[Chiffres] Observatoire des prix à la pompe.

Toute l'acualité, discutée à la lumière de la déplétion des réserves d'hydrocarbures.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 17068
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: [Chiffres] Observatoire des prix à la pompe.

Message par GillesH38 » 10 oct. 2018, 14:25

Remundo a écrit :
10 oct. 2018, 11:00
ça se discute,

les taxes actuelles sont de la prise en otage de ceux qui vont au travail, je suis pour une "taxe carbone", qui existe déjà de toute façon (TIPP + TVA sur les carburants)
oui mais elle est manifestement inefficace pour faire baisser la consommation de carburants.

Le prix de 70 $ le litre peut paraitre totalement aberrant, mais il représente une réalité : ce n'est pas le coût des externalités du carbone (qui serait plutot autour de 100 $ la tonne donc plutot 1 $ le litre), mais c'est plutot la richesse moyenne créée par les fossiles : environ 10 milliards de t / an de fossiles créent environ 80 000 milliards de $ de PIB mondial annuel , on est donc bien à une richesse créée de 8 000 $/ t ou 70 $ par litre en prenant une densité de 0,9 :).
Pour décourager d'employer les fossiles, il faudrait les taxer à la hauteur de la richesse qu'ils produisent. Ce qui ferait qu'on arrêterait de les utiliser, mais bien sur en renonçant aussi à la richesse qu'ils produisent.

Manière de rappeler aussi que la richesse produite par les fossiles restent très très supérieure (d'un facteur au moins 70 ) au coût des dégats climatiques (en admettant meme qu'on puisse leur imputer), ce qui est logique puisque ces dégats ne représentent de toutes façons qu'autour de 1% du PIB Mondial.

Ca montre bien l'absurdité du discours qui dit qu'il faudrait renoncer aux fossiles, puisque la perte de richesse associée serait bien plus grande que le coût climatique actuel. Ce qui explique d'ailleurs tout à fait naturellement qu'on n'y renonce pas.

Evidemment l'équation serait changée si on avait des alternatives qui produisent la même richesse pour un coût équivalent. Il n'y a qu'un léger problème : c'est que ces alternatives n'existent pas, autrement que sous forme de compléments anecdotiques.
"Ce ne sont plus les faits contrôlés, les choses examinées avec soin qui forment la conviction ; c'est la conviction souveraine, irrésistible, qui déforme les faits et les choses." Joseph Reinach, à propos de l'affaire Dreyfus.

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10120
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: [Chiffres] Observatoire des prix à la pompe.

Message par Remundo » 10 oct. 2018, 14:32

Image

:lol:

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12866
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: [Chiffres] Observatoire des prix à la pompe.

Message par mobar » 10 oct. 2018, 14:47

GillesH38 a écrit :
10 oct. 2018, 14:25
Le prix de 70 $ le litre peut paraitre totalement aberrant, mais il représente une réalité : ce n'est pas le coût des externalités du carbone (qui serait plutot autour de 100 $ la tonne donc plutot 1 $ le litre), mais c'est plutot la richesse moyenne créée par les fossiles : environ 10 milliards de t / an de fossiles créent environ 80 000 milliards de $ de PIB mondial annuel , on est donc bien à une richesse créée de 8 000 $/ t ou 70 $ par litre en prenant une densité de 0,9 :).
Pour décourager d'employer les fossiles, il faudrait les taxer à la hauteur de la richesse qu'ils produisent. Ce qui ferait qu'on arrêterait de les utiliser, mais bien sur en renonçant aussi à la richesse qu'ils produisent.

Manière de rappeler aussi que la richesse produite par les fossiles restent très très supérieure (d'un facteur au moins 70 ) au coût des dégats climatiques (en admettant meme qu'on puisse leur imputer), ce qui est logique puisque ces dégats ne représentent de toutes façons qu'autour de 1% du PIB Mondial.

Ca montre bien l'absurdité du discours qui dit qu'il faudrait renoncer aux fossiles, puisque la perte de richesse associée serait bien plus grande que le coût climatique actuel. Ce qui explique d'ailleurs tout à fait naturellement qu'on n'y renonce pas.

Evidemment l'équation serait changée si on avait des alternatives qui produisent la même richesse pour un coût équivalent. Il n'y a qu'un léger problème : c'est que ces alternatives n'existent pas, autrement que sous forme de compléments anecdotiques.
Les alternatives anecdotiques finiront par couter moins cher au fur et à mesure que les fossiles se raréfieront(et que leur coût/prix/taxes augmenteront) et que l'industrialisation des alternatives à échelle comparable aux fossiles se généralisera
Et à ce moment elles offriront une alternative crédible et validée

On voit la même chose se passer avec l'électro-nuke son cout augmente alors que le cout de l'électro-EnR baisse, quand les courbes se croisent, même sans prendre en compte les externalités mises sous le tapis du nuke, l'affaire est entendue

C'est toujours le facteur temps qui finit par avoir raison des problèmes qui n'ont pas de solution

Ce qui n'empêche pas les politiques et les marchands de soupe (Giec, écolos de salon, cons fait ranciers décroissants et marketeurs divers) d'essayer de nous faire prendre des vessies pour des lanternes afin de continuer à mener grand train aux frais de la princesse
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 68156
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Chiffres] Observatoire des prix à la pompe.

Message par energy_isere » 10 oct. 2018, 17:46

mobar a écrit :
10 oct. 2018, 14:47

On voit la même chose se passer avec l'électro-nuke son cout augmente alors que le cout de l'électro-EnR baisse, quand les courbes se croisent, même sans prendre en compte les externalités mises sous le tapis du nuke, l'affaire est entendue
Non pas seulement le croisement des couts, car cela serait ignorer l' aspect intermitant et aléatoire du solaire PV et éolien.

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10120
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: [Chiffres] Observatoire des prix à la pompe.

Message par Remundo » 10 oct. 2018, 18:03

on a déjà eu ce débat très souvent,

la flexibilité ultime s'obtient par du thermique à flamme.

à ce sujet, faire de la micro-cogénération ne serait pas stupide.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 68156
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Chiffres] Observatoire des prix à la pompe.

Message par energy_isere » 16 oct. 2018, 01:24

France: les prix des carburants augmentent encore

AFP le 15 oct. 2018

Le prix du gazole vendu dans les stations-service françaises a augmenté la semaine dernière, tandis que celui du sans plomb est monté plus légèrement, selon des chiffres officiels publiés lundi.

Le gazole, carburant le plus vendu en France avec environ 80% des volumes, s'affichait en effet en moyenne à 1,5331 euro le litre, soit 1,14 centime de plus que la semaine précédente, selon les données hebdomadaires du ministère de la Transition écologique et solidaire.

Le litre d'essence sans plomb 95 est pour sa part resté quasiment stable, en hausse de 0,02 centime à 1,5735 euro, tandis que celui du super contenant jusqu'à 10% d'éthanol (SP95-E10) a progressé de 0,12 centime à 1,5474 euro. L'essence sans plomb 98 (SP98) était pour sa part vendue en moyenne 0,24 centime de plus par litre, à 1,6382 euro.

Les prix des carburants varient en fonction des cours du brut mais aussi du taux de change euro-dollar, du niveau des stocks de produits pétroliers, de l'évolution des taxes et de la demande.

Les cours du brut sont revenus légèrement au-dessus des 80 dollars après avoir atteint en début de mois leur plus haut depuis quatre ans, à 86,76 dollars le baril, à cause des craintes de voir l'Iran exclu du marché.
http://www.bulle-immobiliere.org/forum/ ... 8ee06c6380

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 68156
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Chiffres] Observatoire des prix à la pompe.

Message par energy_isere » 16 oct. 2018, 07:12

Du jamais vu : le diesel est plus cher que l’essence !

15 oct 2018

Dans 20% des stations-service du pays et jusqu’à 60% par endroit, en Ile-de-France, le prix du gazole dépasse celui du sans-plomb 95. La faute au rattrapage fiscal qui pénalise le diesel.

Quel est le point commun entre le gazole facturé ce lundi 1,538 euro au Carrefour Market de Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis) et celui vendu 1,509 euros au Super U de Mirepoix (Ariège) ? À chaque fois, le diesel y est plus cher que l’essence. L’écart est encore millimétrique avec le sans-plomb 95 (SP 95), de l’ordre de quelques centièmes de centime, mais les exemples abondent de ce croisement des courbes. Surtout, le phénomène est totalement inédit.

« C’est vrai, c’est la première fois, chez nous, que le prix du gazole passe au-dessus du 95, confirme un pompiste BP d’Argenteuil (Val-d’Oise), une ville où trois stations sur dix affichent le gazole supérieur au SP 95. Forcément, ça fait parler les clients. Certains ne sont pas contents. » Dans l’ensemble du département, 40 % des stations-service (46 sur 115) sont dans le même cas.

Ailleurs en Ile-de-France, la situation varie assez fortement. Si, à Paris, le diesel est plus cher que l’essence dans un peu moins de 18 % des stations, le pourcentage grimpe à plus de 35 % en Seine-et-Marne et dans les Hauts-de-Seine, dépasse 40 % en Essonne, atteint 47 % dans les Yvelines et culmine à 58 % en Seine-Saint-Denis et même à… 62 % dans le Val-de-Marne.

À l’échelle nationale, le phénomène est moins massif. Mais 2089 des 9902 stations recensées sur le site www.prix-carburants.gouv.fr affichaient tout de même un gazole au-dessus de l’essence. Les propriétaires de véhicules diesel sont donc en train de perdre un avantage fiscal historique qui remontait à l’après-guerre.

Image

Une conséquence des politiques successives
.......
http://m.leparisien.fr/economie/histori ... 919865.php

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10120
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: [Chiffres] Observatoire des prix à la pompe.

Message par Remundo » 16 oct. 2018, 07:40

Magnifique arnaque en direct, prise en otage de toute la population, en particulier des gens modestes qui roulaient en Diesel ancien... pour aller au boulot.

Et le raquet ne fait que commencer : il est prévu au mois de janvier + 7cts€ de taxe sur le Diesel, et +4 ct€ sur l'essence, selon France Info ce matin.

Merci bien Philippe, et Croncron.

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 17068
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: [Chiffres] Observatoire des prix à la pompe.

Message par GillesH38 » 16 oct. 2018, 07:50

tu veux une taxe carbone , mais pas de taxe sur l'essence ? :shock:
"Ce ne sont plus les faits contrôlés, les choses examinées avec soin qui forment la conviction ; c'est la conviction souveraine, irrésistible, qui déforme les faits et les choses." Joseph Reinach, à propos de l'affaire Dreyfus.

méditation
Kérogène
Kérogène
Messages : 65
Inscription : 20 août 2018, 19:45

Re: [Chiffres] Observatoire des prix à la pompe.

Message par méditation » 16 oct. 2018, 09:36

GillesH38 a écrit :
16 oct. 2018, 07:50
tu veux une taxe carbone , mais pas de taxe sur l'essence ? :shock:
Oui. Pouvoir lutter contre le RC tout en continuant de circuler. La boucle est bouclée

méditation
Kérogène
Kérogène
Messages : 65
Inscription : 20 août 2018, 19:45

Re: [Chiffres] Observatoire des prix à la pompe.

Message par méditation » 16 oct. 2018, 09:47

Le prix du brut était supérieur en 2007, pourtant l'essence était moins cher. En France, vous plantez des fonctionnaires, les taxes poussent. Il y aura une rupture. Les gens sont à bout.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12866
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: [Chiffres] Observatoire des prix à la pompe.

Message par mobar » 16 oct. 2018, 09:58

méditation a écrit :
16 oct. 2018, 09:36
GillesH38 a écrit :
16 oct. 2018, 07:50
tu veux une taxe carbone , mais pas de taxe sur l'essence ? :shock:
Oui. Pouvoir lutter contre le RC tout en continuant de circuler. La boucle est bouclée
Tu crois toi aussi, que le carbone est responsable du RC? :wtf:
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

méditation
Kérogène
Kérogène
Messages : 65
Inscription : 20 août 2018, 19:45

Re: [Chiffres] Observatoire des prix à la pompe.

Message par méditation » 16 oct. 2018, 10:10

C'est ce que les médias et les politiques nous serinent à longueur de journée. =D>

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12866
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: [Chiffres] Observatoire des prix à la pompe.

Message par mobar » 16 oct. 2018, 10:37

Tu n'es pas obligé de croire tout ce que les médias et les politiques te serinent
Si tu le fais, c'est que cela te conviens et si tu le relaie, c'est que tu y trouves ton compte
Tu peux alors te mettre dans le même sac que les médias et les politiques
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10120
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: [Chiffres] Observatoire des prix à la pompe.

Message par Remundo » 16 oct. 2018, 10:49

GillesH38 a écrit :
16 oct. 2018, 07:50
tu veux une taxe carbone , mais pas de taxe sur l'essence ? :shock:
je veux que ce gouverne-ment, comme bien d'autres avant lui, arrêtent de prendre les gens pour des imbéciles juste bon à payer, par l'intermédiaire de leur réservoir et de leur vitesse, des déficits et des gaspillages honteux, ainsi qu'une absence de politique énergétique "intelligente".

pas le temps de tout développer, et encore moins avec toi.

P.S. : page 53 je donne quelques éléments de réflexion

Répondre