en même temps, extrapoler sur des chiffres ponctuels dont on ne sait même pas si ils sont précis :? ).

Avatar de l’utilisateur
mahiahi
Modérateur
Modérateur
Messages : 5964
Inscription : 14 sept. 2004, 14:01
Localisation : Yvelines

Message par mahiahi » 11 mai 2005, 17:01

Non, ça ne se multiplie pas : en admettant que le niveau de production d'avril se maintienne, on garderait une baisse de 0,08%

Pastaga13
Kérogène
Kérogène
Messages : 20
Inscription : 18 avr. 2005, 15:57

Message par Pastaga13 » 11 mai 2005, 17:13

Bah ça dépend comment on le voit :
- j'ai considéré que la baisse d'avril allait se reproduire sur les 11 mois suivants
- tu y as vu une baisse unique vers un nouveau "plateau stable" de production...

Avatar de l’utilisateur
mahiahi
Modérateur
Modérateur
Messages : 5964
Inscription : 14 sept. 2004, 14:01
Localisation : Yvelines

Message par mahiahi » 11 mai 2005, 18:24

C'est normal alors que tu aies un changement conséquent : c'est une évolution géométrique, autrement dit, une chute exponentielle!
Tu aurais pu prendre aussi la variation en nombres absolus et la variation serait restée minuscule.

Enfin bref, le moment où nous atteindrons le plateau sera, je pense, plutôt marqué par une grande irrégularité de la production (un mois -1%, le suivant +0,5%, puis -2% et +5% au suivant, etc.).

Pastaga13
Kérogène
Kérogène
Messages : 20
Inscription : 18 avr. 2005, 15:57

Message par Pastaga13 » 12 mai 2005, 09:35

La variation en nombre absolus ? C'est à dire "moins 45000 bj par mois pendant 12 mois" ?
Ca donne environ la même chose : 0.045 mbj * 12 = 0.54 mbj perdus en un an; et 0.54 / 55.1 = 0.0098
Donc 0.98 % de baisse sur un an...

On peut trouver l'historique de ces chiffres mensuels de production OPEP / non OPEP quelque part ?

Papey
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 347
Inscription : 19 avr. 2005, 22:13
Localisation : 78

Message par Papey » 12 mai 2005, 10:23

mahiahi a écrit :C'est normal alors que tu aies un changement conséquent : c'est une évolution géométrique, autrement dit, une chute exponentielle!
Tu aurais pu prendre aussi la variation en nombres absolus et la variation serait restée minuscule.

A des niveaux aussi petits (0,08%), que ce soit exponentiel ou constant ne change pas grand chose :

0.08*12=0.96% de baisse sur un an (en baisse constante sur 12 mois)

1- [(1-0,0008) puissance 12] = 0,00956... soit 0.956% de baisse sur un an (en baisse exponentielle).

Pour les matheux, rappelez-vous de vos développements limités :
(1+x)^n ~ 1 + n*x pour x << 1.

Avatar de l’utilisateur
mahiahi
Modérateur
Modérateur
Messages : 5964
Inscription : 14 sept. 2004, 14:01
Localisation : Yvelines

Message par mahiahi » 13 mai 2005, 15:17

Bon, j'étais parti dans les calculs matheux mais de toutes façons, je ne pense pas que la production va suivre une loi mathématique aussi simple :-D

echazare
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 874
Inscription : 23 mars 2005, 17:17
Localisation : Neuchatel (Suisse)

AIE me fait bien rire!!!

Message par echazare » 09 févr. 2006, 14:23


Avatar de l’utilisateur
Jéjé
Charbon
Charbon
Messages : 280
Inscription : 26 sept. 2005, 15:19
Localisation : Belgique

Message par Jéjé » 09 févr. 2006, 15:10

Pourtant, ce que Mandil avance là est aisément vérifiable et certainement exact. Je suppose que votre hilarité, Echazare, vient de l'ignorance totale dans laquelle semble se trouver le président de l'AIE lorsqu'il néglige les effets dévastateurs de la panique des spéculateurs...

echazare
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 874
Inscription : 23 mars 2005, 17:17
Localisation : Neuchatel (Suisse)

Message par echazare » 09 févr. 2006, 15:18

exactement, on peu se passer de 2.7 Mb//j pendant 1ans 1/2, mais pourquoi penser qu'un conflict avec l'Iran durerait si peu de temps (voir Irak). Si une telle eventualité arrivée, à la moindre escarmouche du Venusuela, de la Russie etc et hop bonjour tristesse....

Avatar de l’utilisateur
Cheb
Charbon
Charbon
Messages : 286
Inscription : 30 nov. 2005, 12:06
Localisation : Ariège

Message par Cheb » 09 févr. 2006, 15:59

Euh j'ai en encore un peu de mal avec le jargon du métier mais quand il dit :
Les 26 pays membres de l'AIE disposent de près de 4 milliards de barils de réserve (dont un tiers de stocks d'urgence), soit l'équivalent d'au moins 118 jours d'importations nettes.
,
c'est du brut DEJA extrait et qui attend gentiment dans des cuves ?

Ca me semble énorme :roll:
"Si vous n'aimez pas mes idées, ce n'est pas grave, j'en ai d'autres" (Marshall Mc Luhan)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités