Premiers petits avions electriques

Forum dédié aux discussions sur les moyens de transport.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 63911
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Premiers petits avions electriques

Message par energy_isere » 08 mai 2020, 23:13

Le Cassio de VoltAero sera finalement un monomoteur hybride-électrique
CASSIO-HYBRIDE-VOLTAERO
VoltAero a dévoilé la physionomie définitive de son avion hybride-électrique beaucoup plus futuriste que celle du Cessna C337 Push-Pull qui lui sert de banc d’essai volant depuis le début.

8.05.2020 par GIL ROY

Image
https://www.aerobuzz.fr/aviation-genera ... lectrique/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 63911
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Premiers petits avions electriques

Message par energy_isere » 21 mai 2020, 11:14

suite du post au dessus.
VoltAero fin prêt pour 2022

OLIVIER JAMES Usine Nouvelle le 21/05/2020

Le Covid-19 n’aura pas raison des projets d’électrification des avions ! C’est la conviction de Jean Botti, le PDG de VoltAero, qui depuis 2017 développe un projet d’avion hybride électrique de petite dimension.

Alors que la start-up vient de dévoiler la configuration de production de l’appareil, le dirigeant assure que le projet est plus que jamais sur les rails. "La production de notre appareil va démarrer avec environ un an de retard, précise Jean Botti. Elle devrait débuter vers fin 2022, début 2023, dans une usine qui sera située en Nouvelle-Aquitaine." Ce projet représentant un investissement global de 70 millions d’euros, porté par l’ex-patron de l’innovation d’Airbus, et dont il existera trois versions (4, 6 et 10 sièges), subit un décalage de son calendrier industriel mais n’est pas compromis malgré les difficultés du secteur aéronautique.

Le premier vol qui devait être effectué fin mars avec la version quatre places aura finalement lieu fin juillet avec la version 10 places. Il s’agit du même appareil, mais avec un module hybride situé à l’arrière d’une puissance de 600 chevaux. La famille Cassio proposera des appareils avec environ trois heures et demie d’autonomie, une vitesse de croisière de 360 km/h et un rayon d’action de 1 200 km. "Je suis convaincu que cet épisode d’épidémie va favoriser des projets de petits avions hybrides comme le nôtre, considère le PDG de VoltAero. Les gens vont vouloir voyager autrement, avec des appareils qui font moins de bruit, sur de plus courtes distances, via des aéroports moins fréquentés..." Le dirigeant l’assure : ce projet, soutenu par des partenaires reconnus (Safran, Aéro Composites Saintonge, Solution F…), représente l’aviation régionale du futur.
https://www.usinenouvelle.com/article/v ... 22.N965351

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 63911
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Premiers petits avions electriques

Message par energy_isere » 01 juin 2020, 09:12

Premier vol réussi pour le plus gros avion électrique au monde

Hugo LARA 31 Mai 2020

Image
Le Cessna Grand Caravan électrique en vol - Photo MagniX

Ce n’est pas encore une version zéro-émission de l’A380, mais on s’y rapproche à (très) petit pas. Capable de transporter jusqu’à 14 passagers, le plus grand avion électrique au monde a bouclé son premier vol d’essai.

Et si l’avion électrique idéal était tout simplement un modèle converti ? Alors que plusieurs start-ups travaillent sur des prototypes entièrement nouveaux, les seuls vols zéro-émission réalisés l’ont été par des appareils dont le moteur thermique a été remplacé par un moteur électrique. Fin 2019 le premier avion commercial à batterie, un De Havilland Beaver DHC-2 transformé, lançait son premier vol. Il y a quelques jours, c’est un Cessna 208B Grand Caravan tout aussi électrifié qui inaugurait le vol du plus grand aéronef commercial zéro-émission au monde.

Image

Les deux appareils partagent une technologie très similaire et notamment leur moteur électrique de 560 kW (761 ch) fourni par MagniX. Décollé le 28 mai de l’aéroport de Grant County au nord-ouest des États-Unis, le Cessna a réussi un premier vol d’essai de 30 minutes à une altitude maximale de 2500 pieds (762 m). Selon AeroTEC qui a conçu l’appareil, il a consommé l’équivalent de 6 dollars (5,4 euros) d’électricité alors que la version thermique aurait nécessité plus de 300 dollars (270 euros) de carburant.

Il s’agit cependant d’un modèle expérimental, équipé d’une volumineuse batterie lithium-ion 750 v de 1100 kg. S’il peut actuellement transporter un maximum de 4 passagers sur 160 km, la société espère pouvoir embarquer une « pleine charge » sur la même distance d’ici quelques années grâce à l’évolution des technologies de batteries. Une autonomie suffisante pour de nombreux opérateurs mais toujours très éloignée des 1759 km offerts par la version thermique du Cessna Grand Caravan.
https://www.automobile-propre.com/breve ... -au-monde/

Bon alors réduction de 14 passagers à 4 passager, leur poids remplacé par celui de la batterie. En attendant des progrès fulgurants dans les batteries. Suite en 2025 ou aussi loin que 2030 ?

Pétroleur
Brut léger
Brut léger
Messages : 426
Inscription : 05 juin 2019, 19:03
Localisation : Val d'Oise

Re: Premiers petits avions electriques

Message par Pétroleur » 05 juin 2020, 11:06

Avec un rapport de densité massique de l'énergie qui va de 1 à 25 entre le kérozène et le lithium-ion, on n'est malheureusement pas près d'emmener 300 personnes de Paris à Singapour en 12 heures de vol! :roll:

Jeuf
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1336
Inscription : 01 janv. 2005, 18:08
Localisation : St Quentin en 78

Re: Premiers petits avions electriques

Message par Jeuf » 05 juin 2020, 15:43

Ce n’est pas encore une version zéro-émission de l’A380
Pas la peine de faire de l'électricité pour du zéro émission, ça peut être le cas avec le l’hydrogène produite par ENR. Vu l'importance du poids de carburant emporté, je pense que le bilan économique sera largement favorable à l'hydrogène quelque soit sa forme (liquéfié par le froid, en méthanol ou comprimé) par rapport à l'électricité pour atteindre cet objectif d'avion peu émetteur , si on veut vraiment s'y mettre.

Pétroleur
Brut léger
Brut léger
Messages : 426
Inscription : 05 juin 2019, 19:03
Localisation : Val d'Oise

Re: Premiers petits avions electriques

Message par Pétroleur » 05 juin 2020, 18:15

Jeuf a écrit :
05 juin 2020, 15:43
Pas la peine de faire de l'électricité pour du zéro émission, ça peut être le cas avec le l’hydrogène produite par ENR. Vu l'importance du poids de carburant emporté, je pense que le bilan économique sera largement favorable à l'hydrogène quelque soit sa forme (liquéfié par le froid, en méthanol ou comprimé) par rapport à l'électricité pour atteindre cet objectif d'avion peu émetteur , si on veut vraiment s'y mettre.
Oui mais l'aéronautique et l'hydrogène, depuis le Hindenburg, comment dire!? :-D
https://fr.wikipedia.org/wiki/LZ_129_Hindenburg

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12500
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: Premiers petits avions electriques

Message par mobar » 05 juin 2020, 18:43

L'explosion en vol de la navette Challenger propulsée par la combustion d’hydrogène et d'oxygène liquide n'a pas causé tellement de vagues ni empêché l'hydrogène d'être le carburant favori des constructeurs et promoteurs des fusées

Et c'est bien postérieur au Hindenburg qui reste l'épouvantail que brandissent avec délectation les opposants à l'hydrogène
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Pétroleur
Brut léger
Brut léger
Messages : 426
Inscription : 05 juin 2019, 19:03
Localisation : Val d'Oise

Re: Premiers petits avions electriques

Message par Pétroleur » 05 juin 2020, 21:45

mobar a écrit :
05 juin 2020, 18:43
L'explosion en vol de la navette Challenger propulsée par la combustion d’hydrogène et d'oxygène liquide n'a pas causé tellement de vagues ni empêché l'hydrogène d'être le carburant favori des constructeurs et promoteurs des fusées

Et c'est bien postérieur au Hindenburg qui reste l'épouvantail que brandissent avec délectation les opposants à l'hydrogène
Tu as raison mais on accepte une probabilité d'échec lors du lancement d'une fusée incomparablement plus élevée que pour le vol d'un avion de ligne.

Jeuf
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1336
Inscription : 01 janv. 2005, 18:08
Localisation : St Quentin en 78

Re: Premiers petits avions electriques

Message par Jeuf » 06 juin 2020, 20:08

Voyager avec un énorme stock de kérozène, ou d'essence pour des véhicules terrestres, juste à coté de soi, n'est pas très rassurant non plus si on y réfléchit.

sceptique
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 5469
Inscription : 21 nov. 2005, 17:42
Localisation : versailles

Re: Premiers petits avions electriques

Message par sceptique » 06 juin 2020, 20:41

energy_isere a écrit :
01 juin 2020, 09:12
Premier vol réussi pour le plus gros avion électrique au monde
Ce n’est pas encore une version zéro-émission de l’A380, mais on s’y rapproche à (très) petit pas. Capable de transporter jusqu’à 14 passagers, le plus grand avion électrique au monde a bouclé son premier vol d’essai.
Il s’agit cependant d’un modèle expérimental, équipé d’une volumineuse batterie lithium-ion 750 v de 1100 kg. S’il peut actuellement transporter un maximum de 4 passagers sur 160 km, la société espère pouvoir embarquer une « pleine charge » sur la même distance d’ici quelques années grâce à l’évolution des technologies de batteries. Une autonomie suffisante pour de nombreux opérateurs mais toujours très éloignée des 1759 km offerts par la version thermique du Cessna Grand Caravan.
Bon alors réduction de 14 passagers à 4 passager, leur poids remplacé par celui de la batterie. En attendant des progrès fulgurants dans les batteries. Suite en 2025 ou aussi loin que 2030 ?
Attention !
version thermique 14 passagers 1700 km
version électrique 4 passagers 160 km
On ne verra jamais l'équivalent du thermique à moins :
- multiplier par 10 la puissance des batteries (combien de temps on a mis pour faire le dernier x2 ?)
- mettre une très grande rallonge :D
- installer un micro-réacteur nucléaire
- avoir une pile à hydrogène avec un stockage ultra dense sinon toute la place est prise par le réservoir. Ou alors une pile avec réservoir de méthanol : on gagne beaucoup en volume mais on perd en poids. C'est le dilemme énergie massique versus énergie volumique.
- autre idée farfelue ?

Pétroleur
Brut léger
Brut léger
Messages : 426
Inscription : 05 juin 2019, 19:03
Localisation : Val d'Oise

Re: Premiers petits avions electriques

Message par Pétroleur » 06 juin 2020, 22:14

Jeuf a écrit :
06 juin 2020, 20:08
Voyager avec un énorme stock de kérozène, ou d'essence pour des véhicules terrestres, juste à coté de soi, n'est pas très rassurant non plus si on y réfléchit.
Le kérozène est inflammable mais pas si explosif que ça. Les écoulements de carburant qui se produisent quelques fois par an sur les aéroports ne donnent heureusement quasiment jamais lieu à des incendies. Avec une fuite d'hydrogène, et de ce que je comprends de ce gaz ça peut vite arriver, ça risque d'être une autre histoire! 8-[

Pétroleur
Brut léger
Brut léger
Messages : 426
Inscription : 05 juin 2019, 19:03
Localisation : Val d'Oise

Re: Premiers petits avions electriques

Message par Pétroleur » 06 juin 2020, 22:17

sceptique a écrit :
06 juin 2020, 20:41
Attention !
version thermique 14 passagers 1700 km
version électrique 4 passagers 160 km
On ne verra jamais l'équivalent du thermique à moins :
- multiplier par 10 la puissance des batteries (combien de temps on a mis pour faire le dernier x2 ?)
- mettre une très grande rallonge :D
- installer un micro-réacteur nucléaire
- avoir une pile à hydrogène avec un stockage ultra dense sinon toute la place est prise par le réservoir. Ou alors une pile avec réservoir de méthanol : on gagne beaucoup en volume mais on perd en poids. C'est le dilemme énergie massique versus énergie volumique.
- autre idée farfelue ?
On est bien d'accord qu'avec le dernier cri de la technique on est toujours loin du compte pour faire tourner un avion de ligne électrique. Mais l'histoire est belle, on va continuer à suivre l'affaire.

emmort
Condensat
Condensat
Messages : 696
Inscription : 25 févr. 2009, 21:48
Localisation : Ans (Belgique)

Re: Premiers petits avions electriques

Message par emmort » 06 juin 2020, 22:35

Pétroleur a écrit :
06 juin 2020, 22:14
Avec une fuite d'hydrogène, et de ce que je comprends de ce gaz ça peut vite arriver, ça risque d'être une autre histoire! 8-[
L'hydrogène non plus n'est pas si dangereux, une fuite se dissipe rapidement vu la légèreté.
J'ai travaillé en sous-traitant pour l'air liquide; Les gaz qui faisaient peur, le CO et surtout l'oxygène qui brûle tout, la peau, les joints, ....
Sur l'unité de vapocraquage d'hydrogène, l’hydrogène n'était pas le gaz qui leur faisait peur. Les rapports d'inflammabilité sont étroits et la légèreté de l'hydrogène l'éloigne vite des zones dangereuses. Contrairement au CH4 et surtout le C2H6 plus lourd qui s'accumule dans le fond et peut arriver aux rapports stœchiométriques.
Les dirigeables du début du XXieme siècle c’était de l'accumulation basse pression dans des réservoirs textiles. Il ne fallait pas grand chose pour enflammer le tout.

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9013
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Premiers petits avions electriques

Message par kercoz » 06 juin 2020, 23:26

Sur l' O2, qui est un comburant, c'est la présence d' un carburant. un livreur qui fait tomber sa clef à molette au sol. Si le sol est un agrégat bitume+ gravier, ça peut cramer tres vite.
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Jeuf
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1336
Inscription : 01 janv. 2005, 18:08
Localisation : St Quentin en 78

Re: Premiers petits avions electriques

Message par Jeuf » 06 juin 2020, 23:42

sceptique a écrit :
06 juin 2020, 20:41

- avoir une pile à hydrogène avec un stockage ultra dense sinon toute la place est prise par le réservoir. Ou alors une pile avec réservoir de méthanol : on gagne beaucoup en volume mais on perd en poids. C'est le dilemme énergie massique versus énergie volumique.
- autre idée farfelue ?
L'hydrogène en stock refroidi et liquide est le plus pertinent. En hauteur, il fait froid, l'air est rare, il met du temps à se réchauffer. Je ne sais pas s'il est nécessaire de refroidir avec des cuve bien isolé, comme c'est le cas pour les méthanier
On est sur une flotte captive : on charge en carburant avant le décollage, on vide le réservoir à l'atterissage, avec des réservoir spéciaux au sol. C'est pas comme un voiture de particulier où on ne songerait pas à faire ces manoeuvre là, on laisse la voiture garée des jours sans bouger, l'essence reste tranquille dedans.


Mais pas de chance :
je vois sur https://fr.wikipedia.org/wiki/Hydrog%C3%A8ne_liquide qu'il faut viser 20K, ce qui est très froid. Et la densité reste très faible à 70 kg/m3

Bien sûr, il est encore plus simple de ne pas faire voler d'avion.

Répondre