Exploration spatiale dans le système solaire (hors Lune)

Envie de bavarder ? C'est ici.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Répondre
Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64281
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Futur] l' idée non réaliste et utopique de s'en sortir dans l' espace.

Message par energy_isere » 30 oct. 2018, 20:47

Glycogène a écrit :
30 oct. 2018, 20:37
tita a écrit :
30 oct. 2018, 15:14
le 24 décembre 2024, avec une vitesse relative au Soleil proche des 700'000 km/s.
Tu dois pouvoir enlever 3 ou 4 zéros...
c'est une coquille sur l' unité. à mon avis c'est des km/h.

tita
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2164
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: [Futur] l' idée non réaliste et utopique de s'en sortir dans l' espace.

Message par tita » 30 oct. 2018, 23:34

Ah oui, je me suis bien trompé, 700 000 km/h, désolé. 194 km/s.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64281
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Futur] l' idée non réaliste et utopique de s'en sortir dans l' espace.

Message par energy_isere » 02 nov. 2018, 20:46

La sonde Dawn s'est éteinte autour de la planète naine Cérès


Par Joël Ignasse le 02.11.2018

La sonde de la Nasa qui a visité l'astéroïde Vesta et la planète naine Cérès a cessé de fonctionner faute de carburant.

Le 1er novembre 2018, la Nasa a annoncé que la sonde Dawn était définitivement perdue, faute d'hydrazine, le combustible qui lui permet de maintenir son antenne orientée vers la Terre pour communiquer avec elle et l'aidait à orienter ses panneaux solaires vers le Soleil pour se recharger. La nouvelle était attendue depuis quelques mois et jusqu'au bout, l'engin a continué à photographier et à explorer la planète naine Cérès qu'elle a atteinte en 2015.
..........................
https://www.sciencesetavenir.fr/espace/ ... res_129170

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64281
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

[Futur] l' idée non réaliste et utopique de s'en sortir dans l' espace.

Message par energy_isere » 10 nov. 2018, 11:53

Ah, ils ont pas prévus de rétrograder :
Space X : la Tesla envoyée dans l'espace a dépassé Mars
Envoyé en février dernier à l'occasion de l'inauguration de la Falcon Heavy de Space X, le roadster Tesla a été repéré au-delà de l'orbite de la planète Mars.

LE 09/11/2018

Il en a fait du chemin... Le roadster Tesla, envoyé dans l'espace le 6 février dernier à l'occasion du vol inaugural de sa fusée la Falcon Heavy, a dépassé l'orbite martienne, nous indique Space X dans un tweet publié le 3 novembre.
......
https://www.rtl.fr/actu/futur/space-x-l ... 506477/amp

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64281
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Futur] l' idée non réaliste et utopique de s'en sortir dans l' espace.

Message par energy_isere » 20 nov. 2018, 00:53

La Nasa a choisi le site d'atterrissage de son prochain véhicule martien

19 nov 2018

Le prochain rover de la Nasa sur Mars, baptisé Mars 2020, atterrira dans un ancien delta asséché du nom de Jezero, a annoncé l'agence spatiale américaine lundi, en quête de traces d'une ancienne vie microbienne sur la planète rouge.

Le site choisi, après des années de débats et délibérations scientifiques, est le cratère de Jezero, qui fut un lac de 500 mètres de profondeur ouvrant sur un réseau de rivières il y a 3,5 à 3,9 milliards d'années.

Image
.......
Mars 2020 devrait coûter 2,5 milliards de dollars à la Nasa. Il sera lancé en juillet 2020, pour un atterrissage en février 2021.
........
https://actu.orange.fr/societe/high-tec ... 19eCoc.amp

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64281
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Futur] l' idée non réaliste et utopique de s'en sortir dans l' espace.

Message par energy_isere » 24 nov. 2018, 14:40

La sonde US Insight doit se poser sur Mars dans moins de 50 heures.
La mission avait décollé le 5 Mai.
NASA prepares for InSight Mars landing
by Jeff Foust — November 21, 2018
https://spacenews.com/nasa-prepares-for ... s-landing/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64281
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Futur] l' idée non réaliste et utopique de s'en sortir dans l' espace.

Message par energy_isere » 26 nov. 2018, 21:34

YAISSE! INSIGHT s'est bien posé.
Toutes les étapes de la descente sur Mars se sont déroulées parfaitement, de l'entrée dans l'atmosphère à l'ouverture du parachute, jusqu'au déploiement des pieds et à l'atterrissage. En moins de sept minutes, l'engin est passé de 19.800 km/h à 8 km/h.
https://www.google.fr/amp/s/amp.parisma ... rs-1590505

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64281
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Futur] l' idée non réaliste et utopique de s'en sortir dans l' espace.

Message par energy_isere » 26 nov. 2018, 23:23


Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64281
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Futur] l' idée non réaliste et utopique de s'en sortir dans l' espace.

Message par energy_isere » 04 déc. 2018, 21:08

Une semaine après son arrivée sur Mars, la sonde InSight bat déjà un record

04 dec 2018

Elle en produit plus qu'elle n'en demande ! La sonde InSight, qui a atterri lundi dernier sur la planète Mars, a établi un nouveau record en générant 4 588 wattheures en l'espace d'une journée, grâce à ses panneaux solaires. À titre de comparaison, la précédente sonde martienne Curiosity avait généré 2 806 Wh en 2012 et Opportunity avait produit 922 Wh en 2004. Curiosity utilisait un générateur électrique nucléaire, quand Opportunity générait son énergie grâce à 1,3 mètre carré de panneaux solaires, de fait moins performants.

Image

..................
https://www.ladepeche.fr/article/2018/1 ... ecord.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64281
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Futur] l' idée non réaliste et utopique de s'en sortir dans l' espace.

Message par energy_isere » 04 déc. 2018, 21:17

Suite de ce post du 25 Aout 2018 http://www.oleocene.org/phpBB3/viewtopi ... 8#p2271538
La sonde de la NASA est désormais en orbite autour de l’astéroïde Bennu

4 décembre 2018 Futura Sciences

La sonde spatiale OSIRIS-REx de la NASA est désormais en orbite autour de l’astéroïde Bennu, à plus de 76 millions de kilomètres de la Terre. Objectif ultime de la mission : ramener un échantillon de l’objet sur Terre.

Vous l’avez peut-être suivie en direct : la sonde OSIRIS-REx de la NASA s’est approchée avec succès de l’astéroïde Bennu, ce lundi. Si tout se déroule comme prévu, environ 60 grammes de poussière pourront alors être ramenés sur Terre pour analyses en septembre 2023. De quoi en apprendre davantage sur l’histoire de notre système solaire, et pourquoi pas sur l’apparition de la vie sur notre planète. Mais finalement, pourquoi Bennu ?

Image

Une cible privilégiée

L’astéroïde est ciblé pour plusieurs raisons. La première : sa proximité. 76 millions de kilomètres, c’est loin, mais assez proche pour envisager une mission de cinq ans environ (deux ans de voyage aller, un an en orbite, et deux ans de voyage retour). Ensuite, Bennu est une relique, une grosse pierre (500 mètres de diamètre) aussi vieille que le système solaire (4,6 milliards d’années) et quasiment inchangée depuis. Des traces de notre passé géologique pourraient alors être découvertes.

Ensuite, Bennu est également riche en carbone, la clé des molécules organiques nécessaires à la vie. Ramener un peu de poussière de l’astéroïde pourrait permettre de déterminer le rôle de cette classe d’objet dans l’apparition du vivant sur Terre. Enfin, Bennu n’est pas trop petit. Si tel avait été le cas, sa vitesse de rotation aurait empêché la sonde américaine d’atterrir.

Concernant la suite des opérations, OSIRIS-REx passera donc un an à étudier l’astéroïde. Un altimètre laser lui permettra de cartographier la surface de l’astéroïde. Des informations cruciales qui lui permettront, par exemple, de déterminer le site d’atterrissage idéal. Trois spectromètres : un visible et infrarouge, un spectromètre thermique et un spectromètre à rayons X permettront également à la sonde d’analyser la composition de l’objet.

Retour en 2023

Mais l’instrument le plus attendu reste son bras robotisé (TAGSAM), de 3,35 mètres de long. Dans quelques moins, celui-ci sera déployé une fois la sonde posée sur l’objet. Le bras d’échantillonnage entrera alors en contact avec la surface de Bennu pendant cinq secondes. Un souffle d’azote liquide permettra ensuite de libérer de la poussière. Celle-ci sera alors aspirée et capturée dans la tête de l’échantillonneur. Le tout sera finalement placé dans une capsule prévue à cet effet en attendant un retour très attendu sur Terre.
https://sciencepost.fr/2018/12/la-sonde ... ide-bennu/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64281
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Futur] l' idée non réaliste et utopique de s'en sortir dans l' espace.

Message par energy_isere » 10 déc. 2018, 19:23

Voyager 2 est entrée dans l'espace interstellaire, annonce la Nasa


Publié le 10/12/2018 Futura Sciences

Voyager 2 a rejoint sa sœur jumelle dans l'espace interstellaire ! On vous l'annonçait dès octobre et nous en avons maintenant la confirmation officielle. C'est la deuxième fois seulement qu'une sonde s'aventure aussi loin dans notre Système solaire.

..............

En 41 ans et 3 mois de voyage, la sonde a fait son petit bonhomme de chemin. Elle se trouve actuellement à près de 18 milliards de kilomètres de la Terre, un peu à la traîne par rapport à Voyager 1 qui navigue dans l'espace interstellaire depuis août 2012. La Nasa précise que les deux exploratrices n'ont pas pour autant quitté le Système solaire, dont la zone d'influence gravitationnelle englobe le nuage de Oort qui s'étend jusqu'à 100.000 unités astronomiques (UA).

Image
https://www.futura-sciences.com/science ... -nasa-256/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64281
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Futur] l' idée non réaliste et utopique de s'en sortir dans l' espace.

Message par energy_isere » 17 déc. 2018, 22:11

InSight : la Nasa donne son feu vert pour poser au sol le sismomètre francais

le 17/12/2018 FuturaSciences
...............
https://www.futura-sciences.com/science ... ais-41109/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64281
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

[Futur] l' idée non réaliste et utopique de s'en sortir dans l' espace.

Message par energy_isere » 31 déc. 2018, 18:56


Le 1er janvier, la sonde spatiale New Horizons qui avait survolé Pluton en 2015 rendra visite à l'astéroïde Ultima Thulé, situé à 6,5 milliards de kilomètres de la Terre.

L'année 2019 commence sur les chapeaux de roues pour les astronomes. Le 1er janvier à 6h33, le vaisseau New Horizons de la Nasa va passer tout près de l'astéroïde Ultima Thulé, situé actuellement à plus de 6,5 milliards de kilomètres de la Terre (près de 45 fois la distance Terre-Soleil, bien au-delà de Neptune et Pluton). Cela en fera le plus lointain objet du Système solaire à être visité par une sonde spatiale (les sondes Voyager, encore en service, sont allées bien plus loin mais elles n'ont survolé aucun objet au-delà de Neptune). C'est aussi la première fois que l'on verra de près un petit objet de la ceinture de Kuiper, la couronne d'objets glacés situés au-delà de l'orbite de Neptune.
.......
http://www.lefigaro.fr/sciences/2018/12 ... -homme.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64281
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Futur] l' idée non réaliste et utopique de s'en sortir dans l' espace.

Message par energy_isere » 03 janv. 2019, 11:18


Ultima Thulé, surprenant « bonhomme de neige » rouge aux confins du système solaire

Les premières images rapprochées prises le 1er janvier par la sonde américaine révèlent que cet objet transneptunien est composé de deux sphères accolées.
Par Hervé Morin LeMonde 02 janv 2018

Hier, Ultima Thulé ressemblait à une cacahuète pixelisée. Aujourd’hui, on découvre que cet astre est en fait une chimère, l’assemblage de deux sphères glacées accolées l’une à l’autre. C’est la sonde américaine New Horizons qui a frôlé mardi 1er janvier cet objet mystérieux situé au-delà de l’orbite de Neptune, dans la ceinture de Kuiper peuplée de vestiges de la formation du système solaire, et révélé cet assemblage. La NASA et le laboratoire de physique appliquée de l’université Johns-Hopkins se partagent la responsabilité de cette mission lancée il y a douze ans – d’abord vers Pluton, atteinte en 2015, puis vers l’improbable Ultima Thulé, découvert en 2014 seulement.

Mardi, le responsable de la mission, Alan Stern (Southwest Research Institute, Boulder, Colorado), présentant une image encore indéchiffrable, avait promis que cette longue patience allait être récompensée, et que « la plus lontaine des opérations de survol d’un astre jamais conduite » allait incessamment porter ses fruits, offrant des données qui s’amélioreraient « de jour en jour ».

Deux corps réunis par les lois de la gravité

Mercredi 2 janvier, avec une partie de son équipe, il a commenté les premières images offrant une résolution satisfaisante prises par New Horizons, lancé à plus de 50 000 km/h lors de son passage à 3 500 kilomètres seulement de ce corps de 35 km par 15 environ, actuellement situé à plus de 6 milliards de kilomètres de la Terre. Ultima Thulé, alias 2014 MU69 (son nom officiel), dévoilait enfin ses formes.

Au vu de la silhouette énigmatique observée depuis la Terre, l’hypothèse d’un couple d’astres tournant l’un autour de l’autre était envisageable. La veille, le responsable scientifique de la mission, Hal Weaver, avait indiqué qu’il misait, lui, sur un corps allongé, « comme c’est le cas pour la plupart des petits objets du système solaire, dont la masse est insuffisante pour que la gravité leur donne une forme sphérique ».

Pari perdu : Ultima Thulé se situe donc entre les deux hypothèses. « C’est un bonhomme de neige ! », s’est exclamé Alan Stern. C’est le premier objet issu avec certitude de l’assemblage de deux corps réunis par les lois de la gravité, a-t-il souligné. Son collègue Jeff Moore a décrit le lent ballet qui a conduit à leur collision à très faible vitesse : « S’il s’était agi de deux voitures se heurtant dans un parking, vous n’auriez peut-être même pas fait un constat », a-t-il plaisanté.

Image

Premières images en couleurs d’Ultima Thulé, prises à une distance de 137 000 km le 1er janvier par New Horizons. NASA/Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory/Southwest Research Institute

Les chercheurs ont déjà trouvé un surnom pour faciliter la description de cet attelage inattendu. Le plus gros est Ultima (19 km de diamètre), tandis que le petit, d’un volume trois fois moindre, est nommé Thulé. Tous deux portent des traces de cratères et de collines, mais les images ne sont pas encore d’une définition suffisante pour spéculer utilement sur la topographie.

Un objet rouge au « cou » plus clair

Les images en couleurs ont donné un indice tout à fait clair, celui-là. « On peut dire définitivement qu’Ultima Thulé est rouge », a annoncé Carly Howett, une des scientifiques de la mission. Le « cou » réunissant les deux corps est plus clair, ce qui pourrait être dû soit à des matériaux plus fins, soit à une composition différente. Ce cou semble robuste, mais en fait, la simple gravité suffit à maintenir les deux lobes solidement en contact l’un avec l’autre. Et la vitesse de rotation de l’astre, qui tourne sur lui-même en quinze heures environ, n’a aucune chance de les désolidariser.

De nouvelles données, offrant une vision stéréoscopique de l’astre, sont attendues dans les prochaines heures. Alan Stern a déjà promis un premier article scientifique décrivant Ultima Thulé pour la semaine prochaine
.............
https://www.lemonde.fr/sciences/article ... 50684.html

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9796
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: [Futur] l' idée non réaliste et utopique de s'en sortir dans l' espace.

Message par Remundo » 03 janv. 2019, 12:10

les amours entre 2 gros cailloux aux confins du système solaire.... =P~

Répondre