Industrie du solaire PV en France

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8839
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Industrie du solaire PV en France

Message par Remundo » 05 févr. 2010, 22:53

Dit comme ça on a l'impression que c'est énorme. Pensez donc, des centaines de megawattcrete ! 8-)

En fait ça n'est presque rien...

Ces 250 MWc produisent en ordre de grandeur 25 MW en moyenne...

Et la France consomme 55 000 MW en moyenne :roll:

Avec les tarifs timore pour la période 2010/2012, on lève le pied... Pour post 2012, c'est carrément le frein qui sera écrasé à grand coup de x0,9 tous les ans.

Tout en douceur, la production PV française est étouffée dans l'oeuf et ça n'a rien d'étonnant. Lorsque des pays comme l'Italie ou l'Allemagne ont déjà posé des milliers de MWc, la France s'émoustille du doublement de son parc qui passe de 100 à 200 MWc.

Cocorico :-D

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59575
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Industrie du solaire PV en France

Message par energy_isere » 05 févr. 2010, 23:14

Remundo a écrit : ....Tout en douceur, la production PV française est étouffée dans l'oeuf et ça n'a rien d'étonnant. Lorsque des pays comme l'Italie ou l'Allemagne ont déjà posé des milliers de MWc, la France s'émoustille du doublement de son parc qui passe de 100 à 200 MWc.

Cocorico :-D
"étouffée dans l'oeuf " non, non, .... disons que l' oeuf est un peu moin couvé.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59575
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Industrie du solaire PV en France

Message par energy_isere » 17 juin 2010, 20:06

Photovoltaïque : recettes pour une filière industrielle

Le 16 juin 2010 Usine Nouvelle

Le huitième Salon des énergies renouvelables se tient à Paris du 16 au 18 juin. Quatre industriels de la fabrication de modules et systèmes solaires détaillent leur vision du secteur, ainsi que leur actualité.

L’intégré au bâti, un pari gagnant pour Saint-Gobain

Rompu à la fabrication de tuiles photolvoltaïques élégantes, le verrier estime que l’intégré au bâti est une valeur ajoutée importante. Cette technique architecturale plebiscitée par le gouvernement donne à un seul et même panneau photovoltaïque le rôle de producteur d'énergie et de toiture isolante. Soutenu par un tarif de rachat garanti avantageux, l'intégré au bâti met en effet le spécialiste de l'habitat qu'est Saint-Gobain à son avantage.

Ce dernier mise sur la technologie des couches minces CIS, pour lesquelles il atteint un rendement de 12% sur ses lignes de production industrielles. Un rendement qu’il souhaite rapidement porter à 15%. « Nous avons matière à rattraper les plus gros acteurs mondiaux, tel First Solar qui produit 1,2 GW par an », se réjouit Benoît Richard, le directeur général de Saint-Gobain Solar.

Projet d’usine au placard. Néanmoins, la baisse du soutien financier aux centrales sur toiture de grande puissance (plus de 250 kW), dans le cadre des nouveaux tarifs de rachat officialisés par le ministère de l’Energie, a bloqué pour l’instant son projet d’ouverture d’usine en France. L’industriel comptait y déployer une technologie d’intégré au bâti dont il dispose au Luxembourg, via une entreprise produisant 30 MW par an qu’il a rachetée à Torgau. Le site français devait à terme avoir une capacité de production de 100 MW par an, mais le groupe a dû laisser le projet sous la pile, regrette Benoît Richard.

Photowatt mise sur l’innovation avec PV alliance

Avec le CEA et EDF, Photowatt croit au polycristallin au sein de PV Alliance, super labo français destiné à remporter la bataille du rendement. « Certains disent que c’est cuit, que nous avons raté le coche du photovoltaïque et de l’éolien en France. Je m’inscris en faux », souligne René Desserrières, directeur activités systèmes chez Photowatt. « Nous sommes positionnés sur le silicium cristallin, et nous le resterons », indique ce dernier, qui compte sur les baisses de coût à venir.

Des possibilités d’économies existent en amont : la société AEP, dans laquelle le pétrolier Total vient d’investir, a par exemple mis au point un procédé de lit fluidisé pour produire du polysilicium solaire sous forme de granulés à très bas coût. Photowatt pourrait se fournir auprès d’elle. Lors de la fabrication même du panneau, de nouveaux procédés liés aux nanotechnologies devraient permettre au cristallin de devenir très compétitif et de tenir la dragée haute aux couches minces.

Tenesol croit au cristallin
Filiale d’EDF et de Total bassée à Lyon, Tenesol a quant à elle augmenté sa production de modules, à 170 MW par an. Une massification qui lui permet d’être plus compétitif, se réjouit son PDG Benoît Rolland. A Toulouse, l’entreprise développe un plan d’automatisation de sa ligne de production, mais bute encore sur une opération de séchage qui dure 12 longues heures. Alors que le secteur "surchauffe" et que" les prix remontent en ce moment", le fabricant met un point d’honneur à tenir ses engagements sur les prix et les délais, s’enorgueillit son dirigeant.

« Je vois émerger des capacités en France sur les modules cristallins : 500 MW sont en cours de réalisation », s’enthousiasme ainsi Benoît Rolland. « L’assemblage de modules se structure, l’amont pêche toujours un peu », liste ce dernier. Dans le cadre du consortium PV20, l’entrepreneur pense voir se développer une nouvelle filière française silicium, poussée par l’innovation de l’INES. Par ailleurs, 40% de son chiffre d’affaires se fait à l’extérieur des frontières françaises : « il faut penser à l’export », rappelle le patron.

First Solar met les bouchées doubles en zone euro

Enfin, l'américain First Solar, leader mondial du marché photovoltaïque en volume grâce à ses panneaux solaires à couches minces, croit au marché français. L’industriel né dans l'Arizona est victime de son succès : il a beau compter sur une capacité de production de 1,2 GW, ses usines ne satisferont pas la totalité de la demande en 2010. Ses carnets de commandes sont pleins pour deux ans.

Dès lors, l'industriel s'emploie à accroître son volume de production. Alors qu’il a annoncé l’ouverture pour 2012 d’une usine de 110 MW en Gironde, qui créera 400 emplois sur l'écoparc de Blanquefort, l’américain va doubler la capacité de production de son usine de Francfort-sur-l'Oder, dans l'est de l'Allemagne. Cette dernière passera de 223 MW à 446 MW au quatrième trimestre 2011, et plusieurs centaines d’emplois seront créés. Une expansion qui lui permettra aussi d’améliorer sa couverture contre le risque de change : l’entreprise, qui comptait au départ tous ses moyens de production en zone dollar, devrait pouvoir répondre à la demande européenne dans sa propre devise.
http://www.usinenouvelle.com/article/ph ... le.N133729

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59575
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Industrie du solaire PV en France

Message par energy_isere » 29 juin 2010, 12:29

France : Création du 1° groupement des métiers du photovoltaïque

Le Groupement des métiers du photovoltaïque (GMPV), a été crée le vendredi 25 juin à l'occasion du congrès annuel à Lille de la Fédération Française du Bâtiment (FFB), en présence et sous le parrainage de Valérie Létard.
Alors que les demandes d'installations photovoltaïques sont en forte croissance, cette nouvelle instance de la FFB contribuera à porter la part des énergies renouvelables à 23% au moins de la consommation d'énergie finale, conformément aux dispositions du Grenelle de l'environnement.

La création du GMPV répond également aux objectifs d'accompagnement et de formation des professionnels du plan de mobilisation des filières et des territoires pour le développement des métiers de la croissance verte, lancé par Valérie Létard en janvier dernier.

Le GMPV participera à renforcer la maîtrise, par les professionnels, des performances techniques des installations photovoltaïques dans le cadre de la démarche qualité que conduit la FFB pour tous ses métiers.

Les premières actions du GMPV consisteront à :

assurer une meilleure visibilité du savoir-faire des entreprises par la mise en place de qualifications et de certifications adaptées,
clarifier les responsabilités des différents acteurs et adapter les assurances correspondantes,
accompagner le besoin de compétences des entreprises par la mise en place de formations sur l’ensemble du territoire.

Ce syndicat sera opérationnel dès septembre 2010.
http://www.enerzine.com/1/9953+creation ... ique+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59575
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Industrie du solaire PV en France

Message par energy_isere » 29 juil. 2010, 18:39

Les couches minces sont l'avenir du photovoltaïque français, selon EDF Énergies nouvelles

Le 29 juillet 2010 Usine Nouvelle

............
http://www.usinenouvelle.com/article/le ... en.N136142

et l' encart :
EDF EN et First Solar s'allient

Le plus important site de production photovoltaïque français s’installera à Blanquefort, près de Bordeaux. Les travaux de construction devraient débuter au second semestre 2010 et s’achever mi-2011. First Solar y produira des panneaux photovoltaïques ultraminces, une technologie utilisant un matériau semi-conducteur, le tellurure de cadmium. Ce procédé de fabrication permettant de transformer un panneau de verre en panneau solaire complet en deux heures et demie. La future usine aura une capacité de 110 MW et emploiera 400 salariés. C’est la deuxième implantation en Europe pour le groupe américain. Pendant dix ans, EDF Energies nouvelles s’engage à acheter la totalité de la production du site.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59575
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Industrie du solaire PV en France

Message par energy_isere » 09 juin 2011, 20:01

:cry:
Ca va mal pour le solaire PV en France.
L’usine de panneaux photovoltaïques Photowatt est en vente

Le 09 juin 2011 Usine Nouvelle

C’est la seule usine française qui fabrique des panneaux photovoltaïques de A à Z. A la différence de la plupart des fabricants, qui s’approvisionnent en cellules, verre trempé, cadres aluminium et autres composants auprès de fournisseurs européens ou asiatiques, l’usine Photowatt de Bourgoin-Jallieu (Isère) maîtrise toute la chaîne et assure la production de panneaux photovoltaïques depuis la réduction de la silice jusqu’à l’assemblage des modules.

Mais son activité est soudainement remise en question, depuis sa mise en vente par la société canadienne Automation Tooling Systems, dont elle est la filiale depuis 1997. L’unité iséroise se séparerait donc de 166 salariés permanents et de plus de 135 intérimaires.

C’est par une faible rentabilité que ATS explique sa décision. Affaiblie par le moratoire gouvernemental sur le photovoltaïque, avec des coûts de production 15 % supérieur au prix de vente, des prix de vente 15 % plus élevés que ses concurrents étrangers, et une perte opérationnelle de 25,6 millions d’euros en 2010, Photowatt était semble-t-il devenu un fil à la patte de l’actionnaire canadien.

En début d’année 2011, la direction de Photowatt Technologies avait déjà présenté un plan de restructuration du site berjallien et un plan social virulemment décrié par les salariés, qui prévoyait près de 200 suppressions de postes sur 530 et une éventuelle délocalisation d’une partie de la production.
http://www.usinenouvelle.com/article/l- ... te.N153559

Troti
Brut léger
Brut léger
Messages : 404
Inscription : 09 juin 2009, 18:17
Localisation : Comme beaucoup d'autres, dans le Y

Re: Industrie du solaire PV en France

Message par Troti » 10 juin 2011, 01:06

Je suis même étonné que Photowatt existe encore. Au milieu des années 2000, les modules Photowatt étaient chers, mais au niveau de la concurrence, avec un fort historique pour les installations en montagnes (module double verre plus épais et plus solides, ...). En 2008, alors que Photowatt ne proposait que du polycristallin, on trouvait déjà du monocristallin avec de meilleurs rendement et moins cher au m². Sur ce marché, difficile de suivre la concurrence qui a eu des moyens quasi sans limite. Avant, seul les US, l'Allemagne, le japon était dans la course, puis la Chine est arrivée ... Depuis 2008, je ne suis plus dans ce secteur, mais visiblement, Photowatt n'a pas pu rester dans la course.
Comment fait-on pour que les ravioles ne collent pas?

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8839
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Industrie du solaire PV en France

Message par Remundo » 10 juin 2011, 12:26

energy_isere a écrit ::cry:
Ca va mal pour le solaire PV en France.
L’usine de panneaux photovoltaïques Photowatt est en vente

Le 09 juin 2011 Usine Nouvelle

C’est la seule usine française qui fabrique des panneaux photovoltaïques de A à Z. En début d’année 2011, la direction de Photowatt Technologies avait déjà présenté un plan de restructuration du site berjallien et un plan social virulemment décrié par les salariés, qui prévoyait près de 200 suppressions de postes sur 530 et une éventuelle délocalisation d’une partie de la production.
http://www.usinenouvelle.com/article/l- ... te.N153559
Merci qui ? Qui a mis les producteurs PV français en l'air en cassant les prix d'achat kWh ?

Troti
Brut léger
Brut léger
Messages : 404
Inscription : 09 juin 2009, 18:17
Localisation : Comme beaucoup d'autres, dans le Y

Re: Industrie du solaire PV en France

Message par Troti » 10 juin 2011, 13:14

Remundo a écrit : Merci qui ? Qui a mis les producteurs PV français en l'air en cassant les prix d'achat kWh ?

Non, c'est pas ça. Casser les prix d'achat en France va principalement avoir un impact sur les installateurs et les distributeurs qui jouent local. Pour les fabricants, la France ne représente qu'une petite partie du marché. Il est bien plus probable que le pb de Photowatt est que son outil industriel ne lui a pas permis de suivre la course.

Ils annoncent encore sur leur site une capacité de prod de 70MW, 700 personnes pour une société de 30 ans, là où Suntech produit 1800MW, 12000 employés et ce en moins de 10 ans.

Pour le marché des installation PV connectée, ou seul le prix/Wc compte, l'affaire est pliée. Ne reste que des niches n'intéressant pas les gros, ou alors de travailler sur plus de valeur ajoutée (structures clefs en main, abris, tracker, ...) au risque de concurrencer ces clients.
Comment fait-on pour que les ravioles ne collent pas?

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59575
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Industrie du solaire PV en France

Message par energy_isere » 10 juin 2011, 18:49

Bosch Vénissieux prépare sa ligne de production de modules solaires

Le 10 juin 2011 par Michel Quéruel (Rhône-Alpes) Usine Nouvelle


Le groupe allemand Bosch avance dans son projet de produire des panneaux solaires photovoltaïques au sein de son usine de Lyon Vénissieux jusqu'ici spécialisée dans les composants d'injection Diesel. Si tout se passe comme prévu la fabrication débutera dès le début de l'an prochain.


L'investissement consacré au projet est finalement supérieur à ce qui était initialement envisagé puisqu'il se situera entre 20 et 30 millions d'euros. Les lignes de production qui emploieront environ 200 personnes sont prévues pour atteindre une capacité de 150 mégawatt crête (Mwc). Quant à la production de pompes d'injection, elle devrait être stoppée cette année.

L'usine continuera néanmoins à produire des éléments de pompes et des composants hydrauliques pour les engins de chantier. Toutes ces activités seront placées sous une même coordination. Le groupe Bosch qui possède déjà des sites de production de panneaux solaires en Allemagne, Chine et Espagne mise sur cette nouvelle usine pour accentuer sa position sur le marché mondial des énergies renouvelables. D'une manière générale le groupe privilégie la production locale dans les différents pays où il est déjà implanté.
http://www.usinenouvelle.com/article/bo ... es.N153616

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59575
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Industrie du solaire PV en France

Message par energy_isere » 25 oct. 2011, 20:19

Une unité de panneaux photovoltaïques près de Saint-Etienne

25 octobre 2011 Usine Nouvelle

Filiale du groupe italien Pufin, EliFrance a investi près de 5 millions dans l’extension de ses locaux à La Talaudière, près de Saint-Etienne (Loire). 1 000 m² ont été construits pour installer une ligne d’assemblage automatisée de panneaux photovoltaïques en silicium multicristallin.
Ces panneaux (de 60 à 72 cellules) sont produits à partir de cellules d’origines européenne ou asiatique. Cette activité emploie pour l’instant 50 personnes. L’entreprise vise une production annuelle de plus de 20 MW de modules photovoltaïques. Les trois-quarts des panneaux fabriqués par Elifrance sont exportés, en majeure partie vers l’Italie. L’entreprise vient d’obtenir la double certification ISO 9001 et ISO 14001, ainsi que le label qualité AQPV.

Elifrance est issu du rachat en juillet 2010 de l’unité stéphanoise du groupe d’origine singapourienne Flextronics, spécialisée dans la fabrication de cartes et de sous-ensembles électroniques pour l’industrie de la défense et aéronautique.
La création de l’activité photovoltaïque a permis de sauvegarder 137 emplois sur le site stéphanois. Le chiffre d’affaires d’Elifrance s’élèvera à environ 30 millions d’euros en 2011 et pourrait atteindre 40 millions en 2012.

En Italie, le groupe Pufin dispose d’une autre unité, El.Ital, également issue d’une diversification d’une activité de sous-traitance électronique, dans la province d’Avellino. Ses deux lignes de production de panneaux photovoltaïques ont une capacité de 40 MW. A terme, Pufin veut atteindre une production annuelle de 100 MW destinée prioritairement aux marchés italien et allemand.
http://www.usinenouvelle.com/article/un ... ne.N161554

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59575
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Industrie du solaire PV en France

Message par energy_isere » 27 janv. 2012, 21:22

Deux solutions pour soutenir la filière solaire

Le 27 janvier 2012 Usine Nouvelle

L’année 2011 a suffi à faire perdre à la filière photovoltaïque la moitié des 25 000 emplois qu’elle avait générés jusque-là. Pour soutenir l’énergie solaire et créer de nouveaux emplois, l’association Enerplan propose deux mesures simples.

"La proposition est suffisamment simple pour faire réagir le gouvernement en place", assure Thierry Mueth, président de l’association professionnelle de l’énergie solaire. Et effectivement, la solution parait élémentaire. Mais deux mesures suffiront-elles à relancer une filière affectée par diverses mesures gouvernementales ? "Nous demandons seulement à pouvoir travailler. Depuis le 2 décembre 2010, avec le moratoire, il n’y a plus de projet possible en développement au-dessus de 100 kWc (soit 100 m2). Nous avons déjà passé 15 mois sans travailler".

Pour relancer la machine industrielle, Enerplan formule donc une première proposition pour ces centrales de petites tailles. Elle demande de figer les tarifs d’achat au 1er janvier 2012 pour à minima le premier semestre. Pour le troisième trimestre consécutif, ce tarif a été réduit de 10%. "Même si le prix des panneaux a baissé, on ne nous les donne pas. Donc il faut que nos entreprises conservent un minimum de rentabilité pour être pérennes", explique Thierry Mueth.

En ce qui concerne les projets de plus grande ampleur (excédant les 100 kWc), la législation prescrit que leur sélection passe par un appel d’offres. Du temps et de l’argent perdus, souligne Enerplan. "C’est la Commission de régulation de l’énergie qui reçoit ces dossiers pour les appels d’offre. Or elle dépouille déjà de nombreux dossiers pour des chantiers importants, comme l’éolien offshore. Ce n’est pourtant pas son métier. Le gouvernement qui recommande aujourd’hui de ne pas faire de dépenses incongrues… arrêtons déjà les appels d’offre", s’indigne le président de l’association.

Enerplan propose donc, pour ces projets importants, des tarifs d’achat bas et dégressifs. "Nous ne sommes pas là pour vendre l’énergie le plus cher possible. La profession est suffisamment mature, et dispose d’une expertise suffisante pour dire que ce n’est pas une question de tarif d’achat », assure-t-il. "Nous demandons seulement un prix raisonnable, avec une logique de rentabilité industrielle".

Le solaire devrait atteindre la parité réseau en 2017, avec un prix fixé à 0,17 euros par kWh . "A ce moment-là, le solaire sera compétitif. Soit à la fin du prochain mandat présidentiel".

Un message à peine dissimulé au gouvernemen actuel, et au prochain par la même occasion. "Nous attendons une réaction du gouvernement", glisse Thierry Mueth en guise de conclusion.
http://www.usinenouvelle.com/article/de ... re.N167492

Voici un discours pas placé n' importe quand. En pleine bataille electorale.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59575
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Industrie du solaire PV en France

Message par energy_isere » 27 janv. 2012, 21:26

Trois offres présentées pour reprendre Photowatt

Le 27 janvier 2012 Usine Nouvelle

Xavier Bertrand et Eric Besson affirment vendredi que plusieurs repreneurs potentiels se sont présentés pour Photowatt. Le gouvernement se dit confiant sur ce dossier.

"Les contacts des ministres avec les repreneurs potentiels permettent au gouvernement d'être confiant dans le fait qu'une solution pérenne soit trouvée pour Photowatt", annoncent Xavier Bertrand, ministre du Travail et Eric Besson, ministre de l'Industrie.

"Trois offres de reprises ont d'ores et déjà été formulées" au 13 janvier, et "d'autres repreneurs étudient également la possibilité de formuler une offre" ont-ils ajouté.

Le gouvernement tient à afficher son implication sur ce dossier. Les ministres se disent "mobilisés, au côté du Commissaire général à l'investissement, pour qu'une solution permettant de préserver l'outil industriel et l'emploi puisse être trouvée".

Des actions de formation ont par exemple été engagées pour "soutenir l'entreprise pendant la période d'activité partielle" et "mettre à profit celle-ci pour élever le niveau de qualification" de ses salariés.

Photowatt a déposé le bilan début novembre, puis a été placé en redressement judiciaire. La date limite de dépôt des offres de reprise avait initialement été fixée au 13 janvier, mais le tribunal de commerce de Vienne l'a reportée au 10 février. Les magistrats trancheront entre les différents candidats le 21 février.

L'AFP affirme que parmi les repreneurs potentiels figureraient le fabricant franco-italien de semi-conducteurs STMicroelectronics et le groupe EDF Energies Nouvelles.
http://www.usinenouvelle.com/article/tr ... tt.N167534

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59575
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Industrie du solaire PV en France

Message par energy_isere » 10 févr. 2012, 18:33

Photowatt : EDF attendu en sauveteur en Isère

Le sauvetage par EDF du pionnier français des panneaux solaires Photowatt, annoncé jeudi par Nicolas Sarkozy, était salué vendredi par les salariés de l'entreprise et les élus isérois, même si certains y voyaient un "coup" électoraliste.

"C'est une bonne nouvelle, c'est évident", s'est réjoui Alain Cottalorda, maire socialiste de Bourgoin-Jallieu, en Isère, où l'entreprise en redressement judiciaire emploie 430 personnes.

"Je me réjouis que le gouvernement ait pris conscience des enjeux, un peu tard quand même, et ait fait ce qu'il fallait pour éviter l'irrémédiable", a-t-il ajouté.

Le groupe public d'électricité EDF a déposé une offre ferme de rachat de Photowatt dans laquelle il s'engage à reprendre 345 salariés et à en reclasser 85 autres en interne, a indiqué vendredi à l'AFP une source proche de l'administrateur judiciaire.

Jeudi, Nicolas Sarkozy avait annoncé qu'il se rendrait mardi prochain chez Photowatt, et qu'il y présenterait aux salariés "une formule" de reprise industrielle "grâce à EDF".

..............
http://www.boursorama.com/actualites/ph ... e6528fd296

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8839
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Industrie du solaire PV en France

Message par Remundo » 12 févr. 2012, 10:37

Très bien joué pour EDF....... une affaire de gros poissons qui mangent les petits avec la bénédiction des "puissances" publiques.

@+

Répondre