Bateaux électriques

Forum dédié aux discussions sur les moyens de transport.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59199
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Bateaux électriques

Message par energy_isere » 01 mars 2017, 21:36

Le démonstrateur de navire rapide tout électrique va démarrer ses essais

Publié le 01/03/2017 lemarin.fr

La propulsion tout électrique a encore franchi un nouveau palier avec le BB Green, premier navire à passagers à effet de surface capable d’atteindre les 30 nœuds uniquement sur batteries.

Financé en grande partie sur fonds européens, ce démonstrateur de 20 mètres de long pour 6 de large doit démarrer à la mi-mars ses vrais essais en condition réelle d’exploitation dans les eaux de Stockholm, sitôt celles-ci libérées de ses glaces hivernales.

Construit dans le chantier Latitude yachts en Lettonie, il s’agit d’un navire en fibre de carbone dont la coque intègre des cavités d’air réduisant d’autant sa traînée au fur et à mesure que sa vitesse augmente selon le principe de l’air supported vessel. C’est la première fois qu’un monocoque applique l’effet de surface qui, jusqu’ici, s’était cantonné à des catamarans dotés de jupe emprisonnant l’air insufflé pour alléger le poids du navire.

L’autre grande première est son mode de propulsion tout électrique assurée par deux packs de batteries Lithium-Titanate et deux propulseurs IPS de Volvo Penta. Résultat, une heure de navigation suivi de 20 minutes de recharge et une vitesse trois à quatre fois plus rapide que les actuelles vedettes électriques. Ce type de navire vise en premier lieu le marché des navires à passagers exploités dans les réseaux maritimes urbains et les liaisons courtes en mer comme sur les lacs intérieurs.

Image
Architecte italien, chantier letton, développeurs suédois, norvégiens, suisses et néerlandais, le « BB Green » est un condensé de la recherche navale européenne déjà testé en novembre 2016, mais qui démarrera ses vrais essais en mars. (Photo : DR)
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... ctrique-va

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59199
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Bateaux électriques

Message par energy_isere » 03 avr. 2017, 20:06

Energy Observer : le Solar Impulse des mers va démarrer son tour du monde

Par Philippe Passebon publié le 03/04/2017 à 09h40

Le 14 avril prochain, Energy Observer, le premier navire fonctionnant exclusivement à partir d'énergies renouvelables et couplant un système de stockage par hydrogène sera mis à l’eau à Saint-Malo, son port d’attache, pour entamer son tour du monde de 6 ans.

Image

Depuis 2015, ce sont près de soixante personnes qui se sont attelées à reconditionner un catamaran de légende en un véritable condensé d’innovations. Le 14 avril à 12h30, après une semaine d’exposition au grand public, Energy Observer touchera enfin la mer.

L'équipe de l'Energy Observer a prévu 12 escales en France cette année qui le mèneront jusqu'à Monaco et lui permettra d'éprouver son modèle énergétique avant d'aborder son tour du monde. Puis jusqu'en 2022, le navire fera 101 escales.

Le bateau associe des ailes de tractions et éoliennes, des panneaux solaires et des hydrogénérateurs pour produire de l’électricité. Grâce à cela, Energy Observer est le premier navire autonome en énergie et sans émission de gaz à effet de serre ni particules fines.

Tous les détails sur les technologies dans cette infographie signée par l’équipe d’Energy Observer :

Image
https://www.industrie-techno.com/energy ... onde.48711

Avatar de l’utilisateur
sherpa421
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2482
Inscription : 28 mars 2012, 16:22

Re: Bateaux électriques

Message par sherpa421 » 04 avr. 2017, 12:04

Energy Observer est le premier navire autonome en énergie et sans émission de gaz à effet de serre ni particules fines.
Il y avait déjà eu ça : https://fr.wikipedia.org/wiki/PlanetSolar
La guerre tue.
Moi, j'aime pas le foot.

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13628
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: Bateaux électriques

Message par GillesH38 » 04 avr. 2017, 13:16

c'est quand meme a priori plus facile de déplacer un objet qui flotte que de maintenir en l'air un objet plus lourd que lui...
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Troti
Brut léger
Brut léger
Messages : 404
Inscription : 09 juin 2009, 18:17
Localisation : Comme beaucoup d'autres, dans le Y

Re: Bateaux électriques

Message par Troti » 04 avr. 2017, 14:59

Les voiliers sont des bateaux solaires aussi. Ca marche rudement bien depuis quelques années ... Rajouter des éoliennes + batteries, ok pour le confort en croisière, mais pour assurer la propulsion, ce n'est pas la révolution non plus. Il n'y a que pour les manoeuvres au port que ça me semble intéressant en remplacement du petit thermique(même si en méditerranée/adriatique l'été, même par vent bien régulier, il y a un paquet de voiliers exclusivement au moteur).
Comment fait-on pour que les ravioles ne collent pas?

Pura Vida
Condensat
Condensat
Messages : 552
Inscription : 21 mars 2006, 21:38

Re: Bateaux électriques

Message par Pura Vida » 05 avr. 2017, 20:21

Très bien ! @ Énergie Isère du 3 avril, dans -bateaux électrique- Je n'ai pas eu l'idée de rechercher dans : bateaux électriques ne sachant pas qu'il y avait cette rubrique et je ne viens pas souvent sur Oléocène pour tout ratisser. Comme je le disais, ça m'aurait étonné qu'ici, personne n'ait suivi cette actualité-là.
Pour le moment, le bilan de l'hydrogène comme vecteur d'énergie est encore négatif, surtout à cause de la distribution et reste, pour des raisons variées mais pas absolues, un domaine encore en gestation et soumis à l'expérimental. Mais le pétrole, gaz et Cie sont encore omniprésents... À moins, dis-je, que "quelque chose" relevant de l'énergie donne rapidement satisfaction en tous domaines, mais c'est une vue de l'esprit.
Il n'empêche que - nous en connaissons toujours moins que ce qu'il y a à connaître -, il en sera toujours ainsi et les financements hypothèquent systématiquement les recherches, même les meilleures.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59199
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Bateaux électriques

Message par energy_isere » 07 avr. 2017, 18:49

Le catamaran Energy Observer s'expose à Saint-Malo avant son tour du monde

07 Avril 2017

Jusqu'au vendredi 14 avril, date de sa mise à l'eau, Energy Observer, le premier navire autonome en énergie, propulsé à l'hydrogène et aux énergies renouvelables, est présenté au public à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) après sa préparation en atelier.

Image
..............

Mais la plus grande innovation à bord c'est de produire de l'hydrogène à partir de ces différentes énergies renouvelables. Une fois stockée, cet hydrogène pourra assurer l'autonomie en eau et en énergie du navire quand le vent et le soleil ne seront pas au rendez-vous. L'hydrogène sera obtenu par électrolyse à partir de l'eau de mer.
..............
http://france3-regions.francetvinfo.fr/ ... 29887.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59199
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Bateaux électriques

Message par energy_isere » 14 avr. 2017, 20:53

Mise à l' eau

Image
Après deux ans de chantier et trois de développement dans les laboratoires du centre de recherche CEA-Liten, le catamaran expérimental Energy Observer a été mis à l’eau vendredi 14 avril à Saint-Malo.
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... r-mis-leau

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59199
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Bateaux électriques

Message par energy_isere » 26 juin 2017, 19:53

Le catamaran écologique « Energy Observer » a pris la mer

Publié le 26/06/2017 lemarin.fr

Après trois sorties de vérification à la journée, le catamaran Energy Observer, conçu comme un laboratoire de la propulsion à énergie renouvelable, a quitté Saint-Malo ce lundi 26 juin pour prendre la direction de Paris, sa première escale officielle. Il y sera baptisé en présence de son parrain, le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot, le 5 juillet.

Auparavant, après Cherbourg lundi soir, il doit arriver au Havre ce mardi, avant de remonter la Seine.

Et c’est par temps couvert, lundi 26 juin à 8 h 40, que le navire a quitté les écluses de Saint-Malo, soit des conditions idéales pour tester la chaîne de propulsion, des panneaux solaires aux éoliennes en passant par le stockage d’hydrogène permettant d’alimenter une pile à combustible après électrolyse et donc de pallier à l’intermittence énergétique.

L’aile de traction de 50 m2 qui complètera le dispositif devrait être testée au mois d’août. « Nous mettons en place un routage météo un peu particulier, prenant en compte les niveaux d’énergie à bord à l’instant T, le vent mais aussi la nébulosité ou les courants », a expliqué Victorien Erussard, capitaine du bateau en présentant ses objectifs de « smart grid flottant ».

L'Energy Observer avait été mis à l'eau à Saint-Malo le 14 avril. L’objectif est ensuite de mener un tour du monde de six ans via la Méditerranée en 2018, l’Europe du nord en 2019 et les Amériques en 2020.

Image
Le catamaran « Energy Observer », conçu comme un laboratoire de la propulsion à énergie renouvelable, a quitté Saint-Malo lundi 26 juin pour prendre la direction de Paris, sa première escale officielle. (Photo : Haude-Marie Thomas)
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... ris-la-mer

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59199
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Bateaux électriques

Message par energy_isere » 06 juil. 2017, 20:52

Il est en visite à Paris !

Image
Arrivé mardi à Paris, l’« Energy Observer » restera amarré jusqu’au 16 juillet au port du Gros Caillou, près du pont de l’Alma. - Elsa Dicharry pour « Les Echos »
Le catamaran sans voile ni moteur navigant grâce aux énergies renouvelables et à l’hydrogène sera amarré jusqu’au 16 juillet au port du Gros Caillou. Il quittera ensuite la capitale pour une expédition en France puis autour du monde.
avec 2mn39s de vidéo : https://www.lesechos.fr/industrie-servi ... 100443.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59199
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Bateaux électriques

Message par energy_isere » 25 août 2017, 21:26

Energy Observer: des perspectives "assez incroyables" pour la filière hydrogène (Philippe)

AFP le 25/08/2017

Image
A bord du catamaran Energy Observer le 25 août 2017 à Dinard (de G à D): le skipper Victorien Erussard, le ministre de la transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, Florence Lambert Directrice Générale du CEA, le premier ministre Édouard Philippe et Didier Bouix, ingénieur au CEA ( AFP / CHARLY TRIBALLEAU )

Energy Observer, premier bateau capable de produire son propre hydrogène à partir de l'eau de mer et des énergies renouvelables, ouvre des perspectives "assez incroyables" pour la filière, a déclaré vendredi le Premier ministre Edouard Philippe à Dinard (Ille-et-Vilaine).

Après avoir navigué dans la baie de Saint-Malo à bord du catamaran expérimental accompagné de Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, Édouard Philippe a salué, lors d'un point presse organisé dans le port de plaisance de Dinard, "un bateau incroyablement innovant (...) qui inspire".

"C'était une très bonne façon de découvrir les perspectives assez incroyables de la filière hydrogène. On voit le potentiel considérable qu'il peut y avoir en matière de (...) transformation des transports et d'utilisation des sources d'énergie", a-t-il souligné, ajoutant que "la question est la façon dont on le produit".

Image
Energy Observer, navire autonome ( AFP / Sabrina BLANCHARD, Simon MALFATTO )

L'hydrogène contient jusqu'à trois fois plus d'énergie par unité de masse que le gazole et 2,5 fois plus que le gaz naturel. De plus, sa combustion ne rejette ni CO2 ni particules fines, mais il est aujourd'hui produit à 96% à partir d'énergies fossiles. L'objectif d'Energy Observer est de montrer qu'il peut être produit à partir d'énergies renouvelables, solaire et éolienne.

Outre 130 m2 de panneaux photovoltaïques, le bateau intègre deux éoliennes à axe vertical, une aile de traction ainsi qu'une pile à combustible pour produire de l'électricité à partir de l'hydrogène stocké.

"Pour l'instant, on est à un point zéro, l'idée c'est de développer la filière. Avec l'hydrogène, on va notamment résoudre cette difficulté de l'intermittence des énergies renouvelables, parce qu'on peut le stocker durablement", a déclaré Nicolas Hulot.

- "Franchir la marche industrielle" -

"On peut répondre à la mobilité durable, a-t-il ajouté. Les Allemands vont bientôt inaugurer des lignes de chemin de fer avec des piles à hydrogène (...) Il faut avoir foi dans cette transition (...) et faire en sorte d'accompagner ces filières jusqu'au développement industriel."

..........................
..........................
http://www.boursorama.com/actualites/en ... 9327e62a8d

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59199
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Bateaux électriques

Message par energy_isere » 20 nov. 2017, 18:06

Siemens équipe le premier car-ferry électrique de Finlande

Xavier Boivinet le 20/11/2017

Dans l’archipel de Turku, la liaison entre les villes de Pargas et Nagu s’effectue à bord d’un bateau alimenté à l’électricité. Baptisé Elektra, il est opéré par la compagnie FinFerries depuis cet été. La technologie hybride développée par Siemens permet tout de même un recours à des moteurs diesel en cas de coupure électrique...ou de mer gelée.

Image
Avec ses 90 mètres de long et 16 mètres de large, Elektra peut accueillir 90 véhicules.
© Xavier Boivinet


En 2015, la Norvège ouvrait la voie des ferries électriques avec l’inauguration du MF Ampere. C’est maintenant au tour de la Finlande. Le 16 juin dernier, l’Elektra transportait ses premières voitures entre les villes de Pargas et Nagu, dans l’archipel de Turku. Contrairement au Sterna, qui sillonne la même route grâce à des moteurs diesel depuis 1992, Elektra a opté pour l’électricité. Construit dans les chantiers navals Crist, en Pologne, il est équipé d’une technologie hybride développée par Siemens. Hybride car si les 2 x 900 kW de propulsion sont la plupart du temps alimentés par des batteries, ils peuvent aussi l’être par des moteurs diesel en cas d’urgence.

La Finlande compte 44 itinéraires dont la traversée se fait en ferry. Au Sud-Ouest du pays, l’archipel de Turku en compte près de la moitié. Que ce soit pour traverser des lacs ou des bras de mer, ce mode de locomotion gratuit fonctionne 24h/24 et 7j/7. Chaque année 5 millions de véhicules et 10 millions de passagers les utilisent. L’entreprise publique FinFerries opère 84 navires pour effectuer ces allers-retours sur des distances allant de 169 mètres à 9,5 km. Certains sont tractés par des câbles. D’autres utilisent des moteurs diesel. Elektra est le premier à fonctionner à l'électricité.

1 MWh stockés dans des batteries


Au niveau des deux embarcadères, les batteries se chargent pendant quelques minutes, le temps que les voitures débarquent et embarquent. Cinq minutes pour un rechargement partiel, suffisant pour parcourir les 1,6 km qui séparent le navire de l’autre berge. « Chargées au maximum, les 1MWh permettraient de parcourir environ 9 km », précise Mats Rosin, directeur général de FinFerries. Mais les batteries ne sont pas conçues pour un tel fonctionnement. « Elles sont très sensibles, confie Kaj Jansson, chef de projet chez FinFerries. Il ne faut pas trop les charger ou les décharger. De plus, elles ont été dimensionnées pour fournir une puissance particulière. Si vous leur en demandez trop, vous les endommagez. » D’où l’importance d’un suivi précis de leur utilisation et de leurs cycles de charge/décharge pour atteindre la durée de vie de dix ans estimée par Siemens.

Au bord du ponton, une tourelle de plusieurs mètres de haut assure la recharge. A chaque arrivée du navire, un système descend automatiquement à la verticale et se branche à l’endroit prévu. Une opération qui nécessite que le bateau soit tout à fait stable. Les accroches classiques à l’avant du ponton sont complétées par une ventouse qui se pose sur le flanc du navire pour le maintenir.

Des moteurs diesel réduits au silence

« D’habitude, lorsqu'on entre dans la salle des machines d’un bateau propulsé au diesel, il faut mettre des protections pour les oreilles, s’amuse Kaj Jansson. Mais pas ici. » Quand on y descend, les trois moteurs diesels sont bien là, flambant neufs, mais à l’arrêt. Ils sont mis en route uniquement lorsque des coupures de courant surviennent. En octobre dernier par exemple, des vents violents ont entraîné la chute d’un arbre sur une ligne électrique. Un black-out a rendu impossible la recharge des batteries le temps de la réparation. « Nous devons être capables d’assurer le service en permanence car des gens vivent sur ces îles, relève M. Jansson. Les secours doivent y avoir accès en cas d’urgence. »

De plus, même si les deux derniers hivers ont été doux selon Mikko Jukakoski, directeur technique de FinFerries, la température ambiante peut descendre jusqu’à -30°C et varier fortement du jour au lendemain en fonction de la direction du vent. « Elle peut passer de -20°C à +8°C en 24h », affirme-t-il. Dans ces conditions, il arrive donc que la mer gèle entre les îles, notamment près des côtes, rendant difficile les manœuvres d’approche. Les moteurs diesel offrent la puissance nécessaire dans ces cas-là.

Si Elektra fait ses preuves, les anciens modèles fonctionnant au diesel seront-ils convertis ? « En principe, c’est possible », affirme Odd Moen, directeur commercial des solutions marines chez Siemens. De son côté, le directeur général de FinFerries assure y réfléchir pour le faire au moment où les moteurs diesel actuels devront être remplacés.
https://www.industrie-techno.com/siemen ... ande.51772

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59199
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Bateaux électriques

Message par energy_isere » 27 nov. 2017, 20:05

Un premier navire de charge fluvial tout électrique pour la Chine

Publié le 27/11/2017 lemarin.fr

Le chantier naval Guangzhou Shipyard International membre du groupe étatique China State Shipbuilding Corporation (CSSC) a mis à l’eau le premier navire de charge fluvial chinois fonctionnant uniquement sur batterie.

Image
Le navire opérationnel début 2018 disposera d’une autonomie de 80 km avec 26 tonnes de batteries embarquées. (Photo : DR)
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... rique-pour

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59199
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Bateaux électriques

Message par energy_isere » 07 déc. 2017, 16:58

ça doit étre celui du post au dessus.
Chine : un gigantesque navire électrique déjà sur l’eau

par Brice Louvet 7 décembre 2017

Le premier navire électrique de 2 000 tonnes métriques était inauguré le 12 novembre dernier dans la ville méridionale de Guangzhou, en Chine. Avec une capacité de batterie de 2 400 kWh, le bâtiment n’émet aucun gaz nocif.

La structure longue de 70,5 mètres et large de 14 mètres, construite par Guangzhou Shipyard International Company Ltd, est ici alimentée par une batterie au lithium et un super-condensateur. Il peut parcourir jusqu’à 80 kilomètres après une recharge de deux heures, soit l’intervalle de temps nécessaire pour décharger la cargaison du navire lorsqu’il est amarré. Le cargo en acier sera notamment utilisé pour le transport du charbon et naviguera principalement sur la rivière des Perles.

« Comme le navire est entièrement électrique, il ne présente aucune menace pour l’environnement », se félicite Huang Jialin, directeur général de la société Hangzhou Modern Ship Design & Research Co, l’entreprise qui a conçu le navire. « La technologie sera bientôt utilisée pour le transport de passagers ».

Si ce navire témoigne une fois de plus de la volonté des autorités chinoises de faire évoluer peu à peu sa relation avec les combustibles fossiles, ses cargaisons, elles, montrent que nous sommes encore loin d’un changement complet. Ironie du sort, ce premier navire de transport tout-électrique du monde est utilisé pour déplacer du charbon. Ainsi, bien qu’il ne produise pas d’émissions nocives à lui seul, le cargo contribue encore, en quelque sorte, à la production et à la propagation des émissions de gaz qui accélère le réchauffement climatique.

Voyons tout de même le verre à moitié plein. La Chine, déjà leader mondial sur le marché des véhicules électriques, s’appuie donc aujourd’hui sur les batteries pour alimenter le transport de marchandises. Et c’est une très bonne nouvelle. Le fret est en effet très polluant, car la plupart des cargos utilisent actuellement du fioul lourd à haute teneur en soufre. Un seul grand cargo peut produire l’équivalent en émissions de millions de voitures.
http://sciencepost.fr/2017/12/chine-gig ... deja-leau/

Un paradoxe Chinois .......

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8790
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Bateaux électriques

Message par Remundo » 07 déc. 2017, 19:14

Energy Observer: des perspectives "assez incroyables" pour la filière hydrogène (Philippe)

AFP le 25/08/2017

Image
A bord du catamaran Energy Observer le 25 août 2017 à Dinard (de G à D): le skipper Victorien Erussard, le ministre de la transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, Florence Lambert Directrice Générale du CEA, le premier ministre Édouard Philippe et Didier Bouix, ingénieur au CEA ( AFP / CHARLY TRIBALLEAU )

Energy Observer, premier bateau capable de produire son propre hydrogène à partir de l'eau de mer et des énergies renouvelables, ouvre des perspectives "assez incroyables" pour la filière, a déclaré vendredi le Premier ministre Edouard Philippe à Dinard (Ille-et-Vilaine).
A-t-on expliqué à ces crétins que le rendement global PAC est 3 fois moins bon et bien plus complexe que de stocker l'énergie renouvelable dans accus Lithium ? viewtopic.php?f=50&t=7270&p=207701&hilit=Bossel#p207701

Comme le fait pertinemment le bateau Siemens cité dans ce topic.

Répondre