Le Sénégal

Toutes discussions pour les habitants francophones d'Afrique.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9797
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Le Sénégal

Message par Remundo » 12 oct. 2019, 14:51

je mets ça qui concerne le Sénégal pour l'agriculture (production laitière)

https://www.youtube.com/watch?time_cont ... 3XPg4Zxiy4

où on voit la conséquence des magouilles fomentées par les grands groupes laitiers ploutocratiques et mondialistes : la ruine des agriculteurs en Afrique ET en Europe sur le lait, pour le plus grand bénéfice de quelques "petits" profiteurs... qui font leur beurre ! :-o

y'a même de l'huile de palme, comme cerise sur le gâteau...

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64328
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Sénégal

Message par energy_isere » 26 oct. 2019, 10:31

Sénégal : la centrale éolienne de Taïba Ndiaye fournira 50 MW au réseau électrique dès décembre 2019

Au Sénégal, la centrale éolienne de Taïba Ndiaye fournira ses premiers 50 MW au réseau électrique, en décembre prochain, selon ses constructeurs. « On a bien avancé dans les travaux. On est à six semaines de la mise en route de la première phase de 50 MW, qui sera composée de 16 machines », a affirmé Massaer Cissé, le directeur général de Lekela Sénégal, la compagnie en charge du développement du parc.

En tout, la centrale aura une capacité de 158 MW qui seront mis en service en trois phases. Les travaux de construction qui ont débuté en janvier 2019 sont prévus pour durer 18 mois. Actuellement, les développeurs affirment avoir érigé la moitié des turbines. A son achèvement, la centrale alimentera 150 000 ménages sénégalais. Elle augmentera de 15 % la part du renouvelable dans le mix énergétique sénégalais, la portant à 25 %.

Taïba Ndiaye est la première d’une série de trois centrales d’une capacité combinée de 484 MW, qui seront implantées dans la région de Thiès.
https://www.agenceecofin.com/eolien/251 ... embre-2019

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64328
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Sénégal

Message par energy_isere » 02 nov. 2019, 09:53

Sénégal : les coûts de développement du champ pétrolifère SNE grimpent de 40 % pour atteindre 4,2 milliards de dollars

Image

Agence Ecofin 30 oct 2019

Mardi, l’Australien FAR a annoncé que l’investissement prévu pour développer le champ pétrolifère SNE situé dans les eaux sénégalaises, a grimpé de 40 % pour s’établir à 4,2 milliards de dollars. Ceci, parce que les partenaires engagés sur le projet ont décidé d’acheter plutôt que de louer le navire de production (FPSO).

Par conséquent, une grande partie du développement du champ sera financée par la dette, explique la société.

En raison des nouvelles prévisions, le seuil de rentabilité du projet est passé de 22 dollars le baril, pour la durée de vie du champ, à 33 dollars le baril. Pour Cath Norman, la patronne de FAR, « la forte rentabilité du projet signifie que la valeur des actions de FAR devrait tripler d’ici la première livraison de pétrole prévue pour fin 2022 ».

FAR détient actuellement 15 % du projet, mais sa participation sera réduite à 13,67 % si le gouvernement sénégalais exerce l’option d’augmenter la sienne. SNE produira au maximum de ses capacités 100 000 barils de pétrole par jour et aussi du condensat de gaz naturel.
https://www.agenceecofin.com/investisse ... de-dollars

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64328
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Sénégal

Message par energy_isere » 22 nov. 2019, 22:44

Entre exportations et consommation locale, comment le Sénégal compte utiliser son gaz

Par Claire Fages RFI 22 novembre 2019

Les abondantes réserves de gaz découvertes au large du Sénégal serviront à fournir de l'électricité au pays, s'est engagé le ministre sénégalais du Pétrole et des Énergies. Il présentait les projets du Sénégal à Paris, ce jeudi, à l'occasion du Sommet international du gaz et de l'électricité.

Avec des découvertes gazières qui s'enchaînent dans ses eaux maritimes, le Sénégal dispose désormais de réserves parmi les 30 premières au monde, plus de 1000 milliards de m3 de gaz récupérables. De quoi permettre au pays ouest-africain d'utiliser du gaz plutôt que du charbon ou des générateurs au fuel très polluants, pour produire de l'électricité.

Le ministre sénégalais du Pétrole et des Énergies Mouhamadou Makhtar Cissé le confiait à Paris, un réseau de gazoducs de 450 kilomètres est envisagé, ainsi que la construction d'une centrale à gaz de 225 MW, et, « dans un futur proche », la conversion au gaz de la seule centrale électrique du pays, 125 MW, qui fonctionne au charbon, près de la capitale, Dakar.

Grand Tortue pour les exports, Sangomar pour les besoins locaux ?

Il faudra tout de même un peu de patience avant que le gaz du Sénégal ne participe au bouquet énergétique du pays. Le gisement gazier le plus abondant, Grand Tortue, est au nord, à cheval sur la frontière maritime entre le Sénégal et la Mauritanie. C'est le plus éloigné des besoins locaux et en particulier de Dakar. Il ne sera donc a priori pas destiné à la consommation locale, souligne l'expert du pétrole Jean-Pierre Favennec, mais aux exportations, sous forme de gaz naturel liquéfié. Du GNL qui sera fabriqué au large, sur des plateformes flottantes de liquéfaction. À moins que l'opérateur du gisement BP ne décide de réaliser un grand projet de liquéfaction sur la côte sénégalaise - le géant britannique du pétrole serait en discussion avec les banques à ce sujet, indique une source pétrolière.

Pas avant 2022

Néanmoins, le gaz le plus accessible pour la consommation sénégalaise serait plutôt le gaz associé au pétrole du gisement offshore de Sangomar, estime le spécialiste, parce qu'il est plus au sud et plus proche de Dakar. La compagnie nationale d'électricité Senelec, amenée à se transformer en holding, en serait, dans un premier temps, l'unique acheteur pour les besoins nationaux.

Quoi qu'il en soit, il faudra que le Sénégal attende 2022 avant de produire les premiers m3 de gaz. D'ici là le ministre du Pétrole et des Énergies envisage, pour entamer la transition, d'importer du gaz naturel liquéfié, au prix le plus compétitif du marché. Et de continuer à soutenir la production d'énergie solaire, à défaut de pouvoir profiter de l'électricité des barrages hydrauliques de la Guinée voisine qui, regrette le ministre sénégalais, « ne fonctionnent pas ».
http://www.rfi.fr/emission/20191122-com ... e-sangomar

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64328
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Sénégal

Message par energy_isere » 23 nov. 2019, 13:37

L’année prochaine, le Sénégal mettra en vente 10 blocs d’exploration pétrolière, tous situés en mer

Agence Ecofin 19 nov 2019

Au Sénégal, la société publique du pétrole (Petrosen) a annoncé que 10 blocs maritimes d’exploration pétrolière seront ouverts au marché à partir de janvier 2020, lors d’un sommet réunissant les pays membres du bassin MSGBC (Mauritanie-Sénégal-Guinée-Bissau-Conakry).

Le processus qui durera six mois, sera appuyé par la compagnie de géophysique TGS qui dispose d’une vaste gamme de données sur l’ensemble des superficies concernées, y compris des données sismiques 2D, 3D, multifaisceaux et d’échantillonnage du fond marin. TGS acquiert actuellement de nouvelles données pour permettre aux compagnies intéressées d’avoir des informations complètes sur les blocs avant de soumissionner.

« Je tiens à souligner les immenses opportunités qui existent au Sénégal, ainsi qu’à rassurer d’un cadre réglementaire et d’investissement stable. Les investisseurs devraient être enthousiastes et prêts à relever le défi de tirer parti des opportunités qui s’offrent dans le secteur pétrogazier », a dit le ministre sénégalais du Pétrole, Mouhamadou Makhtar Cissé.

Ces cinq dernières années, le bassin MSGBC a abrité une bonne partie des plus importantes découvertes de pétrole et de gaz du monde. Au Sénégal et en Mauritanie par exemple, les réserves découvertes serviront à installer plusieurs usines de liquéfaction de gaz et de grands projets d’extraction d’huile.

Au-delà de ces découvertes, l’attractivité de la région entraînera l’exploration en 2020, de deux nouveaux puits en Guinée-Bissau. Des travaux d’exploration devraient également démarrer en Guinée.
https://www.agenceecofin.com/exploratio ... ues-en-mer

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64328
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Sénégal

Message par energy_isere » 23 nov. 2019, 14:03

En lien avec le post au dessus.
Sénégal : TGS et GeoPartners démarrent une nouvelle campagne de relevés sismiques 3D en mer

Image

Agence Ecofin. 22 nov 2019

L’ingénieur géophysique TGS et son partenaire GeoPartners viennent de lancer une nouvelle campagne de relevés sismiques 3D dénommée 3D SN-UDO-19 (Sénégal Nord Ultra-Deep Offshore). Une étude qui intervient deux mois après le lancement d’un important programme géophysique en offshore ultra profond. La société publique du pétrole (Petrosen) appuie l’opération.

Ceci montre la volonté de l’industrie de mieux comprendre le sous-sol prolifique du Sénégal, qui intéresse de plus en plus les acteurs du secteur. Un communiqué de TGS précise que son partenaire et lui cherchent à mieux cartographier le prolongement du bloc Sangomar vers le nord.

Cette campagne couvrira une superficie de 5 100 km2, avec un dispositif moderne d’acquisition haut débit. Les travaux dureront 75 jours et le traitement des données sera accéléré pour une disponibilité des résultats trois mois après l’acquisition. Les résultats seront utilisés dans le cadre du cycle de licences offshore 2020 récemment annoncé au Sénégal.

« Cette étude fournira à l’industrie un aperçu essentiel du sous-sol en vue du cycle de licences offshore du Sénégal qui doit commencer au début de l’année prochaine. SN-UDO-19 étend notre couverture dans une région très prometteuse où TGS collecte activement des données depuis près de deux ans », a déclaré Kristian Johansen, PDG de TGS.
https://www.agenceecofin.com/exploratio ... -3d-en-mer

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64328
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Sénégal

Message par energy_isere » 04 déc. 2019, 09:06

Du pétrole offshore au Sénégal pour 2023 :
Senegal Could Soon See Its First Offshore Oil

By Tsvetana Paraskova - Dec 03, 2019

Woodside Petroleum, operator of the Sangomar block offshore Senegal, has submitted the development plan for what would be the West African country’s first offshore oilfield, paving the way for a final investment decision on the project.

Woodside Petroleum submitted the plan and the request for exploitation authorization of Sangomar, formerly SNE, to the Government of Senegal on Monday, the Australian firm said in a statement on Tuesday.

Phase one of the development plan targets oil resources estimated at 230 million barrels, with first oil guidance set for early 2023, Woodside Petroleum said. The concept chosen for Phase 1 is a standalone floating production storage and offloading (FPSO) facility with 23 subsea wells and supporting subsea infrastructure, expected to have total capacity of around 100,000 bpd.

Woodside continues to target a final investment decision (FID) for 2019, but the decision could be complicated by a dispute between Woodside, operator and holder of 35 percent in Sangomar, and minority shareholder Far Limited, which has a 15-percent interest in the development.

Far Limited also announced on Tuesday the filing of the plan and request for exploitation authorization, saying that the field will be developed in a series of phases with plans for 645 million barrels of oil equivalent, of which 485 million barrels are of oil, to be developed.
........
https://oilprice.com/Latest-Energy-News ... e-Oil.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64328
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Sénégal

Message par energy_isere » 07 déc. 2019, 11:44

FAR soumet au gouvernement sénégalais le plan de développement du champ pétrolier de Sangomar

Agence Ecofin. 3 déc 2019

Lundi, la société pétrolière australienne FAR Ltd a soumis au gouvernement sénégalais le plan de développement du champ Sangomar (anciennement dénommé SNE), situé au large du pays.

Le plan de mise en valeur du périmètre est décliné en plusieurs phases, pour une base initiale de 485 millions de barils de pétrole et 160 millions de barils équivalent de gaz naturel. La production devrait démarrer avec 100 000 barils de pétrole par jour.

« La soumission de la version finale du plan de développement et d'exploitation du champ Sangomar constitue une étape importante pour FAR et la coentreprise […] Le plan d'exploitation décrit comment le champ sera développé au bénéfice du peuple sénégalais, et nous sommes ravis d'être en mesure de prendre bientôt une décision finale d'investissement », a déclaré Cath Norman (photo), la patronne de FAR.

Le développement de ce champ pétrolier de classe mondiale (la plus grande découverte mondiale d'hydrocarbures en 2014), a le potentiel de changer le statut de l’explorateur FAR. Celui-ci deviendrait alors, dès 2023, l'un des plus grands producteurs de pétrole cotés à l'ASX.
https://www.agenceecofin.com/production ... e-sangomar

Image

FAR est aussi sur le coup dans les blocs Gambien au sud A2 et A5 avec Petronas.

https://www.far.com.au/africa/the-gambia/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64328
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Sénégal

Message par energy_isere » 07 déc. 2019, 11:53


Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64328
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Sénégal

Message par energy_isere » 17 déc. 2019, 00:19

BP trouve encore du gaz dans ses 3 derniers forages en offshore du Sénégal et de Mauritanie.
BP drilling campaign confirms potential of gas resources offshore Mauritania and Senegal

Release date: 16 December 2019

BP announced today that its recent three-well drilling campaign offshore Mauritania and Senegal has further confirmed the world-class scale of the gas resource in the region.

Three appraisal wells drilled this year, GTA-1, Yakaar-2 and Orca-1, targeted a total of nine hydrocarbon-bearing zones. The wells encountered gas in high quality reservoirs in all nine zones.

The wells were the first in the region to be operated by BP. All three were completed safely, under budget and ahead of schedule. In total, the wells encountered 160 metres of net pay, growing confidence in the significant gas resources in the region. The overall drilling campaign was delivered 40 days ahead of schedule and $30 million under budget.


Most recently, in November, Orca-1 well in Block C8 offshore Mauritania, successfully encountered all five of the gas sands originally targeted. The well was then further deepened to reach an additional target, which also encountered gas.

Howard Leach, BP's head of exploration, said: "This is an exciting result as it proves that our seismic data is identifying hydrocarbon reservoirs deeper than we had previously thought. We have identified a large prospective area with considerable resource potential in Southern Mauritania. We will now conduct further appraisal drilling to help inform future development decisions."


The Greater Tortue Ahmeyim Phase 1 development was sanctioned in December 2018. The successful results of Yakaar-2 and Orca-1 could underpin future developments, including a possible new development in Yakaar-Teranga in Senegal and in the Bir Allah/Orca area in Southern Mauritania. The timings of both potential future developments will depend on the level of appraisal required, supporting commercial development plans and integrated gas master plans in the host nations.


BP's partners in Block C8 in Mauritania are Kosmos Energy and SMHPM (Société Mauritanienne Des Hydrocarbures et de Patrimoine Minier). BP's partners in the Cayar Profond block (which includes Yakaar-2) in Senegal are Kosmos Energy and Petrosen. BP's partners in the Greater Tortue Ahmeyim unit are Kosmos Energy, SMHPM and Petrosen.
https://www.bp.com/en/global/corporate/ ... negal.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64328
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Sénégal

Message par energy_isere » 04 janv. 2020, 13:54

Sénégal : 1 milliard $ sera investi d’ici 2023 pour l’électrification rurale

Agence Ecofin. 3 janv 2020

Au Sénégal, le gouvernement ambitionne d’investir environ 600 milliards de francs CFA (1 milliard $) dans le processus d’électrification rural d’ici 2023. Cette annonce a été faite par le président Macky Sall lors de son allocution de fin d’année à la Nation.

« Nous devrons investir 600 milliards de francs CFA afin que nos compatriotes qui vivent encore à l’ère de la bougie et de la lampe à pétrole accèdent, enfin, à l’électricité. C’est cela aussi le Sénégal pour tous », a affirmé le premier responsable du pays.

Il a également expliqué que ces investissements à venir ont conduit à la réduction par le gouvernement des subventions au secteur électrique, et par ricochet, à la hausse des tarifs électriques. Cette augmentation datant d’il y a quelques semaines se heurte en effet à l’opposition des populations qui manifestent régulièrement contre cette nouvelle mesure.

Le président a, cependant, tenu à préciser qu’elle ne touchait pas les abonnés de la tranche sociale. Le Sénégal a actuellement une capacité électrique installée de 1 229 MW et un taux d’électrification de 64 %.
https://www.agenceecofin.com/electricit ... ion-rurale

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64328
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Sénégal

Message par energy_isere » 10 janv. 2020, 00:45

Suite de ce post du 7 déc 2019 viewtopic.php?p=2292889#p2292889
Senegal Greenlights Start Of First Oil Field

By Irina Slav - Jan 09, 2020

Senegal’s government has given the go-ahead to the development at its first oil project, the Sangomar offshore field, operated by Australia’s Woodside Petroleum.

The start of production from the $4.2-billion field, however, is still in the future. The members of the consortium that runs the project have yet to settle some differences.

These, more specifically, center on FAR’s claims that it was denied the right to pre-empt the sale of Conoco’s 35-percent stake in Sangomar to Woodside. FAR is a small Australian player and now a minority shareholder in the Senegalese project. Woodside bought the 35 percent from Conoco for $350 million in 2016. The resolution of the dispute is expected this year, Reuters notes.

Senegal is a relatively minor producer of oil but it could become a larger one once its offshore projects begin producing, which, according to the country’s oil minister, should happen between 2022 and 2026.

While oil was first discovered in the West African country in the early 1960s, in just three years, between 2014 and 2017, explorers tapped about 1 billion barrels of crude and 40 trillion cubic meters of gas. Most of these resources, however, are shared by Senegal and Mauritania.

The IMF, which released the new discovery data, said “Discoveries are important but will not lead to a major transformation of the economy, with hydrocarbons expected to make up not more than 5 percent of GDP.”

Currently, there are two large offshore projects under development in Senegal: the Greater Tortue Ahmeyim gas field, which is operated by BP and Kosmos Energy, and the Sangomar field, previously called SNE. Sangomar should produce some 100,000 bpd once it reaches its full capacity, according to the consortium.

In 2017, FAR, which was conducting seismic exploration at the SNE block reported it may have discovered reserves of up to 1.5 billion barrels of crude, revising an earlier estimate of 641 million barrels. At the time, production was slated to begin in 2022 at a maximum daily rate of 140,000 bpd.
https://oilprice.com/Latest-Energy-News ... Field.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64328
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Sénégal

Message par energy_isere » 18 janv. 2020, 18:52

Suite du post au dessus
MODEC fournira le FPSO qui pompera, stockera et déchargera le pétrole de Sangomar, au Sénégal

Agence Ecofin 13 janv 2020

Au Sénégal, Woodside Energy a signé un contrat avec Mitsui Ocean Development & Engineering Co (MODEC) pour la fourniture au plus tard début 2023, d’un navire FPSO (Floating Production Storage and Offloading) pour le projet Sangomar, à 100 km au large.

La société d’ingénierie japonaise qui avait obtenu un contrat d’ingénierie d’avant-projet détaillé (FEED) du FPSO en février 2019 vient de se voir attribuer le contrat de conception du FPSO. Une fois livré, le FPSO sera amarré en permanence à une profondeur d’eau d’environ 780 mètres, par un système d’amarrage à tourelle externe qui sera fourni par SOFEC, une filiale du groupe MODEC.

Il sera capable de traiter 100 000 barils de pétrole brut par jour, 130 millions de pieds cubes standard de gaz par jour, 145 000 barils d’eau d'injection par jour et aura une capacité de stockage minimale de 1 300 000 barils de pétrole brut.
https://www.agenceecofin.com/stockage/1 ... au-senegal

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64328
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Sénégal

Message par energy_isere » 25 janv. 2020, 20:48

Sénégal : un nouveau financement de 300 millions de dollars pour le pétrole de Sangomar

Agence Ecofin. 21 janv 2020

Lundi, le pétrolier australien Far Ltd a indiqué qu’il a bénéficié d’un engagement de prêt de 300 millions de dollars de la part des institutions bancaires Macquarie Bank et BNP Paribas ainsi que du négociant Glencore. Chacune de ces parties a promis de financer le projet à hauteur de 100 millions de dollars.

Cette facilité de financement aura une durée de 7 ans, avec une suspension de remboursement de 4 ans. Elle inclut une marge de 7,75 % au-dessus du LIBOR. Les montants non utilisés de la facilité feront l’objet d’une commission d’engagement de 40 % de la marge et le déblocage des fonds par les banques est subordonné à l’aboutissement des sondages effectués sur le marché avant le placement.

Au total, Far aura levé plus de 400 millions de dollars de nouveaux capitaux pour financer sa part de la phase 1 du CAPEX nécessaire au développement du projet Sangomar, le premier grand projet pétrolier du Sénégal. Dans ces capitaux il y a également un placement en actions de 100 millions de dollars et un plan de rachat d’actions avec des recettes d’environ 8 millions de dollars.
https://www.agenceecofin.com/production ... e-sangomar

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64328
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Sénégal

Message par energy_isere » 25 janv. 2020, 22:02

Sénégal : Glencore va commercialiser la part revenant à Far sur le pétrole du champ Sangomar

Agence Ecofin. 23 janvier 2020

Le pétrolier australien Far Ltd a conclu un accord non contraignant de commercialisation de sa part de la future production du champ Sangomar au Sénégal, avec le négociant suisse Glencore.


Étant donné que les parts de Far s’élèvent à 15 % et que la production initiale sera de 100 000 barils par jour, Glencore commercialisera 15 000 barils par jour pour le compte de son partenaire, avec un minimum espéré de 20 millions de barils de pétrole sur sept ans. Cela correspond à un montant de 4,2 milliards de dollars au cours actuel du brut.

Cette opération survient immédiatement après une promesse de financement de 100 millions de dollars de Glencore pour le développement de la quote-part de Far dans le projet. Cette promesse est contenue dans un package de 300 millions de dollars, avec chacun 100 millions $ d’engagements pour Glencore, Macquarie Bank et BNP Paribas.
https://www.agenceecofin.com/trade/2301 ... p-sangomar

Répondre