Le nucléaire en Chine

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59672
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Le nucléaire en Chine

Message par energy_isere » 26 sept. 2005, 18:16

La Chine va commencer la construction de sa plus grande centrale nucléaire l'année prochaine.
Capacité de 6 GigaWatts (en 6 réacteurs) pour 9.86 milliards de dollars.


http://english.people.com.cn/200509/26/ ... 10948.html
China to begin constructing its biggest nuclear power plant next year
The construction of a nuclear power plant in Yangjiang, a port city in south China's Guangdong Province, is expected to begin early next year, said Zhong Yi, vice mayor of the city.

It will be the largest nuclear power plant in China.

The plant will have six reactors with a total installed capacity of six million kilowatts and a budget of 80 billion yuan (about 9.86 billion US dollars). According to Zhong, 93 percent of preparatory infrastructure for the the plant, which was approved by the State Council, has been completed. International bidding for plant equipment supplies was announced last September and remains open.

So far, a dozen international nuclear power giants have placed bids. Winners of the bidding will be chosen and announced before the end of the year. China currently operates nuclear power plants at Daya Bay and Ling'ao, both in Guangdong Province, and Qinshan, in eastern Zhejiang Province, and has been building a fourth one at Lianyungang, in east China's Jiangsu Province.

Source: Xinhua
Question subsidiaire : AREVA est il au moins partiellemnent dans le coup ? :roll:

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59672
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le nucléaire en Chine

Message par energy_isere » 26 sept. 2005, 18:24

Et au sujet de la France :
France's Breton Urges Nuclear Energy Investment as Oil Rises
Sept. 24 (Bloomberg) -- French Finance Minister Thierry Breton urged the U.S. and other leading oil-consuming nations to invest in nuclear and other alternative energies, and criticized countries that subsidize oil consumption or don't tax it enough.

``We must reduce oil subsidies where they exist, encourage through taxation a development model which is more respectful of fossil resources,'' Breton said today in a speech before the International Monetary and Financial Committee of the International Monetary Fund in Washington. ``Developing alternative energies, nuclear energy in particular,'' is essential to prepare for ``post-oil'' times, he said.

France, lacking in coal and oil, already has 58 nuclear reactors, the second-highest total in the world after the U.S., which has 104, according to the International Energy Agency's Web site, and twice as many as Germany or the U.K. France gets more than three-quarters of its electricity from nuclear energy, compared with about one-third in Germany and one-fifth in the U.S. and Britain.

The French government, which controls about 95 percent of Areva SA, France's holding company for the nuclear industry, has said it may sell shares in the company next year, making it easier for the world's biggest maker of nuclear reactors to raise capital and develop the business through acquisitions. Less than 5 percent of Areva trades as non-voting investment certificates.

Areva certificates, which traded at a record high of 472 euros on Sept. 16, closed at 460 euros in Paris yesterday, valuing the company at 16.3 billion euros ($19.7 billion).
trouvé à http://www.bloomberg.com/apps/news?pid= ... fer=europe

Avatar de l’utilisateur
MadMax
Modérateur
Modérateur
Messages : 2990
Inscription : 12 août 2005, 08:58
Localisation : Dans un cul-de-sac gazier

Message par MadMax » 26 sept. 2005, 18:33

Il faut une dizaine d'années je crois pour construire une centrale (Trouver un endroit, convaincre les riverains, les études, validation du projet, construction, raccordements...). :?

Avatar de l’utilisateur
Tiennel
Modérateur
Modérateur
Messages : 5020
Inscription : 12 mars 2005, 00:37

Message par Tiennel » 26 sept. 2005, 20:28

Les USA vont rééditer l'exploit du Liberty Ship : une centrale standard implantable n'importe où et qu'on peut construire en un temps record. Il ne reste plus que la question des implantations à régler : dans les parcs nationaux ou au milieu des banlieues mal famées ?

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59672
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 28 sept. 2005, 00:52

Tiennel a écrit :Les USA vont rééditer l'exploit du Liberty Ship : une centrale standard implantable n'importe où et qu'on peut construire en un temps record. Il ne reste plus que la question des implantations à régler : dans les parcs nationaux ou au milieu des banlieues mal famées ?
Peux tu en dire plus ? Ta source ?

Avatar de l’utilisateur
Tiennel
Modérateur
Modérateur
Messages : 5020
Inscription : 12 mars 2005, 00:37

Message par Tiennel » 28 sept. 2005, 09:29

Pas de source, juste une supputation. Si le pic gazier nord-américain est vraiment derrière eux, ils font construire en catastrophe des centrales nucléaires ou... des centrales thermiques au fioul ET des raffineries.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59672
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 28 sept. 2005, 19:07

Tiennel a écrit :Pas de source, juste une supputation. Si le pic gazier nord-américain est vraiment derrière eux, ils font construire en catastrophe des centrales nucléaires ou... des centrales thermiques au fioul ET des raffineries.
les US étudient la possibilité de relancer un programme nucléaire. C'est un fait. Ce ne sera pas "en catastrophe" comme tu dis.

Ils on eu three Miles Island, donc il vont faire un peu gaffe.

echazare
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 874
Inscription : 23 mars 2005, 17:17
Localisation : Neuchatel (Suisse)

Message par echazare » 28 sept. 2005, 19:18

energy_isere a écrit :
Tiennel a écrit :Pas de source, juste une supputation. Si le pic gazier nord-américain est vraiment derrière eux, ils font construire en catastrophe des centrales nucléaires ou... des centrales thermiques au fioul ET des raffineries.
les US étudient la possibilité de relancer un programme nucléaire. C'est un fait. Ce ne sera pas "en catastrophe" comme tu dis.

Ils on eu three Miles Island, donc il vont faire un peu gaffe.
De mémoire une des raisons de l'arrêt du programme électro-nucleaire des USA était le coût exorbitant des assurances suite à l'accident de TMI...

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59672
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 24 oct. 2005, 21:11

Ouverture de la plus récente centrale nucléaire en Chine au Nord de Shangai : 2 tranches de 1.06 GigaWatt, construit avec le savoir faire de la Russie.

http://biz.yahoo.com/ap/051024/china_nu ... .html?.v=1
China's Newest Nuclear Power Plant Opens
Monday October 24, 4:50 am ET
Newest Chinese Nuclear Power Station Begins Generating Electricity, Government Says

SHANGHAI, China (AP) -- China's newest nuclear power plant, the Tianwan station north of Shanghai, has begun generating electricity, the government said Monday, one of dozens to be built to help bridge severe power supply shortfalls.
Tianwan, built with help from Russia, began a 10-day process of loading fuel on Oct. 18 and went into operation early Sunday, the official Xinhua News Agency said.

Located about 460 kilometers (300 miles) north of Shanghai, Tianwan has the largest installed capacity of any of China's nuclear power reactors, with its first phase due to have two pressure water reactors that each have a capacity of 1.06 million kilowatts.

Construction of the plant began in 1999. In recent years China has stepped up construction of new atomic power plants, hoping to boost generating capacity while reducing the country's reliance on heavily polluting coal-fired plants.

The Tianwan plant can accommodate eight generators with a combined eventual capacity of 8 million to 10 million kilowatts. When completed, it is expected to generate 60-70 billion kilowatt hours of electricity a year, worth more than 25 billion yuan ($3 billion), Xinhua said.

Nuclear power only accounts for 2.3 percent of electricity generated in China, though the percentage is about six times that in highly industrialized regions near Shanghai and in southern China, near Hong Kong.

China has announced plans to build 31 nuclear power stations by 2020.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59672
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 24 janv. 2006, 12:23

http://www.boursorama.com/infos/actuali ... ws=3203445
En rachetant Westinghouse, Toshiba parie sur la Chine

TOKYO (Reuters) - Le conglomérat japonais d'électronique Toshiba veut croire que son rachat, apparemment au prix fort, de l'exploitant américain de centrales nucléaires Westinghouse, l'un des leaders du secteur en Chine, sera justifié par une forte croissance du marché chinois de l'électricité, estiment des analystes.

Les incertitudes planant sur la sécurité des approvisionnements énergétiques mondiaux et l'essor de la demande mondiale ont fait flamber les prix des hydrocarbures, encourageant des pays grands consommateurs comme la Chine à se tourner vers de nouvelles sources d'énergie telles que le nucléaire pour alimenter le boom de leur économie.

Les analystes estiment que la Chine représente une très belle occasion pour Toshiba, confronté à un marché nucléaire japonais arrivé à maturité et en quête de nouvelles zones de croissance où il pourra développer un métier dont il attend une source de bénéfice stable.

"La Chine est l'un des marchés qui enregistrent la plus forte croissance en ce qui concerne les centrales nucléaires, et Westinghouse est l'un des principaux acteurs sur ce marché", commente Takeo Miyamoto, analyste chez CLSA Marchés Asie-Pacifique.

"Si Toshiba veut se développer, alors Westinghouse est un bon choix", ajoute-t-il.

British Nuclear Fuels a annoncé lundi soir avoir retenu Toshiba pour reprendre sa filiale américaine. Le groupe britannique n'a pas révélé les modalités de l'opération, mais indiqué que le groupe japonais avait été le plus offrant.

Une source proche du dossier a évoqué un prix de cinq milliards de dollars, plus élevé que prévu et qui ferait de l'opération la plus grosse acquisition qu'une société japonaise ait réalisée à l'étranger depuis cinq ans.

LA CHINE VEUT INVESTIR DANS 30 RÉACTEURS D'ICI 2020

En reprenant Westinghouse, Toshiba mettra aussi la main sur la moitié environ du marché mondial des réacteurs de type REP (réacteurs à eau pressurisée), la technologie la plus couramment utilisée puisqu'on trouve actuellement ce type de réacteur dans 70 à 80% des centrales nucléaires mondiales. C'est aussi le type le plus courant en Chine.

Si les analystes pensent que l'acquisition de Westinghouse devrait aider le groupe japonais à décrocher de nouveaux contrats en Chine, ils soulignent aussi que Toshiba devra prouver que le prix qu'il a apparemment payé - deux fois et demi environ le chiffre d'affaires de Westinghouse - est justifié.

Westinghouse est actuellement candidat à un contrat de huit milliards de dollars pour la construction de quatre réacteurs nucléaires en Chine. Le pays a l'intention d'investir 50 milliards de dollars environ dans 30 réacteurs d'ici 2020.

Par comparaison, le parc nucléaire d'EDF compte actuellement 58 réacteurs en France.

"Voilà qui semble justifier l'acquisition de Westinghouse d'un point de vue stratégique", souligne Yoshiharu Izumi, analyste chez JP Morgan. "Nous pensons que le prix d'achat escompté est élevé si on le compare aux bénéfices et aux actifs de Westinghouse."

Les analystes attendent aussi de savoir comment Toshiba a l'intention de financer l'acquisition, et les implications pour sa note crédit en cas de recours à l'emprunt.

Selon le Nihon Keizai Shimbun, Toshiba cherche à nouer des partenariats avec les sociétés japonaises de négoce Mitsui et Marubeni pour partager le poids financier de l'opération. Toutes deux parient aussi sur le développement de la production d'électricité à l'étranger et devraient donc accepter la proposition de Toshiba, selon le quotidien économique japonais.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59672
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 12 mai 2006, 20:57

Le premier réacteur de la centrale nucléaire de Tianwan branché au réseau chinois

12/ 05/ 2006

RIA Novosti. Le premier réacteur de la centrale nucléaire de Tianwan, construit avec le concours de la Russie, a été raccordé au réseau de distribution d'électricité chinois, a annoncé vendredi la société russe Atomstroïexport.

Le réacteur fonctionne actuellement à 30% de sa capacité théorique. Il entrera en service à l'automne prochain.

Dotée de réacteurs modernisés VVER-1000 et de turbogénérateurs K-100-6/3000, la centrale de Tianwan est l'une des centrales les plus sûres du monde.

Atomstroïexport participe à la construction de la centrale nucléaire de Tianwan conformément à un accord intergouvernemental russo-chinois de 1992. La société est chargée de développer le projet, de livrer les équipements et les matériaux de construction, d'effectuer des travaux de montage et de mettre la centrale en exploitation, ainsi que de former le personnel chinois.

Atomstroïexport est une société russe qui construit des centrales nucléaires à l'étranger conformément à des accords intergouvernementaux. C'est la seule société au monde à construire cinq réacteurs nucléaires en même temps en Chine, en Inde (Kudankulam) et en Iran (Bouchehr).
source http://fr.rian.ru/business/20060512/48055882.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59672
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 18 déc. 2006, 20:57

Le contrat sur les 4 centrales Chinoises renporté par une compagnie US va peut étre permettre au USA de relancer leur propre programme nucléaire :


Image

Les Echos de ce jour

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59672
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 18 déc. 2006, 21:02

Nucléaire chinois : battu par Westinghouse, Areva espère encore un lot de consolation

Après plus de deux ans de compétition acharnée, les autorités chinoises ont confié ce week-end à l'américain Westinghouse la construction de 4 réacteurs de troisième génération. Un marché estimé autour de 6 milliards de dollars. Un sérieux revers pour Areva. Mais pour ménager Paris, Pékin pourrait tout de même commander 2 EPR au groupe français.


Areva va devoir oublier très vite cette fin d'année 2006. Après avoir concédé un nouveau retard de six mois sur le chantier de l'EPR finlandais, le leader mondial du nucléaire vient de perdre le contrat qui faisait saliver toute la profession : celui des réacteurs chinois de troisième génération. Comme on le pressentait (« Les Echos » du 15 mars 2006), l'américain Westinghouse est sorti vainqueur, ce week-end, de l'appel d'offres lancé voilà plus de deux ans par les autorités chinoises, et portant sur la construction de 4 nouvelles centrales dans le sud du pays. Un marché estimé à un peu moins de 6 milliards de dollars (4,6 milliards d'euros).

C'est une très grosse déconvenue pour la filière nucléaire française. Apprenant la nouvelle, le ministre de l'Economie, Thierry Breton, a sobrement « pris note » du choix effectué par Pékin. Mais le revers subi par Areva est apparemment très mal vécu à Bercy. Dans l'entourage du ministre, on regrettait ouvertement, samedi, que le groupe français n'ait pas mis toutes les chances de son côté, en démarrant aussi mal son chantier finlandais, vitrine revendiquée du futur réacteur EPR. Propos « malveillants et ignorants », rétorque-t-on chez Areva, où l'on rappelle les spécificités du cas finlandais : un contrat clefs en main, alors que les Chinois souhaitaient une simple livraison de réacteur.

L'échec du lobying français
De fait, les autorités chinoises n'ont pas attendu leur dernière visite de chantier en Scandinavie pour faire pencher la balance du côté américain. A l'échelon industriel, les décideurs avaient opté depuis longtemps pour Westinghouse et son modèle AP1000, qui n'a encore jamais été construit (ses études de design ne seront pas achevées avant 2011) et se prête, de ce fait, plus facilement à des transferts de technologies. Surtout, l'appel d'offres lancé par Pékin s'est rapidement teinté de considérations politiques.
Portés par Washington depuis le début de la compétition, les 4 réacteurs proposés par Westinghouse (qui a été acheté, en début d'année, par le japonais Toshiba) contribueront clairement à rééquilibrer la balance commerciale entre les Etats-Unis et la Chine. Le fait que Pékin ait choisi d'officialiser son choix lors de la visite de l'impressionnante délégation dirigée par Henry Paulson, le secrétaire au Trésor américain, montre assez bien que les aspects industriels du dossier n'étaient pas les seuls en jeu. Et de ce point de vue, l'échec d'Areva est aussi celui du lobbying exercé depuis des mois par les plus hautes autorités de l'Etat français. En octobre, le président de la République, Jacques Chirac avait même fait du dossier nucléaire l'un des enjeux prioritaires de sa visite en Chine. Il avait alors martelé à ses interlocuteurs qu'il s'agissait d'une « décision capitale », et clairement laissé entendre que la France n'aiderait plus les Chinois à développer leur propre filière nucléaire s'ils tournaient le dos à Areva. Le 1er décembre dernier, à l'occasion d'une visite de quelques heures, Thierry Breton était, lui aussi, venu répéter ce message de fermeté aux autorités chinoises.

Qu'en reste-t-il aujourd'hui ? Une petite chance de rebondir. Car, dans le cadre de sa stratégie de « partenariat global », le groupe français croit encore en ses chances en Chine. Un émissaire du gouvernement chinois sera justement demain à Paris pour explorer de nouvelles collaborations dans le domaine nucléaire. La duplication des réacteurs existants sera l'un des sujets à l'ordre du jour, tout comme un éventuel partenariat dans le traitement du combustible, qui pourrait permettre à la Chine de se doter, dans un avenir lointain, de sa propre filière dans « l'aval du cycle ». Mais la visite de l'émissaire chinois réservera peut-être une autre surprise. Selon nos informations, Pékin serait en effet soucieux de ménager les susceptibilités françaises, et envisagerait de commander à Areva 2 réacteurs EPR, en plus des 4 AP1000 de Westinghouse. Un lot de consolation, en quelque sorte, pour éviter que vingt années de coopération franco-chinoise dans le nucléaire ne partent en fumée.
Les Echos

th
Condensat
Condensat
Messages : 683
Inscription : 18 sept. 2005, 22:54
Localisation : Toulouse

Message par th » 18 déc. 2006, 23:25

Il faut croire pourtant que le nucleaire americain est bien meilleurs que le nucleaire francais, puisque
PARIS (AP) - Le réseau "Sortir du nucléaire" s'est félicité samedi de "l'échec du réacteur EPR en Chine", après la décision de Pékin de choisir la société Westinghouse Electric, basée aux Etats-Unis, au détriment du groupe français Areva, pour construire quatre réacteurs civils nucléaires sur le sol chinois. "Tout en dénonçant tous les projets de construction de réacteurs nucléaires, qu'ils soient français, américains ou autres, le réseau 'Sortir du nucléaire' ne peut que se féliciter de l'échec d'Areva, qui espérait vendre son réacteur EPR en Chine",
http://fr.news.yahoo.com/16122006/5/sor ... cteur.html
En ces temps de patriotisme economique et de deficit commercial enorme avec la chine, je ne suis pas sûr que le discours de SDN passe bien... :-k

EDIT : Autre hypothese : SDN est maintenant convaincu des dangers du RC, et pense qu'il est de la plus haute importance que les USA re-investissent massivement dans le nuke pour reduire la place du charbon, et donc se felicite du succès de Westinghouse qui facilitera la relance du nuke americain par Bush. ;)

"the greatest shortcoming of the human race is our inability to understand the exponential function"- Bartlett.

Avatar de l’utilisateur
Environnement2100
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2493
Inscription : 18 mai 2006, 23:35
Localisation : Paris
Contact :

Message par Environnement2100 » 18 déc. 2006, 23:47

Pour sortir du nucléaire, c'est pas dur, suffit d'aller s'installer en Ethiopie. Je m'engage personnellement à ce qu'il n'y ait aucun réacteur nucléaire dans ce pays jusqu'en 2050.
Dernière modification par Environnement2100 le 20 déc. 2006, 01:22, modifié 1 fois.
Trop de mépris entraîne des méprises - Phyvette, ca 2007.

Répondre