[Monnaie] YUANS

Discussions traitant de l'impact du pic pétrolier sur l'économie.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60067
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Monnaie] YUANS

Message par energy_isere » 01 juin 2015, 09:45

Accord de principe au G7 sur l'entrée du yuan dans le panier FMI
DRESDE, Allemagne (Reuters) 29 Mai 2015

Les ministres des Finances et les banquiers centraux du G7 se sont accordés vendredi sur le bien-fondé d'une intégration du yuan chinois dans le panier de devises de référence du Fonds monétaire international (FMI) mais aussi sur le fait que les études techniques nécessaires devaient d'abord être menées à bien.

L'accession du yuan, également appelé renminbi, au rang d'unité de compte du FMI marquerait une nouvelle étape dans l'ascension économique de la Chine mais elle obligerait de fait les Etats-Unis à accepter une dilution de leur pouvoir au sein de l'organisation financière internationale.

Le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, hôte du G7 à Dresde, a déclaré que les ministres des Finances et banquiers centraux présents avaient débattu de la possibilité d'inclure le yuan dans le panier de devises composant les droits de tirage spéciaux (DTS) du FMI. Les DTS constituent une monnaie virtuelle qui définit la valeur des réserves du FMI, base des prêts accordés aux pays en difficulté.

"Nous sommes tout à fait d'accord sur le fait que cela est souhaitable en principe, que les modalités techniques doivent être étudiées, il n'y a aucune divergence politique là-dessus", a dit Wolfgang Schäuble lors d'une conféence de presse.

Le yuan figure déjà au cinquième rang du classement des devises les plus utilisées du monde et Pékin poursuit la mise en place des infrastructures nécessaires à sa libéralisation totale sur les marchés de capitaux.

Il pourrait donc devenir la première monnaie d'un pays émergent à entrer dans le panier de référence du FMI, qui inclut pour l'instant le dollar américain, l'euro, le yen et la livre sterling. Mais Wolfgang Schäuble a laissé entendre qu'il était peu probable que le processus aboutisse cette année.

"L'inclusion du renminbi à l'automne est une décision qui devrait être prise par le FMI. Cela me semble un peu optimiste", a-t-il déclaré. "Il y a encore une série de questions techniques à éclaircir, et pas seulement des questions techniques. Il serait malheureux, précisément parce que nous sommes en accord complet sur l'objectif, de compliquer ce processus en y ajoutant une pression inappropriée en terme de délai."
http://www.usinenouvelle.com/article/ac ... mi.N332465

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60067
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Monnaie] YUANS

Message par energy_isere » 11 juil. 2015, 12:57

La Chine avance ses pions petit à petit.
L’Afrique du Sud et la Chine signent un accord sur la compensation et le règlement en yuan

Agence Ecofin 08 Juillet 2015

La Banque centrale sud-africaine et la Banque populaire de Chine (PBOC) ont annoncé, dans un communiqué publié le 7 juillet, avoir signé un mémorandum d’entente portant sur la compensation et le règlement en yuan.

L’accord prévoit notamment l’ouverture d’une chambre de compensation pour la devise chinoise à Johannesburg ainsi qu’une coopération entre les deux institutions en matière de supervision et d’échange d’informations afin de consolider le commerce bilatéral.

La compensation et le règlement en yuan contribuera en effet à fluidifier et à réduire les coûts du commerce des biens et services entre le pays le plus industrialisé du continent et l’empire du milieu.

La Reserve Bank sud-africaine avait donné en avril dernier son feu vert à l’utilisation du billet rouge comme monnaie de règlement et de réserve.
http://www.agenceecofin.com/gestion-pub ... nt-en-yuan

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60067
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Monnaie] YUANS

Message par energy_isere » 05 août 2015, 13:08

Le FMI freine les ambitions internationales du yuan

Par latribune.fr | 05/08/2015,

L'utilisation internationale du renminbi s'est accrue, même si elle est partie de très bas", a estimé le FMI dans un rapport, mardi 4 août. En effet, le yuan est devenu la 5e monnaie la plus utilisée dans les paiements internationaux, alors qu'en 2013, la monnaie chinoise n'occupait que la 13e place dans le classement des devises les plus employées à l'échelle internationale.

Pékin répond ainsi à un premier critère important de l'institution dirigée par Christine Lagarde pour avoir le droit d'élargir l'usage de sa monnaie hors de ses frontières en obtenant son inclusion dans les droits de tirage spéciaux (DTS). Il s'agit de l'unité de compte de l'institution du FMI, sous la forme d'un panier actuellement composé de quatre devises (dollar, euro, livre et yen).

En outre, la convertibilité du yuan reste étroitement contrôlée par Pékin, au grand dam des Etats-Unis qui assurent que la monnaie est artificiellement sous-évaluée dans le but de doper la compétitivité des exportations chinoises. Mais le FMI considère au contraire que la monnaie "n'est plus sous-évaluée", ce qui est un autre bon point pour Pékin.

Déterminer si le yuan est "une monnaie librement utilisable"
Un premier cap est passé, certes, mais ce n'est pas suffisant pour le FMI:
............
............
http://www.latribune.fr/economie/intern ... 96523.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60067
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Monnaie] YUANS

Message par energy_isere » 13 août 2015, 12:20

Pékin dévalue le yuan en cascade

RAPHAËL BALENIERI (INTÉRIM À PÉKIN) 13 AOÛT 2015 Libération

Pour le troisième jour consécutif, la Chine a fait chuter la valeur de sa devise. Pour stimuler ses exportations, mais aussi pour satisfaire aux demandes du FMI.

Pour les marchés mondiaux qui espéraient une semaine calme à l’approche du 15 août, c’est raté. Ce jeudi, la Chine a encore baissé, pour la troisième journée consécutive, le taux pivot autour duquel le yuan est autorisé à fluctuer par rapport au dollar. Pékin a ainsi amené la devise à son plus bas niveau depuis quatre ans: 6,40 yuans pour 1 dollar, contre 6,11 yuans lundi.

Tout a commencé mardi, lorsque le gouvernement chinois a pris la décision surprise de dévaluer le renminbi (RMB), nom officiel du yuan, de près de 2%. Cette forte dépréciation, la plus brutale depuis 2005, a provoqué par ricochet une onde de choc sur les bourses internationales et le cours du pétrole.

La mesure, censée être exceptionnelle, a cependant été répétée mercredi, avec une nouvelle réduction de 1,6%, puis jeudi avec 1,1%. Certains économistes craignent désormais une «guerre des monnaies» qui verrait des nations dévaluer à leur tour pour gagner en compétitivité face à la Chine, où les difficultés économiques s’accumulent après la grande panique boursière de juillet. «D’autres pays pourraient faire de même, surtout ceux très liés économiquement à la Chine», estime Rui Meng, professeur de finance à la China Europe International Business School de Shanghai.

DE L’OXYGÈNE POUR LES EXPORTATEURS
.............

En réalité, Pékin réagit surtout à l’annonce récente de mauvais chiffres sur le front des exportations. Victimes de la hausse du coût du travail en Chine, qui renchérit le «made in China», et de l’appréciation du yuan (+ 1,9% contre l’euro, au cours du seul mois de juillet), les ventes de la Chine à l’étranger ont baissé de 8,3% le mois dernier par rapport à juillet 2014, selon les statistiques publiées le 8 août, trois jours avant la première dévaluation.

En agissant ainsi, le gouvernement chinois veut d’abord donner de l’oxygène à ses exportateurs. Mais cette décision, en apparence technique, est aussi un message politique adressé au Fond monétaire international (FMI). «C’est davantage une réforme pour inclure le yuan dans le panier du FMI que pour booster la croissance», analyse Craig Botham, du gestionnaire d’actif britannique Schroders.
.................
http://www.liberation.fr/monde/2015/08/ ... de_1362813

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60067
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Monnaie] YUANS

Message par energy_isere » 20 août 2015, 18:25

Intégration du yuan aux DTS : le FMI fait patienter la Chine neuf mois de plus

Par latribune.fr | 20/08/2015,

Le FMI a annoncé que la composition du droit de tirage spécial (DTS), composé du dollar, du yen, de l'euro et de la livre sterling, ne changera pas avant septembre 2016. Mais l'institution pourrait décider d'y inclure le yuan en novembre, après avoir salué sa dévaluation.

...............
http://www.latribune.fr/economie/intern ... 99332.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60067
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Monnaie] YUANS

Message par energy_isere » 24 oct. 2015, 13:45

Le yuan "bientôt" inclus dans le panier des DTS du FMI ?

Par latribune.fr | 24/10/2015,

La devise chinoise pourrait, selon Bloomberg, être incluse dans le calcul de la monnaie du FMI dans les prochains mois. Ce serait un premier pas vers l'ambition chinoise d'un yuan "monnaie de réserve."

................
http://www.latribune.fr/economie/intern ... 16581.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60067
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Monnaie] YUANS

Message par energy_isere » 28 nov. 2015, 12:24

Lagarde : le Yuan possible monnaie de référence au FMI

Par Lefigaro.fr avec AFP et Reuters le 14/11/2015

Christine Lagarde a déclaré vendredi que les équipes du Fonds monétaire international (FMI) proposaient d'inclure le yuan, la monnaie chinoise, dans son panier de devises et qu'elle appuierait cette proposition.
"Je soutiens les conclusions" des équipes du FMI, dit la directrice générale du Fonds dans un communiqué.
Elle souligne néanmoins que la décision appartient au conseil d'administration du FMI et que ce dernier se réunira le 30 novembre pour examiner cette proposition.
Des analystes estiment que le FMI devrait dans un premier temps fixer à 14% environ la part du yuan dans la composition de ses "droits de tirage spéciaux" (DTS).
http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2015/1 ... du-fmi.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60067
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Monnaie] YUANS

Message par energy_isere » 30 nov. 2015, 20:31

Le yuan reconnu monnaie de réserve par le FMI
La monnaie chinoise rejoint le dollar, la livre sterling, le yen et l'euro dans le club très fermé des principales monnaies de réserve internationale.


Source AFP le 30/11/2015

Le yuan chinois a fait son entrée lundi dans le club très fermé des principales monnaies de réserve internationale à la faveur de son intégration dans l'unité de compte du Fonds monétaire international (FMI). Il y rejoint le dollar américain, la livre britannique, le yen japonais et l'euro. Pour Pékin, l'entrée de la devise chinoise au rang de monnaie de réserve représente une réussite politique majeure dans sa quête de reconnaissance économique internationale.

Cette décision reflète notamment "les progrès accomplis par les autorités chinoises ces dernières années pour réformer leur système monétaire et financier", a souligné la directrice générale du FMI, Christine Lagarde, dans une déclaration au siège de l'institution à Washington. "La poursuite et l'approfondissement de ces efforts vont créer un système monétaire et financier international plus solide qui, en retour, soutiendra lui-même la croissance et la stabilité de la Chine et de l'économie mondiale", a-t-elle ajouté en soulignant qu'elle favoriserait également "l'ouverture de l'économie chinoise".

Le conseil d'administration du Fonds, qui représente les 188 États membres de l'institution, a, sans surprise, entériné un rapport favorable des experts du FMI qui ont jugé que la monnaie chinoise "remplit les conditions" pour rejoindre les DTS (droits de tirage spéciaux, unités de compte du FMI). Les DTS sont l'instrument monétaire du FMI, qui lui sert notamment à calculer les taux d'intérêt sur les prêts qu'il accorde.

La dernière modification remonte à 2000

La dernière modification de ce panier de devises remonte à 2000, lorsque l'euro avait remplacé le franc et le deutsche mark. Mais la décision du FMI n'entrera pas en vigueur avant neuf mois, le temps d'inclure concrètement la monnaie chinoise, également appelée renminbi, dans son unité de réserve. La nouvelle pondération résultant de l'inclusion d'une 5e monnaie dans le panier composant les DTS n'a pas été précisée lundi, mais elle pourrait se situer entre 10 et 16 %. Les Chinois "veulent une reconnaissance du renminbi en tant que devise internationale : c'est important pour le prestige et la réputation, mais aussi pour les échanges internationaux, car ils sont en train d'ouvrir leurs comptes de capitaux", souligne Ange Udibe, économiste, auprès du Peterson Institute of International Economics (PIIE).

..............................
http://www.lepoint.fr/economie/le-yuan- ... 073_28.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60067
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Monnaie] YUANS

Message par energy_isere » 01 oct. 2016, 20:22

Le yuan rejoint le club très fermé des grandes monnaies mondiales

Par LEXPRESS.fr avec AFP , publié le 01/10/2016

Le FMI a annoncé ce samedi que la devise chinoise serait intégrée au club très prisé des monnaies de réserves mondiales.

Il s'agit d'un grand bond pour la République Populaire de Chine. Ce samedi, le Fond monétaire international (FMI) a annoncé que la devise de l'Empire du milieu faisait son entrée dans le panier des grandes monnaies de référence, aux côtés du dollar et de l'euro. Une victoire économique importante, qui vient couronner les années d'effort de Pékin pour ouvrir son marché à la mondialisation économique.

"C'est une étape historique" pour la Chine, a affirmé la directrice générale du FMI Christine Lagarde, ajoutant que cette décision allait accélérer "l'intégration de l'économie chinoise dans le système financier et monétaire international". Depuis qu'elle a accédé au rang de deuxième puissance économique mondiale, la Chine redouble d'effort pour faire de son yuan une véritable monnaie de réserve internationale. Cette transition a été facilitée avant tout par l'ouverture progressive mais inexorable de son économie sur le monde -une politique amorcée à la fin des années 70 par le vice-premier ministre de l'époque, Deng Xiaoping.

Une transition symbolique

C'est après un long examen que le FMI a donné son feu vert en novembre 2015. Le yuan remplissait alors deux principaux critères: une présence massive dans les transactions internationales et être "librement utilisable". Mais malgré son importance, cet événement ne bousculera pas le rapport de force entre les grandes devises de ce monde, nommément le dollar et l'euro.

Le billet vert reste de loin le plus utilisé, avec 41% des transactions mondiales à son actif, suivi de l'euro (30,8%) puis de la livre sterling (8,7%). En outre, "les responsables de réserves de changes y réfléchiront à deux fois avant de se lier à la devise d'un pays dont les autorités interviennent quand ça leur chante", confirme l'analyste Julian Evans-Pritchard. A titre d'exemple, en août 2015, la Banque centrale de Chine a décidé une soudaine dévaluation du yuan de 5%. La manoeuvre avait ébranlé les marchés mondiaux.

Mais il est certain que cet adoubement accélérera l'internationalisation balbutiante de la monnaie chinoise. "Il s'agit d'un symbole", a déclaré à l'AFP Mitul Kotech, analyste à la Barclays. Son principal effet sera de permettre la diversification des réserves des banques centrales et fonds souverains, conformément à l'unité de compte du FMI, les fameux droits de tirage spéciaux (DTS), auxquels le yuan s'est donc greffé.
http://lexpansion.lexpress.fr/actualite ... 36563.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60067
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Monnaie] YUANS

Message par energy_isere » 10 oct. 2016, 13:21

La Chine abaisse le cours pivot du yuan à son plus bas niveau depuis six ans

AFP le 10/10/2016

La banque centrale chinoise (PBOC) a abaissé le cours de référence du yuan à un niveau plus vu depuis septembre 2010 face à un dollar revigoré et sur fond de fuites de capitaux qui maintiennent la pression sur la monnaie chinoise.

La PBOC a fixé à 6,7008 yuans pour un dollar le cours pivot autour duquel le renminbi, autre nom du yuan, est autorisé à fluctuer face au billet vert, dans une marge de plus ou moins 2% de part et d'autre. C'est la première fois depuis six ans que ce taux dépasse les 6,7 yuans.
..................................
http://www.boursorama.com/actualites/la ... ece8db0b58

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60067
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Monnaie] YUANS

Message par energy_isere » 11 nov. 2016, 12:02

Chine: le yuan au plus bas depuis 6 ans après l'élection de Trump

11 Nov 2016

La Chine a fixé vendredi le cours de référence de sa monnaie au-dessus de 6,8 yuans pour un dollar pour la première fois depuis six ans, un affaiblissement qui reflète le très fort rebond du billet vert après l'élection américaine.

La banque centrale (PBOC) a fixé à 6,8115 yuans pour un dollar le taux-pivot autour duquel le renminbi, autre nom du yuan, est autorisé à fluctuer face au billet vert, dans une marge de plus ou moins 2%.

C'est la première fois depuis septembre 2010 que ce taux dépasse 6,8 yuans pour un dollar, ce qui témoigne de la dépréciation accélérée de la devise. Il y a peine un mois, ce cours pivot s'établissait à 6,7 yuans.

Si la monnaie pâtit des colossales fuites de capitaux hors de Chine et de la conjoncture morose du géant asiatique, le récent plongeon du yuan s'explique avant tout par le vigoureux rebond du dollar au lendemain de la victoire de Donald Trump à l'élection présidentielle américaine.
..............
http://information.tv5monde.com/en-cont ... ump-138474

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60067
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Monnaie] YUANS

Message par energy_isere » 24 mai 2017, 17:30

« Yuan : pourquoi Trump change d'avis ? »

Le Cercle des économistes le 24/05/2017

Les Etats-Unis viennent de conclure que la Chine ne manipulait pas sa monnaie pour doper ses exportations. Cela officialise le récent revirement du président américain, Donald Trump, sur la question. Valérie Mignon analyse les raisons de ce revirement, à la fois politique et économique.

..............
les récents travaux du CEPII montrent que si le yuan était sous-évalué depuis 1990, tel n’est plus le cas à compter de 2013. Depuis la plus forte sous-évaluation du yuan datant de 2006, soit l’année suivant la fin officielle de l’ancrage au dollar, l’ampleur de la sous-évaluation ne cesse de se réduire, le yuan « flirtant » avec l’équilibre en 2012 et affichant ensuite une tendance à la surévaluation dont le niveau se situe entre 6 et 11% en 2016 selon les hypothèses retenues.
................
http://www.boursorama.com/actualites/yu ... 8b6f23330f

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60067
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Monnaie] YUANS

Message par energy_isere » 07 juin 2017, 20:10

la-chronique-agora poste :
Chine : nouvelle étape dans le plan de destruction du dollar

Rédigé le 7 juin 2017 par Byron King | Banques Centrales Imprimer

La Chine est en train de modifier les modalités de son commerce pétrolier avec l’Arabie Saoudite.

Plus précisément, la Chine planche sur un accord pour payer le pétrole saoudien en yuans chinois, ce qui représente une menace directe pour le dollar.

Si cet accord entre Chinois et Saoudiens est conclu – des yuans contre du pétrole – une nouvelle étape sera franchie, qui rapprochera le pétrodollar de sa fin. Le pétrodollar domine la finance mondiale depuis 1974.

Pour rappel, le pétrodollar s’affaiblit parce que le dollar perd de son pouvoir en tant que monnaie de réserve mondiale. C’est ce qui s’est passé pour la livre sterling, peu à peu tombée en disgrâce avec le déclin de l’empire britannique. Certes, la disparition du dollar n’est pas pour demain mais nous assistons aujourd’hui à une nouvelle étape de son déclin.

Depuis 1974, les Saoudiens acceptent le paiement de la quasi-totalité de leurs exportations de pétrole – vers tous les pays – en dollars. En effet, sous l’égide du président Nixon, un accord entre l’Arabie Saoudite et les États-Unis avait été passé.

Il y a une quinzaine d’années, la Chine a cessé d’être auto-suffisante en pétrole et a commencé à acheter du pétrole saoudien. Comme tous les clients, la Chine devait payer en dollars. Même aujourd’hui, la Chine paye encore le pétrole saoudien en dollars US et pas en yuans, ce qui contrarie beaucoup le gouvernement chinois.

La Chine, premier importateur mondiale de pétrole, ne veut plus le payer en dollar

Depuis 2010, les importations chinoises de pétrole ont pratiquement doublé. Selon Bloomberg News, la Chine a dépassé les États-Unis pour devenir le premier importateur au monde de pétrole. Voici un graphique qui montre bien cette tendance :

Image

A mesure qu’augmentent leurs importations de pétrole, il devient de plus en plus impérieux pour les Chinois de payer ce pétrole en yuans au lieu de le payer en dollars. La Chine ne veut pas utiliser des dollars pour acheter du pétrole. C’est pourquoi elle commence à faire pression sur l’Arabie Saoudite en abaissant fortement ses achats de pétrole saoudien.

Actuellement, les trois plus importants fournisseurs de pétrole de la Chine sont la Russie, l’Arabie Saoudite et l’Angola. Outre ces trois principaux fournisseurs, la Chine se fournit également en Iran, en Irak et à Oman, ce qui permet aux Chinois de diversifier leur chaîne d’approvisionnement.

Ces dernières années, Pékin a diminué ses achats de pétrole auprès des Saoudiens alors que les exportations de pétrole russe sont passées de 5% à 15% du total des importations chinoises.

La Chine importe plus de pétrole de Russie, d’Iran, d’Irak et d’Oman et moins d’Arabie Saoudite.

La part des Saoudiens dans les importations chinoises a chuté, passant de plus de 25% en 2008 à moins de 15% aujourd’hui. Pendant ce temps, les concurrents des Saoudiens – la Russie, l’Iran, l’Irak et Oman – ont vendu plus de pétrole à la Chine.

L’Arabie Saoudite aimerait bien inverser cette tendance.

Toutefois, il existe une bonne raison pour laquelle les ventes de pétrole russe à la Chine augmentent. Les flux commerciaux et financiers sont souvent étroitement liés. Au cours de ces dernières années, la Chine a accru ses échanges commerciaux avec la Russie – aujourd’hui, la Chine paie le pétrole russe en yuans. En échange, la Russie utilise le yuan pour acheter des marchandises en Chine.

Chine, Russie et le retour furtif de l’étalon-or

Au-delà du commerce de marchandises, au cours des six derniers mois, la Russie a installé une branche de la Banque de Russie à Pékin. De là, la Russie peut utiliser ses yuans pour acheter de l’or sur la Bourse de Shanghai. En un sens, le commerce pétrolier sino-russe est aujourd’hui soutenu par un « étalon-or. »

A l’avenir, l’Arabie Saoudite se retrouvera progressivement mise à la porte du marché pétrolier chinois si elle n’accepte pas de vendre du pétrole contre des yuans. Les Saoudiens doivent s’éloigner des dollars US – et des pétrodollars – s’ils veulent garder et augmenter leur accès au marché du pétrole chinois.

Si les Saoudiens commencent à accepter des yuans contre du pétrole, tous les paris sont ouverts sur le pétrodollar. Le « pétroyuan » bouleversera fortement la dynamique monétaire des flux d’énergie mondiaux. Selon moi, le dollar américain ne pourra en sortir qu’affaibli.

Les informations sur le pétroyuan sont publiques. Pourtant, pour une étrange raison, les décideurs politiques et les médias occidentaux font preuve d’une forme d’aveuglement au sujet des implications de ce pétroyuan. L’idée leur paraît si saugrenue que beaucoup de responsables politiques préfèrent tout simplement l’ignorer.

Qu’ils continuent à ignorer. Mais un beau matin nous pourrions bien nous réveiller au cœur d’une énorme crise monétaire avec une baisse du dollar et une violente hausse des prix du pétrole.
http://la-chronique-agora.com/yuan-chin ... on-dollar/

Mais je me méfie de cet article car, ça termine par :
Vous connaissez notre antidote contre cette crise : achetez de l’or tant qu’il est accessible. Il cote actuellement moins de 1 300 $ l’once… mais jusqu’à quand ? [NDLR : Pour extraire de l’or aujourd’hui, il faut aller de plus en plus loin, de plus en plus profond. En investissant aujourd’hui dans de jeunes minières, vous payez « l’or en terre » quelques dizaines de dollar. Lorsqu’il sera extrait, vos plus-values seront colossales, surtout si le cours de l’or a entretemps beaucoup progressé. Comment sélectionner les minières les plus aptes à vous offrir cet effet de levier ? C’est ici…]
Toujours les vendeurs d' Or qui sément la panique.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60067
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Monnaie] YUANS

Message par energy_isere » 30 juin 2017, 22:16

Le Yuan marche pas mal comme monnaie d'échange entre la Chine et le Qatar. L'équivalent de 86 milliards de $ de transactions au Qatar en 2 ans.
China's ICBC Doha clears more than $86 bln in yuan transactions

Nawied Jabarkhyl , 26 Apr 2017

Industrial and Commercial Bank of China has cleared more than 590 billion yuan ($86 billion) in transactions in Qatar in the nearly two years since it opened its clearing centre in the Gulf state, an executive told Reuters.

The move reflects a surge in trade and investment between China and Gulf Arab states in recent years, though most business between the two sides is still conducted in U.S. dollars.

The clearing centre was launched in June 2015 as the Middle East's first location for clearing transactions in the yuan to promote business ties. A clearing centre can handle all parts of a currency transaction from when a commitment is made until it is settled, reducing costs and time taken for trading.


"ICBC Doha opens the door to China's onshore RMB (yuan) and foreign exchange markets to local financial institutions, corporates and investors," Zheng Chunyi, General Manager of ICBC Doha, said in an interview. "Our data shows that Qatar, the United Arab Emirates and Kuwait are the most active Middle East countries using the RMB clearing centre for direct payments with Chinese mainland and Hong Kong."

Chunyi said trade between Gulf Cooperation Council countries and China had surged more than 600 percent in the past decade, with Chinese investment in the Middle East reaching more than $160 billion between 2005 and 2016.

The yuan has established itself as the most active currency used by the UAE and Qatar for direct payments with the Chinese mainland and Hong Kong, according to SWIFT data.

But most trade between the region and China is still denominated in dollars and China's payments for its oil imports from the region are believed to be denominated in dollars, the main currency used in global oil trade.

"As the trade volume between China and the region continues to grow in a rapid pace, we are looking forward to seeing more and more usage of RMB in the region," said Chunyi.

In a further move to boost commerce between the two sides, Agricultural Bank of China (AgBank) was last year given permission by China's central bank to clear yuan transactions in the UAE.

($1 = 6.8911 Chinese yuan renminbi) (Writing by Tom Arnold; Editing by Mark Potter)
http://www.cnbc.com/2017/04/26/reuters- ... tions.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60067
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Monnaie] YUANS

Message par energy_isere » 07 sept. 2017, 11:49

Il va y avoir du sport :
China Readies Yuan-Priced Crude Oil Benchmark Backed By Gold

By Tsvetana Paraskova - Sep 01, 2017

The world’s top oil importer, China, is preparing to launch a crude oil futures contract denominated in Chinese yuan and convertible into gold, potentially creating the most important Asian oil benchmark and allowing oil exporters to bypass U.S.-dollar denominated benchmarks by trading in yuan, Nikkei Asian Review reports.

The crude oil futures will be the first commodity contract in China open to foreign investment funds, trading houses, and oil firms. The circumvention of U.S. dollar trade could allow oil exporters such as Russia and Iran, for example, to bypass U.S. sanctions by trading in yuan, according to Nikkei Asian Review. To make the yuan-denominated contract more attractive, China plans the yuan to be fully convertible in gold on the Shanghai and Hong Kong exchanges.

Last month, the Shanghai Futures Exchange and its subsidiary Shanghai International Energy Exchange, INE, successfully completed four tests in production environment for the crude oil futures, and the exchange continues with preparatory works for the listing of crude oil futures, aiming for the launch by the end of this year. ?

“The rules of the global oil game may begin to change enormously,” Luke Gromen, founder of U.S.-based macroeconomic research company FFTT, told Nikkei Asia Review.

The yuan-denominated futures contract has been in the works for years, and after several delays, it looks like it may be launched this year. Some potential foreign traders have been worried that the contract would be priced in yuan.

But according to analysts who spoke to Nikkei Asian Review, backing the yuan-priced futures with gold would be appealing to oil exporters, especially to those that would rather avoid U.S. dollars in trade.

“It is a mechanism which is likely to appeal to oil producers that prefer to avoid using dollars, and are not ready to accept that being paid in yuan for oil sales to China is a good idea either,” Alasdair Macleod, head of research at Goldmoney, told Nikkei.

By Tsvetana Paraskova for Oilprice.com
https://oilprice.com/Latest-Energy-News ... -Gold.html

pour les non Angliciste, lire chez Olivier Demeulenaere
https://olivierdemeulenaere.wordpress.c ... /#comments

Répondre