[Banque centrale] La FED / Ben Bernanke then Janet Yellen

Discussions traitant de l'impact du pic pétrolier sur l'économie.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
paradigme
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1218
Inscription : 23 mai 2006, 22:56

Re: [Banque centrale] La FED / Ben Bernanke then Janet Yelle

Message par paradigme » 24 mars 2017, 22:03

A priori le réel ressemble à ça : l'économie "moderne" ne peut pas vivre avec un pétrole cher, si le pétrole est trop cher alors elle décline... crise de 2007-2008. Dorénavant, l'économie est sous assistance cardiaque via les taux bas et les dettes abyssales, les dettes ne peuvent plus être remboursées, il y aura des défauts comme en Grèce...
Le prix du baril
http://prixdubaril.com/
Les taux
http://fr.global-rates.com/taux-de-inte ... e-fed.aspx

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52575
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Banque centrale] La FED / Ben Bernanke then Janet Yelle

Message par energy_isere » 15 juin 2017, 20:31

La Fed relève ses taux pour la deuxième fois de l'année

Par latribune.fr 15/06/2017,

Image

Les marchés s'attendaient à ce resserrement du coût du crédit malgré des signes mitigés de l'économie, notamment sur le front de l'inflation et de la consommation

Après avoir relevé ses taux une première fois en mars, la Réserve fédérale américaine (Fed) a récidivé, comme prévu, mercredi. Le taux interbancaire est rehaussé d'un quart de point de pourcentage (0,25%) pour s'établir dans la fourchette de 1% à 1,25%, selon le communiqué du Comité monétaire (FOMC).

Un membre du Comité a voté contre cette décision, Neel Kashkari de la Fed de Minneapolis, qui préférerait conserver la politique monétaire actuelle très accommodante. La Fed prévoit toujours une autre hausse des taux cette année et trois en 2018.

Léger déclin de l'inflation

Ce relèvement du taux au jour le jour est le troisième depuis l'élection de Donald Trump après sept ans de politique monétaire à taux zéro pour accompagner la reprise. Les marchés s'attendaient à ce resserrement du coût du crédit malgré des signes mitigés de l'économie, notamment sur le front de l'inflation et de la consommation.

Le Comité monétaire juge que "les gains d'emplois ont été modérés mais solides" et que les dépenses des consommateurs "ont augmenté ces derniers mois". La Fed reconnaît toutefois que l'inflation "a décliné récemment", s'inscrivant "un peu en dessous" de l'objectif de 2% que la Fed juge sain pour l'économie. Elle a d'ailleurs révisé en nette baisse à 1,6% au lieu de 1,9% évalué en mars, le taux d'inflation sur l'année, selon l'indice PCE.

La banque centrale a aussi annoncé qu'elle commencerait "cette année" à réduire le volume des actifs acquis après la crise financière pour doper la reprise. Ce geste serait synonyme d'un resserrement supplémentaire de la politique monétaire. "Le Comité prévoit de commencer à normaliser son bilan cette année, si l'économie évolue dans l'ensemble comme prévu", dit le communiqué.

...............................
http://www.latribune.fr/economie/intern ... 40072.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52575
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Banque centrale] La FED / Ben Bernanke then Janet Yelle

Message par energy_isere » 26 juil. 2017, 20:41

Etats-Unis: la Fed laisse les taux inchangés

AFP le 26/07/2017

La Réserve fédérale américaine (Fed) a maintenu les taux d'intérêts inchangés mercredi mais prévenu qu'elle réduirait bientôt son portefeuille d'actifs, selon un communiqué du Comité monétaire.

Le taux interbancaire au jour le jour est maintenu dans la fourchette de 1% à 1,25%, a indiqué le Comité monétaire prenant acte du fait que l'inflation se situe "en dessous" de sa cible de 2%.

La banque centrale annonce en tout cas qu'elle va "assez vite" réduire le volume des actifs à son bilan qu'elle avait accumulés pour soutenir la reprise.
http://www.boursorama.com/actualites/et ... caaf5044cd

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52575
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Banque centrale] La FED / Ben Bernanke then Janet Yelle

Message par energy_isere » 21 sept. 2017, 12:23

La Fed maintient ses taux, prédit une nouvelle hausse en 2017

Reuters le 20/09/2017

La Réserve fédérale américaine a maintenu mercredi son principal taux directeur inchangé et a répété sa prévision d'une nouvelle hausse de taux d'ici la fin de l'année aux Etats-Unis malgré une inflation toujours éloignée de son objectif de 2%.

La Fed a aussi annoncé qu'elle allait commencer en octobre à réduire la taille de son bilan, pour 10 milliards de dollars (8,4 milliards d'euros) par mois, en ne réinvestissant pas une partie des titres arrivés à maturité.
..................
http://www.boursorama.com/actualites/la ... e7d1de8a32

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52575
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Banque centrale] La FED / Ben Bernanke then Janet Yelle

Message par energy_isere » 30 oct. 2017, 20:23

Présidence de la Fed: Donald Trump annoncera son choix cette semaine

Par RFI Publié le 30-10-2017

Le président américain Donald Trump doit rend public cette semaine le nom du prochain président de la Réserve fédérale américaine (Fed). Outre l'actuelle présidente de la Fed Janet Yellen, quatre autres candidats sont en lice.
....................
http://www.rfi.fr/economie/20171030-pre ... te-semaine

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52575
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Banque centrale] La FED / Ben Bernanke then Janet Yelle

Message par energy_isere » 02 nov. 2017, 22:01

Powell, mais pas Colin.
Avec Powell à la Fed, Trump opte pour la continuité

AFP le 02/11/2017

Donald Trump a choisi jeudi Jerome Powell pour diriger la banque centrale américaine (Fed) en remplacement de Janet Yellen, dont le mandat s'achève en février, marquant une volonté de continuité en matière de politique monétaire.

Déjà haut responsable à la Fed, Jerome Powell, 64 ans, est un républicain modéré, juriste et ancien banquier. Sa nomination pour quatre ans doit encore être confirmée par le Sénat.

"Il est fort, il est déterminé, il est intelligent", a déclaré Donald Trump en annonçant cette nomination à la Maison Blanche. Il a souligné que cet ancien banquier allait apporter "une expérience unique du monde des affaires".

"Il apportera à notre gouvernement une perspective du monde réel", a ajouté Donald Trump qui a aussi loué le travail de la présidente sortante Janet Yellen qu'il a qualifié de "personne extraordinaire".

Image
Le président américain Donald Trump, serrant la main du potentiel nouveau directeur de la banque centrale américaine, Jerome Powell, à la Maison Blanche, le 2 novembre 2017 AFP

Ce choix est une des décisions économiques les plus importantes du mandat de Donald Trump, la Fed étant la banque centrale la plus puissante du monde.

Ses initiatives monétaires peuvent doper ou ralentir la première économie mondiale en fixant le coût du crédit, influer sur le dollar et par là sur tous les marchés financiers.

Jerome Powell, un avocat et ancien banquier d'affaires multi-millionnaire qui n'est pas un économiste de formation, est déjà un des gouverneurs de la Fed depuis 2012, nommé à l'époque par le président démocrate Barack Obama.

Il est vu comme un homme de compromis et de consensus. Tout au long de sa carrière, M. Powell "a gagné le respect des membres du Congrès au-delà des lignes partisanes", a ajouté le président républicain.

Visiblement ému en s'exprimant dans les jardins de la Maison Blanche, M. Powell s'est engagé "à prendre des décisions avec objectivité sur la base des meilleures données disponibles dans la longue tradition d'indépendance de la politique monétaire".

En tant que participant au Comité de politique monétaire (FOMC), Jerome Powell a toujours suivi Janet Yellen dans ses décisions monétaires et symbolise une continuité rassurante pour les marchés. Il permet aussi à Donald Trump de marquer de son sceau la direction de la banque centrale en choisissant un républicain.

Interrogés sur ce point, des responsables de la Maison blanche se sont gardés de mettre en avant son appartenance politique pour expliquer ce choix, soulignant plutôt son expérience professionnelle et sa capacité de forger des consensus. Ayant travaillé pour le secteur privé, M. Powell "connaît l'impact de la régulation et de la politique monétaire sur l'économie", a déclaré un responsable.

Janet Yellen, 71 ans, une éminente économiste appartenant au parti démocrate avait été nommée par Barack Obama en 2014. Elle a été la première femme à diriger l'institution monétaire.

Mme Yellen a réagi immédiatement jeudi se disant "confiante dans son profond engagement à mener à bien la mission publique vitale de la Réserve fédérale". "Je suis déterminée à travailler avec lui pour assurer une transition en douceur", a-t-elle ajouté dans un communiqué louant sa "longue et éminente carrière".

Même si Donald Trump lui a rendu hommage jeudi, c'est la première fois depuis 40 ans qu'un président américain ne reconduit pas un patron de la Fed nommé par son prédécesseur.
........................
http://www.boursorama.com/actualites/av ... 58fbaa6cae

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52575
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Banque centrale] La FED / Ben Bernanke then Janet Yelle

Message par energy_isere » 19 déc. 2017, 18:00

USA : La Fed relève ses taux, ne va pas accélérer en 2018

Le 13/12/17 investir.lesechos

La Réserve fédérale américaine a, sans surprise, relevé mercredi ses taux d'intérêt pour la troisième fois de l'année, mais, malgré une accélération anticipée de la croissance de la première économie mondiale, la banque centrale a laissé inchangées ses perspectives en matière de politique monétaire pour les années à venir.

La fourchette du taux d'intervention (taux des Fed funds) a ainsi été augmentée d'un quart de point, à 1,25%-1,50%, au terme d'une réunion de politique monétaire de deux jours, la dernière de l'année, intervenue à la suite d'une série d'indicateurs macro-économiques dressant un tableau plutôt favorable de l'économie.


Il s'agit de la cinquième hausse de taux depuis le début du cycle de normalisation de la politique monétaire entamé en décembre 2015.

La Fed a dit prévoir trois hausses de taux aussi bien en 2018 et en 2019 jusqu'à ce que soit atteint un niveau de 2,8%, réaffirmant ainsi ce qu'elle avait dit en septembre.

"L'activité économique a connu un rythme d'expansion soutenu (..) les créations d'emplois ont été solides", souligne la Fed dans un communiqué.

.....................
https://investir.lesechos.fr/marches/ac ... 727497.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52575
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Banque centrale] La FED / Ben Bernanke then Janet Yelle

Message par energy_isere » 03 févr. 2018, 13:59

Etats-Unis: Janet Yellen quitte la Fed en laissant une économie en bonne forme

Par RFI Publié le 31-01-2018

Image

Aux Etats-Unis, Janet Yellen a présidé mercredi 31 janvier son dernier comité de politique monétaire. Elle quitte samedi la présidence de la banque centrale américaine (Fed) et passe le relais à Jerome Powell. Après quatre années à la tête de la Fed, Janet Yellen a réussi sa mission. Elle laisse une économie américaine en bonne forme.

Première femme à avoir dirigé la Fed, Janet Yellen a orchestré la sortie de la politique ultra accommodante de l’après-crise. Et tout cela sans provoquer de crack monétaire.

Fin 2015, Janet Yellen tranche en faveur d’une hausse de taux d’intérêt, la première depuis 2006. D’autres suivront de manière progressive, aujourd’hui le loyer de l’argent se situe entre 1,25 et 1,50%.

Janet Yellen décide, aussi, de couper le robinet à liquidités en arrêtant d’acheter des bons du Trésor et des actifs immobiliers sur les marchés. Plus de quatre mille milliards de dollars ont été injectés dans les circuits financiers.

Et au terme de son mandat, Janet Yellen a donc rempli le double objectif de la Fed : viser le plein emploi et la stabilité des prix. En dehors de l’inflation, tous les voyants sont au vert pour les Etats-Unis, le taux de chômage est stable autour de 4% et la croissance est repartie.

Mais avant de partir, Janet Yellen laisse un message d'avertissement. Sans citer directement la réforme fiscale de Donald Trump, elle s'est déclarée, devant le Congrès, très inquiète des perspectives d'alourdissement de la dette américaine.
http://www.rfi.fr/economie/20180131-eta ... ome-powell

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52575
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Banque centrale] La FED / Ben Bernanke then Janet Yelle

Message par energy_isere » 22 févr. 2018, 21:37

Quarles (Fed) prône des hausses de taux graduelles

Publié le 22/02/2018 Infos Reuters TOKYO

Le gouverneur Randal Quarles, l'une des nouvelles têtes à la Réserve fédérale américaine, a suivi jeudi la majorité de ses collègues en prônant un resserrement graduel de la politique monétaire dans un contexte d'accélération de la croissance et d'optimisme croissant des entreprises.

"J'anticipe que de nouvelles hausses graduelles du taux directeur seront appropriées à la fois pour préserver la bonne santé du marché du travail et pour stabiliser l'inflation autour de notre objectif de 2%", a-t-il dit selon le texte d'un discours devant être lu à l'Institut des Affaires monétaires internationales à Tokyo.

"L'économie américaine semble se comporter très bien et en tout cas elle est dans sa meilleure forme depuis la crise et, par bien des mesures, depuis bien avant la crise", a-t-il dit.

Les investisseurs s'attendent à une nouvelle hausse de taux dès la prochaine réunion monétaire de la Fed, les 20 et 21 mars. La banque centrale projette en tout trois resserrements cette année.

Les déclarations de Quarles soulignent le consensus général à la Fed en faveur d'une continuité de la politique monétaire sous son nouveau président Jerome Powell, qui a succédé début février à Janet Yellen.

Quarles, arrivé en octobre au conseil (Board) de la Fed, avait jusqu'ici limité son propos à la situation des banques et à la régulation financière lors de ses prises de parole.

Les fondamentaux de l'économie restent vigoureux, a-t-il relevé en notant une amélioration de la confiance des entreprises et une hausse de leurs investissements, ainsi que le renforcement du marché du travail et l'accélération de la croissance économique.

Malgré un taux de chômage à son plus bas depuis 17 ans, à 4,1%, l'inflation reste inférieure à l'objectif de 2% de la Fed. "Une déviation de quelque dixièmes de point de pourcentage par rapport à notre objectif, surtout si elle est passagère, ne m'inquiète guère", a souligné Quarles.

De plus, les baisses d'impôts de 1.500 milliards de dollars (1.225 milliards d'euros) récemment votées par le Congrès et d'autres mesures budgétaires "pourraient soutenir le dynamisme de l'économie en augmentant la demande et aussi possiblement en augmentant les capacités potentielles en encourageant l'investissement et la participation à la population active."

La faible croissance de la productivité, due en partie à la faiblesse de l'investissement, freine les perspectives de croissance à long terme et mérite d'être surveillée de près, a-t-il ajouté.
https://www.usinenouvelle.com/article/q ... es.N657324

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52575
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Banque centrale] La FED / Ben Bernanke then Janet Yelle

Message par energy_isere » 21 mars 2018, 19:49

La Fed, optimiste, relève son taux directeur comme prévu

Par Pierre-Yves Dugua le 21/03/2018 Le Figaro

Après une réunion de deux jours de son comité monétaire, présidé pour la première fois par Jay Powell, la banque centrale américaine note «que les perspectives économiques se sont renforcées au cours des mois récents».De Washington

La Réserve fédérale a relevé mercredi soir comme prévu son principal taux directeur de 0, 25%. Au terme d'une réunion de deux jours de son comité monétaire, présidé pour la première fois par Jay Powell, la banque centrale américaine note «que les perspectives économiques se sont renforcées au cours des mois récents». Les membres du comité anticipent au moins encore deux relèvements de taux cette année, mais ne vont pas encore au-delà pour le moment. Ils révisent néanmoins de 2, 5% à 2, 7% leur prévision de croissance pour 2018.

Les raisons de majorer plusieurs fois le taux des «fed funds» avant la fin de l'année ne manquent pas. D'autant que ce taux désormais fixé entre 1, 5 et 1, 75%, reste historiquement très bas. Or, dans un contexte de croissance proche de 3% et le quasi plein-emploi, avec un taux de chômage tombé à 4, 1%, on commence à observer une pénurie de main d'oeuvre dans de nombreux secteurs. En outre la relative faiblesse du dollar renchérit les coûts des importations, tandis que la politique fiscale extrêmement stimulante appliquée par les Républicains, dope l'activité. Le risque d'une accélération trop rapide de l'inflation par les coûts est donc réel.

À l'inverse d'autres forces viennent contrer le risque de surchauffe. Pour le moment l'inflation, bien qu'en hausse, reste inférieure à l'objectif de 2% que la Fed cherche vainement à atteindre depuis 2012. La croissance en ce début d'année se révèle plus faible que prévu. Les ventes de détail ont ainsi connu trois mois consécutifs de baisse durant l'hiver, en dépit de l'euphorie apparente des consommateurs. Enfin et surtout, le risque de crise de confiance déclenchée par une escalade de sanctions commerciales entre les États-Unis et ses partenaires, pèse aussi dans la balance. La prochaine réunion ordinaire du comité monétaire de la Fed est prévue le 1er mai. Si la conjoncture américaine continue de s'améliorer d'ici là, il est possible que Jay Powell et ses collègues laissent entendre que non plus deux, mais trois hausses de taux directeurs se profilent d'ici Noël.
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2018 ... -prevu.php

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6953
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Re: [Banque centrale] La FED / Ben Bernanke then Janet Yellen

Message par rico » 21 mars 2018, 21:29

L'optimisme n'a rien à faire dans cette histoire. Tout est calculé, manipulé et sous contrôle par ceux qui tirent les ficelles depuis le début.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52575
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Banque centrale] La FED / Ben Bernanke then Janet Yelle

Message par energy_isere » 02 avr. 2018, 11:40

USA: Harker (Fed) voit désormais deux autres hausses de taux en 2018

01/04/2018 New York (awp/ats/reu)

Patrick Harker, président de la Fed de Philadelphie, a dit anticiper désormais trois hausses de taux et non plus deux sur l'ensemble de 2018, au vu de la croissance économique plus vigoureuse et du soutien apporté par la réforme fiscale.

En février, il avait dit s'attendre à ce que deux hausses de taux suffisent cette année.

La Réserve fédérale (Fed) a comme attendu procédé la semaine dernière à un premier resserrement en 2018 et confirmé à cette occasion sa prévision de deux autres hausses de taux dans l'année, sans exclure d'autres tours de vis en 2019 compte tenu de la vigueur de la croissance.

"Au vu des perspectives plus fortes, je considère que deux hausses de taux supplémentaires cette année seraient appropriées", a déclaré jeudi Patrick Harker devant la New York Association for Business Economics. Il a ajouté que sa prévision était "écrite au crayon" et pouvait encore évoluer, tout en notant que "les choses se présentent bien".

Patrick Harker, qui ne vote pas cette année aux réunions du comité de politique monétaire (FOMC), a dit prévoir une croissance d'environ 2,6% cette année aux Etats-Unis, puis de 2,4% en 2019 et plus proche de 2% ensuite.

L'objectif d'inflation de 2% de la Fed sera selon lui atteint d'ici à la fin 2019.
https://www.zonebourse.com/actualite-bo ... -26264696/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52575
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Banque centrale] La FED / Ben Bernanke then Janet Yelle

Message par energy_isere » 02 mai 2018, 20:51

Etats-Unis : statu quo sur les taux (Fed)

D.M. publié le 02/05/2018

La Fed vient de publier son communiqué monétaire au terme de deux jours de réunion FOMC. Comme prévu, le comité monétaire de la banque centrale américaine laisse le taux des fonds fédéraux inchangé, dans une fourchette allant de 1,50 à 1,75%. Tous les membres du FOMC ont voté en faveur de ce statu quo. La prochaine réunion monétaire de la Réserve fédérale américaine aura lieu les 12 et 13 juin.
https://www.boursier.com/actualites/mac ... 64213.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52575
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Banque centrale] La FED / Ben Bernanke then Janet Yelle

Message par energy_isere » 10 juin 2018, 12:39

La Fed s'apprête à relever les taux pour la deuxième fois cette année

10 juin 2018

La Banque centrale américaine (Fed) s'apprête à relever une nouvelle fois ses taux d'intérêt mercredi pour accompagner la hausse des prix aux Etats-Unis et anticiper une accélération de la croissance après la relance budgétaire massive de l'administration Donald Trump.

La probabilité d'un relèvement d'un quart de point de pourcentage (0,25%) des taux d'intérêt sur les fonds fédéraux s'élève à plus de 91%, selon les contrats à terme sur les marchés. Ce sera la deuxième hausse de l'année et la septième depuis fin 2015.

Le coût de l'argent au jour le jour que les banques se facturent entre elles devrait donc se hisser dans la fourchette de 1,75% à 2% renchérissant nettement les frais des crédits à la consommation pour les Américains. Dans la foulée, le taux de base préférentiel ("prime rate"), qui sert de base aux intérêts sur les cartes de crédit ou les hypothèques, grimpera à plus de 5%.

Graduellement, comme l'a promis la Fed, la politique monétaire américaine commence donc à quitter son orientation "accommodante" pour s'approcher de la "neutralité", c'est-à-dire proche de l'inflation, sans vouloir doper ni restreindre l'activité économique. Un changement de vocabulaire qui pourrait s'immiscer dans le communiqué du Comité monétaire (FOMC) qui sera publié mercredi à 14H00 locales (18H00 GMT).

La réunion monétaire qui se tient sur deux jours à Washington se terminera par une conférence de presse mercredi du président de la Fed Jerome Powell, juste après la publication de nouvelles prévisions sur la croissance, l'inflation et le taux de chômage.

La Banque centrale américaine (Fed) s'apprête à relever une nouvelle fois ses taux d'intérêt mercredi pour accompagner la hausse des prix aux Etats-Unis et anticiper une accélération de la croissance après la relance budgétaire massive de l'administration Donald Trump.

La probabilité d'un relèvement d'un quart de point de pourcentage (0,25%) des taux d'intérêt sur les fonds fédéraux s'élève à plus de 91%, selon les contrats à terme sur les marchés. Ce sera la deuxième hausse de l'année et la septième depuis fin 2015.

Le coût de l'argent au jour le jour que les banques se facturent entre elles devrait donc se hisser dans la fourchette de 1,75% à 2% renchérissant nettement les frais des crédits à la consommation pour les Américains. Dans la foulée, le taux de base préférentiel ("prime rate"), qui sert de base aux intérêts sur les cartes de crédit ou les hypothèques, grimpera à plus de 5%.

Graduellement, comme l'a promis la Fed, la politique monétaire américaine commence donc à quitter son orientation "accommodante" pour s'approcher de la "neutralité", c'est-à-dire proche de l'inflation, sans vouloir doper ni restreindre l'activité économique. Un changement de vocabulaire qui pourrait s'immiscer dans le communiqué du Comité monétaire (FOMC) qui sera publié mercredi à 14H00 locales (18H00 GMT).

La réunion monétaire qui se tient sur deux jours à Washington se terminera par une conférence de presse mercredi du président de la Fed Jerome Powell, juste après la publication de nouvelles prévisions sur la croissance, l'inflation et le taux de chômage.
https://www.romandie.com/news/La-Fed-s- ... 926026.rom

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 52575
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Banque centrale] La FED / Ben Bernanke then Janet Yelle

Message par energy_isere » 13 juin 2018, 21:17

La Fed relève ses taux, ses prévisions de croissance et d'inflation

Washington 13 juin 2018

La Banque centrale américaine (Fed) a relevé mercredi son taux directeur pour la seconde fois de l'année et prévoit des hausses de taux supplémentaires vu le rythme "solide" de l'économie des Etats-Unis.

Elle s'est par ailleurs montrée plus optimiste dans ses prévisions de croissance et d'inflation pour 2018.

Après cette hausse d'un quart de point de pourcentage (0,25%) qui était attendue par les marchés, les taux évoluent désormais dans la fourchette de 1,75% à 2%, indique un communiqué du Comité monétaire de la Fed (FOMC).

C'est la septième hausse depuis la sortie de la politique monétaire à taux zéro fin 2015 qui avait été adoptée pour soutenir la reprise après la crise financière.

Cette décision suggère que le coût des crédits auto, immobiliers et autres emprunts accordés par les banques aux consommateurs pourrait augmenter prochainement.

Le Comité prévoit aussi deux autres resserrements supplémentaires d'ici la fin de l'année, un de plus que ce qui était projeté jusqu'ici vu le rythme d'inflation légèrement plus rapide.

Par rapport à son dernier communiqué en mai, la Fed se montre encore plus optimiste sur la qualité de la croissance qui est passée de "modérée" à "solide". Elle note que la consommation des ménages, locomotive de la première économie mondiale, s'est accélérée et que les investissements des entreprises continuent de croître "fortement".

Dans un communiqué raccourci, qui ne fait pas mention du stimulus budgétaire massif de l'administration Trump dopant l'activité, ni des tensions commerciales avec les partenaires commerciaux des Etats-Unis, la Fed prévoit une "expansion soutenue".

Alors que l'inflation a touché depuis deux mois la cible de 2% que la Fed estime bénéfique pour l'économie, la banque centrale a répété qu'elle acceptait un objectif "symétrique" d'inflation, signifiant qu'elle tolérera que les prix augmentent un peu au-dessus de ce niveau, sans appuyer brusquement sur le frein monétaire.

La banque centrale continue de qualifier sa politique monétaire comme étant "accommodante".

La Réserve fédérale table désormais sur une croissance de 2,8% en 2018, soit 0,1 point de plus que prévu en mars mais elle anticipe toujours une croissance de 2,4% pour l'an prochain. S'agissant de l'inflation, la Fed prévoit une accélération à 2,1% cette année contre 1,9% estimé en mars. Et l'inflation devrait rester à ce niveau en 2019.

La banque centrale américaine se montre également plus optimiste sur le front de l'emploi avec un taux de chômage à 3,6% cette année (-0,2 point comparé à sa précédente prévision) et à 3,5% en 2019 (-0,1%).

"Les créations d'emplois ont été importantes, en moyenne, ces derniers mois, et le taux de chômage a décliné. Des données récentes suggèrent que la croissance des dépenses des ménages se sont accrues tandis que les investissements fixes des entreprises ont continué de croître fortement", a commenté la Fed.

Sur la base de données annuelles, l'inflation et l'inflation hors énergie et produits alimentaires ont évolué autour des 2%, constate également l'institution soulignant toutefois que les attentes à plus long terme ont peu changé.
https://www.romandie.com/news/La-Fed-re ... 927316.rom

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités