micro éolien pour maison ou immeuble

Modérateurs : Rod, Modérateurs

EPZ
Goudron
Goudron
Messages : 163
Inscription : 22 avr. 2006, 12:03

Message par EPZ » 19 mai 2006, 23:30

Schlumpf a écrit :Le désavantage principal des rotors Savonius (et assimilés) étant leur faible efficacite.
le stator est là pour resoudre le probleme d'apres la doc page 4 (petit3)
Schlumpf a écrit : Il parlent d'un bruit quasiment nul. Ca m'étonne. En général, ils sont considérés comme assez bruyant (sifflements)... A voir.
fonctionnement en couple et absorptions des vibrations par la structure donnerait un niveau sonore faible page 7 de la doc

EPZ
Goudron
Goudron
Messages : 163
Inscription : 22 avr. 2006, 12:03

Message par EPZ » 19 mai 2006, 23:36

greenchris a écrit :Il est aussi extrèmement lourd, donc, pour l'intégration facile, on repassera, notamment dans l'ancien.
bah il est écrit pour un grand nombre , pas pour tous :-D
et puis vu à la vitesse où l'éolien s'implante en France , my 2 cents que ça va aller en priorité sur du neuf .

800 kg pour le plus petit c'est si lourd que ça pour une toiture "moyenne" ? :-k

Avatar de l’utilisateur
greenchris
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1233
Inscription : 02 août 2005, 12:00
Localisation : 91 Essonne
Contact :

micro éolien pour maison ou immeuble

Message par greenchris » 19 mai 2006, 23:51

Rien que pour le mettre sur le toit, tu as besoin d'une grue conséquente.

Je suis plutôt branché par ça.

http://www.cap-enr.com/index.php?option ... Itemid=109
Le charbon et le gaz prendront sa place (temporairement).
Dans l'ordre, Sobriété, Efficacité et enfin Renouvelables (negawatt).
Attention aux utopies techniques (Global Chance)

EPZ
Goudron
Goudron
Messages : 163
Inscription : 22 avr. 2006, 12:03

Message par EPZ » 20 mai 2006, 00:01

greenchris a écrit :Rien que pour le mettre sur le toit, tu as besoin d'une grue conséquente.
je trouvé une page avec une critique assez dur sur le statoéolien et cette societé gual . #-o

http://forums.futura-sciences.com/thread18767.html

message14

Avatar de l’utilisateur
toto
Condensat
Condensat
Messages : 752
Inscription : 18 févr. 2006, 17:51
Localisation : Oisans

Message par toto » 20 mai 2006, 03:03

Le vent sur une pale d'éolienne à hélice crée une pression sur l'intrados et une dépression sur l'extrados (3 x plus forte). Ces deux actions agissent dans le même sens, transversal au lit du vent. La perte de rendement est dûe principalement à la traînée (pression, frottement, tourbillons). Une hélice à profil style aile d'avion est ce qui représente la traînée minimale.

Les éoliennes à axe vertical tournent par différence de pression/depression entre un profil concave et un profil convexe. Les pales ne tournent plus transversalement au lit du vent mais dans le lit du vent. A l'aller c'est bien, au retour c'est moins bien. Le coté concave part dans le vent à l'aller mais doit revenir contre le vent au retour suivant son profil convexe. C'est le déséquilibre entre concave/convexe qui crée la rotation.

Le rendement est évidemment moins bon.

L'argument qui consiste à dire que les éoliennes à axe vertical et pales montées sur ressorts fonctionnent quelque soit la vitesse du vent ne tient pas, les éoliennes à hélice aussi fonctionnent quelque soit la vitesse du vent à l'aide du pas variable.

Il faut se méfier des ingénieux ingénieurs qui arrivent avec des solutions miracles mieux que tout ce qui se fait. Des fois, il y a du génie, souvent du charlatanisme.
Un coup de spleen? Oléocène et ça repart! (des fois)

Lansing
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1796
Inscription : 18 sept. 2005, 10:58
Localisation : Finis Terae

Message par Lansing » 20 mai 2006, 11:18

greenchris a écrit : ...
Je suis plutôt branché par ça.

http://www.cap-enr.com/index.php?option ... Itemid=109
Hé mais c'est mon système ça ! Bon enfin pas tout à fait, je n'arrive pas à fixer correctement les petites lamelles horizontales, le stator devient bruyant avec alors que sans on ne l'entend pas.

Avatar de l’utilisateur
Schlumpf
Modérateur
Modérateur
Messages : 2384
Inscription : 20 nov. 2005, 12:11
Localisation : Wiesbaden

Message par Schlumpf » 20 mai 2006, 22:05

qu'est ce que tu veux dire toto ? Ou finit le génie et ou commence le charlatinisme ? Dis nous tout !
L'Homo sapiens se conjugue à la première personne du présent irresponsable...

Avatar de l’utilisateur
toto
Condensat
Condensat
Messages : 752
Inscription : 18 févr. 2006, 17:51
Localisation : Oisans

Éolien / énergie

Message par toto » 21 mai 2006, 08:04

Quand on propose un nouveau concept, il faut que ce soit pour faire mieux que ce qui existe, pas pour faire moins bien.
Avec le declin du pétrole, les gens vont vouloir à tout prix conserver un semblant de confort moderne. Ce vont être des proies faciles pour un tas d'ingénieux ingénieurs qui vont proposer des solutions miracles.

Les éoliennes à axe vertical ont un rendement inférieur aux éoliennes classiques. Ceux qui prétendent le contraire sont des charlatans.
Un coup de spleen? Oléocène et ça repart! (des fois)

Lansing
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1796
Inscription : 18 sept. 2005, 10:58
Localisation : Finis Terae

Message par Lansing » 21 mai 2006, 10:58

Oui, dans l'absolu toto. Il y a des situations ou l'éolienne verticale prend l'avantage c'est en vent turbulé, l'éolienne à hélice à besoin d'un vent laminaire pour fonctionner.
D'ailleurs, sur le site Winside ils mettent des photos de leur éoliennes fixées à un arbre. La mienne est fixée entre deux batiments dans une zone très perturbée et elle est active dans toute les situations.
L'éolienne verticale n'a d'intérêt que dans ces conditions, en zone ouverte l'éolienne à hélice est bien sûr la meilleure solution.
Inconvénient de l'éolienne verticale, elle n'a pas de couple, il est donc obligatoire d'avoir un couplage direct avec la géné, le moindre renvoi, courroie, cardan ou pignon va bouffer le peu de puissance qu'elle génere.

Avatar de l’utilisateur
greenchris
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1233
Inscription : 02 août 2005, 12:00
Localisation : 91 Essonne
Contact :

Message par greenchris » 22 mai 2006, 12:41

Oui, je pense qu'en ville les hélices verticales sont très intéressantes, elle m'interesse aussi car elle a une signature esthétique très faible (intégration aisée dans un habitat ancien).

Pour la Beauce, les éoliennes classiques sont bien meilleures.
Dernière modification par greenchris le 26 mai 2006, 19:50, modifié 1 fois.
Le charbon et le gaz prendront sa place (temporairement).
Dans l'ordre, Sobriété, Efficacité et enfin Renouvelables (negawatt).
Attention aux utopies techniques (Global Chance)

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7645
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

micro éolien pour maison ou immeuble

Message par phyvette » 19 sept. 2006, 20:06

Image
Gilles a raison
Gilles a tjs raison
Si un membre a raison les 1 et 2 s'appliquent
Gilles ne contredit pas il éduque
Les idées de Gilles sont tjs bonnes
Gilles est obligé de penser pour tout le monde
Seul Gilles a une vision globale de la société

marcel
Goudron
Goudron
Messages : 166
Inscription : 18 avr. 2005, 23:36
Localisation : 84

Message par marcel » 19 sept. 2006, 22:04

Juste le lien vers le site de cette jolie bébête dénichée par phyvette.
http://www.quietrevolution.co.uk/index.htm
Le diable est optimiste s'il pense pouvoir rendre les hommes pires qu'ils ne sont.
Karl Kraus

Avatar de l’utilisateur
Schlumpf
Modérateur
Modérateur
Messages : 2384
Inscription : 20 nov. 2005, 12:11
Localisation : Wiesbaden

Message par Schlumpf » 19 sept. 2006, 22:33

oui. Les éoliennes de ville... Certes les consommateurs sont à portée de main. Mais deux inconvénients de taille: les vents sont plus faibles en ville (les bâtiments perturbant leur écoulement) et les voisins... (déjà qu'à la campagne ils ne sont pas tendre pour les éoliennes, alors à densité 50 fois supérieure...). Cela dit il y avait déjà eu une histoire d'éolienne darrieus horizontale, dont le résultat était qu'elle permettait d'approvisionner l'électricité des communs... De là à fournir la totalité des besoins en énergie pour 1200 m2... il y a un canyon que je m'éviterai de franchir...

@djabolo: si les éoliennes fonctionnaient à 100% de leur puissance 24x365, cela ferait bien longtemps qu'elles seraient la source première d'énergie... Un coefficient de rendement 17% (valeur moyenne) est malheureusement à prendre en compte..
L'Homo sapiens se conjugue à la première personne du présent irresponsable...

marcel
Goudron
Goudron
Messages : 166
Inscription : 18 avr. 2005, 23:36
Localisation : 84

Message par marcel » 20 sept. 2006, 13:34

Tu as mal lu Schlumpf. Ce n'est pas la totalité mais seulement 10% des besoins d'un espace de 1200 m². C'est vrai que cet ordre de grandeur est curieusement formulé. On aurait presque pu dire à la place 100% pour 120 m² !! :D C'est pas énorme mais faut un début à tout.

Oui le vent est moins fort en ville (quoiqu'il peut y avoir localement des couloirs où c'est le contraire) mais après tout on exploite bien les schistes bitumineux alors qu'il y a du pétrole plus facile à extraire.
Il s'agit seulement d'exploiter le vent un peu partout.. la suite est affaire de coût et d'intégration. Le fait de mettre des mats n'est pas forcément une bonne idée, je crois que fixer des éoliennes sur des structure préexistantes serait plus judicieux. Et enfin question bruit... faut comparer avec le bruit ambiant, on est en ville rappelons le.
Reste l'acceptation par la population de ces nouvelles excroissances. Moi je crois que les citadins ont avalés de bien plus grosses pilules.
Le diable est optimiste s'il pense pouvoir rendre les hommes pires qu'ils ne sont.
Karl Kraus

Avatar de l’utilisateur
Schlumpf
Modérateur
Modérateur
Messages : 2384
Inscription : 20 nov. 2005, 12:11
Localisation : Wiesbaden

Message par Schlumpf » 21 sept. 2006, 22:20

oui. D'ailleurs la phrase exacte c'est que 2 machines correspondraient à 10% des besoins de 1200 m2 de bureau. Difficile de faire plus abscon dans l'explication. Que les pales puissent recevoir des messages publicitaires par diodes luminescentes est le pompon sur le gateau... No comment.
L'Homo sapiens se conjugue à la première personne du présent irresponsable...

Répondre