[Acteurs] La compagnie TOTAL

Toute l'acualité, discutée à la lumière de la déplétion des réserves d'hydrocarbures.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59057
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

Message par energy_isere » 04 avr. 2019, 22:25

GNL : Total poursuit ses investissements malgré la chute des prix


Par Claire Fages le 4 avril 2019

Les prix du gaz naturel liquéfié, le GNL, ont fortement reculé de l'Europe à l'Asie. Pourtant le géant français des hydrocarbures Total multiplie les investissements dans ce secteur, en Russie et aux États-Unis. Avec le marché chinois toujours en ligne de mire.

Total étend son portefeuille dans le gaz naturel liquéfié. Déjà deuxième fournisseur privé de GNL, le groupe français a signé début mars un accord définitif pour prendre 10 % du projet Arctic LNG 2 de Novatek, le groupe russe avec lequel Total produit déjà du GNL à Yamal, également en Sibérie, non loin de là. Ce mercredi, Total vient d'accroître sa participation dans un projet de production de GNL aux États-Unis, Driftwood, mené par la compagnie américaine Tellurian, dans le sud des États-Unis.

Prix au plus bas depuis 2016

Le moment de ces annonces peut surprendre. Les prix du GNL se sont effondrés en Asie, et par ricochet, en Europe. Les prix du GNL sur le marché libre européen n'avaient pas été aussi bas depuis 2016. Les méthaniers affluent vers le Vieux continent parce qu'en Asie le prix est encore plus faible en ce moment, guère plus de 4 dollars le MBtu, un renversement historique - le prix du GNL avait toujours été plus cher en Asie. Mais l'hiver asiatique a été doux et le Japon, premier importateur au monde de GNL, a redémarré ses centrales nucléaires. La consommation de gaz a donc été moins importante au cours des dernières semaines alors que l'offre de GNL a bondi brutalement avec le démarrage du projet australien Ichtys et l'intensification des projets de GNL américain.

De son côté, la Chine a certes consommé 40 % de plus de GNL l'an dernier, mais elle s'interroge actuellement sur l'opportunité d'en importer toujours plus, la brouille commerciale s'éternisant avec les États-Unis et Pékin ayant imposé une taxe de 10 % sur le GNL américain depuis septembre, ce qui renchérit les importations chinoises.

Projets à bas coûts

Total continue pourtant de miser sur le marché chinois. Le géant français vient en effet de signer un contrat sur dix ans avec un opérateur gazier chinois indépendant, Guanghui. Conscient que les prix du GNL pourraient ne pas revenir à leur niveau antérieur dans les années qui viennent, Total dit investir dans des « projets compétitifs, là où il y a de grandes ressources de gaz à bas coûts », à savoir la Russie, les États-Unis et le Qatar, plutôt que l'Australie, où au contraire les projets de GNL qui entrent en production aujourd'hui ne sont plus rentables au prix actuel.
http://www.rfi.fr/emission/20190404-gnl ... chute-prix

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10039
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

Message par mobar » 06 avr. 2019, 18:18

Le géant pétrolier Total été condamné vendredi à Paris à 500 000 euros d’amende pour «corruption d’agent public étranger» en marge de la signature d’un énorme contrat gazier en Iran en 1997. Total était jugé pour avoir versé 30 millions de dollars de pots-de-vin à des intermédiaires entre 2000 et 2004
https://www.liberation.fr/planete/2018/ ... ur_1699276

Amende ou encouragement à persévérer?
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59057
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

Message par energy_isere » 09 avr. 2019, 13:44

Total accro au gaz naturel liquéfié, des États-Unis jusqu’en Papouasie-Nouvelle-Guinée

Aurélie Barbaux Usine Nouvelle le 09/04/2019

Total mise sur le gaz naturel liquéfié. La major française enchaîne les investissements et les accords. Les derniers en date concernent la Chine, Oman et la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Ne pas s’y tromper. Si Total fait des incursions dans l’électricité, la major française prépare l’après pétrole en misant sur le gaz naturel liquéfié (GNL ou LNG en anglais). Avec notamment son investissement à Yamal en Russie, rachetant à Engie son activité transport et trading de GNL, Total est devenu le deuxième plus grand acteur privé mondial du GNL, avec un portefeuille GNL global de près de 40 Mtpa à l’horizon 2020 et une part de marché mondiale de 10 %. Il continue d’enchaîner investissements et accords.

Investissement dans Papua LNG décidé en 2020.

Le dernier en date, le 9 avril 2019, concerne le lancement des dernières études d’ingénierie sur le projet Papua GNL dans l’Etat indépendant de Papouasie-Nouvelle Guinée, en consortium avec ExxonMobil et Oil Search. D’un montant total évalué à 12 milliards de dollars, Papua LNG produira 5,4 millions de tonnes par an (Mtpa) avec deux trains de liquéfaction de 2,7 Mtpa. La production sera opérée par Total, qui détient 31,1% du gisement, et l’usine de GNL par ExxonMobil (28,3%), via une extension des installations existantes de Caution Bay. La compagnie nationale Oil Search détient 17,7 %, l’État et des propriétaires fonciers 22,5 %. La décision finale d’investissements doit être prise en 2020.

Nouvel accord au Sultanat d'Oman

La veille, le 8 avril, Total annonçait la signature d’un protocole d’accord avec le Sultanat d’Oman, en vue de l’attribution d’un permis d’exploration sur le bloc 12, sachant qu’en février Total avait communiqué sur un projet de construction d’une unité de liquéfaction lié à la production des blocs 10 et 11.

Renforcement des positions en Louisianne

Total continue d’avancer ses pions aux États-Unis. Le groupe français a annoncé début avril renforcer son partenariat avec Tellurian pour son projet Driftwood LNG, en Louisiane, qui comprend un gazoduc depuis le Texas et une usine de liquéfaction. Il investit 500 millions en fonds propres dans le projet, acheté 1Mtpa de GNL du même projet, et s’engage à acheter à Tellurian 1,5 million de tonnes de GNL supplémentaire par an. Total investit également 200 millions de dollars au capital du Texan Tellurian.

Accord commercial en Chine

En Chine, Total a aussi annoncé avec le chinois Guanghui la signature d’un contrat de vente et d’achat prévoyant la fourniture par Total de 0,7 million de tonnes de GNL par an sur 10 ans au terminal de regazéification de Guanghui, à Qidong, province du Jiangsu.

En 2018, Total a géré 21,8 millions de tonnes de GNL. Le groupe détient des participations dans des usines de liquéfaction au Qatar, au Nigeria, en Russie, en Norvège, à Oman, aux Émirats arabes unis, aux États-Unis, en Australie, en Angola et au Yémen.
https://www.usinenouvelle.com/article/t ... ee.N828815

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59057
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

Message par energy_isere » 14 avr. 2019, 16:10

Total défie EDF et Engie dans l’électricité et le gaz
Par Journaliste Figaro Frédéric de Monicault le 10/04/2019

Le groupe pétrolier s’offre une campagne de pub pour promouvoir sa nouvelle marque de fournisseur alternatif.

Avec Total Direct Énergie, le groupe pétrolier français veut s’imposer dans la distribution de gaz et d’électricité. Un an tout juste après l’annonce du rachat (bouclé fin 2018) du fournisseur alternatif de gaz et d’électricité Direct Énergie, Total, qui disposait avec Spring de sa propre filiale dédiée à cette activité, accélère la cadence. Le groupe, qui a regroupé les deux entités sous la marque Total Direct Énergie, lance jeudi une campagne de publicité de plusieurs semaines.

Pas question d’une timide montée en puissance: Total Direct Énergie veut rapidement devenir un vrai challenger pour EDF et Engie. Patrick Pouyanné, PDG de Total, a prévenu: la marque, qui emmène déjà le peloton des fournisseurs alternatifs, vise 15 % de parts de marché d’ici à 2022.
http://www.lefigaro.fr/societes/total-d ... z-20190410

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59057
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

Message par energy_isere » 16 avr. 2019, 15:28

Total fait un don de 100 millions d'euros pour Notre-Dame de Paris

Par Le Figaro avec Reuters Publié le 16/04/2019

Total a annoncé mardi «un don spécial» de 100 millions d'euros pour la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris, au lendemain de l'incendie qui a en partie ravagé l'édifice gothique.

Le PDG du groupe pétrolier, Patrick Pouyanné, a fait cette annonce sur Twitter en soulignant que Total était depuis plusieurs années le premier mécène de la Fondation du patrimoine.

Celle-ci a annoncé dès lundi soir l'ouverture d'une collecte pour rebâtir Notre-Dame de Paris, symbole français dont la construction remonte au XIIe siècle.

La famille de l'homme d'affaires Bernard Arnault et sa société LVMH ont pour leur part dit vouloir débloquer 200 millions d'euros tandis que François Pinault et son fils François-Henri (groupe Kering) avaient auparavant annoncé le déblocage de 100 millions.
http://www.lefigaro.fr/flash-eco/france ... s-20190416

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59057
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

Message par energy_isere » 18 avr. 2019, 20:43

Total investit dans des centres de transport de GNL en Russie

REUTERS 18/04/2019 MOSCOU

Total va prendre une participation de 10% dans les terminaux de transbordement de gaz naturel liquéfié (GNL) que le producteur de gaz russe Novatak veut construire dans le port de Mourmansk et dans la péninsule de Kamtchatka, a déclaré jeudi le PDG du groupe français.

Patrick Pouyanné s'exprimait avant une rencontre entre des hommes d'affaires français et le président russe Vladimir Poutine au Kremlin.

La semaine dernière, Vladimir Poutine a invité les groupes étrangers à investir dans la construction d'infrastructures portuaires à Mourmansk, sur la mer de Barents, et dans la presqu'île de Kamtchatka, située en Extrême-Orient russe.
https://www.boursorama.com/bourse/actua ... 0147943eb4

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59057
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

Message par energy_isere » 26 avr. 2019, 21:28

Total voit son bénéfice reculer au 1er trimestre avec le brut

le 26/04/2019 PARIS Reuters

Total a publié vendredi des résultats en légère baisse au titre du premier trimestre 2019, sous le coup du recul aussi bien des cours du Brent que de ceux du gaz, ce qui n'empêche pas le groupe français de confirmer une nouvelle fois sa politique de retour aux actionnaires.

La deuxième compagnie pétrolière européenne par la capitalisation boursière, derrière Royal Dutch Shell, a noté dans un communiqué que malgré le recul de 4% de son bénéfice, sa rentabilité des capitaux propres s'était maintenue à 12%.

Avec un prix du Brent qui s'est établi en moyenne à 63 dollars le baril au premier trimestre, en baisse de 6% par rapport à l'an dernier, et un prix de gaz en retrait de 11% en Europe et de 30% en Asie, le bénéfice net ajusté est revenu à 2,759 milliards de dollars sur la période, contre 2,884 milliards il y a un an alors que le consensus réalisé par Infront Data pour Reuters était de 2,773 milliards.

Il s'agit du premier recul trimestriel du groupe depuis les trois derniers mois de 2016.

La production trimestrielle d'hydrocarbures du groupe s'est établie au niveau record de 2,946 millions de barils équivalent pétrole par jour (le consensus tablait sur 2,948 millions), enregistrant une hausse de 9%.

Sur l'ensemble de l'année, Total voit la croissance de la production "dépasser les 9% (...) grâce à la montée en puissance de projets démarrés en 2018 et aux démarrages cette année de Kaombo Sul en Angola, Iara 1 au Brésil, Culzean au Royaume-Uni et Johan Sverdrup en Norvège".

Le groupe ajoute que depuis le début du deuxième trimestre 2019, le Brent évolue autour de 70 dollars le baril en raison du respect des quotas OPEP, d'une réduction de la production au Venezuela et des incertitudes en Libye.

"L'environnement reste néanmoins volatil avec une incertitude sur l'évolution de l'offre mondiale non-OPEP ainsi que sur la demande compte tenu des incertitudes sur la croissance économique mondiale", poursuit Total

"Dans ce contexte, le groupe poursuit la mise en oeuvre de sa politique de retour aux actionnaires", ajoute Total, précisant avoir augmenté son premier acompte sur dividende de 3,1% à 0,66 euro par action et racheté au cours des trois premiers mois de l'année pour 350 millions d'euros de ses propres actions.

Le groupe a réaffirmé son intention d'augmenter le dividende de 3,1% en 2019, en ligne avec son objectif de hausse de 10% sur 2018-2020, et de racheter 1,5 milliard de dollars d'actions cette année (comme en 2018), dans un environnement à 60 dollars le baril, conformément à son programme de 5 milliards sur la même période.
https://www.usinenouvelle.com/article/t ... ut.N836025

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59057
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

Message par energy_isere » 06 mai 2019, 07:59

Total: accord avec Occidental pour acheter les actifs africains d'Anadarko

AFP parue le 05 mai 2019

Le géant français des hydrocarbures Total a pris une option sur les actifs en Afrique de la société américaine Anadarko, objet d'une féroce bataille entre deux géants américains du pétrole, Occidental Petroleum et Chevron.

Total a annoncé dimanche soir avoir signé un accord avec Occidental Petroleum en vue de racheter pour 8,8 milliards de dollars (7,8 milliards d'euros) les actifs d'Anadarko en Algérie, au Ghana, au Mozambique et en Afrique du Sud.

"Cette transaction est conditionnée à la signature et à la finalisation de l'acquisition envisagée de Anadarko par Occidental ainsi qu'à l'approbation par les autorités compétentes", précise le communiqué de Total.

"Cette transaction permettrait à Total et à Occidental de sortir tous les deux gagnants", estime le PDG de Total, Patrick Pouyanné, cité dans le communiqué: "Total accèderait à plus de 3 milliards de barils de ressources et Occidental renforcerait son bilan suite à l'acquisition d'Anadarko en revendant immédiatement les actifs à l'international de Anadarko".

La finalisation de la transaction entre Occidental et Total devrait avoir lieu en 2020, selon le groupe français.

L'ensemble de ces actifs représente environ 1,2 milliard de barils de réserves prouvées et probables, dont 70% de gaz, ainsi que 2 milliards de barils de ressources long terme de gaz naturel au Mozambique.

Anadarko avait d'abord rejeté une première offre d'Occidental et donné sa préférence à Chevron. Avant de reprendre langue avec Occidental, qui a fait une contre-offre valorisée à 38 milliards de dollars.

La holding du milliardaire américain Warren Buffet, Berkshire Hathaway, s'en est depuis mêlée, annonçant qu'elle allait investir 10 milliards de dollars dans Occidental, une façon de se positionner contre Chevron.

L'accord signé avec Total constitue donc un soutien supplémentaire pour Occidental.

"Si elle se réalise, l'acquisition d'Anadarko par Occidental nous offre l'opportunité d'acquérir un portefeuille d'actifs de classe mondiale en Afrique, ce qui renforcerait notre position de leader parmi les sociétés privées internationales sur le continent", précise encore M. Pouyanné.

Cette bataille entre les deux géants pétroliers américains a pris une dimension plus trouble lundi dernier, après que le gendarme boursier américain, la SEC, a obtenu d'un tribunal new-yorkais le gel des avoirs d'un ou plusieurs courtiers en raison de soupçons de délit d'initié.

Avec cette acquisition, "nous pourrions tirer parti de notre expertise dans le GNL (gaz naturel liquéfié, ndlr) en opérant un projet majeur au Mozambique et dans l'offshore profond au Ghana et nous deviendrions opérateurs d'actifs pétroliers majeurs en Algérie dans lesquels nous sommes déjà partenaires", conclut M. Pouyanné.
https://www.connaissancedesenergies.org ... rko-190505

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59057
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

Message par energy_isere » 09 mai 2019, 20:31

Total a enlevé les actifs africains d'Anadarko, à sa manière

Publié le 09/05/2019 par Bate Felix PARIS (Reuters) / Usine Nouvelle

Il n'a fallu que quelques jours au PDG de Total et à un cercle restreint de conseillers pour mettre au point le projet de rachat des actifs africains de l'américain Anadarko, qui constituerait la plus grande acquisition du groupe français depuis près de 20 ans.

Patrick Pouyanné a vu une aubaine - et l'a saisie - dans l'un des volets de la contre-offre de 38 milliards de dollars lancée fin avril par Occidental sur Anadarko pour coiffer son concurrent Chevron au poteau.

Et Occidental semble bien parti pour emporter la mise puisque Chevron a annoncé jeudi qu'il ne relèverait pas son offre de 33 milliards sur Anadarko.

Dans le cadre de sa proposition de rachat, Occidental prévoit de vendre jusqu'à 15 milliards de dollars d'actifs d'Anadarko afin de financer l'opération.

En mettant peu de gens dans la confidence, Patrick Pouyanné a pu être réactif dans les négociations. Le PDG a décidé rapidement et a évité les fuites avant l'annonce d'un accord contraignant d'un montant de 8,8 milliards de dollars, souligne une source chez Total.

"Pouyanné a procédé de la même manière que pour les accords précédents: un groupe restreint, aucun banquier et aucun conseil externe", a déclaré à Reuters une autre source au fait des négociations.

Le PDG de Total, à la tête du groupe depuis 2014, est connu pour ne pas nécessairement faire appel à des banquiers d'investissement et autres conseillers lorsqu'il conclut des accords.

Certaines de ses acquisitions ont ainsi surpris les investisseurs, comme le rachat des activités pétrolières et gazières de Maersk en 2017 ou la reprise du portefeuille d'actifs amont de GNL d'Engie.

Sa stratégie, qu'un analyste a qualifiée d'"opportuniste", a rapidement permis d'améliorer les perspectives de croissance de Total. Au cours de ces cinq dernières années, Total a ainsi acquis pour presque 20 milliards d'actifs. Mais cette frénésie d'acquisitions a également accru la dette et pèse sur le cours de Bourse. L'action a gagné 1,48% depuis le début de l'année, à comparer à une hausse de 5% pour celle de Royal Dutch Shell et de 6,7% pour BP.

La méthode Patrick Pouyanné peut également sembler brutale, et des sources du secteur y voient une des raisons pour lesquelles achoppe la prise d'une participation du groupe dans un champ pétrolifère libyen.

AUBAINE

Le rachat des actifs d'Anadarko, la plus grande acquisition de Total depuis le rachat d'Elf il y a presque deux décennies, permettra au groupe d'accroître sa production de 5% d'ici 2025, estiment les analystes de Bernstein, qui sont à "surperformer" sur le titre.

Ces actifs pétroliers et gaziers africains, qui vont de l'Algérie à l'Afrique du Sud, s'inscrivent dans la stratégie de Total visant à se recentrer en Afrique, en mer du Nord, sur l'offshore en eaux profondes et le gaz naturel liquéfié (GNL).

"Pouyanné a rapidement compris qu'il pourrait s'agir d'un don du ciel parce que Oxy (Occidental) lorgnait principalement les actifs d'Anadarko dans le Bassin permien. Et Pouyanné a répété à plusieurs reprises qu'il n'était pas intéressé par le Bassin permien", a dit une source au fait du dossier, faisant référence à cette zone dans l'ouest du Texas, où la production de pétrole de schiste a explosé ces dernières années.

Sous la houlette de Patrick Pouyanné, Total s'est sorti de crise de l'effondrement des prix du pétrole en 2014 avec un bilan solide, ce qui lui donne la puissance nécessaire pour reprendre les actifs d'Anadarko. Mais Total a également été capable d'agir rapidement, car depuis longtemps les activités africaines du groupe sont dans sa ligne de mire.

"Total connaissait déjà le portefeuille d'Anadarko. À un moment donné, ils ont examiné de plus près les actifs d'Anadarko, en particulier en Afrique. Il y a eu des discussions, mais elles n'ont pas abouti", a déclaré une source du secteur.

Une autre source a rapporté qu'Anadarko cherchait un partenaire pour son projet de GNL au Mozambique, qui permettrait de produire quelque 2,1 milliards de mètres cubes de gaz naturel récupérable.

Le groupe américain a dit mercredi qu'il était prêt à annoncer le 18 juin la décision finale d'investissement concernant ce projet de GNL au Mozambique, une opération de 20 milliards de dollars.

Occidental a présenté sa contre-offre sur Anadarko, supérieure à celle de Chevron, le 24 avril. Deux jours plus tard, l'avion privé d'Occidental atterrissait à Paris.

EN TOUTE DISCRÉTION

Occidental et Total n'ont pas voulu expliquer les raisons de la présence de dirigeants d'Occidental à Paris, mais une source du secteur a rapporté à Reuters que les passagers de l'avion étaient en France pour une réunion avec Total.

Une autre source proche des négociations a déclaré que la PDG d'Occidental, Vicki Hollub, s'était rendue à Paris avec un autre dirigeant en toute discrétion et avait rencontré des responsables de Total pour discuter des actifs africains d'Anadarko.

"Bien sûr, (Total) y avait déjà réfléchi. Et je pense qu'ils l'ont contactée et lui ont dit: " Eh, Vicki, si tu remportes la mise, nous serions vraiment intéressés", a déclaré la source.

"Elle a pris l'avion pour Paris, les a rencontrés et ils se sont entendus sur l'accord."

Occidental n'a pas commenté.

Selon une source bancaire, ce n'est pas la première fois que Total se passe de banquiers pour discuter ce type d'accord.

Une source a ainsi rapporté que Patrick Pouyanné avait conclu le rachat l'activité énergie de Maersk pour 7,5 milliards de dollars après avoir fait, par téléphone, une offre non sollicitée à Ane Maersk Mc-Kinney Uggla, présidente de la Fondation A.P. Moller, actionnaire de contrôle du groupe.

"Cet accord n'était pas prévu, mais il convenait bien. Un banquier a soufflé l'idée à Patrick, qui l'a mise en oeuvre", a ajouté la source.

Maersk n'a pu être joint pour commenter cette information.
https://www.usinenouvelle.com/article/t ... re.N840890

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59057
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

Message par energy_isere » 11 mai 2019, 11:03

L’acquisition par Occidental Petroleum, des actifs d’Anadarko, va permettre à Total de s’imposer dans l’industrie gazière africaine

Ecofin 10 mai 2019
........
accord en parallèle avec le Français Total pour lui céder les actifs africains d’Anadarko contre de 8,8 milliards de dollars.

Une fois cette deuxième opération conclue, Total augmentera significativement son empreinte dans l’industrie gazière du continent, notamment au Mozambique, au Ghana et en Afrique du Sud. De nouveaux actifs qui représentent 1,2 milliard de bep de réserves prouvées et probables, dont 70% de gaz.
https://www.agenceecofin.com/compagnies ... -africaine

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59057
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

Message par energy_isere » 17 mai 2019, 23:40

Total suspend des opérations dans une raffinerie allemande pour contrôles

Publié le 17/05/2019 PARIS (Reuters)

Total a annoncé vendredi avoir suspendu ses activités dans certaines unités de la raffinerie de Leuna, en Allemagne, afin de procéder à des contrôles techniques en raison d'une contamination des livraisons de pétrole russe.


"Il est prévu que les opérations reprennent dès samedi, en utilisant un approvisionnement alternatif via Gdansk (en Pologne)", indique le groupe français dans un communiqué.

"Avec les problèmes persistants liés à l'oléoduc Droujba, la capacité de la raffinerie restera limitée", ajoute la compagnie pétrolière, qui promet de mettre en oeuvre des moyens pour limiter l'impact sur la fourniture d'essence, de diesel et de mazout de chauffage à ses clients.

Les livraisons de pétrole russe sont perturbées depuis avril à la suite d'une découverte de niveaux élevés de chlorure organique dans le brut en provenance de l'oléoduc Droujba.
https://www.usinenouvelle.com/article/t ... es.N844385

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59057
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

Message par energy_isere » 25 mai 2019, 12:21

TOTAL : « La prochaine vague de croissance de Total se fera à coûts bas »

INVESTIR.FR | LE 24/05

Avant la prochaine assemblée générale, Patrick Pouyanné, PDG de Total, revient sur sa dernière offensive réussie et explique sa stratégie.
Longue interview à lire ici
https://m.investir.lesechos.fr/actualit ... 51278.html

Dont ceci :
Le cours de Bourse de Total est assez bas. Comment l’expliquez-vous ?

Je trouve effectivement que le titre n’est pas assez haut et ne reflète pas la qualité des résultats du groupe. Je pense que sa valeur devrait être plus proche de 59€ que de 49€. Au niveau actuel, l’action est une bonne affaire. Cela dit, c’est vrai qu’il y a eu un flux vendeur depuis quelques mois qui a pesé sur notre cours : Maersk a décidé de vendre les titres Total que nous avions émis pour racheter Maersk Oil. Mais ce flux vendeur va cesser et l’on devrait alors se rapprocher de la moyenne des objectifs des analystes, qui est plutôt à 58-60€.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59057
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

Message par energy_isere » 29 mai 2019, 21:37

Total veut être remboursé des coûts liés au pétrole russe pollué

PUBLIÉ LE 29/05/2019 PARIS (Reuters)

La raffinerie allemande de Leuna exploitée par Total ne fonctionne qu'à la moitié de ses capacités à la suite des incidents liés au pétrole russe pollué, a déclaré mercredi le PDG du groupe pétrolier français, Patrick Pouyanné, qui souhaite obtenir des compensations.


Moscou a interrompu en avril ses livraisons de brut en direction de l'Europe de l'Est et de l'Allemagne après la découverte de niveaux élevés de produits chlorés, perturbant l'approvisionnement des raffineries européennes.

Total a annoncé mi-mai la suspension de l'activité de certaines unités de la raffinerie de Leuna, qui peut être approvisionnée à la fois par la Russie et la Pologne, afin de procéder à des contrôles techniques au vu de la situation créée par la contamination de livraisons de pétrole russe.

"C'est rétabli depuis cette semaine, on arrive à réalimenter Leuna en pétrole (via la Pologne) mais le site fonctionne (...) à la moitié de ses capacités", a dit Patrick Pouyanné lors de l'assemblée générale des actionnaires de Total.

"Il y a quand même derrière un sujet de coûts (...), la question est 'qui va payer la dépollution ?' et on parle de chiffres assez significatifs, de l'ordre de 15 dollars le baril", a-t-il ajouté.

"Notre première priorité, c'est de remettre en route l'alimentation de la raffinerie mais aussi d'être remboursés des coûts que nous pourrions subir à cause de cette solution."
https://www.usinenouvelle.com/article/t ... ue.N848815

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59057
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

Message par energy_isere » 29 mai 2019, 21:39

Total: L'opération Anadarko alimentera la hausse du dividende, déclare le PDG

LE 29/05/2019 PARIS (Reuters)

Le rachat des actifs africains d'Anadarko n'aura aucun effet négatif sur la politique de retour aux actionnaires de Total et contribuera même à la hausse future de son dividende, a déclaré mercredi le PDG du groupe pétrolier français, Patrick Pouyanné.

Total a annoncé début mai la signature d'un accord avec l'américain Occidental Petroleum en vue du rachat pour 8,8 milliards de dollars des actifs pétroliers et gaziers du groupe Anadarko en Algérie, au Ghana, au Mozambique et en Afrique du Sud, dans le cadre d'une OPA d'Occidental Petroleum sur Anadarko.

A cette occasion, Total a confirmé le maintien de sa politique de retour aux actionnaires pour 2018-2020, avec une hausse du dividende de 10% sur cette période et 5 milliard de dollars de rachat d'actions.

"Le projet d'acquisition des actifs africains d'Anadarko n'aura aucun effet négatif sur la politique de retour aux actionnaires ; je dirais même au contraire puisque cette acquisition dégagera un cash-flow net positif dès 2020, même pour un prix du baril inférieur à 50 dollars", a dit Patrick Pouyanné lors de l'assemblée générale des actionnaires.

"Plus de un milliard de dollars supplémentaires de cash-flows nets viendront à partir de 2025 après le démarrage du projet Mozambique LNG, qui contribuera donc à la croissance future de nos dividendes", a-t-il ajouté.

Patrick Pouyanné a également indiqué que Total allait dialoguer "très prochainement" avec les autorités algériennes au sujet de son projet de rachat d'actifs d'Anadarko en Algérie, ajoutant qu'il ne fallait pas "s'inquiéter outre-mesure" sur ce dossier.

Le ministre algérien de l'Energie avait de son côté déclaré lundi qu'il chercherait un "bon compromis" dans le cadre de ce projet, les actifs d'Anadarko en Algérie représentant environ 260.000 barils par jour, soit plus de 25% de la production nationale de brut estimée à un million de barils par jour.
https://www.usinenouvelle.com/article/t ... dg.N848775

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59057
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

Message par energy_isere » 30 mai 2019, 13:51

Total: la bioraffinerie de La Mède prête à démarrer d'ici 15 jours selon Patrick Pouyanné

AFP parue le 29 mai 2019 -
.......
https://www.connaissancedesenergies.org ... urs-190529

Répondre