[Solaire] photovoltaique au CdTe / First Solar

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Cheb
Charbon
Charbon
Messages : 286
Inscription : 30 nov. 2005, 12:06
Localisation : Ariège

[Solaire] photovoltaique sans Silicium __

Message par Cheb » 14 juin 2006, 11:25

Le photovoltaïque nouveau arrivera à l'automne 2008

L'histoire commence à Parme, il y a dix ans où un groupe du département de physique dirigé par le Professeur Nicola Romeo suit la piste du tellurure de cadmium. Cette molécule qui promet de dépasser le silicium polycristallin et d'autres alternatives (silicium amorphe, plastiques semi-conducteurs...) pour le solaire photovoltaïque, est au centre de l'attention d'une génération entière de physiciens et d'ingénieurs des matériaux depuis plus de vingt ans.

.....

Aujourd'hui, le défi est de trouver une technologie photovoltaïque sous le dollar par Watt, contre les 3 à 5 dollars du silicium polycristallin. Plusieurs pistes de recherche sont à l'épreuve : l'ENEA étudie principalement le silicium amorphe qui connaît des problèmes de rendements dans ces procédés de fabrication à bas coût, pour sa part le groupe de recherche australien du Prof. Green étudie des panneaux solaires à films minces de silicium polycristallin mais ces technologies sont encore trop coûteuses et trop complexes, enfin STMicroelectronics mise tout sur les polymères conducteurs.

A Parme, il y a 5 ans, un "sandwich" de verre constitué d'une couche conductrice (Tco), de sulfure de cadmium (CdS) et de tellure de cadmium (CdTe) a obtenu des résultats intéressants au laboratoire universitaire de Parme. Son rendement était bon, sa durée de vie longue et elle coûtait peu. "La technologie de base était prête, nous l'avons brevetés et avons créés une société, la Sse Solar - dit Marco Bianucci, promoteur de la société et chercheur à l'INFM (Institut National de Physique des Matériaux) - et nous nous sommes mis à la recherche d'un partenaire industriel pour investir sur une grande installation".

Les panneaux solaires en tellurure de cadmium apparaissent aujourd'hui comme la solution pour le photovoltaïque compétitif. En effet, ils peuvent être produit sur des grandes plaques de verre par des procédés, pas plus compliqués que la déposition de couches protectrices ou antireflets pour pare-brise ou fenêtre. De plus, il utilise le cadmium qui est amplement disponible et même aujourd'hui parfois jeter à la décharge. Enfin, la durée de vie de ces panneaux est de plusieurs décennies même dans les pires conditions météorologiques.
Source : Enerzine
"Si vous n'aimez pas mes idées, ce n'est pas grave, j'en ai d'autres" (Marshall Mc Luhan)

Basti1
Kérogène
Kérogène
Messages : 44
Inscription : 09 juin 2006, 14:26
Localisation : Combrand (bled de 1200 habitants dans l'Ouest de la France)

Message par Basti1 » 14 juin 2006, 12:32

C'est génial ça :-P ... mais est-ce que ça pollue le cadmium lors que la fabrication et de l'utilisation ?
Il y a 2 catégories de personnes : les "au courant" et les "pas au courant" du peak oil.

Avatar de l’utilisateur
greenchris
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1233
Inscription : 02 août 2005, 12:00
Localisation : 91 Essonne
Contact :

Message par greenchris » 14 juin 2006, 13:00

Basti1 a écrit :C'est génial ça :-P ... mais est-ce que ça pollue le cadmium lors que la fabrication et de l'utilisation ?
Oui, il fait partie des métaux réglementés dans la directive européenne sur les VHU, sur les DEEE (déchets électroniques) et du ROHS directive sur les produits chimiques en général.

Mais il faut aussi voir qu'il est utilisé sous une forme qui n'est peut-être pas aussi polluante ou toxique. A voir ...
Dernière modification par greenchris le 14 juin 2006, 13:06, modifié 1 fois.
Le charbon et le gaz prendront sa place (temporairement).
Dans l'ordre, Sobriété, Efficacité et enfin Renouvelables (negawatt).
Attention aux utopies techniques (Global Chance)

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58117
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 14 juin 2006, 13:05

greenchris a écrit :
Basti1 a écrit :C'est génial ça :-P ... mais est-ce que ça pollue le cadmium lors que la fabrication et de l'utilisation ?
Oui, il fait des métaux réglementés dans la directive européenne sur les VHU, sur les DEEE (déchets électroniques) et du ROHS directive sur les produits chimiques en général.

Mais il faut aussi voir qu'il est utilisé sous une forme qui n'est peut-être pas aussi polluante ou toxique. A voir ...
YES !!!! Greenchris connait la directive RoHS !

Je me sens moins seul. ;)
Ca fait 2 ans que dans ma boite (electronique) on est sur le pont à cause de ca (supression du plomb des soudures).

le CADMIUM est EXTREMEMENT polluant. Ca va etre un gros probléme d'avoir des cellules avec ca.
Je me demande si ca compromet pas cette filiére. A moins d' organiser une filiére de récuperation trés reglementée et bien suivie.

Avatar de l’utilisateur
greenchris
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1233
Inscription : 02 août 2005, 12:00
Localisation : 91 Essonne
Contact :

Message par greenchris » 14 juin 2006, 13:08

Oui, j'ai travaillé 3 ans chez Renault sur la directive VHU, entre autre chose.

Je ne suis pas chimiste, mais j'ai appris que certains dérivés, peuvent être beaucoup moins ou beaucoup plus dangeureux que le métal de base.

Qu'en est-il du tellurure de cadmium ???

Je ne sais pas.

EDIT : après une recherche rapide

http://www-phase.c-strasbourg.fr/Axe1_PVb.htm
atériaux à base de Tellurure de cadmium
Jusqu'à une date récente, il était admis que la filière au CdS-CdTe représentait l'une des approches les plus prometteuses pour le photovoltaïque terrestre. La valeur 1,45 eV de la bande d'énergie interdite du CdTe est idéalement adaptée au spectre solaire et son très grand coefficient d'absorption fait que la quasi totalité du spectre est absorbée sur une profondeur de 2 µm, autorisant ainsi l'utilisation de matériaux relativement impurs dont la longueur de diffusion des porteurs minoritaires ne dépasse pas quelques µm. Le développement technologique des techniques de dépôt par sérigraphie et électrolytique ont conduit BP Solar à l'installation d'une ligne de 10 MW de produits commercialisables.

La plupart des cellules au Cd Te utilisent une couche de CdS de type n comme fenêtre d'entrée de la lumière et comme barrière de potentiel (hetero-jonction CdS-CdTe). Bien que les derniers résultats (10,5 % obtenus par Matsushita sur un module de 1375 cm2) soient très encourageants, les problèmes d'environnement associés à l'utilisation du Cadmium empoisonnent les tentatives de développement de cette filière et elle risque de subir la même interdiction que l'usage de piles au Cd d'ici 2004 (c .f. Chapitre stockage par batterie).
Dernière modification par greenchris le 14 juin 2006, 13:15, modifié 1 fois.
Le charbon et le gaz prendront sa place (temporairement).
Dans l'ordre, Sobriété, Efficacité et enfin Renouvelables (negawatt).
Attention aux utopies techniques (Global Chance)

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58117
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

[Solaire] photovoltaique sans Silicium _

Message par energy_isere » 14 juin 2006, 13:14

greenchris a écrit :Oui, j'ai travaillé 3 ans chez Renault sur la directive VHU, entre autre chose.

Je ne suis pas chimiste, mais j'ai appris que certains dérivés, peuvent être beaucoup moins ou beaucoup plus dangeureux que le métal de base.

Qu'en est-il du tellurure de cadmium ???

Je ne sais pas.
Bien sur !

Par exemple pour le Mercure, c'est le dérivé methyl mercure qui est extrémement dangereux. (catastrophe de Minimata au Japon)

Une fois que les élement métalliques sont lessivés par les pluies et certains acides ils se transforment en dérivés ioniques. C'est ceux la qui passent dans l' organisme.

Avatar de l’utilisateur
greenchris
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1233
Inscription : 02 août 2005, 12:00
Localisation : 91 Essonne
Contact :

Message par greenchris » 14 juin 2006, 13:21

Pour situer éconologie, voici le lien qui parle de la filière cadmium

http://www.chaleurterre.com/modules/sma ... itemid=162
De plus, il utilise le cadmium qui est amplement disponible et même aujourd'hui parfois jeter à la décharge.
:roll:

Je sais que ce n'est pas bien de tirer sur un site à terre, voir fil ici : http://www.oleocene.org/phpBB2/viewtopi ... 8224#58224

Pourquoi l'avoir mis au bac à sable ?? :shock:

Le débat m'a paru très intéressant, même si il y a eu quelques insultes sur la fin. Pour un nouveau, ca peut l'aider à se faire une idée sur le site.

Bon OK, je suis un peu HS, mais en même temps ça parle du sujet :-D
Le charbon et le gaz prendront sa place (temporairement).
Dans l'ordre, Sobriété, Efficacité et enfin Renouvelables (negawatt).
Attention aux utopies techniques (Global Chance)

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58117
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 14 juin 2006, 16:14

greenchris a écrit :Pour situer éconologie, voici le lien qui parle de la filière cadmium

http://www.chaleurterre.com/modules/sma ... itemid=162
De plus, il utilise le cadmium qui est amplement disponible et même aujourd'hui parfois jeter à la décharge.
Il sont ouf sur chaleurterre.com de pas noter l' aspect polluant du Cadmium ! :evil:

Berthier
Brut léger
Brut léger
Messages : 446
Inscription : 19 sept. 2005, 21:46

Message par Berthier » 17 juin 2006, 23:40

Ce n'est pas la peine de noter l'aspect polluant du Cd pour le PV :

Quand on distribue des pile-accus au cadnium, on disperse ça sur le territoire et on a pas mal de chance que ça finisse en décharge ou en usine d'inciération.

Quand on achète un panneau PV de plusieurs milliers d'euros, on place sur le toît ou sur un mur (et sauf émeutes urbaines) personne n'y touche.

Si le panneau est usé 20-30 ans après on se retrouve avec un truc d'au moins 2mx2m qui ne rentre pas dans la poubelle, c'est comme une voiture, on ne peut pas l'abandonner ; on l'emmènera à la casse PV, comme on emmène à la casse les voitures.

Vu la faible qté de Cd des panneaux, il y a surement plus de Cd dispersé ds les accus aujourd'hui qu'il n'y aura jamais de Cd enfermé derrière une vitre de PV.

Au pire, si il 20 000 panneau à changer en 2040 pour 2000 000 à produire produit, on surtaxe tous les panneaux de 10€ et on offre une réduction de 1000€ pour celui ramène son panneau et on est sur qu'il n'y a pas de cadnium ds la nature.

po
Goudron
Goudron
Messages : 182
Inscription : 28 juil. 2007, 14:05

[Solaire] photovoltaique sans Silicium_

Message par po » 01 déc. 2007, 12:04

des producteurs de panneaux solaires vont vendre eux même de l'électricité.

First Solar, producteur de panneaux solaire cadmium telluride, se lance dans la production d'électricité en rachetant une boite qui installe des panneaux et commercialise l'électricité.

Sunpower avait fait de même récemment.

http://www.azcentral.com/business/artic ... 01-ON.html

Avatar de l’utilisateur
Schlumpf
Modérateur
Modérateur
Messages : 2384
Inscription : 20 nov. 2005, 12:11
Localisation : Wiesbaden

Message par Schlumpf » 03 déc. 2007, 01:33

on n'est jamais aussi bien servi que par soi-même, sans doute...
L'Homo sapiens se conjugue à la première personne du présent irresponsable...

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58117
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

[Solaire] photovoltaique sans Silicium

Message par energy_isere » 25 févr. 2009, 19:57

Des modules photovoltaïques au coût de production à moins d'un dollar le watt
http://www.leblogenergie.com/2009/02/de ... s-p-1.html

le communiqué original de FirstSolar (en Anglais) : http://investor.firstsolar.com/phoenix. ... highlight=

First Solar utilise une technologie en couche mince au tellurure de Cadmium (CdTe).

Avatar de l’utilisateur
gte79
Charbon
Charbon
Messages : 255
Inscription : 18 janv. 2007, 18:20
Localisation : Quelque part pas loin de chez moi

Re: [Solaire] photovoltaique sans Silicium

Message par gte79 » 03 mars 2009, 21:15

Moins de 1$ le watt, c'est un super nouvelle... mais problème c'est que c'est justement ce type de module au cadmium qui fait que le photovoltaïque a parfois une mauvaise image : "oui c'est bien beau mais ca se recycle pas".

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58117
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Solaire] photovoltaique sans Silicium

Message par energy_isere » 03 mars 2009, 21:18

gte79 a écrit :Moins de 1$ le watt, c'est un super nouvelle... mais problème c'est que c'est justement ce type de module au cadmium qui fait que le photovoltaïque a parfois une mauvaise image : "oui c'est bien beau mais ca se recycle pas".
:idea: Ne pas se méprendre.
C' est 1$ le Watt en cout de production usine.
C' est trés différent du prix de vente. :-"

et pourquoi ca ne se recyclerait pas ? On s' est bien mis au recyclage des piles et des voitures.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58117
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Solaire] photovoltaique sans Silicium

Message par energy_isere » 26 mars 2009, 13:12

Les cellules solaires en CdTe sous le seuil du dollar

http://www.bulletins-electroniques.com/ ... /58327.htm

La production d'électricité à partir de modules photovoltaïques (PV) pourrait concurrencer les centrales thermiques conventionnelles plus tôt que prévu : pour la première fois, les coûts de production de l'entreprise américaine First Solar, qui produit des cellules à couches minces au Tellurure de Cadmium (CdTe), sont tombés en dessous d'un dollar par watt (0,98 $/W).
............
lire la suite : http://www.enerzine.com/1/7263+les-cell ... llar+.html

Répondre