Les implications du changement climatique sur l'emploi

Conférences et réunions en rapport avec le pic pétrolier et l'épuisement des ressources naturelles.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Rahan
Kérogène
Kérogène
Messages : 72
Inscription : 27 nov. 2007, 09:17

Les implications du changement climatique sur l'emploi

Message par Rahan » 02 juil. 2008, 11:59

Conférence à Luxembourg hier soir sur le thème : "les implications du changement climatique sur l'emploi".

La conférence était basée sur l'étude dispo ici :

http://www.etuc.org/a/3675

Intervention du ministre de l'Environnement luxembourgeois et présentation du paquet climat/énergie de l'Europe.

Quelques remarques ont été faites sur le pétrole cher et la raréfaction des ressources... Voici ce que votre serviteur Rahan en a retiré :

- pas mal de scientisme (la technologie va nous sauver), les renouvelables c'est formidable, et il y a un énorme gisement d'emploi dans le bâtiment... Pas mal de boulot notamment dans la rénovation de l'ancien (isolation, solaire, etc.)

- quelques mots sur la disparition probable des petites compagnies aériennes si le baril continue à grimper, et les implications sur le tourisme de masse.

- au niveau Transports, vive la voiture "propre". La position du gouvernement Luxembourgeois (et probablement des autres pays européens) c'est que la bagnole et le carburant font rentrer trop d'argent dans les caisses pour qu'on la remette totalement en cause.
(NDRahan : alors à quand la banqueroute des Etats ?)

- il faut assurer la sécurité énergétique de l'Europe, nous sommes trop dépendants du gaz russe... Une des solutions : développer le nucléaire. Un intervenant dans la salle fait judicieusement remarquer que l'uranium c'est comme le pétrole, c'est une ressource finie.

- une intervention très judicieuse d'une personne dans le public (du CES ?) qui dénonçait le fait qu'on envoie les crevettes de la mer du Nord se faire décortiquer au Maroc avant de les renvoyer dans le nord... De même pour le poisson de Norvège envoyé en Chine pour traitement avant de revenir en Europe...
La question posée : va-t-il y avoir une relocalisation des activités ?
La réponse des technocrates : ça coûte 4 € de faire venir un vélo de Chine, donc la relocalisation ça risque pas d'arriver. (j'aimerais bien avoir l'avis des Oléocéniens là dessus : à partir de quel prix du baril arrêtera-t-on de faire venir le vélo Chinois ?)

- le gouvernement Luxo soutient la proposition de Sarko de mettre des barrières à l'entrée pour les produits ne respectant pas des normes du développement durable, mais le Luxo a aussi prévenu que la proposition de la France n'était pas très soutenue au sein de l'Europe.

Les Luxembourgeois ont le mérite d'être pragmatiques et de proposer un nouveau tour de table avec les syndicats sur le sujet de l'emploi/changements climatiques.

En off : la France est très en retard sur le bâtiment durable.

Au final, l'impression désagréable qu'on continue à s'attaquer aux conséquences, pas aux racines et à l'amont du problème : il faut des voitures "propres", il ne faut pas entraver la croissance tout en réduisant les émissions de CO2 (je me demande bien par quel miracle ](*,) ) Bref pas de remise en cause du mode de vie, mais plutôt continuer comme avant en plus propre. Pour moi ça veut dire qu'on va droit dans le mur, mais je peux me tromper.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59170
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les implications du changement climatique sur l'emploi

Message par energy_isere » 02 juil. 2008, 13:02

Merci Rahan pour ce compte rendu !
Rahan a écrit : .......La question posée : va-t-il y avoir une relocalisation des activités ?
La réponse des technocrates : ça coûte 4 € de faire venir un vélo de Chine, donc la relocalisation ça risque pas d'arriver. (j'aimerais bien avoir l'avis des Oléocéniens là dessus : à partir de quel prix du baril arrêtera-t-on de faire venir le vélo Chinois ?)....
tu peux lire "Le transport maritime mondial "

http://forums.oleocene.org/viewtopic.php?f=15&t=2350

Rahan
Kérogène
Kérogène
Messages : 72
Inscription : 27 nov. 2007, 09:17

Re: Les implications du changement climatique sur l'emploi

Message par Rahan » 04 juil. 2008, 15:20

energy_isere a écrit :
tu peux lire "Le transport maritime mondial "

http://forums.oleocene.org/viewtopic.php?f=15&t=2350
Merci, le fil est intéressant... "Les coûts du fret maritime atteignent des niveaux records en 2008". Mais apparemment c'est toujours insuffisant. Reste à savoir s'il y aura un effet de seuil.

Avatar de l’utilisateur
Alter Egaux
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4302
Inscription : 08 févr. 2006, 15:18
Localisation : Ile de France
Contact :

Re: Les implications du changement climatique sur l'emploi

Message par Alter Egaux » 04 juil. 2008, 16:33

La réponse des technocrates : ça coûte 4 € de faire venir un vélo de Chine, donc la relocalisation ça risque pas d'arriver. (j'aimerais bien avoir l'avis des Oléocéniens là dessus : à partir de quel prix du baril arrêtera-t-on de faire venir le vélo Chinois ?)
Cela dépend de la valeur ajouté, du poid, du prix du salaire de l'esclave chinois, etc...
Mais en gros, il va bien y avoir une relocalisation de l'activité, mais à titre régional (au sens large). Par exemple, les USA risquent de rapatrier des usines de Chine au Mexique. Faut pas rêver, les prolos états-uniens restera sur le carreau.

De mémoire (je peux retrouver l'article), pour un article quelconque fait en Chine, le prix du transport est passé de 5%, puis à 9%, et bientôt à 15% (150 $ le baril, il y a un mois, c'était une prévision, mais on y est presque aujourd'hui).
Alors, les petits soldats du libéralisme (en marketing) commencent à reprendre leur calculette, et ont déclenché depuis presque 2 ans des relocalisations, d'autant qu'ils se sont aperçus que la Chine faisait de temps en temps de la merde, ce qui est embêtant pour des produits haut de gamme.

Alors tout dépend du type d'objet manufacturé.

Enfin, il y a la parité Euro/dollars.
Pour relocaliser en Europe, si c'est pour vendre en dollars, c'est même pas la peine, sauf peut être en Europe de l'Est...
Il semble que l'Afrique du Nord soit pour nos libéraux un choix plus perspicace.
Bilan : pour les USA -> Mexique
Pour l’Europe, -> Afrique du Nord.
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett

Répondre