L' emploi secteur éolien en France

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59091
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: L' emploi secteur éolien en France

Message par energy_isere » 23 févr. 2017, 16:56

Eolien : LM Wind Power lance la construction de son usine à Cherbourg

Publié le 23/02/2017

Le fabricant danois de pales d'éoliennes LM Wind Power,un des leaders mondiaux du secteur, a annoncé le 23 février le début de la construction de sa quinzième usine à Cherbourg. Le chantier, qui représente un investissement d'environ 50 millions d'euros, débutera en mars pour un démarrage de la production à l'été 2018. Cette usine devrait employer à terme 550 personnes.

Image
L'usine LM Wind au Danemark. Celle de Cherbourg, dont la construction va démarrer en mars, sera la quinzième du groupe. (Crédit: LM Wind Power)
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... -son-usine

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59091
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: L' emploi secteur éolien en France

Message par energy_isere » 24 févr. 2017, 13:06

plus d'info sur la news au dessus.
Cherbourg aura son usine de pales d’éoliennes avec LM Wind Power

CLAIRE GARNIER Usine Nouvelle le 24/02/2017

LM Wind Power, le fabricant danois de pales d’éoliennes, annonce son implantation sur le port de Cherbourg (Manche). Il va y fabriquer les pales les plus longues du marché, soit 88,4 mètres. L’industriel qui entend faire de Cherbourg un hub européen ne se limitera pas aux parcs offshores français. L’usine devrait employer à terme 550 salariés.

Dans un communiqué daté du 23 février, le fabricant danois de pales d’éoliennes LM Wind Power a confirmé son implantation à Cherbourg (Manche). L'usine sera construite sur un site aménagé par Ports Normands Associés (PNA), autorité portuaire qui regroupe notamment la région Normandie et le département de la Manche. Le chantier de construction débutera en mars 2017 et le démarrage de la production est prévu pour juin 2018. A terme, l’usine devrait employer 550 salariés, selon l’industriel.

L’usine doit produire les pales des trois parcs éoliens offshores pilotés par EDF de Saint-Nazaire (480 MW), Fécamp (498 MW) et Courseulles-sur-Mer (450 MW). Pour le premier, le recours a été rejeté, pour les deux autres, ils sont en cours d’examen par la Cour administrative d’appel de Nantes. Mais le constructeur danois n’entend pas se limiter au marché français. Il entend faire de Cherbourg son hub pour "les marchés européens en croissance". Il précise que sa décision a été facilitée[…abonnés]
http://www.usinenouvelle.com/article/ch ... er.N506419

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59091
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: L' emploi secteur éolien en France

Message par energy_isere » 23 mars 2017, 19:11

suite du post au dessus.
LM Wind Power/General Electric investit 100 millions d’euros à Cherbourg

CLAIRE GARNIER Usine Nouvelle le 23/03/2017

Jeudi 23 mars, le fabricant danois de pales d’éoliennes LM Wind Power et General Electric posent à Cherbourg (Manche) la première pierre d’une usine de pales d’éoliennes pour le marché de l’éolien en mer. Un investissement industriel de 100 millions d’euros. L’usine devrait employer 550 salariés lorsqu’elle tournera à pleine capacité. Les pales seront destinées aux parcs éoliens français et aux marchés à l’exportation.

Image

Jeudi 23 mars, le fabricant danois de pales d’éoliennes LM Wind Power et le groupe américain General Electric posent à Cherbourg la première pierre d’une usine de pales d’éoliennes destinées au marché de l’éolien en mer. "Cette usine représente un investissement industriel total de 100 millions d’euros, a confié à l’Usine Nouvelle Alexis Crama, vice-président offshore de LM Wind Power. Cela comprend la construction de l’usine, l’équipement industriel de celle-ci et son lancement. Cela ne comprend pas les investissements publics réalisés sur le port de Cherbourg." L’usine devrait employer 550 salariés lorsqu’elle tournera à pleine capacité. La création d’emplois sera étroitement liée au marché et au devenir des projets en cours, a précisé Alexis Crama à l’Usine nouvelle.

L’usine de Cherbourg doit produire les pales des trois parcs éoliens en mer pilotés par EDF de Saint-Nazaire (80 éoliennes, 480 MW), Fécamp (83 éoliennes, 498[…abonnés]
http://www.usinenouvelle.com/article/lm ... rg.N518484

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59091
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: L' emploi secteur éolien en France

Message par energy_isere » 10 avr. 2017, 19:22

Les projets éoliens d’Adwen au Havre toujours d’actualité

CLAIRE GARNIER Usine Nouvelle le 10/04/2017

Adwen (groupe Siemens Gamesa Renewable Energy) a déposé deux demandes de permis de construire et une demande d’autorisation d’exploitation pour une usine d’assemblage de nacelles et une usine de fabrication de pales au Havre (Seine-Maritime). Ces usines doivent équiper les trois champs offshore français de Dieppe/Le Tréport, Yeu/Noirmoutier et Saint Brieuc (total 1,5 GW). Le chiffre de 750 emplois annoncé en 2015 est "un minimum" a confié Adwen à l’Usine Nouvelle. Quant au cluster industriel annoncé en 2015 pour la fabrication des composants clé (génératrices, roulements et boîtes de vitesse) il est toujours d’actualité, selon Adwen.

Image
Adwen Prototype AD8-180 Tower installation.

Les usines du Havre (Seine-Maritime) dédiées à l’éolien offshore ont pris un an de retard par rapport à ce qui avait été annoncé en 2015 ; elles ne semblent cependant pas remises en cause par le rachat par Siemens de Gamesa qui détient Adwen, co-entreprise d’Areva-Gamesa dédiée à l’éolien offshore. Adwen a déposé le 21 mars 2017 auprès de la mairie du Havre deux demandes de permis de construire ; l’une pour une usine d’assemblage de nacelles et l’autre pour une usine de fabrication de pales d’éoliennes. En parallèle, Adwen a déposé à la préfecture une demande d’autorisation d’exploitation pour ces deux usines qui doivent être construites sur les quais Joannes Couvert et Hermann du Pasquier sur un terrain de 23 hectares exploité par le Grand port maritime du Havre.

"Notre projet n’a jamais été abandonné, contrairement à tout ce qui a pu être dit sur le sujet ; nous maintenons notre projet de deux usines sur un même site, à la différence de ce que nous avons fait en[…abonnés]
http://www.usinenouvelle.com/article/le ... te.N525224

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59091
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: L' emploi secteur éolien en France

Message par energy_isere » 07 juin 2017, 20:17

STX France lance un concept de sous-station électrique modulable

Publié le 07/06/2017 lemarin.fr

SeeOs, c’est le nom du nouveau concept de sous-station électrique modulable destinée aux parcs éoliens présenté à Londres par STX France, dans le cadre du salon de l’éolien offshore Ewea.

Image
Les bureaux d’étude de STX France ont développé un concept de sous-station électrique modulable pour coller aux besoins du marché, toujours en demande de flexibilité et rationalisation des coûts. (Photo Véronique Couzinou)
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... electrique

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59091
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: L' emploi secteur éolien en France

Message par energy_isere » 24 juil. 2017, 14:59

Nexans: un contrat de 100 millions d'euros de câbles pour raccorder des parcs éoliens offshore

AFP parue le 17 juill. 2017

Le groupe français Nexans a annoncé lundi avoir décroché un contrat de près de 100 millions d'euros auprès du gestionnaire de réseau néerlandais TenneT pour installer des câbles reliant des parcs éoliens en mer du Nord à la terre ferme.


Nexans va fournir et installer deux câbles longs chacun de 90 km pour transporter l'électricité produite par des parcs éoliens situés en mer du Nord jusqu'à Emden (nord de l'Allemagne), à la frontière avec les Pays-Bas, selon un communiqué. La pose d'un troisième câble, à fibre optique, est prévue pour le transfert des données.

Pour protéger la zone écologique fragile de la mer des Wadden ainsi que la faune et la flore de l'île de Norderney, un forage horizontal est prévu afin de faire passer les câbles sous cette île, a précisé Nexans. Ce projet est "le plus important" à ce jour pour Nexans en Allemagne et il devrait s'étaler de 2020 à 2023, selon le communiqué.
http://www.connaissancedesenergies.org/ ... ore-170717

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8474
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: L' emploi secteur éolien en France

Message par kercoz » 07 sept. 2017, 20:43

Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59091
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: L' emploi secteur éolien en France

Message par energy_isere » 29 janv. 2018, 19:02

du job pour la France :
La sous-station d’Arkona transférée en forme de radoub à Saint-Nazaire

Publié le 29/01/2018 lemarin.fr

C’est un énorme colis industriel de 4 000 tonnes qui a quitté le chantier naval STX France le lundi 29 janvier pour rejoindre à quelques centaines de mètres la forme 1 du bassin de Penhoët, en passant par la forme-écluse Joubert.

La P34 est destinée au champ éolien d’Arkona en Allemagne (385 mégawatts), pour lequel l’énergéticien allemand E.On et le groupe pétrolier norvégien Statoil sont associés, avec leur partenaire 50Hertz. Il s’agit de la plus grosse sous-station offshore à courant alternatif (HVAC) au monde livrée en un seul colis.

Le spectacle était étonnant dans l’estuaire de la Loire, ce lundi après-midi : quelques curieux, plus habitués au passage de paquebots, se demandaient quelle était cette boîte géante, dotée d’une plateforme pour hélicoptères. Les pilotes de la Loire Bertrand Morio et Ludovic Madec étaient aux commandes pour diriger, avec l’aide de trois remorqueurs, la Boabarge 43 sur laquelle la sous-station a été assemblée.

Pour STX, il s’agit d’un contrat clé en main comprenant les études, la fabrication du topside et du jacket, l’installation en mer ce printemps et une année de maintenance. Le chantier s’est associé à Schneider Electric et ABB pour le package électrique et les transformateurs, et Seaway heavy lifting pour le transport et l’installation. La sous-station électrique et son jacket de 1 000 tonnes partiront début mars en mer Baltique.

Image
Le lundi 29 janvier, entre 14 h et 17 h, le topside de 4 000 tonnes construit par STX France a été transféré en forme de radoub pour la fin de son armement. (Photo : Véronique Couzinou)
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... -de-radoub

En attendant encore longtemps pour de tels équippement à destination de parcs éoliens franchouillards. :-o

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59091
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: L' emploi secteur éolien en France

Message par energy_isere » 02 mars 2018, 21:14

Bravo à eux !
STX livre la sous-station électrique du champ Arkona

Publié le 01/03/2018 lemarin.fr

Avec ses 4 000 tonnes, 50 mètres de long, 35 mètres de haut et 15 mètres de large, c’est la plus grosse sous-station de courant alternatif jamais construite.

Image

Livrée ce 1er mars 2018, la sous-station électrique d’Arkona a été construite en 18 mois. Pour STX et ses partenaires, il s’agit d’un contrat EPCI (clé en main), construction et installation. (Photo : Véronique Couzinou)
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... amp-arkona

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 5192
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: L' emploi secteur éolien en France

Message par Raminagrobis » 05 mars 2018, 11:54

lien STX Saint-Nazaire fournira les sous-stations électriques pour les trois parcs offshore d'EDF en france : Guérande, Fécamp et Courseulles
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59091
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: L' emploi secteur éolien en France

Message par energy_isere » 26 avr. 2018, 20:23

Le français Ideol va développer une ferme éolienne flottante au Japon

Publié le 26/04/2018 lemarin.fr

Dans un communiqué publié le jeudi 26 avril 2018, l’opérateur d’éolien flottant Idéol annonce avoir signé, le mercredi 14 mars, un accord avec Acacia renewables visant à développer « la première ferme éolienne flottante » au Japon.

Image

Ideol a déjà travaillé sur l‘éolienne flottante Floatgen au large du Croisic. (Photo : Floatgen)
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... ottante-au

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59091
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: L' emploi secteur éolien en France

Message par energy_isere » 28 avr. 2018, 13:41

Le projet d'usines d'éoliennes au Havre en suspens

AFP parue le 27 avr. 2018

Le projet de construction, par Siemens-Gamesa, de deux usines de pièces d'éoliennes offshore avec 750 emplois à la clé au Havre est menacé, a-t-on appris vendredi de sources concordantes. "Clairement il n'est pas exclu que le projet soit complètement annulé si la renégociation des tarifs de rachat entre le gouvernement et les industriels "n'aboutit pas", a indiqué à l'AFP Cédric Turnaco directeur de la communication de Siemens Gamesa en France.

Le gouvernement a annoncé mi avril qu'il allait renégocier les tarifs de rachat de l'électricité produite par six parcs éoliens en projet. Les deux usines du Havre doivent fournir trois de ces parcs prévus au large de l'île d'Yeu/Noirmoutier, de Saint-Brieuc et de Dieppe-Le Tréport en Seine maritime.

Conséquence de cette renégociation, la signature du protocole de réservation de l'espace sur le port du Havre prévue au premier trimestre est "retardée" et le dépôt de permis de construire pour les deux usines que Siemens Gamesa espérait concrétiser au 1er semestre également, a précisé M. Turnaco.

Si les négociations aboutissent, il est "possible" que le projet soit "redimensionné" à la baisse. "Aujourd'hui on travaille sur le projet initial qui prévoit une usine de pale et une usine de nacelles et la création de 750 emplois mais si à l'issue des négociations le gouvernement et nos clients, Iberdrola et Engie, nous disent c'est plus possible parce qu'on veut réellement aller très très loin dans la réduction de nos tarifs, on sera obligés de regarder", ajoute M. Turnaco.

Par ailleurs la Région Normandie "ne facilite pas notre projet, surtout pour notre usine de pales", a aussi indiqué M. Turnaco. "Aujourd'hui, il semble que la collectivité veuille privilégier le site de Cherbourg et Général Electric au détriment du projet havrais", a déploré le député PCF de Sein maritime Jean-Paul Lecoq.

GE a lancé en mars 2017 la construction d'une usine de pales à Cherbourg et promis la création de 550 emplois directs.

Le projet havrais "va nécessairement connaître des évolutions à l'aune des négociations", estime le président de région Hervé Morin. "Tout est remis à plat", a ajouté le centriste. La Région "n'engagera pas des dizaines de millions au Havre si c'est pour que tout s'effondre".

"A Cherbourg, nous sommes engagés à hauteur d'une centaine de millions d'euros pour l'implantation d'une usine de fabrication de pales, a poursuivi M. Morin tout en affirmant qu'il "soutiendra également les projets industriels havrais".
https://www.connaissancedesenergies.org ... ens-180427

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59091
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: L' emploi secteur éolien en France

Message par energy_isere » 28 juin 2018, 19:04

La fabrication de pales d'éoliennes à Cherbourg débutera en janvier 2019

CLAIRE GARNIER Usine Nouvelle le 23/03/2017

General Electric (GE) a retenu l'usine LM Wind Power de Cherbourg (Manche) pour fabriquer les pales d'Haliade-X, plus puissante turbine éolienne du monde. GE avait investi 100 millions d'euros sur le site en mars 2017. La production débutera en janvier 2019, indique l'entreprise ce 28 juin.

L'usine LM Wind Power de Cherbourg (Manche) a été retenue par General Electric (GE) pour produire les pales de la plus puissante turbine éolienne du monde. Le géant américain en a fait l'annonce, jeudi 1er mars, dans un communiqué. Avec une puissance de 12 megawatts (MW), le nouveau modèle, nomé Haliade-X, produira 45% d'énergie supplémentaire par rapport aux turbines déjà sur le marché selon General Electric. Ce 28 juin, l'entreprise confirme que la production débutera en janvier 2019 avec "une centaine d'employés" au démarrage.

Image
..............
https://www.usinenouvelle.com/article/l ... 19.N518484

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 5192
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: L' emploi secteur éolien en France

Message par Raminagrobis » 12 oct. 2018, 12:24

tiens, l'activité éolienne de Vergnet, qu'on donnait pour morte, semble redémarrer.

Plusieurs commandes signées ou en négociation. Par contre ils l'ont l'air d'avoir abandonné le modèle de 1MW.
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59091
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: L' emploi secteur éolien en France

Message par energy_isere » 16 oct. 2018, 01:31

Éolien en mer: Siemens Gamesa annonce un accord sur un complexe industriel au Havre

AFP le 15 oct. 2018

Siemens Gamesa et le Grand Port Maritime du Havre (GPMH) ont conclu un accord pour développer des usines dédiées à l'éolien en mer, a annoncé le groupe dans un communiqué. "Après plusieurs mois d'incertitudes, cet accord signe une reprise effective des travaux de développement de notre projet", s'est félicité Filippo Cimitan, directeur général de Siemens Gamesa en France, dans un communiqué de presse.

"L'objectif de l'accord est de fournir un cadre pour les prochaines étapes de développement du complexe industriel Siemens Gamesa dans le port du Havre pour fabriquer des éoliennes offshore. L'accord comprend également les travaux nécessaires à la préparation de la zone portuaire à l'implantation d'usines", détaille l'entreprise dans ce communiqué mettant un terme aux incertitudes qui entouraient le projet havrais.
.........
https://www.connaissancedesenergies.org ... vre-181015

Répondre