Gaz en France

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Gaz en France

Message par energy_isere » 07 sept. 2009, 18:33

Bientôt de nouveaux compteurs de gaz

AFP 07/09/2009

Des compteurs de gaz "évolués", c'est-à-dire "plus fiables" et fournissant des relevés mensuels de consommation, devraient être testés dès le début de l'année 2010 avant leur déploiement à toute la France en 2012, a indiqué la Commission de régulation de l'énergie (CRE) aujourd'hui.

A terme, GRDF, filiale de GDF Suez gérant la distribution du gaz naturel en France, devrait remplacer les 11,5 millions de compteurs de gaz français. Les nouveaux compteurs doivent notamment permettre "d'améliorer la qualité de la facturation des consommateurs", explique-t-on à la CRE.

Avec les nouveaux compteurs, qui seront dotés de systèmes de transmission à distance, "il y aura une relève automatique et précise de la consommation de chacun des 11,5 millions de consommateurs" tous les mois, indique la CRE.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Gaz en France

Message par energy_isere » 08 oct. 2009, 19:41

GRTgaz envisage d'investir 6,5 milliards d'euros sur 2009-2018 :

PARIS (Reuters)

GRTgaz, le gestionnaire de la majeure partie du réseau de transport de gaz naturel en France, détenu par GDF Suez, a fait savoir jeudi qu'il envisageait d'investir environ 6,5 milliards d'euros sur la période 2009-2018, dont 60% dans de nouvelles capacités.

Il a également souligné dans une étude sur le développement de son réseau que, dans cette hypothèse, le prix du transport payé par les fournisseurs de gaz "serait amené à croître en moyenne de 1,2% par an, en monnaie constante", soit une évolution très proche de celle annoncée en 2008.

GRTgaz gère la majeure partie du réseau de transport de gaz naturel en France - essentiellement dans le nord - tandis que TIGF, contrôlé par Total, est en charge du réseau situé dans le sud-ouest du pays.

Dans l'hypothèse où la société réaliserait les investissements qu'elle envisage, la France serait "en bonne position pour être la plaque tournante du gaz en Europe", a estimé son directeur général, Philippe Boucly, lors d'une conférence de presse.

GRTgaz a cependant souligné que ses projections dépendaient des réservations à long terme de capacités par les fournisseurs, de la réalisation effective des infrastructures nécessitant de nouvelles capacités sur le réseau, de l'approbation par la Commission de régulation de l'énergie des investissements et des tarifs, ainsi que de la validation de son enveloppe budgétaire par GDF Suez.

1.600 KM DE CANALISATIONS

Si tous ses projets aboutissent, GRTgaz estime qu'elle construira plus de 1.600 km de canalisations supplémentaires au cours des dix prochaines années, alors qu'elle en gère aujourd'hui près de 32.000 km.

Elle estime en outre que les besoins des fournisseurs de gaz pourraient se traduire à terme par un accroissement de plus de 65% des capacités qu'elle a commercialisées en 2009.

Les tarifs d'accès au réseau de transport de gaz naturel en France de GRTgaz ont augmenté de 6% au 1er janvier 2009, pour une période de quatre ans. La société souligne que le coût du transport en France "n'a qu'un poids modéré dans le prix final du gaz naturel" car il ne représente en moyenne que 7% du prix du gaz livré aux particuliers.

Selon un scénario de la Commission européenne publié fin 2008 et cité par GRTgaz, la demande de gaz devrait croître de l'ordre de 0,5% par an en Europe d'ici à 2020, essentiellement tirée par la production d'électricité.
http://www.boursorama.com/infos/actuali ... 70fe1dedea

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Gaz en France

Message par energy_isere » 17 nov. 2009, 19:59

Antargaz entre sur le marché du gaz naturel

Le fournisseur français de gaz butane et propane Antargaz, filiale de l'américain UGI, va se lancer sur le marché de la fourniture de gaz naturel aux particuliers, professionnels et collectivités locales en ciblant 3.000 communes rurales actuellement non desservies, a-t-il annoncé mardi.
http://www.lepoint.fr/bourse/2009-11-17 ... 7/0/396075

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Gaz en France

Message par energy_isere » 20 nov. 2009, 17:45

Un gazoduc de 200 km irait des Bouches-du-Rhône au nord de la Drôme, via le Vaucluse

08/11/09 Dauphiné Libéré

Le projet Eridan, présenté à Caderousse jeudi soir, vise à développer les capacités de transport de gaz naturel dans le sud-est de la France. Un gazoduc de 200 km de long partirait de Fos-sur-Mer et s'arrêterait à Saint-Avit (nord Drôme). Il aurait plusieurs kilomètres de large et passerait à l'est du Rhône, dans le Vaucluse. Pour convaincre les riverains des territoires par lesquels il passerait, il aura fallu quatorze réunions et quelques arguments.

Les arguments pour convaincre
Premier argument : le budget, 500 millions € financés à 100 % par GRT Gaz maître d'ouvrage et société de GDF Suez. « Nous devons surveiller la sécurité d'approvisionnement en cas de conflit politique international. Nous devons également décongestionner le réseau existant », expliquait Michel Giacobino, membre de la commission particulière du débat public.

Quant au choix du fuseau du tracé, motivé par la nécessité de ne pas traverser des zones urbaines trop développées, il se rabat ipso facto sur des zones naturelles et agricoles.

Le secteur qui va de Caderousse à Loriol-sur-Drôme est le secteur central. Dans ce cœur de la vallée du Rhône, l'activité agricole, viticole et arboricole est majeure.

Et si Eridan aboutit, il y aura l'arrêt momentané d'une partie de ces productions. Oui mais, les acteurs du projet ont promis d'une part, que les plantations de plans de vignes - quelle que soit la profondeur des racines - ou d'arbres à fruits ou de toute autre forme de culture, pérenne ou pas, serait possible et d'autre part, qu'une indemnisation serait reversée aux propriétaires et aux exploitants pour le temps d'arrêt et les pertes d'exploitations.

Pour optimiser l'espace qui sera dévolu au projet, les acteurs d'Eridan ont contacté la CNR, les ASF, etc. Certains élus ont même suggéré que ce soit dans des zones où il n'y aurait plus rien à construire. « Autant dire des zones inondables, a expliqué Georges Seimandi, directeur de projet, « cela impose toute une série de précautions, de montage et d'aménagements. » Des agriculteurs ont également demandé si leurs terres auraient la même valeur foncière, une fois le projet abouti. Oui selon la CPDP et GRT Gaz, maître d'ouvrage, car « l'avantage avec le méthane c'est que, n'étant pas corrosif il ne peut s'attaquer à la structure et donc ne peut détériorer le sol et en rabaisser la valeur. »

Ultimes atouts abattus au cours de la soirée, la multiplication des réunions pour optimiser les retombées sur les économies locales.

Ce n'est évidemment pas au terme de cette quatorzième soirée que la décision aura été prise, pour cela il faudra attendre encore un peu.

Caractéristiques techniques
La canalisation serait un ensemble de tubes d'acier d'un diamètre d'1,20 m. L'épaisseur des tuyaux serait au minimum de 1,5 cm. L'enfouissement serait minimum d'1 m sous terre. La bande de servitude sera de 10 à 20 m de large.

La pression envisagée pour le gaz naturel serait de 80 bar.

La durée de vie serait d'une cinquantaine d'années.

Le projet nécessiterait des installations de raccordement au réseau existant, comme la construction en cours d'une nouvelle station de compression et d'interconnexion à Saint-Avit (nord de la Drôme), non loin du site de stockage souterrain de Tersanne. Dans cette station, serait effectué le raccordement d'Eridan au réseau principal de GRT gaz.
http://www.rhone-alpes-pme.com/eridan-u ... cle=218705

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Gaz en France

Message par energy_isere » 20 nov. 2009, 17:54

Le dossier de presse de GRT Gaz sur le projet Eridan Juillet 2009: http://www.grtgaz.com/fileadmin/user_up ... presse.pdf
Il aurait la capacité de transporter en toute sécurité plus de 20 milliards de m3 de gaz
naturel par an maintenu à une pression de 80 bar.
Sommaire
Le projet ERIDAN
Les caractéristiques principales du projet Eridan p.3
Où en est-on ? Le calendrier du projet p.5
Le contexte du projet : les besoins de développement
du réseau de transport de gaz p.5
Le projet, son environnement et l’activité humaine p.6
Le projet : des opportunités pour l’économie locale p.8
GRTgaz : un réseau de transport de
gaz naturel au coeur de l’Europe
Le transport de gaz naturel p.9
Qui sont les clients de GRTgaz ? p.10
Quels sont les devoirs de GRTgaz ? p.10
GRTgaz : un acteur responsable et respectueux
de l’environnement p.11

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Gaz en France

Message par energy_isere » 02 déc. 2009, 13:20

Gazprom fait ses emplettes sur le marché français

(src : Rian)

Suite à la rencontre franco-russe intervenue le 27 novembre à Rambouillet, un accord a été signé entre Gazprom et EDF pour la livraison en France d'un maximum de 6 milliards de mètres cubes de gaz supplémentaires par an.
Selon le vice-premier ministre russe Igor Setchine, "Gazprom fournira 6 milliards de m³ de gaz supplémentaires", avant de rappeler qu'en 2008, le groupe russe avait exporté 10,9 milliards de m³ vers la France conformément à d'autres contrats passés avec EDF.

Gazprom souhaite par ailleurs intensifier sa présence sur le marché français. "L'essentiel est que Gazprom livre aux consommateurs français le gaz sans intermédiaires. Le volume des livraisons directes est d'environ 500 millions de mètres cubes par an et nous espérons pouvoir réussir prochainement à augmenter notre part dans ce secteur. Plus il y en a, mieux ça vaut", a indiqué M.Miller, le président de Gazprom.

Gazprom affirme que la part du gaz russe sur le marché français est légèrement supérieure à 20%.

Le PDG de Gazprom a également rencontré Christophe de Margerie, le DG de Total afin de discuter de l'évolution du champ de Shtokman qui est en attente d'une décision d'investissement pour 2010. La construction de la plate-forme de forage concernant le champ de condensats de Shtokman dans la mer de Barents est prévu pour le quatrième trimestre de 2010.

Enerzine
http://www.enerzine.com/12/8796+gazprom ... cais+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Gaz en France

Message par energy_isere » 13 janv. 2010, 20:02

Record de consommation de gaz en France

Univers Nature le 11 Janvier 2010

Selon un communiqué de GRTgaz (1), la consommation journalière de gaz naturel sur son réseau de transport a atteint un niveau record vendredi 8 janvier. Avec une valeur de 3 053 GWh, le dernier record de 3 013 GWh qui datait du 7 janvier 2009 a été largement dépassé.
Ce nouveau pic de consommation est directement lié à la vague de froid en cours sur le territoire français. GRTgaz indique qu’une « baisse de 1°C de la température moyenne journalière entraîne une hausse de 100 GWh de la consommation journalière sur son réseau ».

1- GRTgaz est une société de GDF SUEZ. Son rôle consiste à exploiter, entretenir et développer le réseau de transport de gaz naturel en France, à l'exception du Sud-Ouest, sur les 4/5 du territoire national, soit un réseau d'environ 32 000 km
http://www.univers-nature.com/inf/inf_a ... gi?id=4055

et le meme jour, la situation electrique en France est donnée ici : viewtopic.php?p=263918#p263918
Max 90 GW à 19h et Min 74 GW à 4h du matin

Il faut se rendre compte de l' enormité de ce chiffre pour le Gaz.
3053 GWh c'est en moyenne 127 GW x 24 heures.
C' est à dire que la puissance moyenne de Gaz sur la journée soit 127 GW est bien supérieure à la pointe electrique qui était de 90 GW ce jour la ( à 19 h ) .

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Gaz en France

Message par energy_isere » 20 janv. 2010, 20:36

Terminal méthanier d'Antifer : Gaz de Normandie se donne six mois

Filiale du groupe Poweo et de CIM (qui gère les terminaux pétroliers du Havre), Gaz de Normandie a annoncé hier qu'elle se donnait six mois pour trouver de nouveaux investisseurs pour le futur terminal méthanier d'Antifer. Le projet porte sur la réalisation d'un terminal doté de trois cuves et d'une capacité annuelle de 9 milliards de m3. cette infrastructure serait implantée sur le site du terminal pétrolier d'Antifer, sous-exploité depuis des années. Lauréat d'un appel à projets lancé en 2006 par le port du Havre, le dossier porté par Poweo et la CIM s'est, au fil des études, précisé quant à son coût. La réalisation du terminal est aujourd'hui estimée à 600 millions d'euros, auxquels il faudrait ajouter 150 millions d'euros pour les travaux portuaires (principalement le remblai) et 100 millions d'euros de coûts liés à la maîtrise d'ouvrage. Filiale de GDF Suez en charge du transport du gaz, GRT Gaz devrait, quant à elle, investir 150 millions d'euros pour la construction d'un gazoduc reliant le terminal méthanier au réseau de distribution.
Suite au débat public, au cours duquel les détracteurs du projet ont montré une farouche opposition, Gaz de Normandie a réalisé des études techniques et environnementales, puis a déposé son dossier en préfecture le 30 octobre dernier. Mais, à ce stade, la société cherche des investisseurs pour financer la poursuite du projet, et notamment les coûts de développement. Il faut dire que, depuis 2006, le projet a déjà coûté 22 millions d'euros à Gaz de Normandie.

« Nous sommes confiants car nous avons un bon projet »

« Nous n'avons jamais fait mystère de notre intention de chercher des partenaires. Aujourd'hui, le moment est venu de consolider le tour de table industriel. C'est pourquoi nous nous donnons six mois », explique Bruno Leredde, Directeur adjoint de projet chez Gaz de Normandie. Est-ce le « début de la fin » pour ce projet qui suscite, localement, un débat parfois passionné ? Les opposants veulent y croire. Bruno Leredde, lui, se veut serein : « Nous sommes confiants car nous avons un bon projet et même, sans doute, le meilleur en France, notamment au niveau du coût de raccordement du gazoduc et de l'impact minime sur l'environnement. Nous sommes persuadés qu'il y aura un terminal méthanier à Antifer. C'est un besoin avéré pour des raisons stratégiques d'approvisionnement en gaz. La France doit aujourd'hui renforcer ses capacités d'importation et l'Etat ne s'y est pas trompé, puisqu'il a déclaré le projet d'intérêt national ». Si des discussions avec des investisseurs potentiels ont déjà lieu, il convient donc maintenant de formaliser des engagements et voir à quelle hauteur les partenaires sont prêts à s'engager afin que le terminal puisse voir le jour.
Alors que Gaz de Normandie cherche à renforcer son tour de table, le processus administratif doit suivre son cours. Après le dépôt du dossier en préfecture, une enquête publique doit avoir lieu pendant la phase d'instruction menée par les pouvoirs publics. En considérant un glissement du planning de six mois suite à la recherche d'investisseurs, la mise en service du terminal pourrait intervenir en 2015, après quatre ans de travaux.
http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=112199

Avatar de l’utilisateur
FOWLER
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2366
Inscription : 08 févr. 2008, 10:36
Localisation : foret de cure-dents géants des landes, france
Contact :

Re: Gaz en France

Message par FOWLER » 05 févr. 2010, 20:08

Super scoop de chez Jorion : Goldman Sachs et JP MOrgan sont autorisées par le bulletin officiel à devenir des opérateurs de gaz en france !!!!

http://www.pauljorion.com/blog/wp-conte ... de-gaz.pdf

http://www.pauljorion.com/blog/wp-conte ... de-gaz.pdf
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
la nuit la raison dort, et simplement les choses sont.
St Ex

Tout ça pour dire comment ils ne savent pas pourquoi.
Prévert (et pas Guitry !)

J'ai fait fortune...parce que j'ai toujours vendu trop tôt !
Rotschild.

http://www.les-pieds-sur-terre.info

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Gaz en France

Message par energy_isere » 05 févr. 2010, 20:12

attention, c'est la réincarnation de ENRON. :-D

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Gaz en France

Message par energy_isere » 09 févr. 2010, 20:42

energy_isere a écrit :attention, c'est la réincarnation de ENRON. :-D
tiens, ils en parlent dans contre info : http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2972

ils conclent par :
Oui, vous avez bien lu, JP Morgan est désormais transformée par la baguette magique de M. Borloo en un opérateur de service public, auquel il incombe, selon les textes en vigueur, de s’assurer entre autres de « la sécurité d’approvisionnement », sans oublier la « qualité et le prix des produits et des services fournis ». On entend d’ici les éclats de rire à la City.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Gaz en France

Message par energy_isere » 09 févr. 2010, 20:45

France-Espagne: nouvelle station de compression GRT Gaz

GRTgaz a annoncé un investissement de "près de 100 millions d'euros pour construire une station de compression ( 3 X 12 MW) à Chazelles (Charentes) afin de développer les capacités d’interconnexion entre la France et l’Espagne". Le gestionnaire du réseau de transport de gaz naturel indique que cet investissement renforcera "la sécurité d'approvisionnement des deux pays" et qu'il a "reçu le soutien de l’Union européenne dans le cadre du Plan de relance européen".
Opérationnelle d'ici 3 ans (1er avril 2013), cette nouvelle station de compression "aura un effet direct sur les capacités échangées avec le réseau de TIGF dans le sud-ouest :
- 255 GWh/j dans le sens sud/nord (+220% par rapport aux capacités actuelles) ;
- 375 GWh/j dans le sens nord/sud (+15% par rapport aux capacités actuelles)".
GRT gaz souligne que cet investissement "répond aux besoins exprimés en septembre 2009 par les fournisseurs de gaz naturel lors de la consultation (open season France Espagne) menée conjointement avec TIGF, Enagas et Naturgas Energia Transporte, sous le contrôle des autorités de régulation française (CRE) et espagnole (CNE)". Les acteurs concernés se sont de fait "engagés sur des réservations de capacité à long terme".
Une nouvelle consultation aura lieu en 2010 "afin de confirmer les besoins de capacités à horizon 2015, d’une part pour la liaison entre les zones nord et sud de GRTgaz, d’autre part pour l’interface France-Espagne. En 2009, les investissements sur le réseau de GRTgaz ont atteint 658 millions d'euros dont plus de 40 % correspondent à des développements de nouvelles capacités".
http://www.energie2007.fr/actualites/fi ... turel.html

comme quoi pousser du Gaz dans un Gazoduc ca demande un peu plus que la puissance d' une pompe à vélo !
3 fois 12 MW pour une station de compression !

Image

Et puis on oublie pas l' existence du Gazoduc MedGaz entre l' Algérie et l' Espagne.
voir ce post du 30 Dec 2008. viewtopic.php?p=224578#p224578

Le Gaz poussé d' Algérie en Espagne peut fort bien au grés des consommations espagnole et des marchés, se retrouver un peu plus loin en France ....... 8-)

Medgaz pourrait entrer en service en mars de cette année . Voir ce que je viens de poster ici : viewtopic.php?p=266198#p266198

geopolis
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 312
Inscription : 06 févr. 2010, 17:46

Re: Gaz en France

Message par geopolis » 22 févr. 2010, 10:08

le prix du gaz va augmenter le 1 avril selon le figaro dans son édition d'aujourd'hui.

Vers une hausse notable des prix du gaz


PARIS, 22 février (Reuters) - Les prix du gaz pourraient augmenter de 9% en France le 1er avril en application de la formule tarifaire utilisée par GDF Suez , rapporte lundi Le Figaro.

Cette formule, revue tous les trimestres, prévoit que le prix du gaz est indexé sur celui du pétrole.
En additionnant les différents éléments de la formule, la hausse globale représenterait quatre euros par mégawatt heure (MWh), ce qui correspondrait à une majoration des tarifs de l'ordre de 9%, précise le quotidien.

Un décret publié voici plusieurs semaines a modifié la procédure de révision des prix du gaz. La Commission de régulation de l'énergie (CRE), qui n'avait jusqu'à présent qu'un avis consultatif, émet maintenant une décision contraignante tandis que le ministère de l'Economie, qui avait autrefois la haute main sur la fixation des tarifs, ne donne plus que des éléments de cadrage annuel.
"Seulement, en plein période électorale, on voit mal comment le gouvernement se désintéresserait du dossier", observe Le Figaro. "Sur le plan technique, GDF Suez doit saisir la CRE de sa demande tarifaire 21 jours au plus tard avant le 1er avril. Soit quelques jours seulement avant le premier tour des élections régionales".
L'Etat, actionnaire de référence de GDF, pourrait lui demander de différer un peu sa demande ou d'opter pour une augmentation moindre, quitte à procéder à un nouveau rattrapage un peu plus tard, écrit le journal en citant un expert du secteur.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Gaz en France

Message par energy_isere » 06 mars 2010, 11:36

Accord EDF-Total sur un terminal méthanier à Dunkerque

Reuters - 06/03/2010

PARIS - Un terminal méthanier, cofinancé par EDF et Total, va être construit à Dunkerque pour compenser la fermeture de la raffinerie du groupe pétrolier français, selon Le Télégramme de Brest sur son site internet.

"Le projet était dans l'air. C'est désormais une certitude: Dunkerque accueillera un terminal méthanier d'une capacité supérieure à 10 milliards de m3/an", écrivait vendredi le quotidien régional.

"EDF va donner son feu vert à un investissement de l'ordre d'un milliard d'euros, dénommé Dunkerque LNG, auquel Total s'associera à hauteur de 10 %", poursuit le journal.

Fin janvier, une source industrielle avait déclaré à Reuters que le projet de construction d'un terminal méthanier était à l'étude afin d'atténuer les conséquences pour l'emploi de la fermeture éventuelle de la raffinerie des Flandres.

"Nous sommes toujours en discussions mais il n'y a pas encore d'annonce sur un accord", a déclaré vendredi un porte-parole de Total à Reuters.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès d'EDF.

Vendredi, un dépôt de pétrole brut de la raffinerie a été mis hors service par des grévistes avant d'être réparé par le groupe pétrolier. Les grévistes souhaitaient peser sur les négociations concernant l'avenir du site, menacé de fermeture, qui se tiendront lundi.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Gaz en France

Message par energy_isere » 08 mars 2010, 12:17

un peu plus de détails :
EDF : s'allie à Total sur un projet de terminal méthanier.

Cercle Finance le 08/03/2010

EDF et Total annoncent la signature d'un accord qui prévoit la réservation par le groupe pétrolier d'une capacité de regazéification dans le projet de terminal méthanier de Dunkerque développé par Dunkerque LNG, filiale à 100% d'EDF, et une prise de participation de Total au capital de cette société.

'Cet accord s'inscrit dans le cadre de la recherche globale par EDF de partenaires susceptibles d'acquérir à ses côtés une partie des capacités de regazéification du terminal' explique l'électricien tricolore.

Avec une capacité annuelle de regazéification comprise entre 10 et 13 milliards de mètres cubes par an, le terminal développé par Dunkerque LNG représenterait plus de 20% de la demande gazière française. La décision d'engagement de la construction du terminal sera prise par Dunkerque LNG avant l'été 2010 pour une mise en service en 2014.

Elle reste conditionnée à l'obtention de toutes les autorisations administratives ainsi qu'à l'aboutissement des démarches commerciales et des appels d'offres de construction.

Le projet mobiliserait jusqu'à 1.200 personnes pendant la construction. En phase d'exploitation, le terminal créerait au moins une cinquantaine d'emplois directs, auxquels devraient s'ajouter quelque 150 emplois indirects.

Ce projet de terminal méthanier à Dunkerque s'inscrit dans la stratégie du groupe EDF visant à renforcer et à sécuriser ses capacités gazières tant pour l'approvisionnement de ses propres moyens de production d'électricité que pour le développement d'offres commerciales électricité et gaz.

La participation au projet de terminal méthanier à Dunkerque permet à Total de développer son portefeuille d'accès à des capacités de regazéification de GNL et de renforcer sa capacité à fournir les marchés gaziers français et européen.

Répondre