Premiers petits avions electriques

Forum dédié aux discussions sur les moyens de transport.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60020
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Premiers petits avions electriques

Message par energy_isere » 25 août 2017, 23:39

Volocopter lève 25 millions d'euros pour développer son taxi volant

le 25/08/2017

L'avionneur allemand Volocopter lève 25 millions d'euros afin d'accélérer la production et la mise sur le marché de son taxi volant. Le multirotor 2X doit être commercialisé en 2018.

La société allemande Volocopter a annoncé début août avoir levé 25 millions d'euros, comme le relève Aeronewstv. Parmi les investisseurs : Daimler, le géant de l'automobile. Mais aussi Lukasz Gadowski, l'investisseur spécialisé dans les technologies.

Volocopter a effectué cette levée de fonds afin d'accélérer la production et la mise sur le marché de son taxi volant 2X, précise Aeronewstv. Ce multirotor électrique, décollant et atterrissant verticalement, pourra transporter deux personnes sur une vingtaine de kilomètres à 100km/h.

Image
Le Volocopter 2X doit être commercialisé en 2018.

Les premiers vols en conditions réelles doivent être effectués à Dubaï d'ici la fin de l'année. Comme le précise Aeronewstv, la commercialisation du Volocopter 2X est toujours prévue pour 2018.

http://www.usinenouvelle.com/article/vi ... nt.N579308

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60020
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Premiers petits avions electriques

Message par energy_isere » 06 sept. 2017, 13:06

Lilium, le promoteur allemand du "taxi volant", lève 90 millions de dollars

Publié le 05/09/2017 Infos Reuters FRANCFORT

La start-up allemande Lilium, qui veut développer un "taxi volant" d'une capacité de cinq passagers, a réalisé une deuxième levée de fonds d'un montant de 90 millions de dollars (76 millions d'euros) qui en fait l'un des promoteurs d'aéronefs électriques les mieux capitalisés à l'heure actuelle.

La start-up, qui n'avait pu lever que 11,4 millions de dollars l'année dernière, est l'une des plus convoitées en Europe en raison de son ambition de résoudre les problèmes de physiques particulièrement ardus soulevés par une nouvelle génération d'avions à décollage vertical et à turboréacteurs électriques.

Lilium a dit que cette nouvelle levée de fonds réalisée auprès du géant chinois de l'internet Tencent avait aussi été souscrite par LGT, le "family office" de la famille princière de Lichtenstein, le fonds européen de capital-risque Atomico et Obvious Ventures, dont l'un des co-fondateurs, Evan Williams, est aussi co-fondateur de Twitter.

La start-up allemande avait dit en avril qu'elle développait un "taxi volant" d'une capacité de cinq passagers après avoir conduit avec succès des vols tests d'un biplace capable de passer d'un mode de vol stationnaire, comme les drones, à un mode rectiligne comme n'importe quel avion classique.

Fondée en 2015 par quatre diplômés de l'Université technique de Munich (TUM), Lilium espère tester un vol occupé à l'horizon 2019 et de déployer des services de "taxi-volant" au cours de la décennie suivante, sous réserve des autorisations réglementaires nécessaires.
http://www.usinenouvelle.com/article/li ... rs.N583173

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60020
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Premiers petits avions electriques

Message par energy_isere » 10 janv. 2018, 20:09

[Vidéo] Le taxi aérien Volocopter décolle à Las Vegas… le PDG d'Intel comme premier passager

Aurélie M'Bida Usine Nouvelle le 10/01/2018

Vidéo L'Allemand Volocopter semble être sur le point de toucher son objectif du doigt. Il a fait voler son taxi volant lors de la conférence Intel du CES (Consumer Electronics Show) 2018 et annoncé qu'il avait accueilli, pour la première fois, un passager à bord.


La ville de Dubaï a été son premier terrain de jeu, mais c'est à Las Vegas aux Etats-Unis, que Volocopter a réellement démontré que "c'est possible". Aux Emirats arabes unis, le premier vol-test inhabité du multi-rotor 2X fabriqué par la société allemande Volocopter réussissait, discrètement, et sans encombre au mois de septembre dernier. Tandis que lors de la grand-messe de l'innovation high-tech et numérique, Volocopter a mis les bouchées doubles.

L'engin a effectué un vol de démonstration à l'issue de la conférence Intel, fournisseur d'une partie des systèmes de contrôle du Volocopter, pour souligner l'implication du géant des puces électroniques dans le projet. Un show sous contrôle puisque l'appareil n'a effectué qu'un court survol de la scène à moins de deux mètres du sol. Mais le CES, a surtout été l'occasion pour Volocopter d'annoncer qu'un premier vol habité du Krzanich, le PDG d'Intel.

Intel, Daimler, des poids lourds pour Volocopter

Intel a donc apporter une caution crédibilité importante pour Volocopter, notamment face à l'armée de concurrents, Uber, Airbus ou le chinois Ehang qui tous travaillent au lancement de taxis volants pour les prochaines années. Dubaï avait annoncé en septembre dernier souhaiter être la première ville à lancer un service de drones taxis d'ici environ cinq ans.

Volocopter a levé 25 millions d'euros l'été dernier avec, parmi les investisseurs, Daimler, le géant de l'automobile. Mais aussi Lukasz Gadowski, l'investisseur spécialisé dans les technologies. Son objectif est d'accélérer la production et la mise sur le marché de son taxi volant 2X. Le multirotor électrique, décolle et atterrit verticalement. Il doit pouvoir transporter deux personnes sur une vingtaine de kilomètres à 100km/h. La commercialisation du Volocopter 2X est annoncée pour cette année.
https://www.usinenouvelle.com/article/v ... er.N635813

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60020
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Premiers petits avions electriques

Message par energy_isere » 03 févr. 2018, 00:22

Airbus réussit le premier vol de son taxi volant

Image

Airbus vient d'annoncer qu'il avait réussi le premier vol de son taxi sans pilote volant à Pendleton en Oregon au Nord de la Californie. C'est en comité restreint que A3, sa filiale de la Silicon Valley, a en effet procédé au premier décollage de «Vahana », un aéronef à décollage et atterrissage verticaux (Adav) .

Le petit appareil a décollé le 31 janvier jusqu'à cinq mètres de hauteur propulsé par ses huit moteurs électriques avant de se poser en toute sécurité. A l'origine, le centre d'innovation californien d'Airbus avait planifié un premier vol avant la fin de l'année 2017 mais un "petit décalage" a été décidé selon les équipes américaines afin de garantir une sécurité totale pour ce premier test.

Un vol de 53 secondes

« Le premier vol a duré 53 secondes » selon Airbus. Le lendemain, le taxi volant autonome a effectué un second vol. « Le premier vol de Vahana démontre la capacité d'Airbus de mener des idées ambitieuses rapidement, sans compromis ni pour la qualité ni pour la sécurité qui est notre savoir-faire historique. Pour A3 cela prouve que nous pouvons mener à bien des innovations significatives avec un calendrier agressif afin de conférer un avantage pour Airbus » a réagi Rodin Lyasoff, PDG d'A3 et ancien directeur du projet Vahana.

Image

Vahana était arrivé fin novembre dans un hangar de 3000 mètres carrés de la zone aéroportuaire de la ville de Pendleton dans l'Oregon où les équipes d'A3 supportées par celles d'Airbus avait préparé l'aéronef pour son premier vol en menant une série de tests au sol notamment la mise sous tension. La surveillance des vols d'essai qui vont peu à peu prendre davantage d'ampleur tant dans l'altitude atteinte que dans la distance franchissable est réalisée depuis un semi-remorque qui a été aménagé en salle de contrôle mobile. Selon certaines sources d'autres vols d'essai seraient envisagés vers mi-février.
https://www.ladepeche.fr/article/2018/0 ... olant.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60020
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Premiers petits avions electriques

Message par energy_isere » 06 juin 2018, 18:45

Deux morts dans le crash d’un avion hybride expérimental lors d’un vol d’essai

Publié le 06/06/2018

Un avion hybride Magnus eFusion s’est écrasé le 31 mai en Hongrie lors d’un vol d’essai, ses deux occupants ont été tués. Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances du crash de l’appareil, dont l'unité de propulsion électrique a été conçue par Siemens.

Deux occupants d’un avion hybride expérimental, âgés de 42 et 61 ans, ont perdu la vie lors du crash de leur appareil, un Magnus eFusion, le 31 mai en Hongrie. L’accident s’est produit à quelques centaines de mètres de l’aéroport de Pecs-Pogany, lors d’un vol d’essai. Une enquête a été ouverte. Des témoins auraient vu l’appareil prendre feu avant de s’écraser. Un embrasement des batteries, situées dans le nez de l’appareil, fait partie des hypothèses pouvant expliquer ce crash.

Vols d'essais suspendus.

Le conglomérat allemand Siemens, concepteur des batteries et de l’unité de propulsion électrique de l’appareil, dit "travailler en collaboration avec les autorités pour déterminer les causes de l’accident". "Par mesure de précaution, nous avons décidé d'immobiliser au sol la flotte d'avions Magnus eFusion jusqu'à ce que nous connaissions la cause de ce tragique accident", ajoute l’entreprise.

Le Magnus e-Fusion est une version hybride du petit avion biplace essence Fusion 212. Il combine le moteur électrique SP55D de Siemens et un moteur diesel FlyEco. Le premier vol du modèle expérimental, véritable laboratoire volant, avait eu lieu en 2016. Magnus et Siemens ont fait voler une version de série pour la première fois le 11 avril 2018.

Siemens travaille par ailleurs avec Rolls-Royce et Airbus sur des projets d'avions électriques.
https://www.usinenouvelle.com/article/d ... ai.N703414

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8961
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Premiers petits avions electriques

Message par Remundo » 06 juin 2018, 19:05

j'ai vu l'article passer sur Automobile Propre

un incendie s'est déclaré à l'avant de l'appareil (probablement les batteries).

des témoins ont vu l'avion tomber à pic, probablement encore que l'incendie avait endommagé la commande de gouverne. Avion incontrôlable.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60020
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Premiers petits avions electriques

Message par energy_isere » 27 juin 2018, 19:53

Facebook abandonne son projet de drones géants Aquila

Pas assez compétitif

Publié le 27/06/18

Trop coûteux et moins adaptés que des solutions concurrentes, les drones Aquila de Facebook ne seront pas utilisés pour déployer un réseau Internet à même de couvrir des zones reculées. Mais Facebook reste engagé auprès d'autres acteurs de ce futur marché.

En 2016, Facebook avait pour la première fois fait voler son immense drone Aquila, lors d'un vol inaugural qui ne s'était pas si bien passé que la firme avait voulu le faire croire au départ. Ces drones solaires devaient permettre à Facebook de déployer son initiative Internet.org, pour connecter à très haut débit les zones les plus reculées du monde. Volant à 20 000 mètres d'altitude, chacun de ces drones aurait été en mesure de couvrir une zone de 150 km de diamètre. Si nous en parlons au passé, c'est parce que nous avons aujourd'hui la confirmation que le projet Aquila est abandonné.

Image
Le drone Aquila (crédit : Facebook)
............
https://www.lesnumeriques.com/drone/fac ... 75633.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60020
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Premiers petits avions electriques

Message par energy_isere » 10 août 2018, 10:59

Voici le BlackFly, un véhicule volant très étonnant !

par Yohan Demeure 9 août 2018

Cet appareil mis au point par une société canadienne est un mélange de drone, de voiture et d’hélicoptère. Son allure ne ressemble en rien aux projets existants de voiture ou taxi volants !

À l’origine du BlackFly se trouve la société Opener, qui a publié un communiqué le 12 juillet 2018 sur son site. Cette dernière affirme que l’appareil – comptant déjà de nombreuses heures de vol – se plie désormais aux réglementations de la Federal Aviation Administration (FAA) chargée des réglementations et des contrôles concernant l’aviation civile aux États-Unis. Les créateurs ont notamment évoqué une licence de pilotage et un entraînement spécifique.

Du côté de l’aspect technique, il faut savoir que le BlackFly est un appareil à décollage et atterrissage vertical (VTOL), dont les batteries lui confèrent une autonomie d’environ 60 km et une vitesse de pointe de près de 130 km/h. Équipé de 8 rotors pour prévenir l’éventuelle panne de l’un d’entre eux, le BlackFly sera tout de même doté d’un parachute qui prendra le relais en cas d’extrême danger. Son apparence se démarque des autres projets de voitures volantes avec sa capsule et ses deux ailes basculantes affichant chacune quatre hélices.

Comme le montre la vidéo visible en fin d’article, le BlackFly se pose en glissant sur le sol, qui pourrait selon les créateurs être de l’herbe, de la neige, de la glace ou encore de l’asphalte. L’appareil peut également amerrir et pèse tout de même 140 kg, et l’absence de train d’atterrissage pose tout de même la question de la durée de vie de sa structure en fibre de carbone

Image
.............
https://sciencepost.fr/2018/08/voici-le ... -etonnant/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60020
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Premiers petits avions electriques

Message par energy_isere » 04 oct. 2018, 21:37

Zunum choisit Safran pour son avion hybride-électrique

SEATTLE Reuters 04/10/2018

Le constructeur aéronautique américain Zunum, soutenu par Boeing et JetBlue Airways, a annoncé jeudi qu'il utiliserait un turbomoteur Safran pour son petit avion hybride-électrique dont l'entrée en service est prévue en 2022.

Cette start-up de la région de Seattle fait partie des compagnies qui cherchent à réduire les émissions polluantes, le bruit et les coûts de déplacement grâce à des avions électriques, ce qui stimule les investissements dans des systèmes de propulsion légers.

Siemens, Rolls-Royce et Airbus se sont associés l'an dernier pour mettre au point un système de propulsion pour avion électrique hybride, tandis que Honeywell International a développé un générateur électrique de grande capacité qui pourrait être utilisé dans l'aéronautique.

Le ZA10, l'appareil développé par Zunum, permettra de transporter jusqu'à 12 passagers sur une distance de 700 miles (1.126 km). Il sera proposé aux compagnies aériennes, aux entreprises privées et aux transporteurs régionaux à travers le monde.

Le constructeur américain a préféré l'Ardiden 3Z de Safran Helicopter Engines aux modèles proposés par General Electric, Honeywell, Pratt & Whitney et Rolls Royce.

Le développement du ZA10 coûtera moins de 300 millions de dollars (260,6 millions d'euros) contre des milliards de dollars pour un avion régional traditionnel, a déclaré à Reuters le directeur général de Zunum, Ashish Kumar.

Il a ajouté que ce nouvel avion aurait un coût d'exploitation de huit cents par mile et par siège disponible, soit 250 dollars de l'heure, ce qui est 60% à 80% moins cher qu'un appareil "conventionnel" de taille similaire.

Un prototype du moteur de Zunum devrait être testé début décembre et une version améliorée sera installée dans un avion en vue d'un vol d'essai à l'été 2019, a déclaré Ashish Kumar.

Airbus, Siemens et Rolls-Royce devraient commencer les vols d'essai de leur système en 2020.
https://www.boursorama.com/bourse/actua ... 9a36f492a5

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60020
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Premiers petits avions electriques

Message par energy_isere » 15 oct. 2018, 00:24

Limatech convertit l'aviation légère au Li-ion

MARINA ANGEL Usine Nouvelle 13/10/2018

Chercheur en électronique au CEA, Marc Béranger est aussi un passionné d’ULM. C’est en se lançant dans la construction de son propre appareil qu’il s’est tourné vers les laboratoires du CEA (Leti et Liten) pour améliorer les performances des batteries. Se pose alors la question du choix technologique. Si le lithium-ion apporte des avantages par rapport aux autres technologies du marché, notamment en termes de poids et de durée de vie, la sécurité de fonctionnement reste le talon d’Achille. Qu’à cela ne tienne. Quelques mois plus tard, un brevet sur la sécurisation et l’optimisation des accumulateurs lithium-ion est déposé et, en octobre 2016, le chercheur s’associe à Florence Robin, ingénieure en mécanique et industrialisation et Maxime Di Meglio, ingénieur en développement logiciel, pour créer Limatech. Initialement implantée à Grenoble, la société décide très vite de s’installer à Toulouse pour se rapprocher des compétences en aéronautique de l’écosystème régional. Une première batterie 14 volts très compacte est mise au point. La cible : l’aviation ultra-légère (ULM). Une chaîne d’assemblage est en cours d’installation pour lancer la production en série au premier semestre 2019. "Nous tablons sur un chiffre d’affaires de 500 000 euros dès la première année, avec une production d’une centaine de batteries par mois", précise Florence Robin, la directrice technique de la société. L’effectif de cinq salariés devrait être doublé.

Déjà soutenu par Bpifrance et Airbus Développement, Limatech compte lever 1 million d’euros pour accompagner l’industrialisation et poursuivre ses travaux de développement. Une batterie 28 volts est déjà en cours de mise au point, pour s’attaquer au marché de l’aviation légère certifiée (petits avions de tourisme, hélicoptères et aviation d’affaires). "Nous n’excluons pas de nous tourner vers l’aviation commerciale dans un délai de cinq à dix ans", confie Florence Robin.

L’innovation

Les trois fondateurs de Limatech ont mis au point une architecture mécatronique assurant la sécurisation et l’optimisation d’accumulateurs au Li-ion pour le développement de batteries répondant aux normes aéronautiques.

L’opportunité

Quelque 2 000 nouveaux ULM sont mis en service chaque année en Europe et 360 000 ULM déjà en service dans le monde ont besoin de changer de batteries en moyenne tous les trois ans.
https://www.usinenouvelle.com/editorial ... on.N751939

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60020
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Premiers petits avions electriques

Message par energy_isere » 18 oct. 2018, 20:01

Le robot taxi aérien Volocopter sera testé à Singapour en 2019

Usine Nouvelle le 18/10/2018

La société allemande Volocopter a présenté ce 18 octobre à Paris un robot taxi volant qui, après Dubaï, sera testé en milieu urbain à Singapour au second semestre 2019.

Image

C'est l'une des attractions du troisième salon Autonomy des nouvelles mobilités, qui se tient jusqu'au 20 octobre dans la grande Halle de la Villette : le robot-taxi volant de la société allemande Volocopter.

Il ne ressemble pas à la DS volante de Fantomas, représentée sur une affiche du salon... C'est un hélicoptère sans queue avec une myriade de 18 hélices disposées sur un cercle de plus de neuf mètres de diamètre. Electrique et autonome, l'appareil se veut plus sûr qu'un hélicoptère classique car il n'a pas besoin de rotor de queue pour se stabiliser. Et ses nombreuses hélices lui permettent de continuer à voler, même en cas de panne de l'une d'entre elles.

"Volocopter permet un gain de temps supérieur à 80%, cela ouvre des perspectives nouvelles totalement inédites", a déclaré Fabien Nestmann, responsable de la politique publique de la PME allemande créée en 2011 près de Karlsruhe, dans le Sud du pays, et qui emploie aujourd'hui une centaine de personnes.

Il estime qu'en volant à 100 kilomètres/heures au-dessus des bouchons, l'appareil de deux places permet de rallier la place de l'Etoile, depuis l'aéroport de Roissy, en un temps record de 25 minutes, ou de placer l'aéroport d'Orly à seulement 22 minutes de la Défense.

En mode commercial, Volocopter débuterait avec un pilote, a-t-il précisé, avant de devenir totalement autonome au fil de l'évolution de la réglementation sur le trafic aérien.

https://www.usinenouvelle.com/article/l ... 19.N757434

Avatar de l’utilisateur
Glycogène
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2361
Inscription : 05 oct. 2005, 00:06
Localisation : Grenoble

Re: Premiers petits avions electriques

Message par Glycogène » 18 oct. 2018, 20:46

energy_isere a écrit :
18 oct. 2018, 20:01
En mode commercial, Volocopter débuterait avec un pilote
Il y a des opportunité pour les pilotes femmes !
En effet, l'autonomie est augmentée avec un poids plus faible, et comme le pilote représente la moitié de la charge utile, un pilote de 50kg permet d'augmenter l'autonomie par rapport à un pilote de 80 kg. Ou alors ça permet une autonomie identique avec un passager de 110 kg au lieu de 80 kg.

vidapura
Kérogène
Kérogène
Messages : 10
Inscription : 12 oct. 2017, 22:59

Re: Premiers petits avions electriques

Message par vidapura » 22 nov. 2018, 11:31

Premier vol d'un avion à propulsion ionique
AéronautiqueSilencieux et non polluant, un appareil utilise un champ électrique pour avancer. Une première «historique», selon ses inventeurs.
Une représentation en 3D du prototype du MIT.

Une représentation en 3D du prototype du MIT. Image: MIT

(vidapura : je n'ai pas le programme pour transmettre des photos, le lien ci-dessous devrait la donner)

21.11.2018

Cela ressemble à de la science fiction mais ce n'en est plus: des scientifiques sont parvenus à faire voler un mini avion propulsé par vent ionique, une première «historique» qu'ils jugent prometteuse pour l'industrie des drones et de l'aéronautique.
Ce type de propulsion consiste à utiliser un champ électrique pour accélérer des ions (particules chargées) qui entrent en collision avec l'air, créant un «vent» qui fait avancer l'avion.

Silencieux, cet avion est paré de vertus: ses pièces mécaniques n'ont pas à être mobiles, il n'est pas équipé d'un moteur à combustion. Il ne consomme donc pas de carburant et ne produit pas d'émissions polluantes. Un bel avenir lui semble promis si les scientifiques parviennent à transformer l'essai à plus grande échelle.

Le futur de l'aviation?

Le prototype expérimental, présenté mercredi dans la revue Nature, est une sorte de drone composé d'une aile, soutenant un dispositif de propulsion filaire, couplé à une batterie haute tension qui produit du vent ionique.

L'avion, dont l'aile a une envergure de 5 mètres, pèse 2,45 kilogrammes. Il a réussi à parcourir jusqu'à 55 mètres à la vitesse de 4,8 mètres par seconde, lors d'une série de vols test réalisés en intérieur aux Etats-Unis par une équipe du MIT (Massachussets Institute of Technology).

«Il s'agit du premier vol prolongé d'un avion utilisant la propulsion électroaérodynamique», a souligné Steven Barrett, du département aéronautique du MIT. «Le futur de l'aviation ne devrait pas résider dans des choses comme les hélices et les turbines. Cela devrait plutôt ressembler à Star Trek, avec une sorte de lueur bleue et quelque chose qui plane dans les airs», a-t-il dit. (afp/nxp)

Créé: 21.11.2018, 20h35

Ci-desous le lien de la Tribune de Genève :

https://www.tdg.ch/savoirs/sciences/pre ... y/12585116

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8961
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Premiers petits avions electriques

Message par Remundo » 22 nov. 2018, 12:35

l'article commet 2 "petites" erreurs
* les moteurs ioniques ne sont pas une invention nouvelle
* les moteurs ioniques n'ont pas besoin de créer "un vent" ou "d'avoir de l'air" pour avancer : ils se contentent d'éjecter de la matière vers l'arrière, ce qui par principe d'action/réaction les propulse vers l'avant

le problème de cette technique est double et bien connu
* il faut avoir suffisamment de matière ionisée à éjecter, et surtout
* il faut avoir suffisamment d'énergie pour expulser cette matière vers l'arrière

la force de poussée résultante en Newton vaut : Dm x U où Dm est le débit massique en kg/s et U la vitesse d'éjection relative à l'aéronef, en m/s.

les moteurs ioniques sont une variante des fusées à combustion, d'un point de vue propulsif.

@+

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10463
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Premiers petits avions electriques

Message par mobar » 22 nov. 2018, 12:56

la police de Dubai teste des motorbike drones volants pour contrôler la circulation dans l'émirat
https://www.youtube.com/watch?v=Njk7ZizI4o8

:wtf:
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Répondre